Les mémoires de Mika Kensi
Acte 1 : Liberté VoléeMika Kensi, se tenait debout sur le plateau de "la pleine lune".Il regardait les steppes étendues qu...
Acte 2 : Moussa Del Banane- "Mika, mon brave Mika !", S’écria une voix rugueuse qui fendit le silence. Sans se retourner M...
Acte 3 : Le campement des terroristes du 155ème ÉtatLe campement des terroristes du 155ème état de l’USE, n’avait rien de ...
Acte 4 : La RévolutionUne petite sonnerie retentit dans l’esprit de Mika ... C’est l’appel au rassemblement. Les habitants...
environnement et de les adapter à leur corps. Un canal non crypté permettait aussi aux agents delUSE d’annoncer les procha...
Acte 5 : La volonté d’AllahMika sentit une main se poser sur son épaule. Quelques minutes auparavant, il aurait pu savoir ...
plus en plus minces.Notre grand chef fondateur feu Moussa Del Banane, avait prédit qu’un tel jour arriverait et nousavait ...
Acte 6 : Zyna WasseneMika n’en revenait pas. Quelque chose se tramait dans le campement. Quelque chose quis’appellerait un...
Mika sentait une sueur froide lui parcourir le dos, tandis que Du Shines continuait d’un airdéterminé :- "Notre plan est s...
Acte 7 : Central City, à nous deux ... ou le Grand Départ.L’hovercraft tout terrain traçait sa route vers Bakula City et M...
Quelque part, dans un célèbre building de Central City, Gosh Rugbee faisait les cent pas dans sonbureau présidentiel. Un r...
Mika, reconnût Central City à son odeur. Une odeur synthétique froide comme l’acier. Suivant leconseil de Moussa, il avait...
Allongé sur le plateau de "la plaine lune", Moussa, scrutait le ciel clair du 155ème état. Il pensait àMika et au projet R...
Mika tenait Zyna, dans ses bras ; elle tremblait comme une feuille d’automne.- " Tu as souffert tant que ça Mika ... ?", l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les mémoires de Mika kensi

532 vues

Publié le

de la liberté volée ...

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
532
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
140
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les mémoires de Mika kensi

  1. 1. Les mémoires de Mika Kensi
  2. 2. Acte 1 : Liberté VoléeMika Kensi, se tenait debout sur le plateau de "la pleine lune".Il regardait les steppes étendues qui s’offraient à lui et ne pouvait s’empêcher de pousser un profondsoupir.La vue de cet horizon interminable, lui évoquait un sentiment confus ... le genre de sentiment queles mots étaient incapables de dire.Sa vie défilait comme un AVH1 indigeste, dans son esprit, jusqu’au jour où il a été "affecté" ...Pour lui comme pour tous les habitants de cette planète, désormais réunie sous l’emblème des ÉtatsUnis de la Terre, l’affectation était une station inévitable après le clonage.Le clonage, ce procédé ingénieux, a été inventé depuis un millénaire déjà par un état primitif, qu’onappelait alors, les "Républiques Réunies d’Eumérikie" ou un truc dans le genre ...Cette solution devait se substituer, progressivement, à la procréation naturelle.Pour répartir d’une manière rationnelle les activités d’une population grandissante, une solution aété retenue : il n’y a qu’à choisir à l’avance pour chaque entité. Un tirage au sort a lieu donc chaquedécennie, pour affecter à chaque nouveau né fraîchement cloné, sa mission ; les choix possiblestenaient compte des besoins gouvernementaux et des plans de développement ...La décennie où Mika fût affecté, était placée sous le signe de la promotion de l’industrie del’armement ... La priorité absolue était accordé à deux profils : les soldats et ... les terroristes. Voilàcomment Mika Kensi, devint un terroriste du 155ème état de l’USE 2. On lui a alors chargé enmémoire, tout le savoir-faire de l’époque, en matière de terrorisme et on l’a téléporté dans lessteppes arides de sa nouvelle patrie.Mika Kensi, se tenait toujours debout sur le plateau de "la pleine lune". Il regardait toujours lessteppes étendues qui s’offraient à sa vue.La vue de cet horizon interminable, lui évoquait un sentiment confus ... le genre de sentiment queses mots étaient incapables de dire : le sentiment d’une liberté volée.1 Animated Virtual Hologram ou Hologramme Virtuel Animé, c’est une pilule qui, une fois avalée, simulerait dans l’esprit ce que de nos jours nous appellerions un film.2 Lex-Afghanistan
