SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
Télécharger pour lire hors ligne
PRÉVENIR ET TRAITER
LES ACOUPHÈNES
Entretien avec
Dr Luc Pandraud
INTROD
INTRODUCTION
Dr Lac Pandraud : Chirurgien des hôpitaux et chef de service
honoraire, le docteur Luc Pandraud s’est progressivement
spécialisé dans deux pathologies passionnantes : les
acouphènes et les vertiges, et les effets respiratoires ORL.
Au cours de ses 30 années d’exercice, il a aidé des centaines
de patients à soigner leur sinusite chronique, mais surtout la
menace tant redoutée des acouphènes.
Xavier Bazin est journaliste scientifique, éditeur et écrivain. Après avoir contribué
au développement d’une grande maison d’édition dans la santé naturelle, il s’est
lancé dans le projet Santé Corps Esprit, auquel il contribue depuis le début de
l’année 2016.
Ce dossier inédit est réalisé dans le cadre du projet Santé Corps Esprit, qui promeut
une approche globale de la santé. Les plus grands médecins dans leur domaine en
santé naturelle ont rassemblé les meilleures solutions pour guérir ou prévenir les
maladies de notre civilisation.
La vidéo ci-dessus rassemble tous nos meilleurs projets de santé :
- Réguler le cholestérol ;
- Vaincre l’hypertension ;
- Prévenir Alzheimer et le cancer ;
- Soigner l’arthrose ;
- Etc…
Cliquez ici ou sur l'image ci-dessus pour la visionner.
SOMMAIRE
ACOUPHÈNES : MÉCANISMES ET TRAITEMENTS 4
Acouphènes : un désintérêt médical5
Anatomie de l’oreille ...........................5
Distinguer la maladie de Ménière de l’hydrops labyrinthique 7
La manœuvre de Sémont pour traiter le vertige 8
Hydrops : une augmentation de pression du liquide de l’oreille interne 8
Les origines de l’acouphène .............9
Traiter les acouphènes par la xylocaïne 10
Des approches thérapeutiques bien distinctes pour soigner les acouphènes 11
L’influence du cérumen sur les acouphènes 12
Prévenir la formation de bouchons d’oreille 13
L’afflux sanguin peut créer et modifier les acouphènes 13
Le rôle déterminant des cellules ciliées dans les acouphènes 14
Traiter les acouphènes par la supplémentation 15
Les vertus du gingko biloba.............16
Le jeûne : une piste à explorer .......17
Les barotraumatismes à l’origine des acouphènes 17
ACOUPHÈNES :
MÉCANISMES ET
TRAITEMENTS
5
Acouphènes : un désintérêt médical
Frédéric : Peu de personnes s’intéressent aux acouphènes ?
Dr Luc Pandraud : Il n’y a pas de crédits de financement pour la
recherche sur les acouphènes, et cela n’intéresse absolument personne.
Les plus grands professeurs d’ORL s’en désintéressent un peu, les
médecins praticiens perdent beaucoup de temps à écouter les gens qui
s’en plaignent et les gens repartent avec des à priori très pessimistes.
D’autant plus qu’ils vont surfer sur internet, et ils s’abonnent à des revues
qui sont très pessimistes.
Quand on parle de la médecine, on ne parle toujours que des accidents
ou des cas graves, mais on ne parle jamais des succès thérapeutiques.
On n’est jamais récompensé en médecine, les chirurgiens ne sont jamais
récompensés pour les chirurgies réussies ; on est plutôt blâmé pour celles
que l’on a ratées et il y en a un certain pourcentage quoiqu’il arrive.
Anatomie de l’oreille
Frédéric : Où se trouve l’oreille ? De quoi est-elle constituée ?
Dr Luc Pandraud : L’oreille commence au niveau du pavillon. C’est dans
le conduit auditif que se forme le cérumen. Le système d’écoute
commence au tympan. Le tympan est une fine membrane qui prend les
sons comme une vibration. Cette vibration est transmise par les osselets,
et ces 3 osselets transmettent des vibrations jusqu’à l’oreille interne.
Quand les vibrations du son parviennent à l’oreille interne, il y a tout un
système qui ressemble à un colimaçon. La cochlée est responsable de
l’audition, et c’est ici que vont se former les acouphènes. Les canaux semi-
circulaires sont au nombre de 3 : horizontal, postérieur, et supérieur.
À l’intérieur des canaux et des coquelets, il y a le liquide
endolabyrinthique. Quand les gens sont stressés ou fatigués, ce liquide
change de composition, et cela peut occasionner des vertiges si ce liquide
se modifie. La zone des canaux semi-circulaires est responsable de
l’équilibration. Un problème peut entrainer soit des troubles auditifs quand
cela concerne uniquement le secteur de la cochlée soit à la fois des
problèmes auditifs et des problèmes d’équilibration si les 2 zones sont
touchées, car elles sont en relation.
6
C’est par la définition anatomique de l’oreille que je peux expliquer 3
choses : le son, par sa transformation de vibration en signal électrique au
niveau du nerf est une chose très difficile à maitriser. Tous les ingénieurs
du son le savent, il est beaucoup plus difficile de traiter le son que la vue.
Le globe oculaire peut être opéré, et il existe de nombreuses techniques
chirurgicales, comme le fait d’abraser le globe ou d’opérer le cristallin, car
c’est un globe simple, facile à concevoir et facile à opérer. En revanche,
l’oreille est très difficile à opérer, car quand vous ouvrez les secteurs de
l’oreille interne, si vous ouvrez ces secteurs et que vous sortez quelques
gouttes de liquide, cela résulte en une surdité ou de grands vertiges. On
ne sait pas encore opérer ou changer l’oreille interne. Ce système du son
est très compliqué, et très en retard sur le plan chirurgical par rapport aux
ophtalmologues, à cause de la difficulté du traitement du son.
Deuxièmement, cette anatomie compliquée permet d’expliquer les bases
des acouphènes. Les acouphènes, quand on commence à les
comprendre dans leur physiologie, on comprend que l’on n’en meurt pas
et que l’on ne va pas se suicider pour cela, car on va pouvoir les maitriser.
Ce sont des systèmes maitrisables. Moi-même je suis devenu ORL, car
j’avais des otites à répétition et parce qu’un ORL me maltraitait, mais je
suis maintenant rentré dans le domaine des acouphènes, car j’en ai eu
pendant 3-4 mois et j’en suis sorti. J’étais plutôt calme par rapport à la
chose, car ce n’est pas un bras cassé ou une maladie plus grave. Il faut
savoir relativiser.
Parmi les pathologies qui existent, les acouphènes ne sont pas les plus
graves. Mais il y a beaucoup de gens qui mettent tout un dispositif de
panique et de défense envers les acouphènes et cela prend le dessus par
rapport à la raison. Quand on a ce comportement, on panique et les
acouphènes s’accroissent psychologiquement. C’est pour cette raison
que certains acouphènes sont traités par des psychiatres, et je trouve cela
dommage.
Frédéric : Anatomiquement l’oreille de l’équilibre et de l’audition sont
enchâssées dans le crâne ?
Dr Luc Pandraud : Elles sont enchâssées dans le crâne, dans l’os de la
mastoïde. C’est très difficile d’accès, car il y a un nerf très important qui
donne la mimique faciale (le nerf facial) et qui passe au milieu. Quand
vous opérez une oreille, et que vous fraisez cet os de la mastoïde, il y a
des chances non négligeables de toucher le nerf facial et d’entrainer une
7
paralysie faciale ; ce qui est une catastrophe, car les gens sont ensuite
déformés à vie.
Distinguer la maladie de Ménière de l’hydrops labyrinthique
Frédéric : Est-ce que les troubles de l’équilibre et de l’audition sont liés ?
Dr Luc Pandraud : Ils sont très souvent liés puisqu’ils concernent l’oreille
interne. Il existe un liquide qui passe sans frontière entre la cochlée et le
vestibule responsable de l’équilibration. Il y a une maladie qui explique
une grande partie des choses : la maladie de Ménière. La vraie maladie
de Menière est une maladie qui affecte l’oreille interne, et où le liquide
endolabyrinthique gonfle brutalement sous forme de crise. Cela gonfle et
crée un conflit avec les membranes qui entourent le liquide et cela crée
une très forte pression dans la tête. Cette pression rend sourd, donne de
très forts acouphènes et d’immenses vertiges. Tout à coup au cours d’un
vertige, cette pression cesse, la tête se libère et la pression du liquide
baisse, mais on entend moins bien, on a des acouphènes, mais le vertige
cesse.
Pour qu’il y ait une maladie de Ménière, il faut ces 3 éléments : le vertige,
les acouphènes, et la perte auditive. Quand les gens lisent internet et qu’ils
ont un vertige ou des acouphènes, ils disent trop rapidement : « j’ai la
maladie de Ménière ». Il faut la triade pour avoir cette maladie, et elle n’est
pas si fréquente que cela.
La maladie la plus fréquente est l’hydrops labyrinthique. Quand on est très
fatigué, débordé par la vie ou en stress psychoaffectif, il y a une
augmentation de la pression de ce liquide, et cela peut donner des
acouphènes et des vertiges, et c’est à cela que je me suis intéressé pour
les soigner et pour les maitriser. Ce sont des maladies que l’on voit de
plus en plus fréquemment, à cause du stress qui nous environne. Il y a
beaucoup de stress en France et l’hydrops est en recrudescence.
8
La manœuvre de Sémont pour traiter le vertige
Frédéric : Faites-vous la différence avec les vertiges de position qui sont
liés à des déplacements de cristaux ?
Dr Luc Pandraud : On a du mal à faire la différence. Il peut se créer des
vertiges, car tout liquide, dans une machine à laver comme dans le corps
humain, peut fabriquer des calculs comme des cristaux. Dans le liquide
endolabyrinthique, il peut y avoir des formations de cristaux qui génèrent
des vertiges positionnels bénins. Il s’agit d’une personne qui est dans son
lit et qui tout d’un coup se réveille, car elle a tourné la tête, et cela a
provoqué un énorme vertige très paniquant qui fait qu’elle ne peut pas
sortir de son lit. C’est la panique, on appelle le Samu et on s’aperçoit que
c’est un vertige bénin.
Il y a un kinésithérapeute français qui a laissé son nom à la technique qui
s’appelle Sémont et qui a inventé la manœuvre de Sémont. C’est une
manœuvre empirique ; il s’est aperçu qu’en basculant les gens rapidement
d’un côté et de l’autre sur un canapé, on pouvait mobiliser ces petits
calculs vers le fond de l’oreille, et faire qu’ils soient inopérants, et qu’ils ne
donnent plus de vertiges. Lorsque cette manœuvre est faite et qu’elle
provoque un très grand vertige que l’on appelle vertige libératoire parce
qu’elle guérit les gens de leurs calculs, on peut dire que ce sont seulement
des calculs. Cela permet d’éviter de faire des IRM pour vérifier s’il y a une
tumeur du cerveau ou une tumeur du nerf acoustique qui est le diagnostic
différentiel dans les vertiges.
Frédéric : Où se faire traiter par la manœuvre de Sémont ?
Dr Luc Pandraud : On peut aller voir Sémont, mais je crois qu’il est
débordé. En principe, les ORL et les kinés savent faire cette manœuvre.
Il suffit de chercher rééducation vestibulaire sur internet.
Hydrops : une augmentation de pression du liquide de l’oreille interne
Frédéric : Pouvez-vous repréciser ce qu’est l’hydrops ?
Dr Luc Pandraud : C’est un mot grec qui signifie augmentation du liquide.
À l’intérieur du liquide de l’oreille interne, quand il gonfle pour des raisons
indéterminées, mais qui correspondent au stress, à la fatigue, à la
9
pression de la vie, cela provoque soit des vertiges, soit des acouphènes,
soit des surdités. Hydrops signifie augmentation de pression du liquide.
Les origines de l’acouphène
