Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

EMI : COMMENT DEVELOPPER UN ESPRIT CRITIQUE ?

1 350 vues

Publié le

Contenu de la formation du 24 mai 2018

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

EMI : COMMENT DEVELOPPER UN ESPRIT CRITIQUE ?

  1. 1. EMI : COMMENT DEVELOPPER UN ESPRIT CRITIQUE ? Edwige Jamin – DANE/ CLEMI de Lyon Jeudi 24 mai 2018
  2. 2. Les missions du CLEMI INTRODUCTION ➢ Missions du CLEMI ➢ EMI et esprit critique ➢ EMI dans les programmes ➢ Mise en place d'un média scolaire (contexte, droit et contenu) ATELIERS DU MATIN : ➢ Subjectivité de l'image et rapport au texte ➢ Éduquer à l'image à travers la retouche photo ➢ Vérifier et valider les sources
  3. 3. Les missions du CLEMI ATELIERS DE L'APRES MIDI : ➢ La provenance et le traitement de l'information ➢ Liberté d'expression ➢ Théories du complot, fake news et rumeurs ARRÊTS SUR ➢ La publicité ➢ Le Journal télé ➢ Le dessin de presse
  4. 4. Les missions du CLEMI - Accompagner les enseignants lors des temps forts de l’année : Semaine de la presse et des médias dans l’école ©, concours nationaux (Renvoyé spécial, Arte Reportages … ) - Former les enseignants (stages académiques (PAF)) - Mettre à disposition des outils d’aide à l’EMI : brochure « Éduquer aux médias, ça s’apprend ! », collection « Éducation aux médias » (CLEMI/CNDP), la revue de presse des journaux scolaires et lycéens... - Mettre en relation les établissements scolaires avec des professionnels des médias locaux (TV, radio, presse écrite…) - Aider à la création, la réalisation et la valorisation d’un média scolaire. - Promouvoir et diffuser les actions réalisées dans les établissements de l’académie.
  5. 5. Au niveau académique Coordonnatrice académique : Edwige JAMIN : edwige.jamin@ac-lyon.fr Site académique : via le site de la DANE de LYON https://dane.ac-lyon.fr/spip/CLEMI
  6. 6. L'EMI : Définition, enjeux
  7. 7. Petite vidéo d'introduction...
  8. 8. EMI ? ● Mieux appréhender les médias : comment ça marche ? – Comprendre la construction de l'information – Connaître les coulisses des médias – Pratiquer, créer pour mieux comprendre → dédiaboliser les médias, prendre du recul FAIRE PREUVE D'ESPRIT CRITIQUE « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que lui donner des poissons » Confucius
  9. 9. Esprit critique ? ● Le mot « critique » vient du grec « Kritikos » = capable de juger, de discerner. ● Le terme « esprit » sous-entend un état permanent, comparable à un trait de caractère qui ne s'efface pas. → L'esprit critique : tournure d'esprit propre à celui qui cherche à discerner le bien du mal, le vrai du faux. ● Exercer son esprit critique, c'est douter, remettre en cause, chercher la légitimité, le fondement. → plus une posture intellectuelle qu'une compétence.
  10. 10. Les principaux médias l'affichage où les professionnels appliquent des techniques d'écriture publicitaires, la presse écrite où les professionnels appliquent des techniques d'écriture journalistiques, la radio où le journalisme utilise l'écriture radio, la télévision par la diffusion de montages vidéos commentées, Internet, média ouvert auquel tout à chacun peut contribuer. le cinéma utilise notamment le cadrage, les jeux de lumières ou même des bandes sons pour mieux faire passer un message. ● Le mot « media » est le pluriel du latin medium = « moyen ». ● Aujourd’hui, le terme « média » : → moyen de diffusion naturel (langage, écriture) ou technique (radio, télévision, cinéma, Internet)
  11. 11. Ressources ● Former l'esprit critique des élèves http://eduscol.education.fr/cid107295/appel-a-contributions-sur-l-espr it-critique.html ● Lettre d'information Édu_Num Thématique N°02 : L'esprit critique http://eduscol.education.fr/numerique/edunum-thematique/edun um_02
  12. 12. L'EMI  dans les programmes
  13. 13. L'EMI dans les programmes Nouveaux programmes d'enseignement de l'école élémentaire et du collège (cycles 2, 3 et 4) http://eduscol.education.fr/cid98422/l-education-aux-medias-et-a -l-information-et-les-nouveaux-programmes-cycle-4.html Le parcours citoyen ➢ vise à donner à l'élève « les moyens d'adopter un comportement réfléchi et responsable et de développer son esprit critique ». ➢ construit autour de l’enseignement moral et civique, de l’éducation aux médias et à l’information, et de l’enseignement aux élèves du jugement, de l’argumentation et du débat dans les classes dès l’école Élémentaire.
  14. 14. EMC (Éducation Morale et Civique) ➢ Construction d'une culture morale et civique fondée sur l'articulation des trois éléments constitutifs de toute culture: des valeurs, des savoirs et des pratiques . ➢ Socle de valeurs communes : la dignité, la liberté, l’égalité, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect de la personne, l’égalité entre les femmes et les hommes, la tolérance et l’absence de toute forme de discrimination. ➢ Développement du sens moral et de l’esprit critique ; permettre à l’élève d’apprendre à adopter un comportement réfléchi. Il prépare à l’exercice de la citoyenneté et sensibilise à la responsabilité individuelle et collective.
  15. 15. L'EMI : définition et mise en place EPI Enseignements Pratiques Interdisciplinaires ➢ 5e, 4e et 3e (cycle 4) ➢ Interdisciplinarité  ➢ construire et approfondir des connaissances et des compétences par une démarche de projet conduisant à une réalisation concrète, individuelle ou collective ; ➢ contenus établis en fonction des objectifs de connaissances et de compétences du socle commun de connaissances. ➢ favoriser l'usage des outils numériques et des langues vivantes étrangères et développer l'expression orale, l'esprit créatif et la participation.
  16. 16. EPI Enseignements Pratiques Interdisciplinaires Propositions d’EPI en Éducation aux Médias et à l’Information Document d'accompagnement dans la mise en œuvre d'EPI en EMI à la rentrée 2016. https://drive.google.com/file/d/0B60wzy2NZXyXSjF0TEJUQ3RrY1 U/view?pref=2&pli=1 ➢ Format de "canevas" permet de laisser créativité, adaptation, transferts et ajustements à l’initiative des enseignants. ➢ Des textes et références institutionnels pertinents sur le sujet sont également proposés.
