SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
Cercle des communicants francophones
Itw #36
« Les politiques sont en permanence sommés par les médias de donner
des avis et de formuler des jugements »
Interview de Jacques Gerstlé, Professeur émérite au Département de Science Politique de
l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il vient de publier, avec Christophe Piar, la troisième
édition de son manuel intitulé La communication politique.
Quelles sont pour vous les grandes étapes qu'a connues la communication politique
depuis sa création ? Comment qualifieriez-vous l'ère dans laquelle se trouve
actuellement la communication politique en France ?
Jacques Gerstlé (JG) : Encore faudrait-il s’entendre sur ce qu’on
appelle « la communication politique ». On peut la faire démarrer
dans la cité athénienne avec l’agora et l’avènement de la
démocratie directe. Si on s’en tient à des formes plus récentes, on
peut la faire démarrer dans les années 40 aux Etats-Unis avec la
première enquête de Lazarsfeld « The People’s choice » ou bien en
1952 lorsque la télévision couvre le territoire national américain.
Si on part de l’après-guerre, on distingue généralement trois phases
approximatives :
- de 1945 à 1965 avec la domination de la presse écrite, de la radio
et des partis politiques dans le contrôle de la communication politique
- de 1965 à 2000 avec la domination écrasante de la télévision qui gouverne tous les aspects
importants de la communication politique
- à partir des années 2000 avec un réagencement des équilibres entre médias et l’émergence
d’internet.
On se trouve actuellement dans cette troisième phase dite d’ « hybridation » des médias et des
techniques qui impose des approches écologiques de l’utilisation des médias qui se
complémentent plus qu’ils ne se remplacent.
Si vous deviez classer les objectifs de la communication politique en fonction de leur
importance, quel serait votre classement ?
(JG) : Tout dépend pour qui ? En régime démocratique, pour les gouvernants, l’objectif principal
est de faire accepter leur domination sur les gouvernés par l’élection et, d’une manière plus
générale, par la communication politique comprise comme moyen de légitimation des décisions
politiques.
Pour les gouvernés, l’objectif principal varie selon les conceptions de la démocratie :
- la démocratie élective se contente de l’exercice du droit de suffrage
- la démocratie représentative exige un contrôle plus continu de l’exercice du pouvoir par les
représentants
- la démocratie délibérative exige une participation permanente des citoyens à l’exercice du
pouvoir.
Quels peuvent être les effets de la communication politique ? Comment peut-on les
mesurer?
(JG) : Les effets de la communication politique peuvent être comportementaux, cognitifs ou
affectifs.
En termes de comportements, l’effet majeur est la persuasion politique et électorale qui conduit
l’électeur à voter dans une certaine direction (mesuré par les résultats électoraux) ou à accepter la
ligne politique des détenteurs du pouvoir (acceptation mesurée par le soutien et la popularité).
L’effet cognitif se traduit par des gains de connaissance portés par l’information notamment des
médias (indispensables pour permettre aux citoyens de contrôler les gouvernants et de peser sur
l’agenda politique).
Les effets affectifs se traduisent par du soutien, de l’engagement, voire des formes de
participation plus passionnelles (mesurés par du militantisme et des formes variées d’implication
politique).
Prenons 3 outils de communication politique : les mails, les affiches et la publicité.
Parmi ces outils, quels sont ceux qui sont pour vous les plus efficaces ? Et
pourquoi ?
(JG) : Ils ont chacun leur efficacité. La plus massive revient à la publicité qui touche par
définition une audience massive (voir la publicité électorale américaine qui « mange » la plus
grosse partie des budgets des candidats). Les mails sont particulièrement utiles pour leur capacité
d’interaction interpersonnelle. Ils peuvent donc avoir une viralité utile aux mouvements
politiques à faibles ressources. Leur gros avantage est leur faible coût inversement proportionnel
à leur capacité de mobilisation.
L’affiche, très réglementée depuis la loi Rocard du 15 janvier 1990, n’a plus qu’une utilité
symbolique (autorisée 6 mois avant l’élection pour l’affichage commercial) et d’occupation de
l’espace public (pour l’affichage officiel).
Quel est pour vous l'impact des réseaux sociaux sur la communication politique ?
Ont-ils transformé la communication politique ?
(JG) : Comme pour le mail leur principal atout est leur faible coût associé à leur interactivité très
forte. Ils présentent, de plus, le très gros avantage de neutraliser le relais plus ou moins filtrant
des médias traditionnels et d’organiser une communication directe entre acteurs politiques et
citoyens.
Très utiles aux mouvements politiques à faibles ressources, ils sont également très employés
dans les stratégies de communication personnalisée où le citoyen est « instrumentalisé » comme
vecteur de campagne. C’est le « citizen-campaigning » fustigé par R. Gibson et J. Stromer-Galey
pour les campagnes présidentielles américaines dans son livre de 2014 « Presidential
Campaigning in the Internet Age ».
Les réseaux sociaux ont incontestablement transformé la communication politique, mais
davantage aux Etats-Unis qu’en France où on a du mal à percevoir un effet comportemental du
web 2.0 sur le vote (voir les recherches de K.Koc Michalska et Th.Vedel publiées dans l'ouvrage
de P. Perrineau, Le vote normal. Les élections présidentielle et législatives d’avril-mai-juin 2012,
Paris, Les Presses de Sciences). L’impact le plus redoutable est le retour vers une situation où
l’internet favorise l’ « exposition sélective » chère à Lazarsfeld (1940) dans la mesure où les
internautes ne recherchent que l’information qui les conforte dans leurs prédispositions
politiques.
Et que pensez-vous de l'utilisation du Big data ?
(JG) : Le Big Data a montré ses limites lors de l’élection de Donald Trump dans la mesure où il
tendait à orienter les prévisions plutôt sur Hillary Clinton. Son développement paraît toutefois
inexorable comme le montre l’émergence de logiciels et de sociétés qui les mettent en œuvre
pour le management des datas notamment à caractère électoral. Il faut remarquer pour conforter
le diagnostic d’ « hybridation » précédemment porté que le Big Data est associé à une vieille
technique de démarchage électoral, le porte-à-porte qui est supposé fonctionner avec de la main
d’œuvre militante. Ce qui ne va pas sans poser des problèmes d’acceptation des nouvelles
techniques pour les vieux militants qui ont du mal à se faire aux innovations.
Quelles sont pour vous les principales dérives de la communication politique ?
