Recette enduit sur mur paille par eddy fruchard bois et paille

24 525 vues

Publié le

Recette enduit sur mur paille par eddy fruchard bois et paille

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
24 525
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
17 113
Actions
Partages
0
Téléchargements
94
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Recette enduit sur mur paille par eddy fruchard bois et paille

  1. 1. Recettes d’enduits chaux sur mur paille Nous allons aborder un sujet complexe et qui représente une étape des plus importantes pour une construction en bottes de paille : enduire les murs avec des enduits à la chaux. Nous allons parler des retours d’expérience de nos clients, en suivant trois grands thèmes: - Les recettes d’enduits utilisées (pour chaque couche) - Les astuces de mise en œuvre - Les temps de chantier Mais, pour commencer, un petit point technique sur la chaux. Nous pouvons trouver une quantité importante d’ouvrages sur le sujet, je serai donc bref :  Les chaux aériennes durcissent avec l’air. On appelle cette étape la carbonatation, car le calcium durcit en reprenant le CO2 de l’air ambiant. o Chaux CL 90 dans le document  Les chaux hydrauliques naturelles ont un début de durcissement avec l’eau (d’où l’hydraulicité), puis un durcissement par carbonatation, car ce sont des chaux. o NHL 2 / NHL 3.5 / NHL 5  Les chaux hydraulique artificielles qui peuvent être hydraulifiées avec tout hydraulifiant, sans le déclarer. o NHL 3.5Z ou HL (non présentées dans le document) Murs en bottes de paille : Quand les bottes de paille sont posées à plat, il faut tailler le mur (taille haie, débrousailleuse), afin d’en dresser la surface. L’enduit ne peut corriger que des petites différences d’épaisseurs. De plus, il est bien plus facile de corriger les murs paille que de charger et dresser un enduit. Faire le gobetis sur les faces extérieures et intérieures du mur en même temps, car en séchant, l’enduit va tirer la paille (comme quand on fait une peinture sur du bois, il faut faire les deux faces). Qualité du sable Il faut être attentif au calibrage du grain de sable ; pour utiliser une taille dégressive de sable, du gobetis vers la finition. Il faut que le sable ait une granulométrie variée, de la plus petite jusqu’à la plus grande (par exemple, un sable 0/2 est constitué de grains de 0.1 mm, 0.3mm …. jusquà 2 mm). Or, certains sables du commerce sont trop triés et pas suffisamment hétérogènes ; en les utilisant, on obtiendra un enduit moins résistant. Arrachement de l’enduit sur la paille : Les résultats des tests à larrachement des enduits ont donné, sur la paille, une résistance de 0.8 Méga Pascal alors que le DTU nen impose que 0.3.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  2. 2. Consigne : Première étape : acheter les Règles Professionnelles de la Construction Paille rédigées par le RFCP : Article en référence : Ref 3.13.3 adaptation aux conditions climatiques Les règles professionnelles de la construction paille déterminent l’utilisation des différents parements en fonction de l’exposition de la façade (exposition), sa situation (campagne, front de mer ….) et la hauteur de construction. Chapitre 5 : Revêtements Deuxième étape, les conditions climatiques défavorables: Extrait de : http://www.lafarge-france.fr/conseil-pratique1-utiliser-chaux-blanche.pdf Le froid En règle générale, il ne faut pas enduire entre la Toussaint et la Saint-Joseph (de fin octobre à mi- mars). Afin d’éviter les désordres, il est fortement déconseillé d’appliquer les mortiers de chaux et plus particulièrement la réalisation d’enduit et joints dans les conditions suivantes : Froid (< 8 °C) et période de gel : • Risque d’enduit gelé, qui se décolle de la façade par écaillage. • Risque de générer une mauvaise gestion du temps pour la réalisation de la finition désirée. Le vent fort entraîne des risques de dessiccation de l’enduit par l’évaporation de l’eau (apparition d’un faïençage). L’exposition au soleil peut générer le risque de « grillage » de l’enduit, par la température élevée de la façade à enduire. L’eau de gâchage s’évapore trop rapidement, avant que l’enduit ne fasse sa prise. Par manque de cohésion, l’enduit grillé s’effrite et se désagrège. Par forte chaleur, pensez à humidifier l’enduit fini par des pulvérisations pendant 48 heures. La pluie a pour conséquence un risque de lavage de l’enduit. Utilisation de filet coupe-vent (voir article http://eddy.fruchard.fr/protection-mur-en-botte- de-paille/)Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  3. 