#13 – JUILLET 2016
UN ÉTÉ FAIT DE NOUVEAUTÉS…
… Et de mini révolutions! À commencer par celle d’Amazon. Pour ne pas
changer, le géant américa...
#SOMMAIRE
MARCHÉ
Lidl,
veggie paradise ?
ONLINE
#LaRedoute
#Soldes
#500caractères
#CONT
ACTS
GEEK
Le kid dressing 2.0
BREA...
LE PARIS
d’Amazon
#ÀLAUNE
enseignement : se différencier de la distribution classique grâce à des services ultra innovants
#ÀLAUNE#ÀLAUNE
Le géant a...
#BREAKING
ON NE FAIT PLUS
la queue chez Zara
enseignement : responsabiliser ses clients pour éradiquer son point faible
#ÀLAUNE#BREAKING
À l’heure où les clients cherc...
LIDL,
veggie paradise ?
#MARCHÉ
enseignement : identifier et développer l’offre des rayons porteurs de business pour créer du trafic en magasin
#ÀLAUNE#MA...
LES SOLDES
sur le Net : sooo 2015
#DATA
enseignement : booster ses ventes en ligne en optant pour le responsive design
#ÀLAUNE#DATA
-28% c’est le recul qu’accusen...
#LAREDOUTE
#Soldes
#500Caractères
#ONLINE
enseignement : contourner les règles pour se faire remarquer et engager les consommateurs
#ÀLAUNE#ONLINE
La communication ...
E.LECLERC
sort le grand jouet
#BREAKING
enseignement : identifier des secteurs dynamiques et juteux sur lesquels se spécialiser
#ÀLAUNE#BREAKING
E.Leclerc se dive...
LE KID DRESSING 2.0
#GEEK
enseignement : capitaliser sur la digitalisation pour optimiser son point de vente et transformer l’expérience client
#ÀLA...
LaëtitiaGarsaud
Channel Planner
laetitia.garsaud@extreme.fr
01 40 99 82 48
www.extreme.fr
Céline PAPINOT
Responsable New B...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

FIL RETAIL BY EXTREME - JUILLET 2016

219 vues

Publié le

Le Fil du Retail est une production mensuelle du planning stratégique de l'agence Extreme.

Publié dans : Commerce de détail
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
219
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

