Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Les solutions pragmatiques pour une numérisation efficace des territoires

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Michel Calmejane ENMI12
Michel Calmejane ENMI12
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 15 Publicité

Les solutions pragmatiques pour une numérisation efficace des territoires

Télécharger pour lire hors ligne

Inventer ce nouveau modèle numérique local via
• Entrée par les services et les dispositifs associés
• Subsidiarité numérique, vraies coopérations publics / privés et en associant des acteurs non naturellement numériques
• Relocalisation compétences, données…
• Régulation

Se sentir, via le numérique, plus intégré dans le territoire

Inventer ce nouveau modèle numérique local via
• Entrée par les services et les dispositifs associés
• Subsidiarité numérique, vraies coopérations publics / privés et en associant des acteurs non naturellement numériques
• Relocalisation compétences, données…
• Régulation

Se sentir, via le numérique, plus intégré dans le territoire

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Similaire à Les solutions pragmatiques pour une numérisation efficace des territoires (20)

Publicité

Plus récents (20)

Les solutions pragmatiques pour une numérisation efficace des territoires

  1. 1. Source : JP Jambes
  2. 2. Source : JP Jambes Jean pierre Jambe Dominique Choisel Politiques numériques, solutions et applications dédiées proximités augmentées. Maitre conférence Université de Pau - conseils de plusieurs entreprises et conférencier- Spécialisé dans les politiques et solutions numériques "dédiées "proximités augmentées" Blogueur sur http://numericuss.com. Plus d'infos aussi sur http://www.numericuss.org 1999 - 2009 : Directeur du Développement Communauté d’agglomération de Pau Pyrénées. Chef de projet Pau Broadband Country (projet de déploiement de 55.000 prises Ftth – Ftto et de plate-formes de services – FAI associés) En charge également Schéma Aménagement Numérique – constitution patrimoines Telecom publics – Accueil entreprises Hautes technologies et projets associés (data centre, calcul ASP, réalité augmentée..) – boucles radio Wifi – Wimax – lien optique Pau Paris… Chef de projet de dynamisation des territoires grâce au digital, au Design Thinking et à l'Agilité. Architecte de conversion commerciale grâce au digital. Les entreprises, les groupement de commerçant, les collectivitées locales font appel à mes compétences dans le domaine du retail, du développement de projet de dynamisation de territoire, de centre-ville , de zone commerciales , de E-commerce, du Cloud , du SAAS, et la génération de prospect.
  3. 3. Source : JP Jambes La France et ses résultats numériques - Pourquoi et comment faire mieux ? Le numérique, une ressource locale ? Les projets ici et maintenant
  4. 4. Source : JP Jambes Politiques numériques publiques d’hier et d’aujourd’hui. Réussites ? 7,5 millions de foyers ne peuvent pas accéder à une offre Internet décente Rapport sur l’Etat d’avancement de l’Europe Numérique : 16ème place pour la France Nous sommes en retard sur 1. la connectivité, 2. l’utilisation d’internet par la population 3. l’intégration des technologies numériques par les entreprises. Nous réussissons plutôt bien sur 4. Les services publics 5. le capital humain. « Risque en outre de voir, en zones moins denses, « se pérenniser des solutions transitoires qui sont beaucoup moins performantes » Rapport Assemblée Nationale présenté par Laure de La Raudière et Eric Bothorel le 27 09 2017 Source : https://www.innovavenir.com/mag/actualites/rapport-sur-letat-davancement-de- leurope-numerique-16eme-place-pour-la-france
  5. 5. Source : JP Jambes Utopies initiales Situation actuelle Internet la solution pour s’affranchir des contraintes spatiales. Une chance historique pour le non métropolitain ? Hyper-concentration des marchés et des talents Hyper-localisation des activités. « Marché parfait ? » Internet levier emplois et valeur-ajoutée. Des milliers de startups, des interactions ville rural facilitées… Oligopole : une dizaine d’entreprise mondiales qui dominent. Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft (GAFA-M-)… Création de valeurs, le numérique ressource Destruction de valeurs, le numérique problème Et si on avait oublié de construire nos stratégies numériques en fonction d’objectifs (d’abord ? aussi ?) à valeur-ajoutée locale ?
  6. 6. Source : JP Jambes Deux illustrations d’écosystèmes numériques pensés en fonction de valeurs ajoutées locales • Un opérateur numérique public, Digitalmax (Côte Landaise) : Société Publique Locale crée en 2014. • Une plateforme zone d’activités lancée en 2013 : Pau Cité Multimédia (Sem Pau Pyrénées) Quelques-uns des objectifs à travailler Une politique numérique locale ? Résultats de quelques expériences