3. Protection individuelle : Extrait de : http://www.lafarge-france.fr/conseil-pratique1-utiliser-chaux-blanche.pdf Les chaux sont des produits fortement basiques, elles peuvent, selon les individus, être plus ou moins irritantes pour la peau et provoquer des lésions oculaires. Les protections ci-dessous sont vivement recommandées : • L’usage des lunettes est obligatoire car elles protègent les yeux des projections, lors de la confection du mortier en bétonnière, mais également lors de l’application de l’enduit sur le mur. • L’usage des gants est obligatoire lors de la manipulation de mortier de chaux. Ils permettent d’éviter les contacts directs avec le mortier humide. • Le port de vêtements à manches longues est recommandé afin de protéger les avant-bras des projections de chaux et du frottement de la taloche. Il est vivement recommandé d’appliquer une crème adaptée à l’entretien des mains 2 à 3 fois par jour. Comme la chaux est très fine et légère, elle est très « pulvérulente » ; il est nécessaire d’utiliser des masques anti-poussière lors d’une exposition intense. Protection des abords du bois et menuiseries : L’application des enduits est relativement salissante, il est donc important de protéger l’environnement afin de pouvoir récupérer les chutes d’enduit (pour le gobetis et couches de corps uniquement). La chaux sur le bois de structure (comme le douglas ou le chêne) le brûle (apparition de tâches noires sur le bois très difficile à faire disparaître). Il faut donc prendre le temps de bien les protéger avec des cartons agrafés. Extrait du blog http://unemaisonenpaille.wordpress.com/ Protection des menuiseries Protection de la structureAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  4. 4. Détails divers : Aucun contact avec l’enduit de Favoriser une séparation franche soubassement avec un larmier métallique Accrocheur type Les fixateurs à appliquer sur le bois permettent une accroche « provisoire » de l’enduit sur le support bois. Cela permet à l’enduit de se « maintenir » avant son séchage. C’est la structure de l’enduit (fibré) ou l’ajout d’une trame de verre qui permet à l’enduit de se tenir. Nous recherchons même une désolidarisation de l’enduit avec tout élément structurel bois, afin que le bois puisse travailler sans tirer ou contraindre l’enduit. Trame dans le corps d’enduitAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  5. 5. Équivalences : 1 brouette de 60 litres 6 seaux de 10 litres 1 sac de NHL 3.5 soit 35 kilos 5 seaux de 10 litres Environs 7 Kg/seaux http://restaurationpatrimoinestjean.over-blog.com/article-la-chaux-recette-de-chantier Les sables et agrégats Les granulométries :  Le gravier est de diamètre supérieur à 10mm ; par exemple, le gravier 10/30 est composé de graviers de diamètres 10 à 30mm.  En-dessous de 5mm, on parle de sable.  Le sable 0/4 est constitué de sables de diamètres compris entre 0 (fines) et 4mm.  le sable 0/2 est constitué de sables de diamètres entre 0 et 2mm. Il s’achète, ou bien (pratique la plus courante) s’obtient en tamisant du sable 0/4 au tamis n°12 (1.8mm de maille)… ou à la moustiquaire (si si, ça marche bien).  le sable 0/0 est constitué de sables de diamètres très fins  les fines ont des diamètres systématiquement inférieurs au mm. Exemple, la poudre de marbre, dont les granulométries sont classées de 0/0.2 à 0/0.6 (diamètre entre 0 et 0.6mm, le plus « gros » des poudres de marbre donc). On utilise le sable gros sur les premières couches (gobetis), et du sable de plus en plus fin en se rapprochant de l’enduit de finition. Classiquement, on utilise pour le gobetis et le corps d’enduit du sable en 0/4, et pour l’enduit de finition du sable en 0/2, voire même plus fin pour les stucs.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  6. 