ISAAR(CPF)
et
l’EAC-CPF
- pour la description
contextuelle des archives -
La norme
ISAAR(CPF)
ISAAR(CPF)
• International Standard for Archival Authority
Records (Corporate bodies, Persons,
Families)
• En français : N...
ISAAR(CPF) prolonge ISAD(G)
• ISAD(G) traite du contenu des documents.
• ISAAR(CPF) a pour objectif la description des
pro...
Caractéristiques (1)
• ISAAR fournit des règles nécessaires à la
description d’entités associées à la production
et à la g...
Exemple de notice d’autorité
(bibliothèque)
Ozanam, Frédéric (1813-1853) forme savante à valeur internationale
Nationalité...
Exemple de notice d’autorité
(archives)
Ozanam, Frédéric (1813-1853)
Étudiant à Paris (1831), Frédéric Ozanam (1813-1853) ...
Remarque
• La rédaction d’une notice d’autorité pour les
archives répond à un plus grand nombre
d’exigences que celle d’un...
Caractéristiques (2)
• La gestion distincte de l’information sur les
archives et de celle sur leur contexte de
production ...
Caractéristiques (3)
• On est passé d’une conception statique du
respect des fonds
(un producteur = un fonds) à une concep...
La deuxième version d’ISAAR
• La norme donne des recommandations sur la
gestion des relations entre différentes entités.
•...
Structure (1)
• 27 éléments répartis en 4 zones
(zones d’identification, de la description, des
relations, du contrôle)
• ...
Structure (2)
• Ordre et numérotation des éléments
indicatifs et non prescriptifs.
• Minimum d’une notice d’autorité :
-ty...
Collectivité Personne Famille
Type d’entité
Forme autorisée du nom
Formes parallèles du nom
Formes du nom normalisées
selo...
Zone d’identification
• 1.1. Type d’entité
• 1.2. Forme autorisée du nom
• 1.3. Formes parallèles du nom
• 1.4. Formes du ...
1.1 Type d’entité
Consiste à préciser le type d’entité (collectivité,
personne ou famille) qui est décrite dans la notice
...
1.2 Forme autorisée de nom de
collectivité
Comprend :
- le nom de la collectivité concernée, éventuellement
décomposé en n...
1.2 Forme autorisée de nom
de personne ou de famille
Comprend :
- le nom de la personne ou famille concernée
- si nécessai...
Remarque sur la forme autorisée du nom
• Que faire dans le cas d’entités qui changent de
nom sans modification d’attributi...
1.3 Formes parallèles du nom
Formes sous laquelle apparaît l’entrée d’autorité
dans une autre langue ou une autre écriture...
1.4 Formes normalisées selon
d’autres conventions
Cet élément sert à mentionner les formes
normalisées du nom de la collec...
1.5 Autres formes du nom
• Variantes du nom non retenues comme entrée
d’autorité
• Peuvent correspondre à des changements ...
1.6 Numéro d’immatriculation
des collectivités
Consiste à fournir tout code d’immatriculation
officiel (numérique ou alpha...
Zone de la description
• 2.1. Dates d’existence
• 2.2. Histoire
• 2.3. Lieux
• 2.4. Statut juridique
• 2.5. Fonctions et a...
2.1 Dates d’existence
• Sont, pour les collectivités, les dates de création
et de dissolution, et pour les personnes, les ...
2.2 Histoire
Donner, sous forme d’un texte rédigé ou d’une
chronologie, les principaux événements de l’existence
de l’enti...
2.3 Lieux
Donner les principaux lieux et/ou ressorts
juridictionnels d’origine, de vie ou de résidence
de l’entité, ou ceu...
2.4 Statut juridique
Indiquer le statut juridique d’une collectivité et
s’il y a lieu, la nature de la collectivité, ainsi...
2.5 Fonctions et activités
Indiquer les fonctions et les activités
(professionnelles ou privées) de la collectivité, de
la...
2.6 Textes de référence
Indiquer tout texte de référence à l’origine des
pouvoirs, des fonctions, des responsabilités de
l...
2.7 Organisation
interne/généalogie
Présenter l’organisation interne d’une
collectivité ou la généalogie d’une famille
Exe...
2.8 Contexte général
Fournir une information significative sur le contexte
général, social, culturel, économique, politiqu...
Zone des relations
• 3.1. Noms/numéro d’immatriculation des
collectivités, personnes, familles associées
• 3.2. Type de re...
3.2 Type de relation
Hiérarchique, Chronologique, Familiale,
d’Association
- Relation hiérarchique [par exemple : supérieu...
Exemple d’une notice d’autorité
- Étude/Notaire -
Zone des relations pour l’entrée d’autorité
Mouvement républicain populaire (1)
• 3.1. Nom
Schuman, Robert (1886-1963)
• 3...
