Successfully reported this slideshow.
Avertissement : <br />Cette présentation risque de changer votre façon de lire les nouvelles scientifiques.<br />
Épidémiologie dans les médias, un divertissement dangereux?<br />Etienne Delagrave<br />D’après l’UNESCO (2001), « l’ensei...
Chemin à parcourir<br />Qu’est-ce que l’épidémiologie? <br />Les 3 mots clés de cette discipline.<br />Un exempled’un suje...
L’enquête de John Snow<br /><ul><li> Médecin britannique lors de l’épidémie de choléra de 1831
 Hypothèse que le choléra se transmet dans l’eau
Enquête
 Établi une corrélation entre la fournisseur d’eau potable et la probabilité de mourir du choléra</li></ul>Risque 850% plu...
Observationnelle<br />Clinique(essai comparatif randomisé)<br />Q:L’utilisation des téléphones portables accroit-elle les ...
1er mot clé: le concept de corrélation<br />Il y a corrélation lorsque deux phénomènes varient l’un en fonction de l’autre...
Exemple de corrélation<br />Saviez-vous que, per capita, il y a trois fois plus de gens qui meurent du cancer en Floride q...
Niveaud’éducation de la mère<br />2ème mot clé : les facteur de confusion<br />=	Principale source d’erreur qui affecte le...
Allaitement et QI de l’enfant<br />Allaitement<br />Niveaud’éducation de la mère<br />QI de la mère!<br />Niveau socio-éco...
3ème mot clé : le concept de risque<br />Le mot “risque” dans la vie quotidienne<br />..danger, péril, chance (ou malchanc...
Faut-iléviter de manger des carottes?<br />Exemple : béta-carotène et mortalité cardiovasculaire<br />Observationnelle = r...
Dois-je modifier mes habitudes ...<br />	Analyse coût-bénéfices (en tenant compte de l’incertitude des résultats) <br />		...
L’expérimentation (réalisée à Montréal, 2006)<br />Question: les futurs enseignants de science sont-il s en mesure d’inter...
Questionnaire B<br />Questions plus fermées.<br />Questions additionnelles:<br />Confiance des sujets dans la justesse de ...
Résultats<br /><ul><li>70% n’étaient pas d’accord avec l’affirmation erronée de leur collègue</li></ul>	->Parmi ceux-ci, 5...
Vérification des hypothèses<br />Établissement d’un seuil de maîtrise<br />Par des experts de l’enseignementscientifique.<...
Vérification des hypothèses 1a et 1b<br />Hyptohèse 1a: <br />	Les futurs enseignants de science ne seront pas en mesure d...
Hypothèse 2<br />Non vérifiée:<br />Les performances n’étaient pas significativement différentes<br />Hypothèse 2: <br />	...
Conclusion de la recherche<br />Prescriptions:<br />Les enseignants en science au secondaire devrait être initiés à l’inte...
À propos des comptes rendus journalistiques des études épidémiologiques<br />Ne mentionnent que très rarement les facteurs...
DimitriosTrichopoulos, directeur du département d’épidémiologie de l’Université Harvard<br />« Nous sommes en train de dev...