  17. 17. Domaine 1 : ➢ Lecture de la presse papier et en ligne ➢ Lecture d'images fixes et animées ➢ Argumentation, débat (oralité, rédaction…) Domaine 2 : ➢ Attitude critique et réfléchie vis-à-vis de l’information disponible  ➢ recherche d'informations fiables ➢ L'information : hiérarchie, traitement, auteur… Domaine 3 : ➢ Notions de droit (à l'image, à l'oubli...) ➢ Respect de la vie privée ➢ Identité numérique Domaine 5 : ➢ La place des médias dans la société (JT, publicité, outils numériques...) ➢ Réflexion sur sa pratique numérique
  18. 18. Mise en place d'un média scolaire : Quel contexte ?
  19. 19. - Après Charlie → question de la liberté d'expression - Jeudi 22 janvier 2015 : Onze mesures pour une grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République Najat Vallaud-Belkacem → Transmission des valeurs républicaines : ● laïcité ● citoyenneté ● culture de l'engagement ● lutte contre les inégalités et mixité sociale. Contexte
  20. 20. Contexte
  21. 21. Mesure 3 : Créer un nouveau parcours éducatif de l'école élémentaire à la ter minale : le parcours citoyen Parcours construit autour (…) d’une éducation aux médias et à l’information prenant pleinement en compte les enjeux du numérique et de ses usages. (…) aiguiser leur esprit critique et à se forger une opinion, compétences essentielles pour exercer une citoyenneté éclairée et responsable en démocratie. Le ministère veillera à ce qu'un média – radio, journal, blog ou plateforme collaborative en ligne – soit développé dans chaque collège et dans chaque lycée. Les professeurs documentalistes seront tout particulièrement mobilisés à cette fin. C’est en effet en engageant les élèves eux-mêmes dans des activités de production et de diffusion de contenus, notamment à travers les réseaux sociaux et les plateformes collaboratives en ligne, qu’ils prendront le mieux conscience des enjeux attachés à la fiabilité des sources, à l’interprétation des informations et à la représentation de soi en ligne. Contexte
  22. 22. Pourquoi mettre en place un média scolaire ?
  23. 23. Écriture journalistique (codes) Développer l'esprit critique Choix des sujets Expression qui dérange mais dans le respect Autonomie encadréeNotion d' « opinion » Argumentation Climat d'établissement
  24. 24. Pourquoi mettre en place un média scolaire ? 1. Favoriser la liberté d’expression des élèves dans le cadre scolaire Apprendre à publier, dans les limites fixées par le droit : ● droit de la presse, ● droit à l’image, ● droit d’auteur ● règles de déontologie
  25. 25. Cerner le journal voulu par les élèves : ● Quels centres d’intérêt ? ● Quels sujets les préoccupent ? ● Pour quel lectorat ? Pourquoi mettre en place un média scolaire ? → réflexion étayée sur les médias. Déterminer : ● Ligne éditoriale ● Identité graphique ● Rubricage ● Périodicité de publication ● Format et pagination ● Financement ● Diffusion Produire : Textes, Dessins, Photos… 2. Éveiller la curiosité intellectuelle et encourager la créativité
  26. 26. Pourquoi mettre en place un média scolaire ? 3. Engager les élèves dans une démarche d’analyse de leurs productions ● rechercher des informations efficaces ● contextualiser les contenus produits ● rechercher le mot juste ● adopter une écriture aussi précise que possible dans les différents genres journalistiques (enquête, interview, récit, billet, etc.) ● Favoriser l'expression personnelle des élèves : opinions sur l’actualité -proche ou lointaine-, expression de joies, de peines, d’angoisses, de rêves. → mise en scène de l’information (hiérarchisation, valorisation, équilibre texte-image, maquettage)
  27. 27. Pourquoi mettre en place un média scolaire ? 4. Accorder aux élèves une autonomie progressive, en fonction de leur âge, de leur maturité, de leur expérience ● Production du journal dans sa totalité par les élèves : le mettre en forme eux-mêmes, organiser sa promotion et sa diffusion, gérer son budget. ● Gestion de différents aspects : rédactionnels et éthiques, mais aussi esthétiques, juridiques, économiques. ● Acquérir une culture du débat (apprendre à argumenter pour exprimer un point de vue, à faire des choix collectifs, et à se positionner face aux réactions que peuvent susciter le contenu du journal.) → responsabiliser les élèves
  28. 28. Médias scolaires et droit
  29. 29. Textes de loi  ● La convention internationale des droits de l’enfant (1989) reconnaît la liberté d’opinion des mineurs. ● Collège et lycée : Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse ● Lycée : Circulaire no 91-051 du 6 mars 1991 Modifiée par la circulaire no 2002-026 du 1er février 2002 http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2009/04/cir_97 7.pdf
  30. 30. Textes de loi  La loi Égalité et citoyenneté a été promulguée le 27 janvier 2017 : elle permet à tous les jeunes de plus de 16 ans d’être directeurs de leurs publications. ● L’article 41 de cette loi complète l’article 6 de la loi de 1881 sur la liberté de la presse d’un nouveau paragraphe : « Par dérogation, un mineur âgé de seize ans révolus peut être nommé directeur ou codirecteur de la publication de tout journal ou écrit périodique réalisé bénévolement (...). La responsabilité des parents d'un mineur âgé de seize ans révolus nommé directeur ou codirecteur de publication ne peut être engagée, sur le fondement de l'article 1242 du code civil, que si celui-ci a commis un fait de nature à engager sa propre responsabilité civile dans les conditions prévues par la présente loi. » ● L’article 93-2 de la loi de 1982 sur la communication audiovisuelle est amendé de la même manière, en permettant aux jeunes s’exprimant dans un journal en ligne d’assumer la direction de publication dès 16 ans.
  31. 31. Responsabilités juridiques  Les médias scolaires papiers
  32. 32. Responsabilité juridique d'un journal papier Le directeur de publication = personne responsable devant la loi des contenus qui sont publiés. Il devra donc relire l’ensemble du numéro, avant tirage ou reproduction, pour s’assurer qu’il accepte tout ce que contient le journal. Collège Lycée Le (ou la) principal(e) est "directeur(trice) de publication" par défaut ; toutefois, tout adulte membre de la communauté éducative peut assurer ce rôle par délégation du (ou de la) chef d’établissement, et donc avec son accord. Le nom du (ou de la) "directeur(trice) de publication" ou "responsable de publication" doit figurer dans l’ours (encadré obligatoire où figurent les coordonnées et renseignements sur le journal). Un élève, ou tout autre membre de la communauté éducative, peut être directeur de publication. ● Création d'un journal au sein de l’établissement sans en demander l’autorisation. ● Chef d’établissement doit en être informé. ● Dépôt du nom du directeur de publication (qui peut être une personne ou une association).