Zone des relations pour l’entrée d’autorité
Mouvement républicain populaire (2)
• 3.1. Nom et code d’immatriculation
Bidau...
Zone du contrôle
• 4.1. Code d’identification de la notice d’autorité
• 4.2. Code d’identification du ou des services qui ...
Codes d’identification de la notice d’autorité et du ou
des service(s) : identifier de manière univoque la
notice d’autori...
Identifier les règles ou conventions,
nationales ou internationales, qui ont été
suivies pour l’élaboration de la notice
d...
4.4 Niveau d’élaboration
Indiquer à l’utilisateur le niveau d’élaboration de la notice
d’autorité en indiquant si celle-ci...
Indiquer quand la notice d’autorité a
été créée, révisée ou détruite.
Règle : enregistrer la date à laquelle la notice
d’a...
4.7 Langue(s) et écriture(s)
Indiquer la (les) langue(s) ou l’ (les) écriture(s) utilisées dans la notice
d’autorité.
Exem...
Relations entre les collectivités, les
personnes et les familles et des
ressources archivistiques ou autres
• 6.1. Identif...
Relations entre les collectivités, les
personnes et les familles et des ressources
archivistiques ou autres  
• Les notice...
Relations avec des ressources
archivistiques ou autres pour l’entrée
d’autorité Picasso, Pablo
• 6.1. Identification
Fonds...
Relations avec des ressources archivistiques ou
autres pour l’entrée d’autorité Picasso, Pablo
• 6.1. Identification
Colle...
Application : exercice 1
À partir de cette fiche descriptive
ISAD(G) et en vous aidant de la grille
ISAAR(CPF) jointe, iso...
EAC-CPF
L’EAC et ISAAR(CPF)
• A chacun des éléments définis dans la norme
ISAAR (CPF) correspond un élément
(éventuellement subdiv...
(diapositive reproduite avec l’aimable autorisation de Vincent Boulet - BnF)
(diapositive reproduite avec l’aimable autorisation de Vincent Boulet - BnF)
EAC-CPF et ISAAR(CPF)
1. Zone de l’identification
2. Zone de description
4. Zone du contrôle
3. Zone des relations
racine ...
Zone d’identification
1 Identification <identity>
1.1 Type d'entité <entityType>
1.2 Forme autorisée du nom <nameEntry> ou...
Zone de description
2 Description <description>
2.1 Dates d'existence <existDates>
2.2 Histoire <biogHist>
2.3 Lieux <plac...
Zone des relations
3 Relations <relations>
3.1 Nom et n° immatriculation des CPF
associées
<cpfRelation>
3.2 Type de relat...
Zone du contrôle
4 Contrôle <control>
4.1 Code identification notice <recordId>
4.2 Code identification service <maintenan...
Pourquoi utiliser
ISAAR(CPF) et EAC-CPF ? (1/2)
Une description séparée et précise des producteurs
d’archives :
- met en l...
Pourquoi utiliser
ISAAR(CPF) et EAC-CPF ? (2/2)
Une description séparée et précise des
producteurs d’archives :
- facilite...
Application : exercice 2
À partir de cette instance XML-EAC sous
forme « papier » [généré d’après les notices
d’autorité d...
Application : exercice 3
À partir du modèle XML-EAC vide sous
forme « électronique » qui se trouve sur
votre espace de tra...
Quelques points d’attention
Envisager la description des producteurs et la gestion des notices à
plusieurs niveaux (niveau...
Ressources utiles
Textes réglementaires et webographie
• Note AD/DEP 2133 du 27 novembre 1997
• Note DITN/RES/2004/002 du 12 octobre 2004 su...
Découverte d’ ICA-ATOM
• Découverte des notices d’autorité sur le site
http://aaf.ica-atom.org/
• Le site d’ICA-ATOM dans ...
Application : exercice 4
En vous servant d’ICA-ATOM, vous
saisirez une des notices de votre choix
[un des exercices précéd...
CONCLUSION
Les cadres normatifs ISAD(G) et ISAAR(CPF) ont été
respectivement la base des modèles de données (et de saisie ...
La description contextuelle des archives
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La description contextuelle des archives

1 011 vues

Publié le

Les différentes zones de l'ISAAR (CPF) et une très brève introduction à l'EAC-CPF.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 011
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La description contextuelle des archives

  1. 1. ISAAR(CPF) et l’EAC-CPF - pour la description contextuelle des archives -
  2. 2. La norme ISAAR(CPF)
  3. 3. ISAAR(CPF) • International Standard for Archival Authority Records (Corporate bodies, Persons, Families) • En français : Norme internationale sur les notices d’autorité pour les archives relatives aux collectivités, aux personnes et aux familles • 1re édition en 1996, 2e édition en 2004 (diffusion par note de la DAF DITN/RES2004/002 du 12 octobre 2004)
  4. 4. ISAAR(CPF) prolonge ISAD(G) • ISAD(G) traite du contenu des documents. • ISAAR(CPF) a pour objectif la description des producteurs et plus largement du contexte de production des documents. • Décrire les archives implique de fournir des informations sur les circonstances entourant leur production et leur utilisation.
