ETUDE SUR LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT ET D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE AUVERGNAT                      EN LIEN AVEC LA FUTU...
2SommairePréambule général ..................................................................................................
3Préambule généralCe document constitue la phase 1 de la mission confiée par le Conseil Régional Auvergne au cabinet CODE ...
4           1° L’Auvergne dans l’UE : une région encore relativement en retrait des dynamiques économiques et             ...
5       La démographieL’Auvergne affiche une relativement faible densité de population (51.8 hab. /km2) s’expliquant par l...
6                                                         La région Auvergne enregistre entre 2004 et                     ...
7       L’économieEn 2007, le Produit Intérieur Brut Régional de l’Auvergne était de 22 800 milliers d’euros à parité de p...
8                                                                                       Recherche et Développement        ...
9Clermont-Ferrand : une métropole au rayonnement supérieur à sa taille, mais ... fragile et isoléeClermont-Ferrand, selon ...
10                                      SYNTHESE DU RANG DE CLERMONT-FERRAND                              PARMI LES AGGLOM...
11                                                      En synthèse, le niveau de rayonnement de                          ...
122° Le périmètre élargi. De Lyon à Paris, 10 aires urbaines majeures concernées par la LGV POCL                          ...
13Orléans : Fiche d’identitéGéographie                     Chef-lieu du Loiret, région Centre                             ...
14Bourges : Fiche d’identitéGéographie                     Préfecture du département du Cher, région Centre               ...
15Nevers : Fiche d’identitéGéographie                     Préfecture de la Nièvre, en Bourgogne                           ...
16Moulins : Fiche d’identitéGéographie                     Préfecture de l’Allier en Auvergne                             ...
17Montluçon : Fiche d’identitéGéographie                     Sous-préfecture de l’Allier en Auvergne                      ...
18Vichy : Fiche d’identitéGéographie                     Sous-préfecture de l’Allier en Auvergne                          ...
19Clermont-Ferrand : Fiche d’identitéGéographie                     Préfecture du Puy-de-Dôme et Chef-lieu de la région Au...
20Roanne : Fiche d’identitéGéographie                     Sous-préfecture du département de la Loire, Rhône-Alpes         ...
21Saint-Etienne : Fiche d’identitéGéographie                     Préfecture du département de la Loire, en Rhône-Alpes    ...
22Mâcon : Fiche d’identitéGéographie                     Préfecture de Saône-et-Loire, Bourgogne                          ...
23Dynamiques et caractéristiques des aires urbaines impliquées dans la LGV POCL      Poids démographiques et économiques d...
24                     Répartition des actifs des aires urbaines par CSP                                                  ...
25           Cadres et fonctions métropolitaines supérieures par aire urbaine    Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2...
26                       Taux de création d’établissements des aires urbaines en 2010                                     ...
273 ° Le périmètre resserré : Les territoires « espace Central/Nord Auvergne » situés dans l’aire d’influence             ...
28                                                           L’étude et la caractérisation des territoires au sein du     ...
29    3-1) Le fait démographique : Des espaces fortement peuplés et actifs, voisins d’espaces peu denses et en dépriseDens...
30     Département       Bassin de Vie                 Population en 2007              Nombre d’habitants par bassin de vi...
31          Les tendances de long terme de la         démographie par bassin de vie 1982/                                 ...
32        Département       Bassin de Vie    Solde migratoire 1999 2007            Soldes des entrées et sorties migratoir...
33                    Caractérisation des dynamiques de populations entre                               1999 et 2007 par b...
34                                                               Valeurs de référence               Les indices de jeuness...
35                            SYNTHESE : DEMOGRAPHIE DU PERIMETRE D’ETUDE           ETAT DES LIEUX                  ATOUTS...
36     3-2) L’activité économique : Un appareil productif en mutation et en diversification                               ...
37        Les indicateurs de concentration d’emplois par bassin de vie en 2007                                            ...
38        Les tendances de long terme de l’emploi total 1982/ 2007 par bassin                                     de vie  ...
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Diagnostic 08 aout 2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diagnostic 08 aout 2011

54 052 vues

Publié le

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
54 052
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
126
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diagnostic 08 aout 2011

  1. 1. ETUDE SUR LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT ET D’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE AUVERGNAT EN LIEN AVEC LA FUTURE DESSERTE TGV POCL PHASE 1 « DIAGNOSTIC PROSPECTIF DES TERRITOIRES » AOUT 2011
  2. 2. 2SommairePréambule général .............................................................................................................................................................................. Page 31° L’Auvergne dans l’UE : une région encore relativement en retrait des dynamiques économiques et démographiques ..... Page 42° Le périmètre élargi. De Lyon à Paris, 10 aires urbaines majeures concernées par la LGV POCL ............................................. Page 123 ° Le périmètre resserré : Les territoires « espace Central/Nord Auvergne » situés dans l’aire d’influence de la desserte LGV ........................................................................................................................ Page 273-1) Le fait démographique : Des espaces fortement peuplés et actifs, voisins d’espaces peu denses et en déprise ............................................................ Page 293-2) L’activité économique : Un appareil productif en mutation et en diversification .................................................................................................................. Page 363-3) Les services : une vaste gamme d’équipements qui contribuent globalement au rayonnement extérieur du territoire ................................................ Page 583-4) L’enseignement supérieur : des formations diversifiées, de qualité, qui pourraient attirer d’avantage d’étudiants avec POCL ..................................... Page 713-5) Le tourisme : un territoire attractif avec un potentiel à optimiser et structurer ...................................................................................................................... Page 853-6) Mobilité et déplacements : des mouvements réels, peu facilités par le mode ferroviaire ................................................................................................... Page 984 ° Typologies et familles de territoires ............................................................................................................................................... Page 1125° Coopérations interrégionales : Pourquoi et comment développer les partenariats ? .............................................................. Page 1216° Enjeux territoriaux liés à une desserte TGV POCL pour les territoires .......................................................................................... Page 135 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  3. 3. 3Préambule généralCe document constitue la phase 1 de la mission confiée par le Conseil Régional Auvergne au cabinet CODE (associé à Interface Transport)concernant la « stratégie de développement et d’aménagement du territoire auvergnat en lien avec la future desserte TGV POCL ».Cette phase vise à élaborer un diagnostic prospectif du territoire à l’horizon 2020, et ce à l’échelle d’un espace interrégional comprenant unepartie des régions Centre, Bourgogne, Auvergne et Rhône-Alpes.Ce périmètre d’étude et de projet est déterminé par les territoires potentiellement les plus impactés et sensibilisés par une desserte LGV, enmettant à plat leurs caractéristiques socioéconomiques actuelles et en analysant leur fonctionnement multi thématique, à la fois endogène etexogène.Si CODE a été alimenté par de nombreuses contributions et études (émanant notamment de l’Agence d’Urbanisme Clermont Métropole) unimportant travail spécifique de traitement et de cartographie a été réalisé par le cabinet, permettant de disposer d’éléments propres à cetteétude, s’affranchissant des limites administratives classiques, pour se rapporter aux territoires vécus (le découpage en « bassins de vie » a étégénéralement retenu pour faciliter la compréhension de la structuration du territoire interrégional et pour mieux qualifier l’organisation/mutationde celui-ci. Selon l’INSEE, le « bassin de vie est le plus petit territoire sur lequel les habitants ont accès à la fois aux équipements de la viecourante et à l’emploi ») et en privilégiant l’aspect dynamique et synthétique.Conformément au cahier des charges, cette phase 1 (réalisée en 2 mois) présente les éléments suivants : - Les caractéristiques économiques, de services et de fonctionnement des territoires situés dans l’aire d’influence de la desserte TGV ; - Les « familles et typologies de territoires » se dessinant, au travers de l’analyse multicritère ; - Les coopérations en cours ou à venir entre le nord Auvergne et les régions limitrophes ; - Les enjeux territoriaux liés à une future desserte TGV au regard de leurs caractéristiques. Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  4. 4. 4 1° L’Auvergne dans l’UE : une région encore relativement en retrait des dynamiques économiques et démographiques A titre liminaire, il convient de replacer le territoire de l’étude P.O.C.L. dans un cadre européen, afin de préciser les dynamiques territoriales dans lesquelles il s’insère et d’appréhender ses caractéristiques de façon comparative. Le périmètre de l’étude, représenté sur la carte ci-contre par un symbole vert, se situe juste à la frontière de la dorsale européenne, territoire moteur s’étendant de Londres aux frontières Nord de l’Italie. Ce périmètre est localisé dans l’espace qui forme la périphérie intégrée de cette dorsale. Au cœur de l’espace métropolitain et en position centrale dans le cadre ouest-européen, le périmètre d’étude demeure cependant encore en marge des axes principaux de communication (notamment ferroviaires) et de transport. Il reste relativement enclavé, malgré les récentes connexions supplémentaires au réseau autoroutier (A 89 notamment). L’axe majeur Paris- Lyon-Marseille l’évite et il ne possède pas de liaisons ferroviaires satisfaisantes vers la façade Atlantique, alors qu’il est placé géographiquement dans la continuité de l’axe transversal Milan-Lyon.Carte CODE/2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  5. 5. 5 La démographieL’Auvergne affiche une relativement faible densité de population (51.8 hab. /km2) s’expliquant par la topographie du territoire, espace encorerural et de moyenne montagne. Au demeurant, ce ratio se situe à un niveau comparable à celui des autres régions européennes appartenantà la périphérie intégrée. Carte Eurostat Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  6. 6. 6 La région Auvergne enregistre entre 2004 et 2008 une croissance de population. Bien que faible, celle-ci est supérieure à celle du Limousin voisin, mais en deçà de la croissance démographique en Rhône-Alpes, ou des forts niveaux en Midi-Pyrénées ou en Languedoc-Roussillon. Cependant, la région Auvergne bénéficie d’une forte attractivité. Cette croissance de population est le fait d’un solde migratoire positif. L’Auvergne possède le même ordre d’attractivité que Rhône-Alpes (taux annuel de 2.5 à 5%). Depuis les années 2000, la région Auvergne enregistre un excédent migratoire de 15 000 personnes, l’équivalent d’une ville comme Issoire. Il s’agit d’un fort gain d’attractivité : trois fois plus important entre 2000 et 2005 qu’entre 1990 et 1999.Carte Eurostat Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  7. 7. 7 L’économieEn 2007, le Produit Intérieur Brut Régional de l’Auvergne était de 22 800 milliers d’euros à parité de pouvoir d’achat, se classant ainsi 149èmerégion européenne.Par habitants, le PIB auvergnat est de 25 100 milliers d’euros ; celui du voisin rhônalpin est de 30 000. En pourcentage de la moyenneeuropéenne, l’Auvergne se situe sur le même plan que la majorité des régions de la France métropolitaine. L’Auvergne est encore marquée par les activités primaires et secondaires, secteurs d’activités à plus faible valeur ajoutée que le tertiaire supérieur. Pour autant, le PIB régional se situe à 91% de la moyenne européenne, soit légèrement en deçà des indicateurs de richesse, la Bourgogne se situant à 95% et Rhône-Alpes à 110%. Il progresse dans les mêmes proportions que les autres régions de la périphérie intégrée. La part de population ayant atteint un niveau d’études supérieures est relativement satisfaisante (20 à 27% des 25- 64ans), ce qui correspond à la moyenne supérieure des régions européennes. Carte Eurostat Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  8. 8. 8 Recherche et Développement La force de la région se situe dans l’intensité des activités de recherche et de développement : l’Auvergne compte parmi les quelques régions qui dépenses plus de 2% de leur PIB dans la recherche. Elle recense sur son territoire quelques grands centres de recherche : CNRS, INRA, CEMAGREF, C NRH, CNEP, INSERM, auxquels s’ajoutent les 60 laboratoires de recherche regroupés dans les deux universités de Clermont-Ferrand. 2 200 chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants sont présents en Auvergne.Carte Eurostat Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  9. 