SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
 
SOMMAIRE 1. Introduction 3. Bbio, Cep et Tic  4. Attestations de respect de la conformité 5. Chiffrage et mise en oeuvre 2. Pourquoi une nouvelle Réglementation Thermique ? 6. Questions / Réponses
1. Introduction Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d'énergie en France parmi l'ensemble des secteurs économiques. Il génère 123 millions de tonnes de CO2, soit 23% des émissions nationales. Ces émissions ont augmenté d’environ 15% depuis 1990. Il consomme actuellement environ 68 millions de Tonnes d‘Equivalent Pétrole, soit 42,5% de l'énergie finale totale. Chaque Français libère ainsi dans l’atmosphère environ deux tonnes de CO2 par an.
2. Pourquoi une nouvelle Réglementation Thermique ? L'article 4 de la loi dite Grenelle 1 représente le socle de la future réglementation thermique RT 2012. Il précise que « Toutes les constructions neuves faisant l'objet d'une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2012 et, par anticipation à compter de la fin 2010, s'il s'agit de bâtiments publics et de bâtiments affectés au secteur tertiaire, présentent une consommation d'énergie primaire inférieure à un seuil de  50 kilowattheures par mètre carré et par an en moyenne».  Un amendement à l’article 4 a permis de compléter l'exigence sur la consommation énergétique d'une autre portant sur l'efficacité énergétique du bâti. Dans la future RT 2012, ce nouveau seuil sera baptisé « besoin bioclimatique maximal » ou  BbioMax. Objectif RT 2012 : baisse de 60% de la consommation d’énergie d’une maison individuelle.
   28 octobre 2011 : Pour les bâtiments à usage de bureau,  d’enseignement, d’accueil de petite enfance  et pour tous les bâtiments habitation en zone  ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation  Urbaine)     1 er  janvier 2013 : Pour les bâtiments à usage d’habitation (hors  zones ANRU).  Dates d’application de la RT 2012 2. Pourquoi une nouvelle Réglementation Thermique ? A venir : décret spécifique pour tous les autres types de bâtiments (commerces, hôtellerie,…)
[object Object],Bbio :  le besoin bioclimatique conventionnel en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel, est défini par un coefficient noté Bbio. Il est sans dimension et exprimé en nombre de points.   Cep :  la consommation conventionnelle d’énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage artificiel des locaux, les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d’eau chaude sanitaire et de ventilation, déduction faite de l’électricité produite à demeure, est définie par un coefficient exprimé en kWh/(m2.an) d’énergie primaire, noté Cep. Tic   :  la température intérieure conventionnelle d’un local, atteinte en été, notée Tic, est la valeur maximale horaire en période d’occupation de la température opérative. Pour le résidentiel, la période d’occupation considérée est la journée entière.
Bbio :  le besoin bioclimatique conventionnel en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel, est défini par un coefficient noté Bbio. Il est sans dimension et exprimé en nombre de points.   ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Principe RT 2012 : Bbio < Bbiomax
 
 
Cep : C oefficient d’ E nergie  P rimaire exprimé en kWh/(m2.SHONRT.an)  5 postes de consommation sont pris en compte dans le calcul du Cep :    Le chauffage    La production d’ECS (Eau Chaude Sanitaire)    Le refroidissement (climatisation)    L’éclairage    Les auxiliaires Important : les coefficients de conversion d’énergie finale en énergie primaire sont de 2,58 pour l’électricité et de 1 pour toutes les autres énergies.
[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],Principe RT 2012 : Cep < Cepmax Cep : C oefficient d’ E nergie  P rimaire exprimé en kWh/(m2.SHONRT.an)
Carte des zones Cepmax (kWh/m² SHON par an)
 
