La feuille de Marcel Pagnol
                       Journal n° 30                                                          ...
Echos du conseil de maternelle.
Beaucoup de points ont été abordés lors de ce deuxième conseil d’école de maternelle aussi...
Echos du conseil d’école élémentaire.

Monsieur Charderon a commencé le conseil d’école du 28 mars dernier par un point su...
Alerte sur la Jacquière
Le 31 janvier dernier nous (2 parents du conseil local Marcel Pagnol) avons demandé à faire une vi...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

N°30 Avril08

662 vues

Publié le

Journal de l'école Marcel Pagnol

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
662
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

N°30 Avril08

  1. 1. La feuille de Marcel Pagnol Journal n° 30 Avril 2008 Ressortez les blouses grises pour la prochaine rentrée Le printemps est revenu. Du moins, il paraît. Certains prétendent qu'il n'y a plus de saison. Par contre, ce qui est sûr, c'est qu'il y a eu pas mal de nouveautés ces derniers temps. Des nouveautés qui concernent notamment l'école. Par quoi commencer ? Tout d'abord les élections municipales. Nous connaissons les résultats, depuis un bon moment déjà. Sur Meyzieu, l'ancienne municipalité a été reconduite. Nous avions souhaité apporter notre contribution, tout en prenant soin de rester à la place qui est la nôtre : nous avons envoyé un courrier à tous les candidats, pour qu'ils se positionnent vis à vis de l'école (rappelons que le fonctionnement des écoles primaires est à la charge de la commune). Vous pouvez trouver notre courrier sur notre site internet. Trois candidats sur les quatre nous ont répondu : la liste menée par le PC, celle menée par le Modem, et celle menée par le PS (voir article à l'intérieur). Aucune réponse de la liste menée par l'UMP. Nous trouvons dommage ce silence. A l'occasion du dernier conseil d'école, nous avons appris que la personne en charge des affaires scolaires n'était plus Mme Capiaux (qui était présente aux derniers conseils d'écoles de maternelle et d'élémentaire), mais Mme Pauget, qui a assisté à ce conseil d'école. Nous lui souhaitons toute l'énergie dont elle aura besoin pour s'occuper de ce secteur, et nous espérons que nous pourrons travailler ensemble de manière satisfaisante. Passons aux programmes scolaires. Le ministre de l'éducation nationale a souhaité faire une nouvelle réforme, une de plus (la dernière avait à peine 2 ans). Passons outre l'organisation de la consultation des enseignants. Vous avez pu suivre la cacophonie presque en direct sur notre site, qui a amené à des situations différentes entre la maternelle et l'élémentaire, et qui a mis les parents (mais aussi les enseignants et les enfants) en difficulté. Une telle gestion n'est pas digne des autorités responsables ! Par contre, ce qui est plus inquiétant, c'est le contenu de cette réforme : retour à l'école d'antan, où on demande à l'enfant, non pas de comprendre, mais d'exécuter. Retour à des méthodes dont les 50 dernières années de recherche pédagogique ont démontré les limites. Nous nous inquiétons du devenir de l'école. Surtout si nous rajoutons à ceci son asphyxie programmée : moins d'enseignants, moins de personnel encadrant, horaires diminués avec un programme plus important, etc….. C'est pourquoi une pétition a été lancée, à l'initiative des mouvements pédagogiques, des syndicats, et de la FCPE (1) Alors oui, ensuite, il est de bon ton de prétendre que les problèmes de l'école, de l'échec scolaire, seront résolus par des stages pour les plus faibles pendant les vacances. Non ! C'est au sein de l'école, sur le temps scolaire, que doivent être mises en place des solutions. Et ça passe par un meilleur encadrement (2), une réorganisation plus intelligente (les cycles ont été supprimés, les programmes sont de nouveau établis classe par classe : une aberration, surtout lorsqu'on attend de l'école qu'elle s'adapte mieux à chaque enfant). Nous comprenons la réaction des enseignants