9. 9Clermont-Ferrand : une métropole au rayonnement supérieur à sa taille, mais ... fragile et isoléeClermont-Ferrand, selon les indicateurs d’Eurostat, appartient à la 6ème classe des agglomérations européennes de plus de 200 000 habitants.- Démographie : Avec environ 300 000 habitants, elle estdans un rapport de 1 à 34 par rapport à la taille de Paris.- Accessibilité : Elle demeure en retrait des principaux axesde transport et voies de communication (spécifiquementferroviaires): peu de voyages journaliers se font à partir ouen direction des principales villes nationales. Son aéroportenregistre un faible transit, qui s’avère en recul.- Economie : Clermont-Ferrand se classe tout de même au5ème rang pour sa population étudiante, l’accueil de placesfinancières ou de grands groupes. Michelin, avec 12 000salariés, emploie l’équivalent de 6% des actifs clermontois.- Tourisme : Son attractivité est plus faible s’agissant dunombre de nuitées, ou de congrès, salons ou foires, qu’ellerassemble.- Culture : Par rapport aux autres agglomérationseuropéennes, Clermont-Ferrand ne dispose que de peu demusées d’envergure nationale.- Recherche : Elle bénéficie d’un assez bon réseau derecherche avec d’importants centres et laboratoires. Au total, elle figure 85ème des 180 agglomérations européennes les plus importantes, soit dans la première moitié de celles-ci. Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  10. 10. 10 SYNTHESE DU RANG DE CLERMONT-FERRAND PARMI LES AGGLOMERATIONS EUROPEENNES PAR INDICATEUR FONCTIONS URBAINES RANG OCCUPE VILLES SIMILAIRES (SUR 6) Population 6 Nancy, Plymouth, GrenadeDémographie Dynamique démographique 2 Brest, Tampere, Rostock Accessibilité 6 Brighton, Le Havre, MalagaAccessibilité Trafic aéroportuaire 5 Salzburg, Florence, La Corogne Sièges de grands groupes 5 Manchester, Hambourg, BarceloneCentralité économie Sièges de places financières 5 Nice, Grenoble, Magdebourget financière Trafic portuaire commercial 6 Zurich, Madrid, Rome Tourisme urbain 6 Rouen, Orléans, Valladolid, Berne Musées 6 Nancy, Séville, Luxembourg, TalenteVisibilité internationale Patrimoine culturel 5 Montpellier, Cadix, Hambourg, Osloou européenne Foires et salons 6 San Sebastian, Kiel, Gênes Congrès internationaux 6 Toulouse, Valence, Naples Etudiants 5 Brest, Nancy, Cordoue, TriesteEnseignement supérieur Réseaux de recherche 5 Rouen, Salzbourg, Grenadeet recherche Publications scientifiques 6 Bordeaux, Salzbourg, Leipzig Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  11. 11. 11 En synthèse, le niveau de rayonnement de Clermont-Ferrand excède le rayonnement moyen des villes de même taille. Son indice d’attractivité est supérieur à son niveau de population. Elle se rapproche ainsi de villes comme Nancy, Bologne, Edimbourg ou Salzbourg. Clermont-Ferrand est en effet un centre économique moteur du territoire central de la France et figure en bonne place des principales agglomérations de l’espace européen. Le rayonnement direct de Clermont-Ferrand s’inscrit dans une direction méridienne du sud du bassin brivadois (en Haute-Loire) et de Langeac voire du nord de la région Languedoc-Roussillon (nord Lozère) jusqu’aux confins de la région Bourgogne au nord (Nièvre). Mais (cf. diagnostic ci-après) l’agglomération est encore décalée sur un certain nombre d’indicateurs qualifiants (CSP supérieures, part des cadres de fonctions métropolitaines, ...)Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  12. 12. 122° Le périmètre élargi. De Lyon à Paris, 10 aires urbaines majeures concernées par la LGV POCL Le périmètre territorial d’analyse élargi retenu couvre, partiellement, hors Lyon et Paris : - 4 régions : Auvergne, Bourgogne, Centre et Rhône-Alpes - 7 départements : l’Allier, le Cher, la Loire, le Loiret, la Nièvre, le Puy-de-Dôme, et la Saône-et- Loire - 10 aires urbaines : Bourges-Vierzon, Clermont- Ferrand, Mâcon, Montluçon, Moulins, Nevers, Orléans, Roanne, St Etienne, Vichy. Carte CODE/2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  13. 13. 13Orléans : Fiche d’identitéGéographie Chef-lieu du Loiret, région Centre Aire urbaine : 371 122 habitants pour une densité de 180.3 hab. /km²Population Commune : 113 257 habitants ; densité de 4 121 hab. /km² pour une superficie de 27,48 km² Secteurs de pointe : Automobile, informatique, télécommunications, électronique, instrumentationEconomie Nombre d’entreprises : 22 095 ; Nombre de salariés : 156 285 Etablissements leader : Téléperformance, Expertline, Louis Harris, TDSI, The Phone House, BNP Paribas, IBM. 11 000 étudiantsEnseignement Supérieur Université comprenant 4 facultés : droit, lettres, STAPS, sciences ; 1 IUT ; 1 IUFM ; 1 IAP ; 1 IUP 1 Ecole dingénieurs (POLYTECH’Orléans) et 1 Ecole d’art et de design (ESADE) 48 laboratoires dépendant de l’Université d’Orléans ou des centres de recherche : BRGM, CNRS, INRA, CEMAGREF, CHRO, IRDRecherche 5 pôles de compétitivité : Cosmetic valley, S2E2, DREAM, Nekoé, Elastopôle Zénith (7 000 personnes) ; théâtres du carré St Vincent ; Institut musical (400 places) ; Astrolabe (salle de 600 places) ; théâtres Gérard Philippe et du parc Pasteur ; sept bibliothèques et cinq cinémasCulture Musée des Beaux-arts dOrléans ; musée historique et archéologique de lOrléanais, l’hôtel Cabu ; le Centre Charles-Péguy ; le Muséum des sciences naturelles ; le Centre détude et de recherche sur les camps dinternement du LoiretSport Patinoire du Baron ; Palais des sports dOrléans ; stade et lhippodrome de lÎle Arrault ; stades de La Source et Marcel Garcin Santé : CHR d’OrléansAutres Infrastructures Transport : aéroport Orléans – St Denis de l’Hôtel (4 900 passagers en 2007, surtout clientèle d’affaires et fret)(loisirs, transports, santé) : gare desservie par les transports en communSpécificités touristiques Centre ancien, cathédrale Ste Croix, nombreuses églises médiévales; festival de jazz ; concours international biennal de Piano Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  14. 14. 14Bourges : Fiche d’identitéGéographie Préfecture du département du Cher, région Centre Aire urbaine : 122 683 habitants pour une densité de 105.1 hab. / km²Population Commune : 68 980 habitants et une densité de 1 003 hab. / km² pour une superficie de 68.74 km² Secteurs de pointe : Industrie de l’équipement (mécanique et métallurgie), administration, recherche, transportEconomie Nombre d’établissements : 8 301 ; nombre de postes salariés : 50 902 Groupes leader : Bouygues Telecom, Nexter System, ONET, Derichebourg, SAMSIC 3 800 étudiantsEnseignement Supérieur Deux UFR rattachés à l’université d’Orléans (droit et sciences) + 1 IUT et 1 IFSI (soins infirmiers) Sept écoles d’enseignement supérieur : Beaux-arts ; ENSI ; ENSA ; CESAL ; ESTACOM ; ISECF ; CNAMRecherche INRA ; Institut du végétal Arvalis ; Centre de Recherches biologiques Musées : musée du Berry ; musée de la culture ; musée des arts décoratifs ; musée Estève ; musée de la déportation et de laCulture résistance ; Mémoire d’une ville ; musée de l’école Conservatoire national de musique et de danse ; quatre bibliothèques ; théâtre, maison de la culture ; cinéma CREPS de la région Centre ; Palais des sports du Prado ; stade Jacques Rimbault ; stade Alfred Depege ; Base nautique du ValSport d’Auron ; 3 piscines ; 14 gymnases ; Patinoire ; Skate parc ; Bowling Affaires / Loisirs : 4 salles de spectacle et un auditoriumAutres Infrastructures Transports : un aéroport : 217 passagers en 2010 (20% de moins qu’en 2008) ; 20 000 mouvements (constant)(loisirs, transports, santé) Santé : Centres Hospitaliers Jacques Cœur et George Sand Festival Printemps de Bourges : 200 000 personnes chaque année ; festival international du film écologique ; festivalSpécificités touristiques international des scénaristes Cathédrale St Étienne (patrimoine mondial de l’UNESCO) ; vestiges gallo-romains ; palais Jacques-Cœur Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  15. 