HANNAH
ARENDT
Biographie
• Née à Hanovre en 1906 dans une famille juive
• Elle montre très tôt les signes d’une grande précocité
intelle...
EICHMANN A JERUSALEM, La banalité
du mal ?
• En 1961 Hannah Arendt assiste comme envoyée spéciale
du New Yorker au procès ...
Contexte
• Israël, nouvelle nation crée en 1948, dans une
grande instabilité
• Des criminels de guerre nazi n’ont jamais é...
Qui est Eichmann ?
• En 1932, Adolf Eichmann devint membre du
parti national-socialiste et entre dans les S.S.
• Il organi...
Le Procès
• Le procès le plus médiatisé de l’Histoire
• Le 1er chapitre nous présente les lieux et les
protagonistes
• Con...
CITATIONS
« Bureaucrate qui, parce qu’il était bureaucrate, a atteint ce niveau
d’efficacité dans la barbarie »
« le procè...
Conclusion
« Eichmann n’était pas stupide, il était inconscient
– ce qui n’est pas du tout la même chose – et seule
son in...
Arendt Eichmann à Jérusalem
Arendt Eichmann à Jérusalem
Arendt Eichmann à Jérusalem
Arendt Eichmann à Jérusalem
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Arendt Eichmann à Jérusalem

892 vues

Publié le

Eichmann à Jérusalem

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
892
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Arendt Eichmann à Jérusalem

  1. 1. HANNAH ARENDT
  2. 2. Biographie • Née à Hanovre en 1906 dans une famille juive • Elle montre très tôt les signes d’une grande précocité intellectuelle • Élève de Heidegger puis de Husserl • En 1933, elle fuit l’Allemagne nazie et se réfugie en France • En 1941, elle émigre aux US • Devient citoyenne américaine et publie Les origines du totalitarismes en 1951 • Différents ouvrages: La crise de Culture (1961), La condition de l’Homme moderne (1958)
  3. 3. EICHMANN A JERUSALEM, La banalité du mal ? • En 1961 Hannah Arendt assiste comme envoyée spéciale du New Yorker au procès d’Adolf Eichmann à Jérusalem. • Son reportage est d’abord publié sous forme d’articles, puis en livre sous le titre Eichmann à Jérusalem, Rapport sur la banalité du mal. • C’est l’acte de naissance de la banalité du mal comme concept philosophique • A l’époque, ce livre créera une immense polémique en Israël. Les livres d’Arendt sont d’ailleurs peu traduits en hébreux.
  4. 4. Contexte • Israël, nouvelle nation crée en 1948, dans une grande instabilité • Des criminels de guerre nazi n’ont jamais été retrouvé • Il faut un évènement qui unisse les juifs autour d’une cause commune • Le procès instrumentalisé par David Ben Gourion • Causes économiques
  5. 5. Qui est Eichmann ? • En 1932, Adolf Eichmann devint membre du parti national-socialiste et entre dans les S.S. • Il organisa le transport des 5 millions de juifs vers les camps de la mort. • Apres de longues péripéties; il se refugie en Argentine après la guerre • Le MOSSAD le capture en 1961 et le transfère en Israel.
  6. 6. Le Procès • Le procès le plus médiatisé de l’Histoire • Le 1er chapitre nous présente les lieux et les protagonistes • Conçue à la manière d’un théâtre • L’accusé est situé dans une cage de verre, il est le « héros » du procès. • Arendt souligne la haute figure du juge Landau, président du tribunal, homme intègre qui jusqu’au bout a servi la justice avec la plus grande fidélité possible.
  7. 7. CITATIONS « Bureaucrate qui, parce qu’il était bureaucrate, a atteint ce niveau d’efficacité dans la barbarie » « le procès est celui de ses actes, et non des souffrances des Juifs, il n'est pas celui du peuple allemand ou de l'humanité, pas même celui de l'antisémitisme et du racisme. » « Plus on l’écoutait, plus on se rendait à l’évidence que son incapacité à parler était étroitement liée à son incapacité à penser – à penser notamment du point de vue de quelqu’un d’autre. » Arendt « Je considère ce meurtre, l’extermination des Juifs, comme l’un des crimes majeurs de l’Humanité, mais à mon grand regret, étant lié par mon serment de loyauté, je devais dans mon secteur m’occuper de la question de l’organisation des transports. Je n’ai pas été relevé de ce serment… (…) Je ne me sens donc pas responsable en mon for intérieur. (…) j’ai fait mon devoir, conformément aux ordres. Et on ne m’a jamais reproché d’avoir manqué à mon devoir. » Eichmann
  8. 8. Conclusion « Eichmann n’était pas stupide, il était inconscient – ce qui n’est pas du tout la même chose – et seule son inconscience lui a permis de devenir un des plus grands criminels de l’histoire ». Arendt

×