6. Faire faire ou se faire accompagner : Je vous invite, auto-constructeurs, à faire réaliser les enduits par des professionnels ou du moins, à vous faire accompagner par des professionnels. Ci-dessous une liste de professionnels (liste non exhaustive) : Alain Richard Alain Richard spiraloleron@club-internet.fr Département 17 Batisse&co Tony et Manu batisseco@yahoo.fr Département 79 Création à chaux Raccaud stéphane creationachaux@orange.fr Département 86 La boite à bâtir Yaël CHARTRON kamaya79@free.fr Département 79 Kiener Claude Kiener Claude kiener.claude@aliceadsl.fr Département 86 Hamani Christian Hamani Christian tierrhabitat.ch@gmail.com Département 44 Mahide Costa Dominique costa@mahide.fr Département 37 Element terre Liboureau Philippe info@element-terre.net France La maîtrise de l’enduit est un « art » particulièrement compliqué, d’autant plus avec l’utilisation de matériaux naturels comme peuvent l’être la chaux, la terre, le plâtre… Il ne s’agit pas d’enduits prêts et formulés. L’enduiseur doit en permanence faire varier sa recette, en fonction des conditions climatiques, du support, de l’exposition, de l’usage…Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  7. 7. Machine où pas machine ? Souvent, les amateurs souhaitent utiliser des machines car ils pensent qu’elles (les machines) leur feront gagner du temps. Avantages Inconvénients Main  L’utilisation d’une bétonnière électrique  Travail moins impressionnant suffit, donc la nuisance sonore est qu’avec une machine. minime  Besoin d’obtenir le geste et le  peu de projections donc peu de temps coup de main pour l’application pour protéger les bois et le chantier donc temps de « formation » à prévoir pour les chantiers  Valorisation du travail humain au lieu participatifs de financer un système de mécanisation  Une seule personne peut travailler et faire les enduits  Toute l’équipe applique les enduits donc une autonomie. évitant qu’un seul équipier fasse la manutention Machine  Mise en place de l’enduit plus rapide car  Temps de logistique long : plus nombreux à travailler (récupération du compresseur chez le loueur, nettoyer  Travaux de manutention donc besoin de l’outillage correctement, retour main d’œuvre non qualifiée pour cette chez le loueur) ; il s’agit d’un tâche (si chantier participatif, appliquer temps de travail rarement des enduits à la main demande comptabiliser mais qui demande quelques heures d’habitudes) pourtant de l’énergie humaine et du gasoil.  Bonne pénétration pour le gobetis (suivant réglage, densité de botte de  Chantier plus salissant donc paille et sens de pose) protection de la structure et des hommes plus importantes et longues  Mise en place de l’enduit plus rapide (car plus nombreux) donc un besoin d’échafaudage plus important en m² L’utilisation de machines adaptées (type machine à enduire a piston ou à vis) peut être intéressante. Cela permet de limiter les efforts de manutention ; la machine réalise directement le mélange et elle le transporte, contrairement aux sablons (ou gorette). Dans ce dernier cas, il faut faire le mélange en bétonnière, puis le transporter avec des brouettes et ensuite remplir et amener les seaux au poste de travail.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  8. 8. La voix des pros : La boîte à bâtir Pour le gobetis : Nous avons projeté au sablon un enduit très liquide pour rentrer le plus possible dans la paille (pose à plat). Nous talochions à lavancée pour faire rentrer encore plus lenduit dans la paille, sans chercher à couvrir lensemble des brins qui sortaient, mais en mettant de la chaux partout. Travail difficile au sablon c’est vrai, mais intéressant pour cette étape.  1 vol de chaux NHL 3.5 + 2 vol de sable 0/8 (sable de rivière) o sable de rivière: très intéressant car il permet de charger un peu plus sur le mur sans que l’enduit ne tombe. Pour la couche de corps : Projection au sablon intéressante mais peut être évitée : ça casse la tête et le dos. Avec la projection manuelle, il faut avoir le coup de main, mais la chaux reste plus souple plus longtemps. Un gros défaut du sablon est quil assèche plus rapidement lenduit (du fait quil envoie de lair comprimé pour le projeter). Si on insiste pour projeter l’enduit à la machine, surtout régler le compresseur entre 2 et 3 bars. Pour cette étape, qui est censée redresser le mur le plus possible, il est très important que les bottes soient bien montées ou du moins bien retaillées dès la fin de la pose des bottes. Donc cette étape cest de la charge et de la pose de treillis pour armer lenduit.  