  7. 7. Source : JP Jambes Société Publique Locale DigitalMax • 1 Communauté de Communes et 23 communes actionnaires • Un réseau optique possédé en propre qui raccorde, en Groupement Fermé d’Utilisateurs (GFU), mairies, principaux lieux publics, écoles, spots touristiques… • Des services mutualisés pour les actionnaires (THD, plateforme services écoles, Mutualisation des contrats en exploitation accès et voix fixe (1200) … par exemple) • Une saisonnalité touristique enfin gérée • Des compétences internalisées dans l’environnement collectivité (métiers, datas…)
  8. 8. Source : JP Jambes DigitalMax: Quelques-unes des valeurs ajoutées observées?Economies de fonctionnement liées au GFU (pour les collectivités actionnaires): • phase 1 mutualisation des contrats opérateurs: gains immédiats : 65 K€ ; • phase consolidation (coupures des contrats accès et voix puis opérés en propre - en cours - ) : gains à échéance : 200 K€ 0pérationnel: le réseau ouvert à 1 Gbps a définitivement solutionné le sujet de l’accès et de la performance aux ressources numériques pour l’ensemble des établissements publics locaux (mairies, écoles, CT,…) Economique vu sous le prisme des opérateurs tourisme locaux (campings, hôtels, Belambra …) : plus de clients qui se plaignent d’un mauvais service wifi
  9. 9. Source : JP Jambes Sem Pau Pyrénées / Pau Cité Multimédia • Un écosystème numérique et physique 100% propriété de la SEM qui comprend notamment : • Une infrastructure qui interconnecte les 9 bâtiments de la zone via une boucle locale optique, un réseau Wifi, un réseau de capteurs dédiés gestion bâtiments • Une plateforme de services en ligne réservée aux 1300 résidents et aux usagers, • Une conciergerie lieu d’accueil physique, des espaces de travail mutualisé • Un dispositif de gestion des bâtiments qui comprend : o Un système de pilotage des consommations énergétiques, électriques et eau des bâtiments, o Une plateforme qui facilite la gestion des incidents immobiliers via un dispositif associant résidents, SEM et prestataires.
  10. 10. Source : JP Jambes Sem Pyr : Quelques-unes des valeurs ajoutées observées? • Le taux de vacance est passé de 7% en 2014 à 0,1% en 2017, • Les consommations d’électricité et de gaz ont diminué de 15%, • Le Chiffre d’Affaire de la boutique filières courtes (liens urbain / rural) a augmenté de 25 % en 2 ans (à population constante usagers). • Le nombre d’abonnés à l’App est passé de 730 en 2015 à plus de 900 à cette heure, soit 70% des résidents. • La durée de résolution d’un incident immobilier est passée de 4 jours à moins d’une journée.
  11. 11. Source : JP Jambes Simplification services et nouveaux services Accès 24/24 aux services Visio, téléconsultation Services de proximité Accès universel Internet, formations, médiations Infrastructures et données locales maîtrisées et valorisées Economies de fonctionnement Economies de déplacements Interactions enrichies Liens enrichis entre entreprises / collaborateurs / territoires Filières courtes, qualité (du prix à la valeur) - vente hors territoire Attractivité augmentée Economies d’énergie Nouvelles manières d’habiter et de travaillerNouvelles fonctions espace public Nouveaux lieux de vie et de travail dans immeubles, quartiers et villages Industrie 4.0 SIMPLIFIER LA VIE DES GENS ? MOINS MAIS MIEUX ENRICHIR NOS ESPACES DE VIE ET DE TRAVAIL ? DES COMMUNAUTÉS PLUS VIVANTES ? Une politique numérique locale ? Quelques-uns des objectifs à travailler
  12. 12. Source : JP Jambes Quelques enseignements supplémentaires • Ne pas attendre (par exemple les infrastructures) pour lancer les stratégies services et usages • Mutualiser ce qu’il est possible de mutualiser : compétences, achats, solutions (Api, connecteur…) • Associer les usagers aux projets • Penser aussi Accès Universel Internet • Anticiper « besoins numériques » dès la phase conception des projets (usines, immobilier, espaces publics, centralités commerciales…)
  13. 13. Source : JP Jambes Et ici ? En zone moins dense ? Spécificités « économie des réseaux » Relative non densité des usagers =coûts déploiements réseaux élevés, Traffics saisonniers • Retours sur investissements réseaux très long terme • Modèle économique « marché » difficile • Besoin de plus de numérique « qu’ailleurs » Spécificités « vies et dynamiques Pays du Guiers » • Besoins croissants d’accès aux services, • Déplacements parfois plus difficiles, • Diversité économique (agricole, industrie tourisme…) • Enjeux environnementaux et énergétiques
  14. 14. Source : JP Jambes Pays du Guiers : territoires d’invention du modèle numérique à valeur ajoutée locale qui nous manque ? Inventer ce nouveau modèle numérique local via • Entrée par les services et les dispositifs associés • Subsidiarité numérique, vraies coopérations publics / privés et en associant des acteurs non naturellement numériques • Relocalisation compétences, données… • Régulation Se sentir, via le numérique, plus intégré dans le territoire ?
  15. 15. Source : JP Jambes Merci