(JG) : La première est sans doute la marchandisation qui menace ce qui devrait être une exigence
démocratique du citoyen vertueux. L’accroissement des coûts est une conséquence des
innovations technologiques qui appellent l’expertise.
On a donc une chaîne de causes du type :
médiatisation => expertise => marchandisation => réglementation. L’encadrement juridique
croissant (voir loi Rocard de 1990) est ainsi une conséquence de ces facteurs en amont. Il s’agit
de limiter le poids de l’argent dans les processus politiques.
La seconde est la spectacularisation de l’information des médias qui « trivialisent » les contenus
politiques pour attirer des audiences réputées plus sensibles aux histoires personnelles
(storytelling) qu’aux propositions de politique publique. D’où une couverture médiatique des
campagnes électorales où le jeu politique l’emporte très nettement sur le traitement des enjeux de
politique publique.
L'évolution de la relation entre les médias et les personnalités politiques permet-elle
d'expliquer certaines dérives de la communication politique ?
(JG) : Il est certain qu’une réelle évolution entre ces acteurs de la communication politique est à
pointer.
Les débuts de la Vème République étaient marqués par les comportements très déférents des
journalistes à l’égard des professionnels de la politique. Aujourd’hui, on est dans une situation où
les professionnels de la politique doivent davantage négocier leurs propos voire leurs
comportements avec des journalistes ou présentateurs/animateurs dans des émissions à caractère
spectaculaire dominées par l’infotainment, c’est-à-dire le mélange d’information et de
divertissement.
On est passé d’un journalisme « sacerdotal », pour parler comme J. Blumler (où le journaliste est
au service de la collectivité) à un journalisme beaucoup moins domestiqué. De plus, avec la
prolifération des médias de toutes sortes, les professionnels de la politique sont en permanence
sommés de donner des avis, de formuler des jugements pour alimenter la machine
informationnelle qui demande en permanence de la nouveauté (news).
Par rapport à la communication politique nationale, existe-t-il des spécificités en
matière de communication politique locale ?
(JG) : Bien évidemment ! La première différence de la communication locale, c’est la proximité
qui la caractérise. Les gouvernants et les gouvernés sont en situation d’interconnaissance qui
change considérablement les données du problème de la communication politique.
Plus la taille de la collectivité augmente, moins joue bien sûr l’interconnaissance. Mais les relais
d’opinion médiatiques, associatifs, politiques locaux ont un rayon d’action beaucoup plus court
qui facilite la communication entre les protagonistes. On oppose souvent la communication
publique d’intérêt général à la communication politique avec l’idée que le local porte davantage
la trace de l’intérêt général. C’est à mon sens une distinction spécieuse. La communication
publique est fondamentalement une communication politique car elle est théoriquement orientée
vers la recherche du bien public.
En matière de communication politique, on a parfois l'impression que la France
copie ce qui se passe aux Etats-Unis. Partagez-vous ce point de vue ?
(JG) : S’agissant des innovations technologiques, il est certain que les Etats-Unis ont
expérimenté plus tôt que nous la télévision et la place qu’elle a prise dans l’évolution de la
communication politique explique une bonne partie de l’ « avance » qu’ils ont sur nous dans ce
domaine. La généralisation des pratiques du web 2.0 va aussi dans ce sens.
Ce n’est pas pour autant que nous nous accommoderons de la même manière de ces innovations.
Il faut les adapter aux institutions, aux comportements ordinaires des citoyens et constater que la
communication politique en France n’est pas une simple et pure transposition de la
communication politique américaine. Par exemple, la campagne Obama de 2008 ne peut pas être
transposée en France car la structure sociale n’y est pas communautaire comme aux Etats-Unis.
On sait toute l’importance des communautés sociales dans le cadre américain. On préférera
parler de modernisation de la communication politique dans le cadre français plutôt que
d’américanisation des pratiques politiques.
L'année 2017 va être marquée par de nombreuses élections. En matière de
communication électorale, quelles sont les 3 idées phares que doivent garder en
mémoire les candidat(e)s ?
(JG) : D'abord, l’interconnexion des facteurs qui déterminent une campagne électorale. Par
exemple, le succès de F.Fillon à la primaire de la droite et du centre s’explique par un
enchaînement de facteurs : l’antisarkozysme persistant à droite et la critique d’A.Juppé comme
porteur d’une « alternance molle » ont crédibilisé l’alternative de rupture libérale représentée par
Fillon. Le décollage sondagier qui a succédé à cette séquence a favorisé l’emballement
médiatique et l’envol euphorique de F. Fillon dans ces derniers débats télévisés. Il y a donc une
interconnexion entre une logique de situation impliqué par des positionnements politiques (c’est
l’interdépendance stratégique des candidats), des résultats de sondage, une couverture
médiatique et des débats télévisés.
Il faut également noter le poids considérable de l’information des médias et spécialement de ce
que les anglo-saxons appellent le « background news » c’est-à-dire l’information générale dans
laquelle est insérée l’information électorale (par exemple, pour la dernière campagne
présidentielle de 2012, voir mon chapitre intitulé « La dynamique de la campagne présidentielle
dans l'information » dans l'ouvrage co-dirigé avec Raul Magni-Berton 2012, La campagne
présidentielle. Observer les médias, les électeurs, les candidats, Paris, L’Harmattan / Édition
Pepper). Qu’on songe au terrorisme ou aux affaires politico-financières (type Maréchal-Schüller
en 1995), on voit immédiatement l’impact de déflagration provoqué par un tel contexte sur le
déroulement de la campagne.
Enfin, troisième idée phare, l’effet de la disjonction ou de la conjonction entre la communication
contrôlée par le candidat (son discours, ses spots, ses meetings, etc…) et l’information des
médias. Autant la disjonction va inhiber les chances d’un candidat autant la conjonction va
favoriser son succès.
On comprend aisément pourquoi à condition que l'on se rappelle que la redondance est la
meilleure façon de lutter contre le bruit dans la théorie de l’information.
Interview réalisée par Damien ARNAUD (@laCOMenchantier) en janvier 2017
Le Cercle vise à faire progresser la #ComPublique et la #ComPol
dans le monde francophone. C’est un espace de dialogue, de
partage d'expériences et de valorisation de tous.
Site internet > https://cercledescommunicants.com/
LinkedIn > Cercle des communicants francophones
Twitter > @leCCF
Facebook > Cercledescommunicants