Tic   :  la température intérieure conventionnelle d’un local, atteinte en été, notée Tic, est la valeur maximale horaire en période d’occupation de la température opérative. La Ticréf est calculée par la méthode de calcul Th-BCE 2012 approuvée par un arrêté du ministre chargé de la construction et de l’habitation et du ministre chargé de l’énergie (1500 pages)….! La réglementation impose que la température la plus élevée atteinte dans les locaux au cours d’une séquence très chauds d’été n’excède pas un certain seuil (lequel reste à préciser…). Un groupe de travail réunissant des professionnels du secteur cherche comment passer d'une exigence en valeur relative à une exigence en valeur absolue. Deux ans de réflexion devraient être nécessaires (!)
4. Attestation de respect de la réglementation    Lors du dépôt de la demande de permis de construire, le maître d'ouvrage devra fournir une première attestation de la prise en compte de la RT 2012 dans son projet et de la réalisation de l'étude de faisabilité d'approvisionnement en énergie (instaurée par la loi POPE de 2005).    Une deuxième attestation sera fournie par le maître d'ouvrage à l'achèvement des travaux indiquant que le maître d'œuvre a bien pris en compte la réglementation thermique. Le contrôle de la conformité aura été réalisé par un contrôleur technique, un diagnostiqueur, un organisme certificateur si le bâtiment est certifié, ou un architecte. Deux phases :
4. Attestation de respect de la réglementation
Pour les maisons individuelles : –  si Nprod < 500 bâtiments : Ntests = 5 + 10 % Nprod ; –  si Nprod < 500 bâtiments : Ntests = 55 + 5 % (Nprod – 500). Pour les bâtiments collectifs et bâtiments non résidentiels : –  si Nprod < 50 bâtiments : Ntests = 30 % Nprod ; –  si Nprod < 50 bâtiments : Ntests = 15 + 15 % (Nprod – 50). où : Nprod est la production annuelle moyenne de bâtiments concernés par la demande et Ntests est le nombre minimum de bâtiments testés. 4. Attestation de respect de la réglementation Obligation du test de la « porte soufflante », selon décret du 27 octobre 2010 :
5. Chiffrage et mise en œuvre de la RT 2012 Un autre texte très attendu des éditeurs de logiciels est l'arrêté décrivant la méthode de calcul Th-BCE 2012. Ce document de près de 1 500 pages était initialement annoncé pour la fin 2010 afin que les logiciels de calcul thermique soient disponibles pour les bureaux d'études dès le début 2011. Le texte devrait finalement être publié avant l'été.
6. Questions / Réponses Merci de votre attention !

Contenu connexe

Tendances

Cours Sciences des Matériaux 2010 2011
Cours Sciences des Matériaux 2010 2011Cours Sciences des Matériaux 2010 2011
Cours Sciences des Matériaux 2010 2011Ali Khalfallah
 
Formation tableau blanc interactif
Formation tableau blanc interactifFormation tableau blanc interactif
Formation tableau blanc interactifFrédéric Haeuw
 
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...Marcel Lebrun
 
Exposé gestion et valorisation des déchets
Exposé gestion et valorisation des déchets Exposé gestion et valorisation des déchets
Exposé gestion et valorisation des déchets Youssef Assou
 
Bttn hdc a-full -co da
Bttn   hdc a-full -co daBttn   hdc a-full -co da
Bttn hdc a-full -co daCode Block
 
Dechets
DechetsDechets
Dechetsmsilti
 
Hasni bousadra epistemologie-2019
Hasni bousadra epistemologie-2019Hasni bousadra epistemologie-2019
Hasni bousadra epistemologie-2019Abdelkrim Hasni
 
4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank
4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank
4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotankhunglamvinh
 
Bâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone
Bâtiments à énergie positive et faible empreinte carboneBâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone
Bâtiments à énergie positive et faible empreinte carboneNovabuild
 
Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...
Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...
Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...Man_Ebook
 
Vat lieu co khi 4 hop kim &amp; giandopha
Vat lieu co khi 4   hop kim &amp; giandophaVat lieu co khi 4   hop kim &amp; giandopha
Vat lieu co khi 4 hop kim &amp; giandophaIUH
 
Giáo án điện tử Hóa 10 Bài HCl
Giáo án điện tử Hóa 10 Bài HClGiáo án điện tử Hóa 10 Bài HCl
Giáo án điện tử Hóa 10 Bài HClMinhHau2
 
Transition energetique 19 juin 2013 power point
Transition energetique 19 juin 2013   power pointTransition energetique 19 juin 2013   power point
Transition energetique 19 juin 2013 power pointSébastien Pereira
 

Tendances (20)

Cours Sciences des Matériaux 2010 2011
Cours Sciences des Matériaux 2010 2011Cours Sciences des Matériaux 2010 2011
Cours Sciences des Matériaux 2010 2011
 
Formation tableau blanc interactif
Formation tableau blanc interactifFormation tableau blanc interactif
Formation tableau blanc interactif
 
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
L'INNOVATION, UN PROCESSUS D'APPRENTISSAGE À DIFFÉRENTES ÉCHELLES ET DANS ...
 
