FRIENDS OF AFRICAN VILLAGE LIBRARIESAMIS DES BIBLIOTHÉQUES DE VILLAGE AFRICAINS          FAVL – BURKINA FASO              ...
Rapport Annuel 2011                                                             Mot de la Coordination NationaleIl y’a déj...
Rapport Annuel 2011IntroductionLe présent rapport dresse un aperçu des activités effectuées au Burkina Faso par Friends of...
Rapport Annuel 2011I. Présentation de FAVL       A. Historique     Tout commence en 2001, quand Michael Kevane et Leslie G...
Rapport Annuel 2011       E. Les Bibliothèques de Village au Burkina FasoAu Burkina Faso, Friends of African Village Libra...
Rapport Annuel 2011Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains          6
Rapport Annuel 2011G. Statistiques de fréquentation des bibliothèquesLes rapports fournis par la Coordination Régionale dé...
Rapport Annuel 2011H. Partenaires techniques et financiersLes partenaires de FAVL, sont tous ceux qui collaborent et mènen...
Rapport Annuel 2011créer des syllabes et la prononciation de mots difficiles ont été les techniques utilisées dès le début...
Rapport Annuel 2011jeunes filles, plus particulièrement une augmentation de la confiance et de l’estime de soi a étéobserv...
Rapport Annuel 2011Les participants ont discuté de l’action de FAVL, des bibliothèques et de leur impact dans leurcommunau...
Rapport Annuel 2011       C. Limpact de la distribution des lampes solaires    « J’encourage mes enfants à fréquenter la b...
Rapport Annuel 2011       G. Organisation de collecte de fonds       1. Race for Reading« Race for Reading » ou « Course p...
Rapport Annuel 2011bibliothécaire dans les politiques éducatifs des pays dits développés et de partager cette expériencesa...
Rapport Annuel 2011de démontrer que par la force de l’éducation et de lapprentissage, les jeunes filles peuvent accéder àd...
Rapport Annuel 2011sensibiliser sur la difficile situation des enfants et élèves en milieu rural dans leur quête du savoir...
Rapport Annuel 2011       – Organiser une conference de presse à Ouagadougou, dans le courant Juillet qui sera       marqu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport 2011 definitif

927 vues

Publié le

The French version of the annual activities report from the FAVL libraries and coordination of Burkina Faso.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
927
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport 2011 definitif

  1. 1. FRIENDS OF AFRICAN VILLAGE LIBRARIESAMIS DES BIBLIOTHÉQUES DE VILLAGE AFRICAINS FAVL – BURKINA FASO RAPPORT D’ACTIVITÉS 2011
  2. 2. Rapport Annuel 2011 Mot de la Coordination NationaleIl y’a déjà plus dune dizaine dannées, des personnes désireuses d’apporter leur contributionau développement de l’Afrique, ont initié Friends of African Village Libraries (FAVL) pourpromouvoir l’éducation en milieu rurales par un outil clé quest la bibliothèque de village. Avecla volonté des communautés rurales, la générosité des donateurs, et l’appui des partenaires,FAVL, après le village de Béréba en 2001, a soutenu plusieurs autres communautés à établirchacune sa bibliothèque ; ce «vieillard à la barbe blanche» ô combien nécessaire àl’éducation ! Cela démontre à quel point une petite action humanitaire peut avoir un importantretentissement qui se matérialise aujourd’hui par la création de onze (11) bibliothèques devillage et des projets de bibliothèques en cours.Lannée 2011 a été riche en réalisation pour FAVL au Burkina Faso. De multiples actionsentreprises ont permis à lorganisation de faire la promotion de la lecture et partant del’éducation au Burkina Faso. Ceci fait de FAVL lun des acteurs majeurs de la promotion de lalecture et de l’éducation au Burkina Faso. Les activités au cours de lannée écoulée se sontfortement inscrites dans cette dynamique, en témoigne les initiatives innovantes conduitespar léquipe locale composée de coordonateurs, danimateurs, de bibliothécaires et devolontaires. Cette réussite a été rendu possible non seulement grâce à lefficacité de l’équipede coordonateurs et de bibliothécaires mais aussi grâce à VOUS, généreux donateurs etpartenaires techniques qui sans cesse nous encouragez dans notre lutte pour lEducation desenfants du Burkina Faso par la mise à disposition des bibliothèques dans les villages les plusreculés du pays.A la lecture de ce rapport, nous vous invitons à garder à lesprit que Friends of Africanvillage Libraries na pas de fonds propres et fonctionne grâce à la générosité de sespartenaires. Et, toute action de votre part serait un soutien inestimable au bénéfice socio-éducatif que les bibliothèques procurent aux enfants des villages en particulier, mais auxcommunautés rurales toutes entières! Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 2