  3. 3. Acte 2 : Moussa Del Banane- "Mika, mon brave Mika !", S’écria une voix rugueuse qui fendit le silence. Sans se retourner Mikasavait qui cétait. Cet homme se faisait appeler Moussa et il était le plus vieux des affectés dans le155ème état ; tout le monde lui vouait un respect irréprochable. Des années durant, il a mené à boutune carrière de terroriste sans scrupules et toujours sur le fil du rasoir ... comme s’il y prenait duplaisir. Mika aimait bien le personnage mais se méfiait de son attitude suicidaire ...- "Moussa ..!", S’exclama Mika avec ironie, "comment tu as fait pour grimper sur ce plateau .. ? Aton âge il vaut mieux que tu évites les efforts !"Moussa sourît largement avant de répondre :- "Tu oublies que c’est moi qui aie fait de ce plateau, ce qu’il est ! Car pour ton information, il y aquelques tours d’orbite solaire, ce fût la montagne du "croissant de lune" par ici ... quelquespastilles de plastique ont suffit !"- " En tout cas la vue est parfaite !", rétorqua Mika.Et comme pour confirmer ses propos Moussa s’avança vers le bord abrupt de la falaise et se mît àscruter l’infini étendue qui s’offrait à ses yeux.Un silence religieux dura quelques secondes, avant que Mika ne s’aventure à dire :- " Moussa, d’où tu tiens ce nom séculaire ... ne me dis surtout pas que c’est ton nom d’affectation ..! Je sais très bien que les noms religieux ont été bannis des registres de l’USE !".Mika n’y mît pas beaucoup de conviction, ce n’était pas la première fois qu’il posait cette questionau vieux Moussa, sans jamais obtenir de réponse ...- "C’est un nom que j’ai hérité d’une intervention qui s’est déroulé à mes débuts ici ...", réponditMoussa avec un soupçon de mélancolie, avant de reprendre :- "Un jour on poursuivait un soldat, qui s’est craché pas loin d’ici. Nos informateurs mentionnaientqu’il transportait des armes non conventionnelles de l’USE, vers leur base à Bakula City ... Cesarmes auraient été instables et donc impossible à téléporter. A notre arrivée le pilote était déjà horsde nos secteurs de contrôle, mais son vaisseau cargo était toujours là.»- "Et après .. !", s’exclama Mika curieux comme jamais ...- "Et c’est dans ce vaisseau que j’ai trouvé, ce nom séculaire comme tu dis : Moussa Del Banane.Comme je n’aimais pas trop mon nom d’affectation j’ai décidé de me l’approprier ! Et j’avoue queça sonne plutôt mieux que Kuntz23, non ?»- "Oui certainement !", acquiesça Mika avant de reprendre : "Je veux plus de détails, sur cevaisseau Moussa .. !»- "Non.", Trancha Moussa. "Tu en as déjà trop entendu aujourd’hui ! Rentrons au campement.»
  4. 4. Acte 3 : Le campement des terroristes du 155ème ÉtatLe campement des terroristes du 155ème état de l’USE, n’avait rien de familier pour Mika ; lui quia vécu une première affectation comme commis de l’état à Central City la capitale économique desUSE. Des murs fluides et douillets en gélatine plasmatique de ses locaux, aux téléporteurspersonnalisés, il s’est soudain retrouvé dans un environnement montagneux et privé du moindreconfort.Juste quelques tentes en plexiglas caméléon3, qui gisaient ça et là, sur le sol rocailleux.Dans le campement la hiérarchie était établie selon des règles bien strictes : les leaders sont élus enfonction de leur bravoure et leurs compétences techniques.Les plus vieux jouent le rôle de conseillers mais peuvent être écartés de la décision, s’ils divergentde l’avis des plus forts : C’est une espèce de "démocratie du plus fort", comme s’amusait à direMoussa.Le leader actuel se prénommait Adams Du Shines et comme la consonance de son nom l’indique, ila sûrement du être rebaptisé au campement. Il a déjà eu une affectation en tant que ministre desénergies galactiques, il y a quelques tours d’orbites solaires et il s’est finalement retrouvé commeterroriste du 155ème état, au terme de sa deuxième, victime du nouveau plan de promotion del’industrie des armes.Ainsi était cadencé la vie de tout terrien, à l’aube de ce 2ème millénaire4.En tout et pour tout, 6 grandes dates sont importantes :La naissance après un clonage aléatoire, donnait la vie à un homme adulte et en pleine possessionde ses capacités mentales. La reproduction naturelle ayant été stoppé à jamais par l’holocausteélectronique de l’an 0 et on ne pouvait faire autrement ...Chacun a droit à une enfance d’une décennie, pour télécharger les connaissances de base del’époque et pour se préparer à sa vocation future.Une série de 4 affectations, un drôle de jeu avec le destin : Toutes les décennies les besoins sontréétudiés, les effectifs réévalués et un nouveau tirage au sort est effectué.Un terroriste pouvait se voir propulsé au rang de ministre d’état ou d’ambassadeur, comme leprésident de L’USE pouvait se retrouver déchu au rang de commis municipal ou de terroriste !On doit la généralisation de ce procédé à un ancien président de l’USE, un certain Natile Berstein,un fol adorateur de méta-physique qui, voyant se rapprocher la fin de ses jours, a décidé de graverson nom dans l’éternité.Enfin survient une mort pré-programmée génétiquement à l’âge de 50 ans, au terme de la dernièreaffectation ...Ce moment est appelé le "Cyber Hara Kiri". Seuls les privilégiés y avaient droit, car l’espérance devie est largement en deçà des 5 décennies, surtout au 155ème état.3 C’est un dérivé plastique, à pouvoir de réflexion sélectif. Si bien qu’il prend instantanément la couleur de son environnement. Largement utilisé à l’époque.4 Le deuxième millénaire de l’époque de Mika, correspond à l’an 4500 après JC. En 2514, une grosse explosion protonique a effacé tous les vestiges de la civilisation électronique alors prépondérante. Un nouveau monde est né ...