Contenu connexe

Tendances

HOP2 Des idées pour booster sa com numérique
HOP2 Des idées pour booster sa com numériqueHOP2 Des idées pour booster sa com numérique
HOP2 Des idées pour booster sa com numériqueCap'Com
 
Atelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitale
Atelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitaleAtelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitale
Atelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitaleWSI France
 
Opinion way pour le cevipof barometre de la confiance en politique - vague ...
Opinion way pour le cevipof   barometre de la confiance en politique - vague ...Opinion way pour le cevipof   barometre de la confiance en politique - vague ...
Opinion way pour le cevipof barometre de la confiance en politique - vague ...contactOpinionWay
 
#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?
#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?
#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?Cap'Com
 
Architettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzire
Architettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzireArchitettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzire
Architettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzireDino Amenduni
 
Presentation - Citizen Journalism
Presentation - Citizen JournalismPresentation - Citizen Journalism
Presentation - Citizen Journalismjessieyqm
 
HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires
HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires
HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires Cap'Com
 
La communication publique et politique en Afrique
La communication publique et politique en AfriqueLa communication publique et politique en Afrique
La communication publique et politique en AfriqueDamien ARNAUD
 
ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...
ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...
ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...Gilles Côme Kouassi
 
Social Media for Political Communication
Social Media for Political CommunicationSocial Media for Political Communication
Social Media for Political CommunicationUjjwal Acharya
 
Dieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in Italia
Dieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in ItaliaDieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in Italia
Dieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in ItaliaProforma
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Adrien Tilhet-Prat
 
AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication
AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication
AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication Cap'Com
 
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...Cap'Com
 
Hesso valais - media planning
Hesso valais - media planningHesso valais - media planning
Hesso valais - media planningPhilippe Barman
 
AC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandat
AC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandatAC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandat
AC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandatCap'Com
 
Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...
Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...
Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...Cap'Com
 
Le marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf bookLe marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf bookFethi Ferhane
 
Mémoire sur la publicité et les médias sociaux Lisa HOCH
Mémoire sur la publicité et les médias sociaux  Lisa HOCHMémoire sur la publicité et les médias sociaux  Lisa HOCH
Mémoire sur la publicité et les médias sociaux Lisa HOCHLisa Hoch
 
Budgeting In Public Relations
Budgeting In Public RelationsBudgeting In Public Relations
Budgeting In Public RelationsStephan Dahl
 

Tendances (20)

HOP2 Des idées pour booster sa com numérique
HOP2 Des idées pour booster sa com numériqueHOP2 Des idées pour booster sa com numérique
HOP2 Des idées pour booster sa com numérique
 
Atelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitale
Atelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitaleAtelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitale
Atelier web marketing #6 S4: Définir une stratégie marketing digitale
 
Opinion way pour le cevipof barometre de la confiance en politique - vague ...
Opinion way pour le cevipof   barometre de la confiance en politique - vague ...Opinion way pour le cevipof   barometre de la confiance en politique - vague ...
Opinion way pour le cevipof barometre de la confiance en politique - vague ...
 
