Les servicesfournis par les forêts     Christian BarthodConseil Général de l’Ecologieet du Développement Durable     (26 n...
Les services écosystémiques    Les services écosystémiques représentent les      bienfaits, directs et indirects, que reti...
Les services écosystémiques    Pourquoi s’intéresser à leur évaluation      économique ?     1 - Chiffrer a contrario le c...
Evaluation monétaire des services                  écosystémiques    1 - Pédagogie développée par les défenseurs de la    ...
Rappel des services de prélèvement    La production de bois commercialisé ou      commercialisable    Les produits foresti...
Services de régulation : carbone                   (autres gaz ?)    1 - Flux annuel de fixation du carbone (environ 1    ...
Services de régulation : eau    Débat vigoureux et non tranché sur l’apport des forêts à la      gestion quantitative de l...
Services de régulation : fonctions de                    protection    Protection contre les inondations, les avalanches e...
Services de régulation : biodiversité    Consensus sur l’enjeu des forêts pour la préservation de la      biodiversité    ...
Services culturels :       aspects esthétiques, spirituels, éducatifs et d’agrément     1 – visites récréatives : en moyen...
Services de soutien     Rôle des forêts dans la formation des sols : très       valorisé dans les zones intertropicales   ...
Evaluation économique     1 - Etude TEEB : « Se référant à la valeur des services écosystémiques dont aurait         pu bé...
Merci de votre attention13                                13
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Christian barthod

688 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
688
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Christian barthod