FIL RETAIL BY EXTREME - JUILLET 2016

  1. 1. #13 – JUILLET 2016
  2. 2. UN ÉTÉ FAIT DE NOUVEAUTÉS… … Et de mini révolutions! À commencer par celle d’Amazon. Pour ne pas changer, le géant américain débarque à Paris en fanfare avec Prime Now, et promet de redéfinir la notion même de livraison. La deuxième révolution se passe chez Zara : finies les queues interminables en caisse, l’enseigne a la solution. Et on ne va pas s’en plaindre, en période de soldes! Celles-ci d’ailleurs ne démarrent pas sous les meilleurs auspices : les commandes en e-commerce ont chuté de 28 points par rapport à 2015. La Redoute, de son côté, se moque bien des chiffres en ce début d’été : l’enseigne propose d’ailleurs aux internautes de s’affranchir de la limite des 140 caractères sur Twitter. du Excellente lecture. #13 – JUILLET 2016
  3. 3. #SOMMAIRE MARCHÉ Lidl, veggie paradise ? ONLINE #LaRedoute #Soldes #500caractères #CONT ACTS GEEK Le kid dressing 2.0 BREAKING On ne fait plus la queue chez Zara À LA UNE Le Paris d’Amazon DATA Les soldes sur le net : sooo 2015! BREAKING E.Leclerc sort le grand jouet
  4. 4. LE PARIS d’Amazon #ÀLAUNE
  5. 5. enseignement : se différencier de la distribution classique grâce à des services ultra innovants #ÀLAUNE#ÀLAUNE Le géant américain débarque à Paris et en petite couronne avec son offre révolutionnaire de livraison à domicile « Prime Now ». La ville lumière devient ainsi la 44ème métropole au monde à bénéficier de ce service réservé aux clients abonnés au programme Premium. Grâce à une application mobile (smartphones et tablettes), le client peut passer commande et recevoir ses articles seulement une heure après pour 5,90€ ou alors attendre deux heures et ne rien débourser pour la livraison. Plus de 18 000 références (de la high-tech, des produits d’entretien, de beauté …) dont pas moins de 4000 produits alimentaires sont disponibles. Cela fait déjà longtemps qu’Amazon impose le rythme et les codes de l’e-commerce. Gageons que cette réduction extrême des délais de livraison va mettre à mal les distributeurs classiques, mais aussi les commerces de proximité. Source: LSA.
  6. 6. #BREAKING ON NE FAIT PLUS la queue chez Zara
  7. 7. enseignement : responsabiliser ses clients pour éradiquer son point faible #ÀLAUNE#BREAKING À l’heure où les clients cherchent à optimiser leur temps, impossible pour Zara d’entretenir les attentes interminables en caisse qui font sa réputation. Pour y remédier, le pionnier du retail textile fait le pari du « self check out », autrement dit, la mise en place de caisses automatiques où le client opère lui-même la partie transactionnelle de son achat sous la surveillance d’une « assistante ». Un enjeu essentiel pour la marque car bon nombre de ses clients achètent dans l’urgence. Testé préalablement en Espagne il semble que l’enseigne ait décidé un déploiement massif de ce service avant la fin de l'été. Un investissement courageux puisqu’un tel dispositif implique surveillance, étiquetages fiables, gestion des systèmes antivol… Mais à l’heure où attendre est la frustration ultime du client et un motif d’abandon de panier, l’initiative de Zara arrive à point nommé. Source: Le Furet du Retail.
  8. 8. LIDL, veggie paradise ? #MARCHÉ
  9. 9. enseignement : identifier et développer l’offre des rayons porteurs de business pour créer du trafic en magasin #ÀLAUNE#MARCHÉ Lidl attire de plus en plus les consommateurs et pas uniquement sur des produits courants de consommation industrielle. On observe une hausse significative de la fréquentation du rayon fruits et légumes chez le distributeur puisque après avoir doublé Carrefour l’an dernier, c’est au tour d’Intermarché de se faire dépasser : ainsi, Lidl se classe 2ème en termes de pénétration sur ce rayon en 2016. Cette hausse de la fréquentation s’accompagne d’une hausse de consommation dans ce rayon avec en moyenne 2,9Kg achetés (VS. 1,6Kg précédemment). L’offre primeur a toujours joué un rôle majeur dans le développement du trafic en magasin ; Lidl l’a bien compris et tend de plus en plus à développer son offre avec des assortiments bios et sa marque Deluxe, dédiée aux spécialités. Source: Linéaires.com.
  10. 10. LES SOLDES sur le Net : sooo 2015 #DATA
  11. 11. enseignement : booster ses ventes en ligne en optant pour le responsive design #ÀLAUNE#DATA -28% c’est le recul qu’accusent les soldes d’été sur le Net à leur démarrage. Le volume des transactions en ligne pour le premier jour des soldes a donc fortement diminué comparé à 2015, et ce pour l’ensemble du e-commerce. Si le secteur de la mode semble moins touché avec une diminution des transactions de 21%, celui des équipements de la maison affiche une baisse plus importante avec 36% d’achats en moins. Dépassées, les soldes en ligne ? Pas tout à fait. Bien que les chiffres du e-commerce dégraissent, ceux du « m-commerce » sont florissants et affichent une progression constante. En effet, à la même période en 2015, 15% des achats online avaient été effectués à partir d’un mobile ou d’une tablette, une part montée à 21% en 2016. Soit une hausse de 7 points en un an. Source: CB News.
  12. 12. #LAREDOUTE #Soldes #500Caractères #ONLINE
  13. 13. enseignement : contourner les règles pour se faire remarquer et engager les consommateurs #ÀLAUNE#ONLINE La communication faite autour des soldes est souvent classique et rébarbative. C’est pour cela que la Redoute lance cet été un dispositif spécial sur Twitter : offrir la possibilité aux consommateurs de dépasser la limite des 140 caractères. Grâce au #LeStyleSansLimite, ils pourront poster des messages pouvant aller jusqu’à 500 signes. De quoi se faire remarquer de manière maline pendant une période saturée de messages promotionnels sur les réseaux sociaux ! Au-delà de cet aspect social, l’aspect drive-to-web est intéressant. En retweetant un message contenant un produit désiré, les consommateurs reçoivent un lien temporaire « Add-to-basket » redirigeant sur le site en ligne. Cerise sur le gâteau, un tirage au sort est organisé permettant de gagner des cartes cadeaux d’une valeur de 150€. Source : LSA.
  14. 14. E.LECLERC sort le grand jouet #BREAKING
  15. 15. enseignement : identifier des secteurs dynamiques et juteux sur lesquels se spécialiser #ÀLAUNE#BREAKING E.Leclerc se diversifie un peu plus en se spécialisant : l’enseigne a officiellement ouvert son nouveau concept de magasin dédié à 100% au jouet. Si le nom ne fait pas gage d’originalité (E.Leclerc Jouet), le point de vente lui est plutôt bien pensé : une surface moyenne de 700m² où s’articulent huit univers déclinés selon l’occasion de jeu. En outre, le parcours client n’a pas été réfléchi à la légère puisque chaque univers est caractérisé par une couleur, des pictogrammes et signalétiques spécifiques, offrant au chaland une facilité déconcertante de repérage. Par la suite, des animations et démonstrations produits devraient être déployées en rayon. Une question reste en suspens cependant, celle de la coexistance de cette offre avec celle proposée dans les hypermarchés et supermarchés de l’enseigne. Gageons que le concept saura faire son chemin d’ici les fêtes de fin d’année ! Source : LSA.
  16. 16. LE KID DRESSING 2.0 #GEEK
  17. 17. enseignement : capitaliser sur la digitalisation pour optimiser son point de vente et transformer l’expérience client #ÀLAUNE#GEEK Tape-à-l’œil, enseigne de prêt-à-porter pour enfant, signe son premier magasin phygital. Dans ces 60m2, tout a été pensé pour une expérience sans couture. L’e-réservation, d’abord, permet d’ouvrir un panier à distance depuis un ordinateur ou un smartphone et de le retrouver lors de la venue en point de vente. Les bornes et tablettes ensuite, permettent de commander n’importe quel produit lorsque celui-ci n’est pas exposé ou que la taille, la couleur souhaitée n’est pas en rayon. Les consommateurs ont également la possibilité de se faire livrer directement le produit chez soi s’il n’est pas disponible en stock. Une bonne manière de ne plus laisser s’échapper une vente! Pour finir les enfants n’ont pas été oubliés; un flipper géant, véritable attraction, permet d’envoyer des articles de la réserve directement en magasin, via des « extra-balls », pour le plus grand plaisir des petits. Source : LSA.
  18. 18. LaëtitiaGarsaud Channel Planner laetitia.garsaud@extreme.fr 01 40 99 82 48 www.extreme.fr Céline PAPINOT Responsable New Business celine.papinot@extreme.fr 01 40 99 81 59 www.extreme.fr #WHO’S WHO?

×