Catalogue de l'Atelier du premier acte

276 vues

Publié le

Catalogue des créations artistiques de la compagnie

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
276
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Catalogue de l'Atelier du premier acte

  1. 1. Catalogue des spectacles Sommaire Trop tôt pour mourir • P2 Le traité • P4Le vent de mai • P6 L’atelier du Premier Acte • P8 Lionel Courtot • P9 L’équipe de création • P10 Créations originales • P11
  2. 2. Catalogue • P2 Catalogue • P3 Pour la troisième saison de suite, l’Atelier du Premier Acte travaille sur une thématique historique concernant le rapport franco-allemand. Après avoir abordé l’Occupation avec le spectacle Le Champ de l’Oubli puis la Réconciliation dans la création Le Traité, célébration de l’amitié franco-allemande, Lionel Courtot s’intéresse aujourd’hui aux débuts de la Grande Guerre dans une pièce ayant obtenue le label du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Le spectacle amorce sa réflexion sur les causes du conflit et l’état d’esprit de la population à l’approche du débutdeshostilités,avantdetraiterledramehistorique en lui-même, en se penchant sur le cas particuliers des morts du caporal Peugeot et du sous-lieutenant Mayer. La pièce relate alors l’épopée de la construction du monument à la gloire du premier mort de la guerre du côtéfrançais,etlelongprocessusderéhabilitationd’un soldataccuséàtortdesubordinationducôtéallemand. Dans les deux cas, il s’agit d’honorer symboliquement le sacrifice de millions d’hommes pour une guerre apparaissant comme totalement insensée aujourd’hui. Le spectacle, tout public, s’inscrit dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale, pour laquelle il a obtenu le label officiel du Ministère de la Culture. TEXTE ET MISE EN SCÈNE Lionel Courtot DISTRIBUTION Anne Somot Philippe Huriet Maxime Pacaud Pascale Jaeggy Lionel Courtot ASSISTANTE À LA MISE EN SCÈNE Noémie Bernardot COSTUMES Camille Audouard RÉGISSEUR LUMIÈRE Suzon Michat RÉGISSEUR SON Michaël Lefèvre DURÉE DU SPECTACLE 1h10 Trop tôt pour mourir “ La Ville de Montbéliard a fait le choix de célébrer le Centenaire de la Première Guerre mondiale. J’ai ainsi pu, personnellement assister à l’une des représentations du spectacle et tenais, sincèrement, à féliciter Lionel Courtot pour la qualité de l’écriture, du jeu des comédiens mais aussi pour le choix de mise en scène subtil et intelligent. L’ensemble donne à réfléchir sur l’histoire commune entre l’Allemagne et la France tout en apportant des clés de lecture originales sur le travail d’un metteur en scène, d’un comédien.’’ M-N BIGUINET, MAIRE DE LA VILLE DE MONTBÉLIARD “Merci pour ce moment poignant d’Histoire ! “ ANNICK LE NY, FRANCE BLEUE ALSACE S pesctacle mettant en scène les deux premiers morts de la guerre, français et allemand, « Trop tôt pour mourir » plonge le public dans l’intimité de deux jeunes hommes devenus des héros, des martyrs et des exemples pour toute une génération. Protagonistes involontaires d’un drame historique quasi romanesque, ils deviennent bien malgré eux le symbole du destin commun des deux nations. Ainsi, le caporal Peugeot et le sous-lieutenant Mayer retrouvent l’espace d’un instant, dans une mise en scène chargée d’émotion et soutenue par des chants poignants, les chemins de la Mémoire, où quel que soit le destin, il demeure toujours « Trop tôt pour mourir »…
