l                               a-                                                                                        ...
l                 a- Techniques                                                                                           ...
-                           a                                                                                             ...
B (. LLE-rt   rv      D        I tv F o        r< N/t/ t-f      o   tv s   .^,<r R I C O      LE   S  AGRICULTUREEUROPÉENN...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Trajec67 n°68-juin1999-p.1-2-3[ca bas-rhin]

249 vues

Publié le

Bulletin technique de la Chambre d'Agriculture du Bas-Rhin

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
249
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Trajec67 n°68-juin1999-p.1-2-3[ca bas-rhin]

  1. 1. l a- Agronoml Techniques culturoles Semer "engrais lété des verts" pour le éviter solnu Une egesfion lozoteposseune bonn de por fertilisotion roisonnée, pour cu/fures Mois, /es récoltées enété, il est primordiol desintéresser lozote oussi d présent /eso/ lo récolte. dons oprès Car linterculture, nu soumis pluies p/us 3 mois. duront le solesf ef oux duront de loutomne des dengrois ont suivis tA,D.A.,R, Ploine ttlt 1998, semis verfs été por delo de dons quinzoine une deporce//ésdevérifier ofin lef{icocité couverts deces véqétoux dons dif{érentes deso/ declimot /es conditions et renconlréesdons /e déportiment. 5. la porosité clu sol est augutentéeclor) une fetenti()n elru qtri scllrt(crue . cn 6 . l c s p u i l l e s e r l é c o r r r p o s en )ti e u x . s n r. un tixrrrlge clappoint peut être vakrri- sé (cultureclérobée) i l . l e s m a u v a i s c sh e r b e s e n v a h i s s a n t e s sont étouffceslr Ilrutontne. 9. la teneLrren patières organiquesclLr s o l p e u t ê t r e e m é l i r t r é e .c a r s i lenglaisvert est suffisamntent ligneux ou si lon revient régulièrement alec cle tels collvertssllr unc parcelle,ces rnatièresorganiquesenfur"ries créent clessubstances génératrices clhurnus. 1 0 .c l e s é l é n t e n t sn u t r i t i f s s r . r p p l é r n e n - t a i r e s s o n t c l i s p o n i b l e sc l a n sc e t t e m a t i è r eo r g a n i q u e" f r a î c h e ": l e s engraisverts accullulent clansleurs tissuspuis restitLlent sous forme assi- r r i l a b l e , u n e p a r t i e c l e sé l é m e n t s r n i n é r l r u q t r c l c s p l l r n t c st t r l t i ré e s r ner-rraient extraire ilirectementc[l pu sol. biendesovontoges Çler ,**ngroi, verl|êtê prêsente I0 raisons pour clesengrais ,erts âLlgntentent stahi- la la mise place l i t é c l L rs o l , l a c t i o n m é c a n i q u ec l e s Combien clunités en racinesameublit le sol en prclfon- dunengais vert cleur. cl azoteengrais l vert 3. llctivité biologiqueclu sol cst ul.npli- l c i c . . : r . i s c I t i rc r n r t l r l e s é l é n t c n t s fiéc : lcs rnicro-orgunisrles stirntr- sont piège-t-il ? solul.lr.. !r, )t.trnntclltlrzote ntinéral. I l é s p a r l a p p o r t c l e n t a t i è r e so r g l - Lengrais vert pennet de climinr.rer la c!1 lr!1.r:: niquesfiaiches. quuntitéclezotentinérelprésentclansle 2 llt r:l-:.:-::r.lu r,rl esI nteilleure: les + . l e s < t le s t p r o t é g é c c ) n t r el é r o s i < t n . sol entresepteurbre noventbre, et coll- i 1 1 l r . . 1 " . . i . .. : l . r r c c ç p l t r . l c s r l t c i n c s grâcc au couvert cn place. parél) un solnu. Traiarloire< A7 N 68 - JuinlJuillet I 999
  2. 2. l a- Techniques Agronomr culturqles Cettefixation de lazotepar la plante Les mesures reliquatssortie hiver de v a r i ed e 6 0 à l l 0 k g N / h a ( t i g e se t (mars) mettenten évidenceune reprise Cholx Iespèce de feuilles) fonction typesde sol. en des de la minéralisation férrier.avec en fin et azote absorbé Dans le cas de sols pauvresen reli- moyenne70 kg Niha liberés.Cer azore quatsazotésen septembre, quantité minéralest alors utilisablepar la culrure la Eepèce tûntÊ dazotepiégée est plus faible (25 kg de printemps suivante. prÉl€vé Niha). Labsorption Iazote par la de plantese fait au proratade la quantité (14 Moutarde sites) 75 kg/ha dazotedansle sol. Lavantage deæmer (8 Phacélie sites) 86kg/ha J u s t ea v a n t l h i v e r ,l e s p a r c e l l e s à falbledenstté Céréales pailles à 47 kg/ha nayantpas de couvertvégêtalprésen- (3 sites) Deux densités semences mou- se de tent un niveau dazotedans le sol plus tardeont été testées. 