2. Domaine de Kerguéhennec

392 vues

Publié le

2. Domaine de Kerguéhennec

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
392
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2. Domaine de Kerguéhennec

  1. 1. 2e « ouverture » 8 et 9 juin domaine de kerguéhennEC (bignan, 56) Vernissage de l’opération «Jardins éphémères » La deuxième « Ouverture » de « Lieux Mouvants » s’est déroulée au domaine de Kerguéhennec, à l’occasion du vernissage de l’opération « Jardins Éphémères », nouveau volet de notre événement. Olivier Delavallade, responsable du Domaine présente l’opération aux invités avec Jean Schalit, président de « Dialogues avec la nature », en présence d’Isabel Pugnière-Saavedra, directrice de la Culture du CG 56 et de Denis-Marie Lahellec, représentant la DRAC Bretagne, (Ministère de la Culture et de la Communication). (Photo Les Jardiniers Nomades) Précédemment, le jury, qui devait sélectionner 15 projets de jardins (sur 54 présentés), s’était réuni sur le domaine le 17 et 18 mars, sous la présidence du grand botaniste Francis Hallé. Ensuite, le workshop animé par 2 enseignants de l’Ecole nationale du Paysage de Versailles - Marseille, Mathieu Gontier et François Vadepied, ainsi que par Olivier Samica, enseignant paysage à l’école de Saint Ilan (22), a eu lieu du 5 au 7 avril, d’abord sur le domaine, puis sur les sites attribués à chacune des équipes de jardiniers-créateurs. Pendant le workshop, Olivier Samica, à genoux ( !) au centre d’une discussion animée. (Photo Élise Hardy) lieuxmouvants.tumblr.com
  2. 2. LE PUBLIC AU COEUR DES JARDINS Cette première « Ouverture » s’est déroulée en présence d’un très nombreux public (1305 entrées comptabilisées sur 2 jours). Sous un soleil resplendissant les visiteurs ont profité des jardins éphémères comme des jardins partagés, installés déjà depuis quelques années au centre de cet ancien potager, et dont l’ensemble s’est parfaitement marié avec les nouveaux venus. Pendant ces 2 journées, le public, curieux et connaisseur, a pu découvrir 3 des 15 jardins, créés pour l’occasion dans l’enclos de l’ancien potager ; les 12 autres, étaient présentés au moyen d’une projection de photos réalisées en collaboration avec le studio GwinZegal de Guingamp. (Photo : Vincent Lhoutellier) Premier jardin : les clés du potager réalisé par l’équipe d’Arnaud Mermet-Gerlat Le plan général de la surface est dessiné par des allées divisant le jardin en parcelles de hautes graminées. Dans un angle, a été semée une prairie fleurie devenue labyrinthe au cours de l’été, parsemée de nichoirs à insectes et à oiseaux, où les enfants comme les adultes peuvent jouer et se prélasser sur des filets de catamaran tendus sur des cadres de bois. Le plan des « clés du potager » a été conçu pour intégrer les jardins partagés au centre de l’espace. (Photo Les Jardiniers Nomades) Derrière la prairie fleurie et ses filets de catamaran on voit apparaître le « toit » du « bassin jardiné ». (Photo Les Jardiniers Nomades) lieuxmouvants.tumblr.com
  3. 3. Deuxième jardin : le bassin jardiné réalisé par l’équipe d’Arnaud Mermet-Gelat Au centre du potager subsiste un grand bassin, vide, envahi de lierre et de marguerites. Une fois nettoyé, recouvert d’un filet amarré sur les cotés, équipé d’un escalier accessible, il se transforme en jardin-sous-le-sol. Le filet se recouvre de grimpantes, quelques grands aralias montrent leurs têtes : c’est la naissance du bassin jardiné. (Photo Les Jardins Nomades) Dans le bassin, cantonné de bastaings de chêne, les marguerites et le lierre font bon ménage avec les aralias géants. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com
  4. 4. troisième jardin : Cultiver l’horizon réalisé par l’équipe d’Ophélie Bouvet Ces piquets aux têtes peintes en blanc dessinent une horizontale improbable et font tanguer le terrain. Mais on s’aperçoit vite, avec stupéfaction, que ce sont eux qui ont raison : ce que le bon sens nous dit, l’oeil le contredit et les piquets s’alignent parfaitement avec l’horizon des bâtiments. Conduits par des fils de fer tendus entre les piquets, grimpent les haricots. Il a fallu un laser, une mire mais surtout des bons yeux pour aligner les piquets sur l’horizon des bâtiments. (Photos Guillaume Babin) lieuxmouvants.tumblr.com
  5. 5. les ateliers nature Dimanche 8 juin, pendant toute la journée du vernissage, des ateliers ont été offerts à un public passionné et connaisseur, dans le potager mais aussi dans le parc et dans les dépendances du château : « Les petits oiseaux » par Guillaume Gélinaud « Les rapaces, nos concurrents » par Guy Joncour « Les vivaces » par Florence Turpin « L’art des jardins en Bretagne » par Francis Robreau « Chasse et jardin » par Yvon Méhauté « Plantes, vraies et fausses indésirables » par Yves Brien « Les chauve-souris des arbres creux » par Guy Joncour Florence Turpin, enseignante en paysage au Lycée horticole de Saint Ilan, explique les vivaces in situ. (Photo Les Jardins Nomades) Guy Joncour, vétérinaire de campagne et grand connaisseur de tous les habitants de la nature. (Photo Olivier Samica) lieuxmouvants.tumblr.com

×