Chères et chers amis tarophiles,
Ce n’est pas toujours aisé d’organiser des tournois de Tarot. On se demande toujours si l...
Actus
Infos
Agenda
Sont notés dans l’agenda :
- les Championnats de France
- les manifestations organisées par la FFT
- le...
2/ Commission règlementation du 31 octobre 2010 (extrait)
Triathlon
Les systèmes d’annonce devront être déposés. La formul...
LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE
Président :
P. PAQUOT
Titulaire...
Coupe de France 2010
Le miel pour les abeilles
Les 32 équipes qualifiées sont toutes présentes
et excitées comme des puces...
13/ La partie est mouvementée entre l’arbitre na-
tional et administrateur de la FFT, Philippe PE-
RELLI du chelem club ma...
Les 6 premiers jeux ne donnent rien, mais les 6
suivants permettent aux bretons de mener de 7
points. Jérôme JACQUET, ayan...
1155Vous, les participants
Championnats de France
Espoirs individuel duplicaté et libre 2010
Les chenilles deviendront pap...
Triplettes du 29/10/2010 à Veauche (50 triplettes)Triplettes du 29/10/2010 à Veauche (50 triplettes)
1/ PAWLISZ Michel, LU...
LLeess CChhaammppiioonn
COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE
62,4
121,2
35,6
66,2
64,9
37,4
55,3
81,1
66,4
69,7
53,2
70,9
79,8
1...
CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES ...
2211Vous, les participants
Championnat de France
Libre par équipes de quatre interclubs 2010
Doublé du Tarot Club de Pougu...
2222 Vous, les participants
Deuxième séance (40 équipes)
Les compteurs sont divisés par deux. C’est dif-
ficile pour l’équ...
Jean-Claude SERGERE (Allier)
Don’t worry, bee api !
Il y a 15 ans, alors qu’il est chauffeur routier, Jean-Claude fait une...
Dans un deuxième temps, il a fallu apprendre à mieux connaître
les abeilles et leurs fonctionnements (reproduction et essa...
ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt
ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr
C’est en Champagne, il y a 51 ans, que
Ricardo SALVADOR...
- 2002 : Coupe de France à Parthenay avec
les mêmes partenaires et Serge LEMAITRE
- 2004 : Quadrettes Open à Chalon-sur-
S...
Les points ne sont pas pris en compte
pour la main forte. Exemple :
3 atouts et 3 Rois = main faible,
7 atouts et 1 Dame =...
3311Vous, les joueurs
Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ?
Quelle entame effectuerez-vous ...
3322 Vous, les joueurs
SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee
SUD Donneur
NORD Preneur
OUEST
EST
La rédaction de TAROTmag est he...
3333Vous, les joueurs
EST NORD OUEST SUD
Pli 1 V ♦ 2 A As ♦ 3 ♦
Pli 2 Ex 12 A 11 A 13 A
Pli 3 7 ♦ 5 A 4 ♦ 10 ♦
Pli 4 17 A ...
3344 Vous, les joueurs
par Julien LAISSUS(Var Côte d’Azur)
Vainqueur de la Coupe de France en 2000 et des Quadrettes D1 en...
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Tarotmag n°10
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tarotmag n°10

1 295 vues

Publié le

Chères et chers amis tarophiles,
Ce n’est pas toujours aisé d’organiser des tournois de Tarot. On se demande toujours si les
joueurs vont être présents, si la météo va être favorable ou si une jolie neige ne va pas transformer
nos routes en patinoires. Les épreuves nationales de l’automne se sont déroulées
sans encombre et les vastes salles mises à disposition, que ce soit à Veauche ou à Aix les
Bains, ont été pleinement remplies.
L’esprit “Coupe de France”, avec ses matchs tendus par K.O., a de nouveau passionné les
joueurs présents en Loire-Forez. Les joueurs de l’équipe de Florent TRIVERO ont montré une
grande maîtrise associée à une courtoisie exemplaire pour ramener le trophée dans le proche
comité du Lyonnais.
L’édition 2010 du libre par équipe de club aura probablement été un cru exceptionnel, l’avenir
nous le dira. Le Tarot Club de Pougues-les-Eaux a en effet réussi à conserver son titre acquis
l’an dernier avec 4 joueurs différents.
Les succès des rendez-vous nationaux ont poussé la commission règlementation à demander
l’augmentation du nombre de qualifiés dans les différentes épreuves disputées en donnes
libres. Le Conseil d’Administration a entériné les choix retenus à l’unanimité.
Avant de vous retrouver à Bourges, Alès puis Pontarlier, je vous présente les meilleurs voeux
du Conseil d’Administration pour cette année 2011.
Emmanuel STEFANAZZI
Président de la FFT

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 295
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
52
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tarotmag n°10

  1. 1. Chères et chers amis tarophiles, Ce n’est pas toujours aisé d’organiser des tournois de Tarot. On se demande toujours si les joueurs vont être présents, si la météo va être favorable ou si une jolie neige ne va pas trans- former nos routes en patinoires. Les épreuves nationales de l’automne se sont déroulées sans encombre et les vastes salles mises à disposition, que ce soit à Veauche ou à Aix les Bains, ont été pleinement remplies. L’esprit “Coupe de France”, avec ses matchs tendus par K.O., a de nouveau passionné les joueurs présents en Loire-Forez. Les joueurs de l’équipe de Florent TRIVERO ont montré une grande maîtrise associée à une courtoisie exemplaire pour ramener le trophée dans le proche comité du Lyonnais. L’édition 2010 du libre par équipe de club aura probablement été un cru exceptionnel, l’ave- nir nous le dira. Le Tarot Club de Pougues-les-Eaux a en effet réussi à conserver son titre ac- quis l’an dernier avec 4 joueurs différents. Les succès des rendez-vous nationaux ont poussé la commission règlementation à deman- der l’augmentation du nombre de qualifiés dans les différentes épreuves disputées en donnes libres. Le Conseil d’Administration a entériné les choix retenus à l’unanimité. Avant de vous retrouver à Bourges, Alès puis Pontarlier, je vous présente les meilleurs vœux du Conseil d’Administration pour cette année 2011. Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT - Direction de la publication : Fédération Française de Tarot - Composition, rédaction, mise en page : Adrien PEREZ - Photos : Adrien PEREZ, Ricardo SALVADOR, Jean-Claude SERGERE, Emmanuel STEFANAZZI - Date de parution : Janvier 2011 - Imprimeur : IMPRESSIONS DE LA TOUR G.I.L.E. - Zac de Monternoz - 01960 PERONNAS - Ont collaboré à ce numéro : Emmanuel STEFANAZZI (Président), Dominique ECOIFFIER (Secrétaire National), Sylvain PORRET, Pierre PAQUOT ; Jean-Claude SERGERE ; Ricardo SALVADOR ; Julien LAISSUS ; les 5 consultants et de nom- breux responsables de clubs et comités. L’éditorial d’Emmanuel STEFANAZZI Président de la FFT Tarot Mag n°10 3 9 15 17 Agenda Actus infos Coupe de France 2010 Championnats de France Espoirs 2010 Résultats Open Nationaux 18 21 24 26 Résultats Championnats de France Championnat de France Libre par 4 interclubs 2010 Passionné d’... apiculture Jean-Claude SERGERE Portrait de joueur Ricardo SALVADOR 28 31 32 34 Tarot initiation La main forte Les consultants Erratum TAROTmag n°9 Suivi d’une donne La donne par Julien LAISSUS Sommaire 22 Nous, la fédé
