LA RSE MADE IN CHINA : mythe(s) et réalité(s)BEIJING, 13 février 2012                    UE82 - Mondialisation et Ressourc...
LA RSE EN CHINE : mythe(s) et réalité(s)    SOMMAIREINTRODUCTION : problématique générale                                 ...
LA RSE EN CHINE : mythe(s) et réalité(s)    INTRODUCTION : problématique généraleHistoire : quand la Chine ne veut pas sav...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.1. Histoire du développement de la RSE en ChineLa trois...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.1. Histoire du développement de la RSE en Chine La cons...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine    1.1. Histoire du développement de la RSE en ChineLa R...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.2. La législation du travail chinoise vs. les normes O....
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.2. La législation du travail chinoise vs. les normes O....
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.2. La législation du travail chinoise vs. les normes O....
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois˃ ...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois˃ ...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois> ...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois• ...
Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine2.1. La RSE chinoise et ses paradoxes•   Les travailleurs...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas     2.2. Logique RSE des entreprises chinoises      Grille ...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas  2.2. Logique RSE des entreprises chinoises     Grille GRI ...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas    2.2. Logique RSE des entreprises chinoises  I LOVE FOXCO...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas2.3. Logique RSE des entreprises étrangères- organisation GI...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas2.3. Logique RSE des entreprises étrangères- WE, un projet P...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas2.3. Logique RSE des entreprises étrangères- WE, un projet P...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas      2.4. Etude de cas : EE France vs. EE Allemagne > CARRE...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas  2.4. Etude de cas : EE France vs. EE Allemagne   > CARREFO...
Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.4. Etude de cas : EE France vs. EE Allemagne> Ce qu’il fa...
la RSE en Chine – mythe(s) & réalité(s)CONCLUSION :Romantisme .fr, business attitude .us & .deBack to the business !Le PCC...
la RSE en Chine – mythe(s) & réalité(s)CONCLUSION :Romantisme .fr, business attitude .us & .dePrime aux entreprises fidèle...
ANNEXESBibliographie>   Ouvrages et dossiers•    Les entreprises françaises et allemandes en Chine, E&P, Martine Le Boulai...
ANNEXESBibliographie>   Etudes et sites•    Corporate Social Responsibility »Made in China«, Eileen Lübcke, Klaus Ruth, Il...
ANNEXESFigure 1: the other side of apple II / 8-31-2011 / Report NGOBenchmark des approches RSE de leur sous-traitance amo...
ANNEXESBienvenue « iPAD City »source : journal métro - 15 décembre 2011                                     UE82 - Mondial...
ANNEXESCarte de la migration de la main-dœuvre rurale : zones d’origines et dedestinations en Chine                  ++: P...
ANNEXES – dernière nouvelleCroissance, coup de froid sur les BRICsource : journal Les Echos - 13 févrIer 2012             ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rse chine 3 b_lconseil_v13fev12

3 149 vues

Publié le

LA RSE MADE IN CHINA : mythe(s) et réalité(s)

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 149
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rse chine 3 b_lconseil_v13fev12

  1. 1. LA RSE MADE IN CHINA : mythe(s) et réalité(s)BEIJING, 13 février 2012 UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine
  2. 2. LA RSE EN CHINE : mythe(s) et réalité(s) SOMMAIREINTRODUCTION : problématique générale … p. 02PARTIE I. RSE : norme internationale appliquée au continent chineI.1. Histoire du développement de la RSE en Chine … p. 03I.2. La législation du travail chinoise vs. les normes OIT … p. 06I.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois … p. 09PARTIE II. ETAT DE LART - LA RSE CHINE EN 2011 & ETUDE DE CASII.1. La RSE chinoise et ses paradoxes ….p. 13II.2. Logique RSE des entreprises chinoises … p. 14II.3. Logique RSE entreprises étrangères - organisation GIZ … p. 17II.4. Etude de Cas : EE France vs. EE Allemagne … p. 20CONCLUSION … p. 23ANNEXES … p. 25 UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 1
  3. 3. LA RSE EN CHINE : mythe(s) et réalité(s) INTRODUCTION : problématique généraleHistoire : quand la Chine ne veut pas savoir qui sont ses milliardaires…En chine, quand les chiffres sont mauvais, on les ignore.Le gouvernement a refusé de publier le coefficient de GINI pour la population urbaine (23/01/12). Indice de GINI : cet indice mesure les inégalités de revenus dans un pays donné.• Valeur « 0 » = indique une égalité théoriquement totale,• Valeur « 1 » = toutes les richesses sont concentrées sont concentrées dans les mains d’une seule personne.Valeur GINI (11) : 0.38 avec Revenu moy. Citadin = 2928 EUR, Revenu moy. Campagne = 853 EURValeur des fortunes chinoises (11) : 50 personnes ont gagné > 1 Milliard USD, les Top 3 > 10 Milliards USDDéclaration du bureau national des statistiques : «… il est impossible d’avoir des informations fiables sur les hauts revenus… » Corruption Perception Index (China ranking *) : 2002 = 59e/178, 2010 = 78e/178 Human Development Index (2011 rankings / UNDP): 101e /187 (Hong Kong / Macau > Tibet)Enseignement : sur le critère de justice sociale, l’économie chinoise est une fabrique d’inégalités et de reproduction du dessein deKarl MARX concernant l’état final de l’économie capitaliste, c’est-à-dire une concentration du capital (ie richesse) dans des mainscapitalistiques de plus en plus petites. Le gouvernement chinois se situe dans le paradigme de la « théorie du voile » et de faitcontrarie toutes ses avancées dans le déploiement sur le continent d’une politique globale RSE.En terme de RSE : Pourquoi ce retournement chinois ? quel a été le point de départ de ce processus RSE ? quels sontles critères saillants de la RSE ? quels résultats visibles ? quels scénarii pour l’économie chinoise à 3 ans face àl’effondrement de la solvabilité des clients USA, Europe ?* www.transparency.org UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 2