Frédéric : Pouvez-vous nous parler des acouphènes et de ses origines ?
Dr Luc Pandraud : Les acouphènes sont un symptôme qui accompagne
plusieurs maladies. C’est un symptôme qui accompagne une maladie de
l’oreille interne. L’oreille interne peut provoquer un bruit que seule la
personne entend en cas de grande surdité, de traumatisme psycho
affectif, ou de choc labyrinthique. L’oreille interne peut entendre les bruits
et les provoquer. L’acouphène est un signe de souffrance interne. Quand
on tape sur le genou, cela crée une douleur et quand on traumatise l’oreille
interne, elle ne réagit pas par une douleur, mais par un signe de souffrance
qui est ce bruit parasite que l’on appelle l’acouphène. Cet acouphène a
comme genèse l’oreille interne.
Le problème de l’acouphène est que c’est un bruit qui est produit par
l’oreille interne, et qui passe à travers le nerf acoustique vers le cerveau ;
à ce moment, il se perd dans le disque dur et il devient difficile de le
récupérer. C’est pour cette raison qu’il a la réputation de rester à vie. Mes
consultations d’acouphènes durent longtemps, car il faut prendre le temps
d’interroger les gens. Les acouphènes, quand on les interroge, on trouve
toujours une source de l’acouphène.
Certains patients disent que l’acouphène est survenu de façon spontanée
du jour au lendemain, mais quand on fait très attention, et que l’on prend
le temps d’interroger le patient, on s’aperçoit qu’il y a soit un choc affectif,
comme le décès d’un proche quelque temps auparavant, soit que la
personne était très fatiguée, soit qu’elle a entendu un pétard dans une fête
à un moment précis, soit que quelqu’un lui a crié dans l’oreille, etc. Dans
les jardins d’enfants, ou dans les jeux de famille, il arrive que l’on chuchote
très fort dans l’oreille, ou que l’on se fasse gifler, et cela peut occasionner
des traumatismes de l’oreille interne ou de l’oreille moyenne ou des
bouchons d’oreille.
Toutes ces causes peuvent générer un acouphène. Un choc affectif peut
générer un acouphène. Si l’on remonte à la cause, on a une petite chance
de traiter l’acouphène, mais parfois même en traitant une otite qui génère
un acouphène, l’acouphène est parti et il est difficile de le récupérer.
10
Traiter les acouphènes par la xylocaïne
Frédéric : Quels sont les traitements à mettre en place ?
Dr Luc Pandraud : On ne peut pas être charlatanesque en disant que
telle ou telle chose marche mieux qu’une autre. J’ai été étudiant d’un
grand maitre, le professeur Charles Freche, qui officiait à l'hôpital Foch et
qui était un génie de l’ORL. Il m’avait démontré que l’on pouvait
hospitaliser les gens qui avaient des acouphènes, des grands vertiges et
des pertes brutales de l’audition. Tout cela pouvait être généré par un
hydrops labyrinthique ou d’autres causes, mais l’hydrops labyrinthique
prédomine. Il avait un protocole qui consistait à hospitaliser les gens en
quelques nuits et à leur passer en perfusion un produit qui s’appelle la
xylocaïne et cela marchait presque à tous les coups. En revanche, le vrai
problème est que la xylocaïne provoquait des troubles du rythme
cardiaque et qu’au bout de 4-5 accidents cardiaques, on a été obligé
d’arrêter la technique.
Au cours de mon exercice, il m’est venu l’idée de tester ce produit dans
mon oreille, en considérant que le tympan est une membrane
vascularisée, et que si je mets un produit sur cette membrane, il va passer
par la vascularisation de l’oreille sans toucher la vascularisation générale
et il va aller jusqu’à l’oreille interne et va véhiculer vers le nerf auditif, et
vers le cerveau. Il y a de fortes chances que si l’on met longtemps en place
ce produit entre 1 h et 24 heures, il va pouvoir se véhiculer vers le nerf
auditif et couper le circuit vicieux qui existe entre l’oreille interne qui a
généré l’acouphène et le cerveau qui l’a réceptionné, enregistré et fait
durer.
Frédéric : La xylocaïne est une forme d’anesthésiant ?
Dr Luc Pandraud : La xylocaïne est typiquement un anesthésiant, j’utilise
de la xylocaïne à la naphazoline, car c’est mieux absorbé par le tympan.
Je la pose sur le tympan avec un coton et j’attends que le produit se
véhicule vers l’oreille interne. J’ai enregistré une statistique de plus de 40
% de cas favorables, ce qui en matière d’acouphènes est considérable.
Dans un premier temps, quand je ne connais pas la personne, je ne sais
pas comment elle va apprécier la xylocaïne à la naphazoline, je mets donc
le coton pendant une heure, afin de tester sa tolérance et pour pouvoir la
revoir dans un deuxième temps le soir, pour pouvoir poser le coton toute
11
la nuit, et le lendemain je retire le coton. De cette façon, la xylocaïne du
coton va pouvoir se véhiculer depuis le tympan jusqu’à l’oreille interne.
Les gens me disent « mais docteur, comment pouvez-vous expliquer que
cela reste tout le temps ». Je ne peux pas l’expliquer, c’est empirique,
comme la manœuvre de Sémont. Quand Sémont a récupéré des vertiges
en manipulant des patients sur un canapé, il ne savait pas si cela allait
durer, mais en tous cas il remettait les calculs dans le bon sens. C’est la
même chose pour moi, quand j’ai coupé le circuit, ce n’est parce que j’ai
anesthésié 24 heures que cela va se redéclencher. C’est comme si j’avais
fait un court-circuit et que l’acouphène ne revient pas.
Frédéric : Est-ce que l’application de xylocaïne peut se faire
régulièrement si elle porte ses fruits ?
Dr Luc Pandraud : Oui. Si l’on part du principe que l’on anesthésie un
circuit et que cela récidive, on peut le refaire et cela marche à tous les
coups. Dans la mesure où cela a marché une fois, cela remarchera.
Quand on arrive à bouger les acouphènes, on peut rester optimiste. Il y a
des acouphènes que l’on ne parvient pas à bouger et c’est plus embêtant.
À chaque fois que j’explique les acouphènes à partir d’une maquette, cela
permet aux patients d’appréhender les choses. Ce qu’il se passe, c’est
que l’on considère que le diable est entré dans la tête, et on diabolise
toujours des pathologies que l’on ne comprend pas. Quand on comprend
la pathologie, qu’elle a une explication physiologique ou logique, on est
presque guéris.
Des approches thérapeutiques bien distinctes pour soigner les
acouphènes
Frédéric : Quelles sont les différentes thérapeutiques qui existent pour
soigner les acouphènes ?
Dr Luc Pandraud : Si l’on considère qu’il y a un message originel, il y a
ceux comme moi qui s’occupent de l’origine du message dans l’oreille
interne. C’est ce qui me semble le plus souhaitable, car cela ne touche
pas le reste. Il y a ceux qui s’occupent du récepteur du message, ils
considèrent que les acouphènes sont pénibles et qu’il faut atténuer la
douleur de l’acouphène en traitant le cerveau ; ce sont souvent des
psychiatres ou psychothérapeutes qui font parfois des traitements lourds
à base de neuroleptiques, et d’antiépileptiques comme le Neurontin. Cela
12
rend un peu idiot, car on ne peut plus se concentrer. Il ne me semble pas
que cela soit une situation très enviable. Je veux bien que les acouphènes
soient très difficiles à supporter, mais le fait de consulter un psychiatre ou
un psychothérapeute à cette fin me parait un peu lourd.
Ensuite, il y a une autre forme qui est assez sympathique et qui est de
considérer que les acouphènes ne sont pas si graves et d’essayer de
relativiser l’importance de l’acouphène en utilisant les bienfaits de la
psychothérapie. La relaxation, le Pilates et le sport peuvent permettre de
distraire le patient de son acouphène. L’autre problème de l’acouphène et
du vertige est qu’ils sont autoentretenus par la peur que l’on a de les voir
survenir. C’est autoanxiogène : plus les gens ont des acouphènes et plus
ils vont se plaindre de l’acouphène. C’est la même chose pour le vertige,
quand les gens ont fait des vertiges, même s’ils ne reviennent pas tout de
suite, ils ont tellement peur d’avoir à nouveau le vertige qu’ils développent
de mauvaises démarches dans la rue ou des protections corporelles, et
se crispent le dos. Cela augmente leurs vertiges.
Frédéric : De votre expérience, est-ce que l’hypnose et toutes les
techniques sophrologiques peuvent être favorables à la guérison ?
Dr Luc Pandraud : Je n’ai pas énormément d’expérience, mais comme
j’ai de plus en plus de patients acouphéniques et que je ne les guéris pas
tous avec mon protocole, je voudrais bien me lancer dans un centre expert
où je puisse faire venir la sophrologie et l’hypnose. Je crois beaucoup en
l’hypnose, mais je n’ai jamais eu le temps de m’en occuper sérieusement.
L’hypnose nécessite beaucoup de temps, mais elle a certainement un
grand rôle à jouer pour détendre les patients acouphéniques.
L’influence du cérumen sur les acouphènes
Frédéric : Est-ce que le cérumen peut avoir une action défavorable sur
les vertiges et les acouphènes ?
Dr Luc Pandraud : Le bouchon de cérumen est la principale cause
statistique de vertiges et d’acouphènes. Quand le cérumen s’accumule et
devient une croute sèche et qu’il atteint le tympan en provoquant une
irritation du conduit et du tympan, il peut provoquer soit des vertiges soit
des acouphènes.
13
Prévenir la formation de bouchons d’oreille
Frédéric : Quelle est à votre avis la meilleure façon de nettoyer ses
oreilles ? Si l’on a une propension à avoir des bouchons de cérumen
régulièrement, y a-t-il une technique pour les prévenir et les soigner ?
Dr Luc Pandraud : La meilleure technique est de prendre un mouchoir,
de le rouler au bout du doigt et de tourner à l’intérieur de l’entrée du conduit
sur 1 cm. Le cérumen a été conçu par le créateur pour être une sorte de
miel qui capte les saletés à l’intérieur du conduit et pour les véhiculer le
long des poils du conduit. S’il y a des poils et qu’il n’y a pas de cire pour
se mouvoir sur les poils, cela ne fonctionne pas. Le cérumen est de la cire,
mais ce cérumen sort le long des poils et est une sorte de tapis roulant qui
véhicule le cérumen vers l’extérieur. En toute logique le cérumen s’évacue
par lui-même.
Le coton-tige n’est pas mauvais, si l’on est habitué à utiliser le coton-tige
et que cela ne crée pas de bouchons, on peut continuer. En revanche,
certaines médecines hindouistes préconisent la bougie où il faut mettre
une bougie dans le conduit. J’ai connu 2 épisodes un peu pénibles en tant
que professionnel de l’oreille, où les gens s’étaient mis le feu à l’oreille. Il
vaut mieux se payer une consultation chez l’ORL une fois tous les ans
plutôt que de se bruler l’oreille avec une bougie. Il s’agit d’un petit tube
que l’on enflamme par son bout, et qui est censé véhiculer une chaleur qui
va dissoudre la cire.
En pharmacie il est vendu de la Cérulyse ou des gouttes ou des sprays
qui permettent de vaporiser le conduit, ce qui solubilise un peu le cérumen
et lui permet de sortir. Il ne faut pas utiliser ces produits tous les jours, car
c’est excessif, et cela peut irriter le conduit et le tympan. En revanche pour
les personnes qui fabriquent beaucoup de cérumen je conseille de l’utiliser
une fois par semaine.
L’afflux sanguin peut créer et modifier les acouphènes
Frédéric : Un médecin témoigne : « Il m’est arrivé de faire disparaitre des
acouphènes en neutralisant les excès de tensions asymétriques des