Notes de l'éditeur

  • Au lieu d’axer cette petite introduction sur un ecritique frontale sur l’insuffisance des moyens employés pour garder un lien entre les entreprises publiques et l’intégralité de la population afin de la servir ce qui est sa mission première,
  • Territoire béni des dieux possédant plein d'atouts mais nous sommes un peu reposé sur nos lauriers alors que le monde évoluait.
    Je vais avoir une entrée sur le numérique qui ne sera pas technologique
    Et je vais essayez de vous transmettre l'idée qu'il est nécessaire qu'il est utile qu'il est obligatoire de créer de déployer de concevoir une politique numérique locale
    et pour cela je vais utiliser avec son accord les travaux de Monsieur Jean-Pierre jambe géographe expert
    numericuss universitaire qui travaille dans la recherche des usages du numérique.

    Je vais casser un pau l’ambiance
    1) si nous vivons dans l'un des coins les plus beaux de France et la qualité de territoires
    la situation de la France en matière numérique n'est pas reluisante
    2) est-ce qu'on peut imaginer au numérique comme une ressource locale au lieu de ne servir qu’a nourrir des google facebook UBER etc..

    Il y a deux rapports qui est de sortir premier de que choisir sur la fracture numérique


  • Le rapport de que choisir expriment il y a environ 8 millions de foyers qui ne peuvent pas accéder à une offre internet decente
    les projections sont peut-être un peu discutable

    et un rapports que 2 députés par Laure de La Raudière et Eric Bothorel qui a du sortir
    sur le risque et leurs doutes quant au plan de nationale il a été dit que 100 % du pays seraient fibres et en 2025 on a déjà rajouté quelques années puisqu'il était question de 2022
    mais le doutes des députés que je partage en a une peur hors de des zones métropolitaines se pérenniser des solutions d'attentes il y a des solutions d'attentes comme satellite, la montée en débit ne donne pas durablement la possibilité de plus jamais ce possibilité des débits
    moi ma définition du débit et du haut débit le gouvernement dit que c'est 30 Mb descendant 500 kg en montant pour moi ce n'est pas un problème de débit c’est quand on a pas de pb de dbit 1go un jour 1Mo 1 h après

    Et conseil il n'y a qu'une solution c'est la fibre

    Comment pourrait-on faire un peu mieux un autre. Ce serait
    Nous sommes en retard sur
    la connectivité,
    l’utilisation d’internet par la population
    l’intégration des technologies numériques par les entreprises.

