Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Diversité des techniques et applications de la mesure de radioactivité

1 926 vues

Publié le

Matinale Nucléo'Net du 27 septembre 2016 conférence du laboratoire SGS Multilab dans le cadre de son partenariat avec Nucléopolis - Pôle Nucléaire pour la Santé et l'Energie. Conférence en 7 points avec la présentation de @Radiomanager, outil développé par des ingénieurs du laboratoire.

Publié dans : Technologie
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Diversité des techniques et applications de la mesure de radioactivité

  1. 1. MATINALE NUCLEO’NET LE 27/09/2016 DIVERSITÉ DES TECHNIQUES ET APPLICATIONS DE LA MESURE DE RADIOACTIVITÉ AU LABORATOIRE SGS MULTILAB M. Yvon Gervaise Expert français auprès de l’OCDE Directeur SGS Multilab Rouen
  2. 2. 2© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 SOMMAIRE LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? LA RADIOACTIVITÉ – LE POURQUOI? ACCRÉDITATIONS DIVERSITÉ DES APPLICATIONS DE LA MESURE DE RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB APPLICATIONS ORIGINALES DE LA MESURE DE RADIOACTIVITÉ @RADIOMANAGER NOUVEL OUTIL DÉVELOPPÉ PAR LES INGÉNIEURS DE SGS MULTILAB REGARD SUR LES ISOTOPES STABLES ET INSTABLES NUCLÉOPOLIS STRATÉGIE ET PARTENARIAT AVEC SGS MULTILAB 1 2 3 4 5 6 7
  3. 3. 3© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 RADIOACTIVITÉ I - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? LES TECHNIQUES DE MESURES
  4. 4. 4© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Emissions de rayons g Spectromètres gamma à bas bruit de fond I - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? LES MOYENS
  5. 5. 5© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Activités a et b Compteur à gaz proportionnel I - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? LES MOYENS
  6. 6. 6© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Tritium (3H) et Carbone 14 Compteur à scintillation liquide I - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? LES MOYENS
  7. 7. 7© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Mesure du débit de dose µSv/h I - SGS MULTILAB LA RADIOPROTECTION – LE COMMENT? LE RADIAGEM 2000 ET SES SONDES
  8. 8. 8© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Sonde α/β : contamination surfacique Sonde g I - SGS MULTILAB LA RADIOPROTECTION – LE COMMENT? LE RADIAGEM 2000 ET SES SONDES
  9. 9. 9© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Mesure de la contamination surfacique a b/g I - SGS MULTILAB LA RADIOPROTECTION – LE COMMENT? LE COMO 170
  10. 10. 10© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  SGS Multilab possède un spectromètre gamma avec un détecteur germanium ultra pur et une chambre de plomb bas bruit de fond pour la mesure des radionucléides gamma naturels et artificiels ayant une énergie supérieure à 50 KeV :  Famille naturelle du Thorium 232 Actinium 228 Bismuth 212 Plomb212 Thorium 228 Thorium 232 Thallium 208  Famille naturelle de l’Uranium 235 Uranium 235 Protactinium 231 I - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? TECHNIQUE DE MESURE
  11. 11. 11© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 I - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ – LE COMMENT? TECHNIQUE DE MESURE
  12. 12. 12© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Accréditation COFRAC (1) pour la mesure de la radioactivité dans l’environnement II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI? DIVERSITÉ PORTÉE D’ACCRÉDITATION DU LABORATOIRE (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr
  13. 13. 13© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Accréditation COFRAC (1) pour la mesure de la radioactivité dans l’environnement / qualité de l’air (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI? PORTÉE D’ACCRÉDITATION DU LABORATOIRE
  14. 14. 14© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Accréditation COFRAC (1) pour la mesure de la radioactivité dans l’environnement / qualité de l’air (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI? PORTÉE D’ACCRÉDITATION DU LABORATOIRE
  15. 15. 15© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Accréditation COFRAC (1) pour la mesure de la radioactivité dans la chaîne alimentaire (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI? PORTÉE D’ACCRÉDITATION DU LABORATOIRE
  16. 16. 16© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI? DIVERSITÉ D’APPLICATION AU LABORATOIRE
  17. 17. 17© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI ET LE COMMENT?