15. 15Nevers : Fiche d’identitéGéographie Préfecture de la Nièvre, en Bourgogne Aire urbaine : 97 469 habitants pour une densité de 114.8 hab. /km²Population Commune : 37 556 habitants et densité de 2 167 hab. /km² pour une superficie de 17.33 km2 Secteurs de pointe : Commerce, transports et services dont AutomobileEconomie Nombre d’entreprises : 6 170 ; Nombre de salariés : 36 655 Etablissements leader : Technicentre, Philips, Valéo Sécurité Habitacle, Veolia, Armatis, GSF Phebus 1800 étudiants Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université de BourgogneEnseignement Supérieur 4 Instituts : Automobile et transports ; IUFM ; IFSI ; Sécurité routière et recherches 3 Ecoles : Commerce et Gestion ; Arts Appliqués; Informatique ; Louvres (auditeurs)RechercheCulture Ecole nationale du Musique ; Théâtre et musée municipaux ; centre culturelSport Maison des sports, six stades, piscine, golf, skate parc et circuit de kart Affaires : Auditorium JaurèsAutres Infrastructures Santé : Centre hospitalier Pierre Bérégovoy(loisirs, transports, santé) Transports : aéroport (6 200 passagers en 2007 ; 300 en 2010) Festival Les z’accros de ma rue (75 000 visiteurs) ; festivals Talents de scène et Nevers à vifSpécificités touristiques Châsse de Bernadette Soubirous (199 214 visiteurs) et Palais Ducal (23 881 visiteurs) ; cathédrale St Cyr Circuit de Nevers-Magny Cours (fréquentation de 263 777 sur 10 compétitions nationales et internationales) Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  16. 16. 16Moulins : Fiche d’identitéGéographie Préfecture de l’Allier en Auvergne Aire urbaine : 57 114 habitants pour une densité de 63.6 hab. /km²Population Commune : 19 760 habitants (derrière Montluçon, la sous-préfecture) ; densité : 2 295 hab. /km² pour superficie de 8,61 km2 Secteurs de pointe : Automobile, Construction, Hébergement médico-socialEconomie Nombre d’entreprises : 4 422 ; Nombre de salariés : 24 992 Entreprises leader : Peugeot Citroën, Citres, Manitowoc Crane, JPM, Bosch, Avermes, ONET, Bien vivre à domicile 1 075 étudiantsEnseignement Supérieur Site délocalisé de l’IUT de Montluçon, rattaché à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand 3 Instituts : de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne, IUFM, de Formation interprofessionnelleRecherche Centre National des Costumes de Scènes ; Musée Anne de Beaujeu ; Centre de l’IllustrationCulture Théâtre et bibliothèque municipauxSport Palais des sports, Centre aqualudique Ovive, Hippodrome, Plan d’eau Champins, circuit moto-crossAutres Infrastructures Transport : gare près du quartier résidentiel bourgeois mais coupée du centre-ville, des friches qui restent à exploiter.(loisirs, transports, santé) Centre National des Costumes de Scènes (65 155 visites) ; Hôtel Demoret ; Triptyque du Maître de Moulins ; Cathédrale ND deSpécificités touristiques Moulins Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  17. 17. 17Montluçon : Fiche d’identitéGéographie Sous-préfecture de l’Allier en Auvergne Aire urbaine : 78 160 habitants pour une densité de 114.8 hab. /km²Population Commune : 39 492 habitants (2ème ville d’Auvergne) ; densité : 1 911 hab. /km² pour une superficie de 20.67 km2 Secteurs de pointe : Automobile, Construction, MétallurgieEconomie Nombre d’entreprises : 5 188 ; Nombre de salariés : 25 556 Etablissements leader : SAGEM, Goodyear, Ateliers Mécaniques, Adisseo, Polyclinique, Erasteal, Brealu, Auchan 3 300 étudiantsEnseignement Supérieur Pôle d’enseignement supérieur : IUT rattaché à l’université B. Pascal de St Etienne 2 Instituts/écoles : Institut de Formation en Affaires et Gestion (IFAG) ; Ecole de sous-officier de gendarmerie (ESOG)Recherche Centre Dramatique national « Le festin » ; Orangerie du Château de la Louvière ; Conservatoire André Messager ; ThéâtreCulture municipal ; Musée des musiques populairesSport Centre aqua ludique de la Loue (fosses de plongée de 20m profondeur) ; trois complexes sportifs et sept gymnasesAutres Infrastructures Affaires : espace de congrès Athanor (150 000 visiteurs), salle de congrès de l’hôtel de ville(loisirs, transports, santé)Spécificités touristiques Château Hérisson, Jardin Wilson Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  18. 18. 18Vichy : Fiche d’identitéGéographie Sous-préfecture de l’Allier en Auvergne Aire urbaine : 81 239 habitants (2ème aire urbaine d’Auvergne après Clermont-Ferrand) ; densité de l’AU : 144,9 hab. /km²Population Commune : 25 221 habitants (2ème ville de l’Allier, 4ème d’Auvergne derrière Clermont-F., Montluçon et Aurillac) et densité : 4 311 hab. /km² pour une superficie de 5,85 km2 Secteurs de pointe : Automobile, Construction, AlimentaireEconomie Nombre d’établissements : 6 386 ; Nombre de postes salariés : 25 361 Entreprises leader : Vuitton, Cosmétique Active, Wavin, Cora, Bellerivedis, NSE services, Arrive 4 000 étudiantsEnseignement Supérieur Pôle Universitaire et Technologique, rattaché à Montluçon, antenne de Clermont-Ferrand 3 Ecoles : CAVILAM, Masso-kinésithérapie et ostéopathie IFMK, Institut de Formation des Soins Infirmiers IFSIRecherche Opéra Art Nouveau (1 500 places), Cinéma multiplexe, Médiathèque et Centre culturel Larbaud, Ecole nationale de musique,Culture Centre culturel des musiques contemporaines, Musée des arts d’Afrique et d’Asie (5 000 visiteurs)Sport Parc Omnisport (500 ha, plus vaste de France), hippodrome, deux golfs, deux casinos, CREPS d’AuvergneAutres Infrastructures Affaires : Palais des congrès (32 000 visiteurs), Palais du Lac, Auditorium(loisirs, transports, santé) Transports : gare centrale, requalifiée récemment plaque multimodale Ville thermale : nombreux établissements thermaux et de type SPA, instituts, reconvertis dans la remise en formeSpécificités touristiques Parcs de l’Allier ; Chastel Franc Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  19. 19. 