  3. 3. Rapport Annuel 2011IntroductionLe présent rapport dresse un aperçu des activités effectuées au Burkina Faso par Friends of AfricanVillage Libraires (FAVL) dans le courant de lannée 2011. Il témoigne du dynamisme de son équipeBurkinabè composée de coordonateurs, animateurs, bibliothécaires et volontaires qui œuvrent auquotidien à la bonne marche des 11 bibliothèques de village soutenues FAVL.Diverses activités ont permis de susciter et de constater le goût de la lecture chez certains enfants, etl’ouverture d’esprit sur leur monde extérieur, l’amélioration du niveau de lecture chez d’autres. Lescommentaires de lecteurs (élèves, fonctionnaires, professeurs, etc.) que nous avons reçuscorroborent ces faits. Bien que les ressources financières des FAVL soient assez limitées, limpactdes bibliothèques de village est notable ou elles sont établies. Le changement qui s’opère dans la viedes communautés bénéficiaires, le bien-être que procure aux enfants la joie de parcourir un livre, lapossibilité pour les élèves de villages de développer leur potentiel par la culture de la lecture et delapprentissage de choses nouvelles, demeurent des éléments plus que motivants pour l’équipe deFAVL. En somme, la force de FAVL réside en la raison sociale et humaine qu’elle donne à sontravail, celle de promouvoir l’éducation dans les villages par la lecture. Certes, les bibliothèques devillages sont seulement accessibles quà 11 villages sur les 8000 que compte le Burkina Faso, maisles statistiques de fréquentations illustres assez clairement le besoin ressenti et la nécessité depourvoir a ce besoin par létablissement de bibliothèques de villagesTout en nous rappelant brièvement les grandes lignes de la raison sociale de FAVL, ce rapport nousdonne une synthèse des activités importantes menées au cours de lannée écoulée. Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 3
  4. 4. Rapport Annuel 2011I. Présentation de FAVL A. Historique Tout commence en 2001, quand Michael Kevane et Leslie Gray, économiste et géographe,chercheurs, viennent vivre, pendant plusieurs mois dans le cadre de leurs activités académiques àBéréba, un village à louest du Burkina. Ils s’aperçoivent très vite des difficultés des élèves pouraccéder aux livres: manuels, romans, et autres outils dapprentissage. En personnes averties del’éducation, ils mesurent le frein que cet état des faits constitue au développement intellectuel etsocioculturel des enfants du village et la communauté entière. Cest ainsi que les deux professeursinitient avec les villageois le premier projet de bibliothèque à Béréba. Cette première bibliothèquede village connaît très vite un franc succès, au regard de l’intérêt que le public cible ly accorde.Devant la demande croissante introduite part les villages environnant, les deux donateurs soutenuspar quelques amis et collègues, décident de la création de Friends of African Village Libraries(FAVL) afin de promouvoir l’accès à la lecture au sein des communautés rurales Africaines.Aujourdhui FAVL œuvre aussi au Ghana, en Ouganda et en Tanzanie. Au Burkina, elle comptedeux bureaux de coordination dans les villes de Houndé et Ouagadougou. B. Philosophie La philosophie de FAVL est de promouvoir un développement social équitable en donnant auxenfants et élèves des zones rurales, lopportunité de sinstruire à travers les bibliothèques. C. Objectifs globauxLes objectifs de FAVL sont :– Faire valoir la nécessité de bibliothèques en zones rurales;– Développer le goût de la lecture, chez les touts petits afin d’atteindre un excellent taux de culture de la lecture;– Démontrer l’impact positif de l’accès aux livres sur les performances scolaires des élèves en milieu rural.Le mode opératoire de FAVL au Burkina Faso sinscrit dans la logique de la décentralisation initiéepar le gouvernement en 2006, en encourageant la participation des communautés bénéficiaires dansl’élaboration des projets de bibliothèques. FAVL encourage aussi les communautés à sassurer dubon fonctionnement de leur bibliothèques par l’intermédiaire dun comité de gestion bénévole quioffice comme conseil d’administration de la bibliothèque de village. D. Constitution du Comité de Gestion VillageoisLe comité de gestion est composé comme suit: 1. Président 2. Vice président 3. Trésorière 4. Secrétaire Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 4
  5. 5. Rapport Annuel 2011 E. Les Bibliothèques de Village au Burkina FasoAu Burkina Faso, Friends of African Village Libraries œuvre depuis 2001, cependant elle exerceofficiellement, sous larrêté n°2007-13/ MATD/SG /DGLPAP/DOASOC du 15 Février 2007.Depuis lors, ce sont 11 bibliothèques repartis dans le Sud-ouest, le Nord du pays, qui ont été créées.Le tableau ci-dessous nous donne un aperçu des bibliothèques créées dans les communautés ruralesBurkinabè : Etablies par FAVL Affiliées Villages Ouverture Villages Ouverture Béréba 2001 Niankorodougou 2008 Koumbia 2003 Bougounam 2010 Karaba 2003 Sara 2005 Dohoun 2005 Boni 2009 Dimikuy 2009 Pobé-Mengao 2010 Béléhédé 2011F. Carte dIdentité des Bibliothèques de villages (chiffres issus des statistiques 2010) Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 5
  6. 6. Rapport Annuel 2011Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 6