muscles du cou ». Auriez-vous des explications sur ce résultat étonnant ?
14
Dr Luc Pandraud : Ce n’est pas étonnant, c’est tout à fait logique, car les
acouphènes peuvent être conditionnés par l’afflux sanguin au niveau du
cerveau. Dans la mesure où il y a une réduction des contractures au
niveau des artères vertébrales, il peut avoir modifié le flux sanguin au
niveau des artères vertébrales, et avoir modifié l’acouphène qui peut être
d’origine vasculaire. Les causes d’acouphènes sont nombreuses. Les
tensions dans la nuque peuvent générer des crispations des artères
vertébrales, et peuvent provoquer des douleurs posturales qui peuvent
générer des acouphènes comme les problèmes dentaires. Quand on a
des problèmes dentaires voire des pertes de dents, on mâche moins bien,
et cela provoque des problèmes de l’articulation temporo-mandibulaire,
cela craque et cela s’appelle le syndrome de Costen DCRS (douleurs,
craquements, ressauts, subluxation) quand on ouvre la bouche. Le pire
est quand on mange une noix ou quelque chose de dur, cela craque même
pour les autres qui sont à table. Ces douleurs ostéocartilagineuses de
l’articulation peuvent générer des acouphènes. Parfois, juste en mettant
un implant ou en mettant un appareil adapté au niveau des dents, on peut
retrouver un bon articulé dentaire et faire disparaitre les acouphènes. En
rétablissant la posture ou l’équilibre des muscles du cou, on peut corriger
des crispations cervicales et des acouphènes.
Les raideurs de la nuque peuvent s’accompagner de vertiges. Quand
certaines personnes vont chez le coiffeur, elles peuvent tomber dans les
pommes lorsqu’on leur lave les cheveux dans le bac de lavement et cela
s’appelle l’insuffisance vertébro-basilaire. En tendant la tête en arrière, s’il
y a des blocages à ce niveau, l’artère vertébrale ne suit pas, il y a un bas
débit au niveau du cerveau, et cela occasionne le fait de tomber dans les
pommes ou cela entraine de grands vertiges. Beaucoup de gens sont
tombés dans les pommes à cause de cela, et c’est bénin. Il faudrait faire
une enquête sur une grande population pour savoir combien de femmes
tombent dans les pommes chez le coiffeur.
Le rôle déterminant des cellules ciliées dans les acouphènes
Frédéric : Les acouphènes peuvent-ils être liés à des dommages sur les
cellules ciliées ? Que sont les cellules ciliées ? Est-ce que le traitement à
base de xylocaïne permet de les régénérer ou de les court-circuiter malgré
un dommage ?
15
Dr Luc Pandraud : La genèse finale de l’acouphène est l’atteinte des
cellules ciliées. Quand on nait, toutes les cellules ont un potentiel différent,
il y a celles qui ont fait l’école maternelle et qui s’arrêtent à l’école
maternelle comme la peau. La peau se régénère facilement, quand on se
coupe, on cicatrise bien, et cela à tous âges. Il y a des cellules qui sont
plus différenciées, il s’agit des cellules de l’arbre respiratoire, les cellules
des tissus digestifs qui se régénèrent vite, mais moins vite que la peau. Il
y a ensuite les cellules qui ont fait Polytechnique, qui se sont formées
longuement et cela concerne les cellules du cerveau, de l’oreille interne et
de l’œil. Ces cellules ne se reformeront pas une deuxième fois. On en a
un stock prédéterminé et il commence à s’user à partir de 20 ans ; entre
20 ans et 80 ans, on décrépit et on perd toutes ces cellules. C’est pour
cela qu’il y a la maladie d’Alzheimer, l’insuffisance cérébrale, et que l’on
perd la vision à partir de 40 ans, et que l’on est obligé de s’appareiller à
partir de 60 ans au niveau des oreilles, car il y a une perte auditive
inéluctable et qui est liée à une perte des cellules ciliées de l’oreille interne.
Le prototype de l’acouphène, c’est l’acouphène qui accompagne la perte
auditive du grand âge (presbyacousie du grand âge). Quand on perd de
l’audition, on peut voir s’associer l’acouphène qui est le signe de
souffrance des cellules ciliées. C’est pour cette raison que lorsque l’on a
des acouphènes, le traitement de base est de renforcer la vascularisation
de l’oreille interne et du cerveau par des vasodilatateurs, mais cela ne
marche pas toujours. Mon protocole coupe le circuit de l’acouphène, mais
il ne prétend pas régénérer les cellules de l’oreille interne. Personne ne
peut y prétendre pour l’instant, on y arrivera peut-être avec les histoires
de cellules souches sur lesquelles on travaille. Mais on travaille pour
l’instant sur les cellules souches sur les grands brulés, les cancers et pas
encore sur l’oreille interne et les acouphènes, qui constituent un axe de
travail et de recherche moins importants pour les scientifiques.
Traiter les acouphènes par la supplémentation
Frédéric : Existe-t-il une supplémentation ou des compléments
alimentaires qui pourraient être salutaires pour lutter contre les
acouphènes ?
Dr Luc Pandraud : Le zinc peut être un supplément intéressant pour
l’oreille interne. On l’utiliser pour toutes les pathologies cochléaires et
d’oreille interne. Malheureusement la surdité brusque est une surdité
16
d’origine vasculaire qui survient brutalement, avec une perte brutale de
l’audition. Cela peut s’accompagner de vertiges et d’acouphènes. Cette
perte auditive s’accompagne d’un champ acoustique complètement réduit
et qui se voit comblé - comme si la nature avait horreur du vide - par la
souffrance de l’oreille interne, qui génère en revanche de la perte auditive
qu’elle subit, un son différent qui est l’acouphène. Il y a une double peine :
la perte auditive et un bruit parasite qui survient.
On peut traiter la surdité brusque très rapidement pour éviter que la perte
auditive ne s’installe. Si l’on récupère vite la perte auditive, on peut éviter
l’installation de l’acouphène.
Le fait d’utiliser du zinc qui est un produit basique de l’oreille interne est
une bonne idée.
Les vertus du gingko biloba
Frédéric : Est-ce qu’il y a des conseils naturels que vous pourriez
donner ?
Dr Luc Pandraud : En matière pharmaceutique, on a retiré tous les
vasodilatateurs et notamment le Vastarel. D’après les scientifiques tous
les vasodilatateurs n’ont pas fait la preuve de leur efficacité. En revanche,
tout ce qui est dérivé du ginkgo biloba sous la dénomination torental ou
tanakan, cela reste encore en circulation, et je crois que c’est très bon
d’utiliser le ginkgo biloba en la matière.
J’ai une réflexion personnelle à ce sujet, car ce sont des médicaments que
l’on donne systématiquement aux personnes qui ont fait des AVC ou des
accidents cardiaques. Ils font partie des ordonnances des patients qui ont
des soins à prolonger pour AVC et accident cardiaque. Je pense qu’il ne
serait pas idiot de prendre ces médicaments de façon préventive. Cela ne
mange pas de pain et les 3 organes que sont l’œil, le cerveau et l’oreille
sont ceux qui s’usent en premier, car leurs cellules ne se renouvellent pas.
Quand une cellule meurt, elle n’est pas renouvelée, on a un stock
prédéterminé et autant l’encourager avec le ginkgo biloba.
17
Frédéric : une personne témoigne : « Mes acouphènes sont modifiés
quand je me penche en avant, toute modification de position a une
influence ». Qu’en pensez-vous ?
Dr Luc Pandraud : Quand un acouphène se modifie pour une raison X,
on a une chance de le guérir. Si l’acouphène se modifie quand on penche
la tête en avant, cela signifie que l’artère vertébrale est en cause, et qu’il
y a une raideur de la nuque et que des massages pourraient l’aider. Elle
peut prendre du ginkgo biloba pour améliorer la circulation dans l’artère
vertébrale. Il s’agit peut-être également de la trompe d’Eustache qui fait
communiquer l’oreille avec le nez et qui passe dans la tête et dans le cou.
En effet, quand on penche la tête, on modifie la pression dans la trompe
d’Eustache. L’ORL sera habilité à déterminer ce qui revient à la trompe
d’Eustache ou à l’artère vertébrale, mais il y a une cause possible à traiter.
Le jeûne : une piste à explorer
Frédéric : Est-ce que le jeûne peut être favorable ?
Dr Luc Pandraud : C’est une idée sur laquelle je travaille, et je
souhaiterais faire un jeûne pour vérifier si l’on peut guérir certaines
pathologies par soi-même. Il y a une expérience qui a été faite de
médecins russes en Sibérie dans un hôtel spécial où l’on pratique des
jeûnes de 3 semaines, et où cela guérit presque tout. Je n’ai pas
d’expérience sur la question, mais cela m’intéresse énormément.
Les barotraumatismes à l’origine des acouphènes
Frédéric : Quels sont les traumatismes qui peuvent entrainer des
acouphènes ?
Dr Luc Pandraud : Les accidents barotraumatiques à l’atterrissage dans
un avion. Les gens qui font des descentes à ski rapide ou qui descendent
en téléphérique et les gens qui font de la plongée. Ce sont des
barotraumatismes fréquents, et cela peut provoquer des dégâts avec des
acouphènes ensuite.
18
Frédéric : Est-ce que les dégâts sont irréversibles ?
Dr Luc Pandraud : On peut trouver des solutions en traitant la trompe
d’Eustache. La trompe d’Eustache est le compartiment moyen de l’oreille
qui aère le tympan. Quand on atterrit en avion et que l’on a mal dans les
oreilles, cela signifie que la trompe d’Eustache qui fait communiquer
l’oreille avec le nez s’est bouchée, que cela a créé une dépression et que
cela a tiré le tympan en dedans. Les gens prient pour atterrir avant que le
tympan ne se perce.
Ces barotraumatismes concernent essentiellement la trompe d’Eustache ;
quand l’oreille reste bouchée avec des acouphènes, c’est un bon
pronostic, car si on répare la trompe d’Eustache par de la cortisone, des
traitements médicaux ou en insufflant de l’air dans la trompe d’Eustache -
ce que je fais régulièrement - on peut sauver la situation. Il y a des
acouphènes qui sont des acouphènes symptômes. Quand on corrige la
cause et que la trompe d’Eustache est régulée et normalisée, les
acouphènes disparaissent.
Frédéric : Comment injectez-vous cet air ?
Dr Luc Pandraud : J’envoie de l’air dans le nez, avec une poire dans le
nez, et cet air va aller dans la trompe d’Eustache pour ouvrir et repousser
le tympan qui s’est bloqué dans le barotraumatisme. C’est une action
mécanique au service du tympan. La trompe d’Eustache fait communiquer
le nez avec l’oreille c’est pour cela que lorsque l’on est enrhumé on devrait
éviter de voyager en avion, car celle-ci se bouche et ne peut s’adapter aux
variations de pression à l’atterrissage, on risque de souffrir et d’avoir des
problèmes de barotraumatismes.
19
POUR ALLER
PLUS LOIN
On sait aujourd’hui que la plupart des maladies (diabète,
arthrose, cancers, Parkinson, cholestérol, dépression,
hypertension artérielle, troubles urinaires, l’obésité, la
grippe…) ou douleurs peuvent être guéries, souvent sans
effet secondaire, grâce à une bonne compréhension de son
corps et des dernières découvertes de santé naturelle.
Malheureusement, il est inutile d’essayer de trouver un
thérapeute à la fois spécialiste en nutrithérapie, en plantes
médicinales, en huiles essentielles et en équilibre
émotionnel… c’est tout simplement mission impossible !
C’est pourquoi le programme Santé Corps Esprit a réuni la
plus belle équipe thérapeutique jamais constituée, pour
créer une revue unique en son genre.
Cliquez ici pour la découvrir