  2. 2. Actus Infos Agenda Sont notés dans l’agenda : - les Championnats de France - les manifestations organisées par la FFT - les tournois, festivals et séjours du magazine 1/ Informations générales Notre siège FFT d’Oslon continue à être la cible de personnes malveillantes qui n’hésitent pas à défoncer un sas en verre anti-effraction et serrure 5 points, tout cela pour ne rien voler ! Notre assureur nous ayant proposé une séparation à l’amia- ble, les locaux sont maintenant assurés par la société Générali. Des travaux de mise en sécurité sont programmés : rideau métallique devant le sas d’entrée, grilles de défense sur toutes les fenêtres et murage de la porte arrière. La société Xerox a retenu notre attention en proposant un partenariat qui consiste à solder notre ancien contrat et rempla- cer le photocopieur avec un appareil de nouvelle génération. La technologie de ce dernier, basée sur les pains de cire, la fa- cilité de maintenance, le calcul des coûts basé sur les pixels et l’économie importante ont accéléré ce changement. Dans le TAROTmag 9, vous avez pu constater une erreur de photo sur la page des consultants. Vous la retrouverez corri- gée dans ce numéro. Cette petite erreur de manipulation de notre imprimeur a été compensée par un stage de perfection- nement sur Photoshop pour Adrien. Nous remercions Eric, l’infographiste, pour la qualité de ses explications. Une nouvelle rubrique Tarot, s’intitulant “Suivi d’une donne”, apparaît dans ce numéro. Nous sommes certains qu’elle vous plaira et espérons la pérenniser. Elle consiste à relater une donne duplicatée, jouée en championnat ou lors d’un open na- tional. Vous trouverez un récapitulatif des différents écarts, joueries et scores, accompagné d’un rapport condensé. Les licences ont été majoritairement transmises par mail, plus de 6000 ont été ainsi transférées par Hanane dans la base de données. Les quelques problèmes d’utilisation du logiciel “Aurelia2011” ont été rapidement résolus. Vos demandes d’amé- liorations seront traitées avant la prochaine assemblée générale qui aura lieu à Rochefort. FEVRIER - 11 au 13 : BOURGES Championnats de France Quadrettes (page 4) AVRIL - 7 au 14 : CROISIERE MEDITERRANEE FFT (page 11) -22au25:PONTARLIERChampionnatdeFranceDonnesLibres(page14) MAI - 1er au 5 : CHARTRES Championnats de France Individuel Open, Séries et Jeunes - 10 au 13 : VICHY Championnats de France Triplettes JUIN - 16 au 20 : BLANES séjour Tarot sur la Costa Brava (TAROTmag n°9) AOUT - 14 au 16 : AIRE SUR L’ADOUR Triathlon - 27 au 3 septembre : CHORGES stage adultes (TAROTmag n°9) 33Nous, la fédé - 4 au 7 : ALES Championnat de France Libre Senior (page 7) - 25 au 27 : ARGELES-SUR-MER festival (page 8) - 15 au 17 : CAP D’AGDE festival (page 12) - 17 au 24 : Croisière Méditerranée des Pieds Nickelés (page 20) - 6 au 8 : TULLE festival (page 35) JUILLET - 8 au 15 : KEMER Turquie séjour Jocan Voyages (page 30) - 9 au 15 : ALLIER festival (page 23) - 25 au 2 juillet : VENDES séjour Tarot (page 16) MARS - 20 au 27 : COLLONGES-LA-ROUGE séjour Tarot (TAROTmag n°9) SEPTEMBRE - 24 au 30 : LE BARCARES séjour Tarot (page 29) OCTOBRE - 14 au 31 : Croisère Jocan Voyages (page 30)
  3. 3. 2/ Commission règlementation du 31 octobre 2010 (extrait) Triathlon Les systèmes d’annonce devront être déposés. La formule des charnières collées sera utilisée. Les diagrammes chien se- ront identiques aux diagrammes d’orientation. Les volets B seront distribués après mouvement. Il n’y aura plus de cumul des enveloppes du classement libre et du classement général. Ligue 99 et Corse Un joueur Outre-mer peut participer aux éliminatoires sur le continent aussi bien en 1ère Série que quadrettes dès lors qu’il le fait dans le même comité (ou la même ligue) et qu’il n’a pas la possibilité de le faire dans son comité ni sa ligue. Un joueur du comité Corse doit jouer dans sa ligue le championnat 1ère Série. Dotation PP La dotation des PP dans les “Masters Quadrettes” ainsi que dans tous les festivals est alignée sur la grille des open natio- naux à condition que le tournoi de 100 joueurs ou plus ait un caractère national respectant les critères suivants : au moins 6 comités représentés par 4 joueurs. Cette mesure est rétroactive et applicable à partir du 1er juillet 2010. Quadrettes Après la faute commise à l’aller, on ne marque pas de score, la donne n’est pas neutralisée, on fait jouer le retour. Si une nouvelle faute est commise au retour par la même quadrette (RC ou CE), alors il faudra appliquer : +4 / -10 -1. Si une faute est commise par l’autre attaquant (RC), alors il faudra appliquer : -4 -1 / -10. En cas de faux écart effectué par l’autre attaquant, alors il faudra appliquer : -10 / -10. En cas de Renonce Consommée d’un attaquant et Renonce Consommée de sa défense sur le même jeu, on applique éven- tuellement le +4 / -4 une seule fois, sans oublier les deux pénalités d’usage (soit deux fois 1 PM). Le Championnat de France en donnes libres (Pontarlier) Le nombre de joueurs est porté à 400. Un qualificatif supplémentaire sur place est ajouté le vendredi après-midi pour 40 places (inscription 15 €, redistribution de 80% dans 40 enveloppes). Le déroulement sera le suivant : 400 (1ère séance), 200 (2ème séance), 100 (3ème séance), 52 (dernière séance) avec élimi- nation après chaque position (32, 24, 16, 12, 8) avant la finale à 4 joueurs. La dotation s’étendra aux 32 premiers joueurs. L’inscription au libre du lundi est offerte aux 20 premiers éliminés de la 4ème séance. En parallèle du libre qualificatif, un libre d’accompagnement est prévu. En parallèle de la triplette du vendredi soir, un grand libre appelé “Tournois des Commerçants” sera organisé. Le Championnat de France Senior en donnes libres (Alès) Le nombre de joueurs est porté à 300. Le qualificatif supplémentaire sur place du lundi donnera 40 places. Le déroulement sera le suivant : 300 (1ère séance), 300 (2ème séance, donc pas d’éliminé), puis 152 (3ème séance) et carré final à 24 joueurs. Une triplette est ajoutée en parallèle du libre du mardi soir. Le Championnat de France Interclubs en donnes libres par équipe de 4 joueurs (Aix-les-Bains) Le nombre d’équipes est porté à 100. Le déroulement sera le suivant : 4 tournois de 25 tables (1ère séance), 4 tournois de 13 tables (2ème séance) et 4 tournois de 7 tables (dernière séance). Comme cette année et à chaque séance, chaque équipe aura un joueur dans chacune des orien- tations et dans chaque tournoi. Divers D’autres points ont été traités : mise à jour du classeur, jeu à 5 et 6... La création d’une commission d’éthique est mise à l’étude. La création du championnat Senior individuel duplicaté est repoussée (peut-être 2012 ou 2013 pour les 40 ans de la FFT). 3/ Commission développement Les membres sont au travail sur différents sujets et doivent se retrouver à Bourges pour faire le point et présenter au Conseil d’Administration les projets (affiliation club, partenariats, web…). Le président FFT doit recevoir des professionnels en com- munication web et en référencement marketing. Le responsable de la société Actem a été reçu pour redéfinir sa mission en communication. Hervé TALLEC nous informe régulièrement des résultats de ses démarches. Actus Infos 55Nous, la fédé
  4. 4. LA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUELA CHAMBRE DE DISCIPLINE NATIONALE COMMUNIQUE Président : P. PAQUOT Titulaires : P. BAUMGARTEN J. ELOY R. GUERPILLON S. PORRET Décision 2010-2 du 31 octobre 2010 : Monsieur Christian MOURLON, affilié n°1007011, pour avoir caché des cartes alors qu’il distribuait une donne lors d’un tournoi libre, est suspendu de la FFT pendant 3 années avec effet jusqu’au 30 octobre 2013 et est privé dé- finitivement de toutes fonctions arbitrale, enseignante et élective. Décision 2010-3 du 31 octobre 2010 : Monsieur Claude GRAU, affilié n°1011456, pour n’avoir pas respecté les consignes de silence et avoir tenu des propos insultants envers l’arbitre, est suspendu 3 années de la FFT dont une année avec sursis, la partie ferme se terminant le 18 juin 2012. Décision 2010-4 du 31 octobre 2010 : Monsieur Pascal ARONICA, affilié n°1001161, pour avoir quitté un championnat avant le terme de celui-ci en in- juriant l’arbitre, en état de récidive, est suspendu 4 années de la FFT avec effet jusqu’au 17 mars 2014. Décision 2010-5 du 31 octobre 2010 : Monsieur Laurent GROOTEHEARDT, affilié n°1010584, pour avoir eu une altercation avec un adversaire qui a de- mandé qu’aucun rapport ne soit établi, est suspendu de la FFT pendant une année avec sursis. LA C.D.N.P.I. COMMUNIQUELA C.D.N.P.I. COMMUNIQUE Président : L. MEYNET Titulaires : R. LAVIGNE J. OLIVIER Décision CDNPI 2010-1 du 26 juin 2010 : Monsieur Maurice DESMURE, affilié n°1006065, pour avoir quitté un tournoi sans avoir avisé l’arbitre, est suspendu de la FFT pendant 6 mois avec sursis. Décision CDNPI 2010-2 du 26 juin 2010 : Monsieur Pascal DUCHENE, affilié n°1001619, pour avoir divulgué par maladresse des informations de jeu à un autre joueur lors de la 1ère pause fumeur du Championnat de France 2ème Série, sur une donne que celui-ci n’avait pas encore joué, est : - suspendu de la FFT pendant 3 années avec 30 mois de sursis avec effet jusqu’au 24 novembre 2010, - interdit de championnat par série jusqu’au 30 juin 2011, - privé de fonctions arbitrales pendant 3 années avec effet jusqu’au 25 juin 2013. Décision CDNPI 2010-3 du 26 juin 2010 : Monsieur Alain GRANDEURY, affilié n°1015670, après avoir abandonné un tournoi au milieu d’une donne, en je- tant ses cartes, sans en aviser l’arbitre, est suspendu de la FFT pendant 3 années dont une année de sursis avec effet jusqu’au 25 juin 2012. 