  5. 5. Acte 4 : La RévolutionUne petite sonnerie retentit dans l’esprit de Mika ... C’est l’appel au rassemblement. Les habitantsdu campement convergeaient inexorablement vers la tente centrale.Mika s’étonnait de voir convoqués un aussi grand nombre de terroristes, car d’habitude lesconvocations se faisait par escadron. Du Shines devait préparer un grand coup se dit-il.Arrivé sous la tente centrale, Mika se faufila dans le brouhaha polyglotte qui emplissait les lieux.Sur une estrade au centre se tenait le Comité de lÉtat Major :Du Shines le leader, à sa droite Moussa et derrière eux se tenait le conseil des sages (ou des vieuxmourants comme on l’appelait avec cynisme au campement). Ces vieux aguerris, purgeant pour la4ème et dernière fois leur affectation en tant que terroristes, se voyaient attribués des droitsspéciaux pour rendre hommage à leurs carrières finissantes ...Quand Du Shines se leva, un grand silence se leva sous la tente.- " Et bien je vois que nous sommes au complet.", Annonça-t-il, en jetant un coup d’œil au tableaude bord qui tapissait le toit, la rubrique effectif présent signalait : |999 terroristes – 100%présents| ...- "Je vais vous annoncer une bonne et une mauvaise nouvelle, par laquelle devrais-jecommencer ?!!", Continua-t-il.- " La bonne ! La bonne !", Répondit la foule assoiffée de bonheur.- " D’accord !", Rétorqua-t-il."Chers frères d’armes et de combat !Aujourd’hui je vais vous apprendre un nouveau mot que tout terroriste qui se respecte devrait savoir... Ce mot est révolution !"Un petit bourdonnement s’installait petit à petit parmi la foule, et avant qu’il ne s’amplified’avantage, Du Shines poursuivit :- "Le temps où les soldats des USE, nous tiraient comme des pigeons en vol, est révolu ! Le tempsdes affectations est fini !Le temps du cyber hara kiri fera partie du passé !"Un silence de plomb s’abattit tout d’un coup sur l’enceinte de la tente géante ...Du Shines scrutait la foule en faisant le tour de l’estrade, chassant le moindre regard fuyant, palpantle moindre souffle irrégulier ...- "Mes chers frères ... l’heure est aujourd’hui venue pour le terrorisme de voir le jour ... A CentralCity !!!Nous allons faire tomber le pouvoir !Nous allons prendre notre destinée en mains et rien ne pourra nous arrêter ! Nous allons faire larévolution !"C’est alors que toute la foule s’unit dans un cri triomphal. Personne ne pouvait entendre un teldiscours sans voir jaillir du plus profond de ses entrailles un tel soulagement ...Des siècles d’oppression de nervosité et de rage explosèrent en un instant. Personne auparavant nepouvait mettre en cause les USE, et leur politique de gestion de l’effectif humain.Même Du Shines ne pouvait échapper à cette euphorie générale qui emplissait les lieux, il saluait lafoule avec passion, lui qui rêvait depuis sa naissance de ce jour, se voyait épaulé par une horde deterroristes, criant en phase : "Vive la révolution !"D’un mouvement du bras Du Shines fît taire la foule ... avant de reprendre :- "Pour que vive la révolution nous devons mourir pour elle ... Ça ne sera pas une tâche facile mesamis ! Me voilà arrivé à la mauvaise nouvelle !Le message de rassemblement que vous avez tous reçu, sera le dernier que vous entendrez de toutevotre existence ; depuis le conseil des sages a déconnecté notre HVCN, à tout jamais !"Mika ne croyait pas ses oreilles, en vérifiant sa connexion au HVCN, aucune réponse. Le HackedVirtual Cerebral Network est la version piraté du VCN ou Virtual Cerebral Network. Tous lesclones sont connectés et ce système qui leur permet de communiquer entre eux, d’accéder auxbibliothèques de connaissances universelles et surtout de mesurer les paramètres de leur
  6. 6. environnement et de les adapter à leur corps. Un canal non crypté permettait aussi aux agents delUSE d’annoncer les prochaines dates de réaffectations et d’obliger les clones à les respecter.Devenu indispensable pour la survie de l’espèce humaine et surtout pour un terroriste traqué tousles jours par les hordes de soldats de l’USE, une déconnexion momentanée du service pourraitcauser un sérieux handicap ; certes elle éviterait tout risque d’écoute de l’USE, mais c’est comme sil’on perdait un sens ; que penser alors d’une déconnexion irréversible ?Du Shines sentait la panique qui s‘emparer de la salle et finit par s’écrier :- "Il est possible de se passer du HVCN, vous n’avez qu’à prendre l’exemple de Moussa ! Depuisqu’il fait partie de notre communauté il n’a jamais, été connecté un jour !"Mika, n’en était pas à la fin de ses surprises avec ce vieux Moussa ... Ce vieux requin étaitdéconnecté depuis tout ce temps et c’était toujours celui qui en savait le plus dans le campement.- "Pour finir, je vous demanderai tous de rester vigilants et de préparer vos paquetages, nousdevrons peut-être changer de campement !Maintenant, rompez les rangs, des instructions vous seront communiquées par vos chefsd’escadrons !L’opération Révolution est lancée et rien ne l’arrêtera, pas même les USE !"Mika restait sur place en attendant que la salle se vide, bousculés par ses camarades quis’empressaient de quitter les lieux, il ne pouvait s’empêcher de penser à cette révolution qui iraitjusqu’à Central City ... le pays où autrefois vivait Zyna Wassene. Le plus beau clone de tous lestemps.