#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?
#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?
#compublique Où en est-on des réseaux sociaux ?
 
Architettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzire
Architettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzireArchitettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzire
Architettura delle campagne elettorali - otto idee per non impazzire
 
Presentation - Citizen Journalism
Presentation - Citizen JournalismPresentation - Citizen Journalism
Presentation - Citizen Journalism
 
HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires
HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires
HOP1 Des initiatives pour porter l’Europe dans les territoires
 
La communication publique et politique en Afrique
La communication publique et politique en AfriqueLa communication publique et politique en Afrique
La communication publique et politique en Afrique
 
ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...
ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...
ELABORATION D'UNE STRATEGIE DE COMMUNICATION POUR LE LANCEMENT D'UNE PLATEFOR...
 
Social Media for Political Communication
Social Media for Political CommunicationSocial Media for Political Communication
Social Media for Political Communication
 
Dieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in Italia
Dieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in ItaliaDieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in Italia
Dieci cose utili da sapere per condurre una campagna elettorale in Italia
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)
 
AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication
AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication
AC11 Dresser le tableau de bord de sa communication
 
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
HOP4 Des solutions pour accompagner la participation et développer le pouvoir...
 
Hesso valais - media planning
Hesso valais - media planningHesso valais - media planning
Hesso valais - media planning
 
AC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandat
AC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandatAC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandat
AC5 Préparer et réussir sa campagne de bilan de mi-mandat
 
Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...
Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...
Hop3 - Des solutions communicantes pour accompagner les transitions environne...
 
Le marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf bookLe marketing digital.pdf book
Le marketing digital.pdf book
 
Mémoire sur la publicité et les médias sociaux Lisa HOCH
Mémoire sur la publicité et les médias sociaux  Lisa HOCHMémoire sur la publicité et les médias sociaux  Lisa HOCH
Mémoire sur la publicité et les médias sociaux Lisa HOCH
 
Budgeting In Public Relations
Budgeting In Public RelationsBudgeting In Public Relations
Budgeting In Public Relations
 

En vedette

Communication politique et réseaux sociaux en France et en Belgique
Communication politique et réseaux sociaux en France et en BelgiqueCommunication politique et réseaux sociaux en France et en Belgique
Communication politique et réseaux sociaux en France et en BelgiqueDamien ARNAUD
 
Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »
Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »
Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »Damien ARNAUD
 
Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...
Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...
Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...Damien ARNAUD
 
« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...
« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...
« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...Damien ARNAUD
 
Zoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du Québec
Zoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du QuébecZoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du Québec
Zoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du QuébecDamien ARNAUD
 
Campagne electorale et web 2.0
Campagne electorale et web 2.0Campagne electorale et web 2.0
Campagne electorale et web 2.0Adverbia
 
"Il y a une obsolescence programmée des marques politiques"
"Il y a une obsolescence programmée des marques politiques""Il y a une obsolescence programmée des marques politiques"
"Il y a une obsolescence programmée des marques politiques"Damien ARNAUD
 
Zoom sur la communication publique et politique en Haiti
Zoom sur la communication publique et politique en Haiti Zoom sur la communication publique et politique en Haiti
Zoom sur la communication publique et politique en Haiti Damien ARNAUD
 
Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)
Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)
Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)Damien ARNAUD
 
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...Damien ARNAUD
 
Lumière sur... le métier de conseiller communication ministériel
Lumière sur... le métier de conseiller communication ministérielLumière sur... le métier de conseiller communication ministériel
Lumière sur... le métier de conseiller communication ministérielDamien ARNAUD
 
Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017
Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017
Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017TBWA\Corporate
 
CampagnesElectorales-MediasSociaux
CampagnesElectorales-MediasSociauxCampagnesElectorales-MediasSociaux
CampagnesElectorales-MediasSociauxThéo Tiret
 
Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités
Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivitésLes évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités
Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivitésDamien ARNAUD
 
La communication politique et internet
La communication politique et internetLa communication politique et internet
La communication politique et internetAlexandre Martin
 

En vedette (17)

Communication politique et réseaux sociaux en France et en Belgique
Communication politique et réseaux sociaux en France et en BelgiqueCommunication politique et réseaux sociaux en France et en Belgique
Communication politique et réseaux sociaux en France et en Belgique
 
Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »
Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »
Frédéric Vallois : « Le pouvoir du discours politique n'est pas illimité »
 
Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...
Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...
Loic Nicolas : « Au cœur du discours politique, il y a forcément une prise de...
 
« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...
« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...
« Les meetings politiques tels qu'on les voit en Belgique, en France ou au Qu...
 
Zoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du Québec
Zoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du QuébecZoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du Québec
Zoom sur la communication politique digitale du Parti libéral du Québec
 
Campagne electorale et web 2.0
Campagne electorale et web 2.0Campagne electorale et web 2.0
Campagne electorale et web 2.0
 
"Il y a une obsolescence programmée des marques politiques"
"Il y a une obsolescence programmée des marques politiques""Il y a une obsolescence programmée des marques politiques"
"Il y a une obsolescence programmée des marques politiques"
 
Zoom sur la communication publique et politique en Haiti
Zoom sur la communication publique et politique en Haiti Zoom sur la communication publique et politique en Haiti
Zoom sur la communication publique et politique en Haiti
 
Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)
Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)
Le Cercle des communicants francophones publie sa newletter n°5 (août 2016)
 
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
Ethique et déontologie du communicant public : interview de Florent Bonnetain...
 