Exposé gestion et valorisation des déchets
Exposé gestion et valorisation des déchets Exposé gestion et valorisation des déchets
Exposé gestion et valorisation des déchets
 
Bttn hdc a-full -co da
Bttn   hdc a-full -co daBttn   hdc a-full -co da
Bttn hdc a-full -co da
 
Phan thi lai
Phan thi laiPhan thi lai
Phan thi lai
 
Dechets
DechetsDechets
Dechets
 
Diaporama oral caffa
Diaporama oral caffaDiaporama oral caffa
Diaporama oral caffa
 
Hasni bousadra epistemologie-2019
Hasni bousadra epistemologie-2019Hasni bousadra epistemologie-2019
Hasni bousadra epistemologie-2019
 
4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank
4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank
4.3. chuong 4 (tt). cong nghe bun hoat tinh aerotank
 
Bâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone
Bâtiments à énergie positive et faible empreinte carboneBâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone
Bâtiments à énergie positive et faible empreinte carbone
 
Qua trinh sinh hoc lo lung
Qua trinh sinh hoc lo lungQua trinh sinh hoc lo lung
Qua trinh sinh hoc lo lung
 
Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...
Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...
Kỹ thuật màng lọc trong xử lý nước cấp và nước thải - PGS.TS. Trần Đức Hạ - 2...
 
Cours 1 matériaux
Cours 1 matériauxCours 1 matériaux
Cours 1 matériaux
 
Đề tài: Hiện trạng quản lý chất thải rắn công nghiệp tỉnh Yên Bái
Đề tài: Hiện trạng quản lý chất thải rắn công nghiệp tỉnh Yên BáiĐề tài: Hiện trạng quản lý chất thải rắn công nghiệp tỉnh Yên Bái
Đề tài: Hiện trạng quản lý chất thải rắn công nghiệp tỉnh Yên Bái
 
Ky thuat xu ly chat thai ran tran thanh thu
Ky thuat xu ly chat thai ran tran thanh thuKy thuat xu ly chat thai ran tran thanh thu
Ky thuat xu ly chat thai ran tran thanh thu
 
Recherche action
Recherche actionRecherche action
Recherche action
 
Vat lieu co khi 4 hop kim &amp; giandopha
Vat lieu co khi 4   hop kim &amp; giandophaVat lieu co khi 4   hop kim &amp; giandopha
Vat lieu co khi 4 hop kim &amp; giandopha
 
Giáo án điện tử Hóa 10 Bài HCl
Giáo án điện tử Hóa 10 Bài HClGiáo án điện tử Hóa 10 Bài HCl
Giáo án điện tử Hóa 10 Bài HCl
 
Transition energetique 19 juin 2013 power point
Transition energetique 19 juin 2013   power pointTransition energetique 19 juin 2013   power point
Transition energetique 19 juin 2013 power point
 

En vedette

Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse CoénoveImpact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse CoénoveCoenove
 
Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...
Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...
Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...Paris Region Lab
 
06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation
06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation
06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommationcgrillet
 
La Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en FranceLa Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en Francelibnam
 
02 calcul simplifie_du_bilan_thermique
02 calcul simplifie_du_bilan_thermique02 calcul simplifie_du_bilan_thermique
02 calcul simplifie_du_bilan_thermiqueleyla13
 
Actions extérieures aux ponts
Actions extérieures aux pontsActions extérieures aux ponts
Actions extérieures aux pontstechnopujades
 
Le management par objectif
Le management par objectifLe management par objectif
Le management par objectifzineb encgk
 
La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?
La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?
La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?goalmap
 
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les FondamentauxCours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les FondamentauxRémi Bachelet
 
Généralisation Bâtiments Basse Consommation
Généralisation Bâtiments Basse ConsommationGénéralisation Bâtiments Basse Consommation
Généralisation Bâtiments Basse ConsommationBIO ENERGIES ONLINE ©
 
Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06
Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06
Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06Build Green
 
Rt2012 solutions-sea cjuillet2011
Rt2012 solutions-sea cjuillet2011Rt2012 solutions-sea cjuillet2011
Rt2012 solutions-sea cjuillet2011SEAC
 
Les 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetLes 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetAntonin GAUNAND
 

En vedette (20)

Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse CoénoveImpact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
Impact de la RT 2012 dans le logement neuf - Analyse Coénove
 
Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...
Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...
Efficacité Energétique 2e édition - Etude des comportements et modélisation d...
 
