SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
réalisé par :
Guebba Sara
Fagroud Fatima Zahra
Naji Zakaria
Moudden Abderazak
Encadré par :
Mr Hanoun Mustapha
1
Plan interfaces d’une base de donnée
le langage SQL
Décrire la structure des tables
Utilisation de SQL(manipuler les données …)
SQL*plus et iSQL *Plus
2
Le plsql
Plan Contrôleer une base de donnée
Gérer l’instance oracle
Gérer le processus d’écoute Oracle
3
4
 Structured Query Language (SQL)
◦ Langage informatique standard et normalisé
destiné à interroger ou manipuler une base de
données relationnelle
5
 Il existe plusieurs moyens d'envoyer des
commandes SQL à la base de données parmi
lesquels:
6
 Oracle SQL*Plus et Oracle iSQL*Plus :
◦ une interface graphique et web de ligne de
commande permet d’interagir simplement avec la
base de donnée
 Oracle Forms :
◦ masque le code SQL et offre un environnement
graphique afin de manipuler les données
 Oracle Enterprise Manager:
◦ On a pas besoin d'écrire les instructions SQL
utilisées pour administrer la base de données mais
on peut afficher le code SQL généré
7
 SQL*Plus est un utilitaire en ligne de
commande d'Oracle
 Il est principalement distribué avec le
produit Oracle Database.
8
 1.Ouvrez une fenêtre de terminal.
 2 .Entrez connect
 3 .Entrez le nom d'utilisateur et le mot de passe de
l’utilisateur
9
 "iSQL*Plus" est une interface graphiqe
fournissant un accès via web.
 Voici les urls à utiliser :
◦ "http://hostname:port/isqlplus"
◦ "http://hostname:port/isqlplus/dba"
10
 Pour pouvoir utiliser l'interface iSQL*Plus, le
processus correspondant côté serveur doit
être démarré avec la commande
isqlplusctl start
 "5560" est le port HTTP de iSQL*Plus.
 Vérifiez-le dans le fichier
"$ORACLE_HOME/install/portlist.ini"
11
 Après l’accés au URL la page login s’affiche
12
 Username :
◦ Entrez un nom utilisateur valide pour la connexion
à Oracle Database (obligatoire).
 Password :
◦ Saisissez un mot de passe valide pour l'utilisateur
indiqué (obligatoire).
13
 Connection Identifier:
◦ Pour utiliser la base de données Oracle par défaut,
laissez ce champ vide
◦ saisissez l'identificateur de connexion de la base
de données à laquelle vous voulez vous connecter
◦ [//]host[:port][/[service_name]]
 Cliquez sur Login afin de vous connecter à la
base de données.
14
 L'espace de travail iSQL*Plus s'affiche dans le
navigateur Web.
15
 A partir de cet espace, vous pouvez :
Entrer, exécuter et annuler des scripts
Charger et enregistrer des scripts
Visualiser, enregistrer et imprimer une sortie
Accéder aux écrans de préférences
Obtenir de l'aide et vous déconnecter
16
 La commande DESCRIBE est utilisé pour afficher la
structure d’un objet de type base de donnée
 Cette commande appartient à SQl *plus
17
 La liste select
 La clause from
 La condition where qui est facultative
18
 On utilise la clause order by pour trier les
données
 Les données sont triées par ordre croissant
par defaut
19
 Une jointure sert à extraire des données de
plusieurs tables.
SELECT table1.column, table2.column
FROM table1, table2
WHERE table1.column1 = table2.column2;
20
 Select e.ename, d.dname
From EMP e, DEPT d
Where e.deptno=d.deptno
21
22
 INSERT INTO table [(column1,[column2…])]
VALUES (value1[,value2….]);
 update table set column= value
[where conditions];
 delete from table
[where conditions];
Ordre Description
Insert Ajouter une nouvelle ligne dans
la table
update Modifie des lignes dans la table
Delete Supprimer des lignes d’une
table
 Create TABLE nom_table
( colonne1 type1, colonne2 type2 …) ;
 ALTER TABLE nom_table
ADD colonne1 Type;
 DROP TABLE nom_table;
23
Instruction description
CREATE définir des nouveaux Objets
d’une base de donnée
ALTER modifier des objets existants
dans la base de donnée
DROP supprime les objets de la base
de donnée
 Unité logique de traitement formée d’une
suite d’actions limitée par une opération de
validation ou d’annulation
◦ Début:
 Exécution une instruction SQL (exécutable)
 Fin de la transaction précédente
◦ Fin :
 Validation (COMMIT) ou Annulation (ROLLBACK sans
clause SAVEPOINT)
 Ordre LDD
 Fin de session
 Panne
24
 COMMIT:
◦ met fin à une transaction en validant tous les
changements de données et place la base dans un
nouvel état cohérent
 ROLLBACK:
◦ met fin à une transaction en annulant tous les
changements de données dans la transaction
25
 ROLLBACK TO:
◦ annule les instructions jusqu'au point de
sauvegarde
 SAVEPOINT:
◦ place un marqueur défini par un identifiant
permettant une annulation partielle de la
transaction
26
 Est un mécanisme qui empêche plusieurs utilisateurs
de tenter de mettre à jour les mêmes données
simultanément
27
 Instructions de contrôle de session :
 Deux instructions :ALTER SESSION et SET ROLE
 Gèrent de manière dynamique les propriétés d'une
session utilisateur
 Ne valident pas implicitement la transaction en cours
 Non pris en charge par PLSQL
 Instruction de contrôle système :
 Une seule Instruction : ALTER SYSTEM
 gère de manière dynamique les propriétés d'une
instance Oracle
 Ne valide pas implicitement la transaction en cours
 Non pris en charge par PLSQL
28
 Instructions SQL intégrées :
Ces instructions intégrent:
• instructions LDD
• instructions LMD
• instructions de contrôle des transactions dans un
programme utilisant un langage procédural
Le code SQL intégré :
• pris en charge par les pré compilateurs Oracle
• Documenté dans les manuels :
Pro*COBOL Programmer's Guide
Pro*C/C++ Programmer's Guide
SQL* Module for Ada Programmer's Guide
29
 un langage structuré à base de blocs
 ajoute des techniques de programmation
structurée au langage SQL
 Constitué de:
 DECLARE : permet de définir les constantes et les