  33. 33. Responsabilité juridique d'un journal papier Diffusion Collège Lycée Diffusion interne : ● Nécessité d'informer le principal. ● pas nécessaire de créer une structure juridique pour éditer le journal. ● Aucune déclaration légale à effectuer. ● dépôt pédagogique : envoi de trois exemplaires de chaque numéro de la publication au CLEMI. Diffusion externe : Cadre d’une publication de presse au sens de la loi de 1881 → démarches et formalités particulières, en plus du dépôt pédagogique de votre publication auprès du CLEMI. Diffusion interne : le responsable peut être un élève mineur s’il bénéficie de l’autorisation de ses parents. Son nom (ou le nom de l’association) doit être déposé auprès du chef d’établissement. « Aux termes de l’article 3.4. du décret n°85-924 du 30 août 19 modifié (art.1 du décret du 18 février 1991) les publications rédigées par les lycéens peuvent être librement diffusées dans l’établissement. Conformément à la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, cette liberté s’exerce sans autorisation ni contrôle préalable (...) » Circulaire du 6 mars 1991 modifiée Diffusion extérieure : soumise à loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881. Le directeur doit alors être une personne majeure et un certain nombre de règles et formalités doivent être respectées.
  34. 34. Responsabilités juridiques Les médias scolaires en ligne
  35. 35. Les médias scolaires en ligne ● Hébergement du média sur le site du lycée. Le directeur de publication est alors obligatoirement le chef d’établissement. Mais le rédacteur en chef peut être un élève. Il leur appartient alors de mettre en place leur collaboration. ● Hébergement du média sur une plate-forme académique. Celle-ci est placée sous la responsabilité d’un cadre de l’éducation nationale (proviseur, recteur, directeur du Canopé de l’académie). ● Hébergement du média sur une plate-forme privée. Elle doit alors désigner un directeur de publication majeur, qui peut être un élève. Attention à ce que le webjournal ne porte pas à confusion avec le site officiel de l'établissement. http://www.limprimeurduweb.fr/ http://campusfm.e-monsite.com/
  36. 36. Le contenu d'un média scolaire
  37. 37. Le contenu d'un média scolaire ● droit d’expression // devoirs. Des règles et lois protègent la liberté et la dignité des personnes (= déontologie de la presse.) ● La loi sur la liberté de la presse à laquelle toute publication est soumise, interdit (= délits de presse) : – Les provocations aux crimes et aux délits : vol, meurtre, coups et blessures, discrimination raciale... – Les délits contre la chose publique (offense au Président de la République...) – Les délits contre les personnes (diffamation et injure) – Les délits contre les chefs d’Etat et agents diplomatiques étrangers Chapitre IV "Des crimes et délits commis par la voie de la presse ou par tout autre moyen de publication", articles 23 à 40 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881. → Ainsi la diffamation, l’injure, l'incitation à la haine, le trouble à l’ordre public sont punis par la loi.
  38. 38. Le contenu d'un média scolaire ● La liberté d’opinion La convention internationale des droits de l’enfant (1989) reconnaît la liberté d’opinion des mineurs. Dans son sillage, la circulaire «Publications [imprimées] réalisées et diffusées par les élèves dans les lycées » du 1er février 2002 (sur laquelle s’appuie la circulaire de 2010) reconnaît la liberté d'opinion des lycéens de la manière suivante : « Les lycéens s'interdisent tout prosélytisme politique, religieux ou commercial, sans pour autant s’interdire d’exprimer des opinions. » ● Nécessité de la mise en place d’un code de déontologie dans chaque équipe de rédaction.
  39. 39. Aides ● http://www.clemi.fr/fr/ → Médias scolaires ● Association Jets d'encre (rencontres + documents d'aide) http://www.jetsdencre.asso.fr/ ● L'Observatoire des pratiques de la Presse Lycéenne http://www.obs-presse-lyceenne.org/ ● Pascal Faméry (Journaux scolaires et lycéens, dépôt pédagogique) – p.famery@clemi.fr / 01 53 68 71 13
  40. 40. Mise en valeur d'un média scolaire
  41. 41. Mise en activité
  42. 42. Consignes individuelles: - Répondez aux consignes en vous appuyant sur les documents d'accompagnement. Consignes par groupe : - Création d'une séquence pédagogique : Dans quel contexte (programme / discipline / niveau de classe) réutiliseriez vous l'exercice ? Avec des modifications ? Des connaissances en amont? Par la suite ? Pour quelle réalisation finale ? Quelle validation de compétences ?
  43. 43. Ateliers du matin 1. Subjectivité de l'image et rapport au texte https://padlet.com/ejaminCLEMI/subjectiviteimage 2. Éduquer à l'image à travers la retouche photo https://padlet.com/ejaminCLEMI/retouchephoto 3. Vérifier et valider les sources https://padlet.com/ejaminCLEMI/validersources
  44. 44. Atelier : Subjectivité de l'image et rapport au texte
  45. 45. Subjectivité de l'image et rapport au texte 1. VIDEO Chris Marker, Lettre de Sibérie, 1957 2. VIDEO : Les fabricants de l'info : Monteur, menteur
  46. 46. La liberté d'information et le choc des images De la photographie à l'icône médiatique
  47. 47. De la photographie à l'icône médiatique Photo → icône : - la qualité de la photo - le sujet - la polémique - la viralité médiatique Photo d'une sinistrée à Ishinomaki, de Tadashi Okubo. AFP
  48. 48. Analyse d'image avec les élèves ● qui a pris cette photographie ● pourquoi ● comment ● pour la montrer à qui ● dans quel but ● avec quels effets ? → l’image, au-delà de « l’impression de réalité » (Marshall McLuhan) qu’elle dégage, est bien un média, un intermédiaire, qui apporte une représentation des faits, → agence de façon technique et symbolique la réalité en privilégiant un certain point de vue, en ajustant le cadrage, en occultant le hors-champ… ● Est-il légitime de publier des images choc? ● Faut-il une image pour éveiller les consciences? ● Une image peut-elle changer l’histoire? ● Si on considère qu'une photo est le reflet de la réalité, doit-elle être montrée ? ● Où se termine l’information, où commence la communication- manipulation ? → Jusqu'où une image est-elle le reflet de la réalité si l'on considère le cadrage, les choix du photographe ? → Pose la question du rôle du journaliste : informe (faits) ou dénonce ?