En conclusion<br />Trouver des indices..<br />Maisquedoit faire le lecteuralors..?<br />à quoi çasert de lire les nouvelle...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etienne chamonix

734 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Etienne chamonix

  1. 1. Avertissement : <br />Cette présentation risque de changer votre façon de lire les nouvelles scientifiques.<br />
  2. 2. Épidémiologie dans les médias, un divertissement dangereux?<br />Etienne Delagrave<br />D’après l’UNESCO (2001), « l’enseignement des sciences ne permet pas actuellement aux individus de disposer des instruments pour comprendre et analyser de manière critique des articles de presse à caractère scientifique ». <br />
  3. 3. Chemin à parcourir<br />Qu’est-ce que l’épidémiologie? <br />Les 3 mots clés de cette discipline.<br />Un exempled’un sujet de rechercheépidémiologique<br />Notre enquête auprès des enseignants de sciences<br />Problèmesdans la communication de cesétudes<br />
  4. 4. L’enquête de John Snow<br /><ul><li> Médecin britannique lors de l’épidémie de choléra de 1831
  5. 5. Hypothèse que le choléra se transmet dans l’eau
  6. 6. Enquête
  7. 7. Établi une corrélation entre la fournisseur d’eau potable et la probabilité de mourir du choléra</li></ul>Risque 850% plus grand pour les clients de la Southwark<br />-> source en aval de la Tamise<br />
  8. 8. Observationnelle<br />Clinique(essai comparatif randomisé)<br />Q:L’utilisation des téléphones portables accroit-elle les probabilités de souffrir d’un cancer cérébral?<br />données secondaire (relevés d’utilisation de téléphone portable)<br />Q:Tel médicament est-il plus efficace qu’un placebo?<br />sujets choisis au hasard répartis en deux groupes<br />double aveugle<br />Épidémiologie<br />Niveau de preuve*: 4<br />Niveau de preuve*: 1 ou 2<br />*Selon l’Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (France)<br />
  9. 9. 1er mot clé: le concept de corrélation<br />Il y a corrélation lorsque deux phénomènes varient l’un en fonction de l’autre. <br />Coefficient de corrélation = 0,81<br />
  10. 10. Exemple de corrélation<br />Saviez-vous que, per capita, il y a trois fois plus de gens qui meurent du cancer en Floride qu'en Alaska? <br />Est-ceque la florideestcancérigène?<br />
  11. 11. Niveaud’éducation de la mère<br />2ème mot clé : les facteur de confusion<br />= Principale source d’erreur qui affecte les études épidémiologiques<br />Exemple:<br />Étude de Mortensen (2002) : La durée de l’allaitement lié au QI de l’enfant.<br />Autres facteurs de confusion:<br /> -âge de la mère, stimulation cognitive à la maison, support émotionnel à la maison, mois de grossesse, poids à la naissance, tabagisme de la mère, etc.<br />Allaitement et QI de l’enfant<br />Allaitement<br />Effet de l’allaitement ?<br />Niveau socio-économique<br />QI de l’enfant<br />Corrélation<br />
  12. 12. Allaitement et QI de l’enfant<br />Allaitement<br />Niveaud’éducation de la mère<br />QI de la mère!<br />Niveau socio-économique<br />QI de l’enfant<br />Corrélation<br />Étude de Der (2006)<br />
  13. 13. 3ème mot clé : le concept de risque<br />Le mot “risque” dans la vie quotidienne<br />..danger, péril, chance (ou malchance)<br />Pour l’épidémiologiste:Fréquence d’une maladie dans une population donnée<br />Comparer le risque entre différents groupes<br /> - si égal : Risque Relatif (RR) = 1<br /> - si 5 fois plus élevé, le RR = 5 (500%)<br />Risque attribuable = % du risque observé dans un groupe, attribuable à une exposition particulière.<br />
  14. 14. Faut-iléviter de manger des carottes?<br />Exemple : béta-carotène et mortalité cardiovasculaire<br />Observationnelle = réduit le “risque”, c’est-à-dire la “probabilité de mourir’... (RR: 0.70)<br /> ?: facteur de confusion?<br />Clinique = augmente légèrement la probabilité de ... (RR: 1.10)<br />Conclusion pour le citoyen? <br />Méta-analyse (systematic review) pour l’ingestion de béta-carotène et les risque de mortalitécardiovasculaire.<br />É. observationnelle<br />É. Observationnelle (cohortes)<br />moyenne<br />É. clinique<br />moyenne<br />Figure tirée de “Epidemiology—is it time to call it a day?” (2001)<br />
  15. 15. Dois-je modifier mes habitudes ...<br /> Analyse coût-bénéfices (en tenant compte de l’incertitude des résultats) <br /> -> absente des nouvelles<br />