  5. 5. Caractéristiques (1) • ISAAR fournit des règles nécessaires à la description d’entités associées à la production et à la gestion des archives. • L’application du respect de la provenance implique de rassembler des informations sur le contexte de production. • Présente des similitudes avec le contrôle d’autorité des bibliothèques.
  6. 6. Exemple de notice d’autorité (bibliothèque) Ozanam, Frédéric (1813-1853) forme savante à valeur internationale Nationalité : France Langue : français. Sexe : Masculin Responsabilité exercée sur les documents : Auteur Naissance : 1813-04-23 Mort : 1853-09-08 Historien. - Fondateur de la Société de Saint-Vincent-de-Paul. Forme(s) rejetée(s) : Ozanam, Antoine-Frédéric (1813-1853) Notice n° : FRBNF11918328
  7. 7. Exemple de notice d’autorité (archives) Ozanam, Frédéric (1813-1853) Étudiant à Paris (1831), Frédéric Ozanam (1813-1853) se lie avec l’équipe catholique de l’Avenir, fonde la Conférence d’histoire, puis, avec sept compagnons, la Société de Saint-Vincent-de-Paul (1833). Docteur en droit et ès lettres, il devient professeur de littérature étrangère à la Sorbonne en 1841. Fondateur en 1848 de l’Ère nouvelle, avec Lacordaire, il passe dans l’opposition après le coup d’État du 2 décembre. Frédéric Ozanam a publié plusieurs études et cours sur l’Italie médiévale (Les Poètes franciscains en Italie au XIIIe s., 1852) et les peuples germaniques (Études germaniques, 1847-1849). Frère de Charles-Alphonse Ozanam (1804-1881). Liens vers des ressources archivistiques ou autres : microfilm de papiers scolaires et universitaires et de correspondance (CHAN, 325 Mi)
  8. 8. Remarque • La rédaction d’une notice d’autorité pour les archives répond à un plus grand nombre d’exigences que celle d’une notice d’autorité pour les bibliothèques. • Dans la description archivistique, il est important de réunir des informations sur les producteurs et sur le contexte de production des documents. • Ainsi, les notices d’autorité pour les archives vont plus loin et contiennent généralement beaucoup plus d’informations que les notices d’autorité pour les bibliothèques.
  9. 9. Caractéristiques (2) • La gestion distincte de l’information sur les archives et de celle sur leur contexte de production assure plus de souplesse dans l’élaboration, la mise à jour et l’utilisation des données. • Des liens peuvent être établis avec tous les créateurs de contexte possible. • Objectif : partage des descriptions (archivistes) et améliorer accès aux données (utilisateurs)
  10. 10. Caractéristiques (3) • On est passé d’une conception statique du respect des fonds (un producteur = un fonds) à une conception complexe et dynamique. • Contexte de production d’un fonds = entités (collectivités, personnes, familles) associées à la production et à la gestion des archives.
  11. 11. La deuxième version d’ISAAR • La norme donne des recommandations sur la gestion des relations entre différentes entités. • Elle propose des orientations sur la manière de relier les notices d’autorité aux descriptions des documents. • Elle encourage l’échange de notices d’autorité. • Elle prend en compte l’EAC
  12. 12. Structure (1) • 27 éléments répartis en 4 zones (zones d’identification, de la description, des relations, du contrôle) • Orientations pour relier les notices d’autorité archivistiques à la description de documents d’archives produits par la même entité, et/ou à d’autres ressources émanant de celle-ci ou qui lui sont relatives
  13. 13. Structure (2) • Ordre et numérotation des éléments indicatifs et non prescriptifs. • Minimum d’une notice d’autorité : -type d’entité (collectivité, personne ou famille) -forme autorisée du nom -dates d’existence -code d’identification de la notice d’autorité
  14. 14. Collectivité Personne Famille Type d’entité Forme autorisée du nom Formes parallèles du nom Formes du nom normalisées selon d’autres conventions Autres formes du nom N° d’immatriculation Dates d’existence Histoire Zones géographiques Statut juridique Fonctions et activités Textes de référence Organisation interne/généalogie Contexte général Autre information significative Relations avec d’autres producteurs Contrôle de la description Liens de la notice d’autorité avec des ressources associées Type d’entité Forme autorisée du nom Formes parallèles du nom Formes du nom normalisées selon d’autres conventions Autres formes du nom Dates d’existence Histoire Zones géographiques Fonctions et activités Textes de référence Contexte général Autre information significative Relations avec d’autres producteurs Contrôle de la description Liens de la notice d’autorité avec des ressources ... Type d’entité Forme autorisée du nom Formes parallèles du nom Formes du nom normalisées selon d’autres conventions Autres formes du nom Dates d’existence Histoire Zones géographiques Fonctions et activités Textes de référence Organisation interne/généalogie Contexte général Autre information significative Relations avec d’autres producteurs Contrôle de la description Liens de la notice d’autorité avec des ressources ...