  18. 18. 18© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Agréé par les Ministères de la santé et de l’environnement pour les mesures de radioactivité de l'environnement.  Agréé par l’ A.S.N. pour les mesures de la radioactivité de l’environnement mentionnés aux articles R. 1333-11 et R. 1333-11-1 du code de la santé publique  Participation aux instances normatives nationales (BNEN) II - SGS MULTILAB LA RADIOACTIVITÉ - LE POURQUOI ET LE COMMENT?
  19. 19. III – APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB -SUIVI RADIO-ÉCOLOGIQUE/ RETOUR D’EXPÉRIENCE -ENVIRONNEMENT ET SÉCURITÉ ALIMENTAIRE / RETOUR D’EXPÉRIENCE -IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  20. 20. 20© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Quel est le moyen pour notre laboratoire SGS Multilab de remplir les exigences pour la gestion d’une crise nucléaire?  Processus de radioprotection : pour les personnes travaillant dans le laboratoire  Important flux d’échantillons à l’étude  Temps d’analyse / Transmission des résultats  Connaissance de la réglementation européenne de la radioactivité III - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  21. 21. 21© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Détecteurs efficaces disponibles  Guide IRSN pour les mesures de radioactivité dans les situations post-accidentelles (Janvier 2011)  Adaptation des performances analytiques à l’important flux d’échantillons et la réglementation: limite de détection vs temps de comptage.  Suivi en temps réel et coordination de toutes les informations scientifiques et techniques III - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  22. 22. 22© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Mesure de la radioactivité dans l’environnement et les aliments:  Accréditations  Agréments de l’ASN  Intercalibration (essais Interlaboratoires)  Amélioration continue:  Améliorer la sensibilité  Nouvelles analyses (radionuclides / matrixes) (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr III - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  23. 23. 23© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Y 88 1836 keV Co 60 1333 keV Co 60 1173 keV Y 88 898 keV Cs 137 662 keV Sn 113 392 keV Co 57 122 keV I 131 365 keV Am 241 60 keV III - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  24. 24. 24© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 4 : Miyagi 6 : Yamagata 7 : Fukushima 8 : Ibaraki 9 : Tochigi 10 : Gunma 11 : Saitama 12 : Chiba 13 : Tokyo 14 : Kanagawa 15 : Niigata 19 : Yamanashi 20 : Nagano 22 : Shizuoka III - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  25. 25. 25© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 III - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À SGS MULTILAB IMPLICATION DE SGS MULTILAB / FUKUSHIMA
  26. 26. IV – APPLICATION DE LA MESURE DE RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS : -L’AUTHENTIFICATION ORIGINE PAR LE CARBONE 14 -L’APPLICATION EN ŒNOLOGIE
  27. 27. 27© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Les isotopes du carbone: Stables: 12C (98,9%) 13C (~1,1%) Radioactifs: 14C (14C/12C ~10-12) 9C, 10C, 11C, 15C, 16C  Période radioactive du 14C : 5730 ans  Emetteur Bêta Source: Earthpages IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14
  28. 28. 28© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Formation du 14C :  2 formes dans la nature:  minérale : CO2  organique : après assimilation par les plantes lors de la photosynthèse Source: www.laradioactivité.com IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14
  29. 29. 29© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 -Piégeage du 14CO2 par les organismes vivants -A la mort de ces organismes, désintégration du 14C en 14N IV - LA DATATION AU 14C Source: http://earthsci.org/
