IMAGE ET REPRÉSENTATION DES ENFANTS ET
DES JEUNES
DANS LES MÉDIAS TÉLÉVISÉS DE LA FÉDÉRATION WALLONIEBRUXELLES

BAROMÈTRE ...
UN CONSTAT, DES OBJECTIFS
 des enfants et des jeunes sous-représentés à
l’écran / un accès à la parole limité
 dépasser ...
MÉTHODOLOGIE
 intervenant jeune (3-30 ans)
poids de parole
présence à écran

 identité sociale et socio-économique
 p...
ECHANTILLON
1.598:51:55 heures analysées
11.356 intervenants jeunes
2.455 programmes
4.959 séquences
LES JEUNES À L’ÉCRAN
 à 39,22% sur les TVL et
25,07% sur la RTBF
une forte présence de
jeunes… journalistes
 hors journ...
IDENTITÉ JEUNE
IDENTITÉ JEUNE
 quasi égalité
filles-garçons
(49%-51%)
 diversité des
origines (21,63%)
des catégories
sociales surtout...
IDENTITÉ JEUNE
 un style « casual »
général mais un look tribu
plus fréquent chez les ados
(12,32%)
 des jeunes filmés p...
PAROLE JEUNE
PAROLE JEUNE
PAROLE JEUNE
 une parole sollicitée et plus soutenue avec l’âge
 du vocabulaire courant, un peu plus cultivé chez les je...
RÔLES MÉDIATIQUES ET
¾ de figurants quel que soit
SOCIAUX
l’âge
 de rares experts… en foot
de jeunes travailleurs… spor...
EN CONCLUSION
 un déficit certain de représentation des jeunes à
l’écran
 si les jeunes ont leur place en télévision, ce...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

baromètre jeunes & médias 2013

560 vues

Publié le

Présentation des résultats du baromètre "jeunes et médias" réalisé par le CSA en 2013 http://www.csa.be/breves/813

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
560
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • {}
  • baromètre jeunes & médias 2013

    1. 1. IMAGE ET REPRÉSENTATION DES ENFANTS ET DES JEUNES DANS LES MÉDIAS TÉLÉVISÉS DE LA FÉDÉRATION WALLONIEBRUXELLES BAROMÈTRE 2013 © Etudes et recherches - CSA
    2. 2. UN CONSTAT, DES OBJECTIFS  des enfants et des jeunes sous-représentés à l’écran / un accès à la parole limité  dépasser le « qui »  déjà observé par les Baromètres égalité/diversité  Étudier le « comment »  la représentation, l’image des jeunes à la télé
    3. 3. MÉTHODOLOGIE  intervenant jeune (3-30 ans) poids de parole présence à écran  identité sociale et socio-économique  participation parole rôles médiatiques et sociaux  éléments de contexte
    4. 4. ECHANTILLON 1.598:51:55 heures analysées 11.356 intervenants jeunes 2.455 programmes 4.959 séquences
    5. 5. LES JEUNES À L’ÉCRAN  à 39,22% sur les TVL et 25,07% sur la RTBF une forte présence de jeunes… journalistes  hors journalistes, des intervenants majoritairement passifs (82,33%)  à parts quasi égales dans les différents genres de programmes mais souvent dans des thématiques info liées à la culture et aux loisirs (54,84%)
    6. 6. IDENTITÉ JEUNE
    7. 7. IDENTITÉ JEUNE  quasi égalité filles-garçons (49%-51%)  diversité des origines (21,63%) des catégories sociales surtout intermédiaires (49,20%)  peu de handicap (0,65%)  des mentions fonction de l’âge
    8. 8. IDENTITÉ JEUNE  un style « casual » général mais un look tribu plus fréquent chez les ados (12,32%)  des jeunes filmés plutôt sur les terrains sportifs (28,98%), dans des lieux culturels (28,38%) ou en rue (27,59%)  des jeunes plutôt en espaces urbains (63,72%), surtout en vieillissant  en marqueur socioéconomique « difficultés financières »
    9. 9. PAROLE JEUNE
    10. 10. PAROLE JEUNE
    11. 11. PAROLE JEUNE  une parole sollicitée et plus soutenue avec l’âge  du vocabulaire courant, un peu plus cultivé chez les jeunes adultes, un peu plus vulgaire chez les ados  des interviews, peu de débats des interlocuteurs essentiellement médiatiques  peu de parole dans les lieux de culture  des questions écoles pour les enfants et les ados
    12. 12. RÔLES MÉDIATIQUES ET ¾ de figurants quel que soit SOCIAUX l’âge  de rares experts… en foot de jeunes travailleurs… sportifs, des étudiants, des artistes  peu ou pas de représentants d’associations, de mouvements de jeunesse, de partis…  un rôle narratif plus souvent principal (68,22%)  des registres d’apparition tant positifs que négatifs mais plus négatifs pour les ados et plus positifs pour les jeunes adultes
    13. 13. EN CONCLUSION  un déficit certain de représentation des jeunes à l’écran  si les jeunes ont leur place en télévision, cette place est limitée, cadrée, voire stéréotypée  image d’une jeunesse sans parole, passive et désinvestie

    ×