  7. 7. Acte 5 : La volonté d’AllahMika sentit une main se poser sur son épaule. Quelques minutes auparavant, il aurait pu savoir quec’était Moussa ... mais plus depuis la déconnexion du HVCN.- " Viens Mika je te dois te montrer quelque chose."Mika suivit le guide sans dire un mot. Il savait où Moussa voulait l’emmener, il en était sûr toutcomme il l’était à propos de l’origine du mot Révolution.Ils empruntèrent un passage sinueux qui montait vers le plateau de "la pleine lune", de son côté leplus abrupt. Mika se sentait vulnérable, il n’avait aucune idée de la topologie de l’endroit. SansHVCN, il faisait une confiance aveugle à Moussa, qui avait l’air de bien connaître les lieux.- " Nous voilà arrivés !", S’écria tout d’un coup le vieux Moussa.Une grande fissure dans la paroi de la falaise, laissait entrevoir un tunnel qui s’enfonçait dans laroche ...Moussa s’assit sur le bord du gouffre, fît un signe à Mika de le suivre et se laissa glisser. Mikaattendit quelques secondes, puis en fît autant.Les bords graniteux du passage permettaient un glissement confortable, Mika pensait à la fin de sacourse et s’inquiétait de sa vitesse qui ne cessait de croître.Il n’eût même pas le temps de finir cette pensée qu’il fût stoppé net, par une sensation douce etgélatineuse. Il venait d’atterrir sur un coussin plasmatique.- "Et bien il était temps !", Lui lança Moussa. Il lui tendit la main pour l’aider à se relever. Mika necroyait pas ses yeux en regardant les murs de la chambre où il venait de tomber. Des inscriptionsincompréhensibles garnissaient les murs parfaitement lisses. Des petites affaires gisaient sur le sol,des sacs probablement en cuir, une estrade en bois, une table en fer qui tenait à peine debout. Desespèces de boîtiers en plastique et un écran comme ceux utilisés dans le campement, sauf que celui-là était terminé par un long câble en caoutchouc ...- "C’est ce que transportait le vaisseau ?". Interrogea Mika.- " Non." Répondit Moussa ..." C’est la cargaison du vaisseau qui a été ramassée ici. Cette caverne aplus de 2000 ans d’histoire."Mika ne crût pas ses oreilles.- " Ça fait des années que je suis entrain d’étudier cette caverne. Elle remonte le temps bien avantl’holocauste protonique. Les inscriptions que tu vois sur le mur remontent à cette époque. Grâce àmes recherches linguistiques j’ai pu distinguer deux dialectes anciens le "shengli" et le "arbea".Un ingénieux savant du CCRI5 avait déjà réussi à établir des liens entre ces deux dialectes et unlangage proche du ULE6, qui s’appelait à l’époque : "Espéranto" ; je n’avais qu’à traduire !"Mika regarda avec fascination les signes qui flambaient sous le laser de Moussa. Ce dernier sedirigea vers le mur le plus large et se mit à traduire :- "Au nom, d’Allah le Clément et le miséricordieux:En l’An de grâce, 2003, les Républiques Réunies d’Eumérikie continue leurs assauts de par lemonde. Après le Fghan Land elles s’attaquent à l’Iqra un pays riche en ressources naturelles. Ellestraitent tout le monde de terroriste. Mon ennemi d’hier Adams Du Shines, vient d’être arrêté etl’Iqra désormais occupé par les forces maléfiques des URE, signe sa capitulation finale. Mes frèresd’arme s’inquiètent de plus en plus, mais tant qu’Allah guide nos pas, nous serons toujours là pourvoir la fin des URE. Signé : Moussa Del Banane"Mika regarda Moussa avec de grands yeux. Ils avait vu juste pour les noms de guerre empruntés ;mais avant qu’il ne dise un mot, Moussa reprît :- "Attends ! Le meilleur est à venir ...".Il se dirigea vers un deuxième mur et il continua latraduction :"An de grâce 2050, notre communauté fait toujours de la résistance. Les URE multiplient leurssévices dans le monde entier et développent des armes de plus en plus sophistiquées. Nous necessons de croiser leurs milices de plus en plus prés du campement et nos chances de survie sont de5 CCRI : Central City Research Institute : Un laboratoire huppé de la capitale.6 ULE : Universal Language for Earth : Langage officiel de la terre, dérivé du langage inter galactique.
  8. 8. plus en plus minces.Notre grand chef fondateur feu Moussa Del Banane, avait prédit qu’un tel jour arriverait et nousavait ordonné d’enclencher le projet révolution comme dernier recours et il nous avait promis quel’aide d’Allah viendrait des étoiles, alors, que la volonté d’Allah soit respectée !"Moussa, se retourna vers Mika et lui dit : "C’est la dernière inscription. On nous a quand mêmelaissé des cartes et des croquis pour expliquer ce charabia ...".Il s’aventura alors plus profondément dans la caverne, Mika le suivit et ils débouchèrent dans unepetite pièce voûtée.Moussa posa la main sur une empreinte dessinée sur la paroi et toute la pièce s’illumina d’unelumière verdâtre.- "Un hologramme !", S’exclama Mika.Mika avait vu juste. Un hologramme représentait au centre le globe terrestre. Une croix commentéeindiquait l’emplacement du 155ème état. Une grande sphère – probablement la sphère céleste -entourait la planète et une croix commentée similaire marquait un point dessus.Moussa, posa le doigt sur cette dernière marque et dit : "Alpha du Centaure. Nous sommes déjà encontact avec eux ..."- "Avec qui ?", Interrogea Mika.- " Les descendants de Moussa Del Banane ...".