  30. 30. 30© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 A0/2 A0/4 A0/8 0,00 3,36 6,72 10,08 13,44 0 5730 11460 17190 22920 28650 34380 40110 temps (années) Activité T 2T 3T A0 Âge (années) = 8267 * ln A0/A Connaissant la période radioactive du 14C et son activité initiale, la mesure de son activité au temps t permet de dater un objet ou un matériau. IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14
  31. 31. 31© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Méthode Appareillage Méthode de calcul Incertitude AMS (Accelerator Mass Spectrometry) + IRMS (Isotope Ratio Mass Spectrometry) - Oxidizer - AMS - IRMS Mesure des ratios 14C/ 12C et 13C/ 12C et comparaison aux ratios 14C/ 12C et 13C/ 12C de matériaux de référence 3%  Très bonne précision Faible masse d’échantillon  Appareil peu courant et cher IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14 LA NORME ASTM-D6866 (AMS)
  32. 32. 32© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 1- combustion de l’échantillon dans l’oxidizer : C + O2 → CO2 2- formation de 12CO2 et 14CO2 3- lors de la désintégration du 14C en 14N, émission d’un e- (particule b) 4- comptage du nombre d’e- émis  PE d’échantillon :  telle que au moins 0,5 à 1 g de carbone Source : www.signonsandiego.com IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14 LA NORME ASTM-D6866 (AMS) PRINCIPE
  33. 33. 33© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Calcul du pMC (percent Modern Carbon):  Calcul du pourcentage de carbone moderne (≠ carbone fossile) référenceC C néchantilloC C pMC            13 14 13 14 Références: Acide oxalique pour 14C/12C NBS 19 pour 13C/12C  Prise d’essai d’échantillon :  telle que formation 1 à 10 mg de CO2 IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14 LA NORME ASTM-D6866 (AMS) CALCUL DU pMC
  34. 34. 34© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 0,00 3,36 6,72 10,08 13,44 0 5730 11460 17190 22920 28650 34380 40110 temps (années) Activité T 2T 3T 12,5% CO2 biomasse 25% CO2 biomasse 50% CO2 biomasse Origine végétale Origine chimique Comparaison du taux de comptage dû au 14C de l’échantillon et de la teneur en 14C dans un matériau de référence contemporain : acide oxalique SRM 4990c IV - APPLICATIONS DE LA MESURE DE LA RADIOACTIVITÉ À D’AUTRES SECTEURS L’AUTHENTIFICATION ORIGINE VÉGÉTAL / CARBONE 14 LA NORME ASTM-D6866 (AMS) CALCUL DU pMC
  35. 35. 35© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  74% du CO2 produit pendant la combustion est d’origine biosourcée, 26% est d’origine fossile  74% du carbone total de l’échantillon est d’origine biosourcée et 26% d’origine fossile  L’incinération de l’échantillon (~ déchet) produit :  74% de CO2 bioressourçable  26% de CO2 créé Biosourcé 74% Fossile 26%  Indique la proportion de carbone d’origine biosourcée et d’origine pétrochimique IV – MESURE DU CARBONE 14 EXEMPLE DE RÉSULTAT & INTERPRÉTATION
  36. 36. 36© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Mesure de la radioactivité  Contrôle non destructif : – Bouteille fermée – Quantité intacte  Datation de la bouteille  Datation du vin IV – MESURE DE RADIOACTIVITÉ APPLIQUÉE À L’OENOLOGIE AUTHENTIFICATION DU CRU D’UN VIN
  37. 37. 37© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 IV – MESURE DE RADIOACTIVITÉ APPLIQUÉE À L’OENOLOGIE AUTHENTIFICATION DU CRU D’UN VIN
  38. 38. V – PRÉSENTATION DE @RADIOMANAGER NOUVEL OUTIL DÉVELOPPÉ PAR LES INGÉNIEURS DE SGS MULTILAB ROUEN
  39. 39. 39© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Gestion des sources radioactives :  Création de fiches radioéléments, avec propriétés et risque associés  4 types de sources : scellée, non scellée, ECD (pour GC), EIL (IRSN)  Activité détenue au laboratoire calculée automatiquement à la date du jour ou une autre date souhaitée  Comparaison vis-à-vis de notre autorisation  Suivi interne des sources  Destruction ou reprise d’une source existante  Gestion des contrôles mensuels (débit de dose/contamination surfacique)  Gestion des déchets V – @RADIOMANAGER UN OUTIL INTELLIGENT DÉVELOPPÉ À SGS MULTILAB