4/ Rapport du Conseil d’Administration du 1er novembre 2010 (extrait) Après les points d’ordres généraux (administration du siège, point sur les licences, assurance, discipline…), le trésorier nous fait savoir que le montant total des comptes est de 122.500 €, (107.000 € l’an passé à la même date), avec un stock consé- quent (jeux et étuis duplicaté). Le rapport de la Commission Règlementation est lu et entériné dans sa grande majorité. Deux ajouts sont demandés et accordés, ils concernent les tournois de qualification : les joueurs d’un comité qui reçoivent un Championnat de France ne peuvent jouer le tournoi qualificatif sur place que s’ils ont participé aux qualifications régionales. Cela concerne les joueurs de Franche-Comté pour le championnat à Pontarlier et les joueurs Senior du Languedoc pour le championnat à Alès. D’autre part, pour ces mêmes joueurs, un maximum de 25% des places pourra être attribué. Un Conseil d’Administration aura lieu à Bourges le vendredi 11 février 2011. Actus Infos 66 Nous, la fédé
  5. 5. Coupe de France 2010 Le miel pour les abeilles Les 32 équipes qualifiées sont toutes présentes et excitées comme des puces à l’idée de rem- porter la prestigieuse Coupe de France. L’arbi- trage est assuré par Alain PAYEBIEN, assisté par Jean ELOY en salle et David GUILLOT à l’in- formatique. Dans son discours d’ouverture, il in- siste pour que la compétition se déroule dans la plus grande convivialité et qu’aucun participant ne prenne la mouche au risque de se faire se- couer les puces ! Les seizièmes de finale 1/ Les tenants du titre sont opposés à l’équipe du Centre de Pedro ANTUNES qui possède le plus fort bonus du championnat. Ayant 20 points d’handicap, les parisiens de Franck FISCHER prennentencoredumalusau1er quart-temps(9PM). Ils gagneront bien tous les autres quart-temps du match mais ne rattraperont pas leur retard. 2/ Une autre formation francilienne, celle de Mi- chel PAWLISZ, affronte les limousins de Jacques BARRAL. Dès le 1er quart-temps, elle fait un grand bond de sauterelle (23 à 3) qui lui permet de rattraper son handicap et de prendre de l’avance. Elle ne se laissera jamais distancer durant les 2 quart-temps suivants et triomphera par un dernier saut (20 à 9). 3/ Tels des ours affamés, les lyonnais de Flo- rent TRIVERO détruisent la ruche des charen- tais Gilles DROMAIN, Guy PARRA, Yannick JOLY et Jean-Marie TROCHUT. Ils s’imposent 121 à 36. 4/ Le match entre les nordistes de Stéphane SOTTY et les bourguignons de Philippe DON- ZEAU est quant à lui palpitant. Après le 1er quart- temps, les bourguignons prennent un léger avantage de 5 PM. Ils se font ensuite malmener (8 à 12 et 15 à 25), mais réagissent au dernier quart-temps qu’ils gagnent de moins de 10 PM. Le verdict tombe : Stéphane SOTTY et les siens, Jean-Régis BOIDIN, Pierre-Alain MOUTON, Claude LEFEBVRE, Christine CARNEL et Pas- cal LELOIRE, sont éliminés pour moins de 2 PM, de quoi avoir le cafard ! 5/ Rencontre très équilibrée entre les midi-pyré- néens de Franck DUPUY (2 PM) et les bressans d’Hervé BENOIT (1 PM). L’équipe de l’Ain do- mine légèrement lors de la 1ère moitié du match (7 à 2 et 18 à 13). Les toulousains reviennent au 3ème quart-temps et réduisent l’écart, ils sont menés de moins de 5 PM et donc tout se jouera sur les 6 dernières donnes. Hervé BENOIT et ses partenaires reprennent le match en main et piquent les toulousains (18 à 5) qui doivent s’avouer vaincus. 6/ Tout comme le duel précédent, la quadrette double championne de France de Patrick BAUMGARTEN (Poitou Anjou), épaulée par deux de leurs puces, Geneviève GIRARD et Syl- vie TRECOIRE, se dirige vers la victoire. A mi- parcours, elle est en tête de 13 PM. Mais la jeune squadra champenoise de Nicolas BORIE frappe fort au 3ème quart-temps (29 à 6) et ne fai- blira pas sur les attaques de Noël RAFFOUX. Les challengers l’emportent 81 à 66. 7/ Les alsaciens de Marc WEILL ne vont pas donner l’occasion aux cigales de la ligue Sud- Est de crisser ! En effet, les azuréens Fabrice MATTERA, Jean-Marc ROUILLOT, Frédéric DARMON et Patrice DE MEDEIROS prennent cher au 2ème quart-temps (15 à -4) et sont à la traîne de 25 PM à la mi-temps. Bien qu’ils s’im- poseront en 2ème mi-temps, ils n’arriveront pas à récupérer leur retard. 8/ Dès le début du duel, les nivernais d’Olivier PORTKA ont réussi leur chasse aux papillons. Les sœurs Catherine et Marie-Louise DESJO- BERT, Jean-Luc CESARI et Frédéric MILLARD, sont pris au piège, ont perdu leur bonus et sont menés de 14 points après 6 donnes. Bien que les corses se débattront dans les filets pendant les 2ème et 3ème quart-temps, ils cèderont au 4ème . 9/ Les équipes d’Athmane BENNACER (Loire Forez) et de Chantal GORPHE (Var Côte d’Azur) sont à quasi égalité à la moitié de l’af- frontement. Mais, sur leurs terres, connaissant bien les lieux, Athmane BENNACER et ses co- équipiers tissent une toile et un jeu solides dans lesquels ils attirent les varois qui ne pourront s’échapper (55 à 18 au 3ème quart-temps et 28 à 12 au dernier). 10/ La formation bourguignonne de Jean-Pierre CLAIR est au défi avec la quadrette toulousaine championne de France en titre, renforcée par le réunionnais Mathieu FLORENTIN et le président CCN Yves CHEKLI. Les bourguignons partent avec une dizaine de points de bonus qu’ils vont arriver à conserver jusqu’à la moitié de la ren- contre. Mais, après le 3ème quart-temps, les compteurs sont remis à zéro. Le 4ème quart- temps décisif est gagné 20 à 14 par Jean-Pierre CLAIR et ses partenaires Frédéric BOURGET, Jérôme JACQUET, David BRETON, Christian POULLEAU et Guillaume PORCEDDU. Il est à noter dans ce match le très beau geste des bourguignons qui ont demandé à rétablir un score de - 52 à + 52 à la suite d’une renonce consommée involontaire de l’un d’entre eux que l’attaquant adverse n’avait pas vue. Bravo Mes- sieurs, la victoire n’en est que plus belle ! 11/ L’opposition entre le jeune breton Clément MAILLARD et le président du comité Loire Forez Michaël DEBIESSE tourne à l’avantage des lo- caux qui mènent après 12 donnes de 8 points. Mais les bretons vont s’agiter (20 à 4 et 17 à 4) pour continuer la compétition. 12/ Les fourmis rouges du drapeau Rot un Wiss rencontrent les fourmis noires du Gwenn ha Du. Les alsaciens d’Eric DAUER sont distancés de 5 petits points au bout de 6 étuis. Mais ayant en souvenir la défaite contre les bretons de Didier LE FAILLER qui les avaient explosés lors de la Coupe de France en 2005 à Albi en seizième de finale, les strasbourgeois vont se venger en rem- portant aisément les 3 derniers quart-temps (34 à 3, 24 à 12 et 27 à 19). 99Vous, les participants Cathy DESJOBERT et ses adversaires Gilles NAVARRO, Olivier AUBERT et Michel JUDEAU, prêts à faire les comptes ! Géraldine TYRE face à Chantal GORPHE, Philippe PANNIER et Daniel VETROFF.