19Clermont-Ferrand : Fiche d’identitéGéographie Préfecture du Puy-de-Dôme et Chef-lieu de la région Auvergne Aire urbaine : 430 525 habitants ; densité de l’AU : 238,5 hab. /km²Population Commune : 139 000 habitants (24ème ville de France) ; densité : 3 258 hab. /km² pour une superficie de 42,67 km2 Agglomération : 300 000 habitants Secteurs de pointe : Automobile, Caoutchouc, ConstructionEconomie Nombre d’établissements actifs : 29 500 ; Nombre de postes salariés : 173 300 Entreprises leader : Michelin, laboratoires Chibret, Kleber industries, ERDF,EDF, Veolia, laboratoires Théa, Atelier ACC 35 000 étudiantsEnseignement Supérieur 2 universités ; 6 écoles d’ingénieur ; 7 écoles spécialisées Labellisation « Campus prometteur » et PRES Clermont Université Pôle de Recherche et d’Enseignement Scientifique (PRES)Recherche Grands centres de recherche : INRA INSERM CRNH CNEP CNRS 59 laboratoires dans les universités et 2200 enseignants chercheurs Zénith (8500 places) ; Coopérative de Mai (musiques actuelles 2 000 places), Opéra théâtre ; Comédie ; ConservatoireCulture national de région Emmanuel Chabrier Musée Bargoin (25 000 visiteurs) ; Musée Roger Quillot (34 000 visiteurs) ; Musée Henri Lecocq (32 300 visiteurs) Stade Michelin, Maison des Sports, Arténium de Ceyrat, Golf d’Orcines, Stade nautique Pierre de Coubertin, Complexe desSport Cézeaux, Gymnase Honoré et Jean Fleury Santé : CHU Clermont-Ferrand (dont cancéropôle CLARA)Autres Infrastructures Loisirs : Projet de Bibliothèque communautaire et universitaire(loisirs, transports, santé) Transports : - Hub de Clermont-Ferrand (30ème aéroport français) - Gare (non desservie par le tramway, peu de connexions intersecteurs) Chaîne des Puys (450 000 visiteurs), Vulcania (326 000), Cathédrale, Centre ancien de Montferrand, Plateau de GergovieSpécificités touristiques Festival du Court-Métrage (149 000 personnes) Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  20. 20. 20Roanne : Fiche d’identitéGéographie Sous-préfecture du département de la Loire, Rhône-Alpes Aire urbaine : 104 447 habitants pour une densité de 138.6 hab. /km2Population Commune : 35 936 habitants ; densité de 22,32 hab. /km2 pour une superficie de 16,1 km2 Secteurs de pointe : médico-social, mécanique, métallurgie, textileEconomie Nombre d’établissements actifs : 8 337 ; nombre de postes salariés : 34 905 Groupes leader : Michelin, Nexter Systems, Devernois, CSC, Steria 1 600 étudiantsEnseignement Supérieur Centre Universitaire, en réseau avec les universités Jean Monnet St Etienne, Clermont et Lyon + IUT de Roanne Antenne de l’ISTIL (Institut des Sciences et Techniques de l’Ingénieur de Lyon), de l’ITECH (Institut textile et chimique de Lyon) Une trentaine de chercheursRecherche Laboratoire d’Analyse des Signaux et des Processus Industriels (LASPI) Musée des beaux-arts et de l’archéologie Joseph DécheletteCulture Théâtre à l’italienne, médiathèque, multiplexe « Grand palais », espace Renoir « arts et essais » Halle des sports André Vacheresse – La Chorale (basket) ; 5 stades, 8 gymnases, 3 terrains multisports, 1 centre nautique, uneSport patinoire, un skate parc Santé : Centre hospitalierAutres Infrastructures Affaires : salle « Scarabée » : 5 500 places(loisirs, transports, santé) Transports : aéroport Roanne-Renaison (326 passagers, 20 000 mouvements annuels) Gastronomie Michel TroisgrosSpécificités touristiques Parcs Gravières Donjon du château, Maison Bourbonnaise, Eglises ND des Victoires, Ste Anne, St Etienne, Chapelle St Michel Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  21. 21. 21Saint-Etienne : Fiche d’identitéGéographie Préfecture du département de la Loire, en Rhône-Alpes Commune : 172 676 habitants (2ème ville de Rhône-Alpes après Lyon ; 14ème de France)Population Aire urbaine : 315 074 habitants Densité : 509.8 hab. /km² Secteurs de pointe : Distribution, SantéEconomie Nombre d’entreprises : 22 752 ; Nombre de salariés : 126 907 ; Moyenne de 6 salariés par entreprises Etablissements leader : Casino, Crédit Agricole, Thuasne, Quick, Giat Industries, Caisse d’Epargne, Auchan, Easydis 22 500 étudiants Université Jean Monnet ; 1 IUT ; 1 IUFMEnseignement Supérieur 6 Ecoles d’ingénieur : Ecole Nationale des Mines ; TELECOM ; IRUP; ENISE; ISTP et une antenne du CNAM 5 écoles de commerces et autres : ESC ; EN3S ; ESADSE ; EASE ; EBASE. Différents pôles de recherche : pôle des Technologies Médicales ; pôle optique et vision ; pôle designRecherche Deux pôles de compétitivité : ViaMéca et Sporaltec Musées : Cité du design ; Musée dart moderne (2ème collection de France après Beaubourg, 4 000 m² de surface dexposition) ; Musée dart et dindustrie ; Musée de la Mine ; Musée du vieux Saint-Étienne ; Ateliers des meilleurs ouvriers deCulture France ; Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire ; Musée des transports urbains Infrastructures : Parc Giron : centre dantiquaires ; Zénith inauguré (7200 spectateurs) ; Opéra théâtre ; Planétarium ; La Rotonde (sciences et culture) ; Le Fil (Salle de musiques actuelles (SMAC)) ; la Comédie de Saint-Étienne. Stade Geoffroy-Guichard ; Stade de lÉtivallière ; Stadium Pierre Maisonal ; Parc des Sports de lEtivallière (19 ha); Parc desSport Sports de Méons ; Centre de gymnastique Séraph-Berland ; golf (17ha) Affaires : Centre des congrès de Saint-Étienne ; Parc des Expositions ; Salle Jeanne dArc.Autres Infrastructures Transport : aéroport Saint-Etienne, accès réseau autoroutier (A72) ; 70 125 passagers en 2010 (+500% en 12 ans)(loisirs, transports, santé) Santé : CHU St Etienne Label ville d’art et d’histoire (2000) et membre du réseau UNESCO « ville de design »Spécificités touristiques Parc naturel régional du Pilat et réserve naturelle du village de St Victor s/Loire Tour de la Droguerie, Manufacture dArmes, le plus ancien pont ferroviaire dEurope continentale (monument classé) Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  22. 22. 22Mâcon : Fiche d’identitéGéographie Préfecture de Saône-et-Loire, Bourgogne Aire urbaine : 94 977 habitants pour une densité de 164.2 hab. /km 2Population Commune : 34 298 habitants pour une densité de 1270 hab. /km 2 Secteurs de pointe : viticulture, agroalimentaire, logistique et transportsEconomie Nombre d’établissements : 7 840 ; Nombre de postes salariés : 39 974 Groupes leader : Auchan, Itron France, Logidic Comptoirs modernes, Met So Mineral, ONET Services 1 200 étudiantsEnseignement Supérieur Deux Masters rattachés à l’université de Bourgogne et un à Lyon + BTS et IFSI 1 école : SUPINFORecherche Institut de recherche du Val de Saône-Mâconnais Musée Ursulines ; Musée Lamartine ; Mémorial citoyenCulture Théâtre (scène nationale) Complexe Fernand Vélon ; Complexe des Saugeraies ; Palais des sportsSport 10 gymnases ; 10 stades ; piscine municipale olympiqueAutres Infrastructures Loisirs : une salle médiathèque(loisirs, transports, santé) Transports : gare TGV (Paris-Marseille et Paris-Genève) + gare SNCF ;Spécificités touristiques Grand prix motonautique annuel, château Saint-Jean et château des perrières Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  23. 23. 