  9. 9. Acte 6 : Zyna WasseneMika n’en revenait pas. Quelque chose se tramait dans le campement. Quelque chose quis’appellerait une révolution et qui serait organisée avec des habitants d’une planète sur Alpha duCentaure. Ces mêmes habitants seraient les descendants d’un terroriste qui aurait vécu bien avantl’holocauste protonique, au 155ème état et qui s’appellerait Moussa Del Banane, tout comme levieux Moussa !!!- "Mika , regarde-toi ! Regarde-nous !Nous sommes réduits à une existence stéréotypée, programmée à l’avance et bien cadrée dans letemps. C’est une machine qui nous met au monde Mika et c’est elle qui décide pour nous à toutjamais !Ces enfoirés de l’USE ont fait de nous des semblants d’êtres, ils nous ont volés le droit de vivre oude mourir !Ils nous ont même volé des mots de notre patrimoine : Peux-tu me dire ce que le mot liberté veutdire pour toi !?Et qu’est-ce que tu penses de l’amour, la passion, la volonté, la conscience, l’appartenance et bondieu qu’est-ce que tu penses du sexe, Mika ...?Rien ? ... Oui, absolument rien du tout !Tu sais ce que je pense Mika ... l’holocauste protonique a certes détruit tout ce que l’Homme avait,mais les USE, elles, ont détruit tout ce que l’Homme était ...Moi je te propose de redevenir ce que Moussa Del Banane était il y a 2 millénaires : Un homme, unvrai !"Mika, avait les larmes aux yeux ... Tout ce qu’avait dit Moussa était nouveau pour lui ... sauf unseul mot : l’amour.Les souvenirs que ce mot ont réveillés en lui étaient tellement forts et précieux, qu’il ne pût seretenir. Il se rappelait surtout d’un certain soir, en fin de tour d’orbite ... et d’une certaine Zynawassene, la plus belle de toutes les cyberthèquaires de Central City ...Il cherchait une AVH qui avait fait carton à l’époque : "L’axe du mal" ... et il ne se doutait pas uninstant, qu’il allait voir l’AVH de sa vie.Quand les yeux de Zyna se posèrent sur les siens, il croyait tout d’abord qu’elle essayait de luiinfiltrer un virus via VCN.En lui tendant la pilule, elle lui souffla à l’oreille :- "Vous êtes sûr que c’est tout ce que vous voulez ?"Il avait tellement envie de lui répondre non ! Qu’il n’avait même pas envie de partir et qu’il voulaitrester planté là à écouter ses chatouillements sur le VCN !Et il l’a revu, plusieurs fois après et à chaque fois un sentiment de paix inhabituel s’emparait de lui.Il aimait discuter avec elle de tout et de rien et surtout d’histoire. Elle en savait tellement sur lescultures et mœurs anciennes et Mika voulait savoir tout ce qu’elle savait.La veille des réaffectations, ils se sont revus pour la dernière fois et ce soir là, il a eu l’expérience desa vie. Zyna prit ses mains dans les siennes, et posa longuement ses lèvres sur les siennes avant delui dire une phrase qu’il n’oublia jamais :- "Je taime !"Il n’avait jamais entendu dire une chose pareille, auparavant ... mais il savait ce que c’était ... car luiaussi l’aimait d’amour.Moussa s’inquiétait de son silence, il le prît par les épaules, le regarda dans les yeux et dit :- "Mika, on a besoin de toi. On a un plan et il reste juste un détail à régler ..."- "Lequel ?", Interrogea Mika.- " Infiltrer le portail inter-galactique ... !», Répondit une voix derrière lui, celle d’Adams DuShines.- " Et comment vais-je faire ?", Répondit Mika avec étonnement.- " Tu vas convaincre le nouveau ministre des communications de le faire pour nous ... C’est une detes anciennes connaissances ... une certaine Zyna Wassene."