variables (partie facultative )
 BEGIN : début du code du bloc. Le code est constitué
de commandes SQL et PL/SQL(partie obligatoire)
 EXCEPTION : permet de définir des exceptions locales.
En général, les exceptions sont générées suite à une
condition d'erreur(partie facultative )
 END : fin du bloc (partie obligatoire)
30
 Peut être utilisé dans les structures:
Blocs anonymes
 Fonctions
Procédures
Packages
Déclencheurs (triggers)
Types d'objet
31
 Possibilité d’appeler les procédures stockées
Java à partir de n'importe quel bloc, sous-
programme ou package PL/SQL
 Possibilité d'appel des fonctions et
procédures stockées PL/SQL par JDBC
32
 OCI (Oracle Call Interface ):
◊API qui permet aux applications écrites en langage
C d'interagir avec un ou plusieurs serveurs de base
de données Oracle
 JDBC (Java Database Connectivity):
◊API standard permettant d'accéder aux bases de
données relationnelles à partir de programmes
écrits en langage Java
33
 ODBC (Open Database Connectivity) :
◊offre une interface standard permettant à une
application d'accéder à de nombreuses sources de
données différentes
 ODP.NET (Oracle Data Provider for .NET) :
◊permet un accès rapide et fiable aux fonctionnalités
de base de données et aux données à partir de
n'importe quelle application .NET
34
35
 Le répertoire où est installé Oracle est indiqué
par la variable d'environnement :
 %ORACLE_HOME% pour le système Microsoft
Windows. Sa valeur est définie dans le registre.
 $ORACLE_HOME pour les systèmes UNIX. Sa valeur
est définie dans le fichier .profile.
36
 Le démarrage de l'instance et l'ouverture de
la base de données se fait grâce à la
commande STARTUP. Les étapes:
$ sqlplus /nolog
SQL> connect sys/password as sysdba
SQL> startup
 C'est l'instance <SID> par défaut qui sera
démarrée. Le SID est défini dans la variable
d'environnement $ORACLE_SID.
37
 Pour un Startup/Shutdown via Enterprise Manager,
vous serez appelés à entrer les informations
suivantes :
* Informations d'identification de l'hôte (Host Credentials): c'est à dire un
compte du groupe DBA (pour UNIX) ou ORA_DBA (pour Microsoft
Windows). Généralement, c'est le compte avec lequel vous avez fait
l'installation d'Oracle Database.
* Informations d'identification pour la connexion à la base (Database
Credentials): c'est le compte Oracle ayant le privilège SYSDBA.
Généralement c'est le compte SYS
38
♦ Le processus DBConsole étant démarré, pour accéder à
l'interface de gestion, entrez l'url suivante dans votre
navigateur Web : http://hostname:1158/em
♦ Si la base de données est arrêtée, une page est affichée sur
votre navigateur pour :
 Démarrer l'instance Oracle.
 Démarrer le processus d'écoute (listener)
 ou pour lancer des opérations de récupération.
♦ Si au contraire, la base de données est déjà démarrée, une
page Login est affichée vous demandant votre "nom
utilisateur" et "mot de passe" autorisé à accéder à Database
Control.. Connectez-vous en tant que SYSDBA ou SYSOPER
pour vous doter de privilèges d'administration spécials.
39
Définition :
Le processus d’écoute Oracle listener est le principal
composant Oracle coté serveur qui permet d'établir la
connexion entre les ordinateurs clients et une base de
données Oracle. Le listener peut être considéré
comme une grande oreille qui écoute les demandes de
connexion aux services Oracle.
40
La méthode de ligne de commande pour le
démarrage, l'arrêt et l'affichage du statut du
processus d'écoute est la suivante :
 lsnrctl START [listener_name]
 lsnrctl STOP [listener_name]
 lsnrctl STATUS [listener_name]
où listener_name est le nom du processus
d'écoute défini dans le fichier listener.ora.
41
démarrer oracle Database 10g
il existe 3 type de démarrage:
 ouverture mount
 ouverture nomount
 ouverture open
42
Le démarrage d'une instance inclut les opérations suivante:
 Lecture du fichier d'initialisation à partir du répertoire
$ORACLE_HOME/dbs, dans l'ordre suivant :
• D'abord spfileSID.ora
• S'il n'est pas trouvé, alors spfile.ora
• S'il n'est pas trouvé, alors initSID.ora par défaut.
 Allocation de la mémoire SGA
 Démarrage des processus en arrière-plan
 Ouverture du fichier alertSID.log et des fichiers trace
 STARTUP NOMOUNT[nom_BD]
43
L’instance ouvre le fichier de contrôle.
 Les chemins des fichiers de données et journaux sont lus,
mais pas ouverts
 État MOUNT : seuls SYSDBA et SYSPOER peuvent interroger
la BD
 La vue V$DATABASE est interrogeable, mais pas les vues
statiques, puisque la base n’est pas ouverte
 Exemple de tâches : restauration, activation du mode
ARCHIVELOG, déplacement des fichiers de données et
journaux
 STARTUP MOUNT [nom_BD]
44
 Ouverture des fichiers de données et
journaux.
 État OPEN : tous les utilisateurs peuvent
accéder à la BD.
 Toutes les vues du DD sont accessibles.
 STARTUP OPEN [nom_BD]
45
Arrêt normal
 Oracle ne permet plus l’ouverture des nouvelles sessions
 Oracle attend que le dernier utilisateur soit déconnecté pour
arrêter l’instance
 Il s’agit d’un arrêt propre (checkpoint avant fermeture)
 SHUTDOWN NORMAL
Arrêt Transactionnel
 Oracle ne permet plus le lancement de nouvelles transactions
 Oracle attend que la validation/annulation des transactions
courantes
 Il s’agit d’un arrêt propre (checkpoint avant fermeture)
 SHUTDOWN TRANSACTIONAL
46
Arrêt immédiat
 Oracle annule toutes les transactions courantes et ferme la
BD
 Il s’agit d’un arrêt propre (checkpoint avant fermeture)
 SHUTDOWN IMMEDIATE
Arrêt d’abandon
 Oracle ferme la BD sans faire de checkpoint. C’est l’arrêt le
plus brutal.
 Au prochain démarrage, une récupération p g , p des
données, par le SMON, est effectuée
 SHUTDOWN ABORT
47
48

