LE CINÉMA DANS la société des réseaux<br />Téléfilm Canada<br />Février 2011<br />David Rollert<br />Philippe Le Roux<br />
Les réseaux sociaux sont…<br />D’énormes possibilités de progrès social et culturel<br />Une grande menace de la vie privé...
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Observons les jeunes canadiens<br />Observons les jeunes canadiens<br />Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />18%<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />32%<br />
41%<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />37%<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />60%<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />80%<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />52%<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />71%<br />
Le tourisme : premier marché 2.0<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Les fournisseurs deviennent collaborateurs <br />Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Film in a networked society<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />44<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />45<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Trent Reznor’s formula:CwF + RtB = $<br />
Connectwithyour fans<br />Create a community of fans ahead of time<br />Involve and mobilizethiscommunity<br />Think of th...
Reasons to Buy<br />Offer an experience (sensoral, temporal, or social)<br />Target each niche accordingly (young people, ...
$<br />Diversify revenue models (product placements, physical and virtualspinoffs, games, etc.)<br />Reduce production cos...
Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
Thank you.<br />
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le cinéma dans un monde d'interactions

1 043 vues

Publié le

Dans une société ou les contenus perdent leur valeur financière aux yeux du public, comment le cinéma peut se repositionner et profiter de ce nouveau paradigme.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 043
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • De Woodstock à mai 68 en passant par Bill Gates et ses erreurs de jeunesse, cela fait 40 ans que les jeunes nous annoncent que la société va changer
  • La nouvelle génération ne nous dit plus que la société va changer. Elle nous montre qu’elle a radicalement changé.Le passage de l’autorité au réseauLe passage de l’imageà la réputationLe passage de la communication à la conversationLe passage de l’institutionnel à l’interpersonnelLe passage du ponctuel au continuLe passage du planifié au temps réel
  • Que nous sommes passés d’une société industrielle reposant sur le pouvoir des institutions politiques,industrielles, commerciales, financières ou médiatiques…
  • Pour une société d’interactions basée sur les réseaux sur lesquels les jeunes d’aujourd’hui sont branchés en permanence qu’ils soient 2, 5 ou 10 000 !
  • À une société de réseaux, basée sur les interactions, les conversations, la mobilité et la dynamique sociale des réseaux informels et adhocs.
  • La meilleure façon de comprendre ce changement c’est d’observer cette fameuse génération et ses comportements. SRG, un firme de recherche de Toronto centaines de jeunes canadiens de 12 à 25 ans. quand ils se réveillent le matin, comment prennent-ils des nouvelles de leur monde,
  • 18% lisent un journal imprimé avec leur déjeuner (breakfast)
  • 32% écoute la radio en se préparant
  • CLIC 41% en regardant la télé
  • Par contre 37% s’informe de leur monde en textant ou en lisant des sms sur leur cellulaire. C’est 2x plus que les journaux, plus que la radio presque autant que la télé.
  • [transition to older people]Et 60% le font via le email ou facebook sur leur PC, c’est 50% de plus que la télévision !1-way &gt; 2-way J’en vois certains se dire :« c’est pas grave, mes films ne visent pas les jeunes, 30years &gt; online is for geeks15 years &gt; internet is for kids10 years &gt; mp3s for geeky kids (today in Québec, 40+!)Mais la plus belle démonstration, c’est Facebook…
  • Facebook a été lancé le 4 février 2004par des jeunes étudiants américains pour des jeunes étudiants américains. 7 yearslater, more thanhalf of Québec, including &gt;1/4 ofretireesIn the 70s, rock turnedfrom music for kids to for adultsToday, canyou imagine life without internet? Withoutyour mobile phone?This speed feels more like a revolutionthan an evolution.The rupture is more like the sort of change ourgrandparentsexperienced, movingfrom rural to urban lifeindustrial society
  • Premier impact de ce changement : le contenu n’est plus le roi Lookat how young people use televisiona medium created by previousgenerationsand theirAD AGENCIES. Les données sortent de la même étude « Digital Life Canada ».
  • Premier constat : 80% des jeunes canadiens regardent des vidéos sur leurs appareils mobiles que ce soit un SMART TELEPHONE, un iPod ou un lecteur Mpeg. On est loin du MOVIE THEATRE et de la grille horaire!
  • 52% regardent la télé avec un ordi sur les genoux LA PLUPART DU TEMPS  !Lots of us do this, but half of young people don’teventhink of watching TVwithout a computer
  • 71% chattent pendant qu’ils regardent la télévision. Ils le font sur Facebook, Messenger, SMS, watching TV meansbeingconnected to peersBaby boomers &gt; content iskingWetalked about the content of a game, tv show, movieStop talking – okayTurn off TV – never!Today, the opposite.Conversation « istheiroxygen »Not fun to say, content is no longer kingDoesthatmeanitdoesn’tmatter?NO!Just thatqualityisnecessary, but no long sufficientIt’snow a question of the entireexperienceYour film becomes a catalyst for thoseexperiencesThat’s how people willhappily open theirwallets (or Paypal) I love moviesI don’tparticularlylikemovietheatres(geek, I like the sound and projection, but not the arcade environment)Compared to that, BitTorrent looks pretty goodNot expensive, more comfortablethanshlepping to theatre3D?
