Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

La médiation numérique en médiathèques

2 291 vues

Publié le

Intervention de 3 heures aux Master 2 "Métiers du Livre et de l’Edition", option bibliothèque, à Média Normandie le lundi 9 octobre 2017 de 14h à 17h à Caen : tablettes, liseuses, ebooks, jeux vidéo, médiation numérique, 3ème lieu, ressources numériques, développement d'animations et de partenariats, valorisation, culture numérique, transition digitale, usages des Français, cas pratiques.

Publié dans : Internet

La médiation numérique en médiathèques

  1. 1. La médiation numérique en médiathèques Caen, Lundi 9 octobre 2017 14h – 17h Cosette SPIRIN 1
  2. 2. Tour de table •Prenons le temps de tous se présenter : • Votre parcours • Vos envies professionnelles • Vos stages, expériences • Vos attentes par rapport à cet après-midi d’environnement professionnel 2
  3. 3. 1. Présentation, vos attentes 2. Nouveaux supports 3. Le métier 4. Valorisation 5. Médiation numérique 6. Rapide panorama des ressources numériques 7. Culture numérique 8. La transition digitale 9. Usages numériques des Français 10.Cas pratiques 3
  4. 4. INTRODUCTION 4
  5. 5. Dédiabolisons le numérique 5
  6. 6. Eduquons à la citoyenneté numérique 6
  7. 7. Aidons à protéger les données personnelles • Clé de voute de l’innovation à l’ère du numérique • Site de la CNIL. 7
  8. 8. Notre métier évolue mais nous ne sommes pas en retard • Pas évident de savoir comment certaines technologies vont évoluer. Quand une technologie arrive, est-ce qu’elle va s’implanter ? • Le numérique = c’est un style de vie • Médiathèques : avant tout 3ème lieu • Donc est-ce que les infrastructures suivent ? 8
  9. 9. Innovation ≠ utilisateur • L’innovation est quotidienne mais est-ce que l'utilisateur est réellement formé ? • 5% des habitants de l’OCDE sont à l’aise avec les tâches complexes. • Ce qui montre bien qu’il y a un monde entre les compétences réelles des gens qui ont reçu une éducation, qui ont grandi à l’époque du numérique, et les expectations des concepteurs de systèmes informatiques. 9
  10. 10. 10
  11. 11. 11
  12. 12. LE MÉTIER DE « MÉDIATEUR NUMÉRIQUE », C’EST QUOI ? 12
  13. 13. D’ailleurs, comment le décririez-vous ? 13
  14. 14. Ben, c’est plein de trucs… Un mélange de divers métiers : •Développement des publics & partenariats •Relations Publiques •Communication / Community Manager •Commercial : de la prospection à la négociation 14
  15. 15. Ben, c’est plein de trucs… •Chargé de mission / chef de projet •Chargé de veille •Animateur + Formateur •« Chercheur » de subventions… •Support informatique aussi… 15
  16. 16. Accompagner à la transformation digitale • Faire prendre conscience de l’émergence de nouvelles pratiques que nos publics ont • Ne pas être à la traine mais en phase voire en avance • Et proposer ainsi des services adaptés • Primordial si on ne veut pas perdre tous nos usagers • Pas une personne numérique mais transversalité ! • C’est une vision d’équipe, une vision d’ensemble 16
  17. 17. 17
  18. 18. INNOVER, ÇA FAIT AUSSI PARTIE DU JOB 18
  19. 19. Innovons ! •Attention ! •Pas la peine de réinventer l’eau chaude ! •On n’innove pas forcément avec une nouvelle technologie, •Ne pas hésiter à regarder ce qu’il se passe ailleurs : « copier » en réadaptant. 19
  20. 20. Innovons ! •Pas chirurgie à cœur ouvert alors il faut tester, oser, explorer ! •Ne pas avoir peur de l’échec •Se battre contre les idées reçues, des politiques ou hiérarchies réticentes •Moderniser l’image des bibs et de leurs services 20
  21. 21. 21
  22. 22. Design thinking ? •Doug Dietz, ingénieur de l’IRM • Adapte son service pour les enfants •C’est une méthode permettant de conduire des projets innovants centrés sur les usagers •Plus on échoue, plus on réussit. •Télécharger le kit complet en CC. 22 Source Source 2
