SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  251
Télécharger pour lire hors ligne
Lyon,
10 mars 2017,
Cosette Spirin.
1
Accompagnement du lecteur
aux usages du numérique
en médiathèques
Sommaire matin
2
 Usages des Français
 Tablette, ebook… De la manipulation au
chargement de contenus
 Exemples de projets
 Ateliers numériques
 Culture numérique
Sommaire après-midi
3
 Panorama et analyse rapide des ressources
numériques
 Médiation
 Valorisation
 Cas pratiques
Dédiabolisons le numérique
4
Eduquons à la
citoyenneté numérique
5
Aidons à protéger les données
personnelles
6
 Clé de voute de l’innovation à l’ère du numérique
 Site de la CNIL.
Notre métier évolue mais
nous ne sommes pas en
retard
7
 Pas évident de savoir comment certaines
technologies vont évoluer. Quand une
technologie arrive, est-ce qu’elle va s’implanter ?
 Le numérique = c’est un style de vie
 Médiathèques : avant tout 3ème lieu
 Donc est-ce que les infrastructures suivent ?
Innovation ≠ utilisateur
8
 L’innovation est quotidienne mais est-ce que
l'utilisateur est réellement formé ?
 5% des habitants de l’OCDE sont à l’aise avec les
tâches complexes.
 Ce qui montre bien qu’il y a un monde entre les
compétences réelles des gens qui ont reçu une
éducation, qui ont grandi à l’époque du
numérique, et les expectations des concepteurs
de systèmes informatiques.
9
10
Usages des français
11
Comment rendre un service
public de qualité sans connaitre
nos publics ?12
13
14
15
16
Rapport
complet
17
Le smartphone avant le PC
• Avec 77% de taux d’équipement en France, le
smartphone dépasse pour la première fois celui des
ordinateurs
• 50,7% des Français, soit 26,3 millions, se
connectent chaque jour à Internet sur leur
smartphone. Source
• 74% PC portables
• 57% ordinateurs de bureau
• 53% tablettes
• Source
18
Fracture numérique
19
Fracture numérique
20
Les enfants sur tablettes
21
 Enquête de 2014 de la Souris Grise
22
Les enfants sur tablettes
23
Les enfants sur tablettes
24
Source
Les tendances « futures »
Les objets connectés
Big Data
Intelligence artificielle
25
Habitude de lectures
des français
26
Marché ebooks 2015
27
Quel support est-il le plus utilisé
pour la lecture ?
28
Ventes ebooks en France
29
Pour compléter
30
 Plus d’infos :
 Marché encore flou
 Chiffres clés du Ministère
 Posons-nous les bonnes questions
 Livre blanc : Doc synthétique PACA fait le point
sur le marché du livre papier et numérique.
31
32
33
34
35
36
Ebook
37
Livre numérique :
de quoi parle-t-on ?
38
 « Livre édité et diffusé en version
numérique, disponible sous forme de
fichier, qui peut être téléchargé, stocké et
lu sur un écran tel que celui d'un
ordinateur personnel, d'une liseuse ou
d'une tablette tactile ».
 Source : Wikipédia
Livre numérique :
de quoi parle-t-on ?
39
 « Ouvrage édité et diffusé sous forme
numérique, destiné à être lu sur un écran »
[…] « composé directement sous forme
numérique ou numérisé à partir d'imprimés
ou de manuscrits ».
Source : Dictionnaire en ligne de l’ENSSIB.
 terme adopté par la commission générale de
terminologie et de néologie, publié au JO 2012.
Livre numérique :
de quoi parle-t-on ?
40
Quand on parle de « livre numérique » en
France on parle donc du contenu, pas des
machines, même si l’usage est en fait plus
flou.
3 grands modèles éditoriaux
41
 Le livre homothétique : copie conforme du livre
imprimé.
Certains ebooks gratuits, libres de droit
 Le livre numérique natif publié par des éditeurs dits
« pure-players ».
50 ex. du Motif
 Le livre augmenté ou enrichi qui prend la forme
d’une application multimédia interactive.
Exemple « Candide enrichi »
https://candide.bnf.fr/
10 novembre 2016
42
 Depuis 2013, CJUE planche sur cette question.
 La CJUE reconnait un droit de prêt numérique aux
bibliothèques, ce que le Réseau Carel revendiquait !
 Elle établit une assimilation complète du livre
numérique au livre papier (= pas de simultanéité),
ce droit de prêt est sous condition d’une juste
rémunération des auteurs et le prix n’est pas fixé.
 A suivre…
Prix de l’ebook
43
• Prix ebooks 20 à 30% seulement – cher que papier :
• Loi sur le prix unique du livre de 1981 MAJ en 2011,
un prix librement fixé par les éditeurs.
• TVA pour ebook est passée de 19,6% à 7% (2012)
puis à 5,5% (2013)
• Selon les éditeurs, des coûts incompressibles (8 à
15% pour l’auteur, 20% pour le distributeur) et des
coûts de numérisation parfois élevés.
Source
La réalité
44
• En réalité, marges intéressantes pour éditeurs :
36% papier, 55% ebook.
• Refus de brader : car peur baisse des prix &
destruction de la valeur ajoutée.
45
Livre papier
Plus d’infos sur
les aspects
juridiques
Livre numérique
DRM ≠ Domaine Public
46
Limité Librement copiable en illimité
DRM Creatives Commons ou domaine public
Payant Gratuit
DRM Domaine public
Standard : limité à 6 appareils (1 PC + 5
liseuses)
Reproduction œuvre libre et gratuite.
En France, 70 ans après la mort d’un
auteur.
Chronodégradable : temporaire. Illimité en temps
Streaming : pour un accès internet Copiable à volonté
Une offre souterraine et illégale existe Légal
Pourquoi les Drm,
c’est mal ? ;)
47
 Adobe espionne les lecteurs en collectant des
données sur leurs habitudes de lecture et leur
bibliothèque.
Favorise monopole des GAFA que les éditeurs se
targuent de combattre (source)
 Faille découverte chez Amazon… (Source)
 Entraîne surcoût, contrainte temps
DRM allégée ?
48
• Thomas Fourmeux signale queTEA lance CARE en
remplacement des DRM.
 TEA :The Ebook Alternative (start-up lyonnaise)
 CARE : Content and Authors Right Environment
 Rend DRM invisible à l’achat
• TEA considère que DRM freine le dvt de la lecture
numérique.
• Soutien en France par les éditeurs
Que faire avec des tablettes en
bib ?49
50
Pourquoi ?
51
• Améliorer l’expérience
• Inviter les usagers à rester
 Bib = 3ème lieu
• Accès internet + étendu & + adapté aux
pratiques actuelles
 Image moderne de la bib
• Médiation numérique accrue / réduction
fracture numérique
• Développer les compétences numériques
• Réinventer encore et toujours
Médiation convaincue &
convaincante
52
• Si reproche, réfléchir en équipe au diapason
sur lequel s’accorder :
 Pour réduire la fracture numérique
 Pour valoriser des applis
 Pour dynamiser l’image de la bib
 Pour former les collègues et le public
 Pour faire vivre les espaces
 …
53
« 3ème lieu »
54
• 1980 The Great, Good Place, Ray
Oldenburg,
• Le 1er : foyer
• Le 2ème : travail
• Et même bib = 4ème lieu
  « espace de l’apprendre »
 (Entendu en 2010 dans un Podcast enAngleterre)
Des animations…
55
• « Lecture d’histoires » numérique
vidéoprojetées
• Jeux vidéo avec tout type de public
• Jeux en réseau… (nécessite un bon wifi et
l’ouverture des ports adéquats)
• Ateliers de créations : vidéo, musique…
• Réalité augmentée : avec des expos par
exemple
• Des ateliers numériques d’initiation
Dans les murs
56
• Mis en avant de sites web avec des raccourcis
• Valorisation d’applis choisies par :
 Thèmes : jeux, utiles, etc.
 par mois : changer régulièrement tout comme
pour les acquisitions d’ouvrages
 par temps forts : en fonction de l’action
culturelle, d’événements sur la ville…
• Accès à la presse :
 L’abonnement papier comprend parfois l’abo
numérique.
Exemple de la
Gaité Lyrique à Paris
57
• « La Gaîté lyrique est le lieu des cultures à l'ère du
numérique. Ouverte à tous pour visiter une
exposition, voir un concert, boire un verre, ou jouer
aux jeux vidéo, la Gaîté lyrique pense le quotidien et
dessine l'avenir… »
• « Appliqu’ons nous » les mercredis après-midi
• Découverte de plusieurs applis
• En fonction de l’expo/thème en cours
• A partir de 5 ans, durée env. 1h30
Dans les espaces
58
• Plusieurs possibilités :
 La Fnac : ≠ choix (antivol…)
 Prêt sur place (ou hors les murs mais
bon…)
 Intégration dans mobilier (belle vitrine,
pas génial sur le long terme)
 Nomade pour médiation
  Mais comme d’hab, faut faireVIVRE et
d’adapter à votre public.
Source
Pré-requis :
59
 Wifi
 Personnel formé et disposé à la médiation
 Pour l’achat du matériel, se renseigner pour
des subventions ou mécénant
 Veiller régulièrement sur le sujet
60
Sécurisation tablettes
61
• Film protège-écran et coque/antivol
• RFID sur coque pas suffisant
• Antivol sur divers sites dont Cricel
• Coque de protection / présentation
• Câble ~1m30 à fixer sur un anneau
• Donc pas de problème de mobilité
Les applications tablettes en
médiathèques
62
• On détourne un usage individuel pour un
usage collectif
• Mais il n’existe pas de licences spécifiques
pour les institutions.
• Donc, comme on est en plein dans nos
missions de valorisation, de réduction de la
fracture numérique, pas de crainte à avoir…
Source
La tablette
63
Qu’est-ce qu’une tablette ?
64
• Niveau avancé d’interaction
• C’est presqu’un ordinateur = intermédiaire entre
smartphone et ordinateur.
• On y installe des applications et non des logiciels.
• C’est un « grand » smartphone sans la possibilité,
en général, de téléphoner par le réseau
téléphonique.
• Avec un écran tactile entre 7 et 12’’ (sans clavier,
ni souris)
• Poids : entre 400 et 1200 grammes = mobilité.
Rapide historique
65
 1989 : GridPad de Grid Systems. 10’’,
stylet, - de 2 kg. Armée US.
 1993 : AT&T EO
 2010 : Premier iPad d’Apple.
 Plus d’infos
Les 3 principaux OS
66
Tendance à la tablette détachable
67
Autre source
68
iOs / Apple Android Windows 10
Appareils Fabrique ses propres
machines (iPad, iPhone,
iPod, iMac…)
Plusieurs marques
(Nexus, Samsung,Acer,
Asus, HTC…)
Microsoft a acheté
Nokia modèle Lumia pour
smartphone, Asus/Surface
pour tablette…
OS OS fermé et propriétaire :
peu de personnalisation
Cœur Linux (open
source) avec surcouches
constructeurs, forte
personnalisation
OS fermé et
propriétaire
Prix Cher car produits de luxe
(philosophie/religion)
De l’entrée de gamme au
haut de gamme
De l’entrée de gamme
au haut de gamme
Appli
Source
App Store le plus + fourni :
1,3 million
Google Play fourni :
1 million
Windows store
« pauvre »
300 000
Sécurité Le + sécurisé car contrôle
total
- Sécurisé car ≠ types de
machines…
Ok, surtout Contrôle
Parental
Dvt
Source
Complexe, long, nécessite
un Mac (objective C)
Simple, rapide,
« universel » (Java)
HTML5 et JavaScript
Conseils d’achats
69
 Parce que la question sera forcément posée…
• Ne pas s’enfermer dans un système si possible.
• Tout dépend du budget (comme d’hab)
 Android :
• Samsung, Nexus : valeur sûre
 Apple :
• N’importe quel iPad
 Taille : 10 pouces pour confort
Espace stockage : 16 go mininum
Chargement d’applis/ebooks70
Comptes Apple / Android
71
• Une app achetée appartient à un compte
(mail / mdp) et non pas à un appareil
• Synchronisation sur 10 appareils Apple selon
les CGU.
• Pas de limite pour Android (en tout cas, pas
d’info trouvée)
 On l’a fait sur une vingtaine de Nexus…
 Mais controverse du point de vue du droit
d’auteur : et du point de vue des budgets ?
Maintenance Tablettes
72
 Sauvegardes automatiques dans les clouds
respectifs :
iOs : avec logiciel iTunes
Android : Google Play sinon .apk
 Classement des applis en dossiers
 MAJ régulières (OS, applis)
 Restrictions d’utilisation
 Installation/suppression d’applis, caméra, accès internet…
Installations d’Applications
73
Fiches méthodologiques :
 d’installation,
 de suppression
 & de sauvegarde d’applis
 Android
 Apple
Les applications
74
Méthodologie de veille
sur les applications
75
Les critères de choix d’applis :
• Gratuité ou non (selon budget)
• Nouveauté
• « Popularité »
• Qualité (graphique & ludique)
• Disponibilité sur l’OS en question
• Public cible
• Langue (pas forcément pour les jeux)
• Hybridation dans Pol Doc
C’est quoi, une application ?
76
Aujourd’hui, on confond beaucoup
encore :
« site web mobile »
et « application mobile » (ou encore
« application smartphone »)
Source
Donc… Une application, c’est :
77
 Une application mobile est un logiciel applicatif
développé pour un appareil électronique mobile, tel […]
qu’un « smartphone », un baladeur numérique, une tablette
tactile, ou encore certains ordinateurs fonctionnant avec le
système d'exploitationWindows Phone.
 Elles sont pour la plupart distribuées depuis des plateformes
de téléchargement intégrées :
 App Store (plateforme d'Apple)
 Google Play (plateforme de Google),
 ou encore le Windows Phone Store (plateforme de
Microsoft)
 (SourceWikipedia)
L’appli peut être :
78
 Entièrement gratuite
 Gratuite mais limitée (achats in-app, version
allégée)
 Payante mais gratuite temporairement
 Payante dans son intégralité
 Payante avec des achats in-app
« Bibliothécaire », « médiathècaire » &
maintenant « applithécaire » !
79
 Une application = un document comme un autre.
 Donc même travail d’acquisition que pour les autres supports plus
classiques (livre, CD, DVD, ebooks…) [SlideshareT. Fourmeux]
Veilles
Téléchargement
TestsValorisations
Désherbage
Boutiques d’applis :
la course à la popularité
80
 Notre valeur ajoutée :
présenter des applis de qualité
en accord avec la politique
d’acquisition.
• Il peut être intéressant d’avoir certaines applis
populaires (dans certains cas) pour attirer mais tout
comme lors d’une médiation, rediriger vers du
contenu neuf/inconnu/intéressant.
81
Enfin,
comme pour les autres documents,
hein…
Boutiques d’applis :
la course à la popularité
82
 Applis jeux importantes : car attrait/fidélisation
public qui vient aussi pour se détendre à la bib 
choix de jeux ludiques.
 Ainsi, bib = lieu repère (parfois même affectif) +
image modernisée de la bib et succès du bouche à
oreille par la suite… et attrait de nouveaux
publics.
 Et tout ça, dans le respect des règles mais avec le
sourire !
Remarques
83
 En atelier numérique, ne pas hésiter
à conseiller du contenu :
 facilitent le quotidien (RATP, banque, Marmiton,
électricité, listes de courses…),
 Pour communiquer avec ses proches (skype, etc.)
 culturelles (Gallica, abo mag, etc.)
 mais aussi des jeux en fonction des goûts de chacun
qui stimulent le cerveau :
 Interface ludique, gestes manuels, réflexion,
challenge…
Remarques
84
• Ce sont à peu près les mêmes applis qui sont
mise en vitrine sur les différents stores
d’applis
• Valorisation publicitaire.
•  A nous de faire ce travail de veille que
nous faisons pour nos collections physiques !
Pour résumer :
86
• C’est sur iOs qu’il y a le + d’apps intéressantes
surtout pour la jeunesse.
 Prix iPad + élevés si on prend le dernier
modèle
 Penser à l’adaptateur HDMI pour projeter sur
TV ou vidéoprojecteur
• Mais de + en +, les apps sont sur iOs et Android.
• Ne pas s’enfermer dans un OS si possible… Même
si simplicité Apple !
Quelques sites pour veiller