Stratégie de communication politique - Dominique Strauss-Kahn
Stratégie de communication politique - Dominique Strauss-KahnStratégie de communication politique - Dominique Strauss-Kahn
Stratégie de communication politique - Dominique Strauss-Kahn
 
Stratégie de communication politique - François Fillon
Stratégie de communication politique - François FillonStratégie de communication politique - François Fillon
Stratégie de communication politique - François Fillon
 
Lumière sur... le métier de conseiller communication ministériel
Lumière sur... le métier de conseiller communication ministérielLumière sur... le métier de conseiller communication ministériel
Lumière sur... le métier de conseiller communication ministériel
 
Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017
Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017
Tbwa corporate lance une offre présidentielle 2017
 
CampagnesElectorales-MediasSociaux
CampagnesElectorales-MediasSociauxCampagnesElectorales-MediasSociaux
CampagnesElectorales-MediasSociaux
 
Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités
Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivitésLes évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités
Les évolutions de la communication publique et politique dans les collectivités
 
La communication politique et internet
La communication politique et internetLa communication politique et internet
La communication politique et internet
 

Similaire à Les grandes transformations de la communication politique en France

Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...
Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...
Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...Damien ARNAUD
 
"Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s...
"Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s..."Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s...
"Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s...Damien ARNAUD
 
Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...
Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...
Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...Cap'Com
 
Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...
Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...
Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...Damien ARNAUD
 
OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015
OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015
OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015contactOpinionWay
 
Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?
Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?
Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?Vincent Pittard
 
Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)
Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)
Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)Newday
 
Allumer - Présentation de LDAC à Hackons la Corrutpion
Allumer - Présentation de LDAC à Hackons la CorrutpionAllumer - Présentation de LDAC à Hackons la Corrutpion
Allumer - Présentation de LDAC à Hackons la Corrutpionmontrealouvert
 
L'engagement des jeunes en politique
L'engagement des jeunes en politiqueL'engagement des jeunes en politique
L'engagement des jeunes en politiqueFlorence Comte
 
La communication politique à l'ère digitale
La communication politique à l'ère digitaleLa communication politique à l'ère digitale
La communication politique à l'ère digitaleQuentin Lardeau
 
Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...
Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...
Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...Aurélien Bellanger
 
Note journalisme geopolitique
Note journalisme geopolitiqueNote journalisme geopolitique
Note journalisme geopolitiqueHugo SOUTRA
 
Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18
Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18
Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18Cap'Com
 
Socialiste au 21ème siècle
Socialiste au 21ème siècleSocialiste au 21ème siècle
Socialiste au 21ème siècleThomas Puijalon
 

Similaire à Les grandes transformations de la communication politique en France (20)

Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...
Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...
Zoom sur 30 ans de campagnes gouvernementales : interview d'un des rédacteurs...
 
Le marketing politique
Le marketing politiqueLe marketing politique
Le marketing politique
 
2008 independance media
2008 independance media2008 independance media
2008 independance media
 
"Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s...
"Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s..."Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s...
"Les Français attendent une communication politique qui s’éloigne des codes s...
 
Barometre
Barometre Barometre
Barometre
 
Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...
Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...
Baromètre de la communication locale 2013 - Epiceum - Harris Interactive - Ca...
 
Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...
Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...
Décryptage de la communication digitale d'Anne Hidalgo et de Nathalie Koscius...
 
OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015
OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015
OpinionWay pour 20 Minutes - Les nouveaux influenceurs / Septembre 2015
 
Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?
Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?
Comment gouverner à l’heure des « GILETS JAUNES » ?
 
Le marketing politique
Le marketing politique Le marketing politique
Le marketing politique
 
Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)
Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)
Lettre Exprimeo : la fonction des sondages est en train de muter (1/3)
 
Allumer - Présentation de LDAC à Hackons la Corrutpion
Allumer - Présentation de LDAC à Hackons la CorrutpionAllumer - Présentation de LDAC à Hackons la Corrutpion
Allumer - Présentation de LDAC à Hackons la Corrutpion
 
L'engagement des jeunes en politique
L'engagement des jeunes en politiqueL'engagement des jeunes en politique
L'engagement des jeunes en politique
 
La communication politique à l'ère digitale
La communication politique à l'ère digitaleLa communication politique à l'ère digitale
La communication politique à l'ère digitale
 
Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...
Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...
Le trolling politique : Comment une pratique du web 2.0 s'est-elle immiscée d...
 
medias et democr
medias et democrmedias et democr
medias et democr
 
hacker-la-politique
hacker-la-politiquehacker-la-politique
hacker-la-politique
 
Note journalisme geopolitique
Note journalisme geopolitiqueNote journalisme geopolitique
Note journalisme geopolitique
 
Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18
Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18
Échange - Pour une autre communication politique_#capcom18
 
Socialiste au 21ème siècle
Socialiste au 21ème siècleSocialiste au 21ème siècle
Socialiste au 21ème siècle
 