  10. 10. Mika sentait une sueur froide lui parcourir le dos, tandis que Du Shines continuait d’un airdéterminé :- "Notre plan est simple :1 - Nous ouvrons le portail inter-galactique et top chrono :2 - Seconde s : Les Centauriens nous téléportent sur leur planète.3 - Seconde s+20 : De Proxima du Centaure s’abattra une bombe protonique sur la terre.4 - Seconde s+30 : Le projet "révolution" est terminée avec succès.Nous avons juste besoin de 30 secondes et tu les auras pour nous Mika !"
  11. 11. Acte 7 : Central City, à nous deux ... ou le Grand Départ.L’hovercraft tout terrain traçait sa route vers Bakula City et Mika ne pouvait empêcher son esprit debouillonner de mille et une questions. Et si les soldats de l’USE les arrêtaient, ses compagnons et lui?Et si en fouillant dans leurs papiers, ils se rendaient compte qu’il n’était pas celui qu’il prétendaitêtre ?- "Tu seras, Musha Faiz Pervar, en voyage d’affaires à Central City!", Lui avait dit Moussa.Un peu plutôt dans la journée, l’escadron de Mika, avait tendu une embuscade au riche armateur du154ème état. Les apprentis ingénieurs-terroristes lui avaient subtilisé toutes ses affaires personnelleset ont même ghosté7 son VCN, sur celui de Mika, avant de l’exécuter.Mika ne plaignait plus le bonhomme, en scrutant la mémoire de son VCN. Musha était un agentdouble, d’une part il vendait les armes aux terroristes, de l’autre il vendait la mèche aux USE.- " Préparez-vous, mes frères ... voilà Bakula City !", Murmura Moussa aux commandes.Le premier point de contrôle, était en vue et Mika ferma les yeux.- "Officier Fermas De Moher, bonjour messieurs, puis-je consulter vos VCN ?"Mika, fît vite. Il transféra deux mille Lordals USE8 sur le compte du jeune officier.L’officier s’exclama tout d’un coup :- "Monsieur Pervar ! Quel plaisir de vous revoir à Bakula City ! Je vous prie d’excuser manégligence, je suis nouveau sur ce poste ... je n’avais pas reconnu votre véhicule !"Moussa, sourit largement au jeune officier avant de repartir ; destination : le téléport de BakulaCity.Dans la gigantesque salle d’attente, un vacarme assourdissant, brouillait les VCN. Mika se tenaitdans la petite file d’attente de la classe affaires de Bakula Teleporting, qui avançait petit à petit versl’enceinte de téléportage ... Il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il franchissait là, le point de non-retour, quand un petit message vînt chatouiller son VCN : "Bon voyage petit !".Il se retourna vers Moussa, le temps d’un bref instant et s’engouffra dans le long tunnel detéléportage.7 Faire une copie dun contexte numérique, notamment de lhistorique des communications via VCN.8 Monnaie unique des USE.