  15. 15. Zone d’identification • 1.1. Type d’entité • 1.2. Forme autorisée du nom • 1.3. Formes parallèles du nom • 1.4. Formes du nom normalisées selon d’autres conventions • 1.5. Autres formes du nom • 1.6 Numéro d’immatriculation des collectivités
  16. 16. 1.1 Type d’entité Consiste à préciser le type d’entité (collectivité, personne ou famille) qui est décrite dans la notice d’autorité Exemples: Personne Honnorat, André (1868-1950 ; sénateur des Basses- Alpes) Famille Orléans, maison d’ Collectivité Compagnie d’assurances générales maritimes
  17. 17. 1.2 Forme autorisée de nom de collectivité Comprend : - le nom de la collectivité concernée, éventuellement décomposé en nom de la collectivité principale et nom de la collectivité subordonnée - si nécessaire, des qualificatifs (norme AFNOR NF Z 44-060 : dates, localisation, ressort juridictionnel, fonctions, épithète…) Exemples : Institut français d’histoire sociale École nationale supérieure des mines (Paris) École nationale supérieure des mines (Nancy) Ministère de la Culture. Direction des Archives de France Finistère. Inspection départementale de l’Éducation nationale
  18. 18. 1.2 Forme autorisée de nom de personne ou de famille Comprend : - le nom de la personne ou famille concernée - si nécessaire, pour éviter toute ambiguïté ou homonymie, des éléments d’identification appelés qualificatifs (cf. norme AFNOR NF Z 44-061) • Voir les notices d’autorité de la BnF, consultables en ligne dans BN-Opale Plus (http://www.bnf.fr) Exemples : - Pompidou, Georges (1911-1974) - Terrenoire, Louis (1908-1992) - Gramont, maison de (ducs de Guiche et princes de Bidache)
  19. 19. Remarque sur la forme autorisée du nom • Que faire dans le cas d’entités qui changent de nom sans modification d’attributions ? • Avec ISAAR, l’usage de multiples formes autorisées du nom est possible lorsque les règles/systèmes nationaux permettent une telle pratique (on aura une seule notice descriptive)
  20. 20. 1.3 Formes parallèles du nom Formes sous laquelle apparaît l’entrée d’autorité dans une autre langue ou une autre écriture Exemples : International Institute of human rights Instituto internacional de derechos humanos Formes parallèles du nom de l’entrée d’autorité Institut international des droits de l’homme
  21. 21. 1.4 Formes normalisées selon d’autres conventions Cet élément sert à mentionner les formes normalisées du nom de la collectivité, de la personne ou de la famille, conformément à des règles ou conventions qui ne sont pas en usage dans le service qui rédige la notice d’autorité.
  22. 22. 1.5 Autres formes du nom • Variantes du nom non retenues comme entrée d’autorité • Peuvent correspondre à des changements de noms dans le temps avec leurs dates, des titres de noblesse ou honorifiques portés par une famille ou une personne… Exemples : Vermeersch, Julie Marie Autre forme de l’entrée d’autorité Thorez-Vermeersch, Jeannette (1910-2001) RATP Autre forme de l’entrée d’autorité Régie autonome des transports parisiens
  23. 23. 1.6 Numéro d’immatriculation des collectivités Consiste à fournir tout code d’immatriculation officiel (numérique ou alphanumérique) servant à identifier la collectivité Exemple : OJPRO1 Numéro d’immatriculation pour l’entrée d’autorité Ministère de la Justice. Bureau de l’organisation judiciaire
  24. 24. Zone de la description • 2.1. Dates d’existence • 2.2. Histoire • 2.3. Lieux • 2.4. Statut juridique • 2.5. Fonctions et activités • 2.6. Textes de référence • 2.7. Organisation interne/généalogie • 2.8. Contexte général
  25. 25. 2.1 Dates d’existence • Sont, pour les collectivités, les dates de création et de dissolution, et pour les personnes, les dates de naissance et de décès • Préciser dans l’élément “règles ou conventions” (4.3.) le système de normalisation des dates utilisé (par exemple la norme ISO 8601) Exemple : 1790-1792 Dates d’existence pour l’entrée d’autorité Juridictions de droit commun de la Révolution
