Retour d’expérience  Projet CNED / CMA (APP) Techniques de calcul de base  Secteur bâtiment DAFTLV 22/08/08
Partenaires et compétences  Chambre de métiers 79 :  connaissance problématiques locales d’emploi, dotée d’un APP et d’un ...
Diagnostic initial et constat   Un vrai besoin  des salariés concernant compétences de base « transversales »  Des dispari...
Création d’un dispositif et de ressources Information diagnostic <ul><li>Acteurs du dispositif   : </li></ul><ul><li>Conse...
Création de ressources adaptées <ul><li>Acteurs de la conception   : </li></ul><ul><li>Concepteur </li></ul><ul><li>scénar...
…  Nos choix en matière d’ingénierie  <ul><li>Réaliser un dispositif hybride : présence  -distance   – tutorat   </li></ul...
Nos attentes vis-à-vis de la Foad <ul><li>Susciter l’appétence à la formation  </li></ul><ul><li>Valider que l’approche pr...
Résultats observés FOAD un levier de formation <ul><li>« Renforcement de la motivation à apprendre »  </li></ul><ul><li>  ...
Foad un levier de formation (suite) <ul><li>Outil multimédia adapté à ce public pour un travail en autonomie accompagnée <...
Difficultés observées et points d’amélioration <ul><li>Nécessité d’étaler le présentiel dans le temps  : </li></ul><ul><ul...
La FOAD adapté aux formations de base <ul><li>Conditions de réussite </li></ul><ul><ul><li>Un bon équilibre des composante...
Module calcul de base   -  Bâtiment   <ul><li>Publics :  Peintres et autres métiers du bâtiment </li></ul><ul><li>Finalité...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

REX CNED / CMA (APP) FOAD et Savoirs de base

1 607 vues

Publié le

Retour d’expérience - Projet CNED / CMA (APP)
Techniques de calcul de base - Secteur bâtiment

Présentation de Sylvie Perfetti et Régine Daurin
Journée FFFOD du 18 septembre 2009
FOAD et Compétences de base

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 607
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 27/04/2005
  • 1 er phase : diagnostic Nombre d’entreprise interrogées 18 ? Modalités Secteur Pro : Le bâtiment (la maçonnerie, la peinture, la plomberie / chauffage), la carrosserie, La récupération de matériel, la chaudronnerie / soudure, la boulangerie / pâtisserie, le décor sur verre, la poissonnerie, la mécanique / garage auto, l es ambulances En ce qui concerne le secteur du bâtiment , 6 entreprises ont été interrogées sur les 18 (ratio 6/18 soit 33%). 4 d’entre elles étaient concernées par l’objet de l’enquête (ratio 4/12 soit 33%). Résultat de l’enquête : - plus de 30% des salariés des entreprises artisanales enquêtées sont réellement concernés par des difficultés liées à la non-maîtrise des savoirs de bases (27 personnes répertoriées). - la tranche d’âge la plus concernée serait celle des 27-49 ans, ce qui justifie un effort de formation et maintient des espoirs d’évolution. - la difficulté repérée majoritairement (plus de 85%) est liée à la non-maitrise de certains calculs liés à l’exercice quotidien du métier : calcul des quantités à emmener, ordre de grandeur de ce que l’on attend...  il est à noter qu’il ne s’agit pas de calculs si simples que cela, puisqu’ils font entrer en jeu les systèmes d’unités, la proportionnalité... - il apparait clairement que certains secteurs d’activité sont plus lourdement touchés que les autres (le bâtiment et les métiers de bouche).