  3. 3. Catalogue • P4 Catalogue • P5 L’idée et l’envie de ce spectacle tiennent dans la présentation et la mise en valeur, à travers une pièce de théâtre, d’un évènement majeur de l’Histoire récente. Au travers des échanges entre les deux hommes, apparaissent en filigrane les enjeux liés à la réconciliation des deux nations et la naissance du moteur de l’Europe en construction. La problématique est donc double, il s’agit à la fois de montrer les circonstances du rapprochement des deux peuples et l’émergence, dans le débat politique développé par les deux chefs d’État, de la construction d’une communauté européenne. Le spectacle comprend des images d’archives et des témoignages rares qui mettent en perspective les évènements. Il revient sur les principaux faits qui vont illustrer le processus qui mènera à la signature du Traité de l’Élysée, le 22 janvier 1963. Dans l’intimité des deux chefs d’État se joue le destin des deux nations. Les mots illustrent les sentiments de chacun et leur mise en abîme, devant un tel acte chargé de symboles et quasi inespéré au regard de l’histoire du siècle passé, ils jonglent avec l’espoir, la grandeur et l’élan visionnaire. Outre un intérêt historique indéniable et des qualités artistiques véritables, ce spectacle donnera aux spectateurs de précieuses clés de compréhension des relations qui lient aujourd’hui l’Allemagne, la France, les Français et les Allemands. AUTEUR Lionel Courtot METTEUR EN SCÈNE Philippe Huriet DISTRIBUTION Alain Moussay Jean-Philippe Meyer Lionel Courtot avec la participation de Catherine Javaloyès RÉGISSEUR LUMIÈRE Suzon Michat RÉGISSEUR SON ET VIDÉO Michaël Lefèvre DURÉE DU SPECTACLE 1h05 Le traité “ Une des plus importantes séquences de l’ histoire de l’Europe remarquablement interprétée par Alain Moussay et Jean Philippe Meyer. Merci de l’avoir si intelligemment restituée. Bravo à Robert Walter de l’avoir produite. “ ROBERT GROSSMANN L eTraité»présentelesmomentsclésdelanaissance du couple franco allemand,à travers la mise en perspective de la rencontre des deux personnages historiquesdevenusmythes:legénéralDeGaulle, chef de l’État français et Konrad Adenauer,Chancelier de la République fédérale allemande. Ces deux hommes incarnent l’histoire en marche et le rêve d’union. Par leur volonté, en effet, l’entente entre les deux peuples devient une réalité, symbolisée par la signature d’un traité fondateur,moins de 18 ans après la fin de la deuxième Guerre Mondiale.
  4. 4. Catalogue • P6 Catalogue • P7 SPÉCIAL MAI 68 (REPRISE 2017/2018 ) À travers l’amitié et le destin de quatre jeunes filles, témoins de l’Histoire, le récit nous plonge dans une chronique alléchante des Trente Glorieuses,rythmée par les chorégraphies des soeurs George. Un spectacle qui se veut vif,passionné et un brin provocateur, comme le furent ces années folles… Ce spectacle s’inscrit dans une volonté de revenir à des moments clefs de l’histoire contemporaine, afin de saisir les bouleversements sociaux et culturels qui ont modelé le monde moderne, en revenant sur les ambiguïtés de chaque époque. Il s’agit ici de s’attacher à comprendre le passage d’une société conservatrice et assez traditionnelle, à une société moderne ayant remis en cause son fonctionnement patriarcal. L’élan qui anime Le Vent de Mai est donc certes celui de la contestation étudiante, mais plus encore celui de l’émancipation féminine, qu’aucune crise économique ni aucune croyance ne saurait aujourd’hui remettre en question… Le vent de mai “ En nous associant avec Fanny et Noémie George, qui font pour l’occasion leurs premiers pas au théâtre, nous avons voulu donner une énergie nouvelle à nos créations, celles jusqu’ici présentées avec l’Atelier du Premier Acte, en offrant au public un nouveau plongeon dans le passé, histoire sans doute d’oublier un peu le présent… Le temps, par la danse, défile avec grâce et émotion, bercé par les tubes naïfs et enjoués de cette époque fleurissante. Sur scène, les quatre filles témoignent, émeuvent et offrent au public une énergie profonde, sincère et touchante, celle que provoque avec force le souffle du Vent de Mai… “ LIONEL COURTOT L a France des années 60 