  4. 4. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.1. Histoire du développement de la RSE en ChineLa troisième session plénière du Comité social issu du XVIe congrès du PCC a formulé la « conception scientifique dudéveloppement » en 2003, puis le concept de la société harmonieuse, lancé par le président chinois, Hu Jintao.> En 2006, la sixième session plénière du XVIe Comité central a adopté les décisions du Comité central du PCC sur les grandesquestions concernant la construction d’une société socialiste harmonieuse: • Continuer à placer l’homme au centre des préoccupations, • Persévérer dans le développement scientifique et assurer le développement social et économique des villes et des régions rurales, • Persévérer dans la politique de réforme et d’ouverture sur l’extérieur, • Poursuivre l’extension de la démocratie et de la législation en créant un Etat socialiste géré dans le respect des lois conformément à la stratégie fondamentale d’administration de l’Etat, • Traiter correctement les rapports entre la réforme, le développement et la stabilité en promouvant l’harmonie sociale à travers la réforme, de la consolider à travers le développement et de la garantir par la stabilité, • Préserver la direction du Parti communiste chinois et unir toutes les forces sociales dans la construction du pays. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 3
  5. 5. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.1. Histoire du développement de la RSE en Chine La construction d’une société harmonieuse est le but ultime de la responsabilité sociale des entreprises, cette responsabilité est l’élément clé et fondamental pour la contribution de la part des entreprises à la construction de cette société harmonieuse. > La RSE demande aux entreprises chinoises de dépasser l’état d’esprit traditionnel porté sur les profits, la maximisation des profits étant une question dialectique. • La RSE inclut tout d’abord les responsabilités économique et juridiques: les entreprises doivent respecter toutes les lois et réglementations , • Le deuxième niveau d’action de la RSE comprend les obligations morales et philanthropiques, c’est-à-dire toutes les activités que la société attend des entreprises sur la base du volontariat, • Le troisième et plus récent développement de la RSE se réfère clairement à la nécessité d’innovation à la fois dans la gestion et dans les produits concernant en première ligne les entreprises prêtes à se mondialiser. > La RSE est souvent confondue avec une action caritative, considéré comme « un éveil de la conscience citoyenne des entreprises » et une activité complémentaire à la fois de l’économie de marché et de l’action du gouvernement; ˃ Une nette division géographique des pratiques RSE est à observer: on constate plus d’activités diversifiées et plus de rapports annuels sur les questions sociales dans les villes du sud, de la côte est et à Hongkong, en Chine continentale le concept RSE est plus orienté vers le respect de la loi, les conditions de travail et la fraude fiscale. ˃ Politique actuelle de RSE menée par le gouvernement: • L’instruction de la SASAC (State-Owned Assets Supervision and Administration Commission) concernant la RSE dans les entreprises d’état (SOE – State-Owned Enterprises); • La norme CSC 9000 T pour le secteur du textile et de la confection. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 4
  6. 6. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine 1.1. Histoire du développement de la RSE en ChineLa RSE chinoise se lit dans la transition accélérée d’un économie dirigée à une économie de marchéC’est-à-dire : le Passage d’un marché fermé à une économie ouverte, d’une production agricole vers une production industrielle.> culturellement : il est plus important de maintenir de bonnes relations, que d’appliquer strictement les règles,• La RSE chinoise est sous la contingence du résultat économique : instabilité et géométrie variable des règles contractuelle• Face aux exigences RSE accrues des multinationales, les entreprises chinoises intégrées dans des flux logistiques amont – aval, ont historiquement répondu selon les réalités et les pratiques du gouvernement local. Puis par action du gouvernement central afin de sécuriser les flux commerciaux, il y a eu le déploiement d’une norme RSE sectorielle (textile)  l’Etat joue le rôle de leader par son action de régulation à marche forcée, la RSE s’étend des entreprises d’Etat au secteur privé.> une gestion modulée des parties prenantes selon la nature du sujet• les gouvernements locaux, devraient être les interlocuteurs principaux des entreprises en chine, dans la régulation de tous les aspects de la vie pratique de l’entreprise (éco, juridique, financier, admin, social et culturel),• Le gouvernement national pour les questions politiques liées à la RSE (ie environnement & droit de l’homme),• Le poids des logiques de réseau « GUANXI » qui complexifie le pilotage des parties prenantes pour les firmes étrangères,> parvenir au mariage de Confucius et de la RSE : « Il faudrait pouvoir étendre le contexte familial aux parties prenantes de la RSE,explique le Professeur Liu. Selon les valeurs traditionnelles, on considère le client comme un parent, plutôt que comme un roi, et onconsidère les fournisseurs et les distributeurs comme des frères, plutôt que comme un élément de la chaîne de valeur »  Adapterles valeurs familiales chinoise à la RSE - Pr. Liu, novethic.fr> le pays a inscrit la responsabilité sociale des entreprises dans la loi sur les sociétés : Loi sur les sociétés de la Républiquepopulaire de Chine (révision 2005). UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 5
  7. 7. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.2. La législation du travail chinoise vs. les normes O.I.T.Domaine OIT Législation chinoise Conformité OIT- Age minimum d’emploi 15 ans // 16 ans oui- Congé de maternité 45 jours // 90 jours après la naissance oui- Discrimination interdit // interdit oui- Droit de congé après un an // après un an oui- Durée de congé 3 jours // min. 5 jours oui- Heures supplémentaires doit être réglementé // 36 par mois oui- Jours de travail/semaine 6 // 6 oui- Jours fériés doivent être accordés // min. 4 jours fériés légales oui- Liberté d’association doit être accordée // non-existant non- Paiement des heures sup. > salaire horaire appliqué // existant oui- Préavis de licenciement doit exister // 30 jours (des deux côtés) oui- Protection de l’emploi en cas de maladie, grossesse // existant oui- Salaire minimum fixé // garanti oui- Temps de travail/jour 8h // 8 h oui UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 6