06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation
06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation
06 07 2010_-_generalisation_des_batiments_a_basse_consommation
 
La Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en FranceLa Réglementation Thermique 2012 en France
La Réglementation Thermique 2012 en France
 
La mémoire
La mémoireLa mémoire
La mémoire
 
02 calcul simplifie_du_bilan_thermique
02 calcul simplifie_du_bilan_thermique02 calcul simplifie_du_bilan_thermique
02 calcul simplifie_du_bilan_thermique
 
Actions extérieures aux ponts
Actions extérieures aux pontsActions extérieures aux ponts
Actions extérieures aux ponts
 
Technologie des ponts
Technologie des pontsTechnologie des ponts
Technologie des ponts
 
Le management par objectif
Le management par objectifLe management par objectif
Le management par objectif
 
La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?
La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?
La Méthode SMART - Comment se Fixer des Objectifs et les Atteindre ?
 
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les FondamentauxCours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
 
Généralisation Bâtiments Basse Consommation
Généralisation Bâtiments Basse ConsommationGénéralisation Bâtiments Basse Consommation
Généralisation Bâtiments Basse Consommation
 
Vertima - LEED® : Un projet conçu aussi pour l’humain
Vertima - LEED® : Un projet conçu aussi pour l’humainVertima - LEED® : Un projet conçu aussi pour l’humain
Vertima - LEED® : Un projet conçu aussi pour l’humain
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06
Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06
Guide RAGE : isolation thermique interieur en neuf - 2015-06
 
Les différentes phases d’un projet - La phase de planification
Les différentes phases d’un projet - La phase de planificationLes différentes phases d’un projet - La phase de planification
Les différentes phases d’un projet - La phase de planification
 
Les fondamentaux du Management de Projet
Les fondamentaux du Management de ProjetLes fondamentaux du Management de Projet
Les fondamentaux du Management de Projet
 
Rt2012 solutions-sea cjuillet2011
Rt2012 solutions-sea cjuillet2011Rt2012 solutions-sea cjuillet2011
Rt2012 solutions-sea cjuillet2011
 
Les 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetLes 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projet
 
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisationLes différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
 

Similaire à Présentation rt 2012

Rt2012
Rt2012Rt2012
Rt2012t g
 
Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020Gabriel Julé
 
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQEfiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQElibnam
 
Présentation RT.pptx
Présentation RT.pptxPrésentation RT.pptx
Présentation RT.pptxmohamed814760
 
Physique du bâtiment - cours.pdf
Physique du bâtiment - cours.pdfPhysique du bâtiment - cours.pdf
Physique du bâtiment - cours.pdfbenalla2
 
Réglementation thermique 2012
Réglementation thermique 2012Réglementation thermique 2012
Réglementation thermique 2012Paraxilocentre
 
CEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financement
CEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financementCEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financement
CEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financementCTR Conseil
 
Reglementation thermique btp_maroc
Reglementation thermique btp_marocReglementation thermique btp_maroc
Reglementation thermique btp_marocAdil Bourakkadi
 
La place du bâtiment durable dans les Alpes Maritimes
La place du bâtiment durable dans les Alpes MaritimesLa place du bâtiment durable dans les Alpes Maritimes
La place du bâtiment durable dans les Alpes MaritimesDimitri Pihouée
 
Fiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en FranceFiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en Francelibnam
 
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012Techologis
 
Chiffres clés du batiment 2013 ADEME
Chiffres clés du batiment 2013 ADEMEChiffres clés du batiment 2013 ADEME
Chiffres clés du batiment 2013 ADEMENovabuild
 
