PROGRAMME DE SECURISATION DES
APPROVISIONNEMENTS
• Problematique ;
• ASSURER LA DISPONIBILITE DE MATIERES
PREMIERES POUR L...
ACTIVITES DU PROGRAMME
• Analyse de differentes chaines de valeur (mil,
riz, sesame, karite, bissap,…)
• Etude des schemas...
Perspectives de contractualisation
dans différentes chaines de valeur
BURKINA
ANACARDE
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• La filière anacarde est plus ou moins bien organisée car on retrouve to...
ANACARDE
 Fidélisation des producteurs qui permet
de sécuriser et de développer
l’approvisionnement en noix brutes ;
 co...
MIL
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• Les transformateurs s’approvisionnent en quantité quand les céréales coûtent...
MIL
• l’existence de la pratique de contrats
signés entre producteurs et
transformateurs
• Suivi des contrats par des part...
KARITE
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• Les structures (acheteurs) adoptent des comportements de minimisation de
...
KARITE
• Existe deux types de contrat à savoir un contrat
avec les fournisseurs (commerçants ou gros
fournisseurs) et un c...
SESAME
Caractéristiques de la Chaine de Valeur
• Au niveau des Unions de producteurs, il est mis en place des comités de
c...
SESAME
OPPORTUNITES
• Echanges avec les organisations
de producteurs sur la nécessité
d’améliorer la qualité des
productio...
Programme de securisation des approvisionnements
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Programme de securisation des approvisionnements

603 vues

Publié le

presentation de la cadre de la table ronde sur le thème : " la contractualisation comme levier pour changer d'échelle : avantages; risques; opportunités

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
603
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
88
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Programme de securisation des approvisionnements