qui ont refusé de participer à la mise en place de ces stages (voir les échos des Conseils d'École). C'est le printemps, effectivement. Mais ce printemps-ci va-t-il nous amener un cycle nouveau pour l'école, plein de promesses ? Ou va-t-il plutôt nous ramener en arrière, dans un passé qui n'est plus ? A nous de rester vigilants. L'école est un enjeu décisif. Nous, parents, y avons aussi notre place. Et notre mot à dire. (1)pétition en ligne : http://www.programmesecoleprimairecopiearevoir.org/?petition=3 (2)http://www.fcpe.asso.fr/ewb_pages/a/actualite-fcpe-2123.php La feuille de Marcel Pagnol page 1
  2. 2. Echos du conseil de maternelle. Beaucoup de points ont été abordés lors de ce deuxième conseil d’école de maternelle aussi ai-je choisi trois points qui, il me semble, nous tiennent particulièrement à cœur à nous, parents. Tout d’abord nous avons soulevé encore une fois le problème des toilettes et normalement, cette fois, la demande provenant aussi bien des enseignants que des parents, à été entendue. En effet l’état des sanitaires, surtout du côté des tous petits, les rend quasiment inutilisables. La mairie à noté de nouveau de faire pratiquer les travaux en urgence. Isabelle Bertolino a fait un point sur les effectifs prévisionnels à la prochaine rentrée scolaire et nous a annoncé sa décision de ne plus accepter les enfants de moins de 3 ans dans l’école car les classes sont surchargées et le travail dans ces conditions est plus que difficile. Par ailleurs il faut savoir que l’inspection d’académie donne l’autorisation d’ouvrir une nouvelle classe à la condition que toutes les classes aient un effectif de 35 élèves ce qui ne résoudrait donc pas le problème du nombre important d’enfants dans les classes. Nous avons dit notre inquiétude devant ce choix par défaut : l'école n'a pas les moyens d'assurer sa mission. Le troisième point est à ne pas oublier dans vos agendas ! Il s’agit du spectacle de danse du mercredi 28 Mai, il marquera la clôture d’un long travail de trois années avec les pays d’Europe notamment la Slovaquie et la Tchéquie, 10 Slovaques et 3 Tchèques seront présent lors de cette période. Laurence Chevalier La politique et l'école Dans la dernière ligne droite de la campagne, nous avons adressé un courrier à chacun des candidats aux élections municipales (voir notre site internet) pour connaître leurs « objectifs en matière d'éducation pour les enfants de la Ville de Meyzieu, notamment en matière de rénovation des écoles et d'aménagement de leurs abords, d'activités péri et extra scolaire et de cantine, de développement des moyens pédagogiques. » Nous leur avons rappelé les « améliorations qui nous semblent prioritaires à mettre en oeuvre : Rendre plus confortables les cheminements d'accès aux école, plus particulièrement pour les piétons et vélos afin d'encourager les modes de déplacement doux, Programmer une rénovation des bâtiments scolaires qui permette l'accessibilité des enfants en situation de handicap à toutes les écoles, Assouplir les conditions d'accès à la cantine afin de prendre en compte les besoins des parents qu'ils travaillent ou non, améliorer les espaces de restauration, et aménager des espaces adaptés aux activités et besoin de temps calme d'après le temps de repas, Pendant les vacances scolaires, développer des activités diversifiées, dans des locaux adaptés aux effectifs (notamment pour les 4-6 ans accueillis à Bertonne), et favoriser l'accueil des adolescents (12-14 ans) en leur proposant des activités à la journée ou des séjours. » • Nous avons également attiré leur « attention sur l'état du Bâtiment Jacquière construit sur le mode « Pailleron » qui présente aujourd'hui tous les signes de vieillisement et d'inadaptation : aucune classe accessible aux personnes handicapées, délitement du flocage sur les poutres métalliques, fenêtres peu jointives et à simple vitrage, manque d'isolation phonique entre les classes et les couloirs, délabrement des peintures. Il est urgent d'engager une réflexion