  23. 23. DÉFINITIONS OFFICIELLES DE LA MÉDIATION NUMÉRIQUE (NON,CEN’ESTPAS UNGROSMOT) Source / Source 2 23
  24. 24. Définition de Silvère Mercier • « La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire. » 24 Source
  25. 25. Définition de Xavier Galaup •« La médiation numérique est une démarche hybride entre outil de mise en valeur des contenus, outil de communication et outil de relation à l’usager. » 25 Source
  26. 26. Joli petit schéma : • Aujourd’hui, pas de médiation à travers des produits/services documentaires traditionnels • mais par produits/services élaborés de façon ciblée ! • Réponse/conseil à un besoin spécifique, technique & ponctuel. 26 Besoin d’infos Médiation Sources d’infos
  27. 27. Médiation = intermédiaire, FACILITATEUR 27
  28. 28. Se former tout au long de la vie • Avoir une culture numérique irréprochable, • Se tenir au courant des divers évolutions, avoir un minimum de pratiques personnelles • Formations en interne / externe • Médiathècaire ultra-connectée ! 28
  29. 29. Quelques exemples de sites pour veiller •Organiser sa veille  info push. •Réseaux sociaux : • Tous les groupes facebook « … en bib » • Twitter, LinkedIn, Slideshare • Scoopt.it : mots-clés, flux RSS 29
  30. 30. Quelques exemples de sites pour veiller •Blogs : bibliobsession, biblioremix… •Sites de référence : ENSSIB, ABF, Archimag, tout ça… •Numérique : 01net, C.Net, Journal du net, le blog du modérateur, Next Inpact, Les Numériques, Usine Digitale, Numerama, RSLN, Usbek et Rica 30
  31. 31. Concrètement… •Pour les agents, régulièrement • Démonstration du site web, • Ressources numériques • Logiciel de gestion des postes publics (s’il y a) • Se mettre au même diapason •« Rabâcher » la pertinence et le concept de « Médiation numérique » •Proposer une veille 31
  32. 32. Concrètement… • Pour le public, lors des ateliers : • Insister sur la présence des services numériques • « Bons plans » : astuces et sites utiles, pas conf’ • Pendant le service public, prendre le temps de montrer, accompagner sur internet. • On n’a pas le livre demandé ? Cherchons ensemble sur le web… 32
  33. 33. COMMENT RENDRE VISIBLE L’INVISIBLE ? Ou le marketing documentaire 33
  34. 34. 34 Un exemple de signet dans nos murs  Donnés à :  chaque prêt  Chaque interaction
  35. 35. Adapter les collections à l’évolution des usages • Offrir des fonds hybrides sur des fonds priorisés : langues, formation, code de la route… • Ne pas négliger le loisir (coucou 3ème lieu) • Des fantômes, affiches, flyers dans les rayons… • Mais surtout, communiquer avec son public ! • La bibliothécaire-sandwich ! 35
  36. 36. Adapter les collections à l’évolution des usages • Mais aussi, prospecter du public ! • Dans sa boite, mairie, agglo… RH/com interne • Développer des partenariats adéquats : • Autoformation  CE d’entreprises, CDI collèges et lycées, universités… • Loisirs, streaming, code de la route  Jeunesse, maisons de quartier, associations… • Se faire identifier = téléphoner, se présenter, se déplacer, faire des démonstrations 36
  37. 37. Non mais allo quoi ? ©™ •On devrait passer plus de temps à communiquer sur ce qu’on propose comme services •à faire de la médiation • qu’à cataloguer ou ranger ! 37
  38. 38. Car la concurrence est rude…  20 000 lecteurs 38  1,4 million abo 3 millions d’abonnés à un service de streaming audio [Comparatif]  Certains opérateurs téléphoniques les proposent aussi…
  39. 39. Car la concurrence est rude… 39 •Bouygues, SFR proposent de la presse à leurs abonnés •Orange s’y met aussi avec en plus de la BD (Izneo) •Et on ne parle pas de Youtube, Amazon…
  40. 40. Positionnement des bibs •Ce n’est plus tellement leur rôle de diffuser mais plutôt de prospecter, valoriser, sélectionner, repérer, documenter. •Appauvrissement du contenu du fait de la valorisation publicitaire et dépasser la logique de popularité. 40