  6. 6. 13/ La partie est mouvementée entre l’arbitre na- tional et administrateur de la FFT, Philippe PE- RELLI du chelem club maisonnais, et le narbonnais Régis MERCADIER, un vrai ping- pong ! Le 1er quart-temps est remporté 17 à 8 par les languedociens, mais les franciliens re- viennent au score en réalisant un 2nd quart- temps à 18 à 8. Dans la foulée, ces derniers rajoutent à leur avance d’un point 26 PM. Pour- tant, avec ce petit pactole considérable, ils vont se faire dévorer lors du dernier quart-temps 31 à 2 par leurs adversaires Régis MERCADIER, Karim MEKKAOUI, Rémy COUGNENC, Jean- Claude GRAVERON et Camille GLEYZES qui peuvent être fiers comme des poux pour ce joli final et cette victoire. 14/ Le tenant du titre 1ère Série, Alain BOULUD (Loire Forez), tombe contre la délégation du club de la ville d’Argelès dans laquelle il est devenu Champion de France. Après un départ difficile (-8 au 1er quart-temps et -19 au cumul), Alain BOULUD et ses équipiers se rebiffent (14 à 6, 27 à 8 et 35 à 11), ne laissant aucune chance à Henri SANCHEZ, Jean-François GERMA, Olivier ARNAUD et Marc COSTA qui perdent de 30 PM. 15/ Encore une équipe de l’Ain au tirage au sort pour les francs-comtois Gilbert RAMIS, André GASCHE, Dominique THIEBAUT et Michel SOUILLOT ! Le dénouement ne sera pas le même que la saison précédente : les bressans de Jean-Pierre BOUILLOUX sortent victorieux de tous les quart-temps, sauf du 2ème , ce qui leur permet de poursuivre l’aventure, même s’il s’en est fallu de peu (64 à 60) ! 16/ Les charentais Jean-Michel PEROCHON, Véronique LECLERC, Sandrine TEISSIER, Joël COUMAILLAUD et Michel PATTEDOIE, qui avaient eu la gentillesse de rendre l’an dernier leur qualification en Coupe de France à leurs ad- versaires régionaux suite à une faute d’arbitrage, étaient présents cette année et prêts à en dé- coudre contre les représentants du club de Sa- lies du Salat. Après un 1er quart-temps à égalité, les midi-pyrénéens de Christophe LARRIEU prennent le large en remportant le quart-temps de 22 PM auxquels il faut ajouter les 8 points de bonus. Les charentais essaieront de revenir (25 à 9 et 14 à 6) mais cela ne suffira pas. Comme toutes les équipes qui sont tombées comme des mouches lors de ces seizièmes de finale, ils peu- vent rejoindre les open nationaux. Les huitièmes de finale 1/ Bien qu’il perde les 2 premiers quart-temps, Pedro ANTUNES s’accroche comme une tique contre Michel PAWLISZ et vit sur son bonus. A mi-parcours, il mène toujours de 9 PM. Mais l’an- cien n°1 national ne lâche rien et continue son ascension vers la victoire. Après 18 donnes, il prend enfin la tête de 10 PM et Patrick CHOU- KROUN, dernier attaquant de l’équipe pari- sienne, conclut sur une belle note (26 à 5). 2/ Le 1er quart-temps va être fatal à Philippe DONZEAU face à Florent TRIVERO (9 à 28). Les autres quart-temps seront tendus, sans grande différence. Le gain du match revient donc à l’équipe lyonnaise (77 à 54). 3/ Le capitaine champenois Nicolas BORIE et ses partenaires Fabien BORIE, Frédéric BER- RIOT, Philippe SUGOT et Freddy RONSIN se sont faits écraser par Hervé BENOIT pendant toute la durée du match. La victoire est sans appel : 124 à 37. 4/ Les alsaciens connaissent le même sort : Marc WEILL, Philippe STIMPFLING, Jean- Claude VECCHI et Christophe VOISINET se sont fait attaquer toute la soirée par les mous- tiques pouguois d’Olivier PORTKA. Ils ne ga- gnent aucun quart-temps et perdent 75 à 37. 5/ Encore un scénario identique : Jean-Pierre CLAIR n’a laissé aucun répit aux locaux Ath- mane BENNACER, Stéphane DAVID, Eric DU- SART, Véronique VACHER, Géraldine et Pierre-Louis TYRE qui se sont fait mordre prati- quement sur chaque donne (10 à 12, 9 à 14, 0 à 33 et 0 à 52). La défaite est lourde : 26 à 122. 6/ Ce sont à nouveau des bretons que les alsa- ciens d’Eric DAUER doivent affronter et ironie du sort pour Olivier LUJIC de l’équipe stras- bourgeoise, il est opposé à ses futurs parte- naires d’équipe, ayant décidé de migrer en Bretagne. Avec une dizaine de points de handi- cap et tous les quart-temps perdus, Eric DAUER doit quitter le championnat sur le résultat de 40 à 80. Olivier LUJIC peut désormais encourager Clément MAILLARD ! 7/ Régis MERCADIER est opposé à Alain BOU- LUD. Après le 1er quart-temps, Alain BOULUD est revenu à égalité. Le 2ème quart-temps est hor- rible pour les languedociens qui perdent 40 à 2. Malgré un retour en fin de match de Régis MER- CADIER, il était déjà trop tard, le ver était dans le fruit ! 8/ La dernière rencontre entre Jean-Pierre BOUILLOUX et Christophe LARRIEU va laisser place au suspense. Avec 7 points d’avance et le 1er quart-temps remporté 26 à 4, Christophe LARRIEU prend le match en main. Mais Jean- Pierre BOUILLOUX, Dominique HENRY, Hervé PERROUX, Michel RIGAUDIER et Jean-Paul MIGNOT, après un travail de fourmis, passent en tête après le 3ème quart-temps de 2 PM. Mal- heureusement, désorganisés sur les 6 derniers étuis (6 à 11), leur magnifique remontée n’aura servi à rien. Les quarts de finale 1/ Oh punaise ! Le choc entre Michel PAWLISZ et son ancien équipier Jean-David DJIAN, parti rejoindre l’équipe lyonnaise, promet d’être beau. Le capitaine parisien rapporte 10 PM au 1er quart-temps, mais Nathalie TRIVERO réplique de suite et prend 21 points. Au 3ème quart-temps, Mustapha IFRAH remonte le retard et prend la tête d’un petit point. Les 6 dernières donnes vont être capitales. Patrick CHOUKROUN décide de faire un surcontrat sur sa dernière attaque qu’il chute alors qu’Akil KRARIA n’a fait qu’une sim- ple garde qu’il a gagnée. Cette bascule de 15 PM, nuisible aux parisiens, qualifie leurs adversaires pour la demi-finale. 2/ Un duel entre deux équipes de la ligue Est a lieu : Hervé BENOIT est face à Olivier PORTKA. Le match est au départ très serré, Olivier PORTKA ne mène que de 4 points après 12 étuis. Dans la 2ème partie du match, lui et ses co- équipiers redoublent d’efforts (26 à 13 et 23 à 4) pour vaincre. La malédiction du quart de finale s’acharne pour Hervé BENOIT, Guy MOULIN, Jocelyn DEFARGE, Stéphane FRELIN, Régis GUERPILLON et Stéphane JOUFFROY qui de- vront jouer une nouvelle fois les matchs de clas- sement pour les 5, 6, 7 et 8èmes places. 3/ Deux petites bêtes, qui se sont livrées bataille en junior il y a quelques années, vont s’affronter cette fois dans le monde des grands. Il s’agit des deux compères Guillaume PORCEDDU (Bour- gogne) et Clément MAILLARD (Bretagne). 1100 Vous, les participants Bonne entente en défense entre Hervé BE- NOIT, Régis GUERPILLON et Stéphane FRE- LIN durant ce huitième de finale. Clément MAILLARD et Guillaume PORCEDDU
