Fichte par baptiste et louis

329 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
329
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fichte par baptiste et louis

  1. 1. Isaiah Berlin sur Fichte La liberté et ses traîtres
  2. 2. Plan du texte  Introduction sur les 6 premières pages (notion de liberté selon Berlin, Benjamin Constant)  Allemagne romantique Kantienne et post-Kantienne. De Kant à Fichte  Fichte (critique)
  3. 3. Notion de liberté selon Berlin et Benjamin Constant Selon Berlin Benjamin Constant est un “libéral très raisonnable et modéré”. La définition de la notion de la notion de liberté selon Benjamin Constant : “C’est pour chacun le droit de n’être soumis qu’aux lois, de ne pouvoir être ni arrêté, ni détenu, ni mis à mort ni maltraité d’aucune manière, par l’effet de la volonté arbitraire d’un ou de plusieurs indidividus”.
  4. 4. Eléments biographique  Emmanuel Kant est un philosophe allemand (1724-1804). Il vécut en Prusse Orientale (actuellement Kaliningrad). Il est le fondateur de l’idéalisme transcendantal et de l’impératif catégorique.  Fichte est un penseur allemand du XIXe siècle. Il vécut de 1762-1814, principalement à Berlin. Il est considéré comme l’un des fondateur de l’idéalisme allemand
  5. 5. I)L’idéalisme Kantien 1) De Rousseau à Kant  Pour Rousseau « être esclave c’est être empêché de faire quelque chose ».  Rousseau prends l’exemple d’un tyran qui m’opprime. Il y a deux façons de lui résister : soit en le tuant, soit en devenant insensible à ses coups.  Pour Rousseau l’Homme doit réduire son espace vulnérable et se concentrer sur ce qui est hors de sa portée : son esprit intérieur (ou son âme immatérielle et éternelle en opposition au moi extérieur et physique).
  6. 6. Homme Moi extérieur et physique Atteignable par le tyran Ame, immatériel et éternelle Inatteignable
  7. 7. 2) L’impératif catégorique de Kant • La loi universelle de Kant : « Agis de façon telle que tu traites l’Humanité aussi bien dans ta personne que dans toute autre toujours en même temps comme fin et jamais simplement comme moyen »
  8. 8. Loi universelle Loi intérieure = voix intérieure Différente pour chaque être
  9. 9. Loi universelle Loi intérieure Voix intérieure Idéaux Injonctions Loi morale Ordres
  10. 10. « La liberté véritable consiste en me donner à moi-même des ordres auxquels j’obéis parce que je suis libre d’agir comme je le veux. La liberté c’est le fait d’obéir à des injonctions que je me suis moi-même fixées. »
  11. 11. Platon La morale est inventée et créée. Kant La morale est découverte et trouvée.
  12. 12. II)Fichte et l’héritage de Kant 1) Un héritage Kantien « L’Homme n’est libre que s’il fait des choses que personne ne peut l’empêcher de faire, il les fait uniquement si c’est son être intérieur, son Moi qui agit. » Kant Ecouter sa voix intérieure Fichte Suivre son esprit intérieur : son Moi
  13. 13. 2) L’expression du moi dans le « gattung » Moi Moi Moi Idéal intérieur commun Liberté Moi Moi Idéal intérieur Liberté
  14. 14. III) La critique de Berlin Le point de départ de la critique : « le discours à la nation allemande ». C’est un discours prononcé par Fichte à Berlin en 1807, alors que la ville est occupé par les troupes napoléoniennes. « Tout ceux qui portent en eux une étincelle de vie créatrice (…) Tous ceux la font partie de l’humanité première (…) et ils constituent le peuple premier, bref, le peuple tout court ; je veux parler du peuple allemand. Tout ceux, d’un autre côté, qui se sont résignés à n’être que des produits dérivés (…) Ils ne sont qu’une annexe de la vie. » Fichte (1807)
  15. 15. Deux visions bien distinctes de la liberté : Fichte : Berlin : « L’identification fichtéenne de la liberté à l’affirmation de soi, à l’imposition de sa volonté sur les autres, à l’élimination de tout obstacle à ses désirs, et enfin à une nation victorieuse qui marche vers l’accomplissement de son destin » « La notion francoanglaise de liberté, qui reconnaissait à chaque homme son propre cercle, le petit mais nécessaire espace vide à l’intérieur duquel il pouvait agir à sa guise »
  16. 16. La « ligne directe » de Berlin Berlin relie plusieurs éléments relatifs à l’idéologie de Fichte :  La parité étrange entre Kant et Fichte  La prophétie de Heine  Le discours à la nation allemande  Les fondements du national-socialisme

×