Contenu connexe

Tendances

Concepts de sauvegarde et de récupération
Concepts de sauvegarde et de récupérationConcepts de sauvegarde et de récupération
Concepts de sauvegarde et de récupérationSoukaina Boujadi
 
2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...
2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...
2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...Patrick Guimonet
 
SQL Server et la sécurité
SQL Server et la sécuritéSQL Server et la sécurité
SQL Server et la sécuritéDavid Barbarin
 
Affichage d'un document Office sous Android
Affichage d'un document Office sous AndroidAffichage d'un document Office sous Android
Affichage d'un document Office sous AndroidStéphane Liétard
 
Intégration des données avec Talend ETL
Intégration des données avec Talend ETLIntégration des données avec Talend ETL
Intégration des données avec Talend ETLLilia Sfaxi
 
OpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéal
OpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéalOpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéal
OpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéalJonathan Clarke
 
Reporting avec JasperServer & iReport
Reporting avec JasperServer & iReportReporting avec JasperServer & iReport
Reporting avec JasperServer & iReportLilia Sfaxi
 
Sql azure performance et montee en charge (1)
Sql azure   performance et montee en charge (1)Sql azure   performance et montee en charge (1)
Sql azure performance et montee en charge (1)Aymeric Weinbach
 
JDBC: Gestion des bases de données en Java
JDBC: Gestion des bases de données en Java JDBC: Gestion des bases de données en Java
JDBC: Gestion des bases de données en Java Youness Boukouchi
 
Approbation de Domaine D'active Directory AD sur 2008 serveurr
Approbation de Domaine D'active Directory AD sur  2008 serveurr Approbation de Domaine D'active Directory AD sur  2008 serveurr
Approbation de Domaine D'active Directory AD sur 2008 serveurr medfaye
 
Introduction à spring boot
Introduction à spring bootIntroduction à spring boot
Introduction à spring bootAntoine Rey
 
2- Configuration des référentiels ODI 11
2- Configuration des référentiels ODI 112- Configuration des référentiels ODI 11
2- Configuration des référentiels ODI 11samr
 
Db aing td2v1
Db aing td2v1Db aing td2v1
Db aing td2v1infcom
 
Sqlalchemy declaratif
Sqlalchemy declaratifSqlalchemy declaratif
Sqlalchemy declaratifAffinitic
 
Installation et Configuration ee JDK et de Tomcat
Installation et Configuration ee JDK et de TomcatInstallation et Configuration ee JDK et de Tomcat
Installation et Configuration ee JDK et de TomcatMohamed Ben Bouzid
 
php2 : formulaire-session-PDO
php2 : formulaire-session-PDOphp2 : formulaire-session-PDO
php2 : formulaire-session-PDOAbdoulaye Dieng
 

Tendances (20)

Concepts de sauvegarde et de récupération
Concepts de sauvegarde et de récupérationConcepts de sauvegarde et de récupération
Concepts de sauvegarde et de récupération
 
Cours jee 1
Cours jee 1Cours jee 1
Cours jee 1
 
Introduction à Laravel
Introduction à LaravelIntroduction à Laravel
Introduction à Laravel
 
2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...
2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...
2008-10-02 Paris - Administration des applications critiques avec SQL Server ...
 