sur le devenir de ce bâtiment. » • Nous avons reçu une réponse de Madame PAGANO (PC), de Madame GARBRECHT (PS) et de Monsieur BERNARD (Modem) qui nous ont tous assuré de leur écoute, de leur volonté de placer l'éducation au centre de leur programme, qui ont rappelé leur attention aux difficultés des enfants en situation de handicap, et de la nécessité d'engager une réflexion sur le devenir du bâtiment Jacquière. • Nous regrettons que Monsieur FORISSIER n'aie pas pris soin de répondre à nos préoccupations. Nous ne manquerons pas de lui rappeler nos attentes. Nous avons prévu de solliciter le nouvel adjoint à l'éducation dans les jours à venir, et nous continuerons à évoquer aux conseils d'école ces objectifs. Odile MARTINET La feuille de Marcel Pagnol page 2
  3. 3. Echos du conseil d’école élémentaire. Monsieur Charderon a commencé le conseil d’école du 28 mars dernier par un point sur les effectifs. D’après ses estimations, il devrait y avoir 319 élèves l’an prochain, ce qui préserve l’école d’une fermeture de classe, le seuil de fermeture étant à 312 élèves. Le conseil d’école a accueilli madame Richard, Principale du Collège Olivier de Serres, venue présenter la section d’allemand première langue en 6è. Elle a précisé que la section européenne qui existait jusque là disparaît, comme dans tous les collèges de l’académie. Cependant, la possibilité du choix de l’allemand en première langue est maintenue au collège Olivier de Serres, qui est le seul de Meyzieu à le proposer. Mme Richard a exposé les nombreux avantages à choisir l’allemand, dont les méthodes d’enseignement ont été revues ces dernières années, rendant cette langue plus attractive. Le choix de l’allemand donne également aux élèves de nombreuses possibilités d’échanges, du collège jusqu’à l’enseignement supérieur. Au sujet de l’enseignement de l’allemand en élémentaire cette fois ci, le sondage effectué en début d’année auprès des élèves de CE1, CE2, CM1 de l’école a montré que 22 élèves seraient intéressés par cette langue. L’enseignement de l’allemand pourrait donc démarrer l’an prochain à partir CE2 et serait assuré par Monsieur Heckmann. A noter que le choix de l’Allemand doit être fait pour les 3 années de l’école élémentaire, mais ne conditionne pas le choix de la langue au collège. Monsieur Charderon nous a informés d’une mesure prise par l’inspection d’académie visant à mettre en place des stages de remise à niveau des élèves de CM1 et CM2 pendant les vacances scolaires, qui devraient être encadrés par des enseignants volontaires. Puis il nous a exposé la réponse faite par le conseil des maitres qui s’est opposé à cette mesure. En effet, le conseil des maitres considère que cette mesure n’est pas pertinente du point de vue pédagogique et révèle une ignorance des besoins des élèves en difficultés, qu’elle risque de stigmatiser plus que d’aider. Parallèlement, les réseaux d’aides (RASED), dont les intervenants ont suivi des formations spécifiques pour répondre ax problématiques des élèves en difficultés, ont des moyens de plus en plus limités….. L’an prochain, la rentrée sera le 2 septembre pour les enfants (voir calendrier sur notre site internet), les enfants auront 24 heures de cours par semaine. Cela constitue une réduction de l’horaire d’enseignement sur l’année. Les enseignants quant à eux travailleront toujours 27 heures, le temps dégagé sera affecté en partie à du soutien scolaire, dont les modalités d’organisation ne sont pas précisées à l’heure actuelle. Cette réduction du nombre d’heures d’enseignement semble paradoxale alors que les nouveaux programmes sont plus chargés que les programmes actuels. Et pour finir sur une note plus festive, une tombola aura lieu au printemps et la date de la fête de l’école Brèves. Absentéisme scolaire : la suspension des allocations familiales n’est pas la bonne réponse. La FCPE demande que la mesure de suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire soit supprimée. Service minimum : La FCPE demande au ministre de renoncer à un dispositif qui transfère la responsabilité de l’Education nationale sur les municipalités, qui n’est pas en mesure d’assurer l’égalité entre les enfants, et qui renonce au principe de gratuité alors que les enfants sont sous régime scolaire. Cette mesure complique davantage la vie des parents au lieu de la simplifier. La feuille de Marcel Pagnol page 3
