Bibliothécaire comme valeur ajoutée

989 vues

Publié le

Présentation au 7è Congrès des milieux documentaires 2015, Montréal, Canada

Le bibliothécaire joue traditionnellement un rôle dans l’accès à l’information. Aujourd’hui, cependant, grâce aux moyens technologiques (résolveurs de liens, plateformes de veille,
interfaces de recherche, etc.) et à internet, un usager n’a plus besoin de recourir à un bibliothécaire pour accéder à l’information. Un paradoxe : plus le bibliothécaire rend l’information accessible, plus il devient invisible aux yeux des usagers. Comment le bibliothécaire d’aujourd’hui évolue-t-il
pour devenir plus visible aux yeux des usagers?
Dix activités émergentes ont été repérées dans la littérature. Cette recherche s’inscrit dans le cadre de notre projet doctoral à l'Université de Montréal. Les activités identifiées concernent essentiellement les bibliothécaires évoluant dans des bibliothèques universitaires, spécialisées en entreprise et en santé.
Cette communication présente les dix activités, ainsi que les compétences nouvelles requises pour les réaliser et quelques défis avant leur implantation.

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
989
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
76
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bibliothécaire comme valeur ajoutée

  1. 1. Bibliothécaire comme valeur ajoutée Dix activités pour être plus visible 7è Congrès des milieux documentaires 19 novembre 2015 Elsa Drevon Doctorante en sciences de l’information École de bibliothéconomie et des sciences de l’information Université de Montréal
  2. 2. Quelles activités permettent au bibliothécaire de démontrer sa valeur ajoutée?
  3. 3. Programme de doctorat en sciences de l’information Cours SCI7000 – Séminaire en sciences de l’information 6 bases de données interrogées ERIC, LISTA, LISA, GoogleScholar, Emerald Journals et Medline via Pubmed + technique des perles de citation 2010 à 2015 Articles publiés dans des revues scientifiques et des actes de congrès Méthodologie
  4. 4. Résultats Dix activités identifiées Gérer une bibliothèque virtuelle Agir comme consultant en information Développer le service de référence Former aux compétences informationnelles Gérer un dépôt institutionnel Intégrer les technologies du web 2.0 Gérer les données de la recherche Développer un Intranet Agir comme gestionnaire des connaissances Se délocaliser dans une équipe externe à la bibliothèque
  5. 5. Offrir les mêmes services au sein d’une équipe externe à la bibliothèque Exemples dans le milieu de la santé • Rôle de liaison : référence, formation et développement des collections • Rôle d’informationniste : répondre aux questions cliniques ou scientifiques Sources : Cooper et Crum, 2013; Murray, 2014; Ruest, 2011; Sun et al., 2011; Vassilakaki et Moniarou-Papaconstantinou, 2015 Objectif : faciliter l’accès aux services de la bibliothèque Se délocaliser Définition et exemples
  6. 6. Se délocaliser Pourquoi? Comment? Développer une relation de proximité avec ses usagers Se spécialiser dans la recherche de financements, dans l’élaboration de revues systématiques, etc. Sources : Ganaie, 2014; Murray, 2014; Nolin, 2013; Ruest, 2011 Rejoindre ses usagers là où ils travaillent et là où les besoins informationnels se font sentir
  7. 7. Connaissance du domaine des usagers nécessaire Compétences pédagogiques si on y inclut un service de formation Oui, mais qui servir en premier? Sources : Ganaie, 2014; Ruest, 2011 Se délocaliser Compétences et défis
  8. 8. Gérer les données de la recherche Définition et exemples Aider les chercheurs à développer leurs plans de données, à les gérer, les archiver, les conserver dans un dépôt institutionnel et à les partager via un portail Offrir des guides pour aider les chercheurs à trouver, manipuler et conserver des jeux de données Sources : Cooper et Crum, 2013; Guindon, 2013; Murray, 2014; Widen et Kronqvist-Berg, 2014 Exemples dans le milieu universitaire • Faire usage des métadonnées • Assurer la préservation des documents numériques • Organiser intellectuellement l’information
  9. 9. Gérer les données de la recherche Pourquoi? Comment? Rejoindre les chercheurs Accélérer le progrès scientifique Accroître la visibilité et les retombées de la recherche Assurer le respect des politiques des organismes subventionnaires Limiter la répétition des travaux de recherche Faciliter la reproduction et la validation des résultats de la recherche Intensifier la coopération entre les chercheurs Sources : Guindon, 2013 Suivre le cycle de vie de la recherche et le processus de gestion des données