  26. 26. 2.2 Histoire Donner, sous forme d’un texte rédigé ou d’une chronologie, les principaux événements de l’existence de l’entité décrite, ses activités, ses réalisations Exemple : La Direction des affaires immobilières et de l’urbanisme a été créée en 1991 avec le regroupement du service des affaires immobilières, rattaché au secrétariat général, et du service de l’urbanisme. Histoire pour l’entrée d’autorité Douai. Direction des affaires immobilières et de l’urbanisme
  27. 27. 2.3 Lieux Donner les principaux lieux et/ou ressorts juridictionnels d’origine, de vie ou de résidence de l’entité, ou ceux avec lesquels elle a eu d’autres liens Exemple : Sur le rapport du Comité de constitution, un décret de l’Assemblée nationale du 14-21 septembre 1790 fixe le ressort des six tribunaux du département de Paris... Lieux pour l’entrée d’autorité Juridictions de droit commun de la Révolution
  28. 28. 2.4 Statut juridique Indiquer le statut juridique d’une collectivité et s’il y a lieu, la nature de la collectivité, ainsi que les dates de validité de ce statut Exemple : Public (administration déconcentrée)
  29. 29. 2.5 Fonctions et activités Indiquer les fonctions et les activités (professionnelles ou privées) de la collectivité, de la personne ou de la famille Exemple : Les deux grandes missions de la direction des affaires immobilières et de l’urbanisme sont claquées sur son organisation interne et sont mises en œuvre par huit agents. L’unité dite du « foncier » a pour mission... Fonctions et activités pour l’entrée d’autorité Douai. Direction des affaires immobilières et de l’urbanisme
  30. 30. 2.6 Textes de référence Indiquer tout texte de référence à l’origine des pouvoirs, des fonctions, des responsabilités de l’entité Exemple : Loi du 24 août 1790 sur l’organisation judiciaire : création des justices de paix. Ordonnance n° 58- 1273 du 22 décembre 1958 relative à l’organisation judiciaire : suppression des justices de paix Textes de référence pour l’entrée d’autorité Vosges. Justices de paix
  31. 31. 2.7 Organisation interne/généalogie Présenter l’organisation interne d’une collectivité ou la généalogie d’une famille Exemple : Le M.R.P. comprenait des instances centrales (commission exécutive, conseil ou comité national, équipes et commissions d’étude), et des fédérations régionales. Organisation interne/généalogie pour l’entrée d’autorité Mouvement républicain populaire
  32. 32. 2.8 Contexte général Fournir une information significative sur le contexte général, social, culturel, économique, politique, etc. dans lequel l’entité a vécu ou exercé son activité Exemple : Les justices de paix s’inscrivent dans l’ordre des institutions judiciaires ordinaires aux côté des tribunaux de première instance, des cours d’assises, des cours d’appel, de la cour de cassation et du ministère de la Justice. Contexte général pour l’entrée d’autorité Vosges. Justices de paix
  33. 33. Zone des relations • 3.1. Noms/numéro d’immatriculation des collectivités, personnes, familles associées • 3.2. Type de relation (hiérarchique, chronologique, familiale, d’association) • 3.3. Description de la relation • 3.4. Dates de la relation
  34. 34. 3.2 Type de relation Hiérarchique, Chronologique, Familiale, d’Association - Relation hiérarchique [par exemple : supérieur/subordonné ; contrôleur/contrôlé; propriétaire de / appartient à ]. L’entité peut également être subordonné à plusieurs collectivités, personnes ou familles ; c’est en particulier le cas pour une commission mixte ou pour un organisme dont la position hiérarchique évolue. - Relation chronologique [par exemple : prédécesseur de / successeur de]. L’entité peut succéder à plusieurs collectivités, personnes ou familles pour exercer certaines activités. - Relation familiale : dans une famille, une personne peut avoir des relations avec d’autres membres de la famille, ou avec la famille en tant qu’entité. Lorsque la structure généalogique de la famille est complexe, il peut être bon de créer des notices d’autorité distinctes pour chacun de ses membres, et relier chacun d’eux avec ses parents, conjoint(s) ou enfant(s). - Relation d’association : cette expression générale désigne tout type de relation autre que ceux mentionnés ci-dessus (par exemple : client/fournisseur, membre, partie de/constitué par, partenaire professionnel…)