87
S’abonner aux newsletters
 Déclickids,
 BibApps,
 Souris Grise
 CitrusApp
 Appiday
 Appgratis
 Tablettes-tactiles.net
 Tom’s Guide
 GizmodoAustralia
 Propulseur deTiceman
 I love tablette
 Idboox
 Androidmt
 FrAndroid
 Giiks
 Les bibs qui les
valorisent sur leurs sites
88
Valorisation
89
• « Catalogue » d’applis papier + numérique
• Compensation si pas d’intégration au SIGB (notices)
• Site web, Pinterest, Pearltrees…
• ateliers découvertes d’appli
 ex : Appli’quons-nous à la Gaité Lyrique
• Sélection à fréquence régulière en lien avec
programmation ou thématique
• Accueils classes / Naps / enfants
Gestion des acquisitions
90
Plusieurs choix possibles :
Par services
Collaborative
Par personne-ressource
En transversalité avec celle-ci
…
Témoigner, partager…
91
 Exemples de retours d’expériences :
http://experimentation.cg63.fr/
http://espacenumeriqueaulnay.blogspot.fr/
http://www.crl-midipyrenees.fr/tabenbib/Blog/
 Mais aussi par publications de supports de
formations sur Slideshare par exemple.
 Pour une meilleure mutualisation des
connaissances…
2 méthodes pour l’achat d’applis
92
1. Passer par la régie d’avance et acheter en
carte bleue.
2. Achat de cartes correspondantes à l’OS de la
tablette auprès de grands magasins par
mandat administratif :
iTunes Store
Google Play Store
Manipulation
tablette, liseuse
93
Programme
94
• Manipulation tablettes & liseuses
 ErgonomieAndroid / iOs
 Chargement d’applis et d’ebooks
 Paramétrages pour mise à
disposition
 Exemples d’applications
Quelques outils
Former nos chers usagers
96
Programme européen DLit2.0
97
• Exemple programme européen « Digital
Literacy 2.0 »
• Formations de formateur (lieux institutionnels)
aux TIC  faire montrer les usagers en
compétences.
• Usagers acquièrent et savoirs nécessaires donc
participation à la vie sociale + réduction
fracture numérique.
4 blocs de contenus définis :
98
1. Compétences de bases matériels et logiciels
2. Compétences de bases Internet
3. Communication et réseaux sociaux
4. Collaboration
 = Compétences de bases d’un animateur
multimédia
 Importance de la formation en interne régulière
 Ne pas tout mettre sur le dos du référèrent
numérique  transversalité, polyvalence
Présenter la formation
99
Thème
Objectif(s)
Animation
Séquences
Timing
Méthodes pédagogiques
100
 3 catégories de méthodes sont généralement distinguées et combinées
au cours d’une action de formation :
Approche
positiviste
Approche naturaliste Approche
constructiviste
Transmission des
connaissances de façon
hiérarchique.
Autoformation :
apprentissage par le
pratique. Intervention en
cas de difficulté.
Interactions entre tout le
monde :
stagiaires/stagiaires &
stagiaires/formateur.
Processus d’apprentissage
101
Animer une formation
102
Faciliter Produire Réguler
• Gérer le temps
• Dominer les
lieux
• Rendre
agréable le
climat
• Favoriser
l’assimilation
• Utiliser des
méthodes
appropriées
• Susciter &
maintenir l’intérêt
• Contrôler
dynamique groupe
Animer une formation
103
 S’adapter au niveau :
• N’émettre aucun jugement
• Manifester l’égalité de valeur des opinions
• Relativiser l’opinion polémique
 Adapter les techniques
• Question
• Ecoute active
• Reformulation
• Respect des moments de silence
• Rapprochement (liens)
• Synthèse
Evaluation de la formation
104
 La satisfaction :
hiérarchie,
Apprenant,
formateur
 des objectifs pédagogiques acquis :
nouveaux savoirs
& savoir-faire
 De transfert :
Utilisation effective de ce qui a été appris
Obstacles ?
Evaluation de la formation
105
 Des effets de la formation :
sur l’institution
Amélioration de compétences collectives
mais aussi effets indirects…
 Auto-évaluation :
Objectifs
Préparation
Réalisation
Évaluation
Problématiques actuelles
Quelles sont les demandes les
récurrentes ?
106
Dans vos médiathèques…
107
 Partagez votre expérience
Se servir d’un PC
108
 Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ?
Tout dépend du métier exercé ou souhaité
 L’usager est-il équipé ?
 Connexion internet ?
 Terminal mobile : tablette ou smartphone ?
On néglige la formation à l’utilisation du
smartphone alors que c’est l’objet le + utilisé
au quotidien comme on l’a vu…
Utiliser Word/Excel
109
 Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ?
Tout dépend du métier exercé ou souhaité
 L’usager est-il équipé ?
 Renvoyer vers le libre (expliquer) : Libre
Office et/ou Open Office (différence)
Aide pour les démarches
administratives de « premières
nécessités »
110
Impôts,
Pôle emploi
Caf
Ameli
Recherche d’emploi
111
 Développer un partenariat
 CV / LM : ce n’est pas tellement la forme qui pose
problème mais le fond.
 Connaissance de soi : coaching professionnel
Exemples d’ateliers
Du réseau des médiathèques de Grand Paris Sud
112
Ateliers numériques à la carte
113
 Dans une liste de thématiques, on répond aux
questions précises.
 Usagers peuvent revenir si approfondissement
nécessaire.
 Laisse de la liberté aux animateurs dans chaque
méd. : une fois par semaine environ.
 BYOD.
Pour les FLE
114
 Sites gratuits d’apprentissage du français : notre
sitothèque.
 Faire découvrir un lieu ressource
 Créer du lien social
 Apprendre à se servir d’un PC + internet
 Rendre autonome
Pour les adultes
115
 Découverte tablettes pour les séniors dans le
cadre d’événements ponctuels : semaine bleue…
 Presse, autoformation, webdocs… + d’infos (p43)
 Soirée jeux vidéo +18 (en projet)
 Accompagnement à la parentalité numérique
 Parents / enfants (petits)
 développe la complicité par la tablette comme
intermédiaire affectif et non pas source de conflit
Pour les jeunes/ados
116
 Jouer ensemble, lien social / vivre ensemble
 Importance des « clubs », gérer des communautés
 Minecraft
 Game Party thématiques : musique, sport, indé...
 DIY : hologramme, cardboard, lunettes 3D
Le métier de « médiateur
numérique », c’est quoi ?
117
D’ailleurs, comment le décririez-vous ?
118
Ben, c’est plein de trucs…
Un mélange de divers métiers :
 Développement des publics & partenariats
 Relations Publiques
 Communication / Community Manager
 Commercial : de la prospection à la négociation
 Chargé de mission / chef de projet
 Chargé de veille
 Animateur + Formateur
 « Chercheur » de subventions…
 Support informatique aussi…
119
Accompagner à la
transformation digitale
 Faire prendre conscience de l’émergence de nouvelles
pratiques que nos publics ont
 Ne pas être à la traine mais en phase voire en avance
 Et proposer ainsi des services adaptés
 Primordial si on ne veut pas perdre tous nos usagers
 Pas une personne numérique mais transversalité !
 C’est une vision d’équipe, une vision d’ensemble
120
121
Innover, ça fait aussi partie
du job
122
Innovons !
 Attention !
Pas la peine de réinventer l’eau chaude !
On n’innove pas forcément avec une nouvelle
technologie,
Ne pas hésiter à regarder ce qu’il se passe ailleurs :
« copier » en réadaptant.
123
Innovons !
 Pas chirurgie à cœur ouvert alors il faut tester, oser,
explorer !
 Ne pas avoir peur de l’échec
 Se battre contre les idées reçues, des politiques ou
hiérarchies réticentes
 Moderniser l’image des bibs et de leurs services
124
125
Design thinking ?
 Doug Dietz, ingénieur de l’IRM
Adapte son service pour les enfants
 C’est une méthode permettant de conduire
des projets innovants centrés sur les usagers
 Plus on échoue, plus on réussit.
 Télécharger le kit complet en CC.
Source
Source 2
126
Culture numérique
Pour avoir une base commune
127
Importance des réseaux sociaux
128
 Être là où se trouve nos publics
129
 Génère un réseau auquel on se connecte en wifi via un
terminal puis on télécharge les contenus disponibles en
creative commons.
 Sous le capot  logiciels libres
Makey-Makey
130
50€
Scratch : programmation simple
131
• Gratuit, en ligne + logiciel
• Guide
• Utilisable aussi avec les Makey-Makey, etc.
• Créer son jeu vidéo
Blue-bot / Bee-bot
132 130€
Mash-Up Table
133
Raspberry Pi
134
 Un ordinateur libre à partir de 25€
 Comparaison entre tous les modèles
 Exemples de projets « les + cools de 2016 »
Minecraft
135
 Avec ensuite impression 3D…
 Comment faire
Crypto-party
136
 Par des ateliers pratiques et activités, on
apprend aux citoyens à utiliser les logiciels
qui leur permettront de protéger leur vie
privée.
 Article NetPublic.
Et après ?
137
• Développer les collections & partenariats
• Mais aussi les jeux de société, le tricot…
• Renseignez-vous auprès de votre BDP
• Robots, Fablab, imprimante 3D…
Se former tout au long de la vie
 Avoir une culture numérique irréprochable,
 Se tenir au courant des divers évolutions, avoir un
minimum de pratiques personnelles
 Formations en interne / externe
 Médiathècaire ultra-connectée !
138
Conclusion
 Créer, animer, fédérer une
communauté autour d’un intérêt
commun = but ultime
139
Quelques exemples
de sites pour veiller
 Organiser sa veille  info push.
 Réseaux sociaux :
Tous les groupes facebook « … en bib »
Twitter, LinkedIn, Slideshare
Scoopt.it : mots-clés, flux RSS
140
Quelques exemples
de sites pour veiller
 Sites : NetPublic, labenbib, biblioremix,
bibliobsession.
 Sites de référence : ENSSIB,ABF, tout ça…
 Numérique : 01net, C.Net, Journal du net, le
blog du modérateur, Next Inpact, Les
Numériques, Usine Digitale, Numerama,
RSLN…
141
Concrètement…
 Pour les agents, régulièrement
 Démonstration du site web,
 Ressources numériques
 Logiciel de gestion des postes publics (s’il y a)
 Se mettre au même diapason
 « Rabâcher » la pertinence et le concept de
« Médiation numérique »
 Proposer une veille
142
Concrètement…
 Pour le public, lors des ateliers :
 Insister sur la présence des services numériques
 « Bons plans » : astuces et sites utiles, pas conf’
 Pendant le service public, prendre le temps
de montrer, accompagner sur internet.
 On n’a pas le livre demandé ? Cherchons ensemble sur
le web…
143
Ressources numériques
Statistiques, réflexions et les
incontournables.
144
Le CAREL
Avant tout, vous devez connaitre…
145
CAREL
146
• Création en 2012 à la BPI.
• Coopération pour l’Accès aux Ressources
Numériques en Bibliothèques.
• Cette association est un réseau national
de compétences et d’échanges en matière
de documentation électronique pour les
bibliothèques publiques, structuré
notamment autour un outil collaboratif
en ligne.
CAREL
147
• But : Négocier avec les fournisseurs
des offres commerciales adaptées aux
besoins spécifiques des bibliothèques
pour que ces dernières puissent rendre
aux lecteurs, dans l’univers numérique,
autant de services de proximité qu’elles
le font avec l’imprimé.
• Statuts de l’association. / + d’infos
CAREL
148
• Prix de l’abonnement annuel : 50€
• Permet d’accéder à une mine d’infos
•  Démo
Qu’on se mette d’accord…
149
 Une ressource numérique est accessible
24h/24 en dehors des murs de la bib.
 Une ressource accessible uniquement
dans les murs ne remplit pas à 100% sa
fonction dématérialisée.
 Le but est de viser aussi le public qui ne
viendra pas.
Quelques chiffres
Où en sont les médiathèques françaises ?
EnquêteVodeclic 2016 sur 2015
150
Ce qui est proposé
151
 Mais est-ce que les usagers utilisent vraiment ces
ressources ?
Notre rôle
152
153
154
Freins ?
Avant même de parler d’€
155
• Faire une sélection de sites gratuits sur votre site,
portail ou simplement sur la page du site de votre
mairie. Par exemple :
 Notre sitothèque
• Asseoir votre expertise de sélection/validation de
l’info
• Développer facilement vos services sans toucher
au budget.
156
Comparatif budget par année
Budget par taille de ville
157
Où trouver du budget ?
158
• Tout dépend de votre situation :
 Toujours essayer d’en parler à la
hiérarchie et de négocier du nouveau
budget
 Commencer petit avec une ressource
 Sinon, réduire un peu par-ci par-là…
 Loi NOTRe : fusion des villes en agglo
Où trouver du budget ?
159
 Se rapprocher de votre BDP
 Il existe différents types de programmes
“d’aides” de l’Etat, ministère Cult&Com (mais
aussi département, régions, FEDER) :
• « Contrat numérique bib » en 2010
• Bib numérique de référence pour les grandes
collectivités :
 De 50 à 80% de financement HT + label de
reconnaissance.
Les tarifs des ressources
numériques
160
• Nombre d’utilisateurs maximum
 A vous de décider
 Viser au mieux 5% des usagers la 1ère
année avec médiation accrue
• Nombre d’usagers actifs dans votre
établissement
• Nombre d’habitants dans votre ville
2 façons :
161
• Via un portail
 Prévoir les coûts des connecteurs et des
licences annuelles en plus des ressources
en elles-mêmes
Formation des usagers et des
médiathècaires
162
2 façons :
163
• Via la plateforme d’agrégations de
contenus CVS :
 Certaines ressources « exclusives »
 Paiement des comptes usagers,
 « jetons » films + presse
Les principaux prestataires
164
Auto-formation
165
• Tout apprendre :
 19 catalogues
 Assez cher et ergonomie moyenne
 Mais avantage de payer qu’une seul connecteur
pour plusieurs types de ressources
• Vodeclic
 Vidéos tutoriels sur tous logiciels/OS
 Grande réactivité
 Tout illimité sans restriction de nb d’accès
Langues
166
• Tout apprendre (cf précédent)
• Orthodidacte :
 Apprentissage personnalisé ou remise à niveau
+ perfectionnement de l’écrit de la langue
française
 Niveau langue maternelle + FLE
• MyCow
 Perfectionnement anglais A2/C1
 +++ : tarifs, journal, espace pro, exos
Bac/TOEIC
FLE / primo-arrivants
167
• Orthodidacte : (cf précédent)
• Igerip : vidéo, tarifs
• Assimo : vidéo
 Après un test rapide, c’est intéressant mais assez
complexe donc accompagnement encore +
nécessaire !
 Ces ressources vont devenir de + en +
importantes avec le contexte actuel.
Musique
168
• Music me
 Le « Deezer » de collectivités avec offre de « musiques
actuelles »
 En déclin car très cher et très peu de personnalisation
• Cité de la musique
 Supports pédagogiques très intéressants
 Beaucoup de choix en musique classique, du monde,
jazz…
• 1DTouch
 Plateforme de streaming équitable d’artistes
indépendants
 +++ : Ergonomique, personnalisation, tarif
1D Touch Game, Ebooks, TV
 Un philosophie à part entière
 Tarifs adaptés aux collectivités, valorisation de
l’indépendant, axé sur la médiation culturelle,
meilleure rémunération des artistes…
 Première offre de jeux vidéo à distance
 En cours de réflexion : ebooks,TV.
 Une entreprise qui va certainement modifier le
paysage des ress. num. en bib
169
One d touche ??
170
• 1D touch ("1D" pour "indé"-pendant), 1ère
plateforme de streaming équitable !
• Soutient à la découverte et à une meilleure
rémunération des créateurs.
• Prix avantageux pour une ressource numérique en
bib…
• Plateforme 100% ergonomique et responsive
design.