  7. 7. Les 6 premiers jeux ne donnent rien, mais les 6 suivants permettent aux bretons de mener de 7 points. Jérôme JACQUET, ayant des ailes qui ont poussé depuis qu’il est papa, ne l’entend pas comme ça et prend 10 points à Philippe BRO- CARD au 3ème quart-temps. Les bourguignons ont une légère avance de 3 PM avant d’entamer le final. Les deux derniers attaquants ne sont au- tres que Guillaume et Clément, la pression monte… Deux swings favorables et le score de 25 à 10 rendent les bretons luisants. 4/ La colonie du Tarot du Salat est opposée à celle du Papayou Vert. Elle se montre très co- riace en début de match et parvient à conserver son fort bonus. Mais elle lâche gravement au 3ème quart-temps (48 à 0) avant de se faire com- plètement envahir (28 à 12). Alain BOULUD sort gagnant, Christophe LARRIEU et ses troupes Pierre GARCIA, Daniel SAINT MACARY et Thierry DELERIS doivent rendre les armes. Les demi-finales 1/ Après deux premiers quart-temps timides mais en leur faveur, les lyonnais de Florent TRI- VERO mènent de 10 points face aux nivernais d’Olivier PORTKA. Ils accentuent l’écart sur le 3ème quart-temps qu’ils remportent 30 à 8. Ça sent bon la finale ! Ça sent tellement bon qu’Akil KRARIA va bien butiner au dernier quart-temps (44 à 11) pour y accéder. 2/ Avec leurs 7 points d’avance et une bonne en- trée en matière à +10, les bretons de Clément MAILLARD ont pris la direction des opérations face aux locaux d’Alain BOULUD. Même si leurs adversaires ont essayé de revenir au 2ème quart- temps (23 à 14), les bretons ne vont pas laisser s’échapper leur place de finaliste en s’imposant 26 à 12 et 26 à 20 dans la 2ème moitié de cette demi-finale. La finale Qu’a pu t-il bien se passer pendant la nuit ? Les bretons se sont-ils fait piquer par une mouche tsé-tsé ou alors n’ont-ils pas récupéré du long parcours déjà effectué ? En tout cas, la finale va être un cauchemar pour eux, perdant tous les quart-temps assez lourdement (40 à 8, 34 à 0, 18 à 17 et 28 à 9). L’essaim lyonnais est pro- clamé vainqueur de la Coupe de France 2010, pourtant privé de Nathalie TRIVERO, bien mal en point, qui a préféré ne pas participer. La reine peut être fière de ses abeilles ouvrières Akil KRARIA, Jean-David DJIAN, Yannick MUNIER, Olivier BOTELLA et son mari Florent TRIVERO qui ont très bien travaillé pour gagner, ne lais- sant aucune chance à Clément MAILLARD, Phi- lippe BROCARD, Fabien DROUAN et Thierry BECAM. Bravo aux vainqueurs d’un très fort ni- veau de jeu, équivalent à leur gentillesse, et fé- licitations aux bretons pour leur brillant chemin dans cette compétition et leur 2ème place qui doit les ravir fortement. Le match de classement pour les 3ème et 4ème places On retrouve dans la petite finale le local Alain BOULUD (2,5 PM) opposé au nivernais Olivier PORTKA (2 PM). Par rapport aux points bonus, le match est équilibré, mais il va vite y avoir un déséquilibre : d’entrée, les nivernais frappent fort (29 à 0). Alors que tout semble mal engagé, Alain BOULUD, Valérie DEBIESSE, Michel AY- MARD, Joseph DIODATI et Jean-Claude CEL- LIER vont grapiller quelques points aux 2ème et 3ème quart-temps (20 à 15 et 10 à 8) avant de conclure sur un quart-temps d’entomologie (d’anthologie pardon !) sur le score de 26 à 0. Ils décrochent la 3ème place sur le fil pour leur plus grande joie et celle des organisateurs du club de Veauche. Les pouguois Olivier PORTKA, Michel JUDEAU, Olivier AUBERT, William DEUTCH, Christian DEPESSEVILLE et Gilles NAVARRO peuvent avoir le bourdon : ils finissent 4èmes en s’inclinant sur le résultat de 58 à 54. Les matchs de classement pour les 5, 6, 7 et 8èmes places Le tirage au sort a voulu une nouvelle fois qu’Hervé BENOIT rencontre une équipe de sa ligue, les bourguignons de Jean-Pierre CLAIR. Hervé BENOIT parvient à remonter après le 1er quart-temps les 10 points de handicap et à pren- dre la tête de 4 points. Les deux quart-temps sui- vants ne donnent rien, Jean-Pierre CLAIR réussit quand même à revenir à un point de ses adversaires. Opposé à Stéphane FRELIN sur les 6 dernières donnes, le mâconnais Jérôme JACQUET remporte le quart-temps 19 à 12 et par conséquent le match. Michel PAWLISZ va devoir se tordre comme un ver pour venir à bout de Christophe LARRIEU : mené 52 à 35 à la moitié du match, il réalise un beau 3ème quart-temps pour revenir à égalité avant de terminer en beauté (26 à 7). Les parisiens sont donc en duel contre les bour- guignons pour la 5ème place. Motivée par ce match qui l’oppose à de jeunes et talentueux joueurs, l’équipe francilienne, comme une mante religieuse, va ne faire qu’une bouchée de la for- mation adverse (25 à 1, 13 à 6, 18 à 10 et 23 à 7). La squadra de l’Ain en fera de même avec celle de Midi-Pyrénées en remportant le match 117 à 53, ce qui la classe 7ème . Les daltons bretons Vice Champions de France entourés d’Hervé et Marie-Annick TALLEC : Clément MAILLARD, Thierry BECAM, Philippe BROCARD et Fabien DROUAN. Une 3ème place haute en couleurs : Jean-Claude CELLIER, Alain BOULUD, Valérie DEBIESSE, Michel AYMARD et Joseph DIODATI. 1133Vous, les participants
  8. 8. 1155Vous, les participants Championnats de France Espoirs individuel duplicaté et libre 2010 Les chenilles deviendront papillons ! Dans le but de fidéliser les juniors dans leur dernière année de leur catégorie et de les amener vers les com- pétitions adultes, sans un passage trop brusque, la Com- mission Jeunes et la FFT réfléchissaient depuis quelques années sur la manière de procéder. Après avoir proposé des compétitions trop restrictives et qui n’ont pas eu le succès escompté du fait d’une fréquentation faible, les Championnats de France Universités et Etudiants se sont métamorphosés en Championnats Espoirs. Ceux-ci per- mettent désormais à tous les jeunes âgés de 19 à 25 ans, étudiants ou déjà implantés dans la vie active, de pouvoir participer. Pour leur 1ère édition à Veauche, ces Cham- pionnats ont été un succès, réunissant 27 concurrents qui se sont disputés deux titres, individuel duplicaté (en 2 séances) et individuel donnes libres (en une séance). L’ambiance a été comme chaque année franchement bonne, dans un esprit de fratrie. L’arbitre national Ravi