  41. 41. RESSOURCES NUMÉRIQUES Les incontournables… Les tendances… 41
  42. 42. LE CAREL Avant tout, vous devez connaitre… 42
  43. 43. CAREL • Création en 2012 à la BPI. • Coopération pour l’Accès aux Ressources Numériques en Bibliothèques. • Cette association est un réseau national de compétences et d’échanges en matière de documentation électronique pour les bibliothèques publiques, structuré notamment autour un outil collaboratif en ligne. 43
  44. 44. CAREL • But : Négocier avec les fournisseurs des offres commerciales adaptées aux besoins spécifiques des bibliothèques pour que ces dernières puissent rendre aux lecteurs, dans l’univers numérique, autant de services de proximité qu’elles le font avec l’imprimé. • Statuts de l’association. / + d’infos • Enquête sur les ressources numériques en bib Ministère Cult/Com Avril 2014 44
  45. 45. CAREL • Prix de l’abonnement annuel : 50€ • Permet d’accéder à une mine d’infos •  Démo 45
  46. 46. Qu’on se mette d’accord… Une ressource numérique est accessible 24h/24 en dehors des murs de la bib. Une ressource accessible uniquement dans les murs ne remplit pas à 100% sa fonction dématérialisée. Le but est de viser aussi le public qui ne viendra pas. 46
  47. 47. QUELQUES CHIFFRES Où en sont les médiathèques françaises ? Enquête Vodeclic 2016 sur 2015 47
  48. 48. Ce qui est proposé • Mais est-ce que les usagers utilisent vraiment ces ressources ? 48
  49. 49. Notre rôle 49
  50. 50. 50
  51. 51. Freins ? 51
  52. 52. Avant même de parler d’€ • Faire une sélection de sites gratuits sur votre site, portail ou simplement sur la page du site de votre mairie. Par exemple : • Notre sitothèque • Asseoir votre expertise de sélection/validation de l’info • Développer facilement vos services sans toucher au budget. 52
  53. 53. 53 Comparatif budget par année
  54. 54. Budget par taille de ville 54
  55. 55. Où trouver du budget ? • Tout dépend de votre situation : • Toujours essayer d’en parler à la hiérarchie et de négocier du nouveau budget • Commencer petit avec une ressource • Sinon, réduire un peu par-ci par-là… • Lois NOTRe/MAPTAM 55
  56. 56. Où trouver du budget ? • Se rapprocher de votre BDP • Il existe différents types de programmes “d’aides” de l’Etat, ministère Cult&Com (mais aussi département, régions, FEDER) : • « Contrat numérique bib » en 2010 • Bib numérique de référence pour les grandes collectivités : • De 50 à 80% de financement HT + label de reconnaissance. 56
  57. 57. Les tarifs des ressources numériques • Nombre d’utilisateurs maximum • A vous de décider • Viser au mieux 5% des usagers la 1ère année avec médiation accrue • Nombre d’usagers actifs dans votre établissement • Nombre d’habitants dans votre ville 57
  58. 58. 2 façons : • Via un portail • Prévoir les coûts des connecteurs et des licences annuelles en plus des ressources en elles-mêmes 58
  59. 59. Formation des usagers et des médiathècaires 59
  60. 60. 2 façons : • Via la plateforme d’agrégations de contenus CVS : • Certaines ressources « exclusives » • Paiement des comptes usagers, • « jetons » films + presse 60
  61. 61. LES PRINCIPAUX PRESTATAIRES 61
  62. 62. Auto-formation • Tout apprendre : • 19 catalogues • Assez cher et ergonomie moyenne • Mais avantage de payer qu’une seul connecteur pour plusieurs types de ressources • Vodeclic : • Vidéos tutoriels sur tous logiciels/OS • Grande réactivité • Tout illimité sans restriction de nb d’accès 62
  63. 63. Langues • Tout apprendre (cf précédent) • Orthodidacte : • Apprentissage personnalisé ou remise à niveau + perfectionnement de l’écrit de la langue française • Niveau langue maternelle + FLE • MyCow : • Perfectionnement anglais A2/C1 • +++ : tarifs, journal, espace pro, exos Bac/TOEIC 63