1D touch Jeux vidéo
171
• Expérimentation débutée en janvier 2016 dans les
bibs / fin sept 2016
• Lancement janvier 2017
• Abo avec nb maximum d’utilisateurs 100, 200…
• Téléchargement de 4 jeux (ou 12)
• Développement d’une offre dans les murs (flou
juridique sur ce point-là)
• Médiation pensée : docs, borne d’arcade…
172
• Expérimentation
• Liste des jeux dispo mars 2017
• Tarifs
VOD : Multivisionnage / Nomade
173
• ArteVOD
 Offre la « moins chère » actuellement
 Catalogue varié avec nouveautés etVOST
• CVS
 Nouveautés / docu
 Plafond visionnage + jetons
• Adavision
 Achat des films avec licence
 Très cher, alternative intéressant à constitution
d’un nouveau fonds DVD
Presse
174
• Europresse :
 Base de données / 8000 sources / Journaux
complets en pdf
 Assez cher (car complet) avec plusieurs accès
simultanés
• Le kiosk :
 Nouvelle interface prévue en 2016
 Titres grand public + multi-support
 1 jeton = 1 consultation par usager
La presse numérique
dépasse le papier
175
Lectures :
53% numérique
47% papier
97,7% lisent la presse chaque mois
Supports de lecture :
41% sur smartphone
40% sur ordinateur
19% sur tablette
La presse numérique
dépasse le papier
176
Les titres les + lus en numérique :
Figaro
20 minutes
Le Monde
 Par support :
Le Figaro sur PC
Télé loisirs sur smartphone
Marmiton sur tablette
Source
Jeunesse
 La Souris qui raconte
Cible les enfants qui ont du mal à se mettre à la lecture
Histoires et contes interactifs  utilisation
systématique en ateliers, heure du conte numérique…
Applis, livres audios : français & anglais
 Planet Nemo
Des histoires, abc melody (plusieurs langues) & des
jeux
177
Jeunesse
 Storyplayr
 Permet d'enregistrer sa voix pour devenir narrateur de
l'histoire puis de partager par internet.
 Albums jeunesse 3-8 ans en streaming
 A utiliser systématiquement en animation
 L'enregistrement des narrations ne peut se faire que dans les murs.
 Kidilangues
 Eveil aux langues étrangères par des jeux, comptines,
histoires pour les 3-10 ans
 Comme d’hab, pas évident de trouver le public
178
179
Il y en a beaucoup d’autres
180
• De la + spécialisée à la + généraliste, il y en a pour
tout type de public.
• L’important est de choisir en fonction de votre public
et leurs demandes…
• Et surtout de prendre le temps de l’analyser, de former
encore et toujours les collègues et de prévoir un plan
de médiation directe avec vos usagers !
Les statistiques
 En faire régulièrement
 Aller en profondeur :
Ne pas s’arrêter aux nombres de connexions, ce
n’est pas forcément représentatif
 Langue : combien de temps passé ? A quelle fréquence
l’usager se connecte-t-il ?
 Ne pas viser la simple augmentation mais la qualité
Musique : temps moyen d’écoute ?
 A partir de quel prix par usager, une ressource est-
elle « rentable » ?181
Utilisation par les usagers
182
 Pas assez de stats précises effectuées
C’est un véritable enjeu
 C’est une réponse à la polémique des
horaires d’ouverture des médiathèques !
 Oui, nous sommes ouverts 24h/24 avec tous nos
services en ligne :
Ressources numériques
Réservations / prolongation via le portail
Sélections / coups de cœur
Communauté sur les réseaux sociaux
Inscriptions en ligne à généraliser
183
Le secret…
184
La médiation !
185
Mais…
 Difficile de faire augmenter les stats de
consultations suivant les territoires :
 Intérêt ?
 Facilité ?
 Communication « sexy » ?
 Est-ce nécessaire/pertinent/judicieux de
créer ce besoin de consommer des
ressources numériques avec le piratage et
les concurrents pour être à la mode ?
186
Quelques fournisseurs d’ebooks
• PNB
• Le Divan
• Numilog
• Cyberlibris
• YouBoox
187
Cultura ?®
188
• Une bib passe par Cultura :
 Liseuse spécifique
 Carte cadeau prépayée
 Paiement par mandat administratif
 Avantages :
• Assistance
• App dédiée pour boutique ebooks
PNB
Prêt numérique en bibliothèque
189
PNB, c’est quoi ?
190
• C’est un service proposé par la société Dilicom
aux médiathèques.
• Grâce au PNB, est mis à disposition des
lecteurs des livres numériques en
téléchargement via leurs portails.
• Seule initiative « officielle » + soutien par le
Centre National du Livre et le Ministère de la
Culture et de la Communication.
PNB, c’est quoi ?
191
• Achat de licences plutôt de que de livres
• Ebooks chronédégradables jusqu’à 59 jours
(tout dépend de l’éditeur).
• Les fichiers sont soumis aux DRM.
• Attention ! Il y a eu une 1ère
mouture de PNB en 2013.
Il s’agit aujourd’hui de la nouvelle
version de 2015.
Evaluation 2016
192
 Au 1er mars 2016, l’état du dispositif est le suivant :
 60 bibliothèques et 37 librairies sont raccordées à PNB
 106 216 titres sont proposés aux collectivités
 67 493 prêts ont été réalisés entre janvier et décembre
2015 dont près de 50 % d’octobre à décembre.
 L’offre PNB comprend donc plus de 50 % des titres
disponibles pour les particuliers
Evaluation 2016
193
 Retrouvez la synthèse de mars 2016 complète.
MAJ Novembre 2016
194
 Chantier de « DRM light »
 Depuis juin 2016 = fin de la période de test.
 Les éditeurs déjà engagés dans PNB revoient
leurs conditions et critères de prêt (aucun retrait)
 Réduction du nb de prêt simultanés
 Hausse du prix du jeton jusqu’à 30%
 Alignement sur la durée de licence
 Différenciation fonds nouveautés / longue traine
 Augmentation pour certains du nb de titres versés
195
 Conditions non-uniforme et donc complexes.
 5 variables selon des logiques différentes : prix,
nombre de jetons, durée des droits, simultanéité,
durée maximale de prêt (mais presque
systématiquement fixée désormais à 59 jours).
 Le prix est généralement établi par une
multiplication du prix grand public,
MAJ Novembre 2016
196
 Bonne évolution du nb de livres / raisons
techniques : il est plus compliqué pour un éditeur
de faire 2 offices différents.
 Hachette : pas de simultanéité + €€€€ mais
intéressant pour longue traine (8/10 ans)
MAJ Novembre 2016
PNB : Points positifs
197
• Catalogue de + en + étoffé
• Engouement du public
• Choix pour un même titre, entre version
papier ou numérique, téléchargeable ou
disponible en streaming dans les murs
• Donc offre pour tous supports
• Adapté aux pratiques culturelles actuelles
• « Restrictions » nb prêt / mois &
simultanés
PNB : Critiqué
198
• DRM complexes pour usagers (ADE)
 Pas de pérennité
• Prix ebook élevés mais ne pas comparer à
papier car en + : équipement, gestion…
 MAIS : tous les exemplaires num.
peuvent ne pas être empruntés
• Nécessite un portail « évolué »
• Pas de rémunération proportionnelle de
l’auteur par rapport au nb d’exemplaires
num.
PNB / SAV
199
• Téléchargement & création compte Adobe Digital
Edition
• Sur tablettes :App « Bluereader »
• Plus d’infos : http://bde-
essonne.bibliondemand.com/infos-pratiques.aspx
• Ce n’est pas hyper intuitif mais on s’y fait.
Recommandations Carel PNB
200
• Offre prometteuse
• Actuellement, 13 000 titres mais demain 60 000
titres annoncés.
 Donc pas mal d’éditeurs
• Attention à la mission de conservation du
patrimoine (jetons = nb de prêts…)
• Orientation acquisition « best-sellers only »
• Augmentation prix ebook par rapport à papier
50% raisonnable
Recommandations Carel PNB
201
• Moyenne prêt papier = 55
• Moyenne prêt ebook = 30 / 40 donc prix devrait
être baissé
• A prendre en compte dans budget minimum :
 HUB Dilicom
 Connecteur
 Forfait annuel usager
 Acquisitions
+ mise à niveau
portail
Librairie Le Divan
202
• Avant PNB, offre indépendante intéressante.
• Uniquement via PNB avec bon d’engagement
 Crédit / débit
• Devient juste un intermédiaire = une librairie pour bib
 Choix du titre, dispo J+1
• Fonctionnement comme PNB
• Site dédié
• 180 000 titres + BD !
Numilog / BiblioAccess
203
• + de 221 000 titres
• 200 éditeurs : français, anglais,
espagnols, portugais.
• Nouveautés, savoirs, pratique, arts.
• Tous supports
• Durée prêt paramétrables + acquisition
souple
• Téléchargement ou streaming
• Achat titre par titre ou bouquet
204
• Responsive design, synchronisé avec
tous les terminaux mobiles
• € = Abonnement + frais de plateforme
+ acquisitions
• Seule réelle alternative « équivalente »
à PNB…
Numilog / BiblioAccess
205
Numilog / BiblioAccess
206
207
• Ajout plug-in Microsoft Silverlight pour la
lecture en streaming,
• Installation du logiciel Adobe Digital
Edition pour la lecture hors ligne,
• Lecture sur liseuses sauf Kindle
• Livre audio en .wma (format Microsoft)
• DRM chronodégradable,
• Dialogue difficile
Numilog / BiblioAccess
Cyberlibris / Bibliovox
208
• Streaming uniquement
• 25 000 ouvrages en français, en anglais
et en espagnol
 Guides de voyage, Eyrolles
• 1 500 à 2 000 nouveautés
• Thématiques larges et variées
• Site dédié
• Tous supports
• Portail SSO
209
• Catalogue inégal, pas grands éditeurs
• Interface « vieillotte » et pas de
personnalisation
• Tarifs de + en + élevés
• Stats peu précises
Cyberlibris / Bibliovox
Youboox
210
• Le Deezer/Spotify/Netflix du livre avec accès gratuit restreint.
• Lecture sur tous supports sans connexion (en offre premium)
• Site/appli design, attrait marketing.
• Génération des revenus (publicitaires sur l'offre gratuite, soit par
abonnement) puis reversement de la moitié de ces revenus. Le
principe est de reverser ces revenus en proportion des pages vues
sur les œuvres des éditeurs.
Youboox
211
• C'est de la lecture de divertissement, plutôt que de
la lecture exclusivement littéraire (travail de
sélection).
• Offre intéressante de guide de voyage.
• 100 000 ebooks.
• Une cible mixte à tendance féminine, entre 25 et
45 ans.
• Interview intéressante.
Youboox pour les bibs
212
• Via CVS
• Ou un PortailArchimed
• Illimité sauf nb de comptes
• Polar, romance, guide de voyage,
recettes de cuisine
• Presse, BD
• Mode off-line en mobilité comme
grand public
Youboox
213
• Tarifs intéressants
Youboox pour les bibs
214
• Catalogue fourre-tout : pas de rentrée
littéraire ou de nouveautés best-
sellers
• Pertinent uniquement si travail
régulier de valorisation et si le
catalogue convient à vos lecteurs
Comment rendre visible
l’invisible ?
Ou le marketing documentaire
215
216
Un exemple de
signet dans nos
murs
 Donnés à :
 chaque prêt
 Chaque interaction
Adapter les collections
à l’évolution des usages
 Offrir des fonds hybrides sur des fonds
priorisés : langues, formation, code de la
route…
 Ne pas négliger le loisir (coucou 3ème lieu)
 Des fantômes, affiches, flyers dans les
rayons…
 Mais surtout, communiquer avec son public !
 La bibliothécaire-sandwich !
217
Adapter les collections
à l’évolution des usages
 Mais aussi, prospecter du public !
 Dans sa boite, mairie, agglo… RH/com interne
 Développer des partenariats adéquats :
 Autoformation  CE d’entreprises, CDI collèges et
lycées, universités…
 Loisirs, streaming, code de la route  Jeunesse,
maisons de quartier, associations…
 Se faire identifier = téléphoner, se présenter, se
déplacer, faire des démonstrations
218
Non mais allo quoi ? ©™
 On devrait passer plus
de temps à
communiquer sur ce
qu’on propose comme
services
 à faire de la médiation
 qu’à cataloguer ou
ranger !
219
 500 000 lecteurs
Car la concurrence est rude…
220
 600 000 abo
 3 millions d’abonnés à
un service de streaming
audio [Comparatif]
Netflix contre
les médiathèques ?
 Article et source. 2014.
 On favorise le bruit à la pertinence
 Nos collections sont-elles en phase avec Internet ?
 Bataille de comm’ perdue…
 F. Pellerin : « contre le piratage, la meilleure
parade est une offre légale de qualité »
 Coup de pied dans la fourmilière ?
221
 Ce n’est plus tellement leur rôle de
diffuser mais plutôt de prospecter,
valoriser, sélectionner, repérer,
documenter.
 Appauvrissement du contenu du fait de
la valorisation publicitaire et dépasser
la logique de popularité.
Positionnement des bibs
222
Et le jeu vidéo ?
223
Quelques chiffres…
224
Source
225
226
227
228
229
Pourquoi en bib ?
230
• Un produit culturel
• Un loisir coûteux pour un particulier
• Attracteur d’un nouveau public (et pas
qu’ados)
• Vecteur de changement d’image de la bib
• Une activité
collective/intergénérationnelle (lien
social)
Pourquoi en bib ?
231
• Importance de la lecture dans le jeu
vidéo…
• Pas + cher ou + compliqué qu’un autre
fonds…
• Elément d’identité de la bib
• Sortir de la logique de popularité,
valoriser l’indépendant
Quels services ?
232
1. Des temps de jeux collectifs
2. Jeux en ligne sur PC ou tablettes
 Avoir une bonne relation avec sa DSI…
3. Prêt de jeux et/on de consoles
 Nouveau fonds
4. Consultation sur place
 Implique la création d’un lieu de vie, 3ème
lieu
Quels services ?
233
 Et si dans un 1er temps, vous n’avez pas de
budget, faîtes appel à des partenaires
extérieurs !
 D’autres services de votre mairie,
 associations,
 écoles supérieures…
Un bel exemple « complet »…
234
Médiathèque de Saint-Avertin
Coucou Alice Bernard ! ;)
Mais aussi…
235
Le réseau des médiathèque d’Evry :
• Prêt de jeux
• Sessions de jeux « Game Party »
• Tournoi Fifa
• Lol en Bib / Minecraft
• Codage & création
• Mise à disposition de consoles dans certaines
bibs
Evry Games City
236
 Site
 Mini « Paris GamesWeek » local
 Tout un week-end autour du jeu vidéo :
tournois e-sport amateurs, studio
indépendant
 Valorisation de notre travail de proximité
réalisé au quotidien
 Hors les murs / événementiel
237
PEGI
238
 Pan European Game Information (PEGI) :
système d’évaluation européen des jeux
vidéo.
PEGI
239
Plus d’infos…
240
• Sur Slideshare : https://lc.cx/45ah
• Le groupe Facebook « jeux vidéo en bib » et
« réalité virtuelle en bib »
• Pleins d’autres sites, les twitters des
professionnels de la profession ;)
241
• Fév 2016.
• Avec des guest-stars
comme :
• Julien Devriendt
• Catherine Di Sciullo
• Thomas Fourmeux
Applications mobiles,
jeux vidéo
Et juridiquement ?
242
Jeux vidéo en bib
243
• En gros, pour faire simple : c’est illégal mais ça
fonctionne du tonnerre et les éditeurs ne se
plaignent pas.
• Mais comme le dit l’IGB dans son rapport de
février 2015, les bibs se doivent de :
 D’accompagner l’essor de cette pratique
culturelle
 Beaucoup de bibs sont déjà très investies de
manière inventive dans cette valorisation
• Encouragements officiels !
Jeux vidéo en bib
244
• Pas de flou ni de vide juridique.
• Le CD est dans la même position : son prêt n’est
que « toléré ».
• Quelques fournisseurs négocient les droits mais cela
ne représente qu’une infime partie de l’offre
globale (et c’est 2x + cher)
 Sans oublier l’absence des indé…
 Coucou « 1DTouch » (on en parle dans la journée)
Jeux vidéo en bib
245
• Une clarification juridique au niveau national est
demandée pour que les bibs respectent les droits
d’auteurs.
• Mais bon…
• Bib = bulle à part d’usages collectifs
• Indifférence des titulaires des droits JV =
acceptation tacite.
• Et cela rentre dans nos missions selon le manifeste
de l’UNESCO…
Marché des
applications mobiles
246
• ↑ : 30,4 millions de mobinautes français en
2015
• Infographie à mater.
247
 Le + rentable en France en 2015 ?
• «Adopte un mec »
• « Clash Of Clan »
• Abonnements en hausse
 Source
Marché des
applications mobiles
Top 10 en France en 2015
248
Source
Cas pratiques
Appliquons tout ce que nous venons de voir…
250
Cas pratique
251
• Faire de la médiation au public sur une ressource
numérique
 A la banque de prêt : Lecteur empruntant des
docs informatiques, méthodes langues, etc.
 Nouvelle inscription
 Renseignement d’un lecteur dans la bib
 Renseignement au téléphone
Bilan cas pratique
252
• Tournures de phrases toujours positives !
 Jamais « malheureusement, nous n’avons pas » ou
« c’est impossible »
• Oublier le jargon ! « Ress. num. », « portail », « art
et essai »… Parlons la même langue !
• Ne pas insister sur les restrictions
• Savoir présenter oralement tous les services de la bib
(numériques, prochaines animations, services) en 1
minute chrono !
• Adapter le discours / cibler l’usager
Et si on réfléchissait
à nos projets ?
253
• Exposons tour à tour ce que nous allons proposer
en rentrant dans nos structures à la suite de cette
formation.
254
Cosette Spirin
c.spirin@grandparissud.fr / 01 74 57 53 40
Vous êtes libres ! ;)
Merci pour votre attention !