  1. 1. Les servicesfournis par les forêts Christian BarthodConseil Général de l’Ecologieet du Développement Durable (26 novembre 2011) conseil général de lEnvironnement, du Développement durable www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr
  2. 2. Les services écosystémiques Les services écosystémiques représentent les bienfaits, directs et indirects, que retire lhomme de la nature. (MEA, 2005) Ceux-ci comprennent : - les services dapprovisionnement (ou de prélèvement), - les services de régulation, - les services culturels, - les services de soutien qui maintiennent des conditions favorables à la vie sur Terre, tels que le cycle des éléments nutritifs.2 2
  3. 3. Les services écosystémiques Pourquoi s’intéresser à leur évaluation économique ? 1 - Chiffrer a contrario le coût de l’inaction (modèle du rapport Stern pour le changement climatique) 2 - Poursuivre le rêve d’intégrer la biodiversité et les services afférents dans des approches monétarisées permettant de classer les projets par ordre d’intérêt (modèle des bilans LOTI) 3- Donner une base objective au débat sur les paiements pour services environnementaux (PSE) ?3 3
  4. 4. Evaluation monétaire des services écosystémiques 1 - Pédagogie développée par les défenseurs de la biodiversité : Commission européenne, Allemagne, Royaume-Uni, pays nordiques, Japon, PNUE, CBD, … Cf. Etude internationale TEEB (The Economics of Ecosystems and Biodiversity), 2010 2 - Rêve d’affecter aux grands types d’écosystèmes une « valeur tutélaire » pour aider à hiérarchiser les projets de l’Etat Cf. Approche économique de la biodiversité et des services liés aux écosystèmes : contribution à la décision publique (C.A.S., 2009). 3 – Contexte des nombreuses expérimentations à travers le monde sur les PSE (surtout eau et carbone)4 4
  5. 5. Rappel des services de prélèvement La production de bois commercialisé ou commercialisable Les produits forestiers de cueillette (chasse non comprise, qui relève plus en Europe d’un service culturel) Très fortes variations régionales, locales et interannuelles5 5
  6. 6. Services de régulation : carbone (autres gaz ?) 1 - Flux annuel de fixation du carbone (environ 1 tonne de C/ha/an) 2 - Stockage (aérien et souterrain) de carbone à long terme Problèmes liés à la valorisation de la tonne de CO2 Au R.U., analyse coût-avantages : 26 livres/t (méthodologie du Rapport Stern) En France, approche coût-efficacité : valeur tutélaire de 32 euros/t en 2008 avec progression jusqu’à 100 euros (valeur 2008) en 2030 Taux de rémunération du capital pour le stockage : 2 à 4% par an6 6
  7. 7. Services de régulation : eau Débat vigoureux et non tranché sur l’apport des forêts à la gestion quantitative de l’eau : discours traditionnel des forestiers versus variabilité des cas et des études scientifiques à travers le monde. Débat un peu moindre sur la régulation de l’hydrogramme : écrêtage des crues, mais aussi soutien des étiages (débat alors conditionné par l’importance de l’ETP en forêt) Consensus sur la contribution des forêts à la production d’une eau de qualité : - Alternative à des investissements coûteux de génie civil (New- York, Münich, …) ; - Alternative à des cultures à forts intrants chimiques et laissant les sols nus durant une partie de l’année.7 7
  8. 8. Services de régulation : fonctions de protection Protection contre les inondations, les avalanches et les coulées de boue : relatif consensus sur la contribution des forêts, mais gros problèmes méthodologiques, peu de résultats scientifiquement validés et très forte variabilité locale (Turquie : 7 euros/ha selon l’évaluation OCDE, versus Suisse : 1360 euros/ha) Bénéfices pour la santé humaine : intérêt croissant dans certains pays (USA, UK, Japon, Afrique du Sud, …) avec lancements de travaux scientifiques méthodologiquement complexes, et liés soit à la limitation des effets de la pollution, soit à une approche de la forêt comme « nature quasi sauvage ».8 8
  9. 9. Services de régulation : biodiversité Consensus sur l’enjeu des forêts pour la préservation de la biodiversité Approche très complexe : - le consentement à payer conduit au débat sur le type de forêt voulu par les citadins (Cf. études en Ecosse sur la valeur des vieilles forêts) + problème de dissociation entre les forêts et les espèces emblématiques qu’elles hébergent ; - Fort risque de double compte : si la biodiversité est à la base du fonctionnement des écosystèmes, les fonctions de prélèvement (et pas seulement elles) intègrent déjà la biodiversité ; - Références / pharmacie, biotechnologies, ressources génétiques, soins à la personne : exemples nombreux cités, mais pas de cadre méthodologique général - Valeur d’assurance / adaptation et mitigation du changement climatique9 9
  10. 10. Services culturels : aspects esthétiques, spirituels, éducatifs et d’agrément 1 – visites récréatives : en moyenne 18 visites par français et par an selon l’IFEN (hors activités cueillette, chasse et pêche) 2 – chasse (enjeu économique au niveau national : 2 à 2,5 milliards d’euros/an), mais aussi externalités négatives liées au gros gibier (accidents automobiles et dégâts en forêt) 3 – valeur contemplative (cf. la plus-value des maisons avec vue sur une forêt) : étudié au RU, pas en France 4 – lien probable entre aspects esthétiques et spirituels et les bénéfices pour la santé (Cf. supra), mais valable aussi pour les visites récréatives10 10
  11. 11. Services de soutien Rôle des forêts dans la formation des sols : très valorisé dans les zones intertropicales ….11 11
  12. 12. Evaluation économique 1 - Etude TEEB : « Se référant à la valeur des services écosystémiques dont aurait  pu bénéficier l’Homme si la biodiversité n’avait pas subi de pertes et s’était  maintenue respectivement aux niveaux des années 2000 et 2010, les auteurs  de l’évaluation estiment ce que représenterait la perte annuelle monétaire en  2050, du fait de la perte de ces services ; la dégradation des services  écologiques pouvant représenter jusqu’à 7% du PIB mondial en 2050. » (évaluation TEEB, 2008) Dans la synthèse TEEB, la forêt choisie comme exemple privilégié d’application de l’approche d’évaluation économique des services offerts par les écosystèmes, mais pas de chiffre global mentionné 2 - Etude du CAS : de 500 à 2000 euros/ha (moyenne 970 euros/ha : 4 fois plus que la seule production de bois)… MAIS pourrait aussi être beaucoup plus forte ... (Cf. coefficients retenus et services non évalués) 3 – Constat / PES : le consentement à payer n’est pas fonction d’une évaluation économique préalable des services écosystémiques procurés Rappel des fortes limites intrinsèques à ces essais d’évaluation économique.12 12
  13. 13. Merci de votre attention13 13

×