SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  23
CHAPITRE III
Structure D’une Base De
Données Relationnelle
I. NOTION DE TABLES :
Définition :
Les données, dans une base de données, sont
rangées dans des tables. Une table est un ensemble
de données relatives à un même sujet (entité) et
structurées sous forme de tableau.
Une table est composée de lignes et de colonnes.
Chaque colonne décrit une propriété relative à
l’entité représentée par la table. Chaque ligne
représente un enregistrement relatif à une donné
de la table. 2
Une table est encore appelée Relation vu
l’existence de relations entre les données dans une
table.
3
Référence Nom Licence
01 Gimp Gratuite
02 Audacity Gratuite
03 Sound Forge Payante
Colonnes
Lignes
II.NOTION DE COLONNE :
Définition :
Une colonne (champ ou attribut) correspond à une
propriété élémentaire de l’objet décrit par cette
table.
Une colonne est décrite par :
 Un nom : il est généralement soumis aux règles de
nommage des variables dans les langages de
programmation
 Un type de données : c’est le type de cet attribut. Il
peut être numérique, texte (chaîne de caractères),
date, booléen,… 4
 Une taille : elle indique la longueur maximale que
peut prendre la colonne.
 Un indicateur de présence obligatoire : indique si
cette colonne doit être toujours introduite ou peut
être vide. Dans le dernier cas on dit que la valeur
est nulle.
 Une valeur par défaut : permet d’attribuer une
valeur par défaut lorsque aucune valeur n’a été
mentionnée dans la colonne.
 Une règle indiquant les valeurs autorisées : dans
le cas les valeurs d’une colonne sont soumises à
des règles (inférieur à une valeur, supérieur à une
valeur, dans un domaine donné,…).
5
EXEMPLE : TABLE ARTICLE
6
Application:
Exercice n° 2 page 61
7
III.NOTION DE LIGNE :
Définition :
Une ligne (appelée aussi enregistrement ou n-uplet) est
une occurrence du sujet représentée par la table. On
dit aussi qu’elle correspond à un objet du monde réel.
Lorsque la table est crée, elle est initialement vide,
c'est-à-dire qu’elle ne contient aucune ligne.
8
Exemple :
Cette ligne correspond à une occurrence du sujet
logiciel.
9
04 AutoPlay Payante
IV.NOTION DE CLÉ PRIMAIRE :
Activité:
Dans les tables suivantes, identifier les attributs
permettant d’identifier l’entité d’une manière
unique.
Table : OUVRIER
10
NOM PRENOM CIN DATE_NAISSANCE PROFESSION
Table : FILM
Table : LIVRE
Table : VOITURE
11
TITRE REFERENCE ANNE_SORTIE
TITRE ISBN N_COPIES EDITION
MODELE CATEGORIE IMMATRICULATION COULEUR PUYISSANCE
DÉFINITION :
La clé primaire est le groupe d’attributs
minimum qui détermine un n-uplet d’une manière
unique dans la table. A la connaissance de la clé
primaire, on peut reconnaître toutes les autres
valeurs sans ambiguïté.
Exemple :
Le numéro CIN, matricule d’un véhicule,…
12
ATTENTION:
La clé se détermine par rapport à toutes les valeurs
possibles de l’attribut (ou les attributs) formant la
clé primaire, et surtout pas par rapport aux valeurs
déjà saisies.
Remarque:
"Toute table doit obligatoirement avoir une clé primaire "
Application :
exercice n° 4 page 62
13
V. LIENS ENTRE TABLES :
Une base de données est un ensemble de table.
Soit une base de données contenant les tables
ELEVE et CLASSE.
La phrase suivante : "Un élève poursuit son cours
dans une seule classe" correspond à un lien
(relation ou association) entre ces deux entités.
14
DÉFINITION :
C’est un lien entre deux entités A et B. On le
représente en ajoutant dans la table B une nouvelle
colonne correspondant à la clé primaire de la table A
cette nouvelle colonne est dite clé étrangère.
15
EXEMPLE :
Un élève poursuit son cours dans une seule classe.
16
ELEVE NUM PRENOM NOM CODE#
CLASSE CODE NIVEAU NUM
Lien
REMARQUES :
 Une table peut avoir zéro ou plusieurs clés étrangères.
 Une clé étrangère est double soulignée ou suivie par une
dièse (#).
 Il est préférable que le nom de la clé étrangère soit
identique à celui de la clé primaire référencée.
17
VI.NOTION DE CONTRAINTES D’INTÉGRITÉ :
Exemple :
On souhaite poser les contraintes suivantes :
 Le nombre d’exemplaire de chaque OUVRAGE
doit être supérieur à 0 (zéro)
 Chaque OUVRAGE doit avoir au moins un
auteur
Ceci est possible grâce à la notion de contraintes
d’intégrité
18
DÉFINITION :
Les contraintes d’intégrité "sont des règles qui doivent
être vérifiées à tout moment par les données contenues
dans la base de données "
Il existe trois principaux types de contraintes
d’intégrité :
 Lescontraintesde domaines :
Qui sont appliquées a des colonnes. Elles permettent de
vérifier les règles de validité des valeurs que peut avoir
un attribut.
Exemple :
0<=Note <=20, Qte_stock>=0 19
 Les contraintesd’intégritéde tables:
Qui permettent d’assurer que chaque table à une clé
primaire.
Exemple :
La table élève doit avoir une clé primaire (NuméroElève)
 Lescontraintesd’intégritéréférentielles :
Les seules valeurs que peut prendre une clé étrangère
sont celles qui sont déjà saisies pour la clé primaire
référencée.
Exemple :
On ne peut pas attribuer à un élève une classe numéro 4
car elle n’existe pas encore.
20
VII.REPRÉSENTATION DE LA STRUCTURE DE LA BASE
DE DONNÉES :
Il existe deux formalismes de représentation :
1. Représentation textuelle:
Elle consiste à décrire les entités, les attributs et les
associations en utilisant du texte.
Soit une table A composée des attributs a1, a2, a3 et a4
où a1 est une clé primaire et une table B composée des
attributs b1, b2 et b3 avec b1 une clé primaire.
On suppose que B réfère à A.
La représentation textuelle est :
A (a1, a2, a3, a4)
B (b1, b2, b3, a1#) 21
2. REPRÉSENTATION GRAPHIQUE:
 Les clés primaires sont représentées en gras et les
clés étrangères à l’aide d’un lien entre les deux
tables.
 Les symboles (∞) est placé du coté de la clé
étrangère et le symbole (1) du cote de la clé
primaire référencée. 22
3. EXEMPLES DE BASE DE DONNÉES:
Prenons le cas d’un vendeur de K7.
Chaque K7 a un titre d’album, la date de sortie et
est rapportée à un seul musicien. Un album est
adopté par une seule société de production
reconnue par son nom. Chaque musicien est
identifié par son nom sa nationalité et le genre de
musique qu’il exerce. Chaque K7 comporte un
ensemble de chansons distinguées chacune par un
titre et une durée. 23