découvre la prospérité et retrouve sa place dans le concert des nations. Le pays connaît une croissance sans précédent et des mutations exceptionnelles, beaucoup trop rapides pour que cela n’ait de lourdes conséquences. Sous la présidence d’un homme d’État d’exception, célébré par l’Histoire, la France veut développer son progrès, restaurer sa puissance et assurer son indépendance… Mais la France des années 60, c’est aussi, avec le retour de de Gaulle au pouvoir, celle du drame algérien. C’est par lui et à travers le destin des Pieds-Noirs,que débute Le Vent de Mai. “ Il est interdit d’interdire “ AUTEUR ET METTEUR EN SCÈNE Lionel Courtot CHORÉGRAPHIES Fanny et Noémie George DISTRIBUTION Fanny George Louise Huriet Morgane George Noémie George RÉGISSEUR LUMIÈRE Suzon Michat RÉGISSEUR SON Michaël Lefèvre DURÉE DU SPECTACLE 1h20
  5. 5. Catalogue • P9Catalogue • P8 L’atelier du Premier acte LIONEL COURTOT Auteur et metteur en scène, directeur de la compagnie L’Atelier du 1er Acte, docteur en ethnologie et professeur, Lionel Courtot privilégie aujourd’hui la créationthéâtraleetlittéraire,etseconsacre désormais à ses activités d’auteur et metteur en scène. Ses pièces sont marquées d’une sincère empathie pour chacun des personnages présentés aux yeux des spectateurs, c’est sans aucun jugement qu’il nous rend ses observations, laissant toujours le public se faire son idée. L’auteur marque tout son travail de cette spécificité : il n’est pas, en effet, un seul spectacle qu’il n’ait créé qui ne soit pas un doux regard porté sur l’Homme,exception faite pour la pièce Le sang des abattoirs, qui se veut délibérément provocatrice. Il a mis en scène avec L’Atelier du Premier Acte, Le Grand Jour en 2008, Le Meilleur des Mondes Possibles en 2009, Le Sang des Abattoirs ean 2010, Le Champ de l’Oubli en 2011, Le Vent de Mai en 2012, Le Traité, ou la rencontre De Gaulle – Adenauer en 2013 et enfin Trop tôt pour mourir en 2014. En parallèle avec son activité de directeur d’une compagnie théâtrale, Lionel Courtot est également directeur d’une société de production basée à Strasbourg : Des mots d’un jour. Avec elle, il a produit et réalisé en 2013 L’Odyssée des Gospel Kids (disponible en DVD), un film documentaire sur la Marche des vivants en 2014, et prépare Pierres Vives, un film documentaire sur l’histoire de la communauté juive à Strasbourg. Il s’est lancé en 2013 dans l’écriture de scénario de bandes dessinées ; à ce jour, trois bandes dessinées sont déjà parues. - Electropolis, une folle histoire de l’électricité, BD, Édition du Signe 2015 - Paroles de scouts, tome 1, ouvrage collectif, Éditions TJ, 2014 - Trop tôt pour mourir, Éditions Des Mots d’un Jour, 2014 - Une histoire d’Alsace : l’AFGES, 90 ans au service des jeunes, Éditions du Signe, 2014 - Mazal, La Bonne Etoile ; l’histoire de l’ORT et de sa destinée,BD, Éditions du Signe, 2013 - Le Traité de l’Elysée, Éditions Des Mots d’un jour, 2013 - Le Sang des Abattoirs, Éditions du signe, 2011 - L’ethnodifférentialisme breton, Thèse de doctorat en sciences sociales, Éditions ANRT, 2006 - YS, adaptation théâtrale d’après la légende de la ville d’YS, Éditions Bargain, 2000 C réé par Lionel Courtot en 2006, L’Atelier du Premier Acte fut d’abord un cours de théâtre et une troupe amateur avant de se professionnaliser progressivement à partir de 2010, date de la création de la compagnie. Dans ses statuts, l’association a pour objet la création, le développement et la promotion artistique. Elle a pour objet de favoriser, développer et promouvoir des actions et des projets dans un champ d’intervention artistique, culturel, éducatif, et social ; la production, réalisation, création, diffusion des productions culturelles destinées à tous publics. Depuis quelques années, elle multiplie ses