  • Commentaires : Public : 25 salariés en activité – en contrat aidés (3/ temps et temps complet) - (groupements d’employeurs ou insertion) dans le bâtiment ou espaces verts. Niveau infra V (pas de positionnement car formation courte de réactualisation et réapprentissage de savoirs de base. 1 cas d’illettrisme par groupe – des quelques personnes en difficulté cognitives). Public manipulant la souris mais pas très familier de l’informatiques . Quels cas de « illectronisme ». Public : - soit « peur de la formation (voir angoisse) ou n’ayant pas envie de se former car peur d’être remis en cause (groupe 2 / 4) - un groupe motivé car préparé l‘association et accompagné (MIPE) Travail avec les entreprises :. Rôle de la CMA (dans ses missions) - sensibiliser les chefs d’ent et responsables d’associations quant à la pertinence de fo savoirs de base sur le développement des compétences pro et sur lr service rendu au client (AREF, FFB, CAPEB, intérim…) - valoriser l’aspect innovation de la démarche pédagogique : développement de compétences transversales (info / appréhender la résolution de problème) Pour les assoc d’insertion : le repérage des personne en difficultés sur les SdB a été fait par les encadrants techniques déjà sensibilisés à la problématique. Ce qui n’a pas été le cas en entreprises artisanales (échec). Constat pour les entreprises artisanales:  Difficultés à repérer et faire venir en formation les salariés : * difficultés économiques : faible recours à la formation * des représentations à faire évoluer * trouver des leviers et des opportunités Mise en place d’un dispositif volontairement simple - choix techno autonomes (éviter les soucis de connexion / + taux équipement pas suffisamment important) - Volonté de pouvoir démultiplier les lieux de formation (domicile, APP, travail) - Objectifs R0 : - replacer le formation dans un contexte pro / expliquer le fonctionnement informatique dédramatiser / aider à la prise en main des outils (clé / livrets : inciter à la prise de notes) / planifier la formation (RDV tél + R2) - Objectifs R1 : retour d’expérience avec chaque inscrit en s’appuyant sur le tracking + livret, mise en pratique sur des cas : éval sous forme papier (déstabilisant), mise en œuvre collective sur résolution de la situation dans la salle de formation/ - Tutorat tél pro-actif : Bilan de progression / motivation / écoute active Catégorie d’acteurs : - Conseiller GPEC : implantation milieu pro et lien avec problématique d’évolution de l’activité de l’ent (point le moins réussi, car pas de volonté d’investissement sur les salariés les plus en diff) - Formateurs CMA : animation regroupement : interrogation sur profil (SdB ? Info) : choix de l’info car bonne connaissance des salariés de TPE. Participation en amont à élaboration démarche. Cned rédaction d’un guide du formateur (et tuteur) : rôle et organisation des 2 regroupements). - Tuteur : 2 cas de figure : 1 groupe Cned / 1 groupe CMA.
  • Création de trois outils : 1 . module multimédia sur clé USB - Création d’ un scénario pédagogique et multimédia adapté au public - Définition des rôles de compagnon s virtuels d’apprentissage - Définir la navigation - Définition des différents outils médiatisés (vidé intro / exercices appliqués à la situation / re-médiation sur des notions « théoriques » / bilan méthodologique / fiche imprimable - conception d’un tracking intégrés - tracking intégré 2. Livret stagiaire : calendrier de travail / mémo prise de notes + picto – exercice de mise en œuvre 3. Guide formateur tuteur : posture dans le dispositif / objectifs / plan des séances en présence / ressources pédagogiques complémentaires : ex de situation d’application et d’outils de manipulation Contenu du module de formation : * conversion dans le système métrique / * calcul de périmètre / * calcul de surface / * calcul de quatité
  •   » 