1 vol de chaux NHL 3.5 + 2.5 vol de sable 0/8 (sable de rivière) Pour la finition Avec ajout de terre locale pour la teinte. Application manuelle avec finition taloche éponge (beaucoup plus facile pour rattraper les petits défauts qui apparaissent au fur et à mesure de lavancée de lenduit). Ce nest pas la finition que je préfère, mais elle est vraiment plus adaptée aux enduits extérieurs, surtout à la chaux, car elle unifie bien lenduit du point de vue esthétique. Je n’utiliserai pas de chaux aérienne même si utopiquement cest peut être la mieux, c’est beaucoup trop contraignant. Il faut une très bonne coordination dans cette phase, peut être la plus délicate ; pas la plus dure mais la plus stressante...  1 vol de NHL2 + 3.5 vol de sable 0/2 o Terre locale pour donner la teinteAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  9. 9. Bâtisse&co Recette pour enduit sur mur de paille au CRER 79: Notre volonté était à la fois de concilier perspirance, étanchéité et résistance mécanique car nous intervenons pour une collectivité qui naura peut être pas la "veille" dun auto-constructeur pour identifier rapidement les désordres éventuels. Nous avons donc privilégié une chaux plus hydraulique et plus résistante mécaniquement. Pour le gobetis :  1 volume Chaux hydraulique NHL 5 pour 2,5 volumes de sable (0-4) = fibre de paille pour les fortes épaisseurs. Nous avons réalisé un "gobetis" manuel, afin de pénétrer au mieux dans la fibre, en complétant lorsque cela était nécessaire par un mélange chaux-sable avec de la paille pour combler les trous. Cette première couche que lon ne peut pas vraiment appeler un "gobetis" mais plutôt «couche daccroche", a permis de réaliser une bonne accroche et de redresser en partie le mur. Après application, il faut nécessairement "remonter" le mortier à la truelle pour assurer laccroche de la couche de corps. Pour la couche de corps :  1 volume Chaux hydraulique NHL 3,5 pour 3 volumes de sable (0-4) complétée dune trame en fibre synthétique (10mnx10mn). Après avoir étalé une première couche de 0,8cm de mortier, nous avons appliqué la trame en fibre synthétique, que nous avons recouverte par une seconde couche de mortier (0,8cm). Ce travail doit se réaliser "frais sur frais" pour que la fibre soit parfaitement solidaire du mortier. Pour assurer une bonne accroche à la couche de finition, il faudra veiller à relever lenduit à la truelle. Pour la finition :  1 volume Chaux hydraulique NHL3,5 voir NHL 2 pour 3,5 volume de sable (0-4), riche en argile pour avoir une coloration "ocrée naturelle" de lenduit. Possibilité dintégrer des graviers colorés pour lesthétique. La couche de finition ne devra pas dépasser 0,5 à 0,8 cm pour éviter toute fissure. Le choix de la finition est brossé (à la brosse métallique) lorsque lenduit commence à faire sa prise.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  10. 10. Création à la chaux Nous sommes favorables à l’utilisation du sablon pour le gobetis et le corps denduit. Par contre, pour la finition, nous pensons quune application manuelle est préférable, car lapport dair par le sablon accélère le séchage, ce qui nest vraiment pas la peine sur une maçonnerie en paille qui absorbe déjà bien lhumidité. De plus, lapplication manuelle laisse à notre avis plus de temps pour intervenir. Utilisation de NHL 2 pour la finition en extérieur car, étant faiblement hydraulique, elle reste souple mais fait sa prise plus rapidement. Par conséquent, lenduit à court terme est moins soumis aux aléas climatiques. Élément terre Philippe Liboureau (http://compaillons.naturalforum.net/t1077p1-enduit-chaux-sable-2-couches-projetees) Pour le gobetis : Directement sur la paille (au projeteur, cest excellent) ; le travail est difficile au sablon c’est vrai mais intéressant pour cette étape. La distance de projection devra être réglée de façon que le gobetis ait une surface en picots (le grain du sable). Ca va fissurer.  1/2 vol NHL 3.5 + ½ vol CL90 pour 2 vol de sable graveleux 0/5 Pour la couche de corps : Elle peut être appliquée une à deux semaines plus tard, application au sablon ou la truelle, épaisseur de 1 à 1.5 cm. Elle pourra être appliquée au projeteur à condition quaprès talochage, la surface en soit grattée avec le tranchant de la truelle, pour préparer laccroche de la surface de finition. Ca va aussi fissurer !  