  49. 49. Des photos d'enfants ● Date : 8 juin 1972 ● Lieu : Trang Bang ● Montrer l'horreur de la guerre, la souffrance qu'elle fait endurer aux populations civiles, aux victimes innocentes que sont les enfants. ● a eu un grand impact et a prétendument permis d’accélérer la fin de la guerre du Vietnam. ● Scandal : nudité mais parution quand même ● Kim Phuc, brûlée au napalm ● Auteur : Nick Ut Cong Huynh, photographe de l'agence Associated Press.
  50. 50. ● Date : 16 Novembre 1985 ● Lieu : Armero, Colombie ● « Nous voulions montrer l'irresponsabilité des élus, des militaires et des religieux qui ont tous fui devant leur responsabilité » ● Le cliché révolte une partie du public. Comment peut-on photographier cette enfant qui est en train de mourir au lieu de l'aider ? Le photographe est accusé de sensationnalisme, comparé à un charognard… ● "L'agonie de Omayra Sanchez" ● Auteur : Frank Fournier, de l'agence Contact Press Images Des photos d'enfants
  51. 51. ● Date : 2 septembre 2015 ● Lieu : Bodrum, en Turquie ● « En les photographiant, j'ai simplement voulu refléter le drame de ces gens. La meilleure des choses à faire était de faire connaître cette tragédie. » ● Remuer les consciences face à la crise migratoire, relancer la question de l'accueil des migrants syriens. ● Forte charge émotionnelle ● Aylan Kurdi ● Nilüfer Demir, photographe turque de l'agence de presse privée Dogan News Agency Des photos d'enfants
  52. 52. ● Quotidien britannique The Guardian : «toute l'horreur du drame humain qui se déroule sur les côtes européennes». ● The Independent : «Si ces images extraordinairement fortes d'un enfant syrien rejeté sur une plage ne modifient par l'attitude de l'Europe vis-à-vis des réfugiés, qu'est-ce qui le fera?» ● Quotidien belge Le Soir : «Ces images pourront-elles éveiller les consciences?» ● Le quotidien italien La Repubblica a tweeté : «La photo qui fait taire le monde». ● En Espagne, le journal El Pais en faisait le «symbole du drame migratoire» ● El Periodico titrait sur le «Naufrage de l'Europe». La photo à la «une» de la presse européenne
  53. 53. Un «choc émotionnel » Mobilisation et sursaut politique ● Le 3 septembre 2015 : le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel se prononcent pour un « mécanisme européen permanent et obligatoire » d'accueil des migrants. ● Le 5 septembre 2015 : plus de 10 000 personnes se sont réunies dans toute la France, dont 8 500 à Paris, pour un rassemblement de soutien aux réfugiés. ● Le 6 septembre 2015 : le pape François appelle toutes les communautés catholiques d'Europe à accueillir chacune une famille de réfugiés. ● Impact mesurable sur l'opinion française les jours suivant leurs publications. « La France doit-elle accueillir une part de l'afflux de migrants et réfugiés en provenance de la Syrie ? » : – 1 et 2 septembre 2015 : 44 pour et 56 contre – 8 et 9 septembre 2015 : 53 pour et 47 contre.
  54. 54. CONCLUSION ● Enfant incarne l'innocence → Victime des conflits, de la pauvreté, des catastrophes → injustice insupportable Les images-icônes émergent de la masse médiatique car elles sont différentes. Elles vont à l’encontre de nos représentations standardisées. Reflet de nos émotions : la culpabilité, la compassion, la révolte… (Jacques Gonnet, Les Médias et l’indifférence). → interpellent pour faire réagir (// dessin de presse)
  55. 55. Atelier : Éduquer à l'image à travers la retouche photo
  56. 56. 1930 Staline avait pris l’habitude de faire effacer ses ennemis des photos. Parmi eux, le tombé en disgrâce commissaire du peuple aux affaires intérieures, Nikolaï Lejov. http://www.touslesstages.com/medias/content/touslesstages/petite_histoire_retouche_photo.pdf Les prémisses de Photoshop dans l’histoire – 1/2
  57. 57. http://www.touslesstages.com/medias/content/touslesstages/petite_histoire_retouche_photo.pdf 1942 - Mussolini, en quête de grandeur, a fait retirer l’écuyer, qui tenait le cheval, de cette photo «héroïque». Comme les autres dictateurs de l’époque, Mussolini a de nombreuse fois eut recours à la retouche et au trucage photo lors de ses campagnes de propagande. Les prémisses de Photoshop dans l’histoire – 2/2
  58. 58. Les exploits de Photoshop -1/2
  59. 59. Les ratés de Photoshop
  60. 60. Photoshop : Les étapes de la retouche d’un visage DOVE EVOLUTION.avi
  61. 61. Dove Evolution : Avant / Après
  62. 62. Photoshop : Les étapes de la retouche d’un corps entier Retouches_Photoshop_sur_un_mannequin.mp4
  63. 63. Avant / Après
  64. 64. ● Canons de la beauté (différent / Pays, culture / époque) http://www.mariefrance.fr/equilibre/psycho/parlons-en/photoshop-revelateur-des-can ons-de-beaute-par-aires-geographiques-90987.html#item=3 http://blog.u2guide.com/fr/les-differents-canons-de-beaute-a-travers-le-monde Les canons de la beauté
  65. 65. Le photographe de guerre Narciso Contreras, un gagnant du Pulitzer, viré de l’agence Associated Press pour une retouche photo. Pourquoi ? Les dérives de la retouche photo
  66. 66. Une faute d’éthique impardonnable pour l’AP qui a déclaré dans un communiqué : La réputation de l’agence est primordiale et nous réagissons vigoureusement quand elle est ternie par une violation de notre code éthique. Effacer délibérément un élément d’une de nos images est inacceptable. Même si, comme le souligne l’AP, la caméra n’était qu’un détail de l’image, le fait est que Contreras s’est pourtant senti obligé de l’effacer. L’information transmise par la photo se retrouve inexorablement biaisée : aussi petit que soit cet élément, il démontre que le rebelle n’était pas seul avec le photographe et que l’événement était aussi couvert par un journaliste de télévision. Les dérives de la retouche photo
  67. 67. Atelier : Vérifier et valider les sources
  68. 68. Vérifier et valider les sources 1. Saint Pixel, Minions... ● Saint Pixel : ● richement alimenté et illustré, bien rédigé, accessible ● Argumenté ● Répond à tous les critères de fiabilité, crédible. Solution = croiser ses sources → origine des Minions démentie
  69. 69. Validité des informations Repérer la signature : ● Qui ? Journaliste, agences, autres… ● Origines des informations ? Associations, gouvernements, institutions, entreprises… ● Chiffres et statistiques : sources ? Établir le degré de fiabilité des auteurs et de leurs propos : ● Degré d'expertise ; simple témoin ? ● Origines des propos : déclarations, communiqués, conférences de presse, interviews ...