  7. 7. Rapport Annuel 2011G. Statistiques de fréquentation des bibliothèquesLes rapports fournis par la Coordination Régionale démontre que les activités de sensibilisationdans les écoles primaires, secondaires et les centres d’alphabétisation réalisées par les gérants surlutilisation des bibliothèques de village ont eu un un impact favorable. Les statistiques en 2011montre accroissement de la fréquentation et des abonnements dans les bibliothèques de villages.Aussi, un programme de recherche sur la lecture avec les lampes solaires dans les villages abritantdes bibliothèques a-t-il également été un facteur daccroissement du taux dutilisation desbibliothèques. En fin Décembre 2011, 1405 abonnements contre un total de 1385 en 2010 ont étéenregistrsé. Le tableau des statistiques ci dessous donne un aperçu de lutilisation des bibliothèques : Statistiques Général de lutilisation des bibliothèques au cours de lannée 2011 Bibliothèques Abonnements Sortie des Livres Fréquentation Béléhédé 103 1 772 4 096 Béréba 181 2 524 13 461 Boni 95 1 176 8 798 Bougounam 279 2 156 10 062 Dimikuy 24 440 4 646 Dohoun 121 1 390 7 157 Karaba 197 3 624 5 896 Koumbia 95 732 5 536 Pobé-Mengao 125 1 496 13 744 Sara 174 1 699 4 954 Totale 1 394 17 009 78 303 Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 7
  8. 8. Rapport Annuel 2011H. Partenaires techniques et financiersLes partenaires de FAVL, sont tous ceux qui collaborent et mènent avec elle des actions pour lapromotion de la lecture et de l’alphabétisation. Ils sont aussi bien actifs au plan nationalqu’international. Ce sont entres autres:Les communautés villageoises burkinabés qui participent étroitement à l’élaboration et àl’exécution des projets de bibliothèques et à la gestion de ces bibliothèques;Les donateurs qui sont des personnes physiques ou morales, qui soutiennent financièrement oumatériellement FAVL;Le Corps de la Paix Américain, dont des volontaires collaborent avec FAVL dans la création et lapromotion des bibliothèques de villagesLUniversité de Santa Clara, en Californie, avec qui FAVL organise depuis 2009 un programmed’étude Reading West Africa(RWA), qui permet la réalisation de livres au profit des bibliothèquesde village.Le Centre National de Lecture et d’Animations Culturelles (CENALAC), qui est l’un despartenaires privilégiés en matières de formation du personnel.II. Camps de LectureLes Camps de Lecture se positionnent comme lactivité annuelle la plus importante menés dans lesbibliothèques de village. Au Burkina Faso, le nombre pléthorique denfants dans les classes est unréel problème et ne favorise pas un suivi adéquat de ces élèves par leurs enseignants. Les Camps deLecture constituent une réponse certaine au problème de lecture chez les enfants. C’est un cadrepour développer l’esprit de créativité et d’imagination chez ces derniers. Les Camps de Lectureciblent les élèves du Cours Moyen (CM1 et CM2) à faible niveau de lecture. Ces camps s’avère êtreau fil des ans, un environnement complémentaire très appréciable pour l’atteinte de l’objectifprincipal qui est de préparer les élèves aux examens du CEPE, en leur donnant loccasiondapprendre en se divertissant dans les bibliothèques de village A. Synthèse des camps de lectureDurant les mois de Juin, Juillet, Août et Septembre. FAVL a organisé onze Camps de Lecture dansles 11 communautés villageoises ou sont implantées les bibliothèques. Les différents camps ont étécoordonnés par des animateurs, des bibliothécaires et leurs assistants avec lappui denseignants duprimaire et de volontaires du Corps de la Paix Americain au Burkina Faso. Ces équipes ont travalléavec un total de 275 élèves de CM1 et CM2 à faible niveau de lecture.Chaque camp qui s’étendait à 7 jours de 07h30 du matin à 15 heures l’après-midi a compté 25élèves pour 5 encadreurs. Ces derniers ont rapidement fait remarquer que non seulement les enfantsont des difficultés à lire des textes de leur niveau, mais ne peuvent pour la plupart, réciter lalphabetfrançais. Un travail sur les fondamentaux de la lecture a donc été fait. L’utilisation de lettres pour Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 8
  9. 9. Rapport Annuel 2011créer des syllabes et la prononciation de mots difficiles ont été les techniques utilisées dès le débutde chaque camp pour corrigé les problèmes de lecture des enfants. Par la suite, des activités delecture, telles que la lecture suivie et guidées de même que des activités de discussions en petitsgroupes ont été introduites.Cette année les Camps de Lecture ont abordé divers thèmes tels que la santé, l’hygiène,l’environnement et le civisme. Les thèmes dans des livres traitaient entre autres de la toléranceenvers les personnes vivant avec le VIH/SIDA, la préservation de la nature et des animaux. Unprogramme de fabrication de crème corporelle contre les piqûres de moustiques a été inscrit aumenu des activités. Chaque enfant a appris à un rythme correspondant à son niveau d’assimilation.Les animateurs ont usé