    Nous réussissons plutôt bien sur
    Les services publics et c’est le sujet du jour elle avance et laisse peut-etre en place sa raison d’être.
    le capital humain.
  • Internet allait tout changer j'avais l'impression que enfin disposer un média qui permettait de ne plus s'occuper des problèmes de distance reçoit
    Pont-de-Beauvoisin à Paris vous pouvait créer dans les mêmes conditions quelque chose de révolutionnaire.
    Une petite entreprise pouvait concurrencer une entreprise plus importante enfin on avait un levier qui pouvait être une ressource j
    J’y crois toujours
    s'aperçois aujourd'hui c'est qu'on est sur un marché plus concentré dans très peu d'endroits de la planète dont on ne sait pas toujours parti Silicon Valley Chine avec une hyper concentration des marchés ce sont des entreprises mondiales qui dominent si on n'y prend pas garde on va dépendre de Facebook pour diffuser quoi que ce soit on pourra dépendre de Google et avoir une souveraineté numérique et ça apporte plus de problèmes qu'il n'en résout
    la question que je vous engage à réfléchir c'est se demandé si on n'a pas fait une erreur initiale en pensant avant toute infrastructure développement de silo numérique et travailler sur des rapports de force compliquée
    est-ce qu'il est possible de repenser cette politique numérique et de changer les objectifs et de pensées locales.
    Si j'ai investi dans mon entreprise j'ai investi dans mon entreprise pas pour mon concurrent direct Facebook ou autre et.
    Et ce qu'on a l'impression de voir si tu en faites dans le numérique on finance c'est propre concurrent
    j'ai essayé de montrer ses des exemples de réussite ou d'expérimentation réelle qui ont eu lieu dans la patrie de Monsieur jambe
  • Ces exemples sont liés à l'expérience de Monsieur jambe qui est un universitaire et qui travaille du côté de Pau nous le verrons mais il agit aussi avec sur Annecy avec la société terractem
    le premier exemple communauté de communes de devenir un opérateur numérique mobile qui a été créé en 2014 du côté de Hossegor
    une autre avec d'autres sources une société d'économie mixte à Pau a réinventé la manière de gérer les zones d'activités avec des ressources numériques maîtrisées.
    Ils ne dépendent ni l'un ni l'autre de qu'un opérateur à part pour acheter de l'Internet sur le Web tout le reste est maîtrisé en interne.
  • Un nouveau sénateur qui s'appelle gauche Il a créé une société publique locale qui a fait un choix assez rare de déployer sa propre réseautique
    on raccorde tous les lieux publics du territoire sur la boucle locale que l'on maîtrise et
    qui permet donc de distribuer sans se préoccuper de l'accord des accords de quelques prestataires que ce soit de distribuer des services mutualisés.
    les actionnaires ce sont des communes indoor c'est pas soumis aux marchés publics et parce que c'est pas soumit marchés publics et après d'appel d'offres les actionnaires peuvent décider d'utiliser sur la zone mutualisée des services utiles l'ensemble par exemple des contrats.
    L'ensemble des contrats 1200 contrats pour le data pour le téléphone pour les accès Internet et des fois on est vraiment mauvais dans la négociation donc ils sont passés de 1200 contrats à un contre il prit ils discutent d'un prix de minutes pris deux minutes pour 23 communes maintenant le contrat est géré par la SPL qui lui redistribue et reprend le contrat
    .
    Et les besoins bandent passante qui explose toutes les écoles sont raccordées à cette boucle et ça permet d'avoir de ne plus avoir de problème de débit et surtout d'avoir lorsqu'il y a besoin de vidéos en direct 1 Gb sur une école le lendemain 10 Mb on personnalise en fête le besoin en débit de ce qu'on a besoin ponctuellement.
    Le problème c'est le pendant l'été c'est un territoire qui est aussi très lié au tourisme et on voit la théorie de l'emmerdement maximum pendant l'été on passe de 50 000 à 300 000 habitants et la voix sur le téléphone et les data montrent d'un facteur multiplié par quatre pendant une période relativement importante et pour résoudre le problème
    internalisé les compétences le curseur que l'on met ses c'est la somme qui le décide
    c'est une chose que la collectivité a réussie à gérer et ça s'est traduit par des indicateurs précieux plus importants.

