Publicité halal dans la presse en 2010

2 395 vues

Publié le

Cette pige des insertions publicitaires se concentre sur les publicités pour les produits alimentaires halal. L'objectif est de mieux connaître le marché halal en France et de comparer les stratégies des différentes marques de produits halal.

Source : http://www.jemangehalal.com/publicites-halal/publicites-pour-produits-halal-dans-la-presse-2010.html

Publié dans : Business, Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 395
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
228
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Publicité halal dans la presse en 2010

  1. 1. Publicité dans la presseLes marques de produits halal - Pige des insertions publicitaires 2010 -Gabriel Doutreligne 1
  2. 2. ObjectifAfin de progresser dans notre connaissance du marché du halal, nous avons pensé qu’il était nécessaire de se pencher sur la communication des marques de produits halal.Dans la présente étude, nous avons choisi d’analyser les communications publicitaires dans la presse communautaire. Notre attention c’est portée sur 3 titres bien connus des musulmans de France : Gazelle, Le Courrier de l’Atlas et SalamNews. 2
  3. 3. Le contexte 3
  4. 4. Presse communautaireLe marché du halal est un marché complexe à cerner pour plusieurs raisons : l’aspect religieux, des certificateurs aux méthodes diverses, une communication à tâtons et surtout un manque complet de transparence… Par exemple très peu d’entreprises communiquent leur chiffre d’affaire.L’univers de la presse communautaire est également difficile à comprendre car chacun des acteurs est très différent. Certains titres font certifiés leur tirage par l’OJD, d’autres non, les prix bruts sont bien affichés mais les prix nets sont très difficiles à connaître.Les budgets publicitaires des marques de produits halal ne semblent pas pouvoir faire vivre d’autres titres de presse pour le moment. Ces marques sont jeunes pour la plupart, et s’attachent à conquérir une cible mal connue, mal définie, mal étudiée. Le risque est donc important et la rentabilité n’est pas assurée. Par conséquent, la plupart des marques ont des budgets limités ce qui pèse dans la relation entre médias et annonceurs. 4
  5. 5. Retour sur investissementLa valeur d’un directeur marketing se mesure par l’atteinte de ses objectifs. Le maître mot est donc « retour sur investissement ». Pour cela il faut, dans la communication des marques, minimiser les risques et mesurer les impacts quantitatifs et qualitatifs.Lorsqu’on décide d’annoncer dans la presse il faut s’assurer que les médias choisis remplissent certains critères en terme de : – tirage – distribution (payée et gratuite) – nombre d’abonnés – etc.Dans la relation avec chaque média, des tiers de confiance peuvent apporter les garanties nécessaires pour vérifier ces critères. C’est le cas de l’OJD, une association professionnelle qui certifie le tirage et la distribution des journaux et des magazines (payants ou gratuits). Les distributeurs peuvent aussi fournir ce type d’informations.Enfin, la cible doit être clairement identifiée (critères socio-démographiques, critères comportementaux…). Dans la presse magazine par exemple, il existe des études (AEPM) basée sur des échantillons représentatifs de la population française, mais les trois titres étudiés ne sont pas concernés.L’impact des communications pourra être mesurée par exemple par des études de notoriété (top of mind, notoriété spontanée, notoriété assistée). 5
  6. 6. Les supports 6
  7. 7. GazelleGazelle est le magazine de référence à destination des femmes originaires du Maghreb.Sur un ton moderne, ce bimensuel aborde toutes les thématiques chères aux femmes et également celles qui sont chères aux femmes d’origine maghrébine et musulmane. Prix : 2,50€.Le magazine existe depuis 2005. Il annonce un tirage de 70 000 (non certifié). Nous avons analysé 5 numéros sur les 6 publiés en 2010. 7
  8. 8. Le Courrier de l’AtlasL’Atlas est une chaîne montagneuse qui s’étend sur le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. La cible du Courrier de l’Atlas est donc toute désignée.Chaque mois, le magazine « du Maghreb en Europe » commente l’actualité de France et du Maghreb. Prix : 2,80€.Le magazine existe depuis 2007 et il annonce toucher 240 000 lecteurs.Nous avons analysé 10 numéros sur les 11 publiés en 2010. 8
  9. 9. SalamNewsSalamNews est un journal mensuel gratuit traitant des actualités touchant enparticulier les populations musulmanes de France. SalamNews tire à 110 000exemplaires et le tirage est certifié par l’OJD. SalamNews, réalisé par lesresponsables du site internet Saphirnews.com, a sorti son premier numéro enseptembre 2008.En 2010 SalamNews a publié 9 numéros. Cette année SalamNews aégalement lancé des éditions locales. Au total on trouve donc 3 éditions :Nationale, Marseille, Plaine Commune (93). Les insertions publicitaires sontidentiques pour les trois éditions.Nous avons analysés les 9 numéros publiés en 2010. 9
  10. 10. Les tarifsNous avons basé notre étude sur les tarifs bruts de chaque support, cest-à-dire les tarifs officiels avant négociation entre les parties. Il faut savoir quil peut y avoir une grande différence entre les tarifs bruts et les tarifs nets (après négociations). De même les tarifs peuvent varier suivant le type dannonceur, si les achats sont groupés (web + papier) ou si lon souhaite une présence sur plusieurs numéros…Les montants indiqués ne représentent donc pas les sommes réellement engagées mais permettent davoir une base de comparaison entre chaque annonceur.Les tarifs bruts que nous avons considérés pour nos calculs sont ceux qui nous ont été communiqués directement par les responsables publicité de chacun des trois titres.Si vous souhaitez plus dinformations sur les tarifs de chaque support, contactez directement leur responsable. 10