de différentes techniques pour travailler avec les enfants. Ces techniquescomprenaient principalement la lecture suivie et guidée, les discussions en petits groupes, la lectureà voix haute et la lecture individuelle.Un Arbre Pour Lolli écrit par Fatou Keïta a été un des livres qui ont le plus intéressé les enfants.C’est lhistoire de Lolli, un élève décole primaire qui se voit rejeté par ses amis qui apprennent saséropositivité. Après une présentation effectuée par deux médecins dans la classe de l’enfant, sesamis réalisent qu’ils ont mal agit et que Lolli nest pas un danger pour eux. Lorsque Lolli décède,les élèves plantent un arbre en sa mémoire. La Voleuse de Sourire du même auteur et aussi Bouba etZaza Cultivent la Paix ont aussi été des livres utilisés lors des camps. Les animateurs ont parailleurs invité les participants à s’exprimer au cours de discussions libres, à échanger leursréflexions et idées avec leurs camarades.Des séances dinformation et de sensibilisation ont été menées suivants divers méthodes; en activitéde groupe, ou individuellement. Comment laver ses aliments et fruits et pourquoi, avant de lesconsommer ; comment entretenir son livre et comment bien se comporter dans la bibliothèque ontété quelques des activités pratiques réalisée avec les enfants. B. L’impact des camps« Paul, un garçon de CM1, timide et calme dans le village de Sara avait honte en début du campde lecture, car il ne pouvait même pas lire lalphabet. Durant la semaine, il a travaillé avec un petitgroupe délèves ayant des niveaux de lecture inférieurs à la moyenne. Ils ont utilisé des cartes-éclair pour former des syllabes, ensuite ils ont travaillé sur la formation de petits mots, et enfin, lalecture de phrases. À la fin de la semaine, il était capable de lire un petit texte par lui-même et amême été parmi les premiers à se porter volontaires pour lire à haute voix pour la classe lors delévaluation finale. » Krystle Austin, Volontaire, PC à la fin du camp de lecture dans le village de SaraLes activités du camp ont non seulement permis d’améliorer les niveaux de lecture et decompréhension des élèves, mais les ont aussi sensibilisées sur un fléau majeur de notre société asavoir le VIH/SIDA. Au début, la plupart des élèves ont déclaré, avant de lire l’histoire de Lolli, quelon pouvaient contracter le VIH en étant uniquement en contact physique (manger et jouer avec unepersonne qui en est malade). Après avoir lu lhistoire de Lolli, ils ont réalisé que vivre avecquelquun qui a le VIH ne constitue pas un danger quand on respect de simple règles telles que nepas être en contact avec le sang de la personne infectée.Au delà du volet éducatif, les camps de lecture 2011 ont été un cadre adéquat au développementpsychologique chez beaucoup selon des remarques effectuées par les encadreurs. En effet, chezcertains élèves une tendance à affirmer sa personnalité s’est dessinée au fil des jours. Chez les Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 9
  10. 10. Rapport Annuel 2011jeunes filles, plus particulièrement une augmentation de la confiance et de l’estime de soi a étéobservée:«Jai beaucoup appris dans le camp de lecture. Je me crois capable de mieux faire à l’école et bienme préparer pour passer mon examen du CEPE à la fin de lannée". Loyiwan, DOYE eleve a DimikuyDans le même sens, les enfants qui avaient tendance à reprendre les éléments de réponse de leurscamarades ont essayé de trouver par eux mêmes des réponses aux questions posées.Les séances axées sur la rédaction personnelle (quotidien, fêtes ou cérémonie culturelles, etc.) ontoffert aux enfants un espace d’expression écrite. Pour les élèves du milieu rural, voir leursenseignants dans des activités ludiques, chanter et danser avec eux est décomplexant et motivant.Les camps 2011 ont été de véritable moments d’échanges d’expériences et de compétences pour lesencadreurs eux-mêmes. Si les animateurs et bénévoles ont apprécié le professionnalisme desenseignants, ces derniers ont appris de nouvelles techniques et jeux dalphabétisations, qu’ilscomptent mettre au profit de leurs élèves.Un des objectifs des camps étant de faire comprendre aux enfants que par la lecture ils peuventapprendre de nouvelles choses, les encadreurs se sont dits satisfaits car cet objectif a été atteint chezla majorité des enfants. En effet, les animateurs et les bénévoles se sont dits satisfaits des progrès etde l’évolution considérable du niveau de lecture dont certains élèves ont fait preuves. Certainsélèves qui n’arrivaient pas à lire l’alphabet français ont pu à la fin des camps écrire leurs noms,rédiger et lire des textes courts.Quand a limpact sur la pratique de la lecture, les enfants semblaient en avoir bien comprisl’importance, au regard de la richesse et la pertinence de leur mise en scène théâtrale sur le thèmede l’importance de fréquenter une bibliothèque.III. Activités marquantes de l’année 2011Au cours de l’année 2011 l’équipe de FAVL au Burkina Faso a entrepris diverses activités