Contenu connexe

Tendances

La médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirsLa médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirscspirin
 
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numériqueQuel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numériqueMarc Maisonneuve
 
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3cspirin
 
Développer la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BUDévelopper la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BUcspirin
 
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3cspirin
 
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3cspirin
 
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadaptéPrêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadaptéSilvère Mercier
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquescspirin
 
Ressources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèqueRessources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèqueFlora Gousset
 
Valoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaire
Valoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaireValoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaire
Valoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaireAnne-Gaëlle Gaudion
 
Ressources numériques et livres numériques
Ressources numériques et livres numériquesRessources numériques et livres numériques
Ressources numériques et livres numériquesFlora Gousset
 
Valoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèqueValoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèqueFlora Gousset
 
Présentation projet culturel médiathèque de Solaize
Présentation projet culturel médiathèque de SolaizePrésentation projet culturel médiathèque de Solaize
Présentation projet culturel médiathèque de Solaizemediathequesolaize
 
Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser
Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliserLivre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser
Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliserDujol Lionel
 
Des tablettes en bibliothèque
Des tablettes en bibliothèqueDes tablettes en bibliothèque
Des tablettes en bibliothèquebdy78
 
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011Fleury Christine
 
Tablette et liseuses en bibliothèque
Tablette et liseuses en bibliothèqueTablette et liseuses en bibliothèque
Tablette et liseuses en bibliothèqueJulien Devriendt
 
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Guillemette Trognot
 

Tendances (18)

La médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirsLa médiation numérique des savoirs
La médiation numérique des savoirs
 
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numériqueQuel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
Quel logiciel pour gérer le prêt de livre numérique
 
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 3/3
 
Développer la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BUDévelopper la médiation des collections numériques en BU
Développer la médiation des collections numériques en BU
 
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 2/3
 
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3
Accompagner le lecteur aux usages du numérique 1/3
 
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadaptéPrêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
Prêt numérique en bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 
Ressources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèqueRessources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèque
 
Valoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaire
Valoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaireValoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaire
Valoriser les collections de livres numériques en bibliothèque universitaire
 
Ressources numériques et livres numériques
Ressources numériques et livres numériquesRessources numériques et livres numériques
Ressources numériques et livres numériques
 
Valoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèqueValoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèque
 
Présentation projet culturel médiathèque de Solaize
Présentation projet culturel médiathèque de SolaizePrésentation projet culturel médiathèque de Solaize
Présentation projet culturel médiathèque de Solaize
 
Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser
Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliserLivre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser
Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser
 
Des tablettes en bibliothèque
Des tablettes en bibliothèqueDes tablettes en bibliothèque
Des tablettes en bibliothèque
 
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
mediation numerique_salledereference_cnfpt2011
 
Tablette et liseuses en bibliothèque
Tablette et liseuses en bibliothèqueTablette et liseuses en bibliothèque
Tablette et liseuses en bibliothèque
 
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
Retours d'expériences sur les expérimentations ludiques en bibliothèques univ...
 

En vedette

ашық сабақ кенжегульжанасы
ашық сабақ  кенжегульжанасыашық сабақ  кенжегульжанасы
ашық сабақ кенжегульжанасыoquzaman
 
Fondos disponibles para innovación en empresas
Fondos disponibles para innovación en empresas Fondos disponibles para innovación en empresas
Fondos disponibles para innovación en empresas Roberto Vargas Buendía
 
DevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのこと
DevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのことDevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのこと
DevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのことTerui Masashi
 
Utilisation de nouveaux supports numériques en médiathèque
Utilisation de nouveaux supports numériques en médiathèqueUtilisation de nouveaux supports numériques en médiathèque
Utilisation de nouveaux supports numériques en médiathèquecspirin
 
3Com 3C10420A
3Com 3C10420A3Com 3C10420A
3Com 3C10420Asavomir
 
TI Ukraine, громадянство Насірова
TI Ukraine, громадянство НасіроваTI Ukraine, громадянство Насірова
TI Ukraine, громадянство Насіроваtsnua
 
Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1
Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1
Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1Ковпитська ЗОШ
 
ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...
ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...
ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...Prashant Mahajan
 
Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...
Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...
Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...Prashant Mahajan
 

En vedette (13)

ашық сабақ кенжегульжанасы
ашық сабақ  кенжегульжанасыашық сабақ  кенжегульжанасы
ашық сабақ кенжегульжанасы
 
ADHD: Mohammad Moosa
ADHD: Mohammad MoosaADHD: Mohammad Moosa
ADHD: Mohammad Moosa
 
Ebau
EbauEbau
Ebau
 
Fondos disponibles para innovación en empresas
Fondos disponibles para innovación en empresas Fondos disponibles para innovación en empresas
Fondos disponibles para innovación en empresas
 
DevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのこと
DevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのことDevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのこと
DevOpsとか言う前にAWSエンジニアに知ってほしいアプリケーションのこと
 
Utilisation de nouveaux supports numériques en médiathèque
Utilisation de nouveaux supports numériques en médiathèqueUtilisation de nouveaux supports numériques en médiathèque
Utilisation de nouveaux supports numériques en médiathèque
 
3Com 3C10420A
3Com 3C10420A3Com 3C10420A
3Com 3C10420A
 
Mobile Web Apps
Mobile Web AppsMobile Web Apps
Mobile Web Apps
 
T2 e2 luaces-raquel
T2 e2 luaces-raquelT2 e2 luaces-raquel
T2 e2 luaces-raquel
 
TI Ukraine, громадянство Насірова
TI Ukraine, громадянство НасіроваTI Ukraine, громадянство Насірова
TI Ukraine, громадянство Насірова
 
Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1
Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1
Вправи і задачі на засвоєння таблиць додавання і віднімання числа 1
 
ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...
ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...
ARE THE SERVICES DELIVERED EMPLOYABLE? A SCENARIO OF TECHNICAL EDUCATION IN R...
 
Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...
Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...
Downcast Enrollments: A Desperate Need of Holistic Marketing for Technical Ed...
 

Similaire à Accompagnement du lecteur aux usages du numérique en médiathèques

Politiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'éditionPolitiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'éditionPatricia Gendrey
 
Le numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiation
Le numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiationLe numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiation
Le numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiationcspirin
 
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèquecspirin
 
Socle Commun de la médiation numérique en bibliothèque
Socle Commun de la médiation numérique en bibliothèqueSocle Commun de la médiation numérique en bibliothèque
Socle Commun de la médiation numérique en bibliothèqueBruno Méraut
 
Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?
Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?
Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?olivier
 
Ressources numeriques : les tendances
Ressources numeriques : les tendancesRessources numeriques : les tendances
Ressources numeriques : les tendancesJulien Devriendt
 
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afriqueLe livre numerique en afrique
Le livre numerique en afriqueMoustapha Mbengue
 
La veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-il
La veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-ilLa veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-il
La veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-ilRed Guy
 
Lecture sérieuse lecture joueuse 1
Lecture sérieuse lecture joueuse 1Lecture sérieuse lecture joueuse 1
Lecture sérieuse lecture joueuse 1Anne Clerc
 
Tablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèqueTablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèqueHervé Champion
 
Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...
Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...
Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...Benoît Vallauri
 
Atelier bibliothèques et numérique
Atelier bibliothèques et numériqueAtelier bibliothèques et numérique
Atelier bibliothèques et numériqueLaurent Magnac
 
Ressources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèqueRessources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèqueRenaud Chauvet
 
collections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliothequescollections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliothequesKotkot
 
Present Table Ronde Sne 31mars2010
Present Table Ronde Sne 31mars2010Present Table Ronde Sne 31mars2010
Present Table Ronde Sne 31mars2010Kotkot
 
Edition et numérique
Edition et  numériqueEdition et  numérique
Edition et numériqueOpenEdition
 
La lecture numérique 2015 canope
La lecture numérique 2015 canopeLa lecture numérique 2015 canope
La lecture numérique 2015 canopeAtelier Canopé70
 

Similaire à Accompagnement du lecteur aux usages du numérique en médiathèques (20)

Politiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'éditionPolitiques numériques dans l'édition
Politiques numériques dans l'édition
 
Le numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiation
Le numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiationLe numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiation
Le numérique en médiathèques : contenants, contenus, médiation
 
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
(Re) donner vie à un espace multimédia en médiathèque
 
Socle Commun de la médiation numérique en bibliothèque
Socle Commun de la médiation numérique en bibliothèqueSocle Commun de la médiation numérique en bibliothèque
Socle Commun de la médiation numérique en bibliothèque
 
Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?
Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?
Comment le numérique transforme les lectures des adolescents ?
 
Ressources numeriques : les tendances
Ressources numeriques : les tendancesRessources numeriques : les tendances
Ressources numeriques : les tendances
 
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afriqueLe livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
 
La veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-il
La veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-ilLa veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-il
La veille de Red Guy du 27.03.13 - Notre cerveau change-t-il
 
Bibdoc 2012
Bibdoc 2012 Bibdoc 2012
Bibdoc 2012
 
Lecture sérieuse lecture joueuse 1
Lecture sérieuse lecture joueuse 1Lecture sérieuse lecture joueuse 1
Lecture sérieuse lecture joueuse 1
 
Biblioquest réunion
Biblioquest réunionBiblioquest réunion
Biblioquest réunion
 
Tablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèqueTablettes tactiles en médiathèque
Tablettes tactiles en médiathèque
 
Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...
Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...
Fabrication et actions numériques au service des médiations pour les biblioth...
 
Atelier bibliothèques et numérique
Atelier bibliothèques et numériqueAtelier bibliothèques et numérique
Atelier bibliothèques et numérique
 
Ressources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèqueRessources numériques en bibliothèque
Ressources numériques en bibliothèque
 
collections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliothequescollections numeriques et bibliotheques
collections numeriques et bibliotheques
 
Present Table Ronde Sne 31mars2010
Present Table Ronde Sne 31mars2010Present Table Ronde Sne 31mars2010
Present Table Ronde Sne 31mars2010
 
Lire Ecouter En Ligne Bib
Lire Ecouter En Ligne BibLire Ecouter En Ligne Bib
Lire Ecouter En Ligne Bib
 
Edition et numérique
Edition et  numériqueEdition et  numérique
Edition et numérique
 
La lecture numérique 2015 canope
La lecture numérique 2015 canopeLa lecture numérique 2015 canope
La lecture numérique 2015 canope
 

Plus de cspirin

Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod... Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...cspirin
 
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèquecspirin
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquescspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3cspirin
 

Plus de cspirin (20)

Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod... Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs cod...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
Les réseaux sociaux en bibliothèques : maîtriser leurs langages et leurs code...
 
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèqueUtiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
Utiliser les outils numériques créatifs pour valoriser sa médiathèque
 
Développer la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériquesDévelopper la médiation des collections numériques
Développer la médiation des collections numériques
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU/MD : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 1/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 3/3
 

Dernier

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Gabriel Gay-Para
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxMartin M Flynn
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursStagiaireLearningmat
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfSylvianeBachy
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 

Dernier (16)

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx      Film   françaisPas de vagues.  pptx      Film   français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
Faut-il avoir peur de la technique ? (G. Gay-Para)
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptxDIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
DIGNITAS INFINITA - DIGNITÉ HUMAINE; déclaration du dicastère .pptx
 
Apprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceursApprendre avec des top et nano influenceurs
Apprendre avec des top et nano influenceurs
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdfVulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
Vulnérabilité numérique d’usage : un enjeu pour l’aide à la réussitepdf
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 