3 sites.on note Sur élevédenviron kg N/ha.La minérali- 50 que 250/o dazore préleré plus si la est en Remarque : Les mesures dazote sationdu sol à la fin de lété explique moutardeest seméeà raisonde 5 kg,/ha prélevé ne tiennent compte que des cela.Lors des précipitations hivernales, élevées, au lieu de 10 kglha. Réduire doses les parties aériennes(tiges et feuilles). une part de cet azotedisparaît car elle est lessivée (40 kg N/ha de de semences permetdobtenirdes pieds Or, pour les 2 dernièresespèces, le p l u s v i g o u r e u x . e q u i p e r m e tu n e c systèmeracinairea un chevelu rami- novembre mars). à meilleureabsorption Iazote(rraisem- de fié. Pour être plus exact, il faudrait blablement grâceà par un système raci- égalementrajouter l azoteimmobilisé nairepluspuissant). ptégê Iengrals Azote par dans et entre les racines.Lazotetotal est à pondérerselon Cetteobservation absorbé représente I10 à I20 o/ode vert après êpandage les conditionsde semiset les pertespré- un Iazote absorbé par les parties defumier visibles la levée. à aériennes.O Sur les parcelles avec moutardeet Dans le cas de semistrès précoces Christophe BARBOT (fin juillet), les pertesrisquentdêtreéle- et J.-Marc MLIII^ERstagiaire fumieqon réduitde 95 kg N/ha Iazote minéraldans le sol durantlautomne, vées : il est alors nécessaire semer de ServiceDéveloppement comparé sol nu. A la sortiede Ihive1 au l0kg/ha pour palliercespertes. Chambre dAgriculture cettedifférenceest de 30 kg/ha en faveur des parcelles avec piège-à-nitrates. est Il donc primordialde mettreen place un engrais après vert lépandage fumieren de été. Si lépandage plus rardif(fin sep- est tembre), conséquences moindres. les sont Lazote Ie sol dans Iannêe sulyanfe Lengrais vert permetde diminuèr Iazoteminéraldansle sol à un niveau de 15 à 30 kg N/ha dans le profil 0- 90 cm en novembre. niveauest le Ce minimumprésent dansle sol et qui, non disponible,ne peut être consommé par les plantes. du fumier a été apportê Si au c o u r a n td e l é t é , c e t t e v a l e u r p e u t atteindre kg N/ha. 50 Lo phocélie oprèspomme tene prne! & canrir b d et dénuf[erlesmouvoises de herôes. Mourarde kg/ha 5 Troiectoires 67 N 68 - Juin/Juillet 1999
  3. 3. - a Agronoml- Techniques culturqles Hauteur masse phacélie et de 50 Ihs mêlanges o powprotêget faune Ia r0 () a LaFedération Chasseurs des 6 ", a du Bas-Rhin propose four- de O )/ t G nir,parle locataire lachas- de r l(l se,lessemences "engrais verts" agriculteurs aux senga- o() (li 1.0 1.) 2.0 2.i 3.0 3.5 geant maintenir couvert à le Production laculture t MS/ha de en aumoins jusquau 15 décembre, si possible et Hauteur masse moutarcle ef tle jusquen - janvier février. )l !l a Des mélanges Moutarde F --_ a o I rl/ blanche, navettePerko et g o a L llil) colza fourrager étéréalisés ont o) l , a afindobtenir couvert un G )( I ali I a dense servantdabri de et t , o 6 nourriturelafaune à pourévi- Production la culture t MS/ha de en ter "lestress la plaine de quiA llr hrrutcLrr engmis reils. il est possiblecle juger lrt procluction tonnes cle clcs en sevide"enoctobre. fusterurltièrc sèchegrâce rrLrrgrephiques ci-clessus estit.uer qLrar-rtité et la clttztltepiégée avant destruction couvert, duper cettelti<tnresse, relatione été reportécpour cleLtx Llr testées espèces strr lAl)AIlclelrr lhine clellll : Phacélic lrtutarclc et (roir ci-clessotrs). il convient sûrde faire bien sortir gibier la parcelle. le de liloutardesphac 1998 & êlies Enprésence moutarde, de Biomasse protluite Azote & piêgé retarder labour, le jusquen 1;0 I janvier, favorise structure la du + n sol.Deplus,avec IactiongËs 100 + n t répétée gel,le broyage du devientinutile. du O + - {Jl couvertEg" l E + f-r Latédération Chasseurs des - ! l Té1. 88 79 1277à 03 rt 1t. 2t. 3r. 4t. 5t. 6t. - peut Strasbourg vous donner sèche/ha Production matière t. lescoordonnées locataire du On ne rt()rcprr rl inflLrence h clatecle semis (cle luillet à septembre) cle sur la dunlot de chasse votre sur qurrr.trirrrrrzorcprélerée. Cclx,nchnt.plLrsla cr.tlture cl est cléreloppée, arrivantlj ulattt- ]ss rité. 1tlLr. 1trÉlcrcntents sor.rt importants.Il nest clonc pas firrcéuent Llrgentcle commune, desoncorres- ou semcr lc coucfi it.nntécliirteutent tpfès la culture mais pltrtôt dattenclre des condi- pondant Ainsivous local. Pou- tions i:nolrblc.: unc l)onne lerée cle lengrais vert sobtientcle manièregénérale vezéconomiser Iachat la de itpIc5c 1i .t,,i.: l i lc . jrr::-i,,lt tirntlttiqLtcs s arèrent ne pas f;rvorables avant cléllutseptembre, il semence. c ( ) r t : c : r : . ,:.r - l . . l l r r t i l t t n c c s 1 l c c cp o r t s s ca p i d e i r ( r a d i s l,r o t l t a r d e . . . ) N " 6 B- J u i n / u i l l e t 9 9 19
  4. 4. B (. LLE-rt rv D I tv F o r< N/t/ t-f o tv s .^,<r R I C O LE S AGRICULTUREEUROPÉENN E ET AGENDA ZOOO ALSACE CARREFOUR fso6-.lrnasaounc !f rere ] I DELEU aa"rer w -j:.. ! * . j o:l t ï ,f -.b s Æ lqr* ff ruË{- g-T-{,J DË"-{ HAM B T?E il}.Â,ffi t,$ ffiH BAs-RH I N

×