  • Susciter l’appétence, compte tenu de - la forme de la formation (alternance entre multimédia / présence et tutorat pro-actif ) - la création d’un lien notamment avec le tuteur (personnalisation de la relation) - le format multimédia : entrée faciliter par le faible recours à) l’écrit et le doublage son - le contenu de formation : situation d’apprentissage empirique pour donner du sens et de la perspectives aux notions mathématiques - l’assouplissement des conditions d’apprentissage : souplesse dans les temps de formation en autonomie, tout en gardant un cadre et un balisage (points téléphoniques – regroupements) Faciliter l’entrée dans la re-médiation sur des notions mathématiques pour la double approche multimédia / professionnelle : - Encrer des notions mathématiques dans une réalité objectivable - permettre d’imaginer facilement des situations de transfert notamment en milieu professionnel - rendre visuelles des notions mathématiques - proposer une démarche de résolution de problèmes appréhendable dans la durée Evaluer le poids relatifs pertinents de chaque composante du dispo - Contenu et format des regroupements : utilité pour la prise en main / utilité pour le transfert / utilité pour conforter les re-médiations - importance du tutorat et poids relatif pour la motivation des stagiaires / les taux de réussite / les acquisitions ou le gout à la formation Permettre le transfert des acquis en milieu professionnel - applications partielles au oins - rôle du chef d’entreprise ou d’associations dans ce transfert
  • « renforcement de la motivation à apprendre » «  on apprend beaucoup de choses, on a envie de ne plus s’arrêter   », «  La clé USB, a un effet stimulant dans le désir de &amp;quot;faire&amp;quot;. Les adultes se sentent immédiatement mis au niveau de n&apos;importe quel stagiaire non sur une outil réservé à un public &amp;quot;ciblé&amp;quot;. facile de les mettre en situation d&apos;apprentissage même si apprendre n&apos;est pas un besoin objectif pour la plupart d&apos;entre eux. » (JPL) Le sujet proche du vécu des stagiaire induit une envie d&apos;en savoir plus au fur et à mesure de l&apos;avancée dans le parcours qui devient lui-même un but dans sa réalisation. « Apprendre à apprendre se met en place implicitement à la différence du modèle scolaire qui reste, pour la grande majorité des adultes, un souvenir douloureux ». (JPL) La motivation à l’entrée en formation était variable en fonction des groupes : certains sont venus « parce qu’on leur a demandé », d’autres ce sont dit que se serait une opportunité. A l’iisue de regroupement 0, tous ont adhéré à la démarche. Une vraie complémentarité des composantes Foad Accessibilité à la formation : «  ordinateur, clé et contact par téléphone portable, ont accru l&apos;attractivité et l&apos;accessibilité à la formation  » (JPL) Un véritable de travail en autonomie à son rythme : des rythmes et des durées variées - Des stagiaires ayant fini leur parcours, le taux de réalisation à distance est de 87 % en autonomie accompagnée / 3 abandons pour des causes externes (licenciement /surcharge de travail) / perte de clé ( personnes ayant des diff cognitives et relationnelles fortes (besoin d’un soutien plus fort) / manque de dispo car nouveau poste / + ?) - le groupe pour lequel le tutorat a été réalisé conformément au Cdc a entièrement réalisé sans formation - durée du travail à la maison de 2h (parcours incomplet) à 9 h, de 1 à 7 (!) passages . Certains ont refait le parcours « pour le plaisir ou pour mémoriser ». Durée moyenne du travail à la maison 4,5h - Lieux de travail en autonomie : à domicile (majoritaire), ou en entreprise. Quelques problèmes équipements(carte son). Une pièce maitresse : le tutorat : Groupe 3 tutorat réalisé conformément au modèle : incidence positive du tutorat sur le taux de réalisation et la motivation des stagiaires.