1/3 vol NHL 3.5 + 2/3 vol CL90 pour 3 vol de sable sec 0/4 (rivière lavé) Pour la finition : L’épaisseur de l’enduit est de 0.5 cm, appliquée manuellement, entre 6 mois à un an plus tard pour laisser le temps à la structure de trouver sa place. En principe, cette couche ne peut être posée que manuellement à la truelle ou à la taloche, en respectant une épaisseur maxi de 0.5cm. Elle sera talochée. Et ça ne fissurera plus !  1 vol CL90 pour 4 vol de sable sec 0/2 (rivière lavé) Voilà, jajouterais que si le sable nest pas sec, il faudra augmenter son dosage en fonction de son taux dhumidité. Réaliser dans le même temps les phases denduits extérieurs et intérieurs (que ce soit chaux et chaux ou chaux et terre). Prévoir plutôt un bardage bois total sur mur exposé si celui ci est un pignon et en pignon haut.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  11. 11. Comparatif du temps de mise en œuvre d’un enduit extérieur chaux Utilisation du sablon Projection à la main Utilisation machine à enduire gobetis Couche de NB de min/m² corps personne Claire et Alexandre 20 55 3 Philippe et Sylvie 18 45 3 Alain Richard 20 55 2 Celine et Nicolas 20 60 3 Norbert et Elodie 25 45 3 Cécile et Florian 35 75 3 Florent et Marie 17 50 6 Eric et Stéphanie 13 26 5 Tony et Manu 26 26 2 temps moyen 32 62 Conclusion Le temps d’application ne varie pas entre une application manuelle ou à l’aide d’un sablon, ceci s’explique par le nombre de personnes et la manutention demandée lors de l’utilisation du sablon. Le nombre de personnes est couramment de 3 sur chantier. Pour application des enduits aux sablons, mobilisation de 3 personnes minimum voire plus. Pour application à la main, de 1 à 3 personnes (pas de contrainte d’un minimum de main dœuvre). Le temps de mise en œuvre est variable dun chantier à un autre le temps de gobetis est souvent de 33 min/m² Le temps pour la couche de corps est variable du fait surtout de lorganisation du chantier et des moyens à disposition (échafaudage).Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  12. 12. La recette utilisée par Tony et Manu pour le CRER  Gobetis : 1 vol NHL5 pour 2.5 vol de sables (0-4)  Corps : 1 vol NHL 3.5 pour 3 vol de sables (0-4) + trame (voir conseil pro)  Finition : 1 vol de NHL 3.5 ou NHL 2 pour 3.5 vol de sables (0-4) riche en argile (teinte) Temps passé : Surface 72 m² surface réelle (pas de gestion d’ouverture) Botte à chant (donc gobetis plus compliqué à mettre en œuvre) Couche Nombre d’heure min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis 32 heures 26 min Manuelle, taloche 2 Pro à la main Couche de Corps Manuelle, taloche 32 heures 26 min et brosse 2 Pro à la main En 2 passes métallique Finition A faire Particularité : Échafaudage de façadier installé sur toute la façade Spécialiste des enduits chaux Gestion des enduits simples car bandeaux en bardage pour les fenêtresAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  13. 13. La recette utilisée par Alexandre et Claire  Gobetis : ½ vol de NHL 3.5 + ½ vol de CL90 pour 2 vol de sables (0-4)  Corps : 1/3 vol NHL 3.5 + 2/3 vol de CL90 pour 3 vol de sables (0-3)  Finition : 1 vol de CL90 pour 3 vol de sables (0-2) Temps passé : Surface 160 m² vide pour pleins Couche Nombre d’heure min/m² Type d’application Nombres de personnes 1 projette Gobetis 48 heures 18 min Avec Sablon 1 charge 1 fait la colle 1 projette Couche de Corps 144 heures 54 min Avec Sablon 1 charge En 2 passes 1 fait la colle Finition 2 qui posent 96 heures 36 min A la main talochée épongée 1 qui lisse et charge Particularité : Maison de plain pied donc besoin minimum d’échafaudage Stéphane Racaud, est venu les aider pour les enduits de finitions.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  14. 