  8. 8. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.2. La législation du travail chinoise vs. les normes O.I.T.> La Chine dispose d’un code du travail bien élaboré dont la question principale est sa mise en application.> La législation actuelle offre toutefois des faiblesses pour éluder les versements des prestations prévues par la loi: • Des contrats sont résiliés peu de temps avant la fin de la période dun an afin de ne pas devoir payer le congé légal. • Les travailleurs sont licenciés avant de pouvoir bénéficier des paiements de retraite.> Le respect de ces normes de travail est également problématique sur d’autres points : • Le paiement des salaires nest pas documenté, donc le minimum salarial est difficile à vérifier. • Il n’y a pas de relevés sur les heures supplémentaires ce qui ne permet pas la vérification du travail effectif des travailleurs chinois.> Même dans le cas d’une publication de données statistiques par les entreprises, il faudrait être prudent sur son exactitude. C’estainsi que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) fournit ses propres chiffres concernant les accidents mortels dans lesentreprises chinoises, qui diffèrent nettement des chiffres officiels rapportés.> Les rapports des médias et des ONG sur les conditions de travail désastreuses sont aussi surprenants par rapport à lalégislation du travail : • On y aborde les horaires de travail de plus de 16 heures par jour et de 7 jours par semaine, la protection insuffisante en cas de maternité, des salaires impayés et le travail des enfants.. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 7
  9. 9. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.2. La législation du travail chinoise vs. les normes O.I.T.Taylor expert : « Industrial Relations in China », 2003donne quatre raisons pour le manque defficacité de la législation du travail:1. Le code du travail actuel détermine globalement les droits individuels des travailleurs, mais renonce cependant à définirclairement et incontestablement les responsabilités juridiques pour la mise en œuvre de ces normes de travail et à établir dessanctions en cas dinfractions.2. Les travailleurs des entreprises privées ont seulement une faible conscience collective et sont rarement syndiqués.Les syndicats qui ont été admis du côté de l’employeur, sont en règle générale sous contrôle de la direction de l’entreprise et fontpartie de l’ACFTU (All China Federation of Trade Unions).3. Les fonctionnaires de ladministration locale ne sont pas intéressés à améliorer les conditions de travail des ouvriers, car leursintérêts personnels correspondent à ceux des employeurs. Ils mènent souvent une relation corruptible avec les entreprises dansleur district.4. Labondance riche de main-dœuvre « bon marché » en Chine promeut encore plus la position dominante déjà existante delentrepreneur.> Législation chinoise en évolution: un droit chinois écrit qui commence à émerger, l’institution judiciaire reste très attardée,éviter les procès locaux (i.e. entreprises étrangères)  un droit du travail qui devient plus protecteurs pour les salariés (GrandesVilles) et un PCC volontaire pour développer une meilleure protection sociale. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 8
  10. 10. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois˃ Les exigences des multinationales par rapport aux vérifications et certifications jouent un rôle prépondérant dans les relations avec les fournisseurs chinois et apportent ainsi une prise de conscience sur le sujet « RSE ».˃ Pour les entreprises chinoises, ces audits internes organisés par les multinationales pour vérifier la conformité avec leurs propres normes sociales auprès des fournisseurs posent une vraie problématique. En effet, ces fournisseurs sont confrontés à une multitude de contraintes, car chaque entreprise possède ses propres spécificités d’où la nécessité pour les fournisseurs de s’adapter à une multitude de contraintes parfois différentes.˃ Selon les experts de la GIZ, les producteurs chinois pourraient s’engager uniquement à respecter les normes du travail et à pratiquer une politique de RSE que lorsqu’elles produiraient pour le marché international. Le fait de le reproduire pour le marché domestique risquerait de nuire à la compétitivité de ces entreprises. En même temps on surveille étroitement les principaux grands fournisseurs dans le cadre du rapport social au travail, cependant les sous-traitants de ces derniers ne sont guère contrôlés, ce qui peut créer un vrai décalage sur le terrain.˃ L’imposition des codes de conduite étrangers différents, notamment la norme SA 8000, a été ressenti par les fabricants chinois comme une forme de protectionnisme, une stratégie des occidentaux pour ralentir le développement en Chine. En conséquence, le gouvernement chinois a voulu réagir et a élaboré en 2005 une norme de management RSE dans le textile et l’habillement : le China Social Compliance 9000 for the Textile and Apparel Industry, la CSC 9000 T.˃ Néanmoins beaucoup d’entreprises en Chine se sont engagées dans un processus de management en mettant en application le Global Compact des Nations Unies, le SA 8000 ou encore l’ISO 26 000. Comme base fondamentale de lensemble de ces normes s’appliquent les normes de lOIT en grande partie intégrée dans le droit du travail chinois.˃ L’approche de la RSE est fondée sur la détermination de ces quatre normes les plus importantes : UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 9
  11. 11. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois˃ Le Global Compact: « The UN Global Compact with business » est un catalogue général sur les codes de conduite convenu entre lOrganisation des Nations Unies sous la direction de Kofi Annan et des entrepreneurs ou représentants renommés ("leaders from civil society") en 2000.• Le GC lui-même ne fournit aucune norme en particulier, mais uniquement le cadre, afin de déterminer les normes et les intervenants qui sont nécessaires pour accomplir des audits sociaux au niveau local;• Aucun monitoring n’est organisé de la part de lorganisme du GC. On met plutôt l’accent sur le processus du « peer review » pour des entreprises organisées en réseaux locaux, accompagnées par les ONG et qui forment le cadre de soutien.• Lavantage pour les entreprises chinoises qui sadaptent à un agenda social et à un cadre (d’actions) éthique, consiste à les mettre dans la meilleure position de négociation face au marché international. En effet, les entreprises intéressées par le sujet de la RSE sur le marché chinois sont principalement des entreprises multinationales ou des grandes entreprises chinoises dÉtat.˃ L’ISO 26000: Les chinois participent également à lélaboration des normes ISO 26 000 tout en précisant quil ne s’agit pas de développer une norme RSE, mais une norme RS (responsabilité sociétale, aussi appelé la norme ISOSR) qui devrait trouver son application non seulement auprès des entreprises, mais aussi auprès des organisations sans but lucratif, des administrations et des associations.• Du côté chinois, il y a quelques experts qui prennent la partie des consommateurs ce qui est remarquable sachant que les consommateurs chinois n’ont pas encore véritablement pris connaissance de leurs propres conditions de production.• Comme pour la norme du GC, on essaye seulement de créer des lignes directives pour lISO 26 000, les adaptations de ces normes devant tenir compte du niveau de développement économique de chaque pays et de leurs conditions culturelles respectives. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 10