pourl’accès et la promotion de la lecture en milieu rural. L’innovation majeur cette année a étélimplication effective des premiers responsables des communes rurales dans la gestion desbibliothèques de villages. A cela sajoute la distributions gratuite de lampes solaires à plus de 287enfants, des activités de collecte de fonds et de présentation de laction de FAVL au Burkina Faso. A. Atelier de formations des mairesDans le souci de sinscrire davantage dans le processus de décentralisation entrepris par leGouvernement du Burkina Faso, FAVL a envisagé de transmettre la responsabilité financière et lasupervision périodique de la gestion des bibliothèques villageoises aux communes rurales dont ellesrelèvent. Un atelier de formations des maires sest tenue à cet effet, le 25 juin 2011 à Houndé, àl’attention des maires des communes rurales concernées. Cet atelier d’échanges a constitué unepremière étape d’information et de discussion sur les mécanismes à mettre en œuvre pour assurerun transfert progressif de la gestion des bibliothèques aux communes. Un représentant de chaquecommune a participé à cette rencontre. Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 10
  11. 11. Rapport Annuel 2011Les participants ont discuté de l’action de FAVL, des bibliothèques et de leur impact dans leurcommunauté. Ils ont ébauché des stratégies pour assurer le transfert. Les participants se sont parailleurs engagés pour les prochains budgets communaux et dans la mesure du possible à :– Prendre en compte une partie des salaires des bibliothécaires– Assurer une partie des frais dentretien des bibliothèques de villages– Offrir aux profits des écoliers des localités respectives des abonnements, afin d’accroître lenombre d’abonnement et d encourager lutilisation des bibliothèques.L’équipe de FAVL sest engagé quant à elle, à poursuivre sa missions dappuis conseil par :– Laccompagnement au besoin, des élus locaux dans l’élaboration et la présentation des projets definancements– Linformation par intermédiaire des bibliothécaires des activités de la bibliothèques par lacommunication des rapports mensuels– La fourniture et le renouvellement périodique des livres des bibliothèques.– La prise en charge des besoin de formation des bibliothécaires et assistants bibliothécaires en vuedassurer l’efficacité des services offerts par les bibliothèquesL’équipe de FAVL en collaboration avec les élus locaux suivra, de façon périodique la mise enoeuvre des engagements des différentes parties, par des rencontres, des échanges de courriers et parla participation des animateurs des bibliothèques de villages aux reunions des conseils municipauxdes différentes communes rurales concernées. B. Distribution de lampes solaires et de livresDes lampes à énergie solaire ont été distribuées à près de 287 enfants dans le cadre dun projet derecherche. Au cours du mois de juin 2011. Cette activité a été menée dans le cadre d’une recherchedirigée par le Pr Michael Kevane, directeur de FAVL pour sonder les habitudes de lectures desélèves avec un accès facile ou non à l’éclairage. Plus de 500 élèves choisis au hasard dans desclasses du Cours Moyen de écoles de 9 villages de Ouest du Burkina (Bankoni, Béréba, Dimikuy,Dohoun, Karaba, Lofikahoun, Sara, Sibalo et Tioro) ont été concerné par cette recherche. Certainsont ainsi bénéficié de lampes solaires, dautres de livres et de bons d’achats de livres. Ces 287élèves ont été divisés en 3 groupes:- des utilisateurs individuels;- des utilisateurs en groupes réduits;- puis des utilisateurs sans limitation de nombre.Pendant une période de 3 mois ces différents groupes ont utilisé selon des critères préétablis leurslampes solaires. Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 11
  12. 12. Rapport Annuel 2011 C. Limpact de la distribution des lampes solaires « J’encourage mes enfants à fréquenter la bibliothèque qui est d’ailleurs juste à quelques pasde ma concession. La vie est difficile donc il faut se battre. Je les encourage à bien lire pourdevenir des fonctionnaires demain. Tel est mon souhait. Et les lampes solaires qu’ils ontgratuitement reçues par tirage au sort les aident beaucoup la nuit. Je remercie les donateurs pource bienfait. » Konkobo Soumaila, Cultivateur à DimikuySelon les témoignages recueillis à échéance, les habitudes de lecture des bénéficiaires se sontmodifiées. Cependant, selon le groupe auxquelles appartiennent les bénéficiaires de lampes, cechangement s’est fait ressentir différemment. En effet, les utilisateurs individuels ont pour la plupartdéclaré être plus motivés à lire et à réviser leurs leçons les soirs, vu qu’ils disposaient de leur propreéclairage dont ils avaient la possibilité dutiliser à tout moment. Les témoignages des parentsconfirment leurs dires. Ensuite l’utilisation en groupe restreint et élargit donne également desrésultats différents. Le premier impact relevé est l’apport de ces lampes à l’amélioration desconditions de vie de la famille à laquelle lenfant bénéficiaire de lampe