  35. 35. Exemple d’une notice d’autorité - Étude/Notaire -
  36. 36. Zone des relations pour l’entrée d’autorité Mouvement républicain populaire (1) • 3.1. Nom Schuman, Robert (1886-1963) • 3.2. Type de relation Relation d’association • 3.3. Description de la relation Député de la Moselle avant la Seconde Guerre mondiale et emprisonné par le régime de Vichy pour faits de résistance, Robert Schuman fut le premier président du Mouvement républicain populaire de1945 à 1949. • 3.4. Date de la relation 1945-1963
  37. 37. Zone des relations pour l’entrée d’autorité Mouvement républicain populaire (2) • 3.1. Nom et code d’immatriculation Bidault, Georges (1899-1983) • 3.2. Type de relation Relation d’association • 3.3. Description de la relation À la Libération, Georges Bidault contribua à fonder le Mouvement républicain populaire, dont il devint le deuxième président, de 1949 à 1952. • 3.4. Date de la relation 1944-1952
  38. 38. Zone du contrôle • 4.1. Code d’identification de la notice d’autorité • 4.2. Code d’identification du ou des services qui ont élaboré la notice d’autorité • 4.3. Règles ou conventions suivies • 4.4. Niveau d ’élaboration • 4.5. Niveau de détail • 4.6. Date(s) de création, de révision ou de destruction • 4.7. Langue(s) et écriture(s) • 4.8. Sources • 4.9. Notes relatives à la mise à jour de la notice
  39. 39. Codes d’identification de la notice d’autorité et du ou des service(s) : identifier de manière univoque la notice d’autorité dans l’environnement au sein duquel elle sera utilisée et enregistrer un seul numéro d’identification pour la notice d’autorité, conformément aux conventions locales ou nationales. Si la notice d’autorité doit faire l’objet d’une utilisation internationale, enregistrer le code du pays dans lequel la notice d’autorité a été établie, en utilisant la norme ISO 3166 Codes pour la représentation des noms de pays. Exemples de codes de pays : AU Australie-CA Canada-ES Espagne-FR France-GB Royaume-Uni-MY Malaisie-SE Suède- US Etats-Unis d’Amérique 4.1 et 4.2 Codes d’identifications
  40. 40. Identifier les règles ou conventions, nationales ou internationales, qui ont été suivies pour l’élaboration de la notice d’autorité. Règle: enregistrer le nom et, lorsque cela est nécessaire, les éditions et les dates de publication, des règles ou des conventions appliquées. Exemple Norma de estructura de datos básica: ISAAR(CPF) - International Standard Archival Authority Record For Corporate Bodies, Persons and Families, Draft 2 4.3 Règles ou conventions
  41. 41. 4.4 Niveau d’élaboration Indiquer à l’utilisateur le niveau d’élaboration de la notice d’autorité en indiquant si celle-ci est un projet, si elle est validée, si elle a déjà fait l’objet d’une révision, ou si elle a été détruite. 4.5 Niveau de détail Indiquer s’il s’agit d’une notice d’autorité élémentaire, moyenne ou complète, conformément aux règles ou conventions nationales. Nota : en l’absence de ces règles, on considérera que le niveau élémentaire correspond aux notices pour lesquelles seuls les quatre éléments retenus comme essentiels par la norme ISAAR sont renseignés. 4.4 et 4.5 Niveau...
  42. 42. Indiquer quand la notice d’autorité a été créée, révisée ou détruite. Règle : enregistrer la date à laquelle la notice d’autorité a été créée et les dates des différentes révisions et préciser dans l’élément « Règles ou conventions » (4.3) le système de normalisation des dates utilisé, par exemple ISO 8601 4.6 Date(s) de création, de révision ou de destruction
  43. 43. 4.7 Langue(s) et écriture(s) Indiquer la (les) langue(s) ou l’ (les) écriture(s) utilisées dans la notice d’autorité. Exemples: Español: spa Escritura latina: ltn Espagne, Archivo General de Simancas 4.8 Sources Identifier les sources consultées pour l’élaboration de la notice d’autorité. 4.9 Notes relatives à la mise à jour de la notice Donner des informations sur la création et les modifications de la notice d’autorité ou indiquer les noms des auteurs de la notice d’autorité Langues – Sources – Notes...