  4. 4. Alerte sur la Jacquière Le 31 janvier dernier nous (2 parents du conseil local Marcel Pagnol) avons demandé à faire une visite du Bâtiment Jacquière suite à des plaintes sur certaines classes du bâtiment. Nous avons été accompagnés par Denis CHARDERON, directeur de l'école élémentaire. Suite à cette visite, nous avons dressé un état des lieux qui nous a servi pour l'envoi d'un courrier à Mme CAPIAUX (en date du 22 février), adjointe au maire en charge de l'Education. Extrait du courrier : « L'état de propreté du bâtiment est globalement très satisfaisant mais par contre nous avons noté quelques points noirs : l'état de vétusté des sanitaires (situés à proximité de la salle polyvalente) : la saleté des peintures, la tristesse des lieux, les WC en nombre insuffisants (deux WC non remplacés), les essuie- mains non conformes à la réglementation ne sont pas de nature à inciter les élèves à respecter ces lieux (même si ce n'est pas une raison suffisante) ni à aller dans cet endroit avec plaisir; vous n'êtes pas sans connaître le récent rapport national publié par l'ONS (observatoire national de la sécurité et de l'accessibilité des établissements d'enseignement) le 8 février dernier la non accessibilité des classes aux élèves en fauteuil alors que tous les bâtiments accueillant du public doivent s'y conformer dés 2010 le bâtiment de type Pailleron qui présente des risques importants en cas d'incendie et qui n'avait pas été construit pour durer aussi longtemps l'insuffisante isolation des classes par rapport à la température extérieure (il y fait chaud -trop chaud- aussi bien en hiver qu'en été) et par rapport aux couloirs le rythme d'achat de mobilier neuf trop lent (3 classes sur 7 dotées en 5 ans) » La réponse adressée par Mme CAPIAUX le 14 mars est la suivante : la municipalité partage avec nous le souhait de mettre à disposition des enfants et des enseignants des locaux en bon état mais le patrimoine scolaire de la Ville de Meyzieu est vieillissant et les besoins sont nombreux même si d'importants travaux de rénovation ont été faits sur Pagnol, il n'y a pas eu récemment de travaux importants sur la Jacquière (rénovation totale il y a 13 ans) un plan pluri-annuel de maintenance des bâtiments scolaires sera cependant établi afin d'avoir une vision à moyen terme des travaux qui seront réalisés sur l'ensemble des bâtiments. le bâtiment ne présente aucun risque au niveau incendie Notre position : Même si nous comprenons que la rénovation des bâtiments ne se fait pas rapidement, nous alertons depuis plusieurs années les services de la mairie sur l'urgence des travaux (d'entretien ou de rénovation de fonds) qu'il y aurait à faire sur l'école. L'absence de mise au norme pour l'accès des personnes handicapées, l'état de vétusté des sanitaires, l'insuffisante isolation des classes sont des problèmes à prendre en compte très rapidement. Le budget alloué aux écoles (fonctionnement et investissement) ne nous paraît pas suffisant et nous demandons à la nouvelle équipe (un nouvel adjoint à l'éducation a été nommé : il s'agit de Mme Pauget) de faire des propositions pour pallier ces problèmes. Pascale PAYAN POUR CONTACTER LA FCPE : A l’ école : FCPE Marcel Pagnol : boîte aux lettres des associations de parents d’élèves ou par mail : fcpe.pagnol@laposte.net Site Internet : http://fcpepagnol.apinc.fr Dans le Rhône : FCPE du Rhône : 16 rue Galilée - 69100 - Villeurbanne - tel : 04-37-91-65-30 Au niveau national : 108-110 avenue Ledru-Rollin—75544 PARIS CEDEX 11 - Tél : 01.43.57.16.16 Email : fcpe@fcpe.asso.fr Site internet : http://www.fcpe.asso.fr La feuille de Marcel Pagnol page 4

×