23Dynamiques et caractéristiques des aires urbaines impliquées dans la LGV POCL Poids démographiques et économiques des aires urbaines Quatre classes d’agglomérations se dessinent : - Clermont-Ferrand, Saint-Etienne et Orléans se démarquent nettement par leurs poids démographiques et par le nombre d’emplois que ces agglomérations concentrent : population supérieure à 370 000 habitants et plus de 172 000 emplois. - Bourges, fait figure de typologie intermédiaire : l’agglomération compte une population importante (179 000) mais renferme un nombre d’emplois moins conséquent (78 000). - Viennent ensuite, dans des proportions comparables de population et d’emplois, Nevers, Roanne et Mâcon (95 000 à 105 habitants ; 40 000 à 45 000 emplois au lieu de travail). - Enfin, les agglomérations de Montluçon, Vichy et Moulins comptent moins de 82 000 habitants et 32 000 emplois. Source: INSEE RGP 2008, Traitement CODE 2011 Tendances démographiques et économiques des aires urbaines entre 1999 et 2008 L’évolution de l’emploi entre 1999 et 2007 est positive sur toutes les agglomérations du périmètre, excepté Roanne (-2%). Le nombre d’emplois au lieu de travail a augmenté de façon considérable à Mâcon, Orléans et Clermont-Ferrand (>10%) et entre 5 à 10% pour les autres agglomérations, sauf à Nevers où cette croissance a été plus faible (0.9%). Le constat est moins marqué concernant les évolutions de population : sur dix aires urbaines, l’évolution est positive sur quatre d’entre elles (+4.6% à Clermont-Ferrand ; -2.6% à Nevers. Seule l’agglomération de Roanne cumule des tendances négatives en population et emploi. Source: INSEE RGP 2008, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  24. 24. 24 Répartition des actifs des aires urbaines par CSP Les catégories socioprofessionnelles dominantes sur les différentes agglomérations sont les employés d’une part, puis les ouvriers et professions intermédiaires d’autre part. Le profil des différentes agglomérations est semblable. Néanmoins, à Orléans, Clermont-Ferrand, les cadres et professions intellectuelles supérieures ainsi que les professions intermédiaires sont présentes en plus forte proportion, tandis que la part des ouvriers à Nevers ou Roanne est légèrement plus importante.Source: INSEE RGP 2008, Traitement CODE 2011 Répartition des effectifs salariés des aires urbaines par secteur d’activité La répartition par secteurs d’activité démontre que ce sont majoritairement les activités de commerce, transports et services marchands qui priment, suivies du secteur public. L’agriculture ne constitue qu’une très faible part de l’emploi. Le secteur public se répartit de façon largement homogène sur les différentes agglomérations, avec, toutefois, une spécialisation administrative à Moulins ou Mâcon ou une plus forte part du commerce et services marchands à Orléans. Source: INSEE CLAP 2009, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  25. 25. 25 Cadres et fonctions métropolitaines supérieures par aire urbaine Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 En zoomant sur les emplois de cadres des fonctions métropolitaines et cadres et professions intellectuelles supérieures, s’observent des disparités marquantes. Ici encore, les trois agglomérations d’Orléans, Clermont- Ferrand et Saint –Etienne se démarquent largement : l’agglomération clermontoise compte ainsi 31 735 cadres et professions intellectuelles supérieures, quand ceux-ci avoisinent les 3 000 dans sept des neuf autres agglomérations du territoire. A titre comparatif, Bourges possède trois fois moins de cadres des FMS et de cadres et professions intellectuelles supérieures que Clermont-Ferrand.Source: INSEE RGP 2008, Traitement CODE 2011 Evolution de l’emploi par CSP des aires urbaines entre 1999 et 2008 L’étude de l’évolution de l’emploi par CSP montre que globalement, l’économie se tertiarise sur le périmètre d’étude. Les fonctions d’encadrement évoluent positivement sur l’ensemble du territoire, avec notamment un rattrapage spectaculaire de Mâcon et Montluçon (+29% et +26%). A l’inverse, les emplois d’agriculteurs et exploitants sont en chute notable (sauf à Moulins et Nevers, +7%) ainsi que les artisans et commerçants (uniquement en faible hausse à Moulins et Orléans). C’est la CSP des ouvriers qui évoluent de la façon la plus hétérogène sur le territoire : hausse dans cinq agglomérations, baisse dans cinq autres. Source: INSEE RGP 2008, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  26. 26. 26 Taux de création d’établissements des aires urbaines en 2010 par secteur d’activité Source: INSEE SIRENE 2011, Traitement CODE 2011 Le taux de création d’entreprises est, tous secteurs d’activités confondus, de l’ordre de 15% dans chacune des agglomérations (de +13.9% à Moulins à +17.7% à Orléans). Le secteur pour lequel le nombre de créations est le plus fort est la construction (de17% à 21%, sauf Mâcon, en retrait : 14%), suivi systématiquement du secteur des services marchands (entre 15.5% et 18.5% avec un léger retard pour Roanne à 14.4% de créations). A Orléans, les services marchands devancent la construction mais dans des valeurs très proches. Ainsi, les neuf agglomérations présentent des traits semblables dans les dynamiques de créations d’entreprises : les fourchettes d’écart entre valeurs minimales et maximales sont resserrées.Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  27. 27. 273 ° Le périmètre resserré : Les territoires « espace Central/Nord Auvergne » situés dans l’aire d’influence de la desserte LGV Le périmètre d’étude des territoires a été établi (après concertation et validation avec l’Agence d’Urbanisme de Clermont-Métropole et le Conseil Régional d’Auvergne) en fonction des 4 tracés de scénarii de la POCL entre Lyon et Vierzon. L’aire d’influence de la POCL s’étend ainsi au nord de Mâcon à Vierzon sur une partie des départements de la Saône-et-Loire (71), de la Nièvre (58) pour la Bourgogne et du Cher (18) pour la région Centre. Sur les secteurs plus au sud, la desserte implique également explicitement les départements (en intégralité) du cœur de l’espace central à savoir l’Allier (03) et le Puy-de-Dôme (63) pour le Puy-de- Dôme ainsi que la Loire (42) pour Rhône-Alpes. La Haute-Loire (Auvergne) a été intégrée (à l’exception des franges du Vivarais et de la Margeride) du fait notamment de sa proximité (géographique et effective) avec le pôle stéphanois. Par ailleurs, une partie de la Creuse (région Limousin) appartient au périmètre d’étude en raison notamment des rayons d’influence montluçonnais et clermontois qui portent sur cette Carte CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  28. 28. 28 L’étude et la caractérisation des territoires au sein du périmètre se fondent sur une entrée par territoire vécu basée sur les périmètres des bassins de vie définis par l’INSEE. Le découpage en « bassins de vie » a été retenu pour faciliter la compréhension de la structuration du territoire d’étude, pour appréhender de façon effective les distinctions entre notamment espace à dominante rurale et espace urbain ainsi que pour transcender les frontières administratives classiques. Selon l’INSEE, le « bassin de vie est le plus petit territoire sur lequel les habitants ont accès à la fois aux équipements de la vie courante et à l’emploi ». Lorsque les données n’ont pu être traitées en tant que bassins de vie, les périmètres de pertinence disponibles ont été utilisés (aires urbaines agrégées notamment). Au total, ce périmètre d’étude compte environ 2 676 000 habitants sur une superficie de 41 204 km². 5 régions (Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Centre et Limousin) sont intégrées ainsi que 8 départements. 