projet professionel

748 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
748
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

projet professionel

  1. 1. Projet de créationd’entrepriseTravail de synthèse etpoints clés du projet decréation d’entreprise surles 2 ans.S’interroger sur sa formationen regard de la professionde designer, se poser lesbonnes questions pour encomprendre les enjeux.
  2. 2. Design et designer textileLe rôle du designer ? C’est quoi un designer textile?Il s’inscrit dans une démarche de conception, Son rôle en points clés :de création et d’innovation méthodique, au -Travaille l’aspect sensible de la matièreservice de la stratégie générale et de l’identité -S’adapte aux demandes du client.profonde de l’entreprise. Il met en pratique des -Cultive son sens de l’anticipationcompétences transversales et est quelqu’un -Possède des notions d’esthétismede polyvalent. Il participe au succès commer- -A le sens de l’analysecial de l’entreprise en apportant une différence -Identifie les contraintes et propose un en-visible et durable. Dès sa formation, le designer semble de solutions.se trouve confronté aux besoins et aux exi- -Identifie le marchégences des entreprises. Combinant technolo- -Maîtrise l’outil informatiquegie et esthétique, la pertinence de son travailtient à la façon dont il va pouvoir collaborer Des qualités mobilisées au quotidienavec les différents services concernés, idéa- Attentif et curieux, connecté aux flux d’informa-lement le plus en amont possible. Le designer tions, maîtriser son image numérique à traversprend en compte les paramètres techniques et les réseaux sociaux, effectuer sa veille concur-marketing, synthétise les propositions. Le défi rentielle et informationelle, être présent sur lesdu designer consiste aussi à cristalliser identité salons d’innovations, c’est rester ouvert auxet savoir-faire pour rendre une marque plus influences tout en filtrant les informationslisible et valoriser ses produits.
  3. 3. La création d’un blogS’INFORMER-COMMUNIQUER-PARTAGERAvoir une stratégie de visibilité sur internet.Faire le lien entre l’aspect gestion du projet etla créativité du métier.Utiliser cet outil puissant qui permet de faire vivreet de partager toute ma démarche et mon ques-tionnement.S’exprimer avec différents outils : texte, image,vidéo, son.Faire une vitrine numérique de nos compétenceset valoriser notre travailSe connecter professionnelement avec des sitesde networking comme Linkedin, ViadeoAméliorer son identité numériqueSe constituer une base de contactEffectuer sa veille : traiter l’information
  4. 4. Mon projetCe que j’ai envie de faire? Je travaille seuleou en équipe ? Dans quel domaine ? Quel Vers un design de service :statut pour l’entreprise? Ce que propose ?Comment je protège mes créations? Quel La compréhension du comportement desbudget je prévois ? usagers est à la base du design de service. Le designer de services développe des nouveauxTravailler dans l’univers de la création, de la concepts liés aux besoins sociaux et aux chan-mode (attrait pour la mode féminine sportwear gements économiques.ou prêt-à-porter enfant), et plus précisément de «Décrypter le cheminement de l’usagerla tendance. Avec une envie de réaliser des pour générer de l’innovation»motifs et d’exploiter des compétences gra- Faire un travail prospectif de recherches d’in-phiques. fluences et proposer des solutions créativesTravailler seule qui prendront la forme de service/conseil (im-Apporter mon intuition créative et mon savoir- matériel) ou d’objet éditorial inspiré des fan-faire technique et technologique au sein d’une zines (support d’édition libre, échappant auxentreprise standards de l’édition) envisagé comme maté-Créer également en mon nom pour affirmer et rialisation d’un univers.affiner mon identité de designer textileTravailler au sein d’un bureau de style commeacteurs de la création, dans la recherched’idées, de concepts pour proposer un designde serviceTravailler avec des marques pour renforcer oucréer une identité forte.
  5. 5. Statut juridique et socialDans un premier temps : Auto-entrepreneur. Capital : Capital social librement fixé par l’as-Faire mes premiers pas dans le monde pro- socié. Pas de minimum obligatoire. 20 % desfessionnel et sonder le marché en prenant apports en espèces sont versés obligatoire-le minimum de risques. ment au moment de la constitution.Avantages :-formalité de création allégée Régime social : l’associé unique est soumis- un régime social et fiscal simplifié au régime des non-salarié- une exonération temporaire de cotisation fon- Il est soumis au versement d’une cotisationcière des entreprises minimale au titre de l’assurance maladie et de la retraite, même en l’absence de rémunérationA moyen terme, parallèlement au développe- sauf cas particulier.ment de l’activité, opter pour l’EURL - Il ne bénéficie pas de l’assurance chômageCette disposition sociale préserve argument de mais peut contracter une assurance volontairel’indépendance, valorise et crédibilise l’entre- personnelle.prise. Le choix de l’EURL cumule les avan- - Il cotise sur la totalité du bénéfice de l’EURLtages d’une SARL sans la contrainte d’avoir si celle-ci est soumise à l’IR, sur sa rémunéra-à rassembler des associés. tion (dividendes exclus), si l’EURL a opté pourLors de cette mutation vers l’Eurl, d’emblée je l’IS.compte apporter un capital de 5 000 €. Celui- Cotisation : Lors du lancement de l’activité, lesci, librement fixé, par étapes successives, sera revenus professionnels n’étant pas connus,développé pour asseoir la notoriété et le rayon- le calcul des cotisations se fait sur une basenement de ma structure forfaitaire. Cette base s’élève à : - 7 006 euros pour la 1ère année d’activité en 2011, - 10 508 euros pour la 2ème année d’activité en 2012. (source : http://www.urssaf.fr)
