Vénus callapyge…ou les plus belles fesses                           Automatique et Musical !
Que jamais lartabstrait, qui sévitmaintenant,Nenlève à vos attraits,ce volume étonnant.Au temps où les fauxculs, sont la m...
Votre dos perd sonnom, avec si bonnegrâce,Quon ne peutsempêcher, de luidonner raison.Que ne suis-jemadame, un poète derace...
En le voyant passer,jen eus la chair depoule,Enfin je vins aumonde, et depuis jelui voueUn culte véritable, etquand je per...
Pour obtenirmadame, un galbede cet ordre,Vous devez torturer,les gens de votreentoure,Donner auxcouturiers, bien du filà r...
Cest le duc deBordeaux, qui senva tête basse,Car il ressemble aumien, comme deuxgouttes deau,Sil ressemblait auvôtre, on d...
Ne faites aucun cas,des jaloux quiprofessentQue vous avezplacé, votre orgueilun peu bas,Que vous présumeztrop, en somme de...
Laissez-les raconter,quen sortant decalècheLa brise a fait voler,votre robe et quonvit,Écrite dans uncœur, transpercédune ...
Laissez-les direencore, quà la courdAngleterre,Faisant la révérence,aux souverainsanglois,Vous êtes patatras !Tombée assis...
Nul ne peutaujourdhui, trépassersans voir Naples,A lassaut des chefs-dœuvre, ils veulenttous courir !Mes ambitions à moi,s...
Que jamais lartabstrait, qui sévitmaintenant,Nenlève à vos attraits,ce volume, étonnant.Au temps où les fauxculs, sont la ...
F I N
F I N
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hommage aux fesses_par_brassens(pj)1

244 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
244
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hommage aux fesses_par_brassens(pj)1

  1. 1. Vénus callapyge…ou les plus belles fesses Automatique et Musical !
  2. 2. Que jamais lartabstrait, qui sévitmaintenant,Nenlève à vos attraits,ce volume étonnant.Au temps où les fauxculs, sont la majorité,Gloire à celui qui dittoute la vérité !
  3. 3. Votre dos perd sonnom, avec si bonnegrâce,Quon ne peutsempêcher, de luidonner raison.Que ne suis-jemadame, un poète derace,Pour dire à salouange, un immortelblason. (bis)
  4. 4. En le voyant passer,jen eus la chair depoule,Enfin je vins aumonde, et depuis jelui voueUn culte véritable, etquand je perds auxboules,En embrassantFanny, je ne pensequà vous. (bis)
  5. 5. Pour obtenirmadame, un galbede cet ordre,Vous devez torturer,les gens de votreentoure,Donner auxcouturiers, bien du filà retordre,Et vous devezcrever, votre damedatour. (bis)
  6. 6. Cest le duc deBordeaux, qui senva tête basse,Car il ressemble aumien, comme deuxgouttes deau,Sil ressemblait auvôtre, on dirait quandil passe:"Cest un joli garçon,que le duc deBordeaux !" (bis)
  7. 7. Ne faites aucun cas,des jaloux quiprofessentQue vous avezplacé, votre orgueilun peu bas,Que vous présumeztrop, en somme devos fesses,Et surtout parfaveur, ne vousasseyez pas ! (bis)
  8. 8. Laissez-les raconter,quen sortant decalècheLa brise a fait voler,votre robe et quonvit,Écrite dans uncœur, transpercédune flèche,Cette expressiontriviale : "A Julotpour la vie." (bis)
  9. 9. Laissez-les direencore, quà la courdAngleterre,Faisant la révérence,aux souverainsanglois,Vous êtes patatras !Tombée assise àterre :La loi de lapesanteur, est dure,mais cest la loi. (bis)
  10. 10. Nul ne peutaujourdhui, trépassersans voir Naples,A lassaut des chefs-dœuvre, ils veulenttous courir !Mes ambitions à moi,sont bien plusraisonnables :Voir votre académie,madame, et puismourir. (bis)
  11. 11. Que jamais lartabstrait, qui sévitmaintenant,Nenlève à vos attraits,ce volume, étonnant.Au temps où les fauxculs, sont la majorité,Gloire à celui qui dittoute la vérité !
  12. 12. F I N
  13. 13. F I N

×