Contenu connexe

Tendances

Le nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopie
Le nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopieLe nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopie
Le nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopie
Abdeldjalil Gadra
 
Labyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneuxLabyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneux
Samir Houalef
 
Comunicazione 2
Comunicazione 2Comunicazione 2
Comunicazione 2
imartini
 

Tendances (20)

Le nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopie
Le nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopieLe nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopie
Le nerf glosso pharyngien et le nerf hypoglosse polycopie
 
Chapitre 9 La Methode Directe approche naturelle
Chapitre 9 La Methode Directe approche naturelle Chapitre 9 La Methode Directe approche naturelle
Chapitre 9 La Methode Directe approche naturelle
 
Gestion Des Voies Aériennes
Gestion Des Voies AériennesGestion Des Voies Aériennes
Gestion Des Voies Aériennes
 
Fracture récente du condyle latérale de l’humérus, CHU.Caen, France
Fracture récente du condyle latérale de l’humérus, CHU.Caen, FranceFracture récente du condyle latérale de l’humérus, CHU.Caen, France
Fracture récente du condyle latérale de l’humérus, CHU.Caen, France
 
Labyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneuxLabyrinthe membraneux
Labyrinthe membraneux
 
5. formation de la jonction gingivo dentaire
5. formation de la jonction  gingivo dentaire 5. formation de la jonction  gingivo dentaire
5. formation de la jonction gingivo dentaire
 
Oreille
OreilleOreille
Oreille
 
كتاب التربية المدنية
كتاب التربية المدنيةكتاب التربية المدنية
كتاب التربية المدنية
 
Physiologie phonation
Physiologie phonation   Physiologie phonation
Physiologie phonation
 
Comunicazione 2
Comunicazione 2Comunicazione 2
Comunicazione 2
 
Sciences cognitives et enseignement
Sciences cognitives et enseignementSciences cognitives et enseignement
Sciences cognitives et enseignement
 
Milieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumiaMilieu buccal-soumia
Milieu buccal-soumia
 
Corso comunicazione 2013 completo
Corso comunicazione 2013   completoCorso comunicazione 2013   completo
Corso comunicazione 2013 completo
 
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
 
Implants en otologie
Implants en otologieImplants en otologie
Implants en otologie
 
L'impact des pesticides sur la santé
L'impact des pesticides sur la santéL'impact des pesticides sur la santé
L'impact des pesticides sur la santé
 
Malades irradies en chirurgie dentaire
Malades irradies en chirurgie dentaireMalades irradies en chirurgie dentaire
Malades irradies en chirurgie dentaire
 
Acquisition et enseignement des langues étrangères en milieu guidé
Acquisition et enseignement des langues étrangères en milieu guidéAcquisition et enseignement des langues étrangères en milieu guidé
Acquisition et enseignement des langues étrangères en milieu guidé
 
Anatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaireAnatomie du maxillaire
Anatomie du maxillaire
 
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
 

Similaire à Dossier acouphènes - sante corps esprit

mon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdfmon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdf
Dalida Badaoui
 
Ecrire un ebook
Ecrire un ebookEcrire un ebook
Ecrire un ebook
Ange Vaty
 
Medecin generaliste
Medecin generalisteMedecin generaliste
Medecin generaliste
tipany1
 
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnosticLe manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
drmouheb
 
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnosticLe manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
drmouheb
 
Histoire de la chirurgie
Histoire de la chirurgieHistoire de la chirurgie
Histoire de la chirurgie
sfa_angeiologie
 

Similaire à Dossier acouphènes - sante corps esprit (20)

Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
Communiqué de presse 13 Mars 2014 Sofrocay
 
Sante et Sommeil
Sante et SommeilSante et Sommeil
Sante et Sommeil
 
Soulager son dos
Soulager son dosSoulager son dos
Soulager son dos
 
mon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdfmon rapport de stage pdf
mon rapport de stage pdf
 
Ecrire un ebook
Ecrire un ebookEcrire un ebook
Ecrire un ebook
 
Medecin generaliste
Medecin generalisteMedecin generaliste
Medecin generaliste
 
La coqueluche
La coquelucheLa coqueluche
La coqueluche
 
Les 30maladies rares les plus étranges
 Les 30maladies rares les plus étranges Les 30maladies rares les plus étranges
Les 30maladies rares les plus étranges
 
Atelier Raisonnement en Médecine d'Urgence JMU Normande SANOFI 2018
Atelier Raisonnement en Médecine d'Urgence JMU Normande SANOFI 2018Atelier Raisonnement en Médecine d'Urgence JMU Normande SANOFI 2018
Atelier Raisonnement en Médecine d'Urgence JMU Normande SANOFI 2018
 
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnosticLe manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
 
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnosticLe manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
Le manuel du généraliste 2 du symptôme au diagnostic
 
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
 
CANCER partie 1.pdf
CANCER partie 1.pdfCANCER partie 1.pdf
CANCER partie 1.pdf
 
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdfsnitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
 
Histoire de la chirurgie
Histoire de la chirurgieHistoire de la chirurgie
Histoire de la chirurgie
 
Newsletters cepla (ep) mai 2017
Newsletters cepla (ep) mai 2017Newsletters cepla (ep) mai 2017
Newsletters cepla (ep) mai 2017
 
Pathologie+équine+17+chirurgie+des+voies+respiratoires+supérieures
Pathologie+équine+17+chirurgie+des+voies+respiratoires+supérieuresPathologie+équine+17+chirurgie+des+voies+respiratoires+supérieures
Pathologie+équine+17+chirurgie+des+voies+respiratoires+supérieures
 
Alzheimr: comment vous aider à faire face
Alzheimr: comment vous aider à faire faceAlzheimr: comment vous aider à faire face
Alzheimr: comment vous aider à faire face
 
Syndrome de marfan et ergothérapie.
Syndrome de marfan et ergothérapie.Syndrome de marfan et ergothérapie.
Syndrome de marfan et ergothérapie.
 