  64. 64. FLE / primo-arrivants • Orthodidacte : (cf précédent) • Igerip : vidéo, tarifs • Assimo : vidéo • Après un test rapide, c’est intéressant mais assez complexe donc accompagnement encore + nécessaire ! • Ces ressources vont devenir de + en + importantes avec le contexte actuel. 64
  65. 65. Musique • Music me • Le « Deezer » de collectivités avec offre de « musiques actuelles » • En déclin car très cher et très peu de personnalisation • Cité de la musique • Supports pédagogiques très intéressants • Beaucoup de choix en musique classique, du monde, jazz… • 1D Touch • Plateforme de streaming équitable d’artistes indépendants • +++ : Ergonomique, personnalisation, tarif 65
  66. 66. 1D Touch Game, Ebooks, TV • Un philosophie à part entière • Tarifs adaptés aux collectivités, valorisation de l’indépendant, axé sur la médiation culturelle, meilleure rémunération des artistes… • Première offre de jeux vidéo à distance • En cours de réflexion : ebooks, TV. • Une entreprise qui va certainement modifier le paysage des ress. num. en bib 66
  67. 67. One d touche ?? • 1D touch ("1D" pour "indé"-pendant), 1ère plateforme de streaming équitable ! • Soutient à la découverte et à une meilleure rémunération des créateurs. • Prix avantageux pour une ressource numérique en bib… • Plateforme 100% ergonomique et responsive design + application mobile 67
  68. 68. VOD : Multivisionnage / Nomade • Arte VOD • Offre la « moins chère » actuellement • Catalogue varié avec nouveautés et VOST • CVS • Nouveautés / docu • Plafond visionnage + jetons • Adavision • Achat des films avec licence • Très cher, alternative intéressant à constitution d’un nouveau fonds DVD 68
  69. 69. Presse • Europresse : • Base de données / 8000 sources / Journaux complets en pdf • Assez cher (car complet) avec plusieurs accès simultanés • Le kiosk : • Nouvelle interface prévue en 2016 • Titres grand public + multi-support • 1 jeton = 1 consultation par usager 69
  70. 70. La presse numérique dépasse le papier • Lectures : • 53% numérique • 47% papier • 97,7% lisent la presse chaque mois • Supports de lecture : • 41% sur smartphone • 40% sur ordinateur • 19% sur tablette 70
  71. 71. La presse numérique dépasse le papier •Les titres les + lus en numérique : • Figaro • 20 minutes • Le Monde • Par support : • Le Figaro sur PC • Télé loisirs sur smartphone • Marmiton sur tablette Source 71
  72. 72. Jeunesse • La Souris qui raconte • Cible les enfants qui ont du mal à se mettre à la lecture • Histoires et contes interactifs  utilisation systématique en ateliers, heure du conte numérique… • Applis, livres audios : français & anglais • Planet Nemo • Des histoires, abc melody (plusieurs langues) & des jeux 72
  73. 73. Jeunesse • Storyplayr • Permet d'enregistrer sa voix pour devenir narrateur de l'histoire puis de partager par internet. • Albums jeunesse 3-8 ans en streaming • A utiliser systématiquement en animation • L'enregistrement des narrations ne peut se faire que dans les murs. • Kidilangues • Eveil aux langues étrangères par des jeux, comptines, histoires pour les 3-10 ans • Comme d’hab, pas évident de trouver le public 73
  74. 74. 74
  75. 75. Il y en a beaucoup d’autres • De la + spécialisée à la + généraliste, il y en a pour tout type de public. • L’important est de choisir en fonction de votre public et leurs demandes… • Et surtout de prendre le temps de l’analyser, de former encore et toujours les collègues et de prévoir un plan de médiation directe avec vos usagers ! 75
  76. 76. Les statistiques • En faire régulièrement • Aller en profondeur : • Ne pas s’arrêter aux nombres de connexions, ce n’est pas forcément représentatif • Langue : combien de temps passé ? A quelle fréquence l’usager se connecte-t-il ? • Ne pas viser la simple augmentation mais la qualité • Musique : temps moyen d’écoute ? • A partir de quel prix par usager, une ressource est- elle « rentable » ? 76