SQL Server et la sécurité
SQL Server et la sécuritéSQL Server et la sécurité
SQL Server et la sécurité
 
Affichage d'un document Office sous Android
Affichage d'un document Office sous AndroidAffichage d'un document Office sous Android
Affichage d'un document Office sous Android
 
Intégration des données avec Talend ETL
Intégration des données avec Talend ETLIntégration des données avec Talend ETL
Intégration des données avec Talend ETL
 
OpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéal
OpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéalOpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéal
OpenLDAP - Astuces pour en faire l'annuaire d'entreprise idéal
 
Reporting avec JasperServer & iReport
Reporting avec JasperServer & iReportReporting avec JasperServer & iReport
Reporting avec JasperServer & iReport
 
Sql azure performance et montee en charge (1)
Sql azure   performance et montee en charge (1)Sql azure   performance et montee en charge (1)
Sql azure performance et montee en charge (1)
 
JDBC: Gestion des bases de données en Java
JDBC: Gestion des bases de données en Java JDBC: Gestion des bases de données en Java
JDBC: Gestion des bases de données en Java
 
Approbation de Domaine D'active Directory AD sur 2008 serveurr
Approbation de Domaine D'active Directory AD sur  2008 serveurr Approbation de Domaine D'active Directory AD sur  2008 serveurr
Approbation de Domaine D'active Directory AD sur 2008 serveurr
 
Introduction à spring boot
Introduction à spring bootIntroduction à spring boot
Introduction à spring boot
 
High performance jss 2012
High performance jss 2012High performance jss 2012
High performance jss 2012
 
2- Configuration des référentiels ODI 11
2- Configuration des référentiels ODI 112- Configuration des référentiels ODI 11
2- Configuration des référentiels ODI 11
 
Db aing td2v1
Db aing td2v1Db aing td2v1
Db aing td2v1
 
Sqlalchemy declaratif
Sqlalchemy declaratifSqlalchemy declaratif
Sqlalchemy declaratif
 
22410 b 04
22410 b 0422410 b 04
22410 b 04
 
Installation et Configuration ee JDK et de Tomcat
Installation et Configuration ee JDK et de TomcatInstallation et Configuration ee JDK et de Tomcat
Installation et Configuration ee JDK et de Tomcat
 
php2 : formulaire-session-PDO
php2 : formulaire-session-PDOphp2 : formulaire-session-PDO
php2 : formulaire-session-PDO
 

En vedette

Expose linux gestion des processus
Expose linux  gestion des processusExpose linux  gestion des processus
Expose linux gestion des processusFatima Zahra Fagroud
 
2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare
2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare
2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShareSlideShare
 
What to Upload to SlideShare
What to Upload to SlideShareWhat to Upload to SlideShare
What to Upload to SlideShareSlideShare
 
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & TricksHow to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & TricksSlideShare
 
Getting Started With SlideShare
Getting Started With SlideShareGetting Started With SlideShare
Getting Started With SlideShareSlideShare
 

En vedette (8)

ATL et SVG
ATL et SVGATL et SVG
ATL et SVG
 
Expose linux gestion des processus
Expose linux  gestion des processusExpose linux  gestion des processus
Expose linux gestion des processus
 
Rapport pfe licence
Rapport pfe licenceRapport pfe licence
Rapport pfe licence
 
Rapport Projet Module Complexité
Rapport Projet Module ComplexitéRapport Projet Module Complexité
Rapport Projet Module Complexité
 
2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare
2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare
2015 Upload Campaigns Calendar - SlideShare
 
What to Upload to SlideShare
What to Upload to SlideShareWhat to Upload to SlideShare
What to Upload to SlideShare
 
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & TricksHow to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
How to Make Awesome SlideShares: Tips & Tricks
 
Getting Started With SlideShare
Getting Started With SlideShareGetting Started With SlideShare
Getting Started With SlideShare
 

Similaire à Interfaces controlesbasededonné

resume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdf
resume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdfresume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdf
resume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdfFootballLovers9
 
c11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdf
c11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdfc11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdf
c11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdftepoha4848
 
Presentation du SGBD Oracle DATABASE.pptx
Presentation du SGBD Oracle DATABASE.pptxPresentation du SGBD Oracle DATABASE.pptx
Presentation du SGBD Oracle DATABASE.pptxPriscilleGANKIA
 
nstance.pptx
nstance.pptxnstance.pptx
nstance.pptxBahaty1
 
LP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptx
LP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptxLP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptx
LP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptxFATIMAEZZAHRAEOUBELL
 
alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)
alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)
alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)Alphorm
 
BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...
BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...
BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...Cédrick Lunven
 
11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net
11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net
11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .netHamza SAID
 
Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...
Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...
Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...CERTyou Formation
 
Certification oracle base de données oracle 11 g
Certification oracle base de données   oracle 11 gCertification oracle base de données   oracle 11 g
Certification oracle base de données oracle 11 gEGILIA Learning
 
Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...
Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...
Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...CERTyou Formation
 
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data VirtualizationDiscovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data VirtualizationDenodo
 
Plugiciel Oracle pour Open ModelSphere
Plugiciel Oracle pour Open ModelSpherePlugiciel Oracle pour Open ModelSphere
Plugiciel Oracle pour Open ModelSpheremodelspherepro
 
Azure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmedia
Azure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmediaAzure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmedia
Azure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmediaMicrosoft
 
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data VirtualizationDiscovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data VirtualizationDenodo
 

Similaire à Interfaces controlesbasededonné (20)

resume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdf
resume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdfresume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdf
resume-theorique-m106-partie3-0903-1-622f07613b825.pdf
 
c11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdf
c11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdfc11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdf
c11-gerer-les-donnees-resume-theorique-partie1-6311eb2f1d745.pdf
 
Cours 70 410-1
Cours 70 410-1Cours 70 410-1
Cours 70 410-1
 
Presentation du SGBD Oracle DATABASE.pptx
Presentation du SGBD Oracle DATABASE.pptxPresentation du SGBD Oracle DATABASE.pptx
Presentation du SGBD Oracle DATABASE.pptx
 
nstance.pptx
nstance.pptxnstance.pptx
nstance.pptx
 
LP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptx
LP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptxLP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptx
LP_chapitre3_Creation et gestion_BD_2019.pptx
 
alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)
alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)
alphorm.com - Formation Oracle Database 11g DBA 1 (1Z0-052)
 
BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...
BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...
BigData Paris 2022 - Innovations récentes et futures autour du NoSQL Apache ...
 
La sécurité avec SQL Server 2012
La sécurité avec SQL Server 2012La sécurité avec SQL Server 2012
La sécurité avec SQL Server 2012
 
22462A_01.pptx
22462A_01.pptx22462A_01.pptx
22462A_01.pptx
 
11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net
11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net
11 visual basic .net - acces aux donnees avec ado .net
 
Sql
SqlSql
Sql
 
Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...
Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...
Cl462 g formation-ibm-db2-9-pour-luw-administration-advancee-de-la-base-de-do...
 
Certification oracle base de données oracle 11 g
Certification oracle base de données   oracle 11 gCertification oracle base de données   oracle 11 g
Certification oracle base de données oracle 11 g
 
Base donnes my_sql
Base donnes my_sqlBase donnes my_sql
Base donnes my_sql
 
Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...
Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...
Cl800 g formation-ibm-db2-9-8-purescale-implementation-et-controle-pour-les-a...
 
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data VirtualizationDiscovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
 
Plugiciel Oracle pour Open ModelSphere
Plugiciel Oracle pour Open ModelSpherePlugiciel Oracle pour Open ModelSphere
Plugiciel Oracle pour Open ModelSphere
 
Azure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmedia
Azure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmediaAzure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmedia
Azure Camp 9 Décembre - slides session développeurs webmedia
 
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data VirtualizationDiscovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
Discovery Session France: Atelier découverte de la Data Virtualization
 

Plus de Fatima Zahra Fagroud

Introduction générale au Framework Flutter
Introduction générale au Framework FlutterIntroduction générale au Framework Flutter
Introduction générale au Framework FlutterFatima Zahra Fagroud
 
Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...
Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...
Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...Fatima Zahra Fagroud
 
Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )
Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )
Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )Fatima Zahra Fagroud
 
Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))
Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))
Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))Fatima Zahra Fagroud
 
Ateliers protypage d objets connectes via arduino
Ateliers protypage d objets connectes via arduinoAteliers protypage d objets connectes via arduino
Ateliers protypage d objets connectes via arduinoFatima Zahra Fagroud
 
Etude comparative des fournisseurs de service BI
Etude comparative des fournisseurs de service BIEtude comparative des fournisseurs de service BI
Etude comparative des fournisseurs de service BIFatima Zahra Fagroud
 
Récupération d’une Base De Données & Flashback Database
Récupération d’une Base De Données  & Flashback DatabaseRécupération d’une Base De Données  & Flashback Database
Récupération d’une Base De Données & Flashback DatabaseFatima Zahra Fagroud
 
Cycle de vie et méthodes de construction des ontologies
Cycle de vie et méthodes de construction des ontologiesCycle de vie et méthodes de construction des ontologies
Cycle de vie et méthodes de construction des ontologiesFatima Zahra Fagroud
 

Plus de Fatima Zahra Fagroud (18)

Introduction générale au Framework Flutter
Introduction générale au Framework FlutterIntroduction générale au Framework Flutter
Introduction générale au Framework Flutter
 
Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...
Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...
Cours Algorithmique (Echange de valeurs, Expressions, structure de choix et s...
 
Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )
Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )
Cours Algorithmique : Tableaux (Déclaration , Saisie, Affichage et Tri )
 
Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))
Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))
Ateliers de base en Arduino (Carte Arduino Uno, Capteurs, Actionneurs))
 
Algorithmique
AlgorithmiqueAlgorithmique
Algorithmique
 
Ateliers protypage d objets connectes via arduino
Ateliers protypage d objets connectes via arduinoAteliers protypage d objets connectes via arduino
Ateliers protypage d objets connectes via arduino
 
Feu tricolore tuto
Feu tricolore tutoFeu tricolore tuto
Feu tricolore tuto
 
Etude comparative des fournisseurs de service BI
Etude comparative des fournisseurs de service BIEtude comparative des fournisseurs de service BI
Etude comparative des fournisseurs de service BI
 
Récupération d’une Base De Données & Flashback Database
Récupération d’une Base De Données  & Flashback DatabaseRécupération d’une Base De Données  & Flashback Database
Récupération d’une Base De Données & Flashback Database
 
Rapid miner
Rapid miner Rapid miner
Rapid miner
 
Ibm bigsheets
Ibm bigsheetsIbm bigsheets
Ibm bigsheets
 
Angular
AngularAngular
Angular
 
Cycle de vie et méthodes de construction des ontologies
Cycle de vie et méthodes de construction des ontologiesCycle de vie et méthodes de construction des ontologies
Cycle de vie et méthodes de construction des ontologies
 
Processus d’indexation
Processus d’indexationProcessus d’indexation
Processus d’indexation
 
Spring social
Spring socialSpring social
Spring social
 
Rapport TP Corrélation
Rapport TP CorrélationRapport TP Corrélation
Rapport TP Corrélation
 