Les Cardi..
Les Cardi..Les Cardi..
Les Cardi..
 

Plus de david bonnin

Plus de david bonnin (20)

Troubles musculo squelettiques du pianiste - agathe thomas - ifmk nancy - 2019
Troubles musculo squelettiques du pianiste - agathe thomas - ifmk nancy - 2019Troubles musculo squelettiques du pianiste - agathe thomas - ifmk nancy - 2019
Troubles musculo squelettiques du pianiste - agathe thomas - ifmk nancy - 2019
 
Pratiques musicales et cerveau - geriatrie
Pratiques musicales et cerveau - geriatriePratiques musicales et cerveau - geriatrie
Pratiques musicales et cerveau - geriatrie
 
La musique pour reduire les effets du vieillissement normal et pathologique
La musique pour reduire les effets du vieillissement normal et pathologiqueLa musique pour reduire les effets du vieillissement normal et pathologique
La musique pour reduire les effets du vieillissement normal et pathologique
 
Pratique d'une activite artistique ou culturelle un ingredient du vieilisse...
Pratique d'une activite artistique ou culturelle   un ingredient du vieilisse...Pratique d'une activite artistique ou culturelle   un ingredient du vieilisse...
Pratique d'une activite artistique ou culturelle un ingredient du vieilisse...
 
Acouphènes - sciences et avenir 08-2009
Acouphènes - sciences et avenir 08-2009Acouphènes - sciences et avenir 08-2009
Acouphènes - sciences et avenir 08-2009
 
Imagine tabs (david bonnin cover piano-voice solo)
Imagine tabs (david bonnin cover piano-voice solo)Imagine tabs (david bonnin cover piano-voice solo)
Imagine tabs (david bonnin cover piano-voice solo)
 
Redemption song - tabs (david bonnin cover piano-voice solo)
Redemption song - tabs (david bonnin cover piano-voice solo)Redemption song - tabs (david bonnin cover piano-voice solo)
Redemption song - tabs (david bonnin cover piano-voice solo)
 
Troubles musculo-squelettiques du pianiste - Agathe Thomas - 2019
Troubles musculo-squelettiques du pianiste - Agathe Thomas - 2019Troubles musculo-squelettiques du pianiste - Agathe Thomas - 2019
Troubles musculo-squelettiques du pianiste - Agathe Thomas - 2019
 
Ma Chérie
Ma ChérieMa Chérie
Ma Chérie
 
Stratégie musicale digitale - Virginie Berger
Stratégie musicale digitale - Virginie BergerStratégie musicale digitale - Virginie Berger
Stratégie musicale digitale - Virginie Berger
 
Anecdotic
AnecdoticAnecdotic
Anecdotic
 
Trois conferences Dalcroze
Trois conferences DalcrozeTrois conferences Dalcroze
Trois conferences Dalcroze
 
Apport de La méthode Dalcroze à la pratique instrumentale
Apport de La méthode Dalcroze à la pratique instrumentaleApport de La méthode Dalcroze à la pratique instrumentale
Apport de La méthode Dalcroze à la pratique instrumentale
 
Education corporelle enseignement rythmique
Education corporelle enseignement rythmiqueEducation corporelle enseignement rythmique
Education corporelle enseignement rythmique
 
Les débuts de l'improvisation au Piano
Les débuts de l'improvisation au PianoLes débuts de l'improvisation au Piano
Les débuts de l'improvisation au Piano
 
Initiation au Piano par l'Improvisation
Initiation au Piano par l'ImprovisationInitiation au Piano par l'Improvisation
Initiation au Piano par l'Improvisation
 
Principes dalcroziens à l'enseignement du Piano
Principes dalcroziens à l'enseignement du Piano Principes dalcroziens à l'enseignement du Piano
Principes dalcroziens à l'enseignement du Piano
 
Idéfix
IdéfixIdéfix
Idéfix
 
Beethoven - les sonates pour piano (mdlm 1999)
Beethoven -  les sonates pour piano (mdlm 1999)Beethoven -  les sonates pour piano (mdlm 1999)
Beethoven - les sonates pour piano (mdlm 1999)
 
Vitesse de rotation oculaire et positionnement - Progresser plus vite au Pia...
Vitesse de rotation oculaire et positionnement -  Progresser plus vite au Pia...Vitesse de rotation oculaire et positionnement -  Progresser plus vite au Pia...
Vitesse de rotation oculaire et positionnement - Progresser plus vite au Pia...
 

Dernier

Dernier (7)

Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 

Dossier acouphènes - sante corps esprit

  • 1. PRÉVENIR ET TRAITER LES ACOUPHÈNES Entretien avec Dr Luc Pandraud
  • 2. INTROD INTRODUCTION Dr Lac Pandraud : Chirurgien des hôpitaux et chef de service honoraire, le docteur Luc Pandraud s’est progressivement spécialisé dans deux pathologies passionnantes : les acouphènes et les vertiges, et les effets respiratoires ORL. Au cours de ses 30 années d’exercice, il a aidé des centaines de patients à soigner leur sinusite chronique, mais surtout la menace tant redoutée des acouphènes. Xavier Bazin est journaliste scientifique, éditeur et écrivain. Après avoir contribué au développement d’une grande maison d’édition dans la santé naturelle, il s’est lancé dans le projet Santé Corps Esprit, auquel il contribue depuis le début de l’année 2016. Ce dossier inédit est réalisé dans le cadre du projet Santé Corps Esprit, qui promeut une approche globale de la santé. Les plus grands médecins dans leur domaine en santé naturelle ont rassemblé les meilleures solutions pour guérir ou prévenir les maladies de notre civilisation. La vidéo ci-dessus rassemble tous nos meilleurs projets de santé : - Réguler le cholestérol ; - Vaincre l’hypertension ; - Prévenir Alzheimer et le cancer ; - Soigner l’arthrose ; - Etc… Cliquez ici ou sur l'image ci-dessus pour la visionner.
  • 3. SOMMAIRE ACOUPHÈNES : MÉCANISMES ET TRAITEMENTS 4 Acouphènes : un désintérêt médical5 Anatomie de l’oreille ...........................5 Distinguer la maladie de Ménière de l’hydrops labyrinthique 7 La manœuvre de Sémont pour traiter le vertige 8 Hydrops : une augmentation de pression du liquide de l’oreille interne 8 Les origines de l’acouphène .............9 Traiter les acouphènes par la xylocaïne 10 Des approches thérapeutiques bien distinctes pour soigner les acouphènes 11 L’influence du cérumen sur les acouphènes 12 Prévenir la formation de bouchons d’oreille 13 L’afflux sanguin peut créer et modifier les acouphènes 13 Le rôle déterminant des cellules ciliées dans les acouphènes 14 Traiter les acouphènes par la supplémentation 15 Les vertus du gingko biloba.............16 Le jeûne : une piste à explorer .......17 Les barotraumatismes à l’origine des acouphènes 17
  • 5. 5 Acouphènes : un désintérêt médical Frédéric : Peu de personnes s’intéressent aux acouphènes ? Dr Luc Pandraud : Il n’y a pas de crédits de financement pour la recherche sur les acouphènes, et cela n’intéresse absolument personne. Les plus grands professeurs d’ORL s’en désintéressent un peu, les médecins praticiens perdent beaucoup de temps à écouter les gens qui s’en plaignent et les gens repartent avec des à priori très pessimistes. D’autant plus qu’ils vont surfer sur internet, et ils s’abonnent à des revues qui sont très pessimistes. Quand on parle de la médecine, on ne parle toujours que des accidents ou des cas graves, mais on ne parle jamais des succès thérapeutiques. On n’est jamais récompensé en médecine, les chirurgiens ne sont jamais récompensés pour les chirurgies réussies ; on est plutôt blâmé pour celles que l’on a ratées et il y en a un certain pourcentage quoiqu’il arrive. Anatomie de l’oreille Frédéric : Où se trouve l’oreille ? De quoi est-elle constituée ? Dr Luc Pandraud : L’oreille commence au niveau du pavillon. C’est dans le conduit auditif que se forme le cérumen. Le système d’écoute commence au tympan. Le tympan est une fine membrane qui prend les sons comme une vibration. Cette vibration est transmise par les osselets, et ces 3 osselets transmettent des vibrations jusqu’à l’oreille interne. Quand les vibrations du son parviennent à l’oreille interne, il y a tout un système qui ressemble à un colimaçon. La cochlée est responsable de l’audition, et c’est ici que vont se former les acouphènes. Les canaux semi- circulaires sont au nombre de 3 : horizontal, postérieur, et supérieur. À l’intérieur des canaux et des coquelets, il y a le liquide endolabyrinthique. Quand les gens sont stressés ou fatigués, ce liquide change de composition, et cela peut occasionner des vertiges si ce liquide se modifie. La zone des canaux semi-circulaires est responsable de l’équilibration. Un problème peut entrainer soit des troubles auditifs quand cela concerne uniquement le secteur de la cochlée soit à la fois des problèmes auditifs et des problèmes d’équilibration si les 2 zones sont touchées, car elles sont en relation.
  • 6. 6 C’est par la définition anatomique de l’oreille que je peux expliquer 3 choses : le son, par sa transformation de vibration en signal électrique au niveau du nerf est une chose très difficile à maitriser. Tous les ingénieurs du son le savent, il est beaucoup plus difficile de traiter le son que la vue. Le globe oculaire peut être opéré, et il existe de nombreuses techniques chirurgicales, comme le fait d’abraser le globe ou d’opérer le cristallin, car c’est un globe simple, facile à concevoir et facile à opérer. En revanche, l’oreille est très difficile à opérer, car quand vous ouvrez les secteurs de l’oreille interne, si vous ouvrez ces secteurs et que vous sortez quelques gouttes de liquide, cela résulte en une surdité ou de grands vertiges. On ne sait pas encore opérer ou changer l’oreille interne. Ce système du son est très compliqué, et très en retard sur le plan chirurgical par rapport aux ophtalmologues, à cause de la difficulté du traitement du son. Deuxièmement, cette anatomie compliquée permet d’expliquer les bases des acouphènes. Les acouphènes, quand on commence à les comprendre dans leur physiologie, on comprend que l’on n’en meurt pas et que l’on ne va pas se suicider pour cela, car on va pouvoir les maitriser. Ce sont des systèmes maitrisables. Moi-même je suis devenu ORL, car j’avais des otites à répétition et parce qu’un ORL me maltraitait, mais je suis maintenant rentré dans le domaine des acouphènes, car j’en ai eu pendant 3-4 mois et j’en suis sorti. J’étais plutôt calme par rapport à la chose, car ce n’est pas un bras cassé ou une maladie plus grave. Il faut savoir relativiser. Parmi les pathologies qui existent, les acouphènes ne sont pas les plus graves. Mais il y a beaucoup de gens qui mettent tout un dispositif de panique et de défense envers les acouphènes et cela prend le dessus par rapport à la raison. Quand on a ce comportement, on panique et les acouphènes s’accroissent psychologiquement. C’est pour cette raison que certains acouphènes sont traités par des psychiatres, et je trouve cela dommage. Frédéric : Anatomiquement l’oreille de l’équilibre et de l’audition sont enchâssées dans le crâne ? Dr Luc Pandraud : Elles sont enchâssées dans le crâne, dans l’os de la mastoïde. C’est très difficile d’accès, car il y a un nerf très important qui donne la mimique faciale (le nerf facial) et qui passe au milieu. Quand vous opérez une oreille, et que vous fraisez cet os de la mastoïde, il y a des chances non négligeables de toucher le nerf facial et d’entrainer une
  • 7. 7 paralysie faciale ; ce qui est une catastrophe, car les gens sont ensuite déformés à vie. Distinguer la maladie de Ménière de l’hydrops labyrinthique Frédéric : Est-ce que les troubles de l’équilibre et de l’audition sont liés ? Dr Luc Pandraud : Ils sont très souvent liés puisqu’ils concernent l’oreille interne. Il existe un liquide qui passe sans frontière entre la cochlée et le vestibule responsable de l’équilibration. Il y a une maladie qui explique une grande partie des choses : la maladie de Ménière. La vraie maladie de Menière est une maladie qui affecte l’oreille interne, et où le liquide endolabyrinthique gonfle brutalement sous forme de crise. Cela gonfle et crée un conflit avec les membranes qui entourent le liquide et cela crée une très forte pression dans la tête. Cette pression rend sourd, donne de très forts acouphènes et d’immenses vertiges. Tout à coup au cours d’un vertige, cette pression cesse, la tête se libère et la pression du liquide baisse, mais on entend moins bien, on a des acouphènes, mais le vertige cesse. Pour qu’il y ait une maladie de Ménière, il faut ces 3 éléments : le vertige, les acouphènes, et la perte auditive. Quand les gens lisent internet et qu’ils ont un vertige ou des acouphènes, ils disent trop rapidement : « j’ai la maladie de Ménière ». Il faut la triade pour avoir cette maladie, et elle n’est pas si fréquente que cela. La maladie la plus fréquente est l’hydrops labyrinthique. Quand on est très fatigué, débordé par la vie ou en stress psychoaffectif, il y a une augmentation de la pression de ce liquide, et cela peut donner des acouphènes et des vertiges, et c’est à cela que je me suis intéressé pour les soigner et pour les maitriser. Ce sont des maladies que l’on voit de plus en plus fréquemment, à cause du stress qui nous environne. Il y a beaucoup de stress en France et l’hydrops est en recrudescence.
  • 8. 8 La manœuvre de Sémont pour traiter le vertige Frédéric : Faites-vous la différence avec les vertiges de position qui sont liés à des déplacements de cristaux ? Dr Luc Pandraud : On a du mal à faire la différence. Il peut se créer des vertiges, car tout liquide, dans une machine à laver comme dans le corps humain, peut fabriquer des calculs comme des cristaux. Dans le liquide endolabyrinthique, il peut y avoir des formations de cristaux qui génèrent des vertiges positionnels bénins. Il s’agit d’une personne qui est dans son lit et qui tout d’un coup se réveille, car elle a tourné la tête, et cela a provoqué un énorme vertige très paniquant qui fait qu’elle ne peut pas sortir de son lit. C’est la panique, on appelle le Samu et on s’aperçoit que c’est un vertige bénin. Il y a un kinésithérapeute français qui a laissé son nom à la technique qui s’appelle Sémont et qui a inventé la manœuvre de Sémont. C’est une manœuvre empirique ; il s’est aperçu qu’en basculant les gens rapidement d’un côté et de l’autre sur un canapé, on pouvait mobiliser ces petits calculs vers le fond de l’oreille, et faire qu’ils soient inopérants, et qu’ils ne donnent plus de vertiges. Lorsque cette manœuvre est faite et qu’elle provoque un très grand vertige que l’on appelle vertige libératoire parce qu’elle guérit les gens de leurs calculs, on peut dire que ce sont seulement des calculs. Cela permet d’éviter de faire des IRM pour vérifier s’il y a une tumeur du cerveau ou une tumeur du nerf acoustique qui est le diagnostic différentiel dans les vertiges. Frédéric : Où se faire traiter par la manœuvre de Sémont ? Dr Luc Pandraud : On peut aller voir Sémont, mais je crois qu’il est débordé. En principe, les ORL et les kinés savent faire cette manœuvre. Il suffit de chercher rééducation vestibulaire sur internet. Hydrops : une augmentation de pression du liquide de l’oreille interne Frédéric : Pouvez-vous repréciser ce qu’est l’hydrops ? Dr Luc Pandraud : C’est un mot grec qui signifie augmentation du liquide. À l’intérieur du liquide de l’oreille interne, quand il gonfle pour des raisons indéterminées, mais qui correspondent au stress, à la fatigue, à la