  10. 10. Gérer les données de la recherche Compétences et défis Connaissance des techniques d’archivage Expérience pratique de recherche Bonne compréhension du type de recherche effectué dans le domaine Compétences pédagogiques (formation) Sources : Guindon, 2013 Qui est formé à ce type de service? Comment développer une culture de collaboration entre bibliothécaires et équipes de recherche?
  11. 11. Agir comme gestionnaire des connaissances Définition et exemples Des intermédiaires qui agissent comme « connecteurs » et agents de liaison entre des producteurs et des utilisateurs de nouvelles connaissances Sources : Lamari, 2012; Murray, 2014; Vassilakaki et Moniarou-Papaconstantinou, 2015 Exemples dans le milieu corporatif • Agir comme facilitateur dans le transfert des connaissances et développer un environnement favorisant le partage des connaissances • Gérer des répertoires de connaissances et la mémoire de l’entreprise • Assumer la responsabilité de l’architecture de l’information, du développement de taxonomies et de la gestion du contenu d’un intranet
  12. 12. Agir comme gestionnaire des connaissances Pourquoi? Comment? Diversifier ses responsabilités tout en conservant ses fonctions traditionnelles Sources : Murray, 2014; Vassilakaki et Moniarou-Papaconstantinou, 2015 Mobiliser les fonctions traditionnelles du bibliothécaire pour traiter un nouvel objet : les connaissances
  13. 13. Connaissances en architecture de l’information, taxonomies et gestion de contenu Compétences pour organiser et diffuser l’information Compétences pédagogiques Compétences en transfert des connaissances Sources : Murray, 2014; Vassilakaki et Moniarou-Papaconstantinou, 2015 Oui, mais qu’entend-on par « connaissances »? Agir comme gestionnaire des connaissances Compétences et défis
  14. 14. Promouvoir les compétences du bibliothécaire, rejoindre les usagers là où ils se trouvent et développer des partenariats avec d’autres équipes rendent le bibliothécaire plus visible dans son organisation. Le cœur de la profession demeure (organisation de l’information, développement de la collection, référence et formation) mais évolue vers des services plus personnalisés et hors des murs de la bibliothèque. Le développement de services personnalisés, donc centrés sur quelques usagers, ne va-t-il pas à l’encontre de la volonté de la bibliothèque d’offrir un accès égal à tous à l’information? Conclusion
  15. 15. « The modern librarian work without a reference desk and book stacks » (Murray, 2014) Crédit photo :`University Archives and Special Collections. (1960). Library.fullerton.edu
  16. 16. Bibliographie Cooper, I. D. et Crum, J. A. (2013). New activities and changing roles of health sciences librarians : a systematic review, 1990–2012. Journal of the Medical Library Association, 101(4), 268–277. Ganaie, S. A. (2014). Specialisation in library and information science curriculum : steps towards embedded librarianship. DESIDOC Journal of Library & Information Technology, 34(6), 449–454. Guindon, A. (2013). La gestion des données de recherche en bibliothèque universitaire. Documentation et bibliothèques, 59(4), 189-200. Lamari, M. (2012). Le courtage de connaissances à l'ère du numérique : portrait empirique des pratiques émergentes et examen de leurs impacts dans le secteur de la santé au Canada. Les Cahiers du numérique, 8, 97-130. Murray, T. E. (2014). Applying traditional librarianship to new roles for special librarians. Journal of Library Administration, 54(4), 327–336. Nolin, J. M. (2013). The special librarian and personalized meta-services : strategies for reconnecting librarians and researchers. Library Review, 62(8/9), 508–524. Ruest, M-E. (2011). Repenser la relation bibliothécaires-professeurs : l’intégration physique d’un bibliothécaire dans un département universitaire. Documentation et bibliothèques, 57(4), 212–218. Sun, H-C., Chen, K, Tseng, C. et Tsai, W-H. (2011) Role changing for librarians in the new information technology era, New Library World, 112(7/8), 321– 333. Vassilakaki, E. et Moniarou-Papaconstantinou, V. (2015). A systematic literature review informing library and information professionals’ emerging roles. New Library World, 116(1/2), 37–66.
  17. 17. Bibliothécaire comme valeur ajoutée Dix activités pour être plus visible 7è Congrès des milieux documentaires 19 novembre 2015 Elsa Drevon Doctorante en sciences de l’information École de bibliothéconomie et des sciences de l’information Université de Montréal Courriel : elsa.drevon@umontreal.ca Twitter : @ElsaDrevon LinkedIn : /drevonelsa Site web : http://drevon.ebsi.umontreal.ca/

×