  70. 70. Validité des informations Sur Internet ● Adresse du site : isoler les suffixes : .com, .fr, .gouv.fr … → hypothèses sur la nature de l'émetteur : entreprise, association, gouvernement… → hypothèses sur les intentions de l'émetteur : vendre, communiquer, aider, informer, militer, informer…
  71. 71. ● Les sites personnels Crées par des individus en leur nom propre pour y parler du sujet qui les passionne. → information peut être vraie comme fausse, le ton plus ou moins clair et la subjectivité souvent prépondérante. • Les sites d’organismes et d'institutions Les entreprises, associations, partis politiques, gouvernements possèdent généralement des sites Internet. Ils s’y expriment sur un domaine en rapport avec leur activité. La démarche de ces éditeurs en ligne peut relever de convictions profondes, de la défense de leurs intérêts, commerciaux ou politiques, mais aussi de stratégies manipulatoires. Souvent, ces sites ont des adresses url qui finissent par .org. Types de sites Source : Avec la participation de Carole HOURT - CLEMI - Ministère de l'Education nationale Modifié le 09/07/2013
  72. 72. • Les sites d’informations payantes Certains sites vendent les informations qu’ils publient : ils offrent un accès réservé aux abonnés, plus riche d’informations que la partie gratuite. Par exemple : les sites de presse en ligne, parce que produire de l’information d’actualité a un coût et que les médias sont des entreprises. • Les sites collaboratifs Ils proposent aux internautes de construire collectivement des contenus informatifs (Wikipédia). Chaque internaute peut compléter ou modifier l’article publié par un autre.Risques d’erreurs et d’approximations mais de plus en plus modéré. Types de sites Source : Avec la participation de Carole HOURT - CLEMI - Ministère de l'Education nationale Modifié le 09/07/2013
  73. 73. Validité des informations ● Vocabulaire : ● « selon », « d'après » ● Utilisation du conditionnel ● Sources des photos : photojournalisme, agences, montages, témoins… ● Sources images TV : reporter d'images, agence spécialisées, témoin de l'événement...
  74. 74. Comment vérifier la véracité et l'intégrité d'une photo ?
  75. 75. Comment vérifier la véracité et l'intégrité d'une photo ? ● Moyens techniques : ● Google Images ● TinEye ● Des logiciels qui traquent les retouches photos VIDEO ● Moyens « humains » : ● Faire preuve de bon sens : étudier les indices (météorologiques, historiques, sociétaux...) ● Demander autour de soi http://observers.france24.com/fr/20151106-comment-verifier-images-reseaux-sociaux
  76. 76. Comment vérifier la véracité et l'intégrité d'une photo ? Autres exemples :
  77. 77. Validité des informations Quand les médias eux-mêmes alertent les téléspectateurs… VIDEO JT France 3
  78. 78. Ateliers de l'après-midi   4. La provenance et le traitement de l'information https://padlet.com/ejaminCLEMI/provenanceinfo 5. Liberté d'expression https://padlet.com/ejaminCLEMI/expression 6.Théories du complot, fake news et rumeurs https://padlet.com/ejaminCLEMI/complot
  79. 79. Atelier : La provenance et le traitement de l'information
  80. 80. La provenance et le traitement de l'information 1. A partir des 2 documents de "1 jour 1 Actu", écrivez la charte déontologique d'un journaliste. ● Se documente en profondeur du sujet ● Vérifie la véracité des faits ● Recueille des informations auprès de témoins, de spécialistes, d'experts, ou de sources anonymes : interviews si possible ● Croise ses sources ● Écrit son article en étant le plus exhaustif possible ● Doit juste énoncer des faits, sans prendre partie
  81. 81. La provenance et le traitement de l'information ● Respect de la vie privé ● Protection des sources ● Pas de mensonge ● Pas de rétribution monétaire pour avoir des informations
  82. 82. ● De la dépêche à l'article A partir d'une dépêche AFP : Le journaliste choisit son angle de rédaction en fonction ● De la ligne éditoriale de l'organe de presse ● Du sujet qu'il veut cibler ● Du lectorat (proximité) → hiérarchisation de l'info : 5 lois naturelles http://www.24hdansuneredaction.com/presse/7-la-hierar chie-de-linformation/ La provenance et le traitement de l'information
  83. 83. L'information dans les médias
  84. 84. L'information dans les médias ● Une identité spécifique à chaque type de média et à chaque entité. ● Une ligne éditoriale définie ● Questions d’actualité, de société, de politique, de culture. ● Respect du pluralisme des opinions : assurer au lecteur / téléspectateur / auditeur qu’il s’agit d’un sujet polémique, et lui donner accès à différentes opinions sur le sujet. ● Provenance des informations – Le plus souvent des journalistes et des correspondants de la rédaction du réseau en région ou à l'étranger. – Agences de presse internationales comme l'AFP, Reuters TV, ou par des réseaux comme EuroVisioN (centralisent les images d'intérêt international issues des télévisions nationales du monde entier.)