RA- VINDIRANE n’a pas eu à faire le gendarme et a pris un im- mense plaisir à orchestrer les tournois. Le Championnat de France Individuel Duplicaté La 1ère séance à 27 joueurs, avec table relais, est rem- portée par la grande sauterelle de deux mètres, le picard Renaud LEMAIRE, à 63,7 %. C’est le seul qui passe la barre des 60, mais le savoyard Nicolas PORRET, le pari- sien Donatien PHILTON (meilleur attaquant de la séance à plus de 88 %) et le midi-pyrénéen Mickaël SCHENK ne sont pas loin. Les moucherons Damien DEHON (Midi-Py- rénées) et Paul VILLIERS (Bourgogne), d’anciens Cham- pions de France Jeunes, se collent à eux en réalisant 56 %. Les demoiselles ne font pas la parade durant cette manche :seulelanormandeAudreyJOBINs’ensortà52%. Aucune autre n’a la moyenne et Gaëlle CHAMBODUT (Ain) ferme la marche à 37 %. Comme il n’y a aucun éli- miné et par conséquent aucun coefficient, les derniers, dont le podium n’est plus qu’éphémère, n’ont plus qu’à s’appliquer pour accumuler, comme des fourmis, des PCN pour leur prochain classement national. En 2ème séance, Damien DEHON, pas mal classé lors du 1er tour, s’impose à 59 %. Malheureusement pour lui, Mickaël SCHENK et Nicolas PORRET, qui ont déjà à leur actif 59 %, n’ont pas voulu laisser s’envoler une place sur le podium. Ils réalisent respectivement 58,5 % et 57,2 %. Le classement général est établi, Renaud LEMAIRE, Do- natien PHILTON et Paul VILLIERS s’étant écroulés. Comme le scarabée, Mickaël SCHENK est sacré et de- vient le tout premier Champion de France Espoirs Indivi- duel Duplicaté. Il succède au bourguignon Aurélien DECLAS, Champion de France Etudiants 2010, qui se dé- marque lors de cette manche en finissant premier atta- quant à 72 %. Nicolas PORRET est 2ème à 1 % et Damien DEHON s’empare de la 3ème place. Le podium est beau, mettant en avant trois forts joueurs. Renaud LEMAIRE finit 4ème , mais ne désespère pas briller un jour en individuel. Audrey JOBIN, auteur d’un tour catastrophique à 44 %, termine 17ème au général. Quant à Gaëlle CHAMBODUT, elle a de nouveau fait la larve en se classant dernière de séance. Mais on dit que les derniers seront les premiers, c’est ce que Gaëlle espère étant qualifiée pour le libre par quatre à Aix-les-Bains… Le Championnat de France en Donnes Libres On prend les mêmes et on recommence : les 27 partici- pants sont bel et bien là, mais Pierre-Alain MOUTON (Nord Pas de Calais) s’est invité en tant que 28ème , ayant perdu de peu son match de seizième de finale lors de la Coupe de France l’après-midi. Il espère pour se consoler avoir de gros jeux, mais ces paroles sont des perce- oreilles pour les autres participants qui ne l’entendent pas ainsi ! Et pourtant, Pierre-Alain va faire une bonne entrée en matière en réalisant 626 points, précédant Nicolas PORRET à 730. Gaëlle CHAMBODUT sort enfin la tête de l’eau, elle est 3ème avec 382 points. Paul VILLIERS (310 points) et Damien DEHON (218 points) sont deux insectes gluants qui se collent toujours au peloton de tête. C’est l’arrivée soudaine en 2ème position du clermontois Benjamin REOL qui réalise le score exceptionnel de 1054 points. La chance sourit à Nicolas PORRET qui engrange encore 720 points. Audrey JOBIN et la bourguignonne Ma- rion CLAR, aux tailles de guêpe, ont piqué elles-aussi avec un dard à + 400. Paul VILLIERS est régulier et effectue à nouveau 322 points. Au général, Nicolas PORRET domine à 1450 points, se détachant de Benjamin REOL à 688 et Paul VILLIERS à 632. Pierre-Alain MOUTON a bien baissé, mais il est 5ème à 338 points et donc rien n’est perdu. Marion CLAR, Audrey JOBIN, Gaëlle CHAMBO- DUT et Damien DEHON occupent les 6ème , 8ème , 10ème et 12ème places. Lors de la 3ème position, Paul VILLIERS réalise 79 points, mais son frère François a décidé d’intervenir en rempor- tant la manche à 658 points. Nicolas PORRET est tou- jours autant impressionnant, ajoutant à son capital 640 points supplémentaires. Il est inutile de préciser qu’il garde la pôle position avec 2090 points. Loin derrière, on re- trouve les deux frères François à 888 points et Paul à 711. Benjamin REOL et Marion CLAR s’accrochent au trio de tête avec leurs 600 points. Les autres protagonistes sont dans le ventre mou et il sera dur désormais pour Pierre- Alain MOUTON de se venger de sa défaite de l’après-midi. Lors du 4ème tour, Marion CLAR a vu plein de beaux jeux et les a bien exploités, elle est à 1050 points. Paul VIL- LIERS et Benjamin REOL font un pic de 550 points et sont dans une bonne situation pour aborder la dernière posi- tion. Ça s’est calmé un peu pour Nicolas PORRET qui n’obtient que 55 points, tout comme François VILLIERS. Au général, Nicolas PORRET est toujours devant avec 2145, mais Marion CLAR a fait un bon rapproché à 1680 points. Paul VILLIERS et Benjamin REOL sont à plus de 1200. François VILLIERS n’atteint pas les mille-pattes et n’a que 931 points. La dernière position est jouée meilleurs contre meilleurs. On retrouve Nicolas PORRET, Marion CLAR, Paul VIL- LIERS et Benjamin REOL. Cette table va être remportée par Paul VILLIERS à 363 points, suivi de Marion CLAR à 135 points. Benjamin REOL est négatif avec un score de -197, tout comme le leader Nicolas PORRET à -301. Mal- gré ce résultat, Nicolas sait qu’il reste en tête par rapport à ses adversaires de table. Mais minute papillon ! François VILLIERS, Nord à la table 2, conclut son championnat sur une magnifique prestation à 1064 points qui le propulse Champion de France Espoirs en donnes libres. Nicolas PORRET est à nouveau Vice Champion de France et doit être félicité pour son brillant parcours. C’est la petite puce Marion CLAR qui est heureuse d’arracher la 3ème marche. Au pied du podium, Paul VILLIERS, 4ème , ne boude pas : il applaudit son grand frère qui, pour la 1ère fois, réalise une performance en individuel après de longues années chez les jeunes. François a de supers atouts, il est enfin ré- compensé. Benjamin REOL termine honorablement 5ème . La remise des prix s’est déroulée avant le tournoi qua- drettes d’accompagnement dans la joie et la bonne hu- meur, dans le même état d’esprit que le Championnat où les jeunes ont toujours un immense plaisir à se retrouver et à s’affronter. La FFT adresse ses remerciements à tous ses espoirs, chenilles qui deviendront, dans un avenir très proche, papillons ! L’arbitre Ravi RAVINDIRANE au milieu des jeunes compétiteurs concentrés !
