Cp b mie-global-socialmedia_03092012(3)

196 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
196
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cp b mie-global-socialmedia_03092012(3)

  1. 1. Contact presse : Paolo Ghilardi   Téléphone : 01 56 03 13 02    Email : pghilardi@i‐e.fr    COMMUNIQUE DE PRESSE   Les plus grandes entreprises internationales diversifient leur présence sur le  web pour mieux converser avec les internautes  Paris, 03 septembre 2012 – Burson‐Marsteller i&e publie la 3ème édition du « Global Social Media Check‐up », une étude mondiale qui scrute l’utilisation des réseaux sociaux par les 100 premières entreprises du classement Fortune. La tendance est à la diversification des formats et des points de contacts  digitaux  afin  de  proposer  des  plateformes  toujours  plus  interactives.  Le  succès  est  au rendez‐vous.  Des entreprises toujours plus présentes et actives sur les médias sociaux : Cette étude  s’intéresse à l’évolution de la pratique des grandes entreprises  sur les réseaux sociaux les plus populaires : Twitter, Facebook, YouTube et, pour la première fois, Google Plus et Pinterest. En 2012 et sur la base du classement Fortune 100 :  • 87  %  des  entreprises  utilisent  au  moins  un  réseau  social  pour  communiquer  avec  leurs  parties prenantes, contre 84 % en 2011 et 79 % en 2010.  • 82 % ont au moins un compte Twitter, contre 77% en 2011. Twitter reste la plateforme la  plus appréciée pour des prises de parole corporate.  • 79 % sont présentes sur YouTube via une chaîne corporate, contre 57 % en 2011.  • 74% disposent d’une page Facebook corporate, contre 61% en 2011.  • Au‐delà de leur simple présence, les entreprises accroissent l’animation :  o 93 % des pages Facebook corporate sont mises à jour de façon hebdomadaire.  o Sur Twitter, les entreprises suivent un nombre croissant de « twittos ». En effet, en  moyenne, elles suivent 2 062 comptes en 2012 contre 731 en 2010 ! « Ce qui est impressionnant, cest la façon dont les entreprises s’engagent avec leurs publics : 79 % des  entreprises  engagent  des  conversations  sur  leurs  comptes  Twitter  à  l’aide  de  retweets  et  des mentions.  70  %  des  entreprises  répondent  aux  commentaires  laissés  sur  leurs  murs  Facebook.  » commente  Maxime  Drouet,  directeur  des  stratégies  digitales  chez  Burson  Marsteller  i&e.  «  Les citoyens  veulent  interagir  et  communiquer  avec  ces  grandes  entreprises,  et  ces  plateformes constituent un accès direct, d’où leur succès auprès des internautes ».      
  2. 2. Contact presse : Paolo Ghilardi   Téléphone : 01 56 03 13 02    Email : pghilardi@i‐e.fr   Des entreprises de plus en plus suivies par les internautes  • Le  nombre  moyen  de  «  followers  »  par  compte  Twitter  corporate  a  presque  triplé  pour  atteindre  14  709  en  2012  alors  qu’ils  n’étaient  que  5 076  en  2011.  Chaque  entreprise  est  mentionnée en moyenne 55970 fois sur Twitter tous les mois.  • Sur Facebook, le nombre moyen de « Like » par page corporate a augmenté de 275 % depuis  2010 pour atteindre 152 646 « Like » en 2012.  • Les chaines corporate Youtube enregistrent chacune en moyenne plus de 2 millions de vues  et 1669 abonnés.  Une  présence  plus  diversifiée  pour  mieux  interagir  avec  les  publics  en  fonction  des  géographies, thèmes ou encore des services   • Une fois qu’elles maîtrisent leur présence sur les réseaux plus classiques (Facebook, Twitter  et Youtube), les entreprises n’hésitent plus à se développer sur les nouveaux médias sociaux.  Ainsi :  o 48 % des entreprises sont maintenant sur Google Plus.  o 25 % des entreprises ont des comptes Pinterest.  • Les  entreprises  du  classement  Fortune  Global  100  possèdent  un  nombre  croissant  de  comptes sur chaque plateforme avec une moyenne de 10,4 pages sur Facebook contre 2,1 en  2010, 10,1 comptes sur Twitter, 8,1 chaînes sur YouTube, 2,6 comptes sur Google Plus et 2  comptes sur Pinterest.  • « Létude de cette année révèle une tendance intéressante : la diversification des formats et  des points de contact digitaux, a déclaré Philippe Paillart, PDG de Burson‐Marsteller i&e.   « Depuis  2010,  il  est  intéressant  de  voir  l’élargissement  des  canaux  de  communication  des  entreprises.  Elles n’hésitent pas à  expérimenter et s’installer sur les  espaces de plus en plus  appréciés par les internautes comme Pinterest. »   Pour accéder à l’analyse complète de cette étude, cliquer ici.  À propos de cette étude • Cette  année,  Burson‐Marsteller  s’est  associé  avec  Visible  Technologies,  le  leader  international  en  matière  de  surveillance  des  médias  sociaux  pour  les  entreprises,  qui  a  fourni  des  données  inédites  sur  les  conversations  de  ces  entreprises sur les réseaux sociaux.   • Les données ont été recueillies en février 2012 sur la base de lactivité des entreprises du classement Fortune Global  100 sur les réseaux sociaux suivants : Twitter, Facebook, YouTube, Google Plus et Pinterest.  • La taille de léchantillon varie selon les pays et régions : US = 29 entreprises, Europe = 45 entreprises, Asie‐Pacifique =  23 entreprises, Amérique latine = 3 entreprises.  • Les  comparaisons  mentionnées  ont  été  faites  à  partir  des  études  précédentes  réalisées  par  Burson‐Marsteller :  la  première édition Burson‐Marsteller Global Social Media Check‐up, publiée le 23 février 2010, et la deuxième, publiée  le 15 février 2011. Les données ont été recueillies par léquipe de recherche de Burson‐Marsteller Worldwide.  
  3. 3. Contact presse : Paolo Ghilardi   Téléphone : 01 56 03 13 02    Email : pghilardi@i‐e.fr     A propos de Burson‐Marsteller i&e  En  France,  Burson‐Marsteller  i&e  (www.burson‐marsteller.fr),  agence  leader  en  Relations  Publics  et  communication corporate, met au service de ses clients ‐ entreprises, marques et institutions ‐ les expertises de 150 collaborateurs réunis au  sein  de  9  départements :  études  et  planning  stratégique,  Marque,  Corporate,  Accompagnement  du  changement, Crise/Affaires publiques/Concertation, Hi‐tech, Santé/nutrition, Digital et Créations. Créée en juin 2012 par l’union de Burson‐Marsteller Paris et di&e, deux agences référentes sur le marché français, Burson‐Marsteller  i&e  permet  à  ses  clients  davoir  un  accès  au  réseau  international  Burson‐Marsteller  (156  bureaux  intégrés  et affiliés dans 108 pays). Burson‐Marsteller est membre du groupe de communication WPP. A propos de l’expertise digitale de l’agence Fort de 10 experts totalement dédiés au digital, le département Stratégies Digitales de Burson‐Marsteller i&e intervient à 3 niveaux complémentaires : management de la e‐reputation (digital check‐up, veille  analytique, déploiement de stratégies proactives), conception d’outils digitaux (mini‐sites, sites institutionnels et brand content),  management de la conversation sur les réseaux sociaux. Notre équipe intervient actuellement aux cotés de nombreuses entreprises, marques B2B/B2C et institutions.  Elle  est  dirigée  par  Maxime  Drouet  et  Guillaume  Canton  en  est  le  directeur‐adjoint.   Au  niveau  européen, lexpertise digitale de notre réseau est coordonnée par Matthias Lüfkens qui fut de 2004 à 2012 le directeur des stratégies digitales du Forum de Davos.   Pour plus d’information sur Burson‐Marsteller i&e :  ► Page Facebook : www.facebook.com/BursonMarsteller.ie   ► Fil Twitter : twitter.com/#!/B_M_ie    ► Blog : www.bmparisblog.com/     

×