  • Deuxième impact de ce changement de paradigme : vos consommateurs ont pris le contrôle de votre positionnement marketing. Peu importe les messages et le placement média, aujourd’hui, ce n’est plus votre image qui compte d’abord mais votre réputation. Regardez ce fantastique message publicitaire produit pour United…
  • Ce message est fabuleux, il nous touche, il nous émeut il exprime beaucoup sans mot. Cette campagne a d’ailleurs gagné de nombreux prix et United a investi 250 M$ en placement média en Amérique du Nord Le problème,une jeune chanteur canadien du nom de Dave Carroll a décidé de voyager son groupe à bord d’United durant sa tournée.
  • Et ça n’arrive pas qu’aux États-Unis, vous n’avez qu’à demander aux gens de Bell qui font face à ce vidéo qui a déjà rejoint près d’un million de québécois.Qui parmi utilise Google ? Euh, pardon, baissez les bras. Qui parmi vous n’utilise pas Google ?...
  • NielsenWorldwide50,000 peopleEssayons de comprendre commentcette puissance des conversations sur les réseaux. Pour celaregardonsuneenquêteque Nielsen a menéauprès de 50 000 consommateurs à travers la planète. Personne ne sera surprisque nous faisonsuneconfiancepresquetotale aux recommandations de nosproches. Par contre, on constateque les opitnionsque des inconnuspublientsur un site web ont 2 fois plus d’influenceque la publicitéque la compagnievaafficher à coté! Est-cequevousmettezdeuxfois plus de budget dans les commentaires des internautesquedansvotrepublicité ? Vousvousdemandezsurement comment celas’implique à un film....
  • reach 600,000Tout le monde connait le succès qu’ont connu des films comme Blair Witch Project ou Paranormal Activity grâce au bouche à oreille. Mais je voudrais illustrer l’accessibilité de cette approche avec un exemple local à budget limité. Celui du Bourgeois gentilhomme. Non, non rassurez-vous, personne n’est en train de produire un film sur la vie de Mr. Jourdain, je fais référence à la pièce dont le TNM a confié la mise en scène à Benoît Brière l’année dernière. Je ne sais pas si vous avez vu la pièce, la plupart l’ont adoré sauf les critiques qui ont été dérangés par l’exubérance de la mise en scène de monsieur B. Une situation prévisible face à laquelle le TNM nous a demandé de faire face en concevant une campagne basée sur les interactions. Nous étions 4 semaines avant le lancement de la pièce en pleine période des fêtes. Nous avons donc décidé d’embaucher deux acteurs pour qu’ils personnifient sur Twitter monsieur et madame Jourdain ainsi que la marquise Dorimène. Imaginez trois huluberlus du 17ème siècle débarquer sur Twitter pour commenter l’actualité et converser en alexandrin. Cela a été completé avec une présence sur l’agenda social expérimental d’ARTV ainsi que des vidéos backstage sur Viméo. En 4 semaines, la campagne a mobilisé plus de 1 000 personnes qui participaient activement à la dynamique de réseau et à travers lesquelles nous avons rejoint 600 000 personnes. La pièce à battu ses objectifs de remplissage de salle et de supplémentaires. La campagne a d’ailleurs été plusieurs fois récompensée avec plusieurs prix décernés par l’industrie du marketing au Québec comme à l’International. Ah oui, j’oubliais ! Le budget de placement média web était de… 0$. Nous n’avons rien payé à Twitter ou à Viméo et avons pu donc investir le budget dans ce qui a de la valeur aujourd’hui, les interactions.
  • Troisième impact de ce changement : Les experts n’ont plus le monopole de l’expertise et les consommateurs peuvent devenir vos collaborateurs…
  • Faintheartis a low-budget British comedy about a guywhowants to play a medieval CHARACTERThought to be first film created by social mediaCrowdsourcing, starting in 2006Audience submitted or selected all elements, based on a synopsis of the SCREENPLAY, includingcast and musicCommunity of 1.7 million fansFilm wasfinanciallysuccessful, showing in theatres in Europe and sellingwell on DVD……despitebeingavailable free on MySpace2006-2008, NetFlix CanadaFaintheart, une comédie britannique sur un homme qui aime jouer au personnagemédiéval, est le premier film entièrement réalisé dans les réseaux sociaux. En fait c’est un projet lancé par MySpace et Vertigo dans un mode de crowdsourcing total. C’est sur MySpace que tous les éléments du film ont été soumis et sélectionnés par la communauté. Depuis le synopsis du scénario jusqu’au casting en passant par le réalisateur et la musique tout est passé par la communauté. Cette approche a permis de créer une communauté de 1,7 millions de fans avant le lancement, ce qui a permis à cette comédie sans prétention et à petit budget d’avoir un sucès honorable en salle et en DVD même si elle était disponible gratuitement sur le site de Myspace.