14. La recette utilisée par Philipe et Sylvie  Gobetis : 5 vol de NHL3.5 (1sac de 35 kg) pour 7 vol de sable  Couche de corps : 5 vol de NHL3.5 (1sac de 35 kg) pour 8 vol de sable  Finition : 1 vol de NHL2 pour 3.5 vol de sables (0-2) Consommation : pour Gobetis et couche de corps = 84 sacs de NHL 3.5 poids 35 kilos Pour finition 1 sac de 30 Kilos de chaux pour 7 seaux de sable 0-2 Temps passé : surface 180 m² vide pour pleins Couche Nombre d’heure Min/m² Type d’application Nombres de personnes 1 projette /1 charge Gobetis + dégrossi 55 heures 18 min Avec Sablon 1 fait la colle Couche de Corps Avec Sablon 1 projette / 1 charge (hors arrondie 140 heures 47 min et main 1 fait la colle menuiserie) Finition 133 44 min A la main 4 personnes Décomposition : Couche de corps angles 2 qui posent 40 heures 90 min/ml A la main 26.5 ml car 6 1 qui lisse et charge angles Arrondis 120 heures 120 min/ml A la main 1 Personnes menuiserie (57 ml) Finition angle et 116 heures 83 min/ml A la main 1 Personnes menuiseries Particularité : Échafaudage : remorque avec grosses bottes de paille ou télescopique avec un godet. Les plus : Fibre de verre appliquée entre les deux couches de corps sur l’ensemble de la maison (soit 5 rouleaux de 50 m²).Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  15. 15. La recette utilisée par Ludovic et Virginie  Gobetis : 7 seaux de sable pour 1 sac de chaux  Couche de corps : 1/3 vol CL90 + 2/3 vol NHL3 pour 3 vol sable de Vienne 0-4 +  Finition : Le sable de rivière, ici sable de Vienne, est à privilégier par rapport au sable de carrière. Nétant pas concassé, il est de forme plus ronde et "roule" plus facilement sous la taloche ou la règle. Le sable de Loire convient aussi, avec des teintes ocre, alors que celui de Vienne tend vers le jaune. Temps passé : surface de 117 m² (mur nord non compris 39 m²) avec 91 m² hors ouverture Couche Nombre d’heures Min/m² Type d’application Nombres de personnes 1 projette Gobetis + dégrossi Avec Sablon 1 charge 1 fait la colle Couche de Corps 168 heures 86 min Avec Sablon Sur 3 jours à 7 personnes Particularité : Échafaudage fixe de professionnels permettant un travail en toute sécurité. Les plus : Jean-Michel et Laurent sont venus avec leur précieux savoir-faire pour enduire sur la paille, une bonne connaissance de la chaux et aussi un sérieux coup de règle.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  16. 16. La recette utilisée par Anne-Marie  Gobetis : 1 vol de NHL 3,5 pour 2,5 volumes de sable 0/3  Couche de corps : 1 vol NHL 3,5 pour 2,5 de sable 0/3 + 1 volume de chènevotte  Finition : 1 vol NHL 3,5 pour 3 de sable 0/3 o Pour volume chaux : moitié aérienne si façade non exposée aux intempéries Temps passé : pour une surface de 206 m² Couche Nombre de jours Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis + dégrossi 70 heures 15-20 min A la main 1 personne Couche de Corps 170 heures 45-60 Min A la main 2 personnes Finition A la main 1 personne Particularité : Échafaudage roulant de professionnels, permettant un travail en toute sécurité Les plus : Alain Richard est artisan œuvrant dans la construction écologique depuis plus de 30 ans, il a réalisé 60 projets paille. Il a réalisé le test d’apporter de la fibre (chènevotte) dans l’enduit, afin d’éviter l’utilisation de la trame de verre. Les essais paraissent concluants ; cependant il faudra prendre du recul dans le temps. Astuce : Pour les enduits intérieurs, même recette, sauf que l’enduit de corps est très bien travaillé et lissé, afin d’appliquer facilement la finition. La finition sera constituée d’une fine couche de stuc au sable très fin (plus rapide qu’un enduit de finition). L’application d’un badigeon direct peut également être une solution.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  17. 17. La recette utilisée par Céline et Nicolas  Gobetis : 1 vol de NHL 3,5 pour 1.5 volumes de sable 0/3  Couche de corps : 2/3 vol NHL 3,5 + 1/3 vol CL90 pour 2,5 de sable 0/3  Finition : A faire Temps passé : pour une surface de 156 m² (non compris mur nord 49 m²) Couche Nombre Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis + dégrossi 56 heures 22 min A la main 3 personnes Couche de Corps 160 heures 60 Min A la main 3 personnes Finition A la main 3 personnes Particularité : Échafaudage roulant loué permettant un travail en toute sécurité. Tracteur avec godet pour approcher la matière. Les plus : Utilisation d’une fibre de verre (1.25 HT/m²) dans la couche de corps sur l’ensemble de la surface.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  18. 