  85. 85. ● VIDEO : Le JT, toute une histoire L'information dans les médias
  86. 86. ● la multiplication des écrans et des programmes modifie les usages de la télévision. L'écoute est différée, de plus en plus individuelle et éclatée. ● Images d'amateurs, tournés avec téléphone portable (Périscope) Importance de l'image, dicte sa loi. ● Sites d'informations : possibilité de commenter l'actualité en direct. Danger pour les élèves : être capable de hiérarchiser l'info (parole du journaliste / parole de l'internaute) → nouveau rôle du journaliste : apporter une plus-value à l'info (analyse, débat...) Information et numérique
  87. 87. Atelier : Liberté d'expression
  88. 88. La liberté d'expression, c'est quoi ? VIDEO 1 jour, 1 question
  89. 89. Pluralisme Indépendance Protection des sources Liberté d’expression Parler , Écrire, Publier Liberté d'opinion Penser, Réfléchir, Avoir un avis Liberté de la presse
  90. 90. Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen 1789 ● Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi. ● Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi. Déclaration universelle des droits de l'Homme de 1948 ● Article 19 Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. Les textes de loi
  91. 91. Quelles sont les limites à la liberté d’expression? Quels sont les abus sanctionnés par la loi ?
  92. 92. • la transmission sans son consentement d’images d’une personne prises dans un lieu privé, • la diffusion ou la reproduction de fausses nouvelles, • l’apologie ou la provocation à commettre certains crimes ou délits, telles l’apologie des crimes de guerre ou contre l’humanité, des actes de terrorisme ou la provocation à ces actes, • les diffamations et injures envers les personnes à raison de leur appartenance, réelle ou supposée, à une nation, une ethnie, une race ou une religion déterminée. Les abus sanctionnés par la loi
  93. 93. Les affaires « Dieudonné »
  94. 94. Les affaires « Dieudonné » "Sachez que, ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly." Dieudonné, Facebook, le 11 janvier 2015
  95. 95. "Vous jouez systématiquement sur l'ambiguïté, monsieur Dieudonné", poursuit la représentante du parquet. Elle voit dans les propos du polémiste une stratégie visant à "choquer et attirer l'attention", pour revenir "au centre du débat". Elle rappelle les antécédents de Dieudonné en matière d'antisémitisme et souligne que des victimes d'Amedy Coulibaly ont été tuées "parce qu'elles étaient de confession juive". Surtout, elle affirme que, "quand on donne la même place à tous les morts, on donne aussi un statut de héros aux terroristes, puisque la marche a présenté les victimes comme des héros". Considérant les propos, le contexte, ainsi que l'audience et la personnalité de Dieudonné, comme étant "constitutifs du délit d'apologie d'un acte terroriste", la procureure requiert une peine de 30 000 euros d'amende, transposable, en cas de non- paiement, en 200 jours de prison. http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/dieudonne/au-tribunal-dieudonne-se-sent-toujours-charlie- coulibaly_816279.html
  96. 96. Les affaires « Dieudonné » "Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz... Dommage." Dieudonné, extrait du spectacle « Le mur », 2013
  97. 97. Radio France porte alors plainte pour "incitation à la haine raciale". L'avocat Richard Malka : En désignant ainsi Patrick Cohen à la vindicte du public, en le stigmatisant à raison de sa religion réelle ou supposée, et en regrettant la disparition des chambres à gaz, Monsieur M'Bala M'Bala se rend coupable de l'infraction d'incitation et de provocation à la haine. Le polémiste a été condamné à une amende de 22 500 euros. Les affaires « Dieudonné »
  98. 98. Les affaires « Charlie Hebdo »
  99. 99. Les affaires «Charlie Hebdo»
  100. 100. « Charlie Hebdo » condamné pour une caricature de Renaud Dutreil Un trop mauvais dessein selon le tribunal. Le directeur de la publication de Charlie Hebdo et un dessinateur du journal ont été condamnés hier à des amendes de 1 000 et 2 000€ par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir « injurié » Renaud Dutreil, le 1er décembre 2004. Le journal avait publié un dessin caricaturant le ministre de la Fonction publique d'alors en officier nazi déportant des fonctionnaires. Mai 2006 Les affaires «Charlie Hebdo»
  101. 101. Les affaires «Charlie Hebdo» Procès Charlie: les caricatures de Mahomet relaxées En reproduisant les caricatures danoises de Mahomet qui avaient suscité des réactions violentes à travers le monde, en ajoutant en une son propre dessin signé Cabu, Charlie ne s'est pas rendu coupable d'«injures publiques» envers les musulmans. Blasphème. «Dans une société laïque et pluraliste, le respect de toutes les croyances va de pair avec la liberté de critiquer les religions, quelles qu'elles soient», insistent les juges, tout en rappelant que le blasphème n'est plus réprimé en France. Ainsi n'y a-t-il rien de répréhensible dans le premier des trois dessins incriminés, celui de Cabu, montrant un prophète accablé d'«être aimé par des cons». Libération, mars 2007
  102. 102. Atelier : Théories du complot, fake news et rumeurs
  103. 103. «C’est une fake news!», «Attention aux fake news», «Il faut lutter contre les fake news»... = le flot de désinformation qui pollue les réseaux sociaux et le débat public. Pas de définition précise, souvent utilisé à mauvais escient : des actus parodiques, des articles contenant une information non vérifiée, des rumeurs, des théories du complot. Exemple : Le président américain Donald Trump qualifie parfois de «fake news» des informations critiques à son égard, seulement parce qu'elles ne lui plaisent pas.
  104. 104. Désinformation = information mensongère, faussée sciemment Mésinformation = défaut d'information sans intention de mentir ou de nuire Rumeur = ensemble d'informations, vraies ou fausses, diffusé par le bouche à oreille ou les médias sociaux dont l’origine est floue et qui ne donne pas de preuve. Intox = affirmation erronée volontairement présentée comme vraie Hoax = canular viral ; mensonge créé de toutes pièces qui circule souvent pas SMS, mail ou sur les réseaux sociaux Fake = faux, trucage. Terme générique qui désigne toutes les intox qui circulent sur les réseaux sociaux Fake news = fausses informations ou faux articles. Faux prenant l'apparence d'un article de presse Proposition de définitions
  105. 105. Une information doit être basée sur un fait ● Vidéo Les clés des médias : C'est quoi une information ?
  106. 106. Une information doit être basée sur un fait
  107. 107. Une information doit être basée sur un fait
  108. 108. Une information doit être basée sur un fait ● Exercice Messi / Ronaldo https://padlet.com/ejaminCLEMI/t1fa kenews ● Exercice Messi / Ronaldo https://padlet.com/ejaminCLEMI/t1fakenews
  109. 109. La manipulation ● La retouche photo ● La décontextualisation ● Le cadrage ● La création de fausses nouvelles ● Le discours conspirationniste
  110. 110. La création de fausses nouvelles
  111. 111. La création de fausses nouvelles ● Sites parodiques / humouristiques – La mort de Neymar Junior – Le Gorafi + https://fr.padlet.com/ejaminCLEMI/desinformatio n Rappel à la loi : La diffusion de fausses nouvelles est punie par la loi...