Ionic
Ionic Ionic
Ionic
 
Ibm bluemix
Ibm bluemixIbm bluemix
Ibm bluemix
 

Interfaces controlesbasededonné

  • 1. réalisé par : Guebba Sara Fagroud Fatima Zahra Naji Zakaria Moudden Abderazak Encadré par : Mr Hanoun Mustapha 1
  • 2. Plan interfaces d’une base de donnée le langage SQL Décrire la structure des tables Utilisation de SQL(manipuler les données …) SQL*plus et iSQL *Plus 2 Le plsql
  • 3. Plan Contrôleer une base de donnée Gérer l’instance oracle Gérer le processus d’écoute Oracle 3
  • 4. 4
  • 5.  Structured Query Language (SQL) ◦ Langage informatique standard et normalisé destiné à interroger ou manipuler une base de données relationnelle 5
  • 6.  Il existe plusieurs moyens d'envoyer des commandes SQL à la base de données parmi lesquels: 6
  • 7.  Oracle SQL*Plus et Oracle iSQL*Plus : ◦ une interface graphique et web de ligne de commande permet d’interagir simplement avec la base de donnée  Oracle Forms : ◦ masque le code SQL et offre un environnement graphique afin de manipuler les données  Oracle Enterprise Manager: ◦ On a pas besoin d'écrire les instructions SQL utilisées pour administrer la base de données mais on peut afficher le code SQL généré 7
  • 8.  SQL*Plus est un utilitaire en ligne de commande d'Oracle  Il est principalement distribué avec le produit Oracle Database. 8
  • 9.  1.Ouvrez une fenêtre de terminal.  2 .Entrez connect  3 .Entrez le nom d'utilisateur et le mot de passe de l’utilisateur 9
  • 10.  "iSQL*Plus" est une interface graphiqe fournissant un accès via web.  Voici les urls à utiliser : ◦ "http://hostname:port/isqlplus" ◦ "http://hostname:port/isqlplus/dba" 10
  • 11.  Pour pouvoir utiliser l'interface iSQL*Plus, le processus correspondant côté serveur doit être démarré avec la commande isqlplusctl start  "5560" est le port HTTP de iSQL*Plus.  Vérifiez-le dans le fichier "$ORACLE_HOME/install/portlist.ini" 11
  • 12.  Après l’accés au URL la page login s’affiche 12
  • 13.  Username : ◦ Entrez un nom utilisateur valide pour la connexion à Oracle Database (obligatoire).  Password : ◦ Saisissez un mot de passe valide pour l'utilisateur indiqué (obligatoire). 13
  • 14.  Connection Identifier: ◦ Pour utiliser la base de données Oracle par défaut, laissez ce champ vide ◦ saisissez l'identificateur de connexion de la base de données à laquelle vous voulez vous connecter ◦ [//]host[:port][/[service_name]]  Cliquez sur Login afin de vous connecter à la base de données. 14
  • 15.  L'espace de travail iSQL*Plus s'affiche dans le navigateur Web. 15
  • 16.  A partir de cet espace, vous pouvez : Entrer, exécuter et annuler des scripts Charger et enregistrer des scripts Visualiser, enregistrer et imprimer une sortie Accéder aux écrans de préférences Obtenir de l'aide et vous déconnecter 16
  • 17.  La commande DESCRIBE est utilisé pour afficher la structure d’un objet de type base de donnée  Cette commande appartient à SQl *plus 17
  • 18.  La liste select  La clause from  La condition where qui est facultative 18
  • 19.  On utilise la clause order by pour trier les données  Les données sont triées par ordre croissant par defaut 19
  • 20.  Une jointure sert à extraire des données de plusieurs tables. SELECT table1.column, table2.column FROM table1, table2 WHERE table1.column1 = table2.column2; 20
  • 21.  Select e.ename, d.dname From EMP e, DEPT d Where e.deptno=d.deptno 21
  • 22. 22  INSERT INTO table [(column1,[column2…])] VALUES (value1[,value2….]);  update table set column= value [where conditions];  delete from table [where conditions]; Ordre Description Insert Ajouter une nouvelle ligne dans la table update Modifie des lignes dans la table Delete Supprimer des lignes d’une table
  • 23.  Create TABLE nom_table ( colonne1 type1, colonne2 type2 …) ;  ALTER TABLE nom_table ADD colonne1 Type;  DROP TABLE nom_table; 23 Instruction description CREATE définir des nouveaux Objets d’une base de donnée ALTER modifier des objets existants dans la base de donnée DROP supprime les objets de la base de donnée
  • 24.  Unité logique de traitement formée d’une suite d’actions limitée par une opération de validation ou d’annulation ◦ Début:  Exécution une instruction SQL (exécutable)  Fin de la transaction précédente ◦ Fin :  Validation (COMMIT) ou Annulation (ROLLBACK sans clause SAVEPOINT)  Ordre LDD  Fin de session  Panne 24
  • 25.  COMMIT: ◦ met fin à une transaction en validant tous les changements de données et place la base dans un nouvel état cohérent  ROLLBACK: ◦ met fin à une transaction en annulant tous les changements de données dans la transaction 25
  • 26.  ROLLBACK TO: ◦ annule les instructions jusqu'au point de sauvegarde  SAVEPOINT: ◦ place un marqueur défini par un identifiant permettant une annulation partielle de la transaction 26
  • 27.  Est un mécanisme qui empêche plusieurs utilisateurs de tenter de mettre à jour les mêmes données simultanément 27
  • 28.  Instructions de contrôle de session :  Deux instructions :ALTER SESSION et SET ROLE  Gèrent de manière dynamique les propriétés d'une session utilisateur  Ne valident pas implicitement la transaction en cours  Non pris en charge par PLSQL  Instruction de contrôle système :  Une seule Instruction : ALTER SYSTEM  gère de manière dynamique les propriétés d'une instance Oracle  Ne valide pas implicitement la transaction en cours  Non pris en charge par PLSQL 28
  • 29.  Instructions SQL intégrées : Ces instructions intégrent: • instructions LDD • instructions LMD • instructions de contrôle des transactions dans un programme utilisant un langage procédural Le code SQL intégré : • pris en charge par les pré compilateurs Oracle • Documenté dans les manuels : Pro*COBOL Programmer's Guide Pro*C/C++ Programmer's Guide SQL* Module for Ada Programmer's Guide 29
  • 30.  un langage structuré à base de blocs  ajoute des techniques de programmation structurée au langage SQL  Constitué de:  DECLARE : permet de définir les constantes et les variables (partie facultative )  BEGIN : début du code du bloc. Le code est constitué de commandes SQL et PL/SQL(partie obligatoire)  EXCEPTION : permet de définir des exceptions locales. En général, les exceptions sont générées suite à une condition d'erreur(partie facultative )  END : fin du bloc (partie obligatoire) 30