Contenu connexe

Dernier

Dernier (15)

GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptxGHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
GHASSOUB _Seance 4_ measurement and evaluation in education_-.pptx
 
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
PLANNING HEBDO ET CR LYCEE COUDON 21 MAI2024
 
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre françaiseNathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
Nathanaëlle Herbelin.pptx Peintre française
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter          la        nuit.    pptxQuitter          la        nuit.    pptx
Quitter la nuit. pptx
 
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdfPowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
PowerPoint-de-Soutenance-de-TFE-infirmier.pdf
 
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptxGHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
GHASSOUB _Seance 3_ measurement and evaluation in education.pptx
 
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigéesTexte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
Texte avec différentes critiques positives, négatives ou mitigées
 
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciationFiche de vocabulaire pour faire une appréciation
Fiche de vocabulaire pour faire une appréciation
 
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbainesUn petit coin  etwinning- Au fil des cultures urbaines
Un petit coin etwinning- Au fil des cultures urbaines
 
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
Réunion des directeurs de Jonzac - 15 mai 2024
 
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdfrapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
rapport de stage gros oeuvre_compressed.pdf
 
Quitter la nuit. pptx
Quitter        la             nuit.   pptxQuitter        la             nuit.   pptx
Quitter la nuit. pptx
 