  12. 12. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois> Le Social Accountability 8000 (SA 8000)norme facultative reposant sur les normes de lOIT et les conventions des droits de lhomme.• Le SA 8000 est aujourdhui lune des normes de certification la plus courante.Toutefois lattitude chinoise envers la norme SA 8000 se montre généralement sceptique et dédaigneuse  cette norme estconsidérée comme une norme américaine, et l’implémentation de normes étrangère s’oppose à la conscience nationale.• La plus grande contradiction à la législation chinoise est la formation de syndicats libres ancrée dans les normes de lOIT, ce qui n’est pas le cas en Chine, puisque chaque union syndicale doit être membre de lACFTU.• Le rejet du côté chinois peut également être une conséquence des rapports erronés des médias. En 2004, on commençait à communiquer dans la presse chinoise sur le mouvement « anti-sweatshop » et en particulier sur loctroi de licence du SA 8000 : « Some Chinese reporters, confused about the issue, wrongly reported that SA 8000 is a U.S. government ploy, unable to believe that a Western-based NGO can be nongovernment-sponsored and genuinely concerned with improving workers’ welfare». (Chan, A. » A New China? Some Hope for Optimism for Chinese Labor », dans : New Labor Forum 13, p.71, 2004)˃ Le CSC 9000 T: Cette norme sociale chinoise a été initialement développée et testée pour lindustrie textile.• En 2006 cette conception adaptée à la Chine soutenue et supervisée par le CNTAC (China National Textile and Apparel Council) a été implantée dans une petite sélection d’entreprises pilotes  sensibiliser les structures de l’utilité et des avantages des normes sociales au sein des entreprises bien au-delà des simples mesures d’audits déjà répandues en Chine. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 11
  13. 13. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine1.3. Normes et certifications appliquées au cas chinois• Il s’agit avant tout de convaincre le management du secteur textile déjà en grande partie privée (seulement 10 % des entreprises restent d’état) et de mettre en avant le renforcement du « self-assessment and self-evaluative competencies».• On établit en particulier une méthodologie pour mettre en œuvre des codes de conduite tenant compte des lois et des réglementations chinoises existantes, qui seront utilisées comme guide pour l’implémentation de normes sociales.• Pendant que le SA 8000 représente une norme de certification alors que le CSC 9000 T ne vise pas la certification, mais lamélioration des compétences dans la propre évaluation des entreprises chinoises.• Les dix domaines d’intervention de la norme CSC 9000T:o Système de gestion (instructions destinées à l’amélioration continue de l’entreprise)o Contrat de travail (dans le secteur textile il y a principalement des travailleurs migrants sans contrat)o Travail des enfants (< 16 ans)o Interdiction du travail forcé ou obligatoireo Heures de travail (8h/jour, 40h/semaine, 36h supp./mois)o Salaires et protection socialeo Syndicats et conventions collectives ( la norme ne mentionne pas la liberté syndicale et la négociation collective)o Discrimination (égalité des droits entre hommes et femmes)o Harcèlemento Hygiène et sécurité sur le lieu de travail (y compris les installations sanitaires et les dortoirs) UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 12
  14. 14. Partie 1. RSE : norme internationale appliquée au continent Chine2.1. La RSE chinoise et ses paradoxes• Les travailleurs ruraux migrants:o En 2004, le nombre de travailleurs ruraux migrants atteint 140 millions, soit environ 20 % des travailleurs ruraux.o La principale raison de cette migration des zones essentiellement rurales (Sichuan, Anhui, He’nan, Gansu) vers les zones urbaines (Beijing, Shanghai ainsi que les capitales provinciales) est la recherche d’opportunités de travail non agricole et la fuite de la pauvreté.o La plupart des travailleurs migrants gagnent un revenu mensuel allant de 300 yuan (36 dollars) à 600 yuan (72 dollars).o Environ un tiers des travailleurs migrants sont des femmes et 70% des travailleurs migrants ont entre 16 et 35 ans.o La plupart des travailleurs migrants sont employés pour des petits travaux généralement considérés comme sales, dangereux et difficiles et que la population locale ne veut pas effectuer.• Les mines chinoises:o Associer RSE et mines chinoises semble paradoxal, d’autant plus que la question des mines illégales fait de l’ombre à toute l’industrie. (Seules 41 des 250 mines de manganèse dans le district de Xiushan ont des permis officiels!)o Le nombre de morts par an dans les mines de charbon est estimé supérieur à 10 000 et en 2004, le directeur de l’administration d’Etat pour la sécurité au travail, Wang Xianzheng, déclarait 600 000 mineurs souffrant de pneumoconiosis. (Ce nombre est en augmentation de 70 000 par an.)o Conséquences lourdes du côté environnemental et santé: suite aux perpétuelles explosions, les eaux souterraines sont asséchées, les rivières locales noircies par les déchets toxiques, les récoltes et arbres détruits par la pollution de l’eau d’irrigation, les villageois souffrent de maladies neurologiques dues aux métaux lourds.o Le principal problème vient de la collusion entre propriétaires des mines et gouvernements locaux: les officiels reçoivent les pots de vin afin de contourner les lois et laisser opérer les propriétaires de mines en toute illégalité. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 13
