Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
Les guerres de
Yougoslavie
La Yougoslavie de TITO
Slovènes-catholiques
Croates-catholiques
Serbes-orthodoxes
Monténégrins -orthodoxes ou musulmans
Ma...
Les origines de la guerre
1980: mort de Tito crise
de l' Etat unique
1989: chute du mur de
Berlin-> fin de l'équilibre
ent...
La fin de la Fédération
yougoslave
mai 1991: premiers
incidents sanglants entre
Serbes Et Croates
13 juin 1991: l'armée
yo...
Juillet 1991: les Slovènes
chassent l'armée fédérale de
leur territoire
Invasion de la Croatie : -siège
de Vukovar - début...
La Bosnie- Herzégovine
Population à parts presque
égales entre : -
musulmans de langue serbo-
croate -
Croates catholiques...
Le guerre de Bosnie
Armée serbe entame le
long siège de Sarajevo.
12.000 victimes parmi les
habitants en 3 ans.
Cruautés sans nom
Serbes ouvrent des
camps de concentration.
Terreur de tous parts
100.000 morts sur une
population de 4 m...
Force de réaction
spéciale
Juin 1995: Force de
réaction spéciale créée
par l'ONU Intervention
en juillet en Bosnie
contre ...
Juillet 1995: massacre
de de Srebrenica (8.000
morts)
Les Accords de Dayton
Novembre 1995: accords
conclus à Dayton (Ohio, États-
Unis) sous l'égide du président
américain, déb...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guerre de yougoslavie

1 067 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Guerre de yougoslavie

  1. 1. Les guerres de Yougoslavie
  2. 2. La Yougoslavie de TITO Slovènes-catholiques Croates-catholiques Serbes-orthodoxes Monténégrins -orthodoxes ou musulmans Macédoniens- orthodoxes République fédérale Six républiques Cinq nations Quatre langues Trois religions 2 alphabets 1 seul parti communiste
  3. 3. Les origines de la guerre 1980: mort de Tito crise de l' Etat unique 1989: chute du mur de Berlin-> fin de l'équilibre entre les 2 blocs Nationalistes serbes revendiquent l' hégémonie au sein de la Fédération yougoslave Slobodan Milosevic Chef du parti communiste Veut devenir président -> joue la carte du nationalisme serbe
  4. 4. La fin de la Fédération yougoslave mai 1991: premiers incidents sanglants entre Serbes Et Croates 13 juin 1991: l'armée yougolsave ( dominée par les Serbes) lance des attaques d'artillerie en Croatie. -> début de la guerre
  5. 5. Juillet 1991: les Slovènes chassent l'armée fédérale de leur territoire Invasion de la Croatie : -siège de Vukovar - début des déplacements des populations Européens laissent faire Milosevic 15 janvier 1992: la communauté européenne reconnaît l'indépendance de la Croatie, de la Slovénie et de la Macédoine, mais n'intervient pas! Force FORPRUNO impuissante
  6. 6. La Bosnie- Herzégovine Population à parts presque égales entre : - musulmans de langue serbo- croate - Croates catholiques - Serbes orthodoxes Mars 1992: nationalistes serbes proclament la République serbe de Bosnie- Herzégovine Avril 1992: indépendance de la B.-H. reconnue par la communauté européenne
  7. 7. Le guerre de Bosnie Armée serbe entame le long siège de Sarajevo. 12.000 victimes parmi les habitants en 3 ans.
  8. 8. Cruautés sans nom Serbes ouvrent des camps de concentration. Terreur de tous parts 100.000 morts sur une population de 4 millions 1/2 de la population est déplacée ou exilée
  9. 9. Force de réaction spéciale Juin 1995: Force de réaction spéciale créée par l'ONU Intervention en juillet en Bosnie contre les Serbes L'OTAN elle-même engage en représailles des frappes aériennes brutales sur la Serbie.
  10. 10. Juillet 1995: massacre de de Srebrenica (8.000 morts)
  11. 11. Les Accords de Dayton Novembre 1995: accords conclus à Dayton (Ohio, États- Unis) sous l'égide du président américain, déboucheront sur un fragile partage de la république bosniaque entre Serbes d'un côté et Croato-Musulmans de l'autre. Le 14 septembre 1995, en dépit de plusieurs sursauts et massacres, dont celui les Serbes doivent reconnaître leur défaite.

×