  44. 44. Relations entre les collectivités, les personnes et les familles et des ressources archivistiques ou autres • 6.1. Identifiants et intitulés des ressources associées • 6.2. Nature des ressources associées • 6.3. Nature des relations • 6.4. Dates des ressources associées et/ou des relations
  45. 45. Relations entre les collectivités, les personnes et les familles et des ressources archivistiques ou autres   • Les notices d’autorité sont créées tout d’abord pour établir des liens entre les descriptions des producteurs d’archives et les descriptions de leurs archives • Faire le lien avec les archives en donnant en information complémentaire les références de l’instrument de recherche les décrivant • Créer autant de liens que de ressources associées
  46. 46. Relations avec des ressources archivistiques ou autres pour l’entrée d’autorité Picasso, Pablo • 6.1. Identification Fonds Pablo Picasso. Description dans Fonds Pablo Picasso (Archives nationales 515AP ; Musée Picasso MP/1992-2). Répertoire numérique, par Claire Sibille et Laurence Madeline, conservateurs aux Archives nationales et au Musée Picasso. Première édition sous la forme électronique. Paris, Archives nationales, mars 2003 (www.archivesnationales.culture.gouv.fr). • 6.2. Type de ressource associée Fonds d’archives • 6.3. Nature de la relation Producteur • 6.4. Dates des ressources associées et/ou des relations XXe siècle
  47. 47. Relations avec des ressources archivistiques ou autres pour l’entrée d’autorité Picasso, Pablo • 6.1. Identification Collections du Musée Picasso (Paris). Description dans : Musée Picasso (Paris), Carnets. Catalogue des dessins du musée Picasso, tomes I et II, Paris, Réunion des musées nationaux, 1996. Musée Picasso (Paris), Catalogue sommaire des collections, tomes I et II , Paris, Réunion des musées nationaux, 1985. Musée Picasso (Paris), Picasso, Une nouvelle dation, Paris, Réunion des musées nationaux, 1990. • 6.2. Type de ressource associée Collection d’œuvres d’art (peintures, dessins, sculptures, céramiques…) • 6.3. Nature de la relation Auteur • 6.4. Dates des ressources associées et/ou des relations XXe siècle
  48. 48. Application : exercice 1 À partir de cette fiche descriptive ISAD(G) et en vous aidant de la grille ISAAR(CPF) jointe, isolez toutes les informations relatives au contexte de production des archives et structurez-les conformément à la norme ISAAR(CPF) pour en rédiger une notice d’autorité que nous encoderons ensuite au format EAC.
  49. 49. EAC-CPF
  50. 50. L’EAC et ISAAR(CPF) • A chacun des éléments définis dans la norme ISAAR (CPF) correspond un élément (éventuellement subdivisé en sous-éléments) ou un attribut dans l’EAC • La racine étant l’élément <eac-cpf> • La zone du contrôle de la description d’ISAAR (CPF) correspond à l’en-tête de l’EAC (élément <control>)
  51. 51. (diapositive reproduite avec l’aimable autorisation de Vincent Boulet - BnF)
  52. 52. (diapositive reproduite avec l’aimable autorisation de Vincent Boulet - BnF)
  53. 53. EAC-CPF et ISAAR(CPF) 1. Zone de l’identification 2. Zone de description 4. Zone du contrôle 3. Zone des relations racine <eac-cpf>
  54. 54. Zone d’identification 1 Identification <identity> 1.1 Type d'entité <entityType> 1.2 Forme autorisée du nom <nameEntry> ou <nameEntryParallel> avec <authorizedForm> 1.3 Formes parallèles du nom (autres langues et écritures) <nameEntryParallel> 1.4 Formes du nom normalisées selon d'autres conventions <nameEntry> ou <nameEntryParallel> avec <authorizedForm> 1.5 Autres formes du nom <nameEntry> ou <nameEntryParallel> avec <alternativeForm> 1.6 N° immatriculation de la collectivité <entityId>
  55. 55. Zone de description 2 Description <description> 2.1 Dates d'existence <existDates> 2.2 Histoire <biogHist> 2.3 Lieux <place> ou <places> 2.4 Statut juridique <legalStatus> ou <legalStatuses> 2.5 Fonctions et activités <function> ou <functions>, <occupation> ou <occupations> 2.6 Textes de référence <mandate> ou <mandates> 2.7 Organisation interne ou généalogie <structureOrGenealogy> 2.8 Contexte général <generalContext>
  56. 56. Zone des relations 3 Relations <relations> 3.1 Nom et n° immatriculation des CPF associées <cpfRelation> 3.2 Type de relation (hiérarchique, chrono, familiale, associée) <cpfRelation cpfRelationType="[valeur]"> 3.3 Description de la relation <objectXMLWrap> ou <objectBinWrap> ou <relationEntry> 3.4 Dates de la relation <cpfRelation>/<date> ou <dateRange> ou <dateSet>
  57. 57. Zone du contrôle 4 Contrôle <control> 4.1 Code identification notice <recordId> 4.2 Code identification service <maintenanceAgency/agencyCode and/ou agencyName> 4.3 Règles et conventions <conventionDeclaration> 4.4 Niveau d'élaboration (projet, validée, révisée, détruite) <maintenanceStatus> 4.5 Niveau de détail (complet, moyen, élémentaire) <localControl> 4.6 Dates de création/révision/destruction <maintenanceEvent>/<eventDateTime> 4.7 Langue et écriture <languageDeclaration> 4.8 Sources <sources> 4.9 Notes relatives à la mise à jour <maintenanceEvent>/ <maintenanceDescription>