  15. 15. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.2. Logique RSE des entreprises chinoises Grille GRI ITEM DETAIL DIAGNOSTIC NOTATION EXEMPLE EVOLUTION léconomie chinoise capte la réduire le coût du poids de l’activité basse qualification, bas 2000 yuans / mois ≈ marge étroite entre bas salaireEMPLOIS demande mondiale de sous- travail sous-traitance salaire, forte durée travail 210 euros > 60 H/sem & besoin de soigner image RSE traitance low cost suite à grèves en 2010, PCC planORGANISATION DU maillon flux intégrée chaine quinquennal 2011-2015, droit du industrie : mode taylorien management directif usines Toyota, HondaTRAVAIL logistique global multinational travail pour encadrer la relation salarié - employeur climat social tendu – maintien du monopole du absence de liberté loi chinoise 2001 contraire à affaire FOXCONN pas évolution : unicité syndicaleRELATIONS SOCIALE liberté syndicale PCC sur le droit et syndicale lart.2 convention 87 de lOIT (syndicat = bureau historique du PCC mouvement syndical DRH)SANTE SECURITE non prioritaireFORMATIONEGALITE DETRAITEMENT 10% de la surface cultivable chine verte : reste un scandale du lait à CT : politique massivePOLITIQUE non une agriculture extensive mondiale pour nourrir 20% concept vertueux (+++ : contaminé à la dimportation mais freinée par laENVIRONNEMENTALE préoccupation & OGM de la pop. Mondiale pesticides & engrais) mélamine spéculation sur matière première 16 / 20 des villes les plus 80% des WEEE du (+) Tx mortalité & maladie – rôle duPOLLUTION ET dégré de mégalopole polluées au monde localisées coût : 54 Md USD / an monde entier en flux Blacklisting entreprise étrangèreGESTION DES DECHETS pollution en Chine entrant (recyclage) (PCC)UTILISATION DES des ressources pollution lourde et persistance eau 75% eau potable polluée volume : 2,2 M3/Hab/anRESSOURCES limitées décennaleCHANGEMENT 2e émetteur C02 au monde problème récurrent de essaim de mobylette de PCC met en place des mesures : gaz à effet serre mégalopoleCLIMATIQUE (1° USA) santé publique 2T Scooter électriquePROTECTION DE LA Destruction vs déforestation & 78% de l’électricité est issue Pas de retour au vivant de barrages du Mékong (70 2006 : KPI PIB vert pour encadrer lesBIODIVERSITE électricité barrage du charbon certaines zones M hab. menacés) externalités négatives UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 14
  16. 16. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.2. Logique RSE des entreprises chinoises Grille GRI ITEM DETAIL DIAGNOSTIC NOTATION EXEMPLE EVOLUTION (++) : Villes du Sud et Est - depuis fin 2010 : PCC les parties prenantes localesIMPACT SUR imposé par les pays de fracture géographique sur le Barycentre HK : rapports souhaitait reprendre la RSE concept floux nont pas la même grille deSOCIETE la vieille Europe Taux de reporting RSE ONG hygiène et santé au main sur le thème RSE - lecture travail quid crise 2012 ? se soustraire à lobligation saffranchir des normes en absence de normes aversion des contraintes imposées de travailler à des prix Faible taux deACTIVITE DE LA termes de conditions de travail uniformes en terme de décideurs chinois à par les donneurs concurrentiels tout en progression de la RSE,SOCIETE avant de pouvoir conclure des conditions de travail entre la RSE dordres étranger supportant des mesures voir régression (crise) contrats de fabrication les entreprises et zones géo. sociales exploitation dune main persistance du système maintenir un réservoir les travailleurs en 2000, 140 millions dœuvre spéciale chantiers de permis de résidenceSOUS TRAITANCE / construction du stadium de main dœuvre à bas migrants de population constructions ou dans usines (HUKOU) attachant louvrierFOURNISSEUR nid dhirondelles JO (2008) coût - rapport NGO - (Mingongs) flottante des zone économiques paysan à son lieu de affaire FOXCONN (APPLE) spéciales naissance déploiement Top > down non respect des contrats signés persistance de frein logique de rentabilité CT sans prise en compteLOYAUTE DES maximiser le tout - si la solution peut être culturel : pas de efficacité chinoise pilote la loyauté des contingence locale avecPRATIQUES économique remplacée par une autre désaccord ou mauvaise pratiques coexistence pratique de solution qui maximise le profit nouvelle au «N+1 » passe-droits rôle des NGO et réseauxAUTRES ACTION RSE CSC 9000 système de gestion garantir des conditions dans secteur textile sociaux : Weibo (twitterDROITS LHOMME (2005) commerciale "RSE" les sous-traitantes textiles… chinois) UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 15
  17. 17. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.2. Logique RSE des entreprises chinoises I LOVE FOXCONN : décomposition de la problématique de stratégie RSESe faire oublier des ONG (suicides, rapports ONG, grèves)Le transfert de la production de la côte est vers l’intérieur par Foxconn (2011)• Coût du travail : -50%• Marché de l’emploi captif, main d’œuvre servile La RSE située géographiquement à l’aide des autorités locales condition de travail : la ruée vers l’ouest ! dumping social d’une province à l’autre Zhengzhou - Foxconn Valley : 100 000 ouvriers • Nouvelle zone industrielle high tech • 5H de train - Pekin • Autoroute, Aéroport, accès au port Shangai • 94 millions d’habitants • Zone historique des migrants • Sal. moy. ouvrier : 1500 yuans / mois (180 E) • pas de taxe les premières années UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 16
  18. 18. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas2.3. Logique RSE des entreprises étrangères- organisation GIZ Le projet CSR de l’organisation allemande GIZ basé sur les projets de différents partenariats PPP: • Le ministère fédéral allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ) et le ministère du Commerce de la République Populaire de Chine (MOFCOM) ont signé un accord pour un projet sino-allemand concernant la RSE avec une durée totale de 5 ans (2007 -2012) qui est mené par la Coopération Internationale Allemande (GIZ) GmbH et le Département de l’OMC du ministère du Commerce de la République Populaire de Chine. • Il comprend le niveau macro (national), méso (les gouvernements provinciaux) et micro (des projets pilotes au niveau des entreprises afin de développer les meilleures pratiques) et est basé sur une approche globale en présence d’acteurs multiples. • Les objectifs des projets PPP entre la GIZ et les différentes entreprises ou organismes publics visent à inciter les institutions gouvernementales chinoises et les entreprises à intégrer la responsabilité sociale dans leurs stratégies. • Ces objectifs prennent en compte trois composants principaux : o Le renforcement du dialogue avec des institutions de l’état chinois sur la RSE, le but est d’élaborer une stratégie pour le déploiement de la RSE au niveau politique et économique tout en considérant les conditions sociales et politiques de la Chine. o L’instauration des partenariats public-privé qui aident les entreprises chinoises à développer et mettre en œuvre des stratégies efficaces leur permettant de communiquer avec les acteurs concernés de manière plus intensive. o La promotion des échanges internationaux sur la responsabilité sociale des entreprises qui a pour but de conduire à une plus grande prise de conscience au travers de nouvelles connaissances, de transfert de savoir-faire et d’une coopération renforcée. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 17