    Plus important c'est moyen pour les collectivités internalisées des métiers et des compétences dont on a cruellement besoin
    quelqu'un qui sait gérer un système d'information c'est pas si compliqué mais on n'a pas besoin de faire de très hautes études mais les données qui sont produites par vos usagers sur les territoires elles partent ailleurs sont utilisées par d'autres c'est modèle Google Facebook qui les transforme en régie publicitaire très ordonnée et s'en servent.
    le système ressemble à celui-là 1408 collaborateurs
  • On a trouvé une solution pourrait internaliser l'intérêt en termes de résultats
    beaucoup d'économies de fonctionnement on est passé
    c'est plus un service pour moins d'argent on est passé d'une d'un Internet des corbeaux à une fibre à 1 Gb
    et quand tous les contrats seront réels internalisés puisqu'il faut attendre que les contrats se terminent pour pouvoir les rediscuter l'économie est à peu près de 200 000 € et
    l'impact sur la sphère privée du territoire en interne connectant les campings des hôtels on a eu un avis clients sur la qualité des services entre autre numérique qui est excellent
    et vous savez à quel point dans le tourisme la qualité des services clients est essentielle
  • Une société d'économie mixte d'après fonctionne sans subventions
    c'est un promoteur aménageur inclu dans l’écosystème : 20 000m² de tertiaire 40 entreprises 1400 personnes
    une infrastructure optique wi-fi plus un réseau de capteurs gestion des bâtiments.
    Tous les capteurs de pompes à chaleur de chauffage électricité dos sont interconnectés sur le réseau
    toutes les anomalies de consommation de chaque sou compteur dépendre relève ça coûte pas très cher mais ça permet de faire des économies gigantesques.
    C'est quelque chose qui est déployé depuis plusieurs années la partie capteurs depuis quelques mois.
    Il y a une application qui comme conciergerie virtuelle permet d'apporter des services
    plus les collaborateurs se sont bien dans l'environnement plus les entreprises sont fidélisées et
    font venir d'autres personnes
    Lien productions agricoles locales et il y a une relation entre producteurs locaux qui vendent directement leurs produits qui font des annonces
    et cela permet une relation locale différente les boutiques locales.
    Le dispositif de gestion du bâtiment avec une gestion énergétique et surtout de gérer les incidents immobiliers wc
    prestataire qui doit les réparer et ça donne un État en temps réel de l'État des services par exemple électricien va intervenir demain 18 heures
    ce qui permet de ne pas se perdre de temps et les entreprises sont ont un service supplémentaire.
  • Quand on parle de vacances ces le taux d'occupation des bureaux
    le modèle économique de cette société c'est un modèle de fidélisation client
    les consommations de gaz et d'électricité ont diminué de 15 % le nombre d'abonnés 1400 il y a 900 abonnés
    Face à un levier extrêmement simple lorsque quand on arrive sur la zone la landing PG réseau wi-fi c'est l'application du service on captel
    le secteur du tourisme comprend tout de suite lorsque vous baladez le long de la la plage pour accéder au réseau wi-fi je mets mon mail et ça constitue une base de donnés clients via le réseau wi-fi et je les ai attirés sur un réseau je vais pouvoir qualifier leur navigation en ce qui concerne
    en ce qui concerne les problématiques on passe de quatre jours à 24 heures de résolution problème il y a possibilité d'inventer une modèle numérique à valeur ajoutée locale local