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013Techologis
 
Chiffres clés du Bâtiment 2013 - Ademe
Chiffres clés du Bâtiment 2013 - AdemeChiffres clés du Bâtiment 2013 - Ademe
Chiffres clés du Bâtiment 2013 - AdemeBuild Green
 
Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017CTR Conseil
 
Politique énergétique cantonale et standard Minergie
Politique énergétique cantonale et standard MinergiePolitique énergétique cantonale et standard Minergie
Politique énergétique cantonale et standard Minergieminergie-romande
 

Similaire à Présentation rt 2012 (20)

Performance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufsPerformance thermique des logements neufs
Performance thermique des logements neufs
 
Rt2012
Rt2012Rt2012
Rt2012
 
Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020Les grands principes de la RE2020
Les grands principes de la RE2020
 
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQEfiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
fiche pédagogique RT2012 + RT2020 + HQE
 
Présentation RT.pptx
Présentation RT.pptxPrésentation RT.pptx
Présentation RT.pptx
 
Plaquette RT 2012
Plaquette RT 2012Plaquette RT 2012
Plaquette RT 2012
 
Physique du bâtiment - cours.pdf
Physique du bâtiment - cours.pdfPhysique du bâtiment - cours.pdf
Physique du bâtiment - cours.pdf
 
Réglementation thermique 2012
Réglementation thermique 2012Réglementation thermique 2012
Réglementation thermique 2012
 
CEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financement
CEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financementCEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financement
CEE précarité énergétique : de nouvelles opportunités de financement
 
Reglementation thermique btp_maroc
Reglementation thermique btp_marocReglementation thermique btp_maroc
Reglementation thermique btp_maroc
 
La place du bâtiment durable dans les Alpes Maritimes
La place du bâtiment durable dans les Alpes MaritimesLa place du bâtiment durable dans les Alpes Maritimes
La place du bâtiment durable dans les Alpes Maritimes
 
RT 2005
RT 2005RT 2005
RT 2005
 
Fiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en FranceFiche pédagogique RT2012 en France
Fiche pédagogique RT2012 en France
 
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2012
 
Chiffres clés du batiment 2013 ADEME
Chiffres clés du batiment 2013 ADEMEChiffres clés du batiment 2013 ADEME
Chiffres clés du batiment 2013 ADEME
 
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013
Chiffre clé de la consommation énergétique en France - Ademe 2013
 
Chiffres clés du Bâtiment 2013 - Ademe
Chiffres clés du Bâtiment 2013 - AdemeChiffres clés du Bâtiment 2013 - Ademe
Chiffres clés du Bâtiment 2013 - Ademe
 
Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017Newsletter énergie mai 2017
Newsletter énergie mai 2017
 
Politique énergétique cantonale et standard Minergie
Politique énergétique cantonale et standard MinergiePolitique énergétique cantonale et standard Minergie
Politique énergétique cantonale et standard Minergie
 
Réglementation par le CSTB
Réglementation par le CSTBRéglementation par le CSTB
Réglementation par le CSTB
 