  16. 16. L’expérimentation (réalisée à Montréal, 2006)<br />Question: les futurs enseignants de science sont-il s en mesure d’interpréter adéquatement les informations qui se trouvent dans les nouvelles épidémiologiques?<br />3 groupes de sujets<br />Enseignants de science<br />Futur enseignants de science<br />Futur enseignants au primaire (élémentaire)<br />Recueil de 3 nouvelles brèves<br />Deux questionnaires A et B <br />Questionnaire A<br />Questions ouvertes<br /> -> Réagir à des affirmations erronées<br />« Cancer du poumon: la bière accroît le risque »<br />Un collègue de travail a lu cet article et il a dit :<br />« Le fait de consommer plus de six bières par semaine semble donc avoir un effet sur l’apparition du cancer du poumon.»<br />Êtes-vous d’accord avec lui? Pourquoi?<br />« La télévision dans une chambre d'enfant nuit aux résultats scolaires »<br />Un collègue de travail a lu cet article et il a dit :<br />« Si ces enfants n’avaient pas eu de télévision dans leur chambre, leurs notes à l’école auraient été dans la moyenne.» <br />Êtes-vous d’accord avec lui? Pourquoi?<br />« Viagra : problème en vue? »<br />Un collègue de travail a lu cet article et il a dit :<br />« Le Viagra a rendu aveugles ces pauvres gens.» <br />Êtes-vous d’accord avec lui? Pourquoi?<br />Questionnaire A : Extraits<br />
  17. 17. Questionnaire B<br />Questions plus fermées.<br />Questions additionnelles:<br />Confiance des sujets dans la justesse de leur réponse<br />Nombres de cours de statistique ou de méthodologie scientifique suivis<br />Détenteur d’un baccalauréat dans une discipline scientifique.<br />Selon vous, quel mot ou quelle expression pourrait le mieux traduire le concept de « risque » utilisé dans la phrase « courent de 20 à 50 % plus de risques » apparaissant dans le deuxième paragraphe du texte.<br /> a) … danger <br /> b) … probabilité<br />D’après vous, en se basant uniquement sur les résultats qu’ont obtenus les chercheurs :<br /> <br /> Peut-on affirmer en toute confiance que : <br /> « La consommation de bière contribue à causer le cancer du poumon »<br /> [ ] Oui [ ] Non<br /> Pourquoi ?<br />Extraits<br />
  18. 18. Résultats<br /><ul><li>70% n’étaient pas d’accord avec l’affirmation erronée de leur collègue</li></ul> ->Parmi ceux-ci, 54% sont parvenu à justifier leur position.<br /><ul><li>Les justifications des sujets différaient de celles proposées par les experts (ex: corrélation)</li></ul>Moyenne aux différents indices<br />
  19. 19. Vérification des hypothèses<br />Établissement d’un seuil de maîtrise<br />Par des experts de l’enseignementscientifique.<br />Méthoded’Angoff (1984)<br />Aux experts:Selon vous, quelle proportion des finissants en enseignement des sciences au secondaire devrait minimalementréussir chaque question prise individuellement?<br />Statistiques des standards pour les troisjuges<br />
  20. 20. Vérification des hypothèses 1a et 1b<br />Hyptohèse 1a: <br /> Les futurs enseignants de science ne seront pas en mesure de porter le jugement adéquat sur la signification concrète des nouvelles épidémiologiques.<br />Vérifié*<br />Hypothèse 1b : <br /> Les futurs enseignants de science ne seront pas en mesure de justifier adéquatement leur position concernant la signification concrète des nouvelles épidémiologiques..<br />Vérifié*<br />* En comparant la performance des sujets au seuil de maitrise déterminé par les experts. <br />
  21. 21. Hypothèse 2<br />Non vérifiée:<br />Les performances n’étaient pas significativement différentes<br />Hypothèse 2: <br /> Le groupe de futurs enseignants au primaire obtiendra des performances inférieures au deux autres<br />
  22. 22. Conclusion de la recherche<br />Prescriptions:<br />Les enseignants en science au secondaire devrait être initiés à l’interprétation des nouvelles épidémiologiques... et devrait aptes à initier leurs étudiants..<br />Les journalistes scientifiques également ...<br />l’interprétation des nouvelles épidémiologiques doit faire l’objet d’un apprentissage spécifique. <br />Tel que l’indique la littérature, une proportion importante des sujets semble assimiler les corrélations à des relations causales.<br />les justifications des sujets n’étaient pas suffisamment claires, à notre avis, pour constituer une explication destinée à un élève. <br />