= Ecoute active /remobilisation / pb techno (clé qui ne marche plus) /peu de re-médiation disciplinaires  Socialisation de l’apprentissage Livret stagiaire : peu utilisé dans le fait, il reste important pour certains : il constitue une trace » et le fait de l’avoir, même s’il n’est pas utilisé rassure. Lorsque le tuteur a incité a y avoir recours , les stagiaires s’y sont plus fréquemment référé (50 %) il est alors vécu comme « complémentaire » à l’ordinateur. Regroupements : validation de l’importance de la première phase (= condition de réussite): démystification et prise en main de l’outil informatique et de la clé USB. Démarrage du parcours pour connaitre l’interface. Limite du regroupement 2 : occasion d’évaluer et de favoriser l’échange. A manquer un temps intermédiaire de « manipulation » des notions mathématique (« appliquer sur un cas en présence »). Nous a amené à revoir l’articulation présence / distance en imaginant d’ingérer cette formation modulaire dans le fonctionnement d’un APP classique (avec prescription intermédiaire en atelier). L’approche professionnelle et multimédia des maths est un facilitateur de re-médiation « L’intégration des notions de calcul, grandeurs et mesures dans un outils multimédia atténue fortement le rejet spontané »(JPL) : visualisation / démarche empirique les notions prennent du sens. « On est exposé à faire ça  », «  ça me plait car je veux m’orienter dans la peinture  », « ça correspond à mon métier, à ce que je fais  », «  je suis maçon, mais ça aide quand même pour calculer les surfaces de béton ; dans ma tête j’ai comparé, j’ai fait le lien ; il manque juste l’épaisseur  ». Rapport à la formation : très positif c’est très bien, ludique, pas rasant, quand on est dedans, on a envie de continuer  », », « le faire pour être peintre ou autre, on l’a fait à l’école mais on perd les notions, ça m’a beaucoup aidé  ».
  • REX Validation des choix scénaristiques : l’outil multimédia doit être pensé pour ce public en autonomie «  Je peux revenir en arrière, je n’ai pas de temps à respecter  ». - Permet la gestion de l’erreur, la possibilité de refaire pour mémoriser ou s’entrainer. - Importance de l’ergonomie : à la fois professionnelle et non surchargée - Importance de la navigation dans l’outil (parcours contraint mais possibilité de refaire et revenir » - importance des « feed-back » sur sa réussite personnelle «  , c’est un truc à faire ; on voit ses acquis et ce que l’on peut améliorer   » - Doublage sonore des consignes est apprécié * Développement de compétences transversales : - Développement de compétences et d’appétence à l’outil informatique (achat d’un ordinateur / dédramatisation, pour certains de l’outils / ) : manipulation : la souris / les clic / le, clavier … voir Régine. - Confiance en soi Susciter une envie de poursuivre des actions de formation Une demande des stagiaires :demandes des stagiaires qui ont trouvé la formation un peu courte et aurait souhaiter la poursuite. Un proposition sera faite en ce sens par l’APP Et des entreprises : IPSO, BA3 ont contacter l’APP pour la poursuite. Un autre chantier d’insertion à profiter de cette élan pour mettre en place, dans le chantier, une formation calcul des poids au kilo, et manipulation de l’argent (rendre la monnaie)  dynamique de formation
  • Nécessité d’étaler le présentiel dans le temps : Pour consolider les acquis par des exercices de manipulation des notions acquises et réaliser des micro évaluations ponctuant la progression (garder les obj du 1 er regroupement)  intégration dans un parcours individualisé APP. Revoir le guide formateur La fonction tutorat : un rôle et un profil différencié de celui du formateur : Deux cas de figure: 1 er cas :formateur en présence - tuteur / 2 ème cas : un tuteur avec un profil spécifique ⇔ impact de la façon dont le tutorat est réalisé sur - le taux d’assiduité - l’image de cette fonction auprès de stagiaires - le taux de réussite individuel (voir taux réussite tracking) Transfert en milieu pro : - n’a pu être conduit faute d’implication suffisantes des encadrant : temps à consacrer / mobilisation. Même s’il ont reconnus que dans leur quotidien il aurait au l’occasion de mettre en œuvre: - mieux verrouillé le dispo avec l’entreprise ou l’association Propos à modérer puisque 3 des 4 assoc ont souhaiter poursuivre des actions de formation