  19. 19. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas2.3. Logique RSE des entreprises étrangères- WE, un projet PPP entre Tchibo et la GIZProjet PPP entre Tchibo (producteur de café, de textile et d’accessoires) et la GIZ / - Amélioration dans le monde de la qualité des projets sociaux• Le projet WE (Worldwide Enhancement of Social Quality, http://www.we-socialquality.com) mené par Tchibo et la GIZ, est un projet pilote consacré à lamélioration des conditions de travail dans les entreprises de production en Thailand, Bangladesh, Chine du Nord et Sud.• Le projet comporte une approche novatrice par lamélioration de normes sociales standards: Il souligne la nécessité effective dun dialogue en interne entre l’encadrement et ses salariés. S’ajoute à cela une plateforme déchange entre les détaillants, les importateurs et les fournisseurs.• Lobjectif du projet: réaliser des progrès significatifs concernant les conditions de travail dans les installations de production dAsie qui y participent et développer les organisations locales de formation en vue détablir un mandat à long terme pour proposer des formations tout au long de la carrière selon les normes sociales standards dans le pays où est implanté le projet.• Après la fin de la phase pilote, le concept de qualification sera ouvert aux sociétés commerciales et à dautres installations de production en vue d’élever le modèle de référence.• La durée du projet a été fixée à trois ans (septembre 2007 à août 2010). Le budget du projet s’élevait à 2,6 Mio d’Euros dont Tchibo a financé 55% et le BMZ (ministère du développement et de la coopération) 45%. 14 workshops avec à peu près 60 participants d’une vingtaine de fournisseurs ont été organisé en Chine.• Les projets de dialogue sont en principe ciblés pour établir et améliorer la communication interne dans l’entreprise en se référant au concept du dialogue social (« social dialogue ») développé par l’OIT et se focalisent surtout sur la participation aux processus à l’intérieur de l’usine et sur la mise en place de structures efficaces de dialogue. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 18
  20. 20. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas2.3. Logique RSE des entreprises étrangères- WE, un projet PPP entre Tchibo et la GIZ• Concernant le projet WE, les managers et les ouvriers suivent un processus en six phases: 3: Définir 4: Chercher 6: Etablir 1: Identifier 2: Analyser 5: Trouver des des des plans le problème les causes des accords objectifs solutions d’actions• La méthodologie du projet met l’accent sur:o assurer un échange ouvert et développer des relations de confiances entre les managers et les ouvriers,o introduire des structures de communication comme par exemple des tables rondes, comités etc.,o initier les participants à prendre des décisions eux-mêmes et à résoudre les problèmes d’une manière coopérative et dans un processus rationnel.• Ceci peut être considéré comme une façon de renforcer l’appartenance (« ownership »), d’augmenter la motivation, de créer des structures autonomes pour un changement sur le long-terme, vers le respect des normes sociales et l’amélioration de la performance économique.• Mise à part d’une augmentation de la productivité, la moitié des usines en Chine du Nord a noté dans leurs interviews une baisse importante de leurs accidents de travail et du taux de rejet (dû aux mesures de santé et sécurité implémentées dans le cadre du projet WE et grâce à plus de l’appartenance des salariés vis-à-vis de leur usine).• En Chine du Sud les mêmes tendances pouvaient être observées : toutes les usines pouvaient baisser leur taux de rejet et trois entreprises pouvaient baisser leur taux de turnover des salariés de 12%, 5% et 38%.• Comme en Chine du Nord les impacts constatés sur la performance économique ont été déduit du fait qu’en discutant les challenges ensemble entre le management et les ouvriers, les solutions trouvées par le dialogue ont mené à une baisse de taux de rejet ou de rotation d’emploi et à une augmentation de la productivité de l’usine. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 19
  21. 21. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.4. Etude de cas : EE France vs. EE Allemagne > CARREFOUR CHINE : décomposition de la problématique de stratégie RSE OBJECTIF DIAGNOSTIC PLAN ACTION KPI RESULTATS • PB stratégique RSE : lancement filiale fondé sur la commercialisation des produits de porc • Scénario filiale : • Groupe Carrefour - filiale de qualité selon des normes internationales changer les QUI Chine de traçabilité mais inadaptés aux goûts conso mentalités locales locaux et coûtant plus chers au producteurs afin de rendre locaux compatible les éleveurs locaux aux • une réglementation locale contraignante et • résolution de processus normes Groupe • devenir un des leaders de la diversement appliquée échec / difficulté a permis de QUOI Carrefour • 2.0 Mds USD distribution alimentaire • problème de dissonnance cognitive trouver les leviers de • problème de gestion des parties prenantes développement en chine OU • CHINE • tête de pont : province de Guangdong QUAND • 1995 • recruter : banquiers, • procédure itérative échec- • stratégie RSE fondées sur • absence de sponsors locaux supports au • mailler les réseaux locaux et fournisseurs, agentsCOMMENT succès pour identifier les bons les relations publiques déploiement des opérations Carrefour recruter les bons sponsors immo, représentants des sponsors locaux collectivités • difficile de gagner la • ces connexions réussies • dans la culture chinoise : il ne suffit pas de confiance des partenaires • sélectionner et identifier des • les sponsors établissent entre Carrefour et GUANXI = rendre service à lautre pourle conquérirPOURQUOI chinois sans GUANXI (= courtiers culturels locaux les ponts avec les réseaux capital social organisationnel • la relation entre les parties se construit petit relations de réseau à la (sponsors) locaux support au développement à petit dans le temps chinoise) local de Carrefour CHINE UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 20