collaborations avec des artistes locaux, comédiens, metteurs en scène, danseurs, chorégraphes, compositeurs, chanteurs, plasticiens, réalisateurs... Par la volonté de son créateur de prendre part à un important développement artistique varié, l’association participe peu à peu à la création et la diffusion de nouveaux projets ayant pour ambition de produire des créations originales. Elle se donne également la possibilité, par tous les moyens légaux, d’aider à l’organisation d’autres structures de spectacles. En 2014 et pour la troisième saison de suite, L’Atelier du Premier Acte travaille sur une thématique historique concernant le rapport franco-allemand. Après avoir abordé l’Occupation avec le spectacle Le Champ de l’Oubli puis la Réconciliation dans la création Le Traité, célébration de l’amitié franco-allemande, l’Atelier s’intéresse aux débuts de la Grande Guerre dans une pièce ayant obtenue le label du centenaire de la Première Guerre Mondiale du ministère de la culture et le label 14-18 de la région Alsace. L’Histoire peut devenir pour le théâtre un sujet passionnant, vaste, pédagogique et parfois polémique. L’Atelier du Premier Acte a choisi d’en faire un axe privilégié mais non exclusif de son développement. En 2015, l’Atelier prévoit de créer son premier spectacle de danse, en collaboration artistique avec Saori Jo et Fanny George. L’Atelier va également travailler à la mise en scène des concerts de plusieurs artistes et groupes de musique locaux : Jewly, Une abeille dans le Bonnet... La compagnie s’illustre chaque année un peu plus comme une référence culturelle d’une force créatrice certaine puisqu’elle propose, d’une année sur l’autre, la création d’un nouveau spectacle... En 2016, elle participera activement à la création de la comédie musicale Babel l’héritage, et, en fin d’année, à une très ambitieuse adaptation théâtrale des Chênes qu’on abat, le célèbre essai d’André Malraux, relatant la rencontre entre ce dernier et le Général de Gaulle. er atelier du Il compte déjà parmi ses ouvrages:
  6. 6. Catalogue • P11Catalogue • P10 A venir FANNY GEORGE Chorégraphe & interprète Titulaires d’une licence en Arts du Spectacle Danse et anciennes gymnastes de haut niveau au CREPS de Strasbourg, FannyetNoémieGeorgesontàprésentdanseuses professionnelles. Fortes de leur expérience de sportives, elles mêlent leurs qualités de souplesse etd’acrobatieauxtechniquesjazz,contemporaine et classique ce qui leur donne la possibilité de s’adapter à des demandes extrêmement variées. NOÉMIE GEORGE Chorégraphe & interprète En 2009, les deux soeurs se distinguent dans l’émission Incroyable Talent sur M6 et se qualifient en demi-finale. Elles commencent ensuite une collaboration régulière avec la Cie Ecuidess, puis avec la Cie Motus Modules, la Cie Les Mômes de Lo et travaillent pour l’Opéra du Rhin. Elles se prêtent également au chant depuis 2011 en participant chaque année à la tournée estivale du cabaret alsacien La Choucrouterie. Avec l’Atelier du Premier Acte et la pièce Le Vent de Mai, elles se lancent dans le théâtre en 2012... A venir A venir ◊ 2014 : Trop tôt pour mourir Du19au23septembre :PréO,Oberhausbergen Les 10 et 17 septembre : Théâtre Municipal, Montbéliard ◊ 2013 : Le Traité 13 janvier : PréO, Oberhausbergen 25 janvier : Stattstheater, Karlsruhe (Allemagne) 26 janvier : Théâtre Municipal, Montbéliard 2 février : L’Odyssée, Strasbourg 5 février : Théâtre Municipal, Colmar 30 mars : KIT, Karlsruhe (Allemagne) 13 mai: Berlin (Allemagne) 2 juillet : Stattstheater, Karlsruhe (Allemagne) 26 septembre : Tuttlingen (Allemagne) 3 octobre : Théâtre de la Manufacture, Nancy ◊ 2013 : Le temps d’un été (en collaboration avec l’association Regards d’Enfants) 21 mai : Hilton, Strasbourg 9 juin : PMC, Strasbourg 14 juin : Stützheim Terre vivante Juin 2015 Spectacle de danse conçu par Lionel Courtot sur une musique originale de Saori Jo. Cette mise en mouvements théâtralisée de la musique accompagnée de vidéos, dans une allégorie d’une nature en danger, révèle le talent des deux interprètes, Fanny et Noémie George au service d’un message écologique et poétique. Voix d’Outre-Guerre, la mort des poètes 2014 - 2015 Lecture musicale à trois voix de poèmes de Péguy, Stadler et Owen Spectacletrilingue,avectraductions,aveclaparticipationdeMaxime Pacaud, Jean-Philippe Meyer, Cécile Clauss et Thomas Bloch -joueur reconnu de glassharmonica et d’ondes martenot- dans le cadre d’un projet européen intitulé « 1914, la mort des poètes », en partenariat avec la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg et le Centre Charles Péguy d’Orléans. • 4 décembre, BNU, Strasbourg • 21 novembre, Centre Charles Péguy, Orléans Babel l’Héritage Mai 2016 En collaboration avec l’association Soundsitiv et Culture Angels Comédie musicale écrite et composée par Aurélien Benoilid etRaphaëlBloch,d’aprèslemythe de la ville de Babel. A partir d’une thématique universelle et d’une source d’inspiration intarissable, cet opus se révèle être un formidable hymne à la diversité culturelle. Palais de la Musique et des Congrès, Strasbourg ◊ 2012 : Le Vent de mai (reprise 2017-2018) 20 et 21 septembre : Fossé des Treize, Strasbourg ◊ 2011 : Le Champ de l’oubli (reprise en 2012) Les 28 et 30 juin, et 1er juillet : PréO, Oberhausbergen 28 janvier : Fossé des Treize, Strasbourg 24 mars : Plaine 23 juin : Stattstheater, Karlsruhe (Allemagne) 19 octobre : Espace Malraux, Geispolsheim 16 novembre : PréO, Oberhausbergen ◊ 2010 : Le Sang des abattoirs Les 2 et 3 juillet Créations originales SUZON MICHAT Régisseuse générale Après un BTS des métiers de l’audiovisuel et du son, Suzon Michat suit des cours de licence en cinématographie et photographie à l’Université Lumière à Lyon, avant de se perfectionner au sein des ateliers Lumières proposés par l’ARTUS à Strasbourg. Elle fait ses débuts avec l’Atelier du Premier Acte avec lequel elle poursuit fidèlement sa collaborationàchaquecréation.Spécialiséedans le milieu du spectacle, elle travaille depuis avec plusieurs compagnies strasbourgeoises, pour lesquelles elle s’occupe de la création lumière et de la régie générale des spectacles produits. Travaillant également en tant que technicienne d’accueil au Maillon, TJP et Pôle Sud, elle participe à plusieurs festivals strasbourgeois tels que : Premières, La Biennale Internationale Corps-Objet-Image, Nouvelles, Haute Tendance, mais aussi Les Nuits du Château de la Moutte à St Tropez, ainsi que Musicora à Paris. L’équipe de création MICHAËL LEFEVRE Régisseur son & lumière Issu d’un Master en marketing, management et conseil, Michaël est le co-fondateur de l’entreprise « Des mots d’un jour ». Il assure la réalisation technique de diverses réalisations web ainsi que la gestion de la structure. Intervenant dans l’enseignement technologique, spécialisé dans les outils du Web 2.0, Michaël centre sa pédagogie sur une approche expérimentale. Informaticien, technicien son & vidéo, il est à ce titre un pilier de l’Atelier du 1er Acte. Passionné d’informatique, de vidéo et des arts de la scène, Michaël est le maître d’œuvre de l’aspect technique et administratif des projets menésparlacompagnie.Saperspicacitépermet de trouver des solutions aux défis techniques rencontrés d’où son surnom de «Mic-gyver».
  7. 7. Partenaires Contacts atelierdupremieracte@gmail.com METTEUR EN SCÈNE Lionel COURTOT 06.87.28.48.72 lionelcourtot@desmotsdunjour.fr RÉGISSEUR LUMIÈRE Suzon MICHAT 06.58.76.48.86 suzon.michat@gmail.com RÉGISSEUR SON ET VIDÉO Michaël LEFEVRE 06.26.25.48.86 michael.lefevre@desmotsdunjour.fr

×