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"Les débuts de la collection "Le livre de poche"
Les débuts de la collection "Le livre de poche"
 
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en FranceÀma Gloria.pptx   Un film tourné au Cap Vert et en France
Àma Gloria.pptx Un film tourné au Cap Vert et en France
 
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste AuditExemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
Exemple de grille d'audit 5S, check liste Audit
 

En vedette

How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
ThinkNow
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Kurio // The Social Media Age(ncy)
 

En vedette (20)

2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot
 
Everything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPTEverything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPT
 
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage EngineeringsProduct Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
 
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
 
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdfAI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
 
Skeleton Culture Code
Skeleton Culture CodeSkeleton Culture Code
Skeleton Culture Code
 
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
 
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
 
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
 
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
 
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
 
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
 
Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next
 
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search IntentGoogle's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
 
How to have difficult conversations
How to have difficult conversations How to have difficult conversations
How to have difficult conversations
 
Introduction to Data Science
Introduction to Data ScienceIntroduction to Data Science
Introduction to Data Science
 
Time Management & Productivity - Best Practices
Time Management & Productivity -  Best PracticesTime Management & Productivity -  Best Practices
Time Management & Productivity - Best Practices
 
The six step guide to practical project management
The six step guide to practical project managementThe six step guide to practical project management
The six step guide to practical project management
 