  1. 1. PROGRAMME DE SECURISATION DES APPROVISIONNEMENTS • Problematique ; • ASSURER LA DISPONIBILITE DE MATIERES PREMIERES POUR LES ENTREPRISES DE TRANSFORMATION AGROALIMENTAIRES
  2. 2. ACTIVITES DU PROGRAMME • Analyse de differentes chaines de valeur (mil, riz, sesame, karite, bissap,…) • Etude des schemas de contractualisation entre acteurs • Success stories et echecs • Acteurs ayant des potentiels • Mise en relation
  3. 3. Perspectives de contractualisation dans différentes chaines de valeur BURKINA
  4. 4. ANACARDE Caractéristiques de la Chaine de Valeur • La filière anacarde est plus ou moins bien organisée car on retrouve tous les acteurs de la chaine de valeur. La majorité des sociétés et structures rencontrées possèdent des services d’approvisionnement sauf les organisations des producteurs de noix de cajou. Chaque société ou structure a sa propre politique d’approvisionnement. L’ensemble des sociétés s’intéresse directement aux producteurs et rarement aux organisations des producteurs. Aussi, les stratégies mettent peu l’accent sur des contrats écrits. Ce sont des arrangements par saison qui sont conclus entre les producteurs et les transformateurs et grossistes exportateurs. • Signature de conventions tripartites (transformateurs, groupement et IMF) pour octroyer des microcrédits aux groupements et en retour ces groupements remboursent l’unité en nature
  5. 5. ANACARDE  Fidélisation des producteurs qui permet de sécuriser et de développer l’approvisionnement en noix brutes ;  confiance des institutions de financement (crédit d’investissement, crédit de campagne, etc.) ;  croissance de la demande de l’anacarde au niveau local et international (Europe et Etats-Unis en particulier),  Forte concurrence des acheteurs européens et américains de plus en plus nombreux face aux indiens. • Pour les sociétés (acheteurs), les échecs sont relatifs en particulier au non-respect de certains points du contrat, notamment les quantités à livrer et la qualité exigée. • Pour les producteurs les échecs des contrats sont relatifs à la lenteur dans le paiement des reliquats ; • au montant des prix convenus dans les contrats qui sont souvent en dessous des prix officiels lors des livraisons ; • au non-respect de l’avance conclue dans les contrats, • au réseau routier défaillant et les distances longues entre producteurs et usines OPPORTUNITES CONTRAINTES
  6. 6. MIL Caractéristiques de la Chaine de Valeur • Les transformateurs s’approvisionnent en quantité quand les céréales coûtent moins cher, c’est-à-dire juste après les récoltes, et font leur stocks. Le contrat entre producteurs et acheteurs est oral et le paiement se fait au comptant à la livraison. • Le marché de la collecte est un maillon essentiel dans le commerce des céréales. La force de négociation des commerçants s’appuie sur plusieurs facteurs :  l’existence d’une organisation souple à travers les intermédiaires collecteurs ;  une logique d’entreprise : prise de risque et recherche du profit ;  une plus grande capacité financière et/ou une facilité d’accéder au financement ;  des moyens de stockage et de transport ; • un réseau propre d’accès à l’information , etc.
  7. 7. MIL • l’existence de la pratique de contrats signés entre producteurs et transformateurs • Suivi des contrats par des partenaires techniques et financiers  la livraison d’un produit de qualité reconnue et en quantité suffisante aux transformateurs ;  un marché et un prix rémunérateur connu avant les semis et assorti d’un «bonus qualité» ;  crédits octroyés par les transformateurs.  difficultés d’approvisionnement en intrants (semences, engrais,…)  qualité des intrants irrégulière • très grande fluctuation des prix en fonction des saisons • Faiblesse des producteurs qui se caractérise par :  la faiblesse organisationnelle.  une logique sociale dans la commercialisation (culture vivrière).  une faiblesse des moyens: infrastructures de stockage, accès à l’information, accès au financement ; OPPORTUNITES CONTRAINTES
  8. 8. KARITE Caractéristiques de la Chaine de Valeur • Les structures (acheteurs) adoptent des comportements de minimisation de risques en diversifiant leurs partenaires producteurs.  disponibilité de camions de transport des noix et du beurre de grande capacité ;  fidélisation des producteurs par des ristournes et des cartes de fidélité ;  proximité des sources d’approvisionnement ;  préfinancement de certains acheteurs ;  suivi des stocks des producteurs et gestion de financement par les acheteurs ;  magasins de stockage et d’aires de séchage au niveau des structures.  Très peu de groupements de producteurs organisés  Système de production archaïque (cueillette, pas de plantation)
  9. 9. KARITE • Existe deux types de contrat à savoir un contrat avec les fournisseurs (commerçants ou gros fournisseurs) et un contrat avec les groupements des femmes (producteurs). • Encadrement et Financement : ex : de AKK (Sté danoise) qui travaille avec les GF. Chaque année les femmes estiment la quantité de noix qu’elle vont ramasser au cours de la saison. En fonction de ces estimations, un préfinancement leur est versé. En fin de saison, une fois les noix traitées pour la conservation, AKK vient collecter les noix et verse un complément. Une fois la marchandise analysée, une «prime qualité » est versée aux différents groupements. • Le partenariat permet aux femmes d’écouler leur stock de noix, de valoriser leur travail et de mieux gérer la période de soudure (grâce au système de préfinancement).  Arrivée sociétés étrangères concurrentes ayant parfois des comportements «anarchiques»  Non-respect des quantités et des délais de livraison ;  Faible connaissance des attributs de qualité des noix de karité  Mauvaise qualité des amandes ;  Mélanges des amandes avec du sable pour augmenter le poids des sacs (tricheries) ;  Désaccord fréquent sur le prix du kilogramme des amandes qui varie chaque jour, ce qui bloque très souvent le processus de livraison ;  Inorganisation de l’amont de la filière • Faible partie de la valeur ajoutée du produit revient aux producteurs OPPORTUNITES CONTRAINTES
  10. 10. SESAME Caractéristiques de la Chaine de Valeur • Au niveau des Unions de producteurs, il est mis en place des comités de commercialisation qui prospectent les clients. Grâce au système d’information sur le prix du sésame, les discussions avec les clients tiennent compte des prix au niveau international. • Au niveau des grossistes exportateurs et des transformateurs, il y a des collecteurs et pisteurs chargés de la collecte bord champ. • La collecte auprès des membres des Unions est faite par chaque groupement entre novembre et décembre (période de forte disponibilité). Cette collecte est stockée environ 45 à 60 jours. Les clients sont OLAM, SUCOTROP, VELEGDA et les commerçants de la place. • Les ventes se font sans contrat formel. Les informations sur le prix sont obtenues grâce au système d’information sur le marché développé par INADES- Formation/Burkina et SIMAGRI. Les prix ont évolué de 325 FCFA/kg en 2009 à 900 FCFA/kg en 2013.
  11. 11. SESAME OPPORTUNITES • Echanges avec les organisations de producteurs sur la nécessité d’améliorer la qualité des productions (ex : OLAM, MAXIGRANA etc. • Les sociétés et les commerçants encadrent et financent la production du sésame. • Signature de contrats avec les producteurs : cas du Groupe VELEGDA • Marchés extérieurs porteurs CONTRAINTES  méconnaissances des techniques de production  pertes dues à la mauvaise qualité du sésame  Marchés très concurrentiels

×