Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités

1 575 vues

Publié le

Frédéric Dorville est directeur de cabinet et de la communication de la ville de Voreppe. Il enseigne également au Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT).

Publié dans : Marketing
  • Soyez le premier à commenter

Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités

  1. 1. Cercle des communicants francophones Itw #28 « Le dircom' des années 2020 sera polyvalent, disponible, branché, réactif, inventif et, pourquoi pas, décalé avec le sens de l'humour » Frédéric Dorville est directeur de cabinet et de la communication de la ville de Voreppe. Il enseigne également au Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT). Quelles sont pour vous, ces dernières années, les grandes évolutions de la communication publique et de la communication politique au sein des collectivités ? Frédéric Dorville (FD) : La multiplication et la démocratisation des vecteurs de communication (print, web, video...) et la montée en forte puissance des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat...) ont modifié profondément la donne en matière de communication publique et politique. Sur le fond, les attentes des populations ont évolué pour demander moins d'information "institutionnelle" et plus d'infos "magazine". Le public s'est diversifié. Les jeunes s'intéressent plus à la chose publique et sont de plus en plus demandeurs d'information et de communication. Le public a également mûri : multi-informé, il a les moyens de mettre l'information à distance et en perspective, et surtout de la confronter à la réalité. La communication politique doit tenir compte de ces nouveaux paramètres. Vous êtes à la fois directeur de cabinet et directeur de la communication. Comment au quotidien articulez-vous ces deux fonctions ? Y a-t-il également un responsable opérationnel de la communication ? (FD) : A Voreppe, j'occupe effectivement ces 2 fonctions qui sont en réalité très complémentaires. La fonction de directeur de cabinet se conçoit de manière très large : traitement de dossiers spécifiques, mais aussi protocole, liens avec les administrés, rédaction de notes stratégiques sur les aspects de communication notamment. Je n'ai pas de responsable opérationnel "communication" et je suis directement aussi "les mains dans le cambouis" pour la réalisation du magazine municipal, la gestion du site internet ou de notre compte Twitter, etc. Quelles sont les grandes actions de communication publique et/ou politique dont vous êtes particulièrement fier ? (FD) : A Voreppe, notre communication se travaille au quotidien. Il n'y a pas à véritablement parler de grande campagne de communication. Je suis fier de produire un magazine municipal lu et apprécié. En matière de communication interne, disposez-vous d'une stratégie de communication ? Quels sont vos outils ? Vos moyens ? (FD) : La communication interne n'a pas toujours été la priorité de la collectivité et est souvent passée au second plan avec comme seul support un journal interne. Depuis deux ans, nous avons fait évoluer ce journal des agents et, cet été, nous avons mis en service le premier intranet, portail de
  2. 2. services pour tous les agents. Nous réfléchissons à d'autres actions, plus ponctuelles, pour fédérer les agents, les mettre en valeur et créer du lien et de la connaissance. Nous travaillons à moyens constants, avec les 4 agents de la direction de la communication et en lien avec les services, notamment la DRH. En matière de protocole, existe-t-il un document récapitulatif pour les collectivités ? Un texte juridique ? Quelles sont les règles les plus importantes et qu'il faut absolument connaître ? (FD) : Nous disposons de plusieurs documents de référence afin de trouver les règles de protocole dont nous pouvons avoir besoin : remise de distinction ou médaille, réception de personnalités, organisation de commémoration, etc. Ce qui pose le plus souvent question c'est l'ordre de préséance dans les discours, les règles de rédaction des cartons d'invitation, les formules d'appel dans certains courriers sensibles. Pour une ville d'un peu moins de 10 000 habitants, comment envisagez-vous le marketing territorial ? (FD) : Notre collectivité fait partie de la Communauté d'Agglomération du Pays Voironnais. Notre marketing territorial ne peut ignorer cette réalité et si nous avons à cœur de défendre et promouvoir notre commune, le marketing territorial doit également s'intégrer à l'échelle de l'intercommunalité. Quelles sont pour vous les compétences en communication qui seront nécessaires au cours des 5-10 prochaines années ? (FD) : Le dircom' des années 2020 sera polyvalent, disponible, branché, réactif, inventif et, pourquoi pas, décalé avec le sens de l'humour. Interview réalisée par Damien ARNAUD (@laCOMenchantier) – septembre 2016 Le Cercle vise à faire progresser la #ComPublique et la #ComPol dans le monde francophone. C’est un espace de dialogue, de partage d'expériences et de valorisation de tous. LinkedIn > Cercle des communicants francophones Twitter > @leCCF Facebook > Cercledescommunicants

×