  58. 58. Pourquoi utiliser ISAAR(CPF) et EAC-CPF ? (1/2) Une description séparée et précise des producteurs d’archives : - met en lumière le contexte de production des archives, autorise une description riche et structurée ; - facilite la production et la gestion des informations relatives aux producteurs ; - permet de concentrer en un seul endroit toutes les informations dont on dispose sur les producteurs, au lieu de les répartir entre les instruments de recherche, en risquant la redondance et les divergences (informations reproduites d’après une diapositive de Florence Clavaud - Archives nationales)
  59. 59. Pourquoi utiliser ISAAR(CPF) et EAC-CPF ? (2/2) Une description séparée et précise des producteurs d’archives : - facilite la connexion de ces informations avec d’autres bases de connaissance (certains fragments de fonds peuvent être conservés ailleurs [un producteur peut avoir publié des livres, créé des œuvres d’art, conservés ailleurs...]) - permet de constituer des points d’accès aux instruments de recherche (informations reproduites d’après une diapositive de Florence Clavaud - Archives nationales)
  60. 60. Application : exercice 2 À partir de cette instance XML-EAC sous forme « papier » [généré d’après les notices d’autorité du groupe de travail AAF-SIAF (chacun a un exemplaire différent)] et en vous aidant de la grille de correspondance ISAAR-EAC jointe, indiquez directement sur ce papier, à quelles zones et à quels éléments de l’ISAAR(CPF) correspondent les informations comprises entre <eac-cpf> et </eac-cpf>
  61. 61. Application : exercice 3 À partir du modèle XML-EAC vide sous forme « électronique » qui se trouve sur votre espace de travail [modele_NP.xml] et en vous servant d’un éditeur XML de votre choix, vous saisirez directement en XML, entre <eac-cpf> et </eac-cpf>, les éléments d’une des notices de votre choix [voir les exercices précédents]
  62. 62. Quelques points d’attention Envisager la description des producteurs et la gestion des notices à plusieurs niveaux (niveau de la notice, niveau du réseau de notices, niveau global) Bien réfléchir aux règles de gestion et de rédaction, en particulier aux questions suivantes : - qu’est-ce qu’un producteur dans le contexte où l’on se trouve ? - quand créer une nouvelle notice ? - quel(s) nom(s) retenir pour le producteur ? - faut-il indexer la notice du producteur, si oui comment ? - quelles relations faut-il prévoir de consigner pour quel type de producteur ? - au fait qu’un référentiel de ce type devra naturellement, finalement, être mis en relation avec d’autres (interopérabilité) (informations reproduites d’après une diapositive de Florence Clavaud - Archives nationales)
  63. 63. Ressources utiles
  64. 64. Textes réglementaires et webographie • Note AD/DEP 2133 du 27 novembre 1997 • Note DITN/RES/2004/002 du 12 octobre 2004 sur la deuxième édition d’ISAAR(CPF) • Dictionnaire des balises de EAC-CPF http://eac. staatsbibliothek-berlin.de/index.php • Archives nationales, référentiel des producteurs http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/ • Archives de la ville de Genève http://www.ville-ge.ch/geneve/archives/ • Site de l’AAF sur les notices d’autorité http://aaf.ica-atom.org/
  65. 65. Découverte d’ ICA-ATOM • Découverte des notices d’autorité sur le site http://aaf.ica-atom.org/ • Le site d’ICA-ATOM dans sa version démonstration en ligne http://demo.ica-atom.org/ (identification = demo@example.com mot de passe = demo) • ICA-ATOM dans sa version locale installée sur votre poste de travail (ouvrir WampServer puis s’identifier : identification = poste1@archives.fr mot de passe = poste1)
  66. 66. Application : exercice 4 En vous servant d’ICA-ATOM, vous saisirez une des notices de votre choix [un des exercices précédents]. Vous ferez ensuite un export pour obtenir un fichier au format XML-EAC que vous ouvrirez sous un éditeur XML pour éventuellement le compléter.
  67. 67. CONCLUSION Les cadres normatifs ISAD(G) et ISAAR(CPF) ont été respectivement la base des modèles de données (et de saisie en XML) EAD et EAC (le premier en DTD, le second en schéma). EAC-CPF c’est d’abord un en-tête avec un numéro identification, les noms des responsables, les modalités de production, les langues et conventions, les niveaux de détail et étapes du cycle de vie de la notice, les sources utilisées pour la produire, etc. EAC-CPF c’est ensuite le corps de la notice avec le type de l’entité décrite, son identifiant, les différentes formes du nom, les différentes dates, le statut juridique, les textes de référence, les lieux d’activité, un historique, éventuellement un contexte général, l’organisation interne, etc., et enfin des relations... EAC-CPF dans sa forme actuelle (anciennement DTD devenu schéma) influence la conception d’un nouveau modèle EAD (DTD qui deviendra sans doute un schéma).

×