Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

ergoNO2.pptx

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 31 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

ergoNO2.pptx

  1. 1. ERGONOMIE Réalisé par : Mechergui Yasmine Eltaief Nour 3éme GI-B
  2. 2. Plan: I. Introduction II. C’est quoi l’ergonomie? III. Objectif de l’ergonomie IV. Ergonomie de levage V. Ergonomie de poussée et traction VI. Ergonomie de position assise VII. Ergonomie d’éclairage VIII. Ergonomie des outils IX. Blessure par glissade X. Troubles musculo-squelettiques XI. Conclusion
  3. 3. INTRODUCTION 3
  4. 4. QU’ EST CE QUE L’ERGONOMIE ? Selon l’Association Internationale Ergonomique (AIE) , l’Ergonomie est:  La discipline scientifique qui vise la compréhension des interactions entre les Hommes et les autres éléments d’un système.  La profession qui applique les théories, les principes, les données, et les méthodes pour concevoir dans le but d’optimiser le bien-être des Hommes et l’efficacité globale des systèmes. 4
  5. 5. Les principaux objectifs de l’ergonomie Favoriser la motivation du personnel Un meilleur confort sur chaque poste de travail Améliorer la productivité de l’employé Limiter les risques d’accidents du travail Réduire le stress Diminuer les arrêts de travail et l’absentéisme 5
  6. 6. ERGONOMIE DE LEVAGE : 6
  7. 7. À long terme, cela peut endommager:  Les muscles du dos,  Les ligaments du tissu conjonctif  Les disques intervertébraux  Entraîner des douleurs lombaires aiguës ou une hernie. Conséquences du levage inadéquat: 7
  8. 8. Conseils ergonomiques pour un levage plus sûr :  Réduire le plus possible les flexions et les torsions du dos.  Travailler avec les jambes, pas seulement avec le dos.  Garder la symétrie si possible, ne pas mettre tout le poids d’un seul côté. 8
  9. 9. L’ERGONOMIE DE POUSSÉ ET DE TRACTION : Les travailleurs ont recours à diverses techniques de poussée et de traction pour exécuter une vaste gamme d'activités :  Utiliser des chariots à main.  Faire glisser des objets, comme des boîtes de carton, sur des surfaces plates (tables, planchers, etc.).  Utiliser des outils et actionner des manettes de commande.  Ouvrir et fermer des portes.  Emballer ou empaqueter des objets.  Soulèvement et dépose de charges. 9
  10. 10. Les dangers liés à l’ergonomie de poussé et de traction  Le travailleur peut également se fouler les muscles des bras, des épaules et du dos et endommager ses articulations.  Le travailleur peut s'écraser les orteils, les pieds et les jambes sous un chariot, ou se cogner contre le chariot. 10
  11. 11. Conseils à suivre  Utiliser des roulettes pivotantes installées du même côté que la ou les poignées du chariot.  La poignée d'un transpalette à main doit être suffisamment longue pour empêcher que l'opérateur ne se heurte les pieds contre le châssis du transpalette. 11
  12. 12.  Les opérateurs doivent recevoir une formation concernant la position du corps adopter lors du soulèvement des charges lourdes pour protéger son dos.  Autant que possible, les opérateurs devraient pousser les chariots plutôt que les tirer. Les tâches devraient être conçues de sorte qu'un opérateur puisse pousser la charge. 12
  13. 13. L’ERGONOMIE DE POSITION ASSISE Position assise à éviter :  Ne pas s'asseoir sur un fauteuil qui n'offre aucun support lombaire  Ne pas travailler les bras surélevés,pour prévenir les douleurs dans le cou et les épaules.  Ne pas plier les poignets,pour prévenir les crampes musculaires.  Ne pas pencher la tête vers l'avant 13
  14. 14. LES CONSÉQUENCES D'UNE MAUVAISE POSITION ASSISE:  Réduire la circulation sanguine  Affecter votre humeur  Modifier la posture de votre tête  Générer une douleur de mâchoire  Diminuer votre respiration  Avoir des maux de tête  Des douleurs d'épaule et de dos 14
