Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Partie edouard.key

356 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Partie edouard.key

  1. 1. Faut-il remplacer tout ou partie descotisations sociales par une taxe sur la valeur
  2. 2. Les cotisations sociales ? Les cotisations sociales sont des prélèvements assis sur les salaires, aussi appelées charges sociales. Elles permettent le financement de la sécurité sociale. Elles sont collectées par des caisses qui les reversent pour les allocations chômages, accidents du travail, retraites, ...
  3. 3. Répartition des cotisations
  4. 4. Valeur Ajoutée Cas produit marchand : Valeur ajoutée = Valeur de la production -consommations intermédiaires Partage de la VA :
  5. 5. La France en chiffres Déficit public : environ 80% du PIB Déficit extérieur : 4,2 Milliards d’Euros Chômage : 9,1% de la population active
  6. 6. Les taxes sur la valeurajoutéeBut : Remplacer 2,1 points des cotisations sociales patronales pardes taxes sur une partie ou plus de la valeur ajoutéeElargir le nombre d’entreprises qui payeraient des chargessociales
  7. 7. Les différentes taxesLa contribution sur la valeur ajoutéePrincipe : Réduire les charges salariales et augmenter lestaxes sur les autres parties de la VA (Travail et Capital)Problème : Double taxation des cotisations patronales etdiminution de l’investissementChamp d’application : Grandes entreprises bénéficiantsd’allégements des cotisations
  8. 8. Les différentes taxes Modulation des cotisations sociales Principe : Réduction ou augmentation des charges patronales en fonction du ratio Masse salariale /VA Problème : Ne concerne pas les entreprises exonérées de charges sociales, absence de corrélation entre le ratio MS/VA et le nombre d’emplois offerts Champ d’application : Entreprises payant déjà des charges sociales
  9. 9. Les différentes taxesLe coefficient emploi-activitéPrincipe : Prélèvement assis sur le CA diminués desrémunérationsProblème : Taxation des consommations intermédiairestaxation multiple au sein d’une même entrepriseChamp d’application : uniquement le secteur marchand
  10. 10. Les différentes taxesRéduction des niches socialesPrincipe : Taxer les intéressements non soumis aux chargessociales (Stock-options, participation, chèques vacances,tickets restaurants,...)Champ d’application : Les entreprises qui utilisent ce moyenpour se soustraire à certaines charges sociales
  11. 11. Les différentes taxesContribution Patronale GénéraliséePrincipe : Prélèvements assis sur la masse salariale (+ lesniches sociales) et le résultat courant avant impôtProblème : Décalage temporelle entre les assiettesChamps d’application : Toutes les entreprises
  12. 12. Les Impacts sur l’économieImpacts sur l’emploi et la compétitivitéBaisse des cotisations patronales Augmentation desemplois, baisse des prix Augmentation de laconsommation et de la richesse nationaleTaxe EBE Découragement investissementTaxe Consommation Inflation et baisse consommation
  13. 13. Les Impacts sur l’économieLes Impacts à court termeCVA, Modulation, CPG Création de 28000 emplois,incitation à la consommation mais effet négatif surl’investissement (0,3%)CEA Influence négative sur la consommation puis surles prix (Boucle) sauf si les entreprises baissent leurs prix +(à terme) Incitation à la baisse de l’investissement
  14. 14. Les Impacts sur l’économieLes Impacts à long termeTaxation du travail Baisse des salaires bruts qui entrainent une baisse du travail(Bouclage...)Taxation du Capital Baisse des salaires bruts, de l’emploi et de l’investissement(Augmentation du coût du travail)Une taxe sur le capitale est donc plus récessive qu’une taxe sur le travail
  15. 15. Les Impacts sur l’économieImpacts sur le financement de la sécurité socialeAugmentation de taxe sur la valeur ajoutée Possibilitéde délocalisation massive donc diminution de l’assiette definancement
  16. 16. ConclusionEffets indéniables sur le court terme : Hausse emploi,allègement du coût du travailMAIS faiblesses sur le long terme : Baisse del’investissement, de l’emploi, accentuation de ladélocalisation...

×