  9. 9. Triplettes du 29/10/2010 à Veauche (50 triplettes)Triplettes du 29/10/2010 à Veauche (50 triplettes) 1/ PAWLISZ Michel, LUCCHETTI Philippe, IFRAH Mustapha (Ile de France) : 68,706 % 2/ LELOIRE Pascal, DEMEULEMEESTER Véronique, CARNEL Christine (Nord Pas de Calais) : 68,341 % 3/ PEREZ Adrien, PORCEDDU Guillaume, MOUTON Pierre-Alain (Franche-Comté / Bourgogne / Nord) : 63,268 % 4/ DUPUY Franck, PLANAS Michel, DAUER Eric (Midi-Pyrénées / Alsace) : 62,405 % Duplicaté Individuel du 30/10/2010Duplicaté Individuel du 30/10/2010 à Veauche (104 joueurs)à Veauche (104 joueurs) 1/ SPERINI Jean-Louis (Lorraine) : 71,762 % 2/ CASTAING Lionel (Var Côte d’Azur) : 70,768 % 3/ BOZONNAT Bernard (Loire Forez) : 65,282 % 4/ SCHWEITZER Christian (Alsace) : 63,019 % Libre parallèle du 31/10/2010 après-midiLibre parallèle du 31/10/2010 après-midi à Veauche (112 joueurs)à Veauche (112 joueurs) 1/ PATTEDOIE Michel (Charentes) : 2345 2/ MILLARD Frédéric (Corse) : 1724 3/ BERTUIT Joël (Loire Forez) : 1554 4/ LAIDANI Rachid (Savoie Mont Blanc) : 1540 Triplettes du 31/10/2010 à Veauche (38 triplettes)Triplettes du 31/10/2010 à Veauche (38 triplettes) 1/ MARTINEZ Dominique, MUGNIER Fabrice, POINCLOUX Patrice (Ain) : 65,737 % 2/ BURON Jean-Marc, FONTAN Laurent, FONTAN Frédérique (Val d’Adour) : 63,453 % 3/ COURTNEY Renaud, SICRES Stéphane, FOUCHER Bruno (Midi-Pyrénées) : 63,235 % 4/ VOISINET Christophe, KNAFOU Charles, VALLOIS Patrick (Alsace / Ile de France) : 57,681 % Libre parallèle du 31/10/2010 soirLibre parallèle du 31/10/2010 soir à Veauche (84 joueurs)à Veauche (84 joueurs) 1/ BONNISSOL Christian (Loire Forez) : 2583 2/ GAVINI Jacqueline (Ile de France) : 2406 3/ GAUME Michel (Allier) : 1605 4/ SABIRON Serge (Var Côte d’Azur) : 1528 Quadrettes du 31/10/2010 à Veauche (31 quadrettes)Quadrettes du 31/10/2010 à Veauche (31 quadrettes) 1/ COURTNEY Renaud, FOUCHER Bruno, SICRES Stéphane, FLORENTIN Mathieu (M-Pyrénées / Réunion) : 92,342 2/ DEHON Cyprien, DEHON Damien, VILLIERS Paul, MOUTON Pierre-Alain (M-Pyrénées / Bourgogne / Nord) : 79,118 3/ PLANAS Michel, DUPUY Franck, MAUREL Gilles, ESTEOULE Jean-Marc (Midi-Pyrénées) : 48,086 4/ DUPUY Laurent, ANTUNES Pedro, KNAFOU Charles, VALLOIS Patrick (Centre / Alsace / Ile de France) : 41,932 LLeess OOppeenn NNaattiioonnaauuxx Quadrettes en parallèle du 30/10/2010 à Veauche (17 quadrettes)Quadrettes en parallèle du 30/10/2010 à Veauche (17 quadrettes) 1/ MARTINEZ Dominique, MUGNIER Fabrice, POINCLOUX Patrice, MOYERE Jérémy (Ain / Vaucluse) : 60,108 2/ ROSSI Guy, BERTHONECHE Laurent, CEDOLIN Michel, GUERIN Pascal (Allier / Bourgogne) : 55,023 3/ RAFFOUX Noël, BAUMGARTEN Patrick, COURTOIS Jean-Luc, JEAN Daniel (Poitou Anjou) : 52,094 4/ PATTEDOIE Michel, PEROCHON Jean-Michel, LECLERC Véronique, TEISSIER Sandrine (Charentes) : 34,732 Grand Libre du 30/10/2010Grand Libre du 30/10/2010 à Veauche (156 joueurs)à Veauche (156 joueurs) 1/ RITTIE Joey (Centre) : 2325 2/ BLERON Alain (Limousin) : 1920 3/ GEMBERLE Jean-Pierre (Drôme Ardèche) : 1743 4/ DELEFORGE David (Loire Forez) : 1683 Donnes libres du 01/11/2010Donnes libres du 01/11/2010 à Veauche (88 joueurs)à Veauche (88 joueurs) 1/ PROTHIERE Henri : 1513 2/ MEYRAUD Alain (Limousin) : 1362 3/ BERRIOT Frédéric (Champagne Ardennes) : 1315 4/ GALLONET Jean-François : 1247 1177Vous, les champions Donnes libres du 19/11/2010 après-midiDonnes libres du 19/11/2010 après-midi à Aix-les-Bains (100 joueurs)à Aix-les-Bains (100 joueurs) 1/ ZELLER Cyril (Franche-Comté) : 1550 2/ VOGNE Fernand (Savoie Mont Blanc) : 1339 3/ PASTEUR Jean (Franche-Comté) : 1045 4/ ZACCOMER Lucien (Savoie Mont Blanc) : 1018 Libre parallèle du 19/11/2010 soirLibre parallèle du 19/11/2010 soir à Aix-les-Bains (136 joueurs)à Aix-les-Bains (136 joueurs) 1/ BAZIN Eric (Picardie) : 1995 2/ CARRARA Cyril (Vaucluse) : 1504 3/ GACQUER René (Seine et Marne) : 1473 4/ DA SILVA Philippe (Ain) : 1403 Grand Libre du 20/11/2010Grand Libre du 20/11/2010 à Aix-les-Bains (324 joueurs)à Aix-les-Bains (324 joueurs) 1/ MARSAIS Jean-Louis (Seine et Marne) : 2664 2/ BESSOT Denis (Franche-Comté) : 2067 3/ SERTHELON Emmanuelle (Savoie Mont Blanc) : 2013 4/ VITTOZ Jérôme (Savoie Mont Blanc) : 1821 Triplettes du 19/11/2010 à Aix-les-Bains (43 triplettes)Triplettes du 19/11/2010 à Aix-les-Bains (43 triplettes) 1/ ALBOU Grégory, RAMET Philippe, MIRADA Yvan (Ile de France) : 65,699 % 2/ VITTOZ Claude, MARTINEZ Jean-Philippe, CHIARAMONTI Jacques (Savoie Mont Blanc) : 60,107 % 3/ BERBERAT Jean-Pierre, INGRASSIA Nunzio, NICOLLIN Gérald (Savoie Mont Blanc) : 62,478 % 4/ BAUMGARTEN Patrick, GIRARD Geneviève, TRECOIRE Sylvie (Poitou Anjou) : 59,699 % Donnes libres par équipe de deux du 20/11/2010 à Aix-les-Bains (90 équipes)Donnes libres par équipe de deux du 20/11/2010 à Aix-les-Bains (90 équipes) 1/ RIEDMANN Laurent (Alsace) et NAGY Brigitte (Picardie) : 2159 2/ KAZIC Mého et ZACCOMER Lucien (Savoie Mont Blanc) : 2121 3/ SIMON Marie-Paule et FORTUNE-GASPA Jean-Marie (Vaucluse) : 2110 4/ BORIE Patricia et LOSIAUX Nadège (Champagne Ardennes) : 2045 Donnes libres par équipe de quatre du 21/11/2010 à Aix-les-Bains (38 équipes)Donnes libres par équipe de quatre du 21/11/2010 à Aix-les-Bains (38 équipes) 1/ PICCO Martine, FELIX Nicole, BIAGINI Cédric, REYNAUD Daniel (Provence) : 2847 2/ LAURENT Pascale, DAMOUR Pascale, PROUHEZE Sylvie, CARDON Philippe (Ain / Ile de France) : 2105 3/ CAILLE Corinne, BENOIT Bernard, LABY Louis, ROUSSELEAU Stéphane (Loire Océan) : 1935 4/ DAMEY Jeannette, MEYNET Lucien, STEFANAZZI Emmanuel, RIEDMANN Laurent (Savoie / Bourgogne / Alsace) : 1455