solaire est membre. En effet,la caractéristique solaire de ces lampes permet aux parents d’épargner largent utilisé autrefois pourlachat de piles et de kérosène. D. Ouverture de la bibliothèque de BéléhedéBéléhedé est un petit village située dans le sahel Burkinabè. Ce village a vu la création dunebibliothèque de village qui a ouvert ses portes en juin 2011. Ceci a été rendu possible grâce àCharles Casler alors quil était volontaire du Corps de la Paix Américain dans ce village. Celui-ci aélaboré et mené à terme le projet de bibliothèque avec lappui de la communauté de Béléhedé et del’équipe de FAVL. Les enfants de Béléhedé profitent pleinement de la bibliothèque qui compteenviron 500 livres. F. Les activités hebdomadaires des bibliothèquesLes gérants ont élaboré pour chaque mois un programme d’animation pour le compte de leurbibliothèque. Ces séances d’animation ont mobilisé aussi bien des enfants, des femmes que deshommes. Pour cette année 2011, la sensibilisation des femmes sur les thèmes de la santé de lareproduction c’est-à-dire la planification familiale, les grossesses non désirées, le genre ont étébrillamment entrepris et menées dans les bibliothèques de Dimikuy, Boni, Bereba, Boni, Dohoun.Des animations sur la plante de Moringa ont été également faites dans ces bibliothèques.Par ailleurs, il faut noter que les activités hebdomadaires les plus fréquentes ont été celles destinéesà la jeunesse. Chaque bibliothèque du réseau a tenu au moins 4 activités hebdomadaires destinéesau jeune public. Ceci aura permis de faire plus de 350 activités de contes, de lecture suivie, dediscussions sur œuvres littéraires, de dessins d’informations sanitaires, d’hygiène etd’environnement, etc., à l’attention de près de 5000 élèves des écoles primaires, et secondaires descommunautés. Toutes ces activités ont visé à sensibiliser sur divers domaines nécessaires audéveloppement personnel et de celui de la communauté. Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 12
  13. 13. Rapport Annuel 2011 G. Organisation de collecte de fonds 1. Race for Reading« Race for Reading » ou « Course pour la Lecture » est un concept sportif imaginé par le bureau deOuagadougou qui allient à la fois sport et action humanitaire. Il s’agit d’une course organisée dansle but de collecter des fonds qui vont soutenir les activités des bibliothèques. Les participants payentune contribution pour y participer. Quelques lots sont mis en jeu à l’attention des coureurs, mais lemessage principal est de créer une dynamique de solidarité envers nos communautés rurales. Ceconcept dont la première édition a eu lieu en mars 2011, a connu une forte participation deBurkinabè et de diaspora américaine à Ouagadougou. De nombreux sponsors locaux ont encouragésl’organisation de l’événement. 2. The Jungle PartyLe Jungle Party est une soirée dansante hebdomadaire organisée par des expatriés de Ouagadougou,dans le Parc Bangr Weogo à Ouagadougou. Ce dernier organise chaque deux ou trois mois, unetombola au profit d’une organisation humanitaire. En 2011, FAVL a bénéficié de cette tombola aucours de la soirée du 12 mars 2011. Environ 150 personnes ont participé à cette soirée. La sommede 120.000 FCFA a été collectée pour les activités des bibliothèques. H. Participation à différentes manifestations de rayonnement international. 1. La Conference Next librariy au DanemarkNext Library conférence est une conférence à l’origine destinée aux professionnels du livre et de labibliothèque des pays scandinaves. Cette rencontre sest petit à petit ouvert au monde entier et estdevenue une véritable conférence mondiale de bibliothécaires au tour des thèmes touchant al’innovation en matière de bibliothèque. L’édition 2011 s’est déroulée du 19 au 21 à Aarhus, auDanemark, avec pour Thème: « démocratie innovation et partenariat». Elle a enregistré 5participants des pays du sud dont 2 pays africains. FAVL y a prit par son Représentant Elisée Saré,qui a bénéficié à cet effet d’une bourse de Melinda & Bill Gates Foundation.Cette opportunité a permit au Représentant de faire des rencontres et d’échanger avec dautresprofessionnels des bibliothèques venus partager leurs expériences, présenter leur vision et leursprojets. Cette participation du Représentant lui a donner loccasion de s’imprégner des conditions etméthodes de travail des bibliothèques Danoises. La technologie occupe une place de choix dans lesbibliothèques Danoises, donnant une plus grande liberté au lecteur qui peut emprunter et retournerun livre ou un DVD par lui-même et à tout moment de la journée. Ceci permet aux bibliothécairesd’avoir plus de temps libres pour répondre aux sollicitations des lecteurs. Au cours de la deuxièmejournée, Elisée Saré et dautres conférenciers ont proposé un panel sur le sujet : « construire votrebibliothèque communautaire ».Ce voyage de formation et d’échanges d’expériences aura aussi permis à notre Représentant demesurer la valeur des services que peut fournir une bibliothèque et l’importance rôle du Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 13