  23. 23. À propos des comptes rendus journalistiques des études épidémiologiques<br />Ne mentionnent que très rarement les facteurs de confusion.<br />Rare exemple : “[...]Même après avoir révisé les données pour tenir compte de l'âge, du tabagisme, du diabète et de la prédisposition génétique, les chercheurs ont découvert que le risque de cancer pancréatique croît parallèlement à la quantité de ces aliments consommée. [...] (Legault, 2005)<br />L’utilisation du mot risque:<br /> Invite à penser en terme de danger concret. Le terme probabilité serait plus souhaitable. (ou chance?)<br />Les titres sontsouventproblèmatiques<br />« Cancer du poumon: la bière accroît le risque »<br />
  24. 24. DimitriosTrichopoulos, directeur du département d’épidémiologie de l’Université Harvard<br />« Nous sommes en train de devenir une nuisance pour la société », <br /> disait-il en parlant des épidémiologistes, <br />« les gens ne nous prennent plus au sérieux, et lorsque que c’est le cas, nous faisons peut-être plus de mal que de bien »<br />Taubes (1995)<br />
  25. 25. En conclusion<br />Trouver des indices..<br />Maisquedoit faire le lecteuralors..?<br />à quoi çasert de lire les nouvellesépidémiologiquesdans les médias?<br />
  26. 26. Exemple<br /> « Voici une nouvelle qui en refroidira certains: une consommation quotidienne de viandes froides, de charcuteries et de hot dogsaugmente le risque de cancer du pancréas. Des chercheurs des universités d'Hawaï et de Californie à Los Angeles ont suivi 190 545 adultes pendant sept ans. Même après avoir révisé les données pour tenir compte de l'âge, du tabagisme, du diabète, de la race et de la prédisposition génétique, ils ont découvert que le risque de cancer pancréatique croît parallèlement à la quantité de ces aliments consommée. Le risque des plus grands consommateurs était 67% plus élevé que celui des plus faibles amateurs. En revanche, manger du poulet, du poisson et des produits laitiers n'a eu aucun effet. » (Legault, 2005)<br />
  27. 27. Mon courriel : edelagrave@hotmail.com<br />
  28. 28. Principale source d’erreur:les irréductiblesfacteurs de confusion<br /> Voici une nouvelle qui en refroidira certains: une consommation quotidienne de viandes froides, de charcuteries et de hot dogs augmente la probabilité de souffrir du cancer du pancréas. Des chercheurs des universités d'Hawaï et de Californie à Los Angeles ont suivi 190 545 adultes pendant sept ans. Après avoir contrôlé les facteurs de confusion suivants :l'âge, le tabagisme, le diabète, la race et la prédisposition génétique, ils ont découvert une corrélation positive entre le fait souffrir du cancer pancréatique et la quantité de ces aliments consommée. Le probabilité de souffrir du cancer du pancréas pour les plus grands consommateurs était 67% plus élevé que celle des plus faibles amateurs. En revanche, manger du poulet, du poisson et des produits laitiers n'a eu aucun effet sur la probabilité de souffrir du cancer du pancréas.<br />
  29. 29. Succès et échec de l’épidémiologie<br />Choléra : 1400%<br />En général : 30%<br />Exemple : <br />“My basic rule is if the relative risk isn't at least 3 or 4, forget it.” = 300% à 400%(Robert Temple, FDA (Food and Drug Administration (États-Unis)<br />4 sources d’erreurs pour les études épidémiologiques<br />---<br />C’esttrès loin d’être surprenantd’ailleurs. D’aprèsIoannisdis (2005), la plupart de étudeépidémiologique arrive à des résultatséventuellementinvalidé.<br />Meanwhile the simple expedient of closing down most university departments of epidemiology could both extinguish this endlessly fertile source of anxiety-mongering while simultaneously releasing funds for serious research<br />
  30. 30. ?<br />?<br />Exemple de corrélation<br />« Les personnes célibataires meurent plus jeunes »<br />Le célibat nuit-il à la santé? <br />La mauvaise santé favorise t-elle le célibat?<br />?<br />?<br />célibat<br />santé<br />= causalitécomplexe= des centaines de causes.<br />
  31. 31. “Les gens qui sont effrayé par des risques relativement faibles, ou encore pas suffisamment par des risques relativement grands, font des choix dangereux”. <br /> (Harvard Center for RiskAnalysis, 2003)<br />“Le temps et l’argent utilisés pour protéger les gens de risque relativement faibles ne sont plus disponible pour protéger les gens de risques plus grands.”<br /> (Harvard Center for RiskAnalysis, 2003)<br />
  32. 32. Qu’est-cequ’unrésultatsignificatif?<br />Dans les sondages, ..<br />Ex: « la marge d’erreur est de 3%, 19 fois sur 20 ». .<br />

×