  12. 12. Quelque part, dans un célèbre building de Central City, Gosh Rugbee faisait les cent pas dans sonbureau présidentiel. Un robot le suivait au pas, tendant, sans conviction, son bras articulé d’unexpresso encore fumant ...- "Bon dieu, mais pourquoi il n’appelle pas !", explosa-t-il d’un coup en défonçant le semblant detête de son cyber-serviteur ...Soudain, une petite voix féminine résonna sur son VCN :- "Appel crypté entrant, interlocuteur : Rumald Donsfeld"Gosh prit l’appel et sourit enfin en entendant la voix sinistre de son ministre de la guerre dire :- "Le vieux Musha Faiz Pervar est en route pour Central City, comme convenu. Il a demandé uneentrevue avec Zyna Wassene. On va enfin tout savoir de ce qui se trame là-bas au 155ème état !"Gosh Rugbee soupira en dégustant son expresso fumant et se retourna vers son cyber-serviteur :- "Ben alors, Cyber Bot One ! T’en fais une tête !", Ensuite il explosa d’un rire macabre ... un rirequi semblait interminable.
  13. 13. Mika, reconnût Central City à son odeur. Une odeur synthétique froide comme l’acier. Suivant leconseil de Moussa, il avait avalé une AVH immonde pour le trajet : "Les USE, deux millénairesd’histoire !", Supposé détourner son attention du projet Révolution. Ça avait l’air de bien marcher,jusqu’au premier point de contrôle ... quand un officier sur-gradé lui souffla à l’oreille : "M. Pervar,veuillez me suivre s’il vous plait."Mika regardait les scènes de retrouvailles de l’autre côté de la barrière électrifiée et pensait àZyna ...L’officier s’engouffra dans un long corridor roulant et Mika le suivit aveuglement. Il savait quedans l’enceinte du grand téléport de Central City, le téléportage interne était interdit pour desraisons de sécurité ; il ne faut pas oublier que la porte inter-galactique n’était pas loin et que lesondes courtes d’un téléportage à faible portée pouvait avoir de grandes incidences.Enfin l’officier s’arrêta devant une grande porte en plasma et lui fît signe d’entrer. Mika leva la têtepour lire l’enseigne lumineuse qui ornait la porte :"Zyna Wassene – Ministre des Communications".Mika se retrouva dans un vaste bureau. Zyna en pleine communication, lui tournait le dos.Il s’apprêtait à pirater son VCN, pour empêcher les écoutes de l’USE, selon les consignes deMoussa, quand il décrypta ces propos :- " ... Oui monsieur, le président Rugbee ! M. Pervar vient juste d’entrer dans mon bureau, ...,affirmatif ... , ... A vos ordres boss. Terminé."Mika pris d’un bref sentiment d’insécurité, déconnecta immédiatement son VCN.En se retournant dans son fauteuil en plasma, Zyna commençait une longue phrase d’excuses :"Monsieur Pervar, je suis sincèrement désolée de vous avoir fait attendre ..."Quand elle vît enfin Mika, ses yeux grand ouverts, se fixèrent sur lui un long moment. Et comme sielle n’arrivait pas à les croire, elle les referma un instant et les rouvrit à nouveau ... plein de larmes.- "Mika ...", sanglota-t-elle.- "... j’avais presquoublié que tu étais aussi belle, Zyna ...", murmura-t-il ...- "Mais, ...alors où est ... qu’est-ce que tu fais à Central City ?", Essaya-t-elle de se reprendre.Mika, s’avança lentement vers elle et lui tendit le bras. Dans la paume de sa main, elle distingua unepilule.Elle leva des yeux humides à Mika en plaisantant d’une voix enrouée :- "Tu fais dans les AVH maintenant ..!"Mika crût perdre la tête en voyant cette belle petite frimousse, bouleversée, lui sourire ... Il se reprîtenfin et lui dit :- "Zyna, avale-ça et tu comprendra tout ..."Zyna hésita un instant et ingurgita l’AVH.