Plus de Damien ARNAUD

La communication publique au Québec : interview de Louis Latraverse
La communication publique au Québec : interview de Louis LatraverseLa communication publique au Québec : interview de Louis Latraverse
La communication publique au Québec : interview de Louis LatraverseDamien ARNAUD
 
La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...
La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...
La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...Damien ARNAUD
 
« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »
« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »
« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »Damien ARNAUD
 
Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)
Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)
Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)Damien ARNAUD
 
Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve...
 Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve... Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve...
Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve...Damien ARNAUD
 
Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...
Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...
Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...Damien ARNAUD
 
Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"
Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"
Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"Damien ARNAUD
 
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...Damien ARNAUD
 
Les stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas Robert
Les stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas RobertLes stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas Robert
Les stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas RobertDamien ARNAUD
 
Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...
Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...
Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...Damien ARNAUD
 
La newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophones
La newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophonesLa newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophones
La newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophonesDamien ARNAUD
 
Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...
Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...
Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...Damien ARNAUD
 
"Le digital a révolutionné l'événementiel"
"Le digital a révolutionné l'événementiel""Le digital a révolutionné l'événementiel"
"Le digital a révolutionné l'événementiel"Damien ARNAUD
 
Travaillons à rendre notre République meilleure
Travaillons à rendre notre République meilleure Travaillons à rendre notre République meilleure
Travaillons à rendre notre République meilleure Damien ARNAUD
 
Tunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la Santé
Tunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la SantéTunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la Santé
Tunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la SantéDamien ARNAUD
 

Plus de Damien ARNAUD (15)

La communication publique au Québec : interview de Louis Latraverse
La communication publique au Québec : interview de Louis LatraverseLa communication publique au Québec : interview de Louis Latraverse
La communication publique au Québec : interview de Louis Latraverse
 
La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...
La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...
La communication interne et externe dans le secteur hospitalier : Interview d...
 
« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »
« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »
« La communication interne doit être digitale, ouverte et interactive »
 
Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)
Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)
Zoom sur la communication politique de la Belle Alliance Populaire (La Bap)
 
Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve...
 Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve... Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve...
Communication publique : ''le community manager doit apporter sa patte, déve...
 
Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...
Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...
Communication politique : ''entre hypercommunication et silence, il y a une a...
 
Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"
Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"
Communication locale : "on n'est plus dans l'Ancien régime médiatique"
 
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
Communication politique : ''quand on fabrique des gestes, on fabrique du mens...
 
Les stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas Robert
Les stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas RobertLes stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas Robert
Les stratégies de marques de la ville de Paris : interview de Gildas Robert
 
Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...
Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...
Le rôle des Secrétaires généraux de l'Elysée dans la mise en oeuvre de la com...
 
La newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophones
La newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophonesLa newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophones
La newsletter du groupe LinkedIn du Cercle des communicants francophones
 
Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...
Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...
Marketing territorial : "c'est faire de la marqueterie avec les atouts du ter...
 
"Le digital a révolutionné l'événementiel"
"Le digital a révolutionné l'événementiel""Le digital a révolutionné l'événementiel"
"Le digital a révolutionné l'événementiel"
 
Travaillons à rendre notre République meilleure
Travaillons à rendre notre République meilleure Travaillons à rendre notre République meilleure
Travaillons à rendre notre République meilleure
 
Tunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la Santé
Tunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la SantéTunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la Santé
Tunisie : les apports de la communication publique dans le domaine de la Santé
 