128 bassins de vie maillent ce périmètre de pertinence. Cet espace d’étude permet, en intégrant la notion de bassins de vie, de coller au mieux à la réalité socioéconomique de ces territoires, de leurs évolutions structurelles et potentielles, et de refléter, au plus juste, leur degré de sensibilité et réactivité hypothétique, au regard de la mise en service du LGV, à un horizon de 10/15 ans.Carte CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  29. 29. 29 3-1) Le fait démographique : Des espaces fortement peuplés et actifs, voisins d’espaces peu denses et en dépriseDensité de population par bassin de vie en 2007 Valeurs de référence Périmètre détude 65,4 hab/km² % France métropolitaine 113,6 hab/km² % Avec 65,4 hab /km² le périmètre d’étude présente une densité moyenne largement inférieure aux données nationales. Les espaces les moins densément peuplés (moins de 20 hab/km²) se localisent sur les franges occidentales du périmètre (Chaîne des Puys, Combrailles, Marche creusoise) au cœur du département de l’Allier (bocage bourbonnais) ou en limite sud du Morvan et du département de la Nièvre. Malgré l’importance géographique et en superficie des zones peu peuplées, les populations résident majoritairement dans les pôles urbains (près de 1 320 000 habitants) et en zones périurbaines (près de 600 000 habitants), l’espace rural ne compte qu’aujourd’hui 760 000 habitants. Les zones les plus densément peuplées se situent sur et autour des bassins de vie des principaux pôles urbains. Dans le Puy-de-Dôme et la Loire, de véritables systèmes urbains s’organisent autour de Clermont-Ferrand et Saint-Etienne avec des densités encore soutenues en 2ème voire 3ème couronne. Répartition de la population du périmètre d’étude par type d’espace Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  30. 30. 30 Département Bassin de Vie Population en 2007 Nombre d’habitants par bassin de vie en 42 SAINT-ETIENNE 304 399 2007 63 CLERMONT-FERRAND 301 121 18 BOURGES 119 232 42 ROANNE 110 182 03 MONTLUCON 91 645 42 SAINT-CHAMOND 89 488 58 NEVERS 85 743 43 LE PUY-EN-VELAY 82 174 03 VICHY 78 099 71 MACON 71 066 03 MOULINS 68 809 42 SAINT-JUST-SAINT-RAMBERT 55 574 71 MONTCEAU-LES-MINES 51 533 18 VIERZON 46 501 63 RIOM 43 919 42 MONTBRISON 39 924 71 LE CREUSOT 39 181 63 ISSOIRE 38 051 18 SAINT-AMAND-MONTROND 28 479 63 AMBERT 26 976Au sud du périmètre, deux bassins de vie « majeurs » se distinguent par leurspoids démographique : Saint-Etienne et Clermont-Ferrand. Viennent ensuite desbassins de vie d’équilibre qui maillent le périmètre et représentent au mieux àpeine plus du tiers de ces deux bassins de vie (Bourges pour le Cher, Nevers pourla Nièvre), le triptyque Montluçon, Vichy, Moulins pour l’Allier, Mâcon, Montceau-les-Mines et Le Creusot en Saône-et-Loire, le Puy en Velay pour la Haute-Loire).Le poids des pôles urbains de Clermont-Ferrand et de Saint-Etienne pèsed’autant plus que des bassins de vie de moyenne importance se situent à leurporte (Riom et Issoire pour Clermont-Ferrand, Saint-Chamond, Montbrison etSaint-Just Saint-Rambert) pour Saint-Etienne. Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  31. 31. 31 Les tendances de long terme de la démographie par bassin de vie 1982/ Globalement le périmètre d’étude est confronté à une baisse de son niveau de Valeurs de référence 2007 population depuis 1982 –1,3 % ; cependant cette tendance est loin d’être généralisée Périmètre détude -1,3 % France métropolitaine + 13,7 % de façon homogène sur les territoires. On note ainsi des évolutions démographiques extrêmement favorables autour de Clermont-Ferrand sur toute la partie centrale du département du Puy-de-Dôme à proximité de la plaine de la Limagne et du Val d’Allier (St Amand Tallende + 58,3 %, Veyre-Monton + 41,7 %, Pont-du-Château + 37,1 %, Billom + 31,8 %, Lezoux + 27,8 %). La plaine du Forez au nord de Saint-Etienne s’inscrit également dans des tendances démographiques très positives depuis 1982 (St Galmier + 57,5 %, Montrond-les-Bains + 44,6 %,…). Au sud du périmètre en Haute-Loire, le bassin Yssingelais et le Velay connaissent également des évolutions favorables. Enfin, à l’est du périmètre le mâconnais bénéfice de sa proximité à l’aire urbaine lyonnaise, et connait également des tendances démographiques positives. Les déficits démographiques concernent les territoires les plus ruraux et enclavés du périmètre (dans le Puy-de-Dôme Ardes, Ambert, dans la Creuse Aubusson et Felletin, en Haute-Loire La Chaise-Dieu, Craponne-sur-Arzon, les anciens bassins industriels (Gueugnon, Le Creusot en Saône-et-Loire, St-Eloy les Mines dans le Puy-de-Dôme) ainsi que certains pôles urbains (Roanne, Moulins, Nevers, Montluçon). On note d’ailleurs à l’échelle du périmètre depuis 1982 un recul des pôles urbains (-6,4 %) et de l’espace rural (- 7,4 %) au profit des zones périurbaines (+ 24,3 %). Evolution de la population du périmètre d’étude par type d’espaceSource: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  32. 32. 32 Département Bassin de Vie Solde migratoire 1999 2007 Soldes des entrées et sorties migratoires entre 1999 et 2007 par bassin de vie 03 VICHY 3 185 42 MONTBRISON 3 110 63 ISSOIRE 3 011 SAINT-JUST-SAINT- 42 2 414 RAMBERT MONISTROL-SUR- 43 2 230 LOIRE 43 YSSINGEAUX 2 228 63 BILLOM 1 922 63 PONT-DU-CHATEAU 1 875 63 LEZOUX 1 603 42 LE PUY-EN-VELAY 1 536 … … … 03 MOULINS -655 71 GUEUGNON -717 MONTCEAU-LES- 71 -746 MINES 63 THIERS -995 18 BOURGES -1 046 42 ROANNE -1 581 58 NEVERS -1 973 71 LE CREUSOT -2 512 42 SAINT-CHAMOND -3 250 42 SAINT-ETIENNE -13 360Le solde des entrées et des sorties migratoires fait apparaître au sein dupérimètre deux espaces majeurs attractifs pour l’accueil de nouvellespopulations. - La plaque urbaine auvergnate de Vichy à Brioude (via Riom, Clermont- Ferrand et Issoire) avec notamment un croissant oriental en plein développement démographique (Pont-du-Château, Billom, Lezoux,…) - Le sud ligérien et le nord est alti-ligérien autour de Saint Etienne.Dans ces deux cas, les territoires périurbains ou ruraux limitrophes profitentpleinement du desserrement urbain des agglomérations de Saint-Etienne (trèsmarqué – 13 360) et de Clermont-Ferrand (moins marqué – 196). Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011Hormis le Puy-en-Velay et Montluçon, les autres pôles urbains du périmètreprésentent également des soldes migratoires déficitaires. Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  33. 33. 