  14. 14. Allongé sur le plateau de "la plaine lune", Moussa, scrutait le ciel clair du 155ème état. Il pensait àMika et au projet Révolution. Du Shines avait pris contact avec les centauriens, et tout allait pour lemieux pour un départ imminent ... Désormais tout dépendait de Mika. Il avait peur, pour la premièrefois de sa longue et triste existence dans cet état perdu ...Il croyait tellement à cette légende dont il portait le nom, qu’il était incapable d’envisager ladéfaite ; mais bon sang ce qu’il pouvait avoir peur ... peur de tout perdre !- " MOUSSA ! ... MOUSSA ... !"Le vieux sage reconnût la voix de Du Shines et se leva pour aller voir. Le leader grimpait lamontagne comme un singe effaré.- " Le petit, Moussa ...! Il l’a fait ...! Il a réussi ... ! Nous avons les 30 secondes !"Moussa sentait la liberté bouillir dans ses veines, comme jamais elle ne l’a fait.Du Shines le prît par les épaules et le secoua en haletant ...- " Regarde Moussa ! Nous allons partir ... nous allons partir !", criait-il en pointant du doigt lalongue file de terroristes, qui serpentait le long du chemin vers le plateau.- "Que la volonté d’Allah soit faite !", murmura Moussa, les yeux en larmes.
  15. 15. Mika tenait Zyna, dans ses bras ; elle tremblait comme une feuille d’automne.- " Tu as souffert tant que ça Mika ... ?", lui demanda-elle à l’oreille.- " Ce n’est rien Zyna ! Dans quelques minutes nous serons loin de ce calvaire. Maintenant il fautpartir !»Ils sortirent enfin pour se retrouver dans le long corridor. Zyna, verrouilla la porte de son bureau etordonna à l’officier qui gardait la porte :- " Nous allons voir le président Rugbee. Qu’on prépare mon téléporteur."L’officier acquiesça de la tête.Quand ils se retrouvèrent enfin dans la cabine, Zyna entra manuellement les coordonnées et Mikaregardait avec satisfaction le prompteur qui clignotait indiquant leur destination : 155ème état –plateau de la pleine lune, quand soudain, Zyna se mit à l’embrasser ...Quand la lumière revint, ils étaient au milieu d’une foule. Le campement de Mika était au complet !Moussa s’avança, dans la foule qui acclamait les deux voyageurs il donna une bonne tape amicalesur l’épaule de Mika et lui dit :- "Mika, mon brave Mika ! tu as fait un excellent travail !"Ensuite il prît la main de Zyna et la baisa avec légèreté avant de poursuivre :- " Madame le ministre, ce monde vous doit désormais tout !"Soudain, le HVCN de Mika crépita un peu avant d’annoncer :"Chers frères terriens. Ici la planète Bakula de Proxima du Centaure. Nous avons verrouillé letéléportage au nombre de 1000 individus, dans 10 secondes. Compte à rebours ...9, 8, 7 ...".Au fur et à mesure que le compte à rebours avançait, Zyna lui serrait la main de plus en plus fortjusqu’à ce qu’ils perdirent conscience.Mika se réveilla le premier. Il était dans un terrain vaste et vide. Tous ces compagnons se réveillaitalors un par un, le voyage a été bref mais éprouvant, se disait-il. Il chercha Zyna et la trouva, pastrès loin de lui. Il l’aida à se relever et revisita des yeux les parages ... pas l’ombre d’un chat.Un petit sifflement résonna une fois. Ensuite suivit une série de crépitements, comme émanant d’unvieux mégaphone rouillé. Enfin une voix rauque parla :- "Ici Gosh Rugbee, le président des USE, bienvenus à Nuantanago, le plus grand pénitencier desUSE ... On vous tient enfin bande de malfrats !Hé ! Du Shines, tu t’es fait avoir comme un rat de laboratoire ! Les centauriens, la caverne etMoussa Del Banane .. ! C’était très beau pour être vrai !".Ensuite la voix se mit à ricaner avant de poursuivre :- "Ah ce bon vieux Rumald Donsfled, c’est un vrai génie ! Il a promis de vous rassembler commeun tas de feuilles mortes sur Central Park ... et il a tenu sa parole ! Vous allez croupir ici jusqu’à laprochaine réaffectation ! Et Donsfeld se fera un plaisir de vous infliger un lavage de cerveau ... Quisait, un jour j’aurais peut être envie de rejouer à la révolution avec toi Du Shines !"Et la voix se remit à rire d’un air macabre, un rire qui semblait interminable.%

×