  • 9. 9 pression de la vie, cela provoque soit des vertiges, soit des acouphènes, soit des surdités. Hydrops signifie augmentation de pression du liquide. Les origines de l’acouphène Frédéric : Pouvez-vous nous parler des acouphènes et de ses origines ? Dr Luc Pandraud : Les acouphènes sont un symptôme qui accompagne plusieurs maladies. C’est un symptôme qui accompagne une maladie de l’oreille interne. L’oreille interne peut provoquer un bruit que seule la personne entend en cas de grande surdité, de traumatisme psycho affectif, ou de choc labyrinthique. L’oreille interne peut entendre les bruits et les provoquer. L’acouphène est un signe de souffrance interne. Quand on tape sur le genou, cela crée une douleur et quand on traumatise l’oreille interne, elle ne réagit pas par une douleur, mais par un signe de souffrance qui est ce bruit parasite que l’on appelle l’acouphène. Cet acouphène a comme genèse l’oreille interne. Le problème de l’acouphène est que c’est un bruit qui est produit par l’oreille interne, et qui passe à travers le nerf acoustique vers le cerveau ; à ce moment, il se perd dans le disque dur et il devient difficile de le récupérer. C’est pour cette raison qu’il a la réputation de rester à vie. Mes consultations d’acouphènes durent longtemps, car il faut prendre le temps d’interroger les gens. Les acouphènes, quand on les interroge, on trouve toujours une source de l’acouphène. Certains patients disent que l’acouphène est survenu de façon spontanée du jour au lendemain, mais quand on fait très attention, et que l’on prend le temps d’interroger le patient, on s’aperçoit qu’il y a soit un choc affectif, comme le décès d’un proche quelque temps auparavant, soit que la personne était très fatiguée, soit qu’elle a entendu un pétard dans une fête à un moment précis, soit que quelqu’un lui a crié dans l’oreille, etc. Dans les jardins d’enfants, ou dans les jeux de famille, il arrive que l’on chuchote très fort dans l’oreille, ou que l’on se fasse gifler, et cela peut occasionner des traumatismes de l’oreille interne ou de l’oreille moyenne ou des bouchons d’oreille. Toutes ces causes peuvent générer un acouphène. Un choc affectif peut générer un acouphène. Si l’on remonte à la cause, on a une petite chance de traiter l’acouphène, mais parfois même en traitant une otite qui génère un acouphène, l’acouphène est parti et il est difficile de le récupérer.
  • 10. 10 Traiter les acouphènes par la xylocaïne Frédéric : Quels sont les traitements à mettre en place ? Dr Luc Pandraud : On ne peut pas être charlatanesque en disant que telle ou telle chose marche mieux qu’une autre. J’ai été étudiant d’un grand maitre, le professeur Charles Freche, qui officiait à l'hôpital Foch et qui était un génie de l’ORL. Il m’avait démontré que l’on pouvait hospitaliser les gens qui avaient des acouphènes, des grands vertiges et des pertes brutales de l’audition. Tout cela pouvait être généré par un hydrops labyrinthique ou d’autres causes, mais l’hydrops labyrinthique prédomine. Il avait un protocole qui consistait à hospitaliser les gens en quelques nuits et à leur passer en perfusion un produit qui s’appelle la xylocaïne et cela marchait presque à tous les coups. En revanche, le vrai problème est que la xylocaïne provoquait des troubles du rythme cardiaque et qu’au bout de 4-5 accidents cardiaques, on a été obligé d’arrêter la technique. Au cours de mon exercice, il m’est venu l’idée de tester ce produit dans mon oreille, en considérant que le tympan est une membrane vascularisée, et que si je mets un produit sur cette membrane, il va passer par la vascularisation de l’oreille sans toucher la vascularisation générale et il va aller jusqu’à l’oreille interne et va véhiculer vers le nerf auditif, et vers le cerveau. Il y a de fortes chances que si l’on met longtemps en place ce produit entre 1 h et 24 heures, il va pouvoir se véhiculer vers le nerf auditif et couper le circuit vicieux qui existe entre l’oreille interne qui a généré l’acouphène et le cerveau qui l’a réceptionné, enregistré et fait durer. Frédéric : La xylocaïne est une forme d’anesthésiant ? Dr Luc Pandraud : La xylocaïne est typiquement un anesthésiant, j’utilise de la xylocaïne à la naphazoline, car c’est mieux absorbé par le tympan. Je la pose sur le tympan avec un coton et j’attends que le produit se véhicule vers l’oreille interne. J’ai enregistré une statistique de plus de 40 % de cas favorables, ce qui en matière d’acouphènes est considérable. Dans un premier temps, quand je ne connais pas la personne, je ne sais pas comment elle va apprécier la xylocaïne à la naphazoline, je mets donc le coton pendant une heure, afin de tester sa tolérance et pour pouvoir la revoir dans un deuxième temps le soir, pour pouvoir poser le coton toute
  • 11. 11 la nuit, et le lendemain je retire le coton. De cette façon, la xylocaïne du coton va pouvoir se véhiculer depuis le tympan jusqu’à l’oreille interne. Les gens me disent « mais docteur, comment pouvez-vous expliquer que cela reste tout le temps ». Je ne peux pas l’expliquer, c’est empirique, comme la manœuvre de Sémont. Quand Sémont a récupéré des vertiges en manipulant des patients sur un canapé, il ne savait pas si cela allait durer, mais en tous cas il remettait les calculs dans le bon sens. C’est la même chose pour moi, quand j’ai coupé le circuit, ce n’est parce que j’ai anesthésié 24 heures que cela va se redéclencher. C’est comme si j’avais fait un court-circuit et que l’acouphène ne revient pas. Frédéric : Est-ce que l’application de xylocaïne peut se faire régulièrement si elle porte ses fruits ? Dr Luc Pandraud : Oui. Si l’on part du principe que l’on anesthésie un circuit et que cela récidive, on peut le refaire et cela marche à tous les coups. Dans la mesure où cela a marché une fois, cela remarchera. Quand on arrive à bouger les acouphènes, on peut rester optimiste. Il y a des acouphènes que l’on ne parvient pas à bouger et c’est plus embêtant. À chaque fois que j’explique les acouphènes à partir d’une maquette, cela permet aux patients d’appréhender les choses. Ce qu’il se passe, c’est que l’on considère que le diable est entré dans la tête, et on diabolise toujours des pathologies que l’on ne comprend pas. Quand on comprend la pathologie, qu’elle a une explication physiologique ou logique, on est presque guéris. Des approches thérapeutiques bien distinctes pour soigner les acouphènes Frédéric : Quelles sont les différentes thérapeutiques qui existent pour soigner les acouphènes ? Dr Luc Pandraud : Si l’on considère qu’il y a un message originel, il y a ceux comme moi qui s’occupent de l’origine du message dans l’oreille interne. C’est ce qui me semble le plus souhaitable, car cela ne touche pas le reste. Il y a ceux qui s’occupent du récepteur du message, ils considèrent que les acouphènes sont pénibles et qu’il faut atténuer la douleur de l’acouphène en traitant le cerveau ; ce sont souvent des psychiatres ou psychothérapeutes qui font parfois des traitements lourds à base de neuroleptiques, et d’antiépileptiques comme le Neurontin. Cela
  • 12. 12 rend un peu idiot, car on ne peut plus se concentrer. Il ne me semble pas que cela soit une situation très enviable. Je veux bien que les acouphènes soient très difficiles à supporter, mais le fait de consulter un psychiatre ou un psychothérapeute à cette fin me parait un peu lourd. Ensuite, il y a une autre forme qui est assez sympathique et qui est de considérer que les acouphènes ne sont pas si graves et d’essayer de relativiser l’importance de l’acouphène en utilisant les bienfaits de la psychothérapie. La relaxation, le Pilates et le sport peuvent permettre de distraire le patient de son acouphène. L’autre problème de l’acouphène et du vertige est qu’ils sont autoentretenus par la peur que l’on a de les voir survenir. C’est autoanxiogène : plus les gens ont des acouphènes et plus ils vont se plaindre de l’acouphène. C’est la même chose pour le vertige, quand les gens ont fait des vertiges, même s’ils ne reviennent pas tout de suite, ils ont tellement peur d’avoir à nouveau le vertige qu’ils développent de mauvaises démarches dans la rue ou des protections corporelles, et se crispent le dos. Cela augmente leurs vertiges. Frédéric : De votre expérience, est-ce que l’hypnose et toutes les techniques sophrologiques peuvent être favorables à la guérison ? Dr Luc Pandraud : Je n’ai pas énormément d’expérience, mais comme j’ai de plus en plus de patients acouphéniques et que je ne les guéris pas tous avec mon protocole, je voudrais bien me lancer dans un centre expert où je puisse faire venir la sophrologie et l’hypnose. Je crois beaucoup en l’hypnose, mais je n’ai jamais eu le temps de m’en occuper sérieusement. L’hypnose nécessite beaucoup de temps, mais elle a certainement un grand rôle à jouer pour détendre les patients acouphéniques. L’influence du cérumen sur les acouphènes Frédéric : Est-ce que le cérumen peut avoir une action défavorable sur les vertiges et les acouphènes ? Dr Luc Pandraud : Le bouchon de cérumen est la principale cause statistique de vertiges et d’acouphènes. Quand le cérumen s’accumule et devient une croute sèche et qu’il atteint le tympan en provoquant une irritation du conduit et du tympan, il peut provoquer soit des vertiges soit des acouphènes.
  • 13. 13 Prévenir la formation de bouchons d’oreille Frédéric : Quelle est à votre avis la meilleure façon de nettoyer ses oreilles ? Si l’on a une propension à avoir des bouchons de cérumen régulièrement, y a-t-il une technique pour les prévenir et les soigner ? Dr Luc Pandraud : La meilleure technique est de prendre un mouchoir, de le rouler au bout du doigt et de tourner à l’intérieur de l’entrée du conduit sur 1 cm. Le cérumen a été conçu par le créateur pour être une sorte de miel qui capte les saletés à l’intérieur du conduit et pour les véhiculer le long des poils du conduit. S’il y a des poils et qu’il n’y a pas de cire pour se mouvoir sur les poils, cela ne fonctionne pas. Le cérumen est de la cire, mais ce cérumen sort le long des poils et est une sorte de tapis roulant qui véhicule le cérumen vers l’extérieur. En toute logique le cérumen s’évacue par lui-même. Le coton-tige n’est pas mauvais, si l’on est habitué à utiliser le coton-tige et que cela ne crée pas de bouchons, on peut continuer. En revanche, certaines médecines hindouistes préconisent la bougie où il faut mettre une bougie dans le conduit. J’ai connu 2 épisodes un peu pénibles en tant que professionnel de l’oreille, où les gens s’étaient mis le feu à l’oreille. Il vaut mieux se payer une consultation chez l’ORL une fois tous les ans plutôt que de se bruler l’oreille avec une bougie. Il s’agit d’un petit tube que l’on enflamme par son bout, et qui est censé véhiculer une chaleur qui va dissoudre la cire. En pharmacie il est vendu de la Cérulyse ou des gouttes ou des sprays qui permettent de vaporiser le conduit, ce qui solubilise un peu le cérumen et lui permet de sortir. Il ne faut pas utiliser ces produits tous les jours, car c’est excessif, et cela peut irriter le conduit et le tympan. En revanche pour les personnes qui fabriquent beaucoup de cérumen je conseille de l’utiliser une fois par semaine. L’afflux sanguin peut créer et modifier les acouphènes Frédéric : Un médecin témoigne : « Il m’est arrivé de faire disparaitre des acouphènes en neutralisant les excès de tensions asymétriques des muscles du cou ». Auriez-vous des explications sur ce résultat étonnant ?