33 Caractérisation des dynamiques de populations entre 1999 et 2007 par bassin de vie Des tendances démographiques largement hétérogènes caractérisent donc le périmètre d’étude avec : - Des territoires actifs démographiquement et en plein développement (soldes naturels et migratoires positifs) sur les plaques urbaines de la plaine de la Limagne (Puy-de-Dôme), du Forez (Loire, sur le Velay ou à l’approche de Lyon (Mâconnais). - Des territoires en mutation résidentielle (solde migratoire positif et solde naturel négatif) avec un renouvellement démographique qui s’enclenche au sein ou à proximité de ces plaques (bassins de vie de Vichy, St Pourçain ou Gannat dans l’Allier, bassins de Billom ou de Lezoux dans le Puy-de-Dôme, bassin de Brioude en Haute-Loire,…) - Des dynamiques endogènes fondées sur des soldes naturels positifs (bassins de vie de Bourges, de Clermont-Ferrand ou de Saint-Chamond). - Un afflux de nouveaux arrivants pour des territoires ruraux relativement enclavés (Ambert, Aubusson, Château-Chinon,…) qui n’infléchit cependant pas les pertes de population liées au vieillissement. - Enfin des territoires structurellement en perte démographique avec des soldes naturels et migratoires déficitaires. Ce phénomène touche aussi bien des pôles urbains préfectures de département (Moulins pour l’Allier, Nevers pour la Nièvre), que des bassins traditionnellement industriels (Thiers dans le Puy-de-Dôme, Gueugnon, Montceau-les-Mines et Montchanin dans la Saône-et-Loire, Vierzon dans le Cher).Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  34. 34. 34 Valeurs de référence Les indices de jeunesse en 2007 par Périmètre détude 0,88 France métropolitaine 1,14 bassin de vie Les territoires du périmètre sont également marqués par des phénomènes de vieillissement de leur population relativement importants. L’indice de jeunesse (qui exprime le rapport entre le nombre de personnes de moins de 20 ans et celles de 60 ans et plus) reflète à la fois le dynamisme démographique et les potentialités en termes de main d’œuvre des différents espaces ; il est ainsi de 0,88 pour le périmètre contre 1,14 pour la France métropolitaine. Cependant, comme pour les tendances démographiques, les territoires ne sont pas confrontés à ce phénomène de façon homogène. C’est ainsi que les bassins de vie plutôt périurbains de 1ère ou 2ème couronne clermontoise ou stéphanoise ainsi que les bassins de vie aux franges de l’aire urbaine lyonnaise présentent des indices de jeunesse positifs voire très positifs. Les autres territoires du périmètre, hormis quelques poches marginales (Avord et St-Martin à proximité de Bourges, Guérigny et Fourchambault autour de Nevers, St Germain-des-Fossés au nord de Vichy) sont eux, de façon relativement conséquente confrontés à un vieillissement très marqué de leur population ainsi qu’à un déficit de populations jeunes.Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  35. 35. 35 SYNTHESE : DEMOGRAPHIE DU PERIMETRE D’ETUDE ETAT DES LIEUX ATOUTS FAIBLESSES ENJEUX PROSPECTIFS Un phénomène de Des territoires en Une concentration Maintien du métropolisation qui dynamique (plaines de importante sur les dynamisme émerge autour de la Limagne et du Forez, espaces dynamiques démographique sur les Clermont-Ferrand Velay) plaques urbaines Une périurbanisation Des pôles urbains en perte Un récent renversement qui s’impose, parfois Renouvellement d’attractivité des tendances et peu maitrisée et démographique et démographique projections planifiée attractivité accrue démographiques Des dynamiques Un vieillissement très Accueil de nouvelles résidentielles en cours sur Un élargissement des pénalisant populations et des territoires en mutation aires d’influence de mutations et/ou ruraux Clermont-Ferrand, socioéconomiques Saint-Etienne et Lyon Un vieillissement marqué quasi généraliséDiagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  36. 36. 36 3-2) L’activité économique : Un appareil productif en mutation et en diversification Nombre d’emplois au lieu de travail par bassin de vie en 2007 Emplois au lieu Département Bassin de Vie de travail en 2007 63 CLERMONT-FERRAND 157 751 42 SAINT-ETIENNE 135 089 18 BOURGES 56 343 42 ROANNE 44 487 58 NEVERS 38 616 71 MACON 37 867 03 MONTLUCON 36 199 42 LE PUY-EN-VELAY 34 337 03 MOULINS 30 833 03 VICHY 30 086 42 SAINT-CHAMOND 26 772 42 SAINT-JUST-SAINT-RAMBERT 22 885 71 MONTCEAU-LES-MINES 17 900 63 RIOM 16 971 18 VIERZON 15 675 71 LE CREUSOT 15 540 63 ISSOIRE 15 495 42 MONTBRISON 14 659 63 AMBERT 9 813 18 SAINT-AMAND-MONTROND 9 590De la même façon que pour les poids démographiques, le poidséconomique des bassins de vie du périmètre (emplois au lieu de travailen 2007) distingue les deux bassins de vie de Clermont-Ferrand et deSaint-Etienne ainsi que leur proche périphérie (Riom et Issoire pourClermont-Ferrand, Saint-Chamond et Saint-Just Saint-Rambert pour Saint-Etienne). Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011Les bassins de vie des autres périmètres ne représentent qu’au mieux 1/3des emplois du bassin de vie clermontois (Bourges). Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  37. 37. 37 Les indicateurs de concentration d’emplois par bassin de vie en 2007 La concentration d’emplois indique pour 100 habitants le nombre d’emplois présents sur le bassin de vie. Globalement équilibré dans le sud de la Nièvre et dans le nord de la Haute-Loire, il est en excédent, dans les dix principaux bassins de vie du territoire (entre 100 et 110 emplois à Moulins, Montluçon, Vichy, Le Puy-en-Velay et Roanne ; entre 110 et 120 à Clermont-Ferrand, Mâcon, Nevers, St Etienne, Bourges) attestant de leur rayonnement sur leurs territoires environnants. De façon marquante, ce sont dans les villes touristiques que les emplois sont également concentrés : de faible population, les bassins du Mont-Dore (indice 168 dans le 63), de la Chaise-Dieu (43), d’Evaux les Bains (23) se démarquent par leur nombre d’emplois rapporté à leur population. Ce sont également les bassins traditionnellement industriels qui concentrent plus d’emplois que de population : Thiers (63), Le Creusot (71), Ste Sigolène (43). A noter principalement le phénomène de polarisation du bassin d’emplois clermontois avec une 2ème couronne (notamment orientale) faiblement concentratrice d’emplois signe d’une forte attraction sur Clermont-Fd. Ce phénomène de rayonnement se retrouve à des niveaux moindres sur Bourges, Nevers et Saint-Etienne mais peu sur l’Allier où les 3 principaux bassins se partagent l’espace départemental.Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011
  38. 38. 38 Les tendances de long terme de l’emploi total 1982/ 2007 par bassin de vie Depuis une vingtaine d’années, c’est en périphérie des principaux pôles urbains que les hausses d’emplois sont les plus fortes : Clermont-Ferrand, Bourges et en périphérie plus éloignée pour St-Etienne, signe d’un élargissement de la plaque stéphanoise. Les hausses sont également importantes autour du Puy en Velay et Yssingeaux en Haute-Loire et dans le Mâconnais. Au nord, l’attractivité de Nevers et de sa périphérie est par contre moins marquée. Les pôles urbains de Vichy et Moulins se maintiennent, alors que les bassins traditionnellement industriels sont en rupture, Montluçon, Thiers (63), Aubusson (23), Montchanin (71) et Roanne. Les territoires ruraux difficilement accessibles - la frange ouest du périmètre d’étude, les monts du Livradois et du bourbonnais, le chârolais - sont également marquée par d’importantes baisses du niveau d’emploi. A l’inverse, les évolutions d’emplois témoignent d’un phénomène d’élargissement de l’activité des agglomérations, spécifiquement clermontoise et stéphanoise mais également berruyère.Source: INSEE RGP 2007, Traitement CODE 2011 Diagnostic prospectif des territoires en lien avec la future LGV POCL CODE / Août 2011

×