  10. 10. LLeess CChhaammppiioonn COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 62,4 121,2 35,6 66,2 64,9 37,4 55,3 81,1 66,4 69,7 53,2 70,9 79,8 135 57,5 50,2 53,7 74,8 101,2 55 76,7 78,8 85,9 55 60,4 64,7 80,1 86,3 77,2 61 39,9 67,7 47,1 58,8 90,8 79,6 40,4 90,6 68,9 36,5 124,2 121,7 26,1 36,5 74,8 53,9 76,9 59 114,9 50,7 88,1 106,8 63,7 68 56,6 44 121 RAMIS (1,5) LARRIEU (18) PEROCHON (10) BOUILLOUX (11) SANCHEZ (13) BOULUD (2,5) MERCADIER (10,5) PERELLI (10) LE FAILLER (3,5) DAUER (0,5) DEBIESSE (12,5) MAILLARD (10) LANDY (1,5) CLAIR (11) GORPHE (11,5) BENNACER (7) PORTKA (2) DESJOBERT (14,5) MATTERA (4) WEILL (8,5) BAUMGARTEN (0,5) BORIE (20,5) BENOIT (1) DUPUY (2) DONZEAU (2,5) SOTTY (7) DROMAIN (4) TRIVERO (1,5) BARRAL (9) PAWLISZ (0,5) ANTUNES (23,5) FISCHER (3,5) ANTUNES (23,5) 59,8 64,7 43,5 PAWLISZ (0,5) TRIVERO (1,5) DONZEAU (2,5) BENOIT (1) BORIE (20,5) PAWLISZ (0,5) TRIVERO (1,5) BENOIT (1) WEILL (8,5) PORTKA (2) PORTKA (2) TRIVERO (1,5) PORTKA (2) TRIVERO (1,5) BENNACER (7) CLAIR (11) CLAIR (11) MAILLARD (10) DAUER (0,5) MAILLARD (10) MAILLARD (10) MERCADIER (10,5) BOULUD (2,5) BOULUD (2,5) BOUILLOUX (11) LARRIEU (18) LARRIEU (18) BOULUD (2,5) MAILLARD (10) TRIVEROTRIVERO 62,5 48,6 1188 Vous, les champions
  11. 11. CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4CHAMPIONNAT DE FRANCE DONNES LIBRES INTERCLUBS PAR EQUIPES DE 4 1/ Tarot Club Pouguois - Nièvre Yonne (PORTKA Olivier, PINGON Alain, VALLET Bernard, LIEVIN Pierre) : 3573 points 2/ Tarot Club de Cornouaille de Quimper - Bretagne (PENNEC Alcime, GUILLOU Marie-Thérèse, MULLER René, TRIBOUILLOIS Patrick) : 2097 3/ Tarot Club du Mas Rillier - Ain (GUILLOT David, CALLY André-Claude, PEILLON Marc, CHAMBODUT Gaëlle) : 1907 4/ Académie Charollaise de Tarot - Bourgogne (DRON Michel, DALLERIT Christophe, GOY Paul, LESPINASSE Claude) : 1517 5/ Tarot Club de Ouistreham - Normandie (KOHWER Francis, LOISANCE Franck, HESLOUIS Serge, RENAULT Didier) : 1338 6/ Bresse Cocagne Tarot Club d’Attignat - Ain (HENRY Dominique, DOUILLET Gilles, MERLE Maurice, BIEVRE Daniel) : 1283 7/ Tarot Club de Malataverne Châteauneuf du Rhône Donzère - Drôme Ardèche (CODINA Gérard, FREGIERE Thierry, SERRET Hervé, ANATER Thierry) : 1060 8/ Tarot Club de Cumières - Champagne Ardennes (RONSIN Freddy, BOREL Fabien, BORIE Nicolas, VASSAUX René) : 999 9/ Tarot des Volcans de Beaumont - Loire Forez (VERSOS Jean, THENIERES Christian, BIGAY Alain, MAGE Frédéric) : 886,3 10/ Tarot Club de la Côte Basque d’Anglet - Val d’Adour (CANDELE Pierre, BENDRELL Gérard, BERTERECHE Jean-Marie, ROMEO Patrick) : 606,3 11/ Tarot Club Lillerois - Nord Pas de Calais (LELOIRE Pascal, GRAPPASONNO Sergio, DEMEULEMEESTER Véronique, RAGUENET Grégory) : 543,8 12/ Tarot Club Lucéen - Sarthe Mayenne (BODILIS Yves, BARTH Laurent, LEBRETON Jean, GERMAIN Cyrille) : 533,3 13/ Tarot Club de Mauguio Carnon - Languedoc Roussillon (GUESDON Laurent, GRAVERON Jean-Claude, KEDADOUCHE Farid, LELANDAIS Michel) : 501 14/ Tarot Club de Breuil Magné - Charentes (TOURNEUR Jean-Claude, BOIREAU Marc, GUIRADO André, RAMBEAU Daniel) : - 100 15/ Les Amis du Tarot de Saint Gratien - Ile de France (PAQUOT Pierre, NAHON Vincent, JONQUET David, THABAULT Francis) : - 114 16/ Gardez-vous du Chien de Cesson Sévigné - Bretagne (GUIBERT Michel, LACOUA Jean-Pierre, SAUVAGE Jean-Pierre, PISCHEDDA Francisco) : - 177,8 17/ Atout 21 Blanquefort - Aquitaine (DUCOM Cédric, MARTIN Sylvie, CLAVERIE Gérard, HERAUD Sébastien) : - 341,8 18/ Tarot Club de Sallanches - Savoie Mont Blanc (LIMIDO Pierre, CHAPPEX Stéphane, MARY Noël, DUMAS Pierrette) : - 423,3 19/ Tarot Club des Pays Albigeois - Midi Pyrénées (RIVALS Yannick, REZE Yohan, AZOUZ Ali, PRUNELL Frédéric) : - 838 20/ Tarot Club Fertois - Seine et Marne (LECELLIER Michel, RENAUD Bernard, MANSOURI Gérard, GOUGE Michel) : - 1119 nnnnaattss ddee FFrraannccee COUPE DE FRANCECOUPE DE FRANCE 1/ TRIVERO Florent, TRIVERO Nathalie, KRARIA Akil, DJIAN Jean-David, MUNIER Yannick, BOTELLA Olivier (Lyonnais) 2/ MAILLARD Clément, BROCARD Philippe, DROUAN Fabien, BECAM Thierry (Bretagne) 3/ BOULUD Alain, DEBIESSE Valérie, AYMARD Michel, DIODATI Joseph, CELLIER Jean-Claude (Loire Forez) 4/ PORTKA Olivier, JUDEAU Michel, AUBERT Olivier, DEUTCH William, DEPESSEVILLE Christian, NAVARRO Gilles (Nièvre Yonne) 5/ PAWLISZ Michel, IFRAH Mustapha, BOUSBA Kamel, CHOUKROUN Patrick, LUCCHETTI Philippe (Ile de France) 6/ CLAIR Jean-Pierre, BOURGET Frédéric, JACQUET Jérôme, BRETON David, POULLEAU Christian, PORCEDDU Guillaume (Bourgogne) 7/ BENOIT Hervé, MOULIN Guy, DEFARGE Jocelyn, FRELIN Stéphane, GUERPILLON Régis, JOUFFROY Stéphane (Ain) 8/ LARRIEU Christophe, GARCIA Pierre, SAINT MACARY Daniel, DELERIS Thierry (Midi-Pyrénées) 1199Vous, les champions CHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRSCHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRS INDIVIDUEL DUPLICATE (27 joueurs)INDIVIDUEL DUPLICATE (27 joueurs) 1/ SCHENK Mickaël (Midi-Pyrénées) : 117,708 % 2/ PORRET Nicolas (Savoie Mont Blanc) : 116,830 % 3/ DEHON Damien (Midi-Pyrénées) : 115,714 % 4/ LEMAIRE Renaud (Picardie) : 111,964 % 5/ DELERY Sébastien (Nièvre Yonne) : 111,771 % 6/ TARTARIN Arnaud (Ile de France) : 109,083 % 7/ PHILTON Donatien (Ile de France) : 107,313 % 8/ VILLIERS Paul (Bourgogne) : 106,354 % 9/ LAVAL Nicolas (Centre) : 104,643 % 10/ GOUDON Pierre (Vaucluse) : 104,202 % 11/ HANDOUCHE Vincent (Picardie) : 102,083 % 12/ DECLAS Fabrice (Bourgogne) : 101,167 % 13/ CHARYK Vincent (Bretagne) : 101,107 % 14/ BLANCHEMAIN Yoann (Normandie) : 100,938 % 15/ PHILTON SELLIER Alexandre (Ile de France) : 100,625 % 16/ BROUSSE Joana (Corse) : 99,464 % CHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRSCHAMPIONNAT DE FRANCE ESPOIRS DONNES LIBRES (28 joueurs)DONNES LIBRES (28 joueurs) 1/ VILLIERS François (Bourgogne) : 1995 points 2/ PORRET Nicolas (Savoie Mont Blanc) : 1844 points 3/ CLAR Marion (Bourgogne) : 1815 points 4/ VILLIERS Paul (Bourgogne) : 