  14. 14. Rapport Annuel 2011bibliothécaire dans les politiques éducatifs des pays dits développés et de partager cette expériencesavec l’ensemble de l’équipe FAVL. 2. Participation aux festivités du cinquantenaire du corps de la paixDu 26 au 29 du Septembre, le Corps de la Paix Américain au Burkina, partenaire clé de FAVL atenu une foire au sein de la Maison du Peuple de Ouagadougou en l’honneur des 50 ans d’existencede l’organisation. Sur invitation de Madame Shannon Meehan, Directrice du Corps de la Paix auBurkina Faso, FAVL a bénéficié gracieusement d’un stand qui a reçu pendant les 4 jours la foireplus dun millier de visiteurs.Une présentation de l’activité Camps de Lecture a été par ailleurs effectuée par Krystle Austin,volontaire du Corps de la Paix, et Monique Nadembega, Coordonnatrice entrante de FAVL, dans lasalle de la Maison du Peuple. Ces moments de célébration nous ont permis non seulement depromouvoir nos activités, mais surtout de renforcer les liens entre nos deux organisations. A l’issuede ce cadre d’échanges, FAVL se félicite des impressions des visiteurs, dont la Première Dame duBurkina, Madame Chantal Compaoré.IV. Faits et activités du personnelLe dynamisme des bibliothécaires, des animateurs et de l’équipe de coordination a permit de fourniraux populations rurales le meilleur des services que peut offrir une bibliothèque de village et decontinuer de efficacement a la promotion de la lecture au Burkina Faso. A. Rencontre mensuellesLes rencontres mensuelles se tiennent le premier jeudi de chaque mois. Cadres de discutionsouvertes sur tous les problèmes des bibliothèques FAVL, entre le staff dirigeant et lesbibliothécaires, les rencontres mensuelles sont devenues le lieu par excellence ou toutes lespréoccupations des bibliothécaires sur le bon fonctionnement de leur bibliothèques, sont passées aupeigne fin, afin dy trouver des solutions adéquates.Ces rencontres sont non seulement un cadre d’échange expériences mais aussi de formation par lebiais de petit ateliers, afin notamment de résorber d’éventuelles difficultés de gestion et danimationdans les bibliothèques. FAVL met à contribution des professionnels comme des enseignants ou desagents de santé qui viennent volontairement partager leurs connaissances avec les bibliothécairessur des questions spécifiques ayant trait à leur domaine de compétence. B. Publication du livre femme professionnelleFAVL soucieux de la question genre a publié un livres pour enfant qui traite de la vie d’une femmeprofessionnelle. Ce premier livre qui a pour titre : Femme professionnelle, Je suis mécanicienne, estdestiné à encourager les jeunes filles à exercer la profession de mécanicienne, professionstéréotypée masculine. FAVL envisage de faire une série de livres sur la femme professionnelle afin Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 14
  15. 15. Rapport Annuel 2011de démontrer que par la force de l’éducation et de lapprentissage, les jeunes filles peuvent accéder àdes possibilités professionnelles au même titre que les hommes. C. Visite de travail du Directeur de FAVL et de la Directrice du programme RWADu 27 Octobre au 12 Novembre 2011, Michael Kevane et Susan Popko respectivement Directeurde FAVL Afrique de lOuest et Directrice de programme d’étude à lextérieur de l’Université deSanta Clara en Californie, ont effectué au Burkina une visite d’inspection et de prospection en vu dela tenue prochaine Reading West Africa. Il ont saisi loccasion pour faire une visite dans les villageset lensemble des bibliothèques, ainsi que les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. LeDirecteur Michael Kevane a aussi rencontré de nombreux partenaires de FAVL dont le Club Rotaryavec lequel un projet de construction de centre de media est en cours d’élaboration dans la ville deHoundé. D. Visite de l’équipe du Ghana au BurkinaUne équipe de bibliothécaires du Nord du Ghana a effectué un séjour de travail au Burkina au moisdoctobre 2011 Ceux-ci ont travaillé avec Michael Kevane, Directeur Afrique de lOuest de FAVL.Pendant cinq jours les bibliothécaires ont passé en revu les activités entreprises au cours de lannéeet ont réviser les comptes des bibliothèques soutenues par FAVL au Nord du Ghana. E. Renouvellement au sein de l’équipe de FAVL.FAVL a connu un réaménagement important au sein de son équipe cette année, marqué parlarrivée de nouveaux bibliothécaires à Koumbia et Niankorodougou. Il sagit notamment deAissatou Bonkian et Karidja Ouattara qui remplace respectivement Bibata Ouedraogo(Koumbia) et Moussa Ouattara(Niankorodougou) appelées à d’autres fonctions.Monique Nadembega a intégré l’équipe de FAVL en tant que Représente au bureau deOuagadougou, suite au départ d’Élisée Saré qui a travaillé avec FAVL à ce poste de 2008 à 2011.Krystle Austin, volontaire du Corps de la Paix a rejoint l’équipe de FAVL pour sa troisième annéede volontariat, le 1 er Septembre. Krystle remplace à cet effet Emilie Crofton et Charles Casler en finde séjour. Cette arrivée est intervenue par la signature dun protocole daccord entre le Bureau duCorps de la Paix à Ouagadougou et la Représentation Nationale de Friends of African VillageLibraries.V. Perspectives pour 2012 A. Perspectives de partenariatPour l’année en cours l’équipe de FAVL veut s’inscrire davantage dans une démarche de travailsynergique avec les partenaires, afin de lutter efficacement pour la promotion de la lecture et del’éducation en milieu rural. Il s’atèle donc à asseoir un réseau de partenariat local plus étoffé, à créerdes occasions d’échanges en vue de partager les compétences et expériences, mais surtout Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 15