  112. 112. Les expériences de Allport et Postman (1947) Les bases psychologiques des rumeurs Expérience de bouche à oreille L’expérimentateur ou un spectateur décrit une image qui lui est proposée. Par la suite, l’individu décrit l’image à un sujet qui ne l’avait pas vu. Ainsi de suite, cette transmission est renouvelée à plusieurs reprises. Cette expérience est composée de 40 groupes de 6 ou 7 sujets.
  113. 113. Les expériences de Allport et Postman Les bases psychologiques des rumeurs Les rumeurs subissent trois effets interdépendants : ● La réduction : perte de 70 % des informations du début. ● L’accentuation : insistance sur un détail ● L'assimilation : déformation en fonction de son appartenance à un groupe, de ses préjugés → les rumeurs peuvent devenir des fake news.
  114. 114. Les médias contre- attaquent
  115. 115. Les youtubeurs
  116. 116. Les youtubeurs
  117. 117. Le discours conspirationniste
  118. 118. Le discours conspirationniste Serious game INFOHUNTER 7'30 Michael Jackson 1'45 La révélation des chats 4' + 4' Quels sont les éléments qui constituent des propos conspirationnistes ?
  119. 119. Le discours conspirationniste Quels sont les éléments qui constituent des propos conspirationnistes ? - Une voix sérieuse qui fait peur - Une bonne structure - Une musique qui fait peur - Des citations bien choisies - Des images bizarres - Des éléments véridiques - Des éléments incertains - Des vrais mensonges - Un bon montage - Des effets spéciaux
  120. 120. 8 indices qui montrent que vous êtes (sans doute) face à une théorie du complot ● #1 Promesse de vérité « LA » vraie version (officiel / officieux) ● #2 Tape à l'œil Musique dramatique, images sombres, lettres capitales … ● #3 Invérifiable Coupables inaccessibles (extraterrestres, Illuminatis...) ● #5 Des chiffres et des mots qui parlent Associations de chiffres, de paroles de chansons... ● #4 Pas de hasard corrélations, liens de causalités farfelus. http://www.letudiant.fr/college/4e/8-indices-qui-revelent-que-vous-etes-sans-doute-face-a-une-theorie-du-complot.html
  121. 121. 8 indices qui montrent que vous êtes (sans doute) face à une théorie du complot ● #7 Comme dans un roman policier écriture fictionnelle (preuves...) ● #8 Vous avez le sentiment d'être de ceux qui savent valorisant ; // la masse se trompe... ● #6 Une seule cause pas de démarche scientifique avec pls possibilités
  122. 122. La théorie du complot
  123. 123. Problématique : Comment répondre pédagogiquement aux questions des fausses infos, des rumeurs et des théories du complot ? VIDEO Entretien avec Jérôme Grondeux, inspecteur général de l' Éducation nationale.
  124. 124. Définition « Complot » Dictionnaire de l'Académie française : « Un complot est une "entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l'État, contre quelqu'un ou contre une institution." » ● Synonymes : conspirationnisme ou complotisme
  125. 125. Définition « Théorie du complot » C'est quoi ? La croyance conspirationniste :  4 piliers Quand ? Une vision de l'histoire Rien n'arrive par hasard A la suite d'un événement formant un choc moral important (Charlie) Un groupe occulte agissant dans l'ombre Tout ce qui arrive est le résultat d'intentions ou de volontés cachées ; Lorsque la confiance dans le gouvernement et les institutions est très faible. (Roswell, Kennedy, 9/11) Un récit théorique : vision manichéenne du monde Rien n'est tel qu'il parait être ; Réflexe de doute de la part du public face aux explications officielles données à un événement. Pas de réfutation possible Pas de démarche scientifique ou historique (multi-causalité) Tout est lié, mais de façon occulte
  126. 126. Pourquoi ? Aspects psychologiques Projet de domination Valorisant, narcissique Impression de supériorité Détenir ou conserver une forme de pouvoir absolu Rassurant : on donne du sens à un monde devenu trop complexe ; il y a une cause à tout. Paresse intellectuelle : logique unificatrice à des événements disparates Passivité = manipulation ? Gustave Le Bon dans son ouvrage Psychologie des foules (1895) : → il est plus facile de manipuler une foule qu'un individu. Manipuler un individu demande de le connaître, lui, son histoire, ses sentiments. Manipuler une foule demande de présenter des idées simples, comprises par tout le monde, susciter des émotions, des mouvements dans la masse. Un individu isolé dans cette foule est souvent convaincu par l'argument du nombre.
  127. 127. Les jeunes comme les plus sensibles Aujourd'hui, nous vivons une CRISE DE LA VERITE Près d’un jeune Français sur cinq adhérerait à la théorie du complot, les 15–30 ans étant les plus exposés aux discours largement véhiculés par internet. (2016) Une fois qu’ils ont intégré un discours complotiste, les plus jeunes ont bien du mal à s’en défaire. "La pratique du doute chez les jeunes n’est pas méthodique car ces derniers n’ont pas encore développé assez de faculté critique pour douter avec méthode" (Rudy Reichstadt, fondateur de l’Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot)
  128. 128. Les jeunes comme les plus sensibles Le désir de transgression + une certaine forme de paresse intellectuelle + le sentiment de désabusement qu’engendre la situation de crise économique et sociétale actuelle. = adhésion aux théories du complot
  129. 129. Réponse pédagogique : ● VIDEO Les Clés des médias La théorie du complot ● VIDEO Premières Lignes – Les complots, ça existe – Exemple de l'attaque de Charlie Hebdo : Tirer des conclusions hâtives à partir d'images → aucune recherche de preuves ou d'explication (gilet par- balle) Comment démonter quelques éléments constitutifs d'une TDC?
  130. 130. Comment démonter quelques éléments constitutifs des Illuminatis ? - Le triangle avec l'oeil : N'a jamais été le symbole des Illuminatis Symbole maçonnique lui même emprunté à l'église catholique = l'oeil de Dieu qui voit tout, plutôt bienveillant. Symbole des Illuminatis est la chouette : Minerve/Athéna → symbole de la connaissance
  131. 131. - Le billet de 1$ : pyramide et Novus Ordo Seclorum VIDEO 9'19 (STOP INTOX) Les conspirationnistes ne prouvent rien mais affirment tout. Amène l'obscurantisme tout en soit-disant éclairant les consciences. Comment démonter quelques éléments constitutifs des Illuminatis ?