  • 14. 14 Dr Luc Pandraud : Ce n’est pas étonnant, c’est tout à fait logique, car les acouphènes peuvent être conditionnés par l’afflux sanguin au niveau du cerveau. Dans la mesure où il y a une réduction des contractures au niveau des artères vertébrales, il peut avoir modifié le flux sanguin au niveau des artères vertébrales, et avoir modifié l’acouphène qui peut être d’origine vasculaire. Les causes d’acouphènes sont nombreuses. Les tensions dans la nuque peuvent générer des crispations des artères vertébrales, et peuvent provoquer des douleurs posturales qui peuvent générer des acouphènes comme les problèmes dentaires. Quand on a des problèmes dentaires voire des pertes de dents, on mâche moins bien, et cela provoque des problèmes de l’articulation temporo-mandibulaire, cela craque et cela s’appelle le syndrome de Costen DCRS (douleurs, craquements, ressauts, subluxation) quand on ouvre la bouche. Le pire est quand on mange une noix ou quelque chose de dur, cela craque même pour les autres qui sont à table. Ces douleurs ostéocartilagineuses de l’articulation peuvent générer des acouphènes. Parfois, juste en mettant un implant ou en mettant un appareil adapté au niveau des dents, on peut retrouver un bon articulé dentaire et faire disparaitre les acouphènes. En rétablissant la posture ou l’équilibre des muscles du cou, on peut corriger des crispations cervicales et des acouphènes. Les raideurs de la nuque peuvent s’accompagner de vertiges. Quand certaines personnes vont chez le coiffeur, elles peuvent tomber dans les pommes lorsqu’on leur lave les cheveux dans le bac de lavement et cela s’appelle l’insuffisance vertébro-basilaire. En tendant la tête en arrière, s’il y a des blocages à ce niveau, l’artère vertébrale ne suit pas, il y a un bas débit au niveau du cerveau, et cela occasionne le fait de tomber dans les pommes ou cela entraine de grands vertiges. Beaucoup de gens sont tombés dans les pommes à cause de cela, et c’est bénin. Il faudrait faire une enquête sur une grande population pour savoir combien de femmes tombent dans les pommes chez le coiffeur. Le rôle déterminant des cellules ciliées dans les acouphènes Frédéric : Les acouphènes peuvent-ils être liés à des dommages sur les cellules ciliées ? Que sont les cellules ciliées ? Est-ce que le traitement à base de xylocaïne permet de les régénérer ou de les court-circuiter malgré un dommage ?
  • 15. 15 Dr Luc Pandraud : La genèse finale de l’acouphène est l’atteinte des cellules ciliées. Quand on nait, toutes les cellules ont un potentiel différent, il y a celles qui ont fait l’école maternelle et qui s’arrêtent à l’école maternelle comme la peau. La peau se régénère facilement, quand on se coupe, on cicatrise bien, et cela à tous âges. Il y a des cellules qui sont plus différenciées, il s’agit des cellules de l’arbre respiratoire, les cellules des tissus digestifs qui se régénèrent vite, mais moins vite que la peau. Il y a ensuite les cellules qui ont fait Polytechnique, qui se sont formées longuement et cela concerne les cellules du cerveau, de l’oreille interne et de l’œil. Ces cellules ne se reformeront pas une deuxième fois. On en a un stock prédéterminé et il commence à s’user à partir de 20 ans ; entre 20 ans et 80 ans, on décrépit et on perd toutes ces cellules. C’est pour cela qu’il y a la maladie d’Alzheimer, l’insuffisance cérébrale, et que l’on perd la vision à partir de 40 ans, et que l’on est obligé de s’appareiller à partir de 60 ans au niveau des oreilles, car il y a une perte auditive inéluctable et qui est liée à une perte des cellules ciliées de l’oreille interne. Le prototype de l’acouphène, c’est l’acouphène qui accompagne la perte auditive du grand âge (presbyacousie du grand âge). Quand on perd de l’audition, on peut voir s’associer l’acouphène qui est le signe de souffrance des cellules ciliées. C’est pour cette raison que lorsque l’on a des acouphènes, le traitement de base est de renforcer la vascularisation de l’oreille interne et du cerveau par des vasodilatateurs, mais cela ne marche pas toujours. Mon protocole coupe le circuit de l’acouphène, mais il ne prétend pas régénérer les cellules de l’oreille interne. Personne ne peut y prétendre pour l’instant, on y arrivera peut-être avec les histoires de cellules souches sur lesquelles on travaille. Mais on travaille pour l’instant sur les cellules souches sur les grands brulés, les cancers et pas encore sur l’oreille interne et les acouphènes, qui constituent un axe de travail et de recherche moins importants pour les scientifiques. Traiter les acouphènes par la supplémentation Frédéric : Existe-t-il une supplémentation ou des compléments alimentaires qui pourraient être salutaires pour lutter contre les acouphènes ? Dr Luc Pandraud : Le zinc peut être un supplément intéressant pour l’oreille interne. On l’utiliser pour toutes les pathologies cochléaires et d’oreille interne. Malheureusement la surdité brusque est une surdité
  • 16. 16 d’origine vasculaire qui survient brutalement, avec une perte brutale de l’audition. Cela peut s’accompagner de vertiges et d’acouphènes. Cette perte auditive s’accompagne d’un champ acoustique complètement réduit et qui se voit comblé - comme si la nature avait horreur du vide - par la souffrance de l’oreille interne, qui génère en revanche de la perte auditive qu’elle subit, un son différent qui est l’acouphène. Il y a une double peine : la perte auditive et un bruit parasite qui survient. On peut traiter la surdité brusque très rapidement pour éviter que la perte auditive ne s’installe. Si l’on récupère vite la perte auditive, on peut éviter l’installation de l’acouphène. Le fait d’utiliser du zinc qui est un produit basique de l’oreille interne est une bonne idée. Les vertus du gingko biloba Frédéric : Est-ce qu’il y a des conseils naturels que vous pourriez donner ? Dr Luc Pandraud : En matière pharmaceutique, on a retiré tous les vasodilatateurs et notamment le Vastarel. D’après les scientifiques tous les vasodilatateurs n’ont pas fait la preuve de leur efficacité. En revanche, tout ce qui est dérivé du ginkgo biloba sous la dénomination torental ou tanakan, cela reste encore en circulation, et je crois que c’est très bon d’utiliser le ginkgo biloba en la matière. J’ai une réflexion personnelle à ce sujet, car ce sont des médicaments que l’on donne systématiquement aux personnes qui ont fait des AVC ou des accidents cardiaques. Ils font partie des ordonnances des patients qui ont des soins à prolonger pour AVC et accident cardiaque. Je pense qu’il ne serait pas idiot de prendre ces médicaments de façon préventive. Cela ne mange pas de pain et les 3 organes que sont l’œil, le cerveau et l’oreille sont ceux qui s’usent en premier, car leurs cellules ne se renouvellent pas. Quand une cellule meurt, elle n’est pas renouvelée, on a un stock prédéterminé et autant l’encourager avec le ginkgo biloba.
  • 17. 17 Frédéric : une personne témoigne : « Mes acouphènes sont modifiés quand je me penche en avant, toute modification de position a une influence ». Qu’en pensez-vous ? Dr Luc Pandraud : Quand un acouphène se modifie pour une raison X, on a une chance de le guérir. Si l’acouphène se modifie quand on penche la tête en avant, cela signifie que l’artère vertébrale est en cause, et qu’il y a une raideur de la nuque et que des massages pourraient l’aider. Elle peut prendre du ginkgo biloba pour améliorer la circulation dans l’artère vertébrale. Il s’agit peut-être également de la trompe d’Eustache qui fait communiquer l’oreille avec le nez et qui passe dans la tête et dans le cou. En effet, quand on penche la tête, on modifie la pression dans la trompe d’Eustache. L’ORL sera habilité à déterminer ce qui revient à la trompe d’Eustache ou à l’artère vertébrale, mais il y a une cause possible à traiter. Le jeûne : une piste à explorer Frédéric : Est-ce que le jeûne peut être favorable ? Dr Luc Pandraud : C’est une idée sur laquelle je travaille, et je souhaiterais faire un jeûne pour vérifier si l’on peut guérir certaines pathologies par soi-même. Il y a une expérience qui a été faite de médecins russes en Sibérie dans un hôtel spécial où l’on pratique des jeûnes de 3 semaines, et où cela guérit presque tout. Je n’ai pas d’expérience sur la question, mais cela m’intéresse énormément. Les barotraumatismes à l’origine des acouphènes Frédéric : Quels sont les traumatismes qui peuvent entrainer des acouphènes ? Dr Luc Pandraud : Les accidents barotraumatiques à l’atterrissage dans un avion. Les gens qui font des descentes à ski rapide ou qui descendent en téléphérique et les gens qui font de la plongée. Ce sont des barotraumatismes fréquents, et cela peut provoquer des dégâts avec des acouphènes ensuite.
  • 18. 18 Frédéric : Est-ce que les dégâts sont irréversibles ? Dr Luc Pandraud : On peut trouver des solutions en traitant la trompe d’Eustache. La trompe d’Eustache est le compartiment moyen de l’oreille qui aère le tympan. Quand on atterrit en avion et que l’on a mal dans les oreilles, cela signifie que la trompe d’Eustache qui fait communiquer l’oreille avec le nez s’est bouchée, que cela a créé une dépression et que cela a tiré le tympan en dedans. Les gens prient pour atterrir avant que le tympan ne se perce. Ces barotraumatismes concernent essentiellement la trompe d’Eustache ; quand l’oreille reste bouchée avec des acouphènes, c’est un bon pronostic, car si on répare la trompe d’Eustache par de la cortisone, des traitements médicaux ou en insufflant de l’air dans la trompe d’Eustache - ce que je fais régulièrement - on peut sauver la situation. Il y a des acouphènes qui sont des acouphènes symptômes. Quand on corrige la cause et que la trompe d’Eustache est régulée et normalisée, les acouphènes disparaissent. Frédéric : Comment injectez-vous cet air ? Dr Luc Pandraud : J’envoie de l’air dans le nez, avec une poire dans le nez, et cet air va aller dans la trompe d’Eustache pour ouvrir et repousser le tympan qui s’est bloqué dans le barotraumatisme. C’est une action mécanique au service du tympan. La trompe d’Eustache fait communiquer le nez avec l’oreille c’est pour cela que lorsque l’on est enrhumé on devrait éviter de voyager en avion, car celle-ci se bouche et ne peut s’adapter aux variations de pression à l’atterrissage, on risque de souffrir et d’avoir des problèmes de barotraumatismes.
  • 19. 19 POUR ALLER PLUS LOIN On sait aujourd’hui que la plupart des maladies (diabète, arthrose, cancers, Parkinson, cholestérol, dépression, hypertension artérielle, troubles urinaires, l’obésité, la grippe…) ou douleurs peuvent être guéries, souvent sans effet secondaire, grâce à une bonne compréhension de son corps et des dernières découvertes de santé naturelle. Malheureusement, il est inutile d’essayer de trouver un thérapeute à la fois spécialiste en nutrithérapie, en plantes médicinales, en huiles essentielles et en équilibre émotionnel… c’est tout simplement mission impossible ! C’est pourquoi le programme Santé Corps Esprit a réuni la plus belle équipe thérapeutique jamais constituée, pour créer une revue unique en son genre. Cliquez ici pour la découvrir