Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Communication politique : "JKAdventures est le premier tract électoral 3.0"

1 556 vues

Publié le

Joëlle Kapompolé, Députée en Belgique et membre du conseil communal de la ville de Mons, répond à quelques questions pour le Cercle des communicants francophones (CCF).

Publié dans : Technologie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Communication politique : "JKAdventures est le premier tract électoral 3.0"

  1. 1. Cercle des communicants francophones Itw #10 « Avec JKAdventures, mon objectif est de rapprocher les jeunes (notamment les digital natives) de la politique et de créer un contact ludique et innovant avec mon électorat » Joëlle Kapompolé, Députée en Belgique et membre du conseil communal de la ville de Mons, répond à quelques questions pour le Cercle des communicants francophones (CCF). Vous venez de lancer un serious game ''JKAdventures 2'' pour promouvoir votre candidature à une élection. Comment avez-vous eu cette idée ? Quel en est l'objectif ? Est-ce que l'on peut dire que c'est le premier tract électoral 3.0 ? Joëlle Kapompolé (JK) : En fait, JKAdventures 2 est la mise à jour d'un serious game que j'ai lancé en 2012 pour les élections communales de la ville de Mons. On peut dire que c'était le premier tract électoral 3.0. Conseillère communale depuis 2000, je désirais donner un coup de boost à ma campagne électorale en misant sur du ''jamais vu'' dans le monde politique belge. Plus précisément, j'ai eu cette idée après avoir rencontré une start-up montoise spécialisée dans le serious gaming. Le serious game est un outil utilisant les nouvelles technologies dans l’intention spécifique de faire passer un message de manière attractive. Ce message peut être d’ordre pédagogique, informatif, publicitaire, communicatif ou d’entraînement, tout en ayant l’aspect ludique tiré du jeu vidéo classique ou utilisant la simulation. Selon moi, ce type d’outil devrait se généraliser dans nos écoles, dans nos entreprises et dans la société en général pour une plus grande efficacité dans la compréhension des messages, du contenu pédagogique à diffuser. En tant que femme politique, j'essaie d'intégrer la créativité dans mon processus de travail. Par exemple, j'ai choisi d'utiliser une carte de visite ronde sur laquelle se trouve mes coordonnées bien sûr mais aussi ma caricature. Cette caricature créée par mon époux est devenue une sorte d’emblème et d’élément distinctif que je décline sur mes dossiers électoraux, mes cartons d’invitation, mon blog… Avec JKAdventures, mon objectif est de rapprocher les jeunes et, notamment, les digital natives de la politique et créer un contact ludique et innovant avec mon électorat. Concrètement, en quoi consiste ce serious game ? Quelles en sont les fonctionnalités ? (JK) : Concrètement, ce jeu me met en scène dans ma belle ville de Mons. Le joueur partira à la découverte de notre capitale européenne de la culture et conduira mon personnage dans mes lieux de prédilection : UMons (je suis diplômée du département des sciences économiques de cette université), le théâtre du Manège (je m’implique dans la politique culturelle en soutenant les artistes locaux et j'ai assumé la fonction d'échevine de la culture en 2013 et 2014 à la veille du lancement de la capitale culturelle Mons 2015), la gare de Mons (avant sa fameuse rénovation)… L’objectif est de récolter un maximum d’objets (points bonus) caractérisant le personnage. Par exemple, il y a des chaussons de danse (j'ai fait de la danse pendant plus de 20 ans), des horloges (je dois arriver à l'heure pour prendre le train qui me conduira au parlement). Le jeu est entièrement gratuit.
  2. 2. Comment avez-vous fait pour créer ce serious game ? Est-ce que cela a été facile ? (JK) : Ma volonté était de travailler avec une entreprise de ma région car les talents y sont nombreux et je trouve important de les faire connaître et de les mettre en valeur. Mons est une ville tournée vers le futur avec des universités, des hautes écoles, qui déploie sur son parc scientifique une ''Digital Innovation Valley'' regroupant le MIC (Microsoft Innovation Center), destiné à accompagner des start-up dans la commercialisation et le développement de produits Microsoft, Technocité, un centre de formation spécialisé dans les médias numériques qui travaille en étroite collaboration avec le MIC, le TBC (Technological Business Center) qui accueille un incubateur d’entreprises. Google est également présent via son centre de serveurs européens établi à proximité. Il y a aussi des petites entreprises installées et actives dans le traitement de l’image, les technologies vocales, le serious gaming. J'ai, donc, bénéficié de l'expertise et de la créativité d'une entreprise de la ''Digital Innovation Valley'' montoise : Atomic Turtle Studio qui est devenu Drag On Slide. J'ai trouvé le processus facile car ils ont rapidement compris ce que je voulais. Ils ont rapidement proposé un projet conforme à mes aspirations, en utilisant, par exemple, ma caricature afin de renforcer mon image de femme politique créative et décalée. Au-delà de l'aspect innovant, ce que je trouve positif, c'est que le projet ne sert pas seulement à vous valoriser mais également à faire la promotion de la ville de Mons. Qu'en pensent justement les habitants de la ville ? Quels sont leurs retours ? (JK) : J'ai reçu, énormément, de retours positifs lors du lancement du jeu. Grâce à ma page Facebook, j’ai pu recueillir des témoignages sur lesquels je me suis basée pour la mise à jour du jeu. La presse locale et nationale a couvert l'événement et, surtout, j'ai établi des contacts durables avec les membres de la communauté digitale et créative de ma ville. Ces contacts se développent, notamment, au sein du hub ''Creative Valley'' qui regroupe tous les acteurs de la créativité au sein du Coeur du Hainaut. Créé suite à un appel à projets du Ministre wallon de l’économie, ce hub renforce les interconnexions entre les actions sur un territoire donné (ici Mons-Borinage-Centre). Il s’agit d’encourager la transition de notre économie traditionnelle vers une économie créative en favorisant l’innovation ouverte, l’hybridation transdisciplinaire et l’intelligence collaborative. On peut, donc, constater que JKAdventures participe, bien que modestement, à un projet ambitieux en lien avec la révolution numérique ou la grande conversion numérique telle que développée dans son essai par Milad Doueihi. Sans oublier que.... j'ai été réélue et même désignée échevine grâce au nombre de voix que j'ai pu récolter ! Interview réalisée par Damien ARNAUD (@laCOMenchantier) en septembre 2015 Le Cercle vise à faire progresser la #ComPublique et la #ComPol dans le monde francophone. C’est un espace de dialogue, de partage d'expériences et de valorisation de tous. LinkedIn > Cercle des communicants francophones Twitter > @leCCF Facebook > Cercledescommunicants

×