  40. 40. 40© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Possibilité attacher pièces jointes (certificats,…)  Traçabilité : fonction “Audit Trail”  permet d’enregistrer toutes les informations des actions des utilisateurs  Différents profils d’utilisateur  Lecture seule pour l’ensemble du personnel  Gradation des niveaux de création/modification adaptés selon les responsabilités de l’utilisateur V – @RADIOMANAGER UN OUTIL INTELLIGENT DÉVELOPPÉ À SGS MULTILAB
  41. 41. 41© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Dématérialisation • Accès depuis n’importe quel PC • Économie papier  Gain temps & productivité • Allègement et simplification « paperasse administrative » (registres,…) • Automatisation de saisies, calculs: évite les erreurs et conséquences associées • Automatisation des suivis  Qualité & transparence • Conformité procédures Qualité & ISO 17025 • Audits COFRAC ou ASN, échanges avec les Autorités, … V – @RADIOMANAGER UN OUTIL INTELLIGENT DÉVELOPPÉ À SGS MULTILAB
  42. 42. 42© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 V – @RADIOMANAGER UN OUTIL INTELLIGENT DÉVELOPPÉ À SGS MULTILAB
  43. 43. 43© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 ICP-AES Longueurs d’onde multiples ICP-MS Spécificité de l’analyse 4 équipements 3 équipements VI – REGARD SUR LES ISOTOPES STABLES ET INSTABLES MESURES PAR SPECTROMÉTRIE ATOMIQUE ICP-MS, ICP-AES
  44. 44. 44© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  SGS Multilab Rouen accrédité Cofrac (1) U pondéral NF EN ISO17294-2: extrait de la portée d'accréditation N° 1-0281 rév. 5 Détermination de la composition isotopique NF M 60-805-4: Abondance naturelle de l’Uranium: •U238 99.27% •U235 0.72% •U234 0.01% Une stratégie analytique conforme aux recommandations de l’IRSN (1) Laboratoire accrédité n° 1-0281. Essais, portée disponible sur www.cofrac.fr VI – REGARD SUR LES ISOTOPES STABLES ET INSTABLES MESURES PAR SPECTROMÉTRIE ATOMIQUE ICP-MS, ICP-AES
  45. 45. 45© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Etalonnage Essais Interlaboratoires: VI – REGARD SUR LES ISOTOPES STABLES ET INSTABLES MESURES PAR SPECTROMÉTRIE ATOMIQUE ICP-MS, ICP-AES
  46. 46. 46© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 Lorsque les mathématiques et le numérique simplifient les Process VI – REGARD SUR LES ISOTOPES STABLES ET INSTABLES MESURES PAR SPECTROMÉTRIE ATOMIQUE ICP-MS, ICP-AES @MINERALMANAGER
  47. 47. VII – NUCLÉOPOLIS STRATÉGIE ET PARTENARIAT AVEC SGS MULTILAB
  48. 48. 48© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Annuaire Nucleopolis  2015 : AG + visite Hall Recherche Beaumont – AREVA La Hague  devis BU ENVI (VDE) + Visibilité, contacts & échanges/prospection  2015 : invitation à la journée Innovation – SGS Multilab  2014 : Visite du centre de traitement du combustible usé – AREVA La Hague  Échanges, visibilité, approfondissement connaissances & enjeux  Mars 2013 : Réunion Grand Carénage – EDF Flamanville  Présentation du projet grand carénage et ses enjeux (marchés)  Cocktail : Échanges, visibilité  Visite EDF Flamanville & chantier EPR : approfondissement connaissances & enjeux VII – NUCLÉOPOLIS ET SGS MULTILAB STRATÉGIE DE PARTENARIAT
  49. 49. 49© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016  Calendrier des prochaines opportunités à saisir (parmi les plus intéressantes pour SGS Multilab) :  26/11/2015 : Focus marché ANDRA journée d'information et d'échanges dans le cadre de l'appel à projets  28-30/06/2016 : stand collectif salon WNE (World Nuclear Exhibition) stand collectif de 200 m² idéalement placé – déjà 20 entreprises ont réservé – divers niveaux : du Totem (920€ HT + 2000€ HT) à un stand (920€ HT + 650€/m² ou 300€/angle) tarifs négociés Nucleopolis  27 septembre 2016 Nucléo’Net  et d’autres à venir… VII – NUCLÉOPOLIS ET SGS MULTILAB STRATÉGIE DE PARTENARIAT
  50. 50. 50© Yvon Gervaise, NUCLÉOPOLIS / SGS MULTILAB ROUEN Nucléo’Net du 27/09/2016 SGS Multilab Rouen 65 rue Ettore Bugatti - BP 90014 - 76801 Saint Etienne du Rouvray t 02 35 07 91 80 f 02 35 07 91 25 « DEMAIN EST MOINS À DÉCOUVRIR QU’À INVENTER » MERCI DE VOTRE VISITE ! Gaston Berger, philosophe

×