  6. 6. Budget et financements // dépenses et matérielsListe (certainement à compléter) du Budget :matériel nécessaire : Pour bien commencer et acheter le matériel nécessaire : 5000 eurosBureau et chaise confortable - apport person-nel Financements de l’activité :Ordinateur imac- apport personnelImprimante-scanner A3 : 320 euros -Prêt bancaireTéléphone sans fil/répondeur -Prêt de la familleMeuble de rangement - apport personnel -Apport personnelFourniture de bureau standardTablette graphique A4 : 200 eurosLogiciels de création graphique : libre ou miseen place d’un sponsor avec AdobeAbonnement internet + téléphone : 30 euros/moisBudget magasines/livres : 60 euros/mois
  7. 7. Proteger ses créationsComment je protège mes idées ? Étendre la protection aux autres pays (de l’Union Européenne) :-La protection par le droit d’auteur (acquitsans formalités, du fait même de la création de -Demande d’enregistrement auprès de l’Officel’oeuvre.) Création protégée à partir du jour où la de l’Harmonisation dans le Marché Intérieurréalisation (OHMI).-La protection par un dépôt de dessins et Ces enregistrements permettent de protéger lesmodèles. marques et dessins ou modèles communautaires(Coût d’un dépôt : 38 euros. Pour protéger les dans l’ensemble de l’Union européenne, quidessins ou modèles pour une période de 10 ans compte 27 pays et près de 500 millions d’habi-il faut compter 50 € supplémentaires. 22 € par tants.reproduction fournie en noir et blanc et/ ou 45 €par reproduction fournie en couleurs. )Il est également possible de cumulerces deux moyens de protection
  8. 8. Les bureaux de stylesUn bureau de styles sert à définir, au minimum Quoi ? Sous quelle forme?deux ans à l’avance, quels vont être les cou-rants majeurs et les affinités des personnes Le cahier de tendances :en matière de mode, d’ameublement ou dedécoration, ceci afin d’aider les marques ou les -fige pendant un temps, les thèmes qui seindustriels à anticiper leur offre. Il ne s’agit pas dégagent des différents courants dans «l’air dud’imposer, mais de réfléchir sur les nouveau- temps».tés, les comportements, d’avoir une vision des -condense le travail de recherche de diversesprincipaux courants-phare. Le délai important inspirationspermet aux clients de préparer des modèles à -fait émerger des thèmes centrauxlongue échéance. -offre une vision globale de son projet«La tendance [...] est un déséquilibre qui (Quelques bureaux de styles : Nelly Rodi, Pro-crée du mouvement, de l’innovation, de la mostyl, Mafia, Peclers, Li Edelkort, Carlin...)vie. La tendance, c’est l’émanation d’unemarginalité. Quelque chose qui a l’air petitmais qui va générer de l’attente, de la de-mande. Nous détectons des signaux émer-gents. » Vincent Grégoire, directeur artistiquedu département art de vivre chez Nelly Rodi.
  9. 9. Vision marketing du projetValoriser l’existence de son entre- donc redonne toute sa légitimité au cahier de Comment trouver des clients ? Seprise c’est : tendance. constituer un carnet d’adresses?Identifier le marché pour : Garder (bon) contact avec les professionnelsPositionner sa création et mieux l’adresser Élargir l’offre? Conquérir de nou- rencontrés lors de stage..à sa cible en : veaux clients, les fidéliser ? Visiter les salons professionnels de la créationSegmentant le marché afin de mieux : Menace des nouvelles technologies pour le et de l’innovation (Première Vision, Indigo,Identifier ses sous-ensembles cahier de tendance, mais aussi renouvellement Who’s Next)Adapter l’offre à la demande. des moyens de diffusion : Démarcher directement les entreprises pour Blog, site promotionnel, news letter : qui je voudrais travaillerUne démarche amorcée dans le mémoire, en consultation complète du blog, des dernières Mettre en valeur mes compétences et monlien des préoccupations et mécanismes de nouveautés, des analyses en lignes par l’abon- profil créatiffonctionnement des bureaux de styles. nement. Le cahier de tendance est dématériali- Rester connecter avec les réseaux de net wor-Observer-S’approprier un territoire- ser et se retrouvent éclater sur internet. kingAnalyser-Synthétiser-Diffuser. A qui et comment je propose mesQuelle évolution possible ? services ?Prolifération de sites, de blogs : explose la Soigner sa communication : quelles stratégiesdiffusion d’information et influence le rythme adopter pour se faire connaître?de renouvellement des tendances. Ouvre une Proposer mes services aux bureaux de stylealternative au cahier de tendance (?) en travaillant sous forme de mission (continuer àL’intérêt et la pérennité du cahier de apprendre les mécanismes du métiers) M’adresser à des entreprises dans les secteurstendance traditionnel? Va t -on vers une du textile ou de la mode (directrice artistique etdématérialisation du cahier de tendance? Ou donnant les directions créatives des projets.au contraire la saturation d’images rend plusdifficile la compréhension de l’air du temps et
  10. 10. BilanFaire le point sur ses compétences :Quelles sont mes atouts? Mes fai-blesses ?ATOUTS : -intuitive-indépendante-motivée-réactiveFAIBLESSES : -pas de capitaux de côté-connaissance pas encore assez approfondiesur la mise en place juridique d’une entreprise(j’y travaille)Ce que le DSAA m’a apporté :une vision globale de mon métier, des connais-sances techniques et technologiques, descapacités à conceptualiser, la capacité de pro-poser des solutions créatives...Conclusion : pour monter son projet pro-fessionnel, bien réfléchir aux points abordés,Se poser les bonnes questions pour éviter lesrisques.

×