  • Qu'est-ce que pourrait être ce modèle numérique.
    Tout ce qui est en orange c'est des entrées tout ce qui est en jaune c'est des finalités.

    c'est vraiment un outil fabuleux pour pour simplifier les choses les chefs d'entreprise des résidents.

    sur la parti accès universel c'est très précieux pour la partie sociale la fracture numérique numérique 30 % sont mal connectés ou pas connectés c'est un vrai problème ça va créer des tensions extrêmement importantes il doit y avoir des solutions pour inventer des accès universels comme on l'a créé pour la voix quelques euros par mois tout le monde a accès quelques dizaines de mégabits descendant avec des logiques d'information de médiation qui sont à finaliser

    On a vu sur des deux exemples ils ont fait des économies de fonctionnement C'est de l'argent public qui peut être affecté ailleurs
    pour les économies de déplacement mais on va y arriver puis 3/4 ans les choses éxplosent tiers lieu coworking , télétravail , visoconférence. 2022 Externalisation 50% des emploi seront indépendants
    convergence des techno energetiques, ecologiques et numérique.

    penser de construire les endroits où l'on vit est au travail les endroits où réside si le numérique change quelque chose
    c'est vraiment dans ce domaine tout est ouvert à tout inventer
    pas seulement sur la domotique mais la réinvention des espaces publics dans un immeuble en
    avant sur le rez-de-chaussée sur le toit des espaces publics partagés réservés aux résidents peut y avoir une espèce de conciergerie
    entrée dans la conciergerie un studio lorsque je reçois des beaux-parents des personnes externes des amis j'ai un appartement prêté sur le toit j'ai un jardin tout le monde peut monter
    d'architectes travaillent sur le sujet enfin sur manière de concevoir et a complètement changé.
    Dans les espaces publics la mode est aux villes intelligentes en ce qui concerne l'éclairage public la gestion des feux des dechets etc. la convergence numérique espace public est extrêmement fertile.


    Le cœur du sujet plus politique que technique
    c'est de d'utiliser un média que l'on maîtrise non pas pour inciter les gens d'aller sur Facebook pour voir ce que l'on fait, et nourrir des concurents territoriaux
    pour mêler collaborateurs entreprises territoires pour travailler l'export et travailler l'attractivité du résiliance dynamique
    Je ne vois pas d'obstacle majeur qui nous empêcherait de politique locale basée sur les services qui soient à valeur ajoutée sur ces quatre dimensions
    il existe évidemment d'autres exemples on arrive à relocaliser de la valeur ajoutée ou garder de la valeur ajoutée de ne pas chez Amazone parce que Amazon est une entreprise formidable mais bon.

  • Je ne parle pas de régulation je ne pars pas de redressement d'évasion fiscale je ne parle pas des excès du numérique l'économie résidentielle numérisation nous parlons d'une politique locale concrète qui pourrait
    Metz mettre la fibre quand on a mis la fibre allumé tout ça pour çamais c'était toujours aussi éloigné tout de ce jour là j'ai compris qu'une structure seule ne peut pas réussir il faut vraiment avoir une strate une stratégie d'usage et de services territoriales pour qu'ensuite l'apport des après des infrastructures n'attendait pas que les opérateurs publics ou privés apportent aller voir ses opérateurs deuxième conseil évitait de rester dans les travers français de penser que chacun dans son coin peut faire tout seul il faut mutualiser les forces et penser mutualisation des le moindre projet