  22. 22. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.4. Etude de cas : EE France vs. EE Allemagne > CARREFOUR CHINE : la stratégie RSE fondées sur les relations publiques Grille GRI ITEM DETAIL DIAGNOSTIC NOTATION EXEMPLE EVOLUTION Certaines Après 3 ans, Carref. Chine exploitations agricoles était prête à commercialiser Collaboration active des Impacts de Carrefour Forums sur la ont mis en pratique le produit de porcSANTE autorités chinoises et des Mise en place dune fondation dédiée Chine sur les règlements question de les méthodes de répondant aux normes deSECURITE associations de conso. de 15 à la sécurité alimentaire de distribution de sécurité alimentaire production qualité Carrefour groupe => grandes villes produits de porc conseillées par la filiale Carrefour a réussi Carrefour Chine son Guanxi Certains fonctionnaires du Résultat: sélection 1 En dépit dun prix plus Organiser des La filiale Carrefour Chine est Guangdong ont collaboré avec fournisseur de produits élevé de 9%, les formations pour le Participation des acteurs devenue centre dexcellenceFORMATION Carrefour Chine pour sélectionner de viande conforme aux produits de qualité personnel dans ses locaux pour lAsie de produits de des fournisseurs prêts à travailler exigences du système de Carrefour ont attiré filiales porc de haute qualité avec les normes de Carrefour groupe qualité Carrefour des consommateurs Les retombées de la gestion Création dun écosystème stratégique du Guanxi Diffusion des La presse nationaleSS vertueux de parties prenantes : Transfert de technologie des permettent à Carrefour bonnes pratiques et chinoise a cité cetteTRAITANCE / dimensions culturelles, consultants qualité Carrefour auprès chine de constituer un associations des bonne pratique enFOURNISS. relationnelles et structurelles des fournisseurs de porcs locaux capital social qui valorise producteurs locaux exemple (3 piliers de la RSE globale ) lensemble des parties prenantes En choisissant de se fier à ses Dans le Guanxi, Carrefour sponsors locaux, Carrefour a réussi àLOYAUTE Relations loyales et Chine a réussi à co- sadapter à la culture chinoise et àDES fidèles des parties sponsoriser des évènements intégrer les parties prenantesPRATIQUES prenantes qui associaient PCC, médias, locales: modèle de lhybridation banques et asso. locales. sociétale UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 21
  23. 23. Partie 2. RSE : état de l’art de la RSE en 2011 & étude de cas 2.4. Etude de cas : EE France vs. EE Allemagne> Ce qu’il faut retenir ! Stratégie RSE France vs Allemagne : des différences STRATEGIE.FR STRATEGIE.DE Focus sur le volet social avec des préoccupations éthiques Accent sur les questions d’environnement qu’elles transforment en avantage CONCEPT RSE (participation à des fondations) concurrentiel ENCADREMENT Tendance à confier le management à un encadrement local Les allemands se montrent plus réticents LOCAL • Les Allemands (Siemens, Daimler) ont créé des centres d’apprentissage. Près de Les Français développent plutôt des dispositifs en propre et font Shanghai, un centre installé en 2007 et animé par des structures sino allemandes FORMATION miroiter des perspectives de carrière au sein du groupe pour (Bosch, KSB…) forme des mécatroniciens et des mécaniciens-outilleurs fidéliser leurs employés. • Formation supérieure : financement de laboratoire de recherche Les Allemands jouent la carte de la longévité pour mieux s’impliquer dans la vie locale EXPATRIÉS Le turn-over est important chez les Français et décrypter au mieux le pays, ses réseaux, ses connexions politiques. Seuls les experts techniques effectuent des séjours de courte durée Maladresses et imprudences des managers - risque pénal existe LOYAUTE DES Gérer les litiges commerciaux sur les affaires importantes (SOLARWORD – (justice locale, droit écrit émerge) … absence de protection PRATIQUES association avec entreprise US pour porter plainte contre concurrents chinois) copyright, absence clause arbitrage dans contrat commercial TRANSFERT DE Les Français concèdent plutôt des technologies d’avant-dernière Total, sans restriction et dés l’installation chez les Allemands, qui continuent à innover TECHNOLOGIE génération pour se maintenir dans la course 900 entreprises (hétérogène et dispersée) RESEAU « Que 1000 PME Françaises se tournent chaque année vers la 5000 entreprises (ex. 100 PME regroupées même immeuble à Pékin) Chine ! J. CHIRAC - 2004 » Fonctionnement en réseau et mutualisation de l’information (Ch. Commerce Relation de type protocolaire avec les instances censées leur STAKEHOLDERS allemande & Landesbanken = agent à l’installation) apporter de l’aide Masse financière (est.11 - bilatérale) = 132 Md EUR FLUX AFFAIRES 50% des exportation européennes vers Chine UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 22
  24. 24. la RSE en Chine – mythe(s) & réalité(s)CONCLUSION :Romantisme .fr, business attitude .us & .deBack to the business !Le PCC anticipe à la baisse son hypothèse de croissance économique pour l’année 2012 (inf. à 9%). Ses principaux clientsfinaux, USA et UE s’enfonçant dans un scénario de récession. Mais le prix du facteur travail chinois s’ajuste à la hausse enréponse à un inflation intérieure galopante.> Conséquences manufacturières : baisse des exportations, baisse du volume industriel produit et ajustement de l’équilibreOffre / Demande de bien produit par la baisse des prix imposés par les donneurs d’ordre.• Conséquence sur la gestion des manufacturiers sous-traitants : pour garantir les volumes de commandes de produits finaux à faible marge, dans un marché de sous-traitance dominé par les coûts, les manufacturiers réduisent leur masse salariale.• Conséquence sur la GRH : l’optimisation de la masse salariale passe par la suppression des gros salaires, c’est-à-dire par la suppression des postes contenus dans les échelons d’encadrement intermédiaire, et notamment pour les entreprises étrangères par la suppression des expatriés en responsabilité de ces postes pour un pilotage direct par le GM du site, ou par le maintien de ces postes avec recrutement de jeunes diplômés chinois « de retour au pays ».> Conséquences industrielles: l’économie chinoise perd sa position de zone de production industrielle à bas coûts, au profit depays tels que Vietnam, Thaïlande, Birmanie, Philippines, Bangladesh selon leur spécialisation sectorielle low cost. Cettedégradation de notation s’accompagne par le départ des entreprises étrangères historiquement installées pour l’avantagecompétitif de bas coût de la Chine (US). Décision de départ confortée par l’analyse des Boards de ces entreprises, del’impossibilité de la main d’œuvre chinoise à montée en gamme afin de produire des séries courtes, en multi-format,d’ensemble ou sous-ensemble à forte valeur ajoutée.> Conséquences stratégie pays: le PCC anticipe un grippage de la machine économique «basée sur l’enrichissez vous »,mais aussi par la remise en cause des transferts de technologie des entreprises étrangères, condition sine qua non d’une montéeen gamme de la production industrielle nationale et de son corollaire la professionnalisation de la main d’œuvre nationale. Lesavancées du modèle de l’hybridation RSE engagé risque d’être sacrifiées par la contingence économique support au déploiementdu projet Chine. UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 23