Accompagnement du lecteur aux usages du numérique en médiathèques

  • 1. Lyon, 10 mars 2017, Cosette Spirin. 1 Accompagnement du lecteur aux usages du numérique en médiathèques
  • 2. Sommaire matin 2  Usages des Français  Tablette, ebook… De la manipulation au chargement de contenus  Exemples de projets  Ateliers numériques  Culture numérique
  • 3. Sommaire après-midi 3  Panorama et analyse rapide des ressources numériques  Médiation  Valorisation  Cas pratiques
  • 6. Aidons à protéger les données personnelles 6  Clé de voute de l’innovation à l’ère du numérique  Site de la CNIL.
  • 7. Notre métier évolue mais nous ne sommes pas en retard 7  Pas évident de savoir comment certaines technologies vont évoluer. Quand une technologie arrive, est-ce qu’elle va s’implanter ?  Le numérique = c’est un style de vie  Médiathèques : avant tout 3ème lieu  Donc est-ce que les infrastructures suivent ?
  • 8. Innovation ≠ utilisateur 8  L’innovation est quotidienne mais est-ce que l'utilisateur est réellement formé ?  5% des habitants de l’OCDE sont à l’aise avec les tâches complexes.  Ce qui montre bien qu’il y a un monde entre les compétences réelles des gens qui ont reçu une éducation, qui ont grandi à l’époque du numérique, et les expectations des concepteurs de systèmes informatiques.
  • 9. 9
  • 10. 10
  • 12. Comment rendre un service public de qualité sans connaitre nos publics ?12
  • 13. 13
  • 14. 14
  • 15. 15
  • 17. 17 Le smartphone avant le PC • Avec 77% de taux d’équipement en France, le smartphone dépasse pour la première fois celui des ordinateurs • 50,7% des Français, soit 26,3 millions, se connectent chaque jour à Internet sur leur smartphone. Source • 74% PC portables • 57% ordinateurs de bureau • 53% tablettes • Source
  • 18. 18
  • 21. Les enfants sur tablettes 21  Enquête de 2014 de la Souris Grise
  • 22. 22 Les enfants sur tablettes
  • 23. 23 Les enfants sur tablettes
  • 25. Les tendances « futures » Les objets connectés Big Data Intelligence artificielle 25
  • 26. Habitude de lectures des français 26
  • 28. Quel support est-il le plus utilisé pour la lecture ? 28
  • 29. Ventes ebooks en France 29
  • 30. Pour compléter 30  Plus d’infos :  Marché encore flou  Chiffres clés du Ministère  Posons-nous les bonnes questions  Livre blanc : Doc synthétique PACA fait le point sur le marché du livre papier et numérique.
  • 31. 31
  • 32. 32
  • 33. 33
  • 34. 34
  • 35. 35
  • 36. 36
  • 38. Livre numérique : de quoi parle-t-on ? 38  « Livre édité et diffusé en version numérique, disponible sous forme de fichier, qui peut être téléchargé, stocké et lu sur un écran tel que celui d'un ordinateur personnel, d'une liseuse ou d'une tablette tactile ».  Source : Wikipédia
  • 39. Livre numérique : de quoi parle-t-on ? 39  « Ouvrage édité et diffusé sous forme numérique, destiné à être lu sur un écran » […] « composé directement sous forme numérique ou numérisé à partir d'imprimés ou de manuscrits ». Source : Dictionnaire en ligne de l’ENSSIB.  terme adopté par la commission générale de terminologie et de néologie, publié au JO 2012.
  • 40. Livre numérique : de quoi parle-t-on ? 40 Quand on parle de « livre numérique » en France on parle donc du contenu, pas des machines, même si l’usage est en fait plus flou.
  • 41. 3 grands modèles éditoriaux 41  Le livre homothétique : copie conforme du livre imprimé. Certains ebooks gratuits, libres de droit  Le livre numérique natif publié par des éditeurs dits « pure-players ». 50 ex. du Motif  Le livre augmenté ou enrichi qui prend la forme d’une application multimédia interactive. Exemple « Candide enrichi » https://candide.bnf.fr/
  • 42. 10 novembre 2016 42  Depuis 2013, CJUE planche sur cette question.  La CJUE reconnait un droit de prêt numérique aux bibliothèques, ce que le Réseau Carel revendiquait !  Elle établit une assimilation complète du livre numérique au livre papier (= pas de simultanéité), ce droit de prêt est sous condition d’une juste rémunération des auteurs et le prix n’est pas fixé.  A suivre…
  • 43. Prix de l’ebook 43 • Prix ebooks 20 à 30% seulement – cher que papier : • Loi sur le prix unique du livre de 1981 MAJ en 2011, un prix librement fixé par les éditeurs. • TVA pour ebook est passée de 19,6% à 7% (2012) puis à 5,5% (2013) • Selon les éditeurs, des coûts incompressibles (8 à 15% pour l’auteur, 20% pour le distributeur) et des coûts de numérisation parfois élevés. Source
  • 44. La réalité 44 • En réalité, marges intéressantes pour éditeurs : 36% papier, 55% ebook. • Refus de brader : car peur baisse des prix & destruction de la valeur ajoutée.
  • 45. 45 Livre papier Plus d’infos sur les aspects juridiques Livre numérique
  • 46. DRM ≠ Domaine Public 46 Limité Librement copiable en illimité DRM Creatives Commons ou domaine public Payant Gratuit DRM Domaine public Standard : limité à 6 appareils (1 PC + 5 liseuses) Reproduction œuvre libre et gratuite. En France, 70 ans après la mort d’un auteur. Chronodégradable : temporaire. Illimité en temps Streaming : pour un accès internet Copiable à volonté Une offre souterraine et illégale existe Légal
  • 47. Pourquoi les Drm, c’est mal ? ;) 47  Adobe espionne les lecteurs en collectant des données sur leurs habitudes de lecture et leur bibliothèque. Favorise monopole des GAFA que les éditeurs se targuent de combattre (source)  Faille découverte chez Amazon… (Source)  Entraîne surcoût, contrainte temps
  • 48. DRM allégée ? 48 • Thomas Fourmeux signale queTEA lance CARE en remplacement des DRM.  TEA :The Ebook Alternative (start-up lyonnaise)  CARE : Content and Authors Right Environment  Rend DRM invisible à l’achat • TEA considère que DRM freine le dvt de la lecture numérique. • Soutien en France par les éditeurs
  • 49. Que faire avec des tablettes en bib ?49
  • 50. 50
  • 51. Pourquoi ? 51 • Améliorer l’expérience • Inviter les usagers à rester  Bib = 3ème lieu • Accès internet + étendu & + adapté aux pratiques actuelles  Image moderne de la bib • Médiation numérique accrue / réduction fracture numérique • Développer les compétences numériques • Réinventer encore et toujours
  • 52. Médiation convaincue & convaincante 52 • Si reproche, réfléchir en équipe au diapason sur lequel s’accorder :  Pour réduire la fracture numérique  Pour valoriser des applis  Pour dynamiser l’image de la bib  Pour former les collègues et le public  Pour faire vivre les espaces  …
  • 53. 53
  • 54. « 3ème lieu » 54 • 1980 The Great, Good Place, Ray Oldenburg, • Le 1er : foyer • Le 2ème : travail • Et même bib = 4ème lieu   « espace de l’apprendre »  (Entendu en 2010 dans un Podcast enAngleterre)
  • 55. Des animations… 55 • « Lecture d’histoires » numérique vidéoprojetées • Jeux vidéo avec tout type de public • Jeux en réseau… (nécessite un bon wifi et l’ouverture des ports adéquats) • Ateliers de créations : vidéo, musique… • Réalité augmentée : avec des expos par exemple • Des ateliers numériques d’initiation
  • 56. Dans les murs 56 • Mis en avant de sites web avec des raccourcis • Valorisation d’applis choisies par :  Thèmes : jeux, utiles, etc.  par mois : changer régulièrement tout comme pour les acquisitions d’ouvrages  par temps forts : en fonction de l’action culturelle, d’événements sur la ville… • Accès à la presse :  L’abonnement papier comprend parfois l’abo numérique.
  • 57. Exemple de la Gaité Lyrique à Paris 57 • « La Gaîté lyrique est le lieu des cultures à l'ère du numérique. Ouverte à tous pour visiter une exposition, voir un concert, boire un verre, ou jouer aux jeux vidéo, la Gaîté lyrique pense le quotidien et dessine l'avenir… » • « Appliqu’ons nous » les mercredis après-midi • Découverte de plusieurs applis • En fonction de l’expo/thème en cours • A partir de 5 ans, durée env. 1h30
  • 58. Dans les espaces 58 • Plusieurs possibilités :  La Fnac : ≠ choix (antivol…)  Prêt sur place (ou hors les murs mais bon…)  Intégration dans mobilier (belle vitrine, pas génial sur le long terme)  Nomade pour médiation   Mais comme d’hab, faut faireVIVRE et d’adapter à votre public. Source
  • 59. Pré-requis : 59  Wifi  Personnel formé et disposé à la médiation  Pour l’achat du matériel, se renseigner pour des subventions ou mécénant  Veiller régulièrement sur le sujet
  • 60. 60
  • 61. Sécurisation tablettes 61 • Film protège-écran et coque/antivol • RFID sur coque pas suffisant • Antivol sur divers sites dont Cricel • Coque de protection / présentation • Câble ~1m30 à fixer sur un anneau • Donc pas de problème de mobilité
  • 62. Les applications tablettes en médiathèques 62 • On détourne un usage individuel pour un usage collectif • Mais il n’existe pas de licences spécifiques pour les institutions. • Donc, comme on est en plein dans nos missions de valorisation, de réduction de la fracture numérique, pas de crainte à avoir… Source
  • 64. Qu’est-ce qu’une tablette ? 64 • Niveau avancé d’interaction • C’est presqu’un ordinateur = intermédiaire entre smartphone et ordinateur. • On y installe des applications et non des logiciels. • C’est un « grand » smartphone sans la possibilité, en général, de téléphoner par le réseau téléphonique. • Avec un écran tactile entre 7 et 12’’ (sans clavier, ni souris) • Poids : entre 400 et 1200 grammes = mobilité.
  • 65. Rapide historique 65  1989 : GridPad de Grid Systems. 10’’, stylet, - de 2 kg. Armée US.  1993 : AT&T EO  2010 : Premier iPad d’Apple.  Plus d’infos
  • 67. Tendance à la tablette détachable 67 Autre source
  • 68. 68 iOs / Apple Android Windows 10 Appareils Fabrique ses propres machines (iPad, iPhone, iPod, iMac…) Plusieurs marques (Nexus, Samsung,Acer, Asus, HTC…) Microsoft a acheté Nokia modèle Lumia pour smartphone, Asus/Surface pour tablette… OS OS fermé et propriétaire : peu de personnalisation Cœur Linux (open source) avec surcouches constructeurs, forte personnalisation OS fermé et propriétaire Prix Cher car produits de luxe (philosophie/religion) De l’entrée de gamme au haut de gamme De l’entrée de gamme au haut de gamme Appli Source App Store le plus + fourni : 1,3 million Google Play fourni : 1 million Windows store « pauvre » 300 000 Sécurité Le + sécurisé car contrôle total - Sécurisé car ≠ types de machines… Ok, surtout Contrôle Parental Dvt Source Complexe, long, nécessite un Mac (objective C) Simple, rapide, « universel » (Java) HTML5 et JavaScript
  • 69. Conseils d’achats 69  Parce que la question sera forcément posée… • Ne pas s’enfermer dans un système si possible. • Tout dépend du budget (comme d’hab)  Android : • Samsung, Nexus : valeur sûre  Apple : • N’importe quel iPad  Taille : 10 pouces pour confort Espace stockage : 16 go mininum
  • 71. Comptes Apple / Android 71 • Une app achetée appartient à un compte (mail / mdp) et non pas à un appareil • Synchronisation sur 10 appareils Apple selon les CGU. • Pas de limite pour Android (en tout cas, pas d’info trouvée)  On l’a fait sur une vingtaine de Nexus…  Mais controverse du point de vue du droit d’auteur : et du point de vue des budgets ?
  • 72. Maintenance Tablettes 72  Sauvegardes automatiques dans les clouds respectifs : iOs : avec logiciel iTunes Android : Google Play sinon .apk  Classement des applis en dossiers  MAJ régulières (OS, applis)  Restrictions d’utilisation  Installation/suppression d’applis, caméra, accès internet…
  • 73. Installations d’Applications 73 Fiches méthodologiques :  d’installation,  de suppression  & de sauvegarde d’applis  Android  Apple
  • 75. Méthodologie de veille sur les applications 75 Les critères de choix d’applis : • Gratuité ou non (selon budget) • Nouveauté • « Popularité » • Qualité (graphique & ludique) • Disponibilité sur l’OS en question • Public cible • Langue (pas forcément pour les jeux) • Hybridation dans Pol Doc
  • 76. C’est quoi, une application ? 76 Aujourd’hui, on confond beaucoup encore : « site web mobile » et « application mobile » (ou encore « application smartphone ») Source
  • 77. Donc… Une application, c’est : 77  Une application mobile est un logiciel applicatif développé pour un appareil électronique mobile, tel […] qu’un « smartphone », un baladeur numérique, une tablette tactile, ou encore certains ordinateurs fonctionnant avec le système d'exploitationWindows Phone.  Elles sont pour la plupart distribuées depuis des plateformes de téléchargement intégrées :  App Store (plateforme d'Apple)  Google Play (plateforme de Google),  ou encore le Windows Phone Store (plateforme de Microsoft)  (SourceWikipedia)
  • 78. L’appli peut être : 78  Entièrement gratuite  Gratuite mais limitée (achats in-app, version allégée)  Payante mais gratuite temporairement  Payante dans son intégralité  Payante avec des achats in-app
  • 79. « Bibliothécaire », « médiathècaire » & maintenant « applithécaire » ! 79  Une application = un document comme un autre.  Donc même travail d’acquisition que pour les autres supports plus classiques (livre, CD, DVD, ebooks…) [SlideshareT. Fourmeux] Veilles Téléchargement TestsValorisations Désherbage
  • 80. Boutiques d’applis : la course à la popularité 80  Notre valeur ajoutée : présenter des applis de qualité en accord avec la politique d’acquisition. • Il peut être intéressant d’avoir certaines applis populaires (dans certains cas) pour attirer mais tout comme lors d’une médiation, rediriger vers du contenu neuf/inconnu/intéressant.
  • 81. 81 Enfin, comme pour les autres documents, hein…
  • 82. Boutiques d’applis : la course à la popularité 82  Applis jeux importantes : car attrait/fidélisation public qui vient aussi pour se détendre à la bib  choix de jeux ludiques.  Ainsi, bib = lieu repère (parfois même affectif) + image modernisée de la bib et succès du bouche à oreille par la suite… et attrait de nouveaux publics.  Et tout ça, dans le respect des règles mais avec le sourire !
  • 83. Remarques 83  En atelier numérique, ne pas hésiter à conseiller du contenu :  facilitent le quotidien (RATP, banque, Marmiton, électricité, listes de courses…),  Pour communiquer avec ses proches (skype, etc.)  culturelles (Gallica, abo mag, etc.)  mais aussi des jeux en fonction des goûts de chacun qui stimulent le cerveau :  Interface ludique, gestes manuels, réflexion, challenge…
  • 84. Remarques 84 • Ce sont à peu près les mêmes applis qui sont mise en vitrine sur les différents stores d’applis • Valorisation publicitaire. •  A nous de faire ce travail de veille que nous faisons pour nos collections physiques !
  • 85. Pour résumer : 86 • C’est sur iOs qu’il y a le + d’apps intéressantes surtout pour la jeunesse.  Prix iPad + élevés si on prend le dernier modèle  Penser à l’adaptateur HDMI pour projeter sur TV ou vidéoprojecteur • Mais de + en +, les apps sont sur iOs et Android. • Ne pas s’enfermer dans un OS si possible… Même si simplicité Apple !
  • 86. Quelques sites pour veiller 87 S’abonner aux newsletters  Déclickids,  BibApps,  Souris Grise  CitrusApp  Appiday  Appgratis  Tablettes-tactiles.net  Tom’s Guide  GizmodoAustralia  Propulseur deTiceman  I love tablette  Idboox  Androidmt  FrAndroid  Giiks  Les bibs qui les valorisent sur leurs sites
  • 87. 88
  • 88. Valorisation 89 • « Catalogue » d’applis papier + numérique • Compensation si pas d’intégration au SIGB (notices) • Site web, Pinterest, Pearltrees… • ateliers découvertes d’appli  ex : Appli’quons-nous à la Gaité Lyrique • Sélection à fréquence régulière en lien avec programmation ou thématique • Accueils classes / Naps / enfants
  • 89. Gestion des acquisitions 90 Plusieurs choix possibles : Par services Collaborative Par personne-ressource En transversalité avec celle-ci …
  • 90. Témoigner, partager… 91  Exemples de retours d’expériences : http://experimentation.cg63.fr/ http://espacenumeriqueaulnay.blogspot.fr/ http://www.crl-midipyrenees.fr/tabenbib/Blog/  Mais aussi par publications de supports de formations sur Slideshare par exemple.  Pour une meilleure mutualisation des connaissances…
  • 91. 2 méthodes pour l’achat d’applis 92 1. Passer par la régie d’avance et acheter en carte bleue. 2. Achat de cartes correspondantes à l’OS de la tablette auprès de grands magasins par mandat administratif : iTunes Store Google Play Store
  • 93. Programme 94 • Manipulation tablettes & liseuses  ErgonomieAndroid / iOs  Chargement d’applis et d’ebooks  Paramétrages pour mise à disposition  Exemples d’applications
  • 94. Quelques outils Former nos chers usagers 96
  • 95. Programme européen DLit2.0 97 • Exemple programme européen « Digital Literacy 2.0 » • Formations de formateur (lieux institutionnels) aux TIC  faire montrer les usagers en compétences. • Usagers acquièrent et savoirs nécessaires donc participation à la vie sociale + réduction fracture numérique.
  • 96. 4 blocs de contenus définis : 98 1. Compétences de bases matériels et logiciels 2. Compétences de bases Internet 3. Communication et réseaux sociaux 4. Collaboration  = Compétences de bases d’un animateur multimédia  Importance de la formation en interne régulière  Ne pas tout mettre sur le dos du référèrent numérique  transversalité, polyvalence
  • 98. Méthodes pédagogiques 100  3 catégories de méthodes sont généralement distinguées et combinées au cours d’une action de formation : Approche positiviste Approche naturaliste Approche constructiviste Transmission des connaissances de façon hiérarchique. Autoformation : apprentissage par le pratique. Intervention en cas de difficulté. Interactions entre tout le monde : stagiaires/stagiaires & stagiaires/formateur.
  • 100. Animer une formation 102 Faciliter Produire Réguler • Gérer le temps • Dominer les lieux • Rendre agréable le climat • Favoriser l’assimilation • Utiliser des méthodes appropriées • Susciter & maintenir l’intérêt • Contrôler dynamique groupe
  • 101. Animer une formation 103  S’adapter au niveau : • N’émettre aucun jugement • Manifester l’égalité de valeur des opinions • Relativiser l’opinion polémique  Adapter les techniques • Question • Ecoute active • Reformulation • Respect des moments de silence • Rapprochement (liens) • Synthèse
  • 102. Evaluation de la formation 104  La satisfaction : hiérarchie, Apprenant, formateur  des objectifs pédagogiques acquis : nouveaux savoirs & savoir-faire  De transfert : Utilisation effective de ce qui a été appris Obstacles ?
  • 103. Evaluation de la formation 105  Des effets de la formation : sur l’institution Amélioration de compétences collectives mais aussi effets indirects…  Auto-évaluation : Objectifs Préparation Réalisation Évaluation
  • 104. Problématiques actuelles Quelles sont les demandes les récurrentes ? 106
  • 105. Dans vos médiathèques… 107  Partagez votre expérience
  • 106. Se servir d’un PC 108  Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ? Tout dépend du métier exercé ou souhaité  L’usager est-il équipé ?  Connexion internet ?  Terminal mobile : tablette ou smartphone ? On néglige la formation à l’utilisation du smartphone alors que c’est l’objet le + utilisé au quotidien comme on l’a vu…
  • 107. Utiliser Word/Excel 109  Pourquoi ? Pour faire quoi exactement ? Tout dépend du métier exercé ou souhaité  L’usager est-il équipé ?  Renvoyer vers le libre (expliquer) : Libre Office et/ou Open Office (différence)
  • 108. Aide pour les démarches administratives de « premières nécessités » 110 Impôts, Pôle emploi Caf Ameli
  • 109. Recherche d’emploi 111  Développer un partenariat  CV / LM : ce n’est pas tellement la forme qui pose problème mais le fond.  Connaissance de soi : coaching professionnel
  • 110. Exemples d’ateliers Du réseau des médiathèques de Grand Paris Sud 112
  • 111. Ateliers numériques à la carte 113  Dans une liste de thématiques, on répond aux questions précises.  Usagers peuvent revenir si approfondissement nécessaire.  Laisse de la liberté aux animateurs dans chaque méd. : une fois par semaine environ.  BYOD.
  • 112. Pour les FLE 114  Sites gratuits d’apprentissage du français : notre sitothèque.  Faire découvrir un lieu ressource  Créer du lien social  Apprendre à se servir d’un PC + internet  Rendre autonome
  • 113. Pour les adultes 115  Découverte tablettes pour les séniors dans le cadre d’événements ponctuels : semaine bleue…  Presse, autoformation, webdocs… + d’infos (p43)  Soirée jeux vidéo +18 (en projet)  Accompagnement à la parentalité numérique  Parents / enfants (petits)  développe la complicité par la tablette comme intermédiaire affectif et non pas source de conflit
  • 114. Pour les jeunes/ados 116  Jouer ensemble, lien social / vivre ensemble  Importance des « clubs », gérer des communautés  Minecraft  Game Party thématiques : musique, sport, indé...  DIY : hologramme, cardboard, lunettes 3D
  • 115. Le métier de « médiateur numérique », c’est quoi ? 117
  • 116. D’ailleurs, comment le décririez-vous ? 118
  • 117. Ben, c’est plein de trucs… Un mélange de divers métiers :  Développement des publics & partenariats  Relations Publiques  Communication / Community Manager  Commercial : de la prospection à la négociation  Chargé de mission / chef de projet  Chargé de veille  Animateur + Formateur  « Chercheur » de subventions…  Support informatique aussi… 119
  • 118. Accompagner à la transformation digitale  Faire prendre conscience de l’émergence de nouvelles pratiques que nos publics ont  Ne pas être à la traine mais en phase voire en avance  Et proposer ainsi des services adaptés  Primordial si on ne veut pas perdre tous nos usagers  Pas une personne numérique mais transversalité !  C’est une vision d’équipe, une vision d’ensemble 120
  • 119. 121
  • 120. Innover, ça fait aussi partie du job 122
  • 121. Innovons !  Attention ! Pas la peine de réinventer l’eau chaude ! On n’innove pas forcément avec une nouvelle technologie, Ne pas hésiter à regarder ce qu’il se passe ailleurs : « copier » en réadaptant. 123
  • 122. Innovons !  Pas chirurgie à cœur ouvert alors il faut tester, oser, explorer !  Ne pas avoir peur de l’échec  Se battre contre les idées reçues, des politiques ou hiérarchies réticentes  Moderniser l’image des bibs et de leurs services 124
  • 123. 125
  • 124. Design thinking ?  Doug Dietz, ingénieur de l’IRM Adapte son service pour les enfants  C’est une méthode permettant de conduire des projets innovants centrés sur les usagers  Plus on échoue, plus on réussit.  Télécharger le kit complet en CC. Source Source 2 126
  • 125. Culture numérique Pour avoir une base commune 127
  • 126. Importance des réseaux sociaux 128  Être là où se trouve nos publics
  • 127. 129  Génère un réseau auquel on se connecte en wifi via un terminal puis on télécharge les contenus disponibles en creative commons.  Sous le capot  logiciels libres
  • 129. Scratch : programmation simple 131 • Gratuit, en ligne + logiciel • Guide • Utilisable aussi avec les Makey-Makey, etc. • Créer son jeu vidéo
  • 132. Raspberry Pi 134  Un ordinateur libre à partir de 25€  Comparaison entre tous les modèles  Exemples de projets « les + cools de 2016 »
  • 133. Minecraft 135  Avec ensuite impression 3D…  Comment faire
  • 134. Crypto-party 136  Par des ateliers pratiques et activités, on apprend aux citoyens à utiliser les logiciels qui leur permettront de protéger leur vie privée.  Article NetPublic.
  • 135. Et après ? 137 • Développer les collections & partenariats • Mais aussi les jeux de société, le tricot… • Renseignez-vous auprès de votre BDP • Robots, Fablab, imprimante 3D…
  • 136. Se former tout au long de la vie  Avoir une culture numérique irréprochable,  Se tenir au courant des divers évolutions, avoir un minimum de pratiques personnelles  Formations en interne / externe  Médiathècaire ultra-connectée ! 138
  • 137. Conclusion  Créer, animer, fédérer une communauté autour d’un intérêt commun = but ultime 139
  • 138. Quelques exemples de sites pour veiller  Organiser sa veille  info push.  Réseaux sociaux : Tous les groupes facebook « … en bib » Twitter, LinkedIn, Slideshare Scoopt.it : mots-clés, flux RSS 140
  • 139. Quelques exemples de sites pour veiller  Sites : NetPublic, labenbib, biblioremix, bibliobsession.  Sites de référence : ENSSIB,ABF, tout ça…  Numérique : 01net, C.Net, Journal du net, le blog du modérateur, Next Inpact, Les Numériques, Usine Digitale, Numerama, RSLN… 141
  • 140. Concrètement…  Pour les agents, régulièrement  Démonstration du site web,  Ressources numériques  Logiciel de gestion des postes publics (s’il y a)  Se mettre au même diapason  « Rabâcher » la pertinence et le concept de « Médiation numérique »  Proposer une veille 142
  • 141. Concrètement…  Pour le public, lors des ateliers :  Insister sur la présence des services numériques  « Bons plans » : astuces et sites utiles, pas conf’  Pendant le service public, prendre le temps de montrer, accompagner sur internet.  On n’a pas le livre demandé ? Cherchons ensemble sur le web… 143
  • 142. Ressources numériques Statistiques, réflexions et les incontournables. 144
  • 143. Le CAREL Avant tout, vous devez connaitre… 145
  • 144. CAREL 146 • Création en 2012 à la BPI. • Coopération pour l’Accès aux Ressources Numériques en Bibliothèques. • Cette association est un réseau national de compétences et d’échanges en matière de documentation électronique pour les bibliothèques publiques, structuré notamment autour un outil collaboratif en ligne.
  • 145. CAREL 147 • But : Négocier avec les fournisseurs des offres commerciales adaptées aux besoins spécifiques des bibliothèques pour que ces dernières puissent rendre aux lecteurs, dans l’univers numérique, autant de services de proximité qu’elles le font avec l’imprimé. • Statuts de l’association. / + d’infos
  • 146. CAREL 148 • Prix de l’abonnement annuel : 50€ • Permet d’accéder à une mine d’infos •  Démo
  • 147. Qu’on se mette d’accord… 149  Une ressource numérique est accessible 24h/24 en dehors des murs de la bib.  Une ressource accessible uniquement dans les murs ne remplit pas à 100% sa fonction dématérialisée.  Le but est de viser aussi le public qui ne viendra pas.
  • 148. Quelques chiffres Où en sont les médiathèques françaises ? EnquêteVodeclic 2016 sur 2015 150
  • 149. Ce qui est proposé 151  Mais est-ce que les usagers utilisent vraiment ces ressources ?
  • 151. 153
  • 153. Avant même de parler d’€ 155 • Faire une sélection de sites gratuits sur votre site, portail ou simplement sur la page du site de votre mairie. Par exemple :  Notre sitothèque • Asseoir votre expertise de sélection/validation de l’info • Développer facilement vos services sans toucher au budget.
  • 155. Budget par taille de ville 157
  • 156. Où trouver du budget ? 158 • Tout dépend de votre situation :  Toujours essayer d’en parler à la hiérarchie et de négocier du nouveau budget  Commencer petit avec une ressource  Sinon, réduire un peu par-ci par-là…  Loi NOTRe : fusion des villes en agglo
  • 157. Où trouver du budget ? 159  Se rapprocher de votre BDP  Il existe différents types de programmes “d’aides” de l’Etat, ministère Cult&Com (mais aussi département, régions, FEDER) : • « Contrat numérique bib » en 2010 • Bib numérique de référence pour les grandes collectivités :  De 50 à 80% de financement HT + label de reconnaissance.
  • 158. Les tarifs des ressources numériques 160 • Nombre d’utilisateurs maximum  A vous de décider  Viser au mieux 5% des usagers la 1ère année avec médiation accrue • Nombre d’usagers actifs dans votre établissement • Nombre d’habitants dans votre ville
  • 159. 2 façons : 161 • Via un portail  Prévoir les coûts des connecteurs et des licences annuelles en plus des ressources en elles-mêmes
  • 160. Formation des usagers et des médiathècaires 162
  • 161. 2 façons : 163 • Via la plateforme d’agrégations de contenus CVS :  Certaines ressources « exclusives »  Paiement des comptes usagers,  « jetons » films + presse
  • 163. Auto-formation 165 • Tout apprendre :  19 catalogues  Assez cher et ergonomie moyenne  Mais avantage de payer qu’une seul connecteur pour plusieurs types de ressources • Vodeclic  Vidéos tutoriels sur tous logiciels/OS  Grande réactivité  Tout illimité sans restriction de nb d’accès
  • 164. Langues 166 • Tout apprendre (cf précédent) • Orthodidacte :  Apprentissage personnalisé ou remise à niveau + perfectionnement de l’écrit de la langue française  Niveau langue maternelle + FLE • MyCow  Perfectionnement anglais A2/C1  +++ : tarifs, journal, espace pro, exos Bac/TOEIC
  • 165. FLE / primo-arrivants 167 • Orthodidacte : (cf précédent) • Igerip : vidéo, tarifs • Assimo : vidéo  Après un test rapide, c’est intéressant mais assez complexe donc accompagnement encore + nécessaire !  Ces ressources vont devenir de + en + importantes avec le contexte actuel.
  • 166. Musique 168 • Music me  Le « Deezer » de collectivités avec offre de « musiques actuelles »  En déclin car très cher et très peu de personnalisation • Cité de la musique  Supports pédagogiques très intéressants  Beaucoup de choix en musique classique, du monde, jazz… • 1DTouch  Plateforme de streaming équitable d’artistes indépendants  +++ : Ergonomique, personnalisation, tarif
  • 167. 1D Touch Game, Ebooks, TV  Un philosophie à part entière  Tarifs adaptés aux collectivités, valorisation de l’indépendant, axé sur la médiation culturelle, meilleure rémunération des artistes…  Première offre de jeux vidéo à distance  En cours de réflexion : ebooks,TV.  Une entreprise qui va certainement modifier le paysage des ress. num. en bib 169
  • 168. One d touche ?? 170 • 1D touch ("1D" pour "indé"-pendant), 1ère plateforme de streaming équitable ! • Soutient à la découverte et à une meilleure rémunération des créateurs. • Prix avantageux pour une ressource numérique en bib… • Plateforme 100% ergonomique et responsive design. 
  • 169. 1D touch Jeux vidéo 171 • Expérimentation débutée en janvier 2016 dans les bibs / fin sept 2016 • Lancement janvier 2017 • Abo avec nb maximum d’utilisateurs 100, 200… • Téléchargement de 4 jeux (ou 12) • Développement d’une offre dans les murs (flou juridique sur ce point-là) • Médiation pensée : docs, borne d’arcade…
  • 170. 172 • Expérimentation • Liste des jeux dispo mars 2017 • Tarifs
  • 171. VOD : Multivisionnage / Nomade 173 • ArteVOD  Offre la « moins chère » actuellement  Catalogue varié avec nouveautés etVOST • CVS  Nouveautés / docu  Plafond visionnage + jetons • Adavision  Achat des films avec licence  Très cher, alternative intéressant à constitution d’un nouveau fonds DVD
  • 172. Presse 174 • Europresse :  Base de données / 8000 sources / Journaux complets en pdf  Assez cher (car complet) avec plusieurs accès simultanés • Le kiosk :  Nouvelle interface prévue en 2016  Titres grand public + multi-support  1 jeton = 1 consultation par usager
  • 173. La presse numérique dépasse le papier 175 Lectures : 53% numérique 47% papier 97,7% lisent la presse chaque mois Supports de lecture : 41% sur smartphone 40% sur ordinateur 19% sur tablette
  • 174. La presse numérique dépasse le papier 176 Les titres les + lus en numérique : Figaro 20 minutes Le Monde  Par support : Le Figaro sur PC Télé loisirs sur smartphone Marmiton sur tablette Source
  • 175. Jeunesse  La Souris qui raconte Cible les enfants qui ont du mal à se mettre à la lecture Histoires et contes interactifs  utilisation systématique en ateliers, heure du conte numérique… Applis, livres audios : français & anglais  Planet Nemo Des histoires, abc melody (plusieurs langues) & des jeux 177
  • 176. Jeunesse  Storyplayr  Permet d'enregistrer sa voix pour devenir narrateur de l'histoire puis de partager par internet.  Albums jeunesse 3-8 ans en streaming  A utiliser systématiquement en animation  L'enregistrement des narrations ne peut se faire que dans les murs.  Kidilangues  Eveil aux langues étrangères par des jeux, comptines, histoires pour les 3-10 ans  Comme d’hab, pas évident de trouver le public 178
  • 177. 179
  • 178. Il y en a beaucoup d’autres 180 • De la + spécialisée à la + généraliste, il y en a pour tout type de public. • L’important est de choisir en fonction de votre public et leurs demandes… • Et surtout de prendre le temps de l’analyser, de former encore et toujours les collègues et de prévoir un plan de médiation directe avec vos usagers !
  • 179. Les statistiques  En faire régulièrement  Aller en profondeur : Ne pas s’arrêter aux nombres de connexions, ce n’est pas forcément représentatif  Langue : combien de temps passé ? A quelle fréquence l’usager se connecte-t-il ?  Ne pas viser la simple augmentation mais la qualité Musique : temps moyen d’écoute ?  A partir de quel prix par usager, une ressource est- elle « rentable » ?181
  • 180. Utilisation par les usagers 182  Pas assez de stats précises effectuées
  • 181. C’est un véritable enjeu  C’est une réponse à la polémique des horaires d’ouverture des médiathèques !  Oui, nous sommes ouverts 24h/24 avec tous nos services en ligne : Ressources numériques Réservations / prolongation via le portail Sélections / coups de cœur Communauté sur les réseaux sociaux Inscriptions en ligne à généraliser 183
  • 184. Mais…  Difficile de faire augmenter les stats de consultations suivant les territoires :  Intérêt ?  Facilité ?  Communication « sexy » ?  Est-ce nécessaire/pertinent/judicieux de créer ce besoin de consommer des ressources numériques avec le piratage et les concurrents pour être à la mode ? 186
  • 185. Quelques fournisseurs d’ebooks • PNB • Le Divan • Numilog • Cyberlibris • YouBoox 187
  • 186. Cultura ?® 188 • Une bib passe par Cultura :  Liseuse spécifique  Carte cadeau prépayée  Paiement par mandat administratif  Avantages : • Assistance • App dédiée pour boutique ebooks
  • 187. PNB Prêt numérique en bibliothèque 189
  • 188. PNB, c’est quoi ? 190 • C’est un service proposé par la société Dilicom aux médiathèques. • Grâce au PNB, est mis à disposition des lecteurs des livres numériques en téléchargement via leurs portails. • Seule initiative « officielle » + soutien par le Centre National du Livre et le Ministère de la Culture et de la Communication.
  • 189. PNB, c’est quoi ? 191 • Achat de licences plutôt de que de livres • Ebooks chronédégradables jusqu’à 59 jours (tout dépend de l’éditeur). • Les fichiers sont soumis aux DRM. • Attention ! Il y a eu une 1ère mouture de PNB en 2013. Il s’agit aujourd’hui de la nouvelle version de 2015.
  • 190. Evaluation 2016 192  Au 1er mars 2016, l’état du dispositif est le suivant :  60 bibliothèques et 37 librairies sont raccordées à PNB  106 216 titres sont proposés aux collectivités  67 493 prêts ont été réalisés entre janvier et décembre 2015 dont près de 50 % d’octobre à décembre.  L’offre PNB comprend donc plus de 50 % des titres disponibles pour les particuliers
  • 191. Evaluation 2016 193  Retrouvez la synthèse de mars 2016 complète.
  • 192. MAJ Novembre 2016 194  Chantier de « DRM light »  Depuis juin 2016 = fin de la période de test.  Les éditeurs déjà engagés dans PNB revoient leurs conditions et critères de prêt (aucun retrait)  Réduction du nb de prêt simultanés  Hausse du prix du jeton jusqu’à 30%  Alignement sur la durée de licence  Différenciation fonds nouveautés / longue traine  Augmentation pour certains du nb de titres versés
  • 193. 195  Conditions non-uniforme et donc complexes.  5 variables selon des logiques différentes : prix, nombre de jetons, durée des droits, simultanéité, durée maximale de prêt (mais presque systématiquement fixée désormais à 59 jours).  Le prix est généralement établi par une multiplication du prix grand public, MAJ Novembre 2016
  • 194. 196  Bonne évolution du nb de livres / raisons techniques : il est plus compliqué pour un éditeur de faire 2 offices différents.  Hachette : pas de simultanéité + €€€€ mais intéressant pour longue traine (8/10 ans) MAJ Novembre 2016
  • 195. PNB : Points positifs 197 • Catalogue de + en + étoffé • Engouement du public • Choix pour un même titre, entre version papier ou numérique, téléchargeable ou disponible en streaming dans les murs • Donc offre pour tous supports • Adapté aux pratiques culturelles actuelles • « Restrictions » nb prêt / mois & simultanés
  • 196. PNB : Critiqué 198 • DRM complexes pour usagers (ADE)  Pas de pérennité • Prix ebook élevés mais ne pas comparer à papier car en + : équipement, gestion…  MAIS : tous les exemplaires num. peuvent ne pas être empruntés • Nécessite un portail « évolué » • Pas de rémunération proportionnelle de l’auteur par rapport au nb d’exemplaires num.
  • 197. PNB / SAV 199 • Téléchargement & création compte Adobe Digital Edition • Sur tablettes :App « Bluereader » • Plus d’infos : http://bde- essonne.bibliondemand.com/infos-pratiques.aspx • Ce n’est pas hyper intuitif mais on s’y fait.
  • 198. Recommandations Carel PNB 200 • Offre prometteuse • Actuellement, 13 000 titres mais demain 60 000 titres annoncés.  Donc pas mal d’éditeurs • Attention à la mission de conservation du patrimoine (jetons = nb de prêts…) • Orientation acquisition « best-sellers only » • Augmentation prix ebook par rapport à papier 50% raisonnable
  • 199. Recommandations Carel PNB 201 • Moyenne prêt papier = 55 • Moyenne prêt ebook = 30 / 40 donc prix devrait être baissé • A prendre en compte dans budget minimum :  HUB Dilicom  Connecteur  Forfait annuel usager  Acquisitions + mise à niveau portail
  • 200. Librairie Le Divan 202 • Avant PNB, offre indépendante intéressante. • Uniquement via PNB avec bon d’engagement  Crédit / débit • Devient juste un intermédiaire = une librairie pour bib  Choix du titre, dispo J+1 • Fonctionnement comme PNB • Site dédié • 180 000 titres + BD !
  • 201. Numilog / BiblioAccess 203 • + de 221 000 titres • 200 éditeurs : français, anglais, espagnols, portugais. • Nouveautés, savoirs, pratique, arts. • Tous supports • Durée prêt paramétrables + acquisition souple • Téléchargement ou streaming • Achat titre par titre ou bouquet
  • 202. 204 • Responsive design, synchronisé avec tous les terminaux mobiles • € = Abonnement + frais de plateforme + acquisitions • Seule réelle alternative « équivalente » à PNB… Numilog / BiblioAccess
  • 204. 206
  • 205. 207 • Ajout plug-in Microsoft Silverlight pour la lecture en streaming, • Installation du logiciel Adobe Digital Edition pour la lecture hors ligne, • Lecture sur liseuses sauf Kindle • Livre audio en .wma (format Microsoft) • DRM chronodégradable, • Dialogue difficile Numilog / BiblioAccess
  • 206. Cyberlibris / Bibliovox 208 • Streaming uniquement • 25 000 ouvrages en français, en anglais et en espagnol  Guides de voyage, Eyrolles • 1 500 à 2 000 nouveautés • Thématiques larges et variées • Site dédié • Tous supports • Portail SSO
  • 207. 209 • Catalogue inégal, pas grands éditeurs • Interface « vieillotte » et pas de personnalisation • Tarifs de + en + élevés • Stats peu précises Cyberlibris / Bibliovox
  • 208. Youboox 210 • Le Deezer/Spotify/Netflix du livre avec accès gratuit restreint. • Lecture sur tous supports sans connexion (en offre premium) • Site/appli design, attrait marketing. • Génération des revenus (publicitaires sur l'offre gratuite, soit par abonnement) puis reversement de la moitié de ces revenus. Le principe est de reverser ces revenus en proportion des pages vues sur les œuvres des éditeurs.
  • 209. Youboox 211 • C'est de la lecture de divertissement, plutôt que de la lecture exclusivement littéraire (travail de sélection). • Offre intéressante de guide de voyage. • 100 000 ebooks. • Une cible mixte à tendance féminine, entre 25 et 45 ans. • Interview intéressante.
  • 210. Youboox pour les bibs 212 • Via CVS • Ou un PortailArchimed • Illimité sauf nb de comptes • Polar, romance, guide de voyage, recettes de cuisine • Presse, BD • Mode off-line en mobilité comme grand public
  • 212. Youboox pour les bibs 214 • Catalogue fourre-tout : pas de rentrée littéraire ou de nouveautés best- sellers • Pertinent uniquement si travail régulier de valorisation et si le catalogue convient à vos lecteurs
  • 213. Comment rendre visible l’invisible ? Ou le marketing documentaire 215
  • 214. 216 Un exemple de signet dans nos murs  Donnés à :  chaque prêt  Chaque interaction
  • 215. Adapter les collections à l’évolution des usages  Offrir des fonds hybrides sur des fonds priorisés : langues, formation, code de la route…  Ne pas négliger le loisir (coucou 3ème lieu)  Des fantômes, affiches, flyers dans les rayons…  Mais surtout, communiquer avec son public !  La bibliothécaire-sandwich ! 217
  • 216. Adapter les collections à l’évolution des usages  Mais aussi, prospecter du public !  Dans sa boite, mairie, agglo… RH/com interne  Développer des partenariats adéquats :  Autoformation  CE d’entreprises, CDI collèges et lycées, universités…  Loisirs, streaming, code de la route  Jeunesse, maisons de quartier, associations…  Se faire identifier = téléphoner, se présenter, se déplacer, faire des démonstrations 218
  • 217. Non mais allo quoi ? ©™  On devrait passer plus de temps à communiquer sur ce qu’on propose comme services  à faire de la médiation  qu’à cataloguer ou ranger ! 219
  • 218.  500 000 lecteurs Car la concurrence est rude… 220  600 000 abo  3 millions d’abonnés à un service de streaming audio [Comparatif]
  • 219. Netflix contre les médiathèques ?  Article et source. 2014.  On favorise le bruit à la pertinence  Nos collections sont-elles en phase avec Internet ?  Bataille de comm’ perdue…  F. Pellerin : « contre le piratage, la meilleure parade est une offre légale de qualité »  Coup de pied dans la fourmilière ? 221
  • 220.  Ce n’est plus tellement leur rôle de diffuser mais plutôt de prospecter, valoriser, sélectionner, repérer, documenter.  Appauvrissement du contenu du fait de la valorisation publicitaire et dépasser la logique de popularité. Positionnement des bibs 222
  • 221. Et le jeu vidéo ? 223
  • 223. 225
  • 224. 226
  • 225. 227
  • 226. 228
  • 227. 229
  • 228. Pourquoi en bib ? 230 • Un produit culturel • Un loisir coûteux pour un particulier • Attracteur d’un nouveau public (et pas qu’ados) • Vecteur de changement d’image de la bib • Une activité collective/intergénérationnelle (lien social)
  • 229. Pourquoi en bib ? 231 • Importance de la lecture dans le jeu vidéo… • Pas + cher ou + compliqué qu’un autre fonds… • Elément d’identité de la bib • Sortir de la logique de popularité, valoriser l’indépendant
  • 230. Quels services ? 232 1. Des temps de jeux collectifs 2. Jeux en ligne sur PC ou tablettes  Avoir une bonne relation avec sa DSI… 3. Prêt de jeux et/on de consoles  Nouveau fonds 4. Consultation sur place  Implique la création d’un lieu de vie, 3ème lieu
  • 231. Quels services ? 233  Et si dans un 1er temps, vous n’avez pas de budget, faîtes appel à des partenaires extérieurs !  D’autres services de votre mairie,  associations,  écoles supérieures…
  • 232. Un bel exemple « complet »… 234 Médiathèque de Saint-Avertin Coucou Alice Bernard ! ;)
  • 233. Mais aussi… 235 Le réseau des médiathèque d’Evry : • Prêt de jeux • Sessions de jeux « Game Party » • Tournoi Fifa • Lol en Bib / Minecraft • Codage & création • Mise à disposition de consoles dans certaines bibs
  • 234. Evry Games City 236  Site  Mini « Paris GamesWeek » local  Tout un week-end autour du jeu vidéo : tournois e-sport amateurs, studio indépendant  Valorisation de notre travail de proximité réalisé au quotidien  Hors les murs / événementiel
  • 235. 237
  • 236. PEGI 238  Pan European Game Information (PEGI) : système d’évaluation européen des jeux vidéo.
  • 238. Plus d’infos… 240 • Sur Slideshare : https://lc.cx/45ah • Le groupe Facebook « jeux vidéo en bib » et « réalité virtuelle en bib » • Pleins d’autres sites, les twitters des professionnels de la profession ;)
  • 239. 241 • Fév 2016. • Avec des guest-stars comme : • Julien Devriendt • Catherine Di Sciullo • Thomas Fourmeux
  • 240. Applications mobiles, jeux vidéo Et juridiquement ? 242
  • 241. Jeux vidéo en bib 243 • En gros, pour faire simple : c’est illégal mais ça fonctionne du tonnerre et les éditeurs ne se plaignent pas. • Mais comme le dit l’IGB dans son rapport de février 2015, les bibs se doivent de :  D’accompagner l’essor de cette pratique culturelle  Beaucoup de bibs sont déjà très investies de manière inventive dans cette valorisation • Encouragements officiels !
  • 242. Jeux vidéo en bib 244 • Pas de flou ni de vide juridique. • Le CD est dans la même position : son prêt n’est que « toléré ». • Quelques fournisseurs négocient les droits mais cela ne représente qu’une infime partie de l’offre globale (et c’est 2x + cher)  Sans oublier l’absence des indé…  Coucou « 1DTouch » (on en parle dans la journée)
  • 243. Jeux vidéo en bib 245 • Une clarification juridique au niveau national est demandée pour que les bibs respectent les droits d’auteurs. • Mais bon… • Bib = bulle à part d’usages collectifs • Indifférence des titulaires des droits JV = acceptation tacite. • Et cela rentre dans nos missions selon le manifeste de l’UNESCO…
  • 244. Marché des applications mobiles 246 • ↑ : 30,4 millions de mobinautes français en 2015 • Infographie à mater.
  • 245. 247  Le + rentable en France en 2015 ? • «Adopte un mec » • « Clash Of Clan » • Abonnements en hausse  Source Marché des applications mobiles
  • 246. Top 10 en France en 2015 248 Source
  • 247. Cas pratiques Appliquons tout ce que nous venons de voir… 250
  • 248. Cas pratique 251 • Faire de la médiation au public sur une ressource numérique  A la banque de prêt : Lecteur empruntant des docs informatiques, méthodes langues, etc.  Nouvelle inscription  Renseignement d’un lecteur dans la bib  Renseignement au téléphone
  • 249. Bilan cas pratique 252 • Tournures de phrases toujours positives !  Jamais « malheureusement, nous n’avons pas » ou « c’est impossible » • Oublier le jargon ! « Ress. num. », « portail », « art et essai »… Parlons la même langue ! • Ne pas insister sur les restrictions • Savoir présenter oralement tous les services de la bib (numériques, prochaines animations, services) en 1 minute chrono ! • Adapter le discours / cibler l’usager
  • 250. Et si on réfléchissait à nos projets ? 253 • Exposons tour à tour ce que nous allons proposer en rentrant dans nos structures à la suite de cette formation.
  • 251. 254 Cosette Spirin c.spirin@grandparissud.fr / 01 74 57 53 40 Vous êtes libres ! ;) Merci pour votre attention !