  132. 132. Perception des coïncidences et probabilités d'événement «extraordinaires» . On lit la réalité de plus en plus comme une fiction VIDEO 18'10 → 22'21 On tombe dans le domaine de la croyance, pas de la démonstration scientifique : impossibilité de démontrer qu'on a tort ou raison. « L'imaginaire du complot est insatiable, et la thèse du complot, irréfutable : les preuves naïvement avancées qu'un complot n'existe pas se transforment en autant de preuves qu'il existe » (Pierre-André Taguieff, politologue)
  133. 133. La publicité
  134. 134. La publicité : définitions et objectifs Origine du mot « publicité » : Publicité vient du latin « publicus » : public, qui concerne le peuple dans son ensemble. Définitions : ● démarche qui permet de faire connaître au plus grand nombre un produit. ● annonce de caractère commercial par les journaux, les affiches, les prospectus et tous autres moyens de réclame. ● ensemble des moyens employés pour promouvoir un produit.
  135. 135. La publicité : définitions et objectifs Objectifs : A.I.D.A. : ● attirer l'Attention, ● susciter l'Intérêt, ● provoquer le Désir, ● déclencher l'Achat, donner envie d'Acheter
  136. 136. Le logo publicitaire
  137. 137. Le logo publicitaire Un logotype, ou « logo », est une représentation typographique qui sert à identifier de manière unique et immédiate le produit ou le service concerné. Comment faire un bon logo ?
  138. 138. Le logo publicitaire ● Utiliser un code couleur simplifié à l’extrême ● Être construit à base de combinaisons de formes géométriques ● Être stylisé, avec des formes très simples ● Être unique, et non sujet à confusion avec d'autres logos
  139. 139. ● Forme ● ronde → image de sécurité, de bien- être et d'apaisement. ● triangulaire → idée d'innovation, de progression et de techniques de pointes. ● Carrée → stabilité et robustesse. Le logo publicitaire
  140. 140. ● Style ● illustratif (Twitter) ● typographique (Coca-Cola, Google) Le logo publicitaire
  141. 141. Le logo publicitaire
  142. 142. Le logo publicitaire
  143. 143. Le slogan publicitaire Outil commercial entrant dans le processus de promotion d'un produit quelconque. But : - être retenu facilement par celui qui l'entend - associer un produit à des images positives pour inciter le consommateur à acheter le produit. Phrase : - assez courte - fait appel à de la poésie (rime), des figures de styles - souvent associée à une musique qui, en rythmant la phrase publicitaire, aide le consommateur à s'en souvenir.
  144. 144. Figures de style dans les slogans ● Allitération : "Cracotte : je craque", « Saucisse sèche, sans savoir sécher » (Justin Bridou) ● Métonymie : "Les jambes ont la parole" (collant Well) ● Oxymore : "La douce violence d’un parfum d’homme" (Drakkar Noir) -"La petite géante" (Volkswagen) ● Homonymie : "Lego développe l'ego" ● La paronomase : « Entremont c'est autrement bon », « Légal, le goût » ● Antithèse : « Taillefine, 0% de matière grasse, 100% de plaisir »
  145. 145. Les stéréotypes hommes / femmes dans les affiches publicitaires
  146. 146. Les stéréotypes qui perdurent : La femme ménagère
  147. 147. Les stéréotypes qui perdurent : La femme ménagère
  148. 148. Les stéréotypes qui perdurent : La femme pure / mère
  149. 149. Les stéréotypes qui perdurent : La femme vénale « la première télécommande pour femme ».
  150. 150. Les stéréotypes qui perdurent : La femme vénale
  151. 151. Les stéréotypes qui perdurent : La femme tentatrice, ultra-sexualisée
  152. 152. Les stéréotypes qui perdurent : L'homme viril et dominateur
  153. 153. Les stéréotypes qui perdurent : L'homme travailleur
  154. 154. Les stéréotypes qui perdurent : L'homme travailleur
  155. 155. Les stéréotypes qui perdurent : L'homme protecteur
  156. 156. Les stéréotypes qui perdurent : L'homme séducteur
  157. 157. Le diktat de la beauté
  158. 158. Le diktat de la beauté
  159. 159. A l’encontre des stéréotypes sexués
  160. 160. Les femmes qui travaillent
  161. 161. Les loisirs des femmes
  162. 162. La paternité valorisée
  163. 163. Revisiter les clichés sur les hommes avec humour
  164. 164. Le journal télévisé
  165. 165. Le générique, signal d’appel du JT
  166. 166. ● Analyse du montage des différents génériques. → points communs des génériques : brièveté, musique, mouvements, etc. ● Analyse de certains types d'images et de symboles : planisphères, globes, par exemple → idée que l'information est foisonnante et chaotique dans le monde entier et que la rédaction va la relayer et la mettre en ordre (promesses d'exhaustivité et de clarté). ● Analyse des logos des chaînes → correspondances avec l'identité du JT Analyse en classe du générique
  167. 167. Le rôle et la posture du présentateur du JT
  168. 168. Le rôle et la posture du présentateur du JT
  169. 169. Analyse en classe ● L'apparition du présentateur : Comment le présentateur (ou la présentatrice) apparaît-il à l'écran du JT ? ● Le présentateur à l'écran : apparence du présentateur (ses vêtements, sa coiffure...), accessoires employés (lunettes, stylo, tablettes…), mimiques et gestes ● Le présentateur dans le cadre : Quel cadrage est utilisé majoritairement ? (cf. L’échelle des plans) Regard? À quels moments son regard change-t-il de direction ? ● Apparitions du présentateur au cours du JT et leur durée : Déplacements ? Fixe ? Quelles fonctions ? ● Le vocabulaire du présentateur : champ lexical, « nous » (représente l'ensemble des Français), « votre JT » (promesse d'un contenu personnalisé). S'appuyer sur quelques sujets de registres différents (un sujet grave, un sujet plus « neutre », un sujet léger), afin d'observer comment le présentateur « donne le ton » par ses expressions ou les mots qu'il utilise.
  170. 170. Dessin de presse
  171. 171. La lecture du dessin de presse Boligán (Mexique)
  172. 172. Les symboles dans les dessins de presse
  173. 173. Les symboles dans les dessins de presse
  174. 174. Les symboles dans les dessins de presse

×