  25. 25. la RSE en Chine – mythe(s) & réalité(s)CONCLUSION :Romantisme .fr, business attitude .us & .dePrime aux entreprises fidèles !Dans ce nouveau paramétrage macroéconomique de l’économie Chinoise,les entreprises étrangères qui se sont implantées afin de profiter du réservoir de débouchés du marché chinois (modèle allemand)vont profiter de cette situation pour renforcer leur position dominante et accélérer la sortie de leurs concurrents. Elles sauronts’attirer la bienveillance des autorités chinoises en maintenant leur programme de transfert de technologie et deprofessionnalisation de la force de travail locale… opération d’intelligence économique réussie… d’une contrainte en faire unelevier d’avantage concurrentiel. ORIGINE SOUS TRAITANCE FILIERE MARCHE STRATEGIE POSTURE PCC low cost technico-éco industrielle US Lenovo (av. rachat) Caterpillar Délocalisation compétitive ou Rachat Marque Globale relocalisation Obama pour l’exportation ALLEMAGNE Addidas Mercedes, Volkswagen • Filière : bien durable, industrie, auto Renforcer l’ancrage avec Tchibo BASF • Carrier to Carrier : chimie, outillage autorité et transfert techno / FRANCE Auchan Valeo UP / OUT: révision projet initial Relation instable CT / LT Orange (ZTE livebox) Schneider Elect.> Que 100 fleurs s’épanouissent (Mao - 1956) … Made by China ! (PCC - 2012)La Trajectoire économique de la Chine n’est pas linéaire et risque de marquer un ralentissement en 2012. Pour relancer le cyclede croissance à 2 chiffres, les autorités chinoises semblent vouloir accélérer les programmes de transfert de technologie et deformation de la main d’œuvre locale  Conséquences : les avancées enregistrée en matière de RSE risque d’être sacrifiées surl’autel du « tout économique »… « Il faut un développement scientifique pour que le pays change son modèle économiquevers plus de valeur ajoutée et de qualité : Pr. Hu Jintao, G20, 2011 » UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 24
  26. 26. ANNEXESBibliographie> Ouvrages et dossiers• Les entreprises françaises et allemandes en Chine, E&P, Martine Le Boulaire, n°299, septembre 2011• Made by China : Les secrets dune conquête industrielle, Jean-François Dufour, Collection: Hors collection, Dunod• CONNEXIONS: La Responsabilité Sociale des Entreprises en Chine - n°51 juillet – septembre 2009• Lhymne de bataille dune mère tigre, Amy Chua, traduction Juliette Bourdin, Galimard• Jean-Paul Maréchal, auteur du livre "Chine-Etats-Unis, le climat en jeu" aux éditions Choiseul• Mourir pour le Yuan ? Comment éviter une guerre mondiale, bourin-éditeur, Quatrepoint Jean-Michel, Septembre 11• L’arrogance Chinoise, Erik Izraelewicz, Grasset, 2011• La responsabilité sociale des entreprises en Chine, Connexions (le magazine de la chambre de commerce et d’industrie française en Chine), n° 51, juillet-septembre 2009• Industrial Relations in China, Bill Taylor & Chang Kai & Li Qi, Edward Elgar Publishing, 2003> Interviews• Entretien téléphonique avec la responsable de Non-Food Corporate Responsability, Tchibo, basée à Hambourg, Allemagne (le 22-07-11)• Entretien téléphonique avec la coordinatrice du projet WE chez la GIZ, Escborn, Allemagne (le 18-07-11)• SERVAIR Catering, Guangzhou (Canton), n = 1200 salariés, GM• ANDRH, Personnel, n°524, Martine Le Boulaire (« CHINE : l’attachement à l’entreprise n’existe pas »)• ENTREPRISE & CARRIERE n° 1079, AsiaInspection, Contrôle qualité, Sébastien Breteau• MANAGEMENT Février 2012, DCA Chine Analyse, JF Dufour• Les ECHOS 19 jan 12, Investir en Chine sans danger, Cabinet DS, Olivier Monange UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 25
  27. 27. ANNEXESBibliographie> Etudes et sites• Corporate Social Responsibility »Made in China«, Eileen Lübcke, Klaus Ruth, Il-Sop Yim, Universität Bremen, 2007• La responsabilité sociétale des entreprises en Chine, ORSE, septembre 2006• Migration de la main-d’oeuvre rurale en Chine : défis pour les politiques, Zhan Shaohua, UNESCO, 2005• Final Report Impact Assessment of the Public Private Partnership of GTZ and TCHIBO – WE Project, GTZ, november 2010• Corporate Social Responsibility in Supply Chains: Improving Working Conditions through Dialogue and Cooperation, Maren Knolle, 2011• http://www.greenit.fr/sites/greenit.fr/files/IPE-TheOtherSideOfApple-Report-IT-V-Apple-II.pdf• http://www.we-socialquality.com - projet PPP entre Tchibo et la GIZ• http://www.chinacsrproject.org - CSR project China, GIZ• http://french.china.org.cn - Le XVIIe Congrès du Parti communiste chinois• http://hdr.undp.org/en/statistics - Human development Report / UNDP• « A CEO Guide to Innovation in china » McKinsey Quarterly, février 2012> Veille• Société, P 76 à 79, « CHINE : ouvriers exploités la face cachée d’Apple », Entrevue, N°235, Février 2012• Bienvenue « à Ipad city », journal Métro, 15 décembre 2011• http://www.novethic.fr/novethic/rse_responsabilite_sociale_des_entreprises,politique_developpement_durable,rse,la_rse_made_in_china,136482.jsp• http://www.institutrse.com/images/stories/Tableau_de_correspondance_Grenelle_2_-_GRI_3_VF_08122011.pdf• http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/innovation-competences/droit-finance/0201837220324-investir-en-chine-sans-danger-276974.php UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 26
  28. 28. ANNEXESFigure 1: the other side of apple II / 8-31-2011 / Report NGOBenchmark des approches RSE de leur sous-traitance amont de 30 marques mondiales de constructeurs produit High Tech .US .HK .FR .DE UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 27 UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine
  29. 29. ANNEXESBienvenue « iPAD City »source : journal métro - 15 décembre 2011 UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 28
  30. 30. ANNEXESCarte de la migration de la main-dœuvre rurale : zones d’origines et dedestinations en Chine ++: Province principale de destination ---: Province principale d’origine Source: Migration de la main-dœuvre rurale en Chine : défis pour les politiques, Zhan Shaohua, UNESCO, 2005 UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 29
  31. 31. ANNEXES – dernière nouvelleCroissance, coup de froid sur les BRICsource : journal Les Echos - 13 févrIer 2012 UE82 - Mondialisation et Ressources Humaines - la RSE en Chine 30

×