  • Régine ) Conception de la situation / RDV M Eprinchard - …
  • REX CNED / CMA (APP) FOAD et Savoirs de base

    1. 1. Retour d’expérience Projet CNED / CMA (APP) Techniques de calcul de base Secteur bâtiment DAFTLV 22/08/08
    2. 2. Partenaires et compétences Chambre de métiers 79 : connaissance problématiques locales d’emploi, dotée d’un APP et d’un observatoire de compétences CNED : Spécialiste de la FOAD * montage de dispositifs hybrides * création et développement de supports médiatisés à distance Une initiative soutenue par la Région Poitou-Charentes  Volonté de créer de nouvelles réponses formation adaptées aux problématiques * de re-médiation aux savoirs de base, * en milieu professionnel dans les métiers l’artisanat
    3. 3. Diagnostic initial et constat Un vrai besoin des salariés concernant compétences de base « transversales » Des disparités liées secteurs professionnels Compétences générales Compétences liées au métier artisans 
    4. 4. Création d’un dispositif et de ressources Information diagnostic <ul><li>Acteurs du dispositif : </li></ul><ul><li>Conseillers de la CMA </li></ul><ul><li>Formateur CMA </li></ul><ul><li>Tuteurs (CMA et Cned) </li></ul><ul><li>Evaluateur (chercheur / Cned) </li></ul><ul><li>Choix technologique : </li></ul><ul><li>Pas de plateforme </li></ul><ul><li>Support autonome (clé USB) </li></ul><ul><li>Téléphone </li></ul><ul><li>Supports papier </li></ul>Evaluation impact Formation 12 h
    5. 5. Création de ressources adaptées <ul><li>Acteurs de la conception : </li></ul><ul><li>Concepteur </li></ul><ul><li>scénariste </li></ul><ul><li>Info graphiste </li></ul><ul><li>développeur </li></ul>
    6. 6. … Nos choix en matière d’ingénierie <ul><li>Réaliser un dispositif hybride : présence -distance – tutorat </li></ul><ul><li>Travailler le lien emploi formation : scénario d’apprentissage basé sur une réalité professionnelle </li></ul><ul><ul><ul><li>Repeindre une pièce </li></ul></ul></ul><ul><li>Créer un module court adapté aux stagiaires- aux entreprises </li></ul><ul><li>Intégrer les difficultés des stagiaires : faible maitrise de l’écrit et niveau d’abstraction </li></ul><ul><li> nécessité d’une interface intuitive </li></ul><ul><li> intégration d’animations / doublage sonore </li></ul><ul><li> utiliser la méthode inductive (processus d’essais-erreurs) </li></ul>
    7. 7. Nos attentes vis-à-vis de la Foad <ul><li>Susciter l’appétence à la formation </li></ul><ul><li>Valider que l’approche professionnelle et multimédia des maths est un facilitateur de re-médiation </li></ul><ul><li>Evaluer la pertinence de l’articulation présence / distance / tutorat et de la part relative de chaque </li></ul><ul><li>Permettre le transfert des acquis en milieu professionnel </li></ul><ul><li> Evaluation réalisée par </li></ul><ul><li>* des entretiens tél avec chaque stagiaire </li></ul><ul><li>* entretiens avec les responsables d’associations </li></ul><ul><li>* observation et analyse d’un chercheur </li></ul>
    8. 8. Résultats observés FOAD un levier de formation <ul><li>« Renforcement de la motivation à apprendre » </li></ul><ul><li> «  La clé USB, a un effet stimulant dans le désir de &quot;faire&quot;. </li></ul><ul><li>Une vraie complémentarité composantes Foad </li></ul><ul><ul><li>un véritable travail en autonomie </li></ul></ul><ul><ul><li>Tutorat : pièce maitresse </li></ul></ul><ul><ul><li>la présence : balisage de la formation </li></ul></ul><ul><li>L’approche professionnelle et multimédia facilitateur : de re-médiation des maths </li></ul><ul><li>«  c’est très bien, ludique, pas rasant, quand on est dedans, on a </li></ul><ul><li>envie de continuer  », </li></ul><ul><ul><li>«  je suis maçon, mais ça aide quand même pour calculer les surfaces de béton ; dans ma tête j’ai comparé, j’ai fait le lien ; il manque juste l’épaisseur </li></ul></ul>