    écouter ce qui se les besoins locaux d'une manière large lorsque j'arrive je prends si je ne connectais sur un réseau wi-fi local ouvert va falloir que je me ré inscrive à chaque fois du coup je perds toute les opérateurs perde une partie des données c'est un peu ce qui essaie de faire l'état c'est qu'il faut avoir des connecteurs comme associer les usagers au projet il faut vraiment partir des vrais besoins penser accès universel Internet on pense que les choses vont se faire toutes seules j'ai pas cette impression.
    Anticipation de zone numérique dès que monter quelque chose aménageur publique chef d'entreprise spécialiste touristique vous fête quelque chose il faut imaginer tout de suite d'anticiper.
    Il faut prévoir d'interconnecter ce que vous construisez dans d'un rein dans un réseau un peu comme des compteurs électriques à leur acte.
  • avoir de l'humilité pour les hommes moyennement denses pas dans une tout des territoires avec des handicaps naturels et en fait il faut savoir que c'est toujours la dernière coûte plus cher la première presque 50 € et la dernière plusieurs dizaines de en plus il y a une famille au bout cas pas vraiment de besoin que les petits besoins qui au milieu de nulle part mais on l'a pas retenu sur les réseaux officiels et pourtant c'est elle qui en a le plus besoin dialogue de trafic saisonnier le retour sur investissement c'est du long terme les modèles économiques du marché sont très compliqués mais ce si j'ai habité Paris j'aurais moins besoin du numérique si j'habite quand j'habite à vrais cieux six chefs d'entreprise on a besoin croissant d'accès aux services la topographie est scalaire le climat est qu'il est on a une diversité économique assez forte on a des enjeux environnementaux énergétiques essentiels
    Pas de rentabilité
    Ici plus qu'ailleurs on a besoin de plus de numérique mais c'est un peu plus compliqué qu’ailleurs,



  • Les problèmes sont un peu universel en France hors métropoles il ne manquait que le modèle
    un modèle numérique à valeur ajoutée locale je crois que ce modèle numérique est possible on est rentré par une logique descendante très aménagement numérique
    on a oublié qu'il fallait aussi penser à ce à quoi les infrastructures allaient servir je ne conseille de revoir cette logique est de voir plus les services penser subsidiarité numérique
    aujourd'hui la fusion des régions le bazar sur le département pas arrangé on sait pas qui fait quoi la couche PCI communauté de commune communauté d’agglo les communes n’ont pas été intégrée si je crois que c'est une vraie erreur
    on n'a pas pensé à l'intégration du privé
    oN soutient les start-ups y a des champions de la start-up française l'intégration du privé
    sur la data ne sont pas traités tous les gens sont moyennement favorables à l'open data on oublie un peu quelques points importants dans le data il faut une coopération carrée conventionnée
    non seulement avec les opérateurs mais aussi avec le relocalise des compétences et inventer des régulations.

    Nous pourrions créer un enjeu qui pourrait dire nous somme plus d'ici grâce au numérique +Il faut donner du sens.
    Il faut parler d'inclusion sociale redonner du sens au numérique savoir que le numérique est d'abord au service de l'être humain entre citoyens.
    .
    Aujourd'hui il y a 5 millions de personnes qui sont exclues du numérique exclusion sociale de par la langue de par l'âge ou par le handicap en un défi considérable de réduire ce gap de l'accès.
    Et la question de la démocratie
    La démocratie le phénomène de la métropolisation le domaine de problème lié au village monde la question de la manière qu'on associe les citoyens aux décisions publiques
    liées à la révolution numérique est essentielle: risque de perdre des personnes ou
    des groupes de personnes du coup d'avoir une société moins stable au départ
    alors que le numérique doit permettre justement de rendre la vie des habitants faciles et permettre une région sur une sorte de rapprochement
    Enfin une dernière réflexion le manque de culture numérique de nos élus

    Contrairement à La révolution industrielle n'est venue que d'une partie de l'activité économie le numérique a complètement non pas en 30 années mais en trois ans est en très peu de temps on va voir la défit très rapidemment

×