Les grandes transformations de la communication politique en France

  • 1. Cercle des communicants francophones Itw #36 « Les politiques sont en permanence sommés par les médias de donner des avis et de formuler des jugements » Interview de Jacques Gerstlé, Professeur émérite au Département de Science Politique de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il vient de publier, avec Christophe Piar, la troisième édition de son manuel intitulé La communication politique. Quelles sont pour vous les grandes étapes qu'a connues la communication politique depuis sa création ? Comment qualifieriez-vous l'ère dans laquelle se trouve actuellement la communication politique en France ? Jacques Gerstlé (JG) : Encore faudrait-il s’entendre sur ce qu’on appelle « la communication politique ». On peut la faire démarrer dans la cité athénienne avec l’agora et l’avènement de la démocratie directe. Si on s’en tient à des formes plus récentes, on peut la faire démarrer dans les années 40 aux Etats-Unis avec la première enquête de Lazarsfeld « The People’s choice » ou bien en 1952 lorsque la télévision couvre le territoire national américain. Si on part de l’après-guerre, on distingue généralement trois phases approximatives : - de 1945 à 1965 avec la domination de la presse écrite, de la radio et des partis politiques dans le contrôle de la communication politique - de 1965 à 2000 avec la domination écrasante de la télévision qui gouverne tous les aspects importants de la communication politique - à partir des années 2000 avec un réagencement des équilibres entre médias et l’émergence d’internet. On se trouve actuellement dans cette troisième phase dite d’ « hybridation » des médias et des techniques qui impose des approches écologiques de l’utilisation des médias qui se complémentent plus qu’ils ne se remplacent. Si vous deviez classer les objectifs de la communication politique en fonction de leur importance, quel serait votre classement ? (JG) : Tout dépend pour qui ? En régime démocratique, pour les gouvernants, l’objectif principal est de faire accepter leur domination sur les gouvernés par l’élection et, d’une manière plus générale, par la communication politique comprise comme moyen de légitimation des décisions politiques. Pour les gouvernés, l’objectif principal varie selon les conceptions de la démocratie : - la démocratie élective se contente de l’exercice du droit de suffrage - la démocratie représentative exige un contrôle plus continu de l’exercice du pouvoir par les représentants
  • 2. - la démocratie délibérative exige une participation permanente des citoyens à l’exercice du pouvoir. Quels peuvent être les effets de la communication politique ? Comment peut-on les mesurer? (JG) : Les effets de la communication politique peuvent être comportementaux, cognitifs ou affectifs. En termes de comportements, l’effet majeur est la persuasion politique et électorale qui conduit l’électeur à voter dans une certaine direction (mesuré par les résultats électoraux) ou à accepter la ligne politique des détenteurs du pouvoir (acceptation mesurée par le soutien et la popularité). L’effet cognitif se traduit par des gains de connaissance portés par l’information notamment des médias (indispensables pour permettre aux citoyens de contrôler les gouvernants et de peser sur l’agenda politique). Les effets affectifs se traduisent par du soutien, de l’engagement, voire des formes de participation plus passionnelles (mesurés par du militantisme et des formes variées d’implication politique). Prenons 3 outils de communication politique : les mails, les affiches et la publicité. Parmi ces outils, quels sont ceux qui sont pour vous les plus efficaces ? Et pourquoi ? (JG) : Ils ont chacun leur efficacité. La plus massive revient à la publicité qui touche par définition une audience massive (voir la publicité électorale américaine qui « mange » la plus grosse partie des budgets des candidats). Les mails sont particulièrement utiles pour leur capacité d’interaction interpersonnelle. Ils peuvent donc avoir une viralité utile aux mouvements politiques à faibles ressources. Leur gros avantage est leur faible coût inversement proportionnel à leur capacité de mobilisation. L’affiche, très réglementée depuis la loi Rocard du 15 janvier 1990, n’a plus qu’une utilité symbolique (autorisée 6 mois avant l’élection pour l’affichage commercial) et d’occupation de l’espace public (pour l’affichage officiel). Quel est pour vous l'impact des réseaux sociaux sur la communication politique ? Ont-ils transformé la communication politique ? (JG) : Comme pour le mail leur principal atout est leur faible coût associé à leur interactivité très forte. Ils présentent, de plus, le très gros avantage de neutraliser le relais plus ou moins filtrant des médias traditionnels et d’organiser une communication directe entre acteurs politiques et citoyens. Très utiles aux mouvements politiques à faibles ressources, ils sont également très employés dans les stratégies de communication personnalisée où le citoyen est « instrumentalisé » comme vecteur de campagne. C’est le « citizen-campaigning » fustigé par R. Gibson et J. Stromer-Galey pour les campagnes présidentielles américaines dans son livre de 2014 « Presidential Campaigning in the Internet Age ». Les réseaux sociaux ont incontestablement transformé la communication politique, mais davantage aux Etats-Unis qu’en France où on a du mal à percevoir un effet comportemental du web 2.0 sur le vote (voir les recherches de K.Koc Michalska et Th.Vedel publiées dans l'ouvrage de P. Perrineau, Le vote normal. Les élections présidentielle et législatives d’avril-mai-juin 2012,
  • 3. Paris, Les Presses de Sciences). L’impact le plus redoutable est le retour vers une situation où l’internet favorise l’ « exposition sélective » chère à Lazarsfeld (1940) dans la mesure où les internautes ne recherchent que l’information qui les conforte dans leurs prédispositions politiques. Et que pensez-vous de l'utilisation du Big data ? (JG) : Le Big Data a montré ses limites lors de l’élection de Donald Trump dans la mesure où il tendait à orienter les prévisions plutôt sur Hillary Clinton. Son développement paraît toutefois inexorable comme le montre l’émergence de logiciels et de sociétés qui les mettent en œuvre pour le management des datas notamment à caractère électoral. Il faut remarquer pour conforter le diagnostic d’ « hybridation » précédemment porté que le Big Data est associé à une vieille technique de démarchage électoral, le porte-à-porte qui est supposé fonctionner avec de la main d’œuvre militante. Ce qui ne va pas sans poser des problèmes d’acceptation des nouvelles techniques pour les vieux militants qui ont du mal à se faire aux innovations. Quelles sont pour vous les principales dérives de la communication politique ? (JG) : La première est