Présentation rt 2012

  • 1.  
  • 2. SOMMAIRE 1. Introduction 3. Bbio, Cep et Tic 4. Attestations de respect de la conformité 5. Chiffrage et mise en oeuvre 2. Pourquoi une nouvelle Réglementation Thermique ? 6. Questions / Réponses
  • 3. 1. Introduction Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d'énergie en France parmi l'ensemble des secteurs économiques. Il génère 123 millions de tonnes de CO2, soit 23% des émissions nationales. Ces émissions ont augmenté d’environ 15% depuis 1990. Il consomme actuellement environ 68 millions de Tonnes d‘Equivalent Pétrole, soit 42,5% de l'énergie finale totale. Chaque Français libère ainsi dans l’atmosphère environ deux tonnes de CO2 par an.
  • 4. 2. Pourquoi une nouvelle Réglementation Thermique ? L'article 4 de la loi dite Grenelle 1 représente le socle de la future réglementation thermique RT 2012. Il précise que « Toutes les constructions neuves faisant l'objet d'une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2012 et, par anticipation à compter de la fin 2010, s'il s'agit de bâtiments publics et de bâtiments affectés au secteur tertiaire, présentent une consommation d'énergie primaire inférieure à un seuil de 50 kilowattheures par mètre carré et par an en moyenne». Un amendement à l’article 4 a permis de compléter l'exigence sur la consommation énergétique d'une autre portant sur l'efficacité énergétique du bâti. Dans la future RT 2012, ce nouveau seuil sera baptisé « besoin bioclimatique maximal » ou BbioMax. Objectif RT 2012 : baisse de 60% de la consommation d’énergie d’une maison individuelle.
  • 5. 28 octobre 2011 : Pour les bâtiments à usage de bureau, d’enseignement, d’accueil de petite enfance et pour tous les bâtiments habitation en zone ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine)  1 er janvier 2013 : Pour les bâtiments à usage d’habitation (hors zones ANRU). Dates d’application de la RT 2012 2. Pourquoi une nouvelle Réglementation Thermique ? A venir : décret spécifique pour tous les autres types de bâtiments (commerces, hôtellerie,…)
  • 6.
  • 7.
  • 8.  
  • 9.  
  • 10. Cep : C oefficient d’ E nergie P rimaire exprimé en kWh/(m2.SHONRT.an) 5 postes de consommation sont pris en compte dans le calcul du Cep :  Le chauffage  La production d’ECS (Eau Chaude Sanitaire)  Le refroidissement (climatisation)  L’éclairage  Les auxiliaires Important : les coefficients de conversion d’énergie finale en énergie primaire sont de 2,58 pour l’électricité et de 1 pour toutes les autres énergies.
  • 11.
  • 12. Carte des zones Cepmax (kWh/m² SHON par an)
  • 13.  
  • 14. Tic : la température intérieure conventionnelle d’un local, atteinte en été, notée Tic, est la valeur maximale horaire en période d’occupation de la température opérative. La Ticréf est calculée par la méthode de calcul Th-BCE 2012 approuvée par un arrêté du ministre chargé de la construction et de l’habitation et du ministre chargé de l’énergie (1500 pages)….! La réglementation impose que la température la plus élevée atteinte dans les locaux au cours d’une séquence très chauds d’été n’excède pas un certain seuil (lequel reste à préciser…). Un groupe de travail réunissant des professionnels du secteur cherche comment passer d'une exigence en valeur relative à une exigence en valeur absolue. Deux ans de réflexion devraient être nécessaires (!)
  • 15. 4. Attestation de respect de la réglementation  Lors du dépôt de la demande de permis de construire, le maître d'ouvrage devra fournir une première attestation de la prise en compte de la RT 2012 dans son projet et de la réalisation de l'étude de faisabilité d'approvisionnement en énergie (instaurée par la loi POPE de 2005).  Une deuxième attestation sera fournie par le maître d'ouvrage à l'achèvement des travaux indiquant que le maître d'œuvre a bien pris en compte la réglementation thermique. Le contrôle de la conformité aura été réalisé par un contrôleur technique, un diagnostiqueur, un organisme certificateur si le bâtiment est certifié, ou un architecte. Deux phases :
  • 16. 4. Attestation de respect de la réglementation
  • 17. Pour les maisons individuelles : – si Nprod < 500 bâtiments : Ntests = 5 + 10 % Nprod ; – si Nprod < 500 bâtiments : Ntests = 55 + 5 % (Nprod – 500). Pour les bâtiments collectifs et bâtiments non résidentiels : – si Nprod < 50 bâtiments : Ntests = 30 % Nprod ; – si Nprod < 50 bâtiments : Ntests = 15 + 15 % (Nprod – 50). où : Nprod est la production annuelle moyenne de bâtiments concernés par la demande et Ntests est le nombre minimum de bâtiments testés. 4. Attestation de respect de la réglementation Obligation du test de la « porte soufflante », selon décret du 27 octobre 2010 :
  • 18. 5. Chiffrage et mise en œuvre de la RT 2012 Un autre texte très attendu des éditeurs de logiciels est l'arrêté décrivant la méthode de calcul Th-BCE 2012. Ce document de près de 1 500 pages était initialement annoncé pour la fin 2010 afin que les logiciels de calcul thermique soient disponibles pour les bureaux d'études dès le début 2011. Le texte devrait finalement être publié avant l'été.
  • 19. 6. Questions / Réponses Merci de votre attention !