  11. 11. Tarifs moyens (Couverture) 2ème et 3ème de couverture 4ème de couverturePrix bruts moyens : 14 200€ et 10 900€ 16 500€ 11
  12. 12. Les supports Les chiffres d’affaires bruts, liés aux produits halal, réalisés par les trois supports sont très inégaux. SalamNews récolte plus de 50% des investissements ce qui parait logique au vu de son business model et de son tirage certifié. Le petit nombre de titres de presse communautaire proches de la population musulmane explique également cette situation. Remarque : De nombreux titres de presse communautaire ont vu le jour depuis une dizaine d’année et n’ont pas survécut. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’opportunités pour des concurrents à ces trois titres, à conditions de bien cerner les attentes des lecteurs et d’apporter des garanties aux annonceurs. 12
  13. 13. Les supports Part de la pub* Part du halal dans la pub* Le Courrier de l’Atlas Le Courrier de l’Atlas semble boudé par les annonceurs du secteur halal, il y a donc des 23,3% places à prendre dans le cœur de ses lecteurs, 7% s’ils correspondent à la cible. SalamNews SalamNews est le support privilégié des marques de produits halal. Sa certification OJD et son 35,7% modèle gratuit mais de qualité n’y sont sûrement 40% pas étrangers. Gazelle Gazelle représente une opportunité intéressante, sa cible féminine n’étant pas encore saturée. Sa 14,5% ligne éditoriale et les thèmes abordés collent à une 22% 13 femme musulmane résolument moderne.*en nombre de page.
  14. 14. Les marques halal 14
  15. 15. Marques halal ?Traditionnellement on distingue les marques historiques etles marques généralistes. Les marques historiquescommercialisent exclusivement des produits halal et cedepuis leur création. Les marques généralistes offrent unegamme halal en complément de leur gamme non halal.Cela se complique lorsqu’on sait que certaines marquescommercialisent des produits qui sont halal par défaut,mais ne revendiquent pas ce caractère halal.Nous avons choisi ici de ne considérer que les marques quise revendiquent halal. 15
  16. 16. Classement des marques Montant des investissements publicitaires dans la presse (en €) : Fleury Michon 191 100 Samia 140 800 Zakia 103 800 Wassila 96 000 Maggi 66 700 Nawhals 60 000 Oummi 30 000 Herta 29 800 Isla Délice 15 000 Dounia 10 500 Casino 10 500 Chocolat halal 3 900 Sindbad 2 600Au total, les investissements publicitaires pour les produits halal représentent environ760.000€ bruts* sur les trois titres de presse analysés pour l’année 2010 (sans compter les2 numéros qui nous manquaient). 16*Cf page 7
  17. 17. Répartition des budgets SalamNews Gazelle Courrier de lAtlas Pages Couv* Interne Couv* Interne Couv* Interne Fleury Michon 10 7 3 Samia 9 6 3 Zakia 13 2 1 3 7 Wassila 12 3 2 7 Maggi 6 3x2 Nawhals 5 5 Oummi 2,5 2,5 Herta 3 2 1 Isla Délice 1,25 1,25 Dounia 1,25 1,25 Casino 1 1 Chocolat halal 1 1 Sindbad 0,25 0,25 17*2ème, 3ème ou 4ème de couverture
  18. 18. StratégiesOn notera que 4 marques ont misé fortement sur les couvertures (2e, 3e et 4e),de quoi assurer visibilité et image de marque : – Fleury Michon – Samia – Maggi – HertaZakia a privilégié la quantité (13 pages dont 1 couverture) tout comme Wassila(12 pages dont 2 couvertures). En effet la répétition est indispensable à lamémorisation, surtout quand les créations manquent d’originalité. Ce sontégalement les seules marques qui sont présentes dans les 3 supports.Isla Délice et Réghalal sont deux des marques les plus « absentes ».Traditionnellement elles investissent plus en affichage (4x3m).Isla Délice en 2010 a également choisi d’annoncer sur la quatrième decouverture de journaux gratuits généralistes (Métro, 20 minutes), en déclinantles visuels de sa campagne d’affichages. 18
  19. 19. PerspectivesMême si le nombre de support est limité, la plupart des grandes marques ont choisi de dégager un budget pour faire figurer la presse dans leur plan média. La presse est d’ailleurs souvent le seul média retenu pour les campagnes publicitaires des marques de produits halal.Mais l’élargissement des gammes et l’arrivée de nouvelles marques (Wassila, Carrefour halal) va encore augmenter la pression publicitaire. Si de nouveaux journaux ou magazines communautaires ne sont pas créés, les budgets devront se reporter sur de nouveaux médias.L’internet semble tout désigné. Même si aucune marque n’a encore souhaité réellement investir ce média, celui-ci s’imposera de lui-même. Car bien plus que la presse, l’internet est le média de demain, celui qui petit à petit remplace la télévision dans nos habitudes de consommation des médias. Sans rien retirer à la presse en terme d’efficacité publicitaire, il se posera non pas comme une alternative mais comme son complément dans les prochains plans médias. 19
  20. 20. Annexe 20
  21. 21. Les autres marquesAutres marques de produits alimentaires On trouve également un nombre important deannonçant dans ses supports : restaurants et/ou traiteurs qui revendiquent ou non leur caractère halal :DariLuxlait Afra SamyFanta AlambraCoca Cola Atlas CouscousSania Kim LongMaison de la datte LAlchimisteBiodattes Lardoise (halal)Jardins de Tunisie Le Bazar Egyptien Le carré rouge Le Jumeyrah Le pavillon blanc Les enfants terribles (halal) Le Wok Lobby Lounge Noura Pavillon 21
  22. 22. Téléchargez toutes nos publications sur : http://www.jemangehalal.comContact : Jemangehalal@hotmail.fr 22

×