  16. 16. Rapport Annuel 2011sensibiliser sur la difficile situation des enfants et élèves en milieu rural dans leur quête du savoir.Elle souhaite donc engagée un partenariat avec plus d’institutions et organismes travaillant dans lesdomaines liés à l’éducation des enfances, et la promotion de la lecture tels que : – Le ministère en charge de l’éducation de base, de l alphabétisation; – Le ministère de la promotion de la femme; – Le ministère de la culture; – Les directions pour la promotion des langues nationales; – La Commission Nationale pour la Francophonie – LUnicef, Aide a lEnfance Canada, le CRS, Helvetas... – Les élus locaux, les cadres et leaders des régions et départements; B. Les activités en perspective pour 2012Cette année 2011 s’inscrira non seulement dans le renforcement des activités ordinaires depromotion des bibliothèques de village, mais surtout le développement dinitiatives nouvelles. Lesdifférents challenges pour FAVL 2012 seront : – Rendre effective le processus de transfert de la gestion financière des bibliothèques aux communes rurales. – Continuer les séances de travail avec les clubs Rotary du Burkina et de Santa Clara en Californie pour la construction dun centre de media à Houndé qui permettra la production locale de livres destinés aux bibliothèques de village. – Tenir et assurer le suivi du calendrier des activités ordinaires des Bibliothèques (séances hebdomadaires de lecture, conte, dessins; camps de lectures) – Reconduire et développer les activités innovantes de collecte de fonds tels que : Race for Reading, avec l’introduction de nouveaux éléments qui permettront d’en faire un cadre de sensibilisations des acteurs, des professionnels et amis de l’éducation ; – Co-organiser le programme Reading West Africa (voyage d’études d’étudiants Californiens au Burkina Faso) en 2012 en partenariat avec l’université de Santa Clara. – Participer à Read- a-thon » (un ton de la lecture) en partenariat avec la bibliothèque d’International School of Ouagadougou (ISO) en Avril. Ce nouveau concept consistera à faire un jeu où les élèves de l’établissement s’inscrirons pour lire le maximum de livres avec pour objectif d’encaisser une pièce de 500 F au près d’un adulte. La finalité de ce concept est de créer un esprit de solidarité des élèves des villes envers leurs camarades de villages et de collecter des fonds pour lachat de livres africains au profit des élèves des villages. – Faire le lancement de deux clubs de lecture des bibliothèques de Karaba et Béréba au mois de mai impliquer les enfants les moins jeunes, sachant déjà lire, dans lapprentissage de la lecture et de l’éveil culturel des plus jeunes; – Organiser une journée de « Campagne Burkina Vert » à Boni, Koumbia, Dohoun, Dimikuy et Bougounam en partenariat avec le Corps de la Paix Américain; Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 16
  17. 17. Rapport Annuel 2011 – Organiser une conference de presse à Ouagadougou, dans le courant Juillet qui sera marquée d’une déclaration de FAVL sur l’importance de la bibliothèque dans le processus du développement de l’éducation.ConclusionAvec lun des niveaux dalphabétisation les plus bas dans le monde, dû au faible taux descolarisation en particulier dans les zones rurales, qui représentent pourtant la majorité de lapopulation total du pays, le Burkina Faso mène des actions pour renverser la tendance.L’importance des besoins ressentis par les enfants en milieu rural pour un achèvement adéquat deleur éducation scolaire et même social démontre de la nécessité de faire bénéficier, des outils telsque les bibliothèques de villages au sein des communautés rurales.L’un des enjeux de 2012 et des années à venir est de mieux se faire connaître en partageant à laplus grande partie de la société notre philosophie, tout en gardant et développant les partenariatsavec les organismes œuvrant pour la promotion de la lecture, surtout dans les villages. Mais lapromotion de l’action de FAVL n’est pas l’unique priorité majeure. L’obtention de ressourcesfinancières et matérielles nécessaires pour répondre efficacement aux besoins exprimés par lescommunautés rurales, reste la première volonté de FAVL. Friends of African Village Libraries / Amis des Bibliothèques de Village Africains 17

×