sans doute la marchandisation qui menace ce qui devrait être une exigence démocratique du citoyen vertueux. L’accroissement des coûts est une conséquence des innovations technologiques qui appellent l’expertise. On a donc une chaîne de causes du type : médiatisation => expertise => marchandisation => réglementation. L’encadrement juridique croissant (voir loi Rocard de 1990) est ainsi une conséquence de ces facteurs en amont. Il s’agit de limiter le poids de l’argent dans les processus politiques. La seconde est la spectacularisation de l’information des médias qui « trivialisent » les contenus politiques pour attirer des audiences réputées plus sensibles aux histoires personnelles (storytelling) qu’aux propositions de politique publique. D’où une couverture médiatique des campagnes électorales où le jeu politique l’emporte très nettement sur le traitement des enjeux de politique publique. L'évolution de la relation entre les médias et les personnalités politiques permet-elle d'expliquer certaines dérives de la communication politique ? (JG) : Il est certain qu’une réelle évolution entre ces acteurs de la communication politique est à pointer. Les débuts de la Vème République étaient marqués par les comportements très déférents des journalistes à l’égard des professionnels de la politique. Aujourd’hui, on est dans une situation où les professionnels de la politique doivent davantage négocier leurs propos voire leurs comportements avec des journalistes ou présentateurs/animateurs dans des émissions à caractère spectaculaire dominées par l’infotainment, c’est-à-dire le mélange d’information et de divertissement. On est passé d’un journalisme « sacerdotal », pour parler comme J. Blumler (où le journaliste est au service de la collectivité) à un journalisme beaucoup moins domestiqué. De plus, avec la prolifération des médias de toutes sortes, les professionnels de la politique sont en permanence sommés de donner des avis, de formuler des jugements pour alimenter la machine informationnelle qui demande en permanence de la nouveauté (news).
  • 4. Par rapport à la communication politique nationale, existe-t-il des spécificités en matière de communication politique locale ? (JG) : Bien évidemment ! La première différence de la communication locale, c’est la proximité qui la caractérise. Les gouvernants et les gouvernés sont en situation d’interconnaissance qui change considérablement les données du problème de la communication politique. Plus la taille de la collectivité augmente, moins joue bien sûr l’interconnaissance. Mais les relais d’opinion médiatiques, associatifs, politiques locaux ont un rayon d’action beaucoup plus court qui facilite la communication entre les protagonistes. On oppose souvent la communication publique d’intérêt général à la communication politique avec l’idée que le local porte davantage la trace de l’intérêt général. C’est à mon sens une distinction spécieuse. La communication publique est fondamentalement une communication politique car elle est théoriquement orientée vers la recherche du bien public. En matière de communication politique, on a parfois l'impression que la France copie ce qui se passe aux Etats-Unis. Partagez-vous ce point de vue ? (JG) : S’agissant des innovations technologiques, il est certain que les Etats-Unis ont expérimenté plus tôt que nous la télévision et la place qu’elle a prise dans l’évolution de la communication politique explique une bonne partie de l’ « avance » qu’ils ont sur nous dans ce domaine. La généralisation des pratiques du web 2.0 va aussi dans ce sens. Ce n’est pas pour autant que nous nous accommoderons de la même manière de ces innovations. Il faut les adapter aux institutions, aux comportements ordinaires des citoyens et constater que la communication politique en France n’est pas une simple et pure transposition de la communication politique américaine. Par exemple, la campagne Obama de 2008 ne peut pas être transposée en France car la structure sociale n’y est pas communautaire comme aux Etats-Unis. On sait toute l’importance des communautés sociales dans le cadre américain. On préférera parler de modernisation de la communication politique dans le cadre français plutôt que d’américanisation des pratiques politiques. L'année 2017 va être marquée par de nombreuses élections. En matière de communication électorale, quelles sont les 3 idées phares que doivent garder en mémoire les candidat(e)s ? (JG) : D'abord, l’interconnexion des facteurs qui déterminent une campagne électorale. Par exemple, le succès de F.Fillon à la primaire de la droite et du centre s’explique par un enchaînement de facteurs : l’antisarkozysme persistant à droite et la critique d’A.Juppé comme porteur d’une « alternance molle » ont crédibilisé l’alternative de rupture libérale représentée par Fillon. Le décollage sondagier qui a succédé à cette séquence a favorisé l’emballement médiatique et l’envol euphorique de F. Fillon dans ces derniers débats télévisés. Il y a donc une interconnexion entre une logique de situation impliqué par des positionnements politiques (c’est l’interdépendance stratégique des candidats), des résultats de sondage, une couverture médiatique et des débats télévisés. Il faut également noter le poids considérable de l’information des médias et spécialement de ce que les anglo-saxons appellent le « background news » c’est-à-dire l’information générale dans laquelle est insérée l’information électorale (par exemple, pour la dernière campagne présidentielle de 2012, voir mon chapitre intitulé « La dynamique de la campagne présidentielle dans l'information » dans l'ouvrage co-dirigé avec Raul Magni-Berton 2012, La campagne présidentielle. Observer les médias, les électeurs, les candidats, Paris, L’Harmattan / Édition Pepper). Qu’on songe au terrorisme ou aux affaires politico-financières (type Maréchal-Schüller
  • 5. en 1995), on voit immédiatement l’impact de déflagration provoqué par un tel contexte sur le déroulement de la campagne. Enfin, troisième idée phare, l’effet de la disjonction ou de la conjonction entre la communication contrôlée par le candidat (son discours, ses spots, ses meetings, etc…) et l’information des médias. Autant la disjonction va inhiber les chances d’un candidat autant la conjonction va favoriser son succès. On comprend aisément pourquoi à condition que l'on se rappelle que la redondance est la meilleure façon de lutter contre le bruit dans la théorie de l’information. Interview réalisée par Damien ARNAUD (@laCOMenchantier) en janvier 2017 Le Cercle vise à faire progresser la #ComPublique et la #ComPol dans le monde francophone. C’est un espace de dialogue, de partage d'expériences et de valorisation de tous. Site internet > https://cercledescommunicants.com/ LinkedIn > Cercle des communicants francophones Twitter > @leCCF Facebook > Cercledescommunicants