  • 31.  Peut être utilisé dans les structures: Blocs anonymes  Fonctions Procédures Packages Déclencheurs (triggers) Types d'objet 31
  • 32.  Possibilité d’appeler les procédures stockées Java à partir de n'importe quel bloc, sous- programme ou package PL/SQL  Possibilité d'appel des fonctions et procédures stockées PL/SQL par JDBC 32
  • 33.  OCI (Oracle Call Interface ): ◊API qui permet aux applications écrites en langage C d'interagir avec un ou plusieurs serveurs de base de données Oracle  JDBC (Java Database Connectivity): ◊API standard permettant d'accéder aux bases de données relationnelles à partir de programmes écrits en langage Java 33
  • 34.  ODBC (Open Database Connectivity) : ◊offre une interface standard permettant à une application d'accéder à de nombreuses sources de données différentes  ODP.NET (Oracle Data Provider for .NET) : ◊permet un accès rapide et fiable aux fonctionnalités de base de données et aux données à partir de n'importe quelle application .NET 34
  • 35. 35
  • 36.  Le répertoire où est installé Oracle est indiqué par la variable d'environnement :  %ORACLE_HOME% pour le système Microsoft Windows. Sa valeur est définie dans le registre.  $ORACLE_HOME pour les systèmes UNIX. Sa valeur est définie dans le fichier .profile. 36
  • 37.  Le démarrage de l'instance et l'ouverture de la base de données se fait grâce à la commande STARTUP. Les étapes: $ sqlplus /nolog SQL> connect sys/password as sysdba SQL> startup  C'est l'instance <SID> par défaut qui sera démarrée. Le SID est défini dans la variable d'environnement $ORACLE_SID. 37
  • 38.  Pour un Startup/Shutdown via Enterprise Manager, vous serez appelés à entrer les informations suivantes : * Informations d'identification de l'hôte (Host Credentials): c'est à dire un compte du groupe DBA (pour UNIX) ou ORA_DBA (pour Microsoft Windows). Généralement, c'est le compte avec lequel vous avez fait l'installation d'Oracle Database. * Informations d'identification pour la connexion à la base (Database Credentials): c'est le compte Oracle ayant le privilège SYSDBA. Généralement c'est le compte SYS 38
  • 39. ♦ Le processus DBConsole étant démarré, pour accéder à l'interface de gestion, entrez l'url suivante dans votre navigateur Web : http://hostname:1158/em ♦ Si la base de données est arrêtée, une page est affichée sur votre navigateur pour :  Démarrer l'instance Oracle.  Démarrer le processus d'écoute (listener)  ou pour lancer des opérations de récupération. ♦ Si au contraire, la base de données est déjà démarrée, une page Login est affichée vous demandant votre "nom utilisateur" et "mot de passe" autorisé à accéder à Database Control.. Connectez-vous en tant que SYSDBA ou SYSOPER pour vous doter de privilèges d'administration spécials. 39
  • 40. Définition : Le processus d’écoute Oracle listener est le principal composant Oracle coté serveur qui permet d'établir la connexion entre les ordinateurs clients et une base de données Oracle. Le listener peut être considéré comme une grande oreille qui écoute les demandes de connexion aux services Oracle. 40
  • 41. La méthode de ligne de commande pour le démarrage, l'arrêt et l'affichage du statut du processus d'écoute est la suivante :  lsnrctl START [listener_name]  lsnrctl STOP [listener_name]  lsnrctl STATUS [listener_name] où listener_name est le nom du processus d'écoute défini dans le fichier listener.ora. 41
  • 42. démarrer oracle Database 10g il existe 3 type de démarrage:  ouverture mount  ouverture nomount  ouverture open 42
  • 43. Le démarrage d'une instance inclut les opérations suivante:  Lecture du fichier d'initialisation à partir du répertoire $ORACLE_HOME/dbs, dans l'ordre suivant : • D'abord spfileSID.ora • S'il n'est pas trouvé, alors spfile.ora • S'il n'est pas trouvé, alors initSID.ora par défaut.  Allocation de la mémoire SGA  Démarrage des processus en arrière-plan  Ouverture du fichier alertSID.log et des fichiers trace  STARTUP NOMOUNT[nom_BD] 43
  • 44. L’instance ouvre le fichier de contrôle.  Les chemins des fichiers de données et journaux sont lus, mais pas ouverts  État MOUNT : seuls SYSDBA et SYSPOER peuvent interroger la BD  La vue V$DATABASE est interrogeable, mais pas les vues statiques, puisque la base n’est pas ouverte  Exemple de tâches : restauration, activation du mode ARCHIVELOG, déplacement des fichiers de données et journaux  STARTUP MOUNT [nom_BD] 44
  • 45.  Ouverture des fichiers de données et journaux.  État OPEN : tous les utilisateurs peuvent accéder à la BD.  Toutes les vues du DD sont accessibles.  STARTUP OPEN [nom_BD] 45
  • 46. Arrêt normal  Oracle ne permet plus l’ouverture des nouvelles sessions  Oracle attend que le dernier utilisateur soit déconnecté pour arrêter l’instance  Il s’agit d’un arrêt propre (checkpoint avant fermeture)  SHUTDOWN NORMAL Arrêt Transactionnel  Oracle ne permet plus le lancement de nouvelles transactions  Oracle attend que la validation/annulation des transactions courantes  Il s’agit d’un arrêt propre (checkpoint avant fermeture)  SHUTDOWN TRANSACTIONAL 46
  • 47. Arrêt immédiat  Oracle annule toutes les transactions courantes et ferme la BD  Il s’agit d’un arrêt propre (checkpoint avant fermeture)  SHUTDOWN IMMEDIATE Arrêt d’abandon  Oracle ferme la BD sans faire de checkpoint. C’est l’arrêt le plus brutal.  Au prochain démarrage, une récupération p g , p des données, par le SMON, est effectuée  SHUTDOWN ABORT 47
  • 48. 48

Notes de l'éditeur

  1. Messieurs le jury, aimable assistances Bonjour, je suis là aujourd’hui pour vous présenter mon projet de fin d’étude, qui s’intitule …. Encadré par ….
  2. Le plan de la présentation est le suivant : Après vous introduire le sujet, on va vous présenter le contexte général du projet, ensuite on se contenterai de vous présenter la conception du Datamart, puis on va enchainer avec la mise en œuvre des interfaces et on finira par la conclusion.