  • La réussite de ce projet a incité Paulo Coelho à s’associer à MySpace pour la réalisation du film « The ExperimentalWitch » basé sur son roman « The wizard of Portobello ». Le projet enrichi par la participation des professionnels et des MOVIE-GOERS film de 380 minutes diffusé sur le web uniquement, un long métrage de 90 minutes diffusé en salle et en DVD et une version de 52 minutes pour la télévision. festival de Rome que le film a été présenté première mondiale.
  • Le crowdsourcing peut aller encore plus loin Ridley Scott en faisant appel au public pour lui fournir le matériel du film qui a été monté à partir des 80 000 séquences que lui a fourni la communauté. Le film a été projeté en première mondiale au dernier Sundance le mois dernier et National Geographic a annoncé prendre en charge la distribution en salle aux États-unis qui débutera en juillet prochain.
  • Mais le crowdsourcing ne sert pas juste pour le contenu il peut servir pour le cycle de vie du film. IronSky est une comédie de Science fiction autour de nazis installés sur la darkside of the moon. ce film finlandais est produit en collaboration avec la communauté le financement, la réalisation, la production et la mise en marché aux cotés de maisons de production traditionnelles. L’autre particularité du film c’est qu’il utilise pleinement les nouvelles technologies pour ne couter que 8,5M$, soit une fraction du INVESTMENT de productions de ce type.
  • le tournage a été complété en Australie il y a deuxsemaines,actuellement en post production. Pendant ce temps là, la communauté est en train de se mobiliser pour lui assurer le plus grand rayonnement possible. cette carte de Google Maps montre l’évolution de la demande autour du monde.
  • Les clefs du succès de ce projet sont exploité les nouvelles technologies pour réduire le budget sans remettre en cause la qualité de la production qui implique des professionnels de renom tant derrière que devant la caméra. La deuxième clef a été de mobiliser la communauté dans tous les aspects du film (scénario et casting compris). membres de la communauté = ambassadeurs mobilisés pour faire un succès de LEUR film. Mais la grande leçon a pris plusieurs années pour bâtir une communauté solide autour du succès de Star Wreck, une parodie de Star treck qu’ils ont réalisé avec peu de moyens après son lancement en 2005 en téléchargement gratuit est rapidement devenu un phénomène viral sur Internet et un bon succès de ventes DVD et télévision à travers la planète.
  • C’est ce qu’a compris le groupe Relativity Media,un producteur de films reconnu avec 200 films produits ou en cours13 milliards de revenus en salle et obtenu 43 nominations aux oscars. Afin de pouvoir bénéficier d’une communauté solide lorsqu’ils en ont besoin, ils ont créé leur propre espace social sur le web, IamRogueautour du cinéma et de ses autres activités qui rejoint aujourd’hui plus de 35 millions de personnes.
  • Le financement par la communauté ne touche pas que la production.PeopleForCinema est un site français qui invite les gens à participer au financement de la distribution une logique d’investissement. Des dizaines de films sont proposés la fiche de production, l’information financière, la stratégie de lancement. les films qui font appel à ce modèle ne sont pas les plus petites productions.Non seulement le distributeur peut réduire son investissement propre Sil bénéficie aussi de la puissance du réseau qui va vouloir faire mousser le film pour récupérer sa mise. Pour l’instant les investissement sont de minimum 20 euros mais on peut imaginer bientôt une approche de PAY-PER-VIEW
  • Lyse Lafontaine
  • 50% la première journéeCompleté en 1 semaine !!!Director/Producer: Alexandra Sicotte-Lévesque Director of Photography: KaterineGiguère Co-Producers: Yanick Létourneau (Periphéria), Alessandro Pavone Editor (demo): ElricRobichonVeryspecialthanks to Christian Jaeger Deitch for his constant help and supportThe film has alsoreceivedfinancial support from the Canadian Independent Film &amp; VideoFund, and SODEC (Société de Développement des Entreprises Culturelles du Québec)
  • Dernière référence,« Him, Her and Them », le premier film Facebook doit être à la fois interactif et unique pour chacun vu qu’il s’alimentera de votre profil et de votre graphe social sur Facebbok…
  • À découvrir sur un « wall » près de votre profil dans quelques semaines…
  • Connectwith fans + Reasons to buyTrent Reznor, le célèbre musicien et producteur de NineInchNails, réputé pour sa multitude de succès sur Internet basés sur la gratuité de sa musique a partagé la formule qui lui sert de guide dans tous ses projets. Le succès d’un modèle d’affaire repose sur la combinaison d’une connection étroite avec ses fans (ConnectWith Fans) et de leur offrir des raisons d’acheter (Reasons To Buy). Cette formule est également bonne pour l’industrie du cinéma.