  77. 77. Utilisation par les usagers 77 • Pas assez de stats précises effectuées
  78. 78. C’est un véritable enjeu • C’est une réponse à la polémique des horaires d’ouverture des médiathèques ! • Oui, nous sommes ouverts 24h/24 avec tous nos services en ligne : • Ressources numériques • Réservations / prolongation via le portail • Sélections / coups de cœur • Communauté sur les réseaux sociaux • Inscriptions en ligne à généraliser 78
  79. 79. Le secret… 79
  80. 80. La médiation ! 80
  81. 81. Mais… •Difficile de faire augmenter les stats de consultations suivant les territoires : • Intérêt ? • Facilité ? • Communication « sexy » ? •Est-ce nécessaire/pertinent/judicieux de créer ce besoin de consommer des ressources numériques avec le piratage et les concurrents pour être à la mode ? 81
  82. 82. USAGES DES FRANÇAIS 82
  83. 83. Comment rendre un service public de qualité sans connaitre nos publics ? 83
  84. 84. 84
  85. 85. 85
  86. 86. 86
  87. 87. 87 Rapport complet
  88. 88. 88 Le smartphone avant le PC • Avec 77% de taux d’équipement en France, le smartphone dépasse pour la première fois celui des ordinateurs • 50,7% des Français, soit 26,3 millions, se connectent chaque jour à Internet sur leur smartphone. Source • 74% PC portables • 57% ordinateurs de bureau • 53% tablettes • Source
  89. 89. 89
  90. 90. Fracture numérique 90
  91. 91. Fracture numérique 91
  92. 92. Les enfants sur tablettes 92 • Enquête de 2014 de la Souris Grise
  93. 93. 93 Les enfants sur tablettes
  94. 94. 94 Les enfants sur tablettes
  95. 95. 95Source
  96. 96. Les tendances « futures » 96
  97. 97. CULTURE NUMÉRIQUE Pour avoir une base commune 97
  98. 98. Importance des réseaux sociaux 98 • Être là où se trouve nos publics
  99. 99. 99 • Génère un réseau auquel on se connecte en wifi via un terminal puis on télécharge les contenus disponibles en creative commons. • Sous le capot  logiciels libres
  100. 100. Makey-Makey 100 50€
  101. 101. Scratch : programmation simple 101 • Gratuit, en ligne + logiciel • Guide • Utilisable aussi avec les Makey-Makey, etc. • Créer son jeu vidéo
  102. 102. Blue-bot / Bee-bot 102 130€
  103. 103. Mash-Up Table 103
  104. 104. Raspberry Pi 104 • Un ordinateur libre à partir de 25€ • Comparaison entre tous les modèles • Exemples de projets « les + cools de 2016 »
  105. 105. Minecraft 105 • Avec ensuite impression 3D…  Comment faire
  106. 106. Crypto-party 106 • Par des ateliers pratiques et activités, on apprend aux citoyens à utiliser les logiciels qui leur permettront de protéger leur vie privée. • Article NetPublic.
  107. 107. Réalité virtuelle 107 • Exemple de la BNF • Groupe Facebook
  108. 108. Et après ? 108 • Développer les collections & partenariats • Mais aussi les jeux de société, le tricot… • Renseignez-vous auprès de votre BDP • Robots, Fablab, imprimante 3D…
  109. 109. Se former tout au long de la vie • Avoir une culture numérique irréprochable, • Se tenir au courant des divers évolutions, avoir un minimum de pratiques personnelles • Formations en interne / externe • Médiathècaire ultra-connectée ! 109
  110. 110. Le SIGB : vitrine des collections • Ne pas négliger le portail et/ou le catalogue, OPAC • 1ère porte d’entrée de vos usagers • Soigner la comm’ • Rendre les ressources numériques visibles et claires 110
  111. 111. Conclusion • Créer, animer, fédérer une communauté autour d’un intérêt commun = but ultime 111
  112. 112. EXEMPLES DE PROJETS NUMÉRIQUES EN MÉDIATHÈQUES 112
  113. 113. ATELIERS NUMÉRIQUES 113
  114. 114. Pour tous les âges • Initiation PC : clavier, souris, internet, mail, traitement de texte, classement, protection, photo… • Démarches administratives : Impôts, Pôle emploi, CAF, Ameli… • FLE : socialisation, repères, apprentissage de la langue • Création : graphique, DIY… 114
  115. 115. Prêt de liseuses en bib 115