  15. 15. Les points clefs à retenir pour une position assise idéale au travail : •Garder le dos droit, c’est-à-dire en particulier •Éviter d’arrondir les épaules vers l’avant •Éviter d’arrondir le bas du dos. •Garder les épaules relâchées et vers l’arrière. 15
  16. 16. 16
  17. 17. ERGONOMIE D’ ÉCLAIRAGE : Les problèmes liés à l’ergonomie d’éclairage:  Eclairage déficient – lumière insuffisante pour répondre aux besoins  Eblouissement – trop de lumière pour répondre aux besoins  Contraste inapproprié  Lumière mal diffusée  Fluctuations de la lumière 17
  18. 18. 18
  19. 19. Les conseils pour prévenir la fatigue visuelle au travail:  Faire des pauses visuelles, en alternant le travail sur écran avec d’autres tâches.  Dans un poste de travail, ne pas disposer les luminaires directement derrière le travailleur.  Peindre les murs et les plafonds d'une couleur pâle de manière que la lumière puisse être réfléchie. 19
  20. 20.  Disposer le poste de travail de manière que les fenêtres et les tubes fluorescents se trouvent parallèles à l'axe de vision du travailleur.  Disposer le poste de travail de manière à ce que les luminaires ne sont pas situés juste en avant ou directement au-dessus du travailleur.  Disposer les luminaires de manière à réduire la lumière réfléchie dirigée vers les yeux. 20
  21. 21. ERGONOMIE DES OUTILS :  Lorsqu'un outil à main non électrique est utilisé pour effectuer une tâche ou un travail qui demandent un recours à la force fréquent et répété, les risques associés aux TMS augmentent.  L'un des moyens les plus efficaces de réduire les risques de blessure associés à l'utilisation d'outils à main non électriques est de les remplacer par des outils électriques. 21
  22. 22. Caractéristiques des outils ergonomiques:  Une forme adaptée à la tâche  Poids faible optimal  La prise en main est adaptée à la puissance  Une position neutre pour les articulations 22
  23. 23. Avantage: •L’outil « oblige » naturellement votre main à travailler dans la bonne position. •Les mains et les poignets sont moins sollicités, ce qui réduit les risques de douleurs. •Une meilleure prise en main et moins d’ampoules. •Moins de fatigue. •Réduction des vibrations dans les mains et les bras. •Moins de risques de blessures. •Rapidité accrue au travail. •Les outils sont généralement très résistants à l’usure. 23
  24. 24. BLESSURES PAR GLISSADE  L’encombrement du sol .  Déversement d’huile.  Présence d’eau.  Sol glissant. 24
  25. 25.  Porter des chaussures sécuritaires, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour éviter de glisser.  Mettre un panneau de signalisation et symbole de surface du sol glissant dans le bâtiment, le hall, le bureau, l'hôtel, le restaurant, les toilettes. 25
  26. 26.  Veillez à nettoyer le sol et enlever tout objet qui encombre l’espace au travail. 26
  27. 27. TROUBLES MUSCULO- SQUELETTIQUES L’ergonomie comme outil de prévention des TMS • L’organisation du travail • Les postes de travail • Les espaces de travail • Les moyens humains 27
  28. 28. QUELQUES FACTEURS CAUSENT DE TMS:  Écran hauteur mal réglé ou mal positionné  Souris inadaptée  Éclairage inapproprié  Siège de travail non réglé ou mauvaise position sur son siège  Clavier et souris très éloignés 28
  29. 29. Les impacts attendus :  Une diminution de l’exposition aux risques de TMS,  Une santé des travailleurs maintenue  Une amélioration globale et continue de la performance de votre entreprise. 29
  30. 30. Conclusion  En conclusion, la mise en place d’un cadre de travail motivant et agréable est indispensable dans les entreprises qui doivent véritablement comprendre l’intérêt de mettre en place l’ergonomie dans leur entreprise, d’autant plus dans le contexte économique et sanitaire actuel. 30

×