    9. 9. Foad un levier de formation (suite) <ul><li>Outil multimédia adapté à ce public pour un travail en autonomie accompagnée </li></ul><ul><li>Développement de compétences transversales </li></ul><ul><li>Développement de compétences de premier niveau informatique </li></ul><ul><li>«  J’ai fait ce qu’il fallait faire, et je demandais aux autres, moi l’informatique, c’est pas mon fort, ça m’a un peu gêné, mais quand on est pris, on suit le mouvement, on a repris la mémoire  » </li></ul><ul><li>Susciter une envie de poursuivre des actions de formation </li></ul><ul><ul><li>Une demandes des stagiaires </li></ul></ul><ul><ul><li>Et des entreprises </li></ul></ul>
    10. 10. Difficultés observées et points d’amélioration <ul><li>Nécessité d’étaler le présentiel dans le temps : </li></ul><ul><ul><li>Pour consolider les acquis et réaliser des micro évaluations </li></ul></ul><ul><li>La fonction tutorat : un rôle et un profil différencié de celui du formateur </li></ul><ul><li>Une difficulté à assurer les transferts d’acquis en milieu professionnel : rôle de l’entreprise </li></ul>
    11. 11. La FOAD adapté aux formations de base <ul><li>Conditions de réussite </li></ul><ul><ul><li>Un bon équilibre des composante </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Présence </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Distance </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Tutorat pro-actif </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Des acteurs (formateurs et tuteurs) qui s’approprient la démarche et dont le rôle est clairement défini </li></ul></ul><ul><ul><li>Des ressources adaptées au public </li></ul></ul><ul><ul><li>Des conditions techniques bien encadrées </li></ul></ul><ul><ul><li>Le plus : adhésion de l’entreprise </li></ul></ul>
    12. 12. Module calcul de base - Bâtiment <ul><li>Publics : Peintres et autres métiers du bâtiment </li></ul><ul><li>Finalité : acquérir des compétences de base en mathématique et raisonnement logique </li></ul><ul><li>Objectifs de formation </li></ul><ul><ul><li>Se représenter mentalement une situation, identifier tous les éléments de la situation </li></ul></ul><ul><ul><li>Identifier les informations importantes d’un problème et de les interpréter </li></ul></ul><ul><ul><li>Convertir une unité dans le système métrique </li></ul></ul><ul><ul><li>Calculer des surfaces (avec ou sans ouvertures) </li></ul></ul><ul><ul><li>Calculer des quantités (en litres et en pots de peinture) </li></ul></ul><ul><ul><li>Interpréter un résultat et d’anticiper un éventuel problème </li></ul></ul><ul><li>Pré-requis </li></ul><ul><ul><li>Lire et comprendre une phrase simple </li></ul></ul><ul><ul><li>Lire, écrire et comparer un nombre (nombres entiers et nombres à 2 décimales) </li></ul></ul><ul><ul><li>Lire, comparer et estimer des longueurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Connaître les unités du système métrique de longueur (mm, cm …) et de capacité (l) </li></ul></ul><ul><ul><li>Connaître les 4 opérations : addition, soustraction, multiplication et division </li></ul></ul><ul><li>Durée de formation  : 15,5 h : autonomie + accompagnement en présence et distant </li></ul><ul><li>Méthodes pédagogiques  : </li></ul><ul><li>1. Mise en situation virtuelle grâce à des animations (image et son) sur CD Rom qui sont l’occasion : </li></ul><ul><li>2. regroupements : impulser une dynamique de groupe et partager les doutes et les acquis </li></ul><ul><li>3. tutorat distant par le formateur qui assure la présence : redynamisation / déblocage éventuel / formulation des difficultés rencontrées / conseils personnalisés </li></ul><ul><li>4. interface avec le tuteur entreprise (artisans) </li></ul>

    ×