  • Peer-to-peer
  • Vendez une expérience (sensorielle, temporelle ou sociale) Ciblez chaque niche (jeunes, femmes, adultes, etc.)Pensez à la salle de cinéma comme une option pas une finalitéCréez des objets avec une valeur propreDéveloppez le transmedias et le transplateformesDonnez des raisons positives de payer, pas négatives
  • For producersonly?It’s a question of innovation added to creativity, not necessarily a limit to creativityAre the social-media films great films? We’llsee. Not yet, probably.But I guaranteetherewillbe a Fritz Lang of social media film, and probably a Leni Riefenstahl as wellWhy not a Canadian?Diversifier les modèles de revenus (placement de produit, produits dérivés physiques et virtuels, jeux, etc.)Réduire les coûts de production pour les adapter au marché (et non le contraire)Être dans l’expérimentation permanente pour les prochaines annéesPasser d’une industrie de la gestion à une de l’innovation
  • Et lorsque vous doutez, rappellez-vous ce jeune homme de 30 ans, WaelGhonim, qui depuis son bureau à Abu Dhaib a créé une page Facebook en hommage à un jeune blogueur égyptien assassiné et qui a servi à déclencher la révolution égyptienne.
  • Si Wael en animant une simple page Facebook a pu rassembler des millions d’égyptiens dans la rue dans un pays ou Internet ne rejoint que 25% de la population, vous devriez pouvoir remplir vos salles facilement 
  • Le cinéma dans un monde d'interactions

    1. 1. LE CINÉMA DANS la société des réseaux<br />Téléfilm Canada<br />Février 2011<br />David Rollert<br />Philippe Le Roux<br />
    2. 2. Les réseaux sociaux sont…<br />D’énormes possibilités de progrès social et culturel<br />Une grande menace de la vie privée<br />Un outil de créativité collective<br />Une source de dinancement<br />La fin des modèles d’affaires de la culture<br />Une façon d’apprendre ce que les gens pensent et ressentent<br />Un bouleversement de nos façons de faire<br />Une bulle qui va exploser<br />2<br />
    3. 3. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    4. 4. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    5. 5. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    6. 6. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    7. 7. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    8. 8.
    9. 9.
    10. 10.
    11. 11.
    12. 12.
    13. 13. Observons les jeunes canadiens<br />Observons les jeunes canadiens<br />Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    14. 14. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />18%<br />
    15. 15. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />32%<br />
    16. 16. 41%<br />
    17. 17. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />37%<br />
    18. 18. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />60%<br />
    19. 19. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    20. 20.
    21. 21. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />80%<br />
    22. 22. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />52%<br />
    23. 23. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />71%<br />
    24. 24. Le tourisme : premier marché 2.0<br />
    25. 25.
    26. 26. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    27. 27. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    28. 28. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    29. 29. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    30. 30.
    31. 31. Les fournisseurs deviennent collaborateurs <br />Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    32. 32. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    33. 33. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    34. 34. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    35. 35. Film in a networked society<br />
    36. 36. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    37. 37. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    38. 38. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    39. 39.
    40. 40. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    41. 41. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    42. 42. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    43. 43. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    44. 44. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />44<br />
    45. 45. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />45<br />
    46. 46.
    47. 47. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    48. 48. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    49. 49. Trent Reznor’s formula:CwF + RtB = $<br />
    50. 50. Connectwithyour fans<br />Create a community of fans ahead of time<br />Involve and mobilizethiscommunity<br />Think of them as a partner, not an audience<br />Use social media to linkeverythingtogether<br />Takeadvantage of peer-to-peer – instead of fallingprey to it<br />
    51. 51. Reasons to Buy<br />Offer an experience (sensoral, temporal, or social)<br />Target each niche accordingly (young people, women, adults, cinephiles, etc.<br />Think of the movietheatre as an option, not as an end in itself<br />Createobjectswith a value of theirown<br />Workacross media and platforms<br />Givereasons to pay<br />
    52. 52. $<br />Diversify revenue models (product placements, physical and virtualspinoffs, games, etc.)<br />Reduce production costs to adapt to the market (not the otherwayaround)<br />Experimentcontinuously<br />Move frommanaging to innovating<br />
    53. 53. Entreprise 2.0, la disparition des frontières<br />
    54. 54.
    55. 55. Thank you.<br />

    ×