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
 

Chapitre III BDR.pptx

  • 1. CHAPITRE III Structure D’une Base De Données Relationnelle
  • 2. I. NOTION DE TABLES : Définition : Les données, dans une base de données, sont rangées dans des tables. Une table est un ensemble de données relatives à un même sujet (entité) et structurées sous forme de tableau. Une table est composée de lignes et de colonnes. Chaque colonne décrit une propriété relative à l’entité représentée par la table. Chaque ligne représente un enregistrement relatif à une donné de la table. 2
  • 3. Une table est encore appelée Relation vu l’existence de relations entre les données dans une table. 3 Référence Nom Licence 01 Gimp Gratuite 02 Audacity Gratuite 03 Sound Forge Payante Colonnes Lignes
  • 4. II.NOTION DE COLONNE : Définition : Une colonne (champ ou attribut) correspond à une propriété élémentaire de l’objet décrit par cette table. Une colonne est décrite par :  Un nom : il est généralement soumis aux règles de nommage des variables dans les langages de programmation  Un type de données : c’est le type de cet attribut. Il peut être numérique, texte (chaîne de caractères), date, booléen,… 4
  • 5.  Une taille : elle indique la longueur maximale que peut prendre la colonne.  Un indicateur de présence obligatoire : indique si cette colonne doit être toujours introduite ou peut être vide. Dans le dernier cas on dit que la valeur est nulle.  Une valeur par défaut : permet d’attribuer une valeur par défaut lorsque aucune valeur n’a été mentionnée dans la colonne.  Une règle indiquant les valeurs autorisées : dans le cas les valeurs d’une colonne sont soumises à des règles (inférieur à une valeur, supérieur à une valeur, dans un domaine donné,…). 5
  • 6. EXEMPLE : TABLE ARTICLE 6
  • 8. III.NOTION DE LIGNE : Définition : Une ligne (appelée aussi enregistrement ou n-uplet) est une occurrence du sujet représentée par la table. On dit aussi qu’elle correspond à un objet du monde réel. Lorsque la table est crée, elle est initialement vide, c'est-à-dire qu’elle ne contient aucune ligne. 8
  • 9. Exemple : Cette ligne correspond à une occurrence du sujet logiciel. 9 04 AutoPlay Payante
  • 10. IV.NOTION DE CLÉ PRIMAIRE : Activité: Dans les tables suivantes, identifier les attributs permettant d’identifier l’entité d’une manière unique. Table : OUVRIER 10 NOM PRENOM CIN DATE_NAISSANCE PROFESSION
  • 11. Table : FILM Table : LIVRE Table : VOITURE 11 TITRE REFERENCE ANNE_SORTIE TITRE ISBN N_COPIES EDITION MODELE CATEGORIE IMMATRICULATION COULEUR PUYISSANCE
  • 12. DÉFINITION : La clé primaire est le groupe d’attributs minimum qui détermine un n-uplet d’une manière unique dans la table. A la connaissance de la clé primaire, on peut reconnaître toutes les autres valeurs sans ambiguïté. Exemple : Le numéro CIN, matricule d’un véhicule,… 12
  • 13. ATTENTION: La clé se détermine par rapport à toutes les valeurs possibles de l’attribut (ou les attributs) formant la clé primaire, et surtout pas par rapport aux valeurs déjà saisies. Remarque: "Toute table doit obligatoirement avoir une clé primaire " Application : exercice n° 4 page 62 13
  • 14. V. LIENS ENTRE TABLES : Une base de données est un ensemble de table. Soit une base de données contenant les tables ELEVE et CLASSE. La phrase suivante : "Un élève poursuit son cours dans une seule classe" correspond à un lien (relation ou association) entre ces deux entités. 14
  • 15. DÉFINITION : C’est un lien entre deux entités A et B. On le représente en ajoutant dans la table B une nouvelle colonne correspondant à la clé primaire de la table A cette nouvelle colonne est dite clé étrangère. 15
  • 16. EXEMPLE : Un élève poursuit son cours dans une seule classe. 16 ELEVE NUM PRENOM NOM CODE# CLASSE CODE NIVEAU NUM Lien
  • 17. REMARQUES :  Une table peut avoir zéro ou plusieurs clés étrangères.  Une clé étrangère est double soulignée ou suivie par une dièse (#).  Il est préférable que le nom de la clé étrangère soit identique à celui de la clé primaire référencée. 17
  • 18. VI.NOTION DE CONTRAINTES D’INTÉGRITÉ : Exemple : On souhaite poser les contraintes suivantes :  Le nombre d’exemplaire de chaque OUVRAGE doit être supérieur à 0 (zéro)  Chaque OUVRAGE doit avoir au moins un auteur Ceci est possible grâce à la notion de contraintes d’intégrité 18
  • 19. DÉFINITION : Les contraintes d’intégrité "sont des règles qui doivent être vérifiées à tout moment par les données contenues dans la base de données " Il existe trois principaux types de contraintes d’intégrité :  Lescontraintesde domaines : Qui sont appliquées a des colonnes. Elles permettent de vérifier les règles de validité des valeurs que peut avoir un attribut. Exemple : 0<=Note <=20, Qte_stock>=0 19
  • 20.  Les contraintesd’intégritéde tables: Qui permettent d’assurer que chaque table à une clé primaire. Exemple : La table élève doit avoir une clé primaire (NuméroElève)  Lescontraintesd’intégritéréférentielles : Les seules valeurs que peut prendre une clé étrangère sont celles qui sont déjà saisies pour la clé primaire référencée. Exemple : On ne peut pas attribuer à un élève une classe numéro 4 car elle n’existe pas encore. 20
  • 21. VII.REPRÉSENTATION DE LA STRUCTURE DE LA BASE DE DONNÉES : Il existe deux formalismes de représentation : 1. Représentation textuelle: Elle consiste à décrire les entités, les attributs et les associations en utilisant du texte. Soit une table A composée des attributs a1, a2, a3 et a4 où a1 est une clé primaire et une table B composée des attributs b1, b2 et b3 avec b1 une clé primaire. On suppose que B réfère à A. La représentation textuelle est : A (a1, a2, a3, a4) B (b1, b2, b3, a1#) 21
  • 22. 2. REPRÉSENTATION GRAPHIQUE:  Les clés primaires sont représentées en gras et les clés étrangères à l’aide d’un lien entre les deux tables.  Les symboles (∞) est placé du coté de la clé étrangère et le symbole (1) du cote de la clé primaire référencée. 22
  • 23. 3. EXEMPLES DE BASE DE DONNÉES: Prenons le cas d’un vendeur de K7. Chaque K7 a un titre d’album, la date de sortie et est rapportée à un seul musicien. Un album est adopté par une seule société de production reconnue par son nom. Chaque musicien est identifié par son nom sa nationalité et le genre de musique qu’il exerce. Chaque K7 comporte un ensemble de chansons distinguées chacune par un titre et une durée. 23