18. La recette utilisée par Norbert et Elodie  Gobetis : 1 vol de NHL 3,5 pour 1.5 volumes de sable 0/3  Couche de corps : 2/3 vol NHL 3,5 + 1/3 vol CL90 pour 2,5 de sable 0/3  Finition : A faire Temps passé : pour une surface 102 m² (non compris mur nord 43 m²) Couche Nombre Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis + dégrossi 42 heures 25 min A la main 3 personnes Couche de Corps 72 heures 43 min Sablons 3 personnes Pose tasseaux 21 heures 13 min A la main 1 personne Particularité : Bardage sur trois faces donc pose de tasseaux, enduit entre tasseaux, pare pluie, tasseaux et bardage. Les plus : Maison de plain pied donc échafaudage limité. Paille 475 heures 3h30 /m² A la mainAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  19. 19. La recette utilisée par Cécile et Florian  Gobetis : 1 vol de NHL 3,5 pour 2 volumes de sable de vienne pour  Couche de corps : 2/3 vol NHL 3,5 + 1/3 vol CL90 pour 3 de sable de vienne  Finition : A faire Temps passé : pour une surface environs 157 m² Couche Nombre Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis + dégrossi (attention prévoir 96 heures 37 min Sablon 3 personnes protection) Couche de Corps 192 heures 75 min Sablon 3 personnes Finition A faire par pro Particularité : Maison à étage, mur Nord et ouest protégé par un préau Paille 560 heures 3h30 /m² A la main 4 personnes Tracteur + benne pour transport sable Compresseur pour sablon Bétonnière électriqueAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  20. 20. La recette utilisée par Florent et Marie  Gobetis : Données manquante  Couche de corps : Données manquante  Finition : A faire Temps passé : pour une surface 169 m² vide pour pleins Couche Nombre Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis (attention prévoir 48 heures 17 min Sablon 3 personnes protection) Couche de Corps 140 heures 50 min Sablon 6 personnes Finition Finition A faire par pro Particularité : Utilisation d’un échafaudage professionnel. Pour les enduits intérieurs, une machine à enduire à été utilisée, ce qui permet un travail plus rapide car le mélange s’effectue dans la machine et est transporté par celle-ci. Enduit intérieur : Couche de Corps 140 heures 50 min Machine à enduire 10 personnes FinitionAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  21. 21. La recette utilisée par Xavier et Stéphanie  Gobetis : 1 vol de NHL 3,5 pour 2 volumes de sable  Couche de corps : 1/2 vol NHL 3,5 + 1/2 vol CL90 pour 3 de sable de vienne  Finition : 1 vol NHL 2 + 3 vol de sable 0/2 Temps passé : pour une surface environs 177 m² Couche Nombre Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis Données Au sablon Couche de corps manquantes Protection 4 heures ouvertures 2 jours de 8h00 à 3 pers Finition (par pro) 112 heures 38 min A la main 1 jour de 9h00 à 4 pers talochée épongée 1 jour de 7h00 à 4 pers Particularité : Utilisation d’un échafaudage professionnel. Paille 350 heures 2h00 /m² A la main 2 personnesAvertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/
  22. 22. La recette utilisée par Eric et Stéphanie  Gobetis : 1 vol NHL 3,5 pour 5 vol sable 0-4  Couche de corps : 1 vol NHL 3,5 pour 5 vol sable 0-4  Finition : A faire Temps passé : pour une surface 194 m² vide pour pleins Couche Nombre Min/m² Type d’application Nombres de personnes Gobetis 4 personnes (attention prévoir 42 heures 13 min Projeteuse et 1 pro protection) 4 personnes Couche de Corps 42 heures 26 min Projeteuse et 1 pro 97 m² Finition A faire par pro Particularité : Utilisation d’un échafaudage professionnel. Accompagnement par pro connaissant la machine et les enduits à la chaux. Utilisation d’une machine à enduire qui permet un travail plus rapide car le mélange s’effectue dans la machine et est transporté par celle-ci.Avertissement : Les renseignements contenus dans la présente fiche sont donnés en toute bonne foi, dans l’état actuel de nos connaissances. Ilsn’engagent en rien la responsabilité de l’entreprise qui se réserve le droit de les modifier sans préavis, en fonction de l’évolution des matériaux, desméthodes de calcul ou de mise en œuvre et de la réglementation. Il ne s’agit en aucun cas de plans de conception structurelle ou de mise enœuvre. Rapprochez-vous des entreprises spécialisées. Propriété intellectuelle d’Eddy FRUCHARD visible sur http://eddy.fruchard.fr/

×