  116. 116. Prêt de liseuses • 1ère initiative : « Tab en bib » (Midi-Pyrénées) en 2011 • Bouquets avec titres récents mais aussi libres • Sac avec mode d’emploi, accessoires, listes des titres, questionnaire • Formation du personnel en laissant des guides clés en main • Communication classique + bouche-à-oreille • Tendance actuelle en 2016 : investir dans le contenu plutôt que dans le support 116
  117. 117. Que faire avec des tablettes en bib ? 117
  118. 118. 118
  119. 119. Pourquoi ? •Suivre les pratiques des usagers •Modernisation de l’image de la bib •Des animations : heure du conte, jeux vidéo, création… •Ateliers de formation : séniors… •Dans les murs : valorisation d’applis, accès à la presse… en fonction de votre public • Sécurisation 119
  120. 120. Le jeu vidéo 120
  121. 121. Quelques chiffres… 121 Source
  122. 122. 122
  123. 123. 123
  124. 124. 124
  125. 125. 125
  126. 126. Pourquoi en bib ? • Un produit culturel • Un loisir coûteux pour un particulier • Attracteur d’un nouveau public (et pas qu’ados) • Vecteur de changement d’image de la bib 126
  127. 127. Pourquoi en bib ? • Une activité collective/intergénérationnelle (lien social) • Importance de la lecture dans le jeu vidéo… • Pas + cher ou + compliqué qu’un autre fonds… • Elément d’identité de la bib • Sortir de la logique de popularité 127
  128. 128. Quels services ? 1. Des temps de jeux collectifs 2. Jeux en ligne sur PC ou tablettes • Avoir une bonne relation avec sa DSI… 3. Prêt de jeux et/on de consoles • Nouveau fonds 4. Consultation sur place • Implique la création d’un lieu de vie, 3e lieu 128
  129. 129. Quels services ? •Et si dans un 1er temps, vous n’avez pas de budget, faîtes appel à des partenaires extérieurs ! D’autres services de votre mairie (Jeunesse, CCAS…) associations, écoles supérieures… 129
  130. 130. Un bel exemple « complet »… Médiathèque de Saint-Avertin Coucou Alice Bernard ! ;) 130
  131. 131. PEGI • Pan European Game Information (PEGI) : système d’évaluation européen des jeux vidéo. 131
  132. 132. PEGI 132
  133. 133. Plus d’infos… • Sur Slideshare : https://lc.cx/45ah • Le groupe Facebook « jeux vidéo en bib » • l’ENSSIB et le reste du web…etc. 133
  134. 134. CAS PRATIQUES 134
  135. 135. Cas pratique 1 • Faire de la médiation au public sur une ressource numérique • A la banque de prêt : Lecteur empruntant des docs informatiques, méthodes langues, etc • Nouvelle inscription • Renseignement d’un lecteur dans la bib • Renseignement au téléphone 135
  136. 136. Bilan cas pratique 1 • Tournures de phrases toujours positives ! • Jamais « malheureusement, nous n’avons pas » ou « c’est impossible » • Oublier le jargon ! « Ress. num. », « portail », « art et essai »… Parlons la même langue ! • Ne pas insister sur les restrictions • Savoir présenter oralement tous les services de la bib (numériques, prochaines animations, services) en 1 minute chrono ! • Adapter le discours / cibler l’usager 136
  137. 137. Cas pratique 2 • Décrivez la médiathèque la plus innovante sur tous les plans selon vous : • Services physiques et numériques • Disposition des collections • Architecture • … 137
  138. 138. Bibliographie • Développer la médiation documentaire numérique, ENSSIB, 2012. • Le web 2.0 en bib. Quels services ? Quels usages ?, Editions du cercle de la libraire, 2009 • Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire, Editions du cercle de la libraire, 2009 • Bib 2.0 à l’heure des médias sociaux, Editions du cercle de la libraire, 2012 • Jeux vidéo en bib, ABF, 2014 • Jouer en bibliothèque, La boite à idées, 2016 • Bib 3ème lieu, ABF, 2015 • Stratégie marketing des services d’information, Editions du cercle de la libraire, 2001 138
  139. 139. 139 Cosette Spirin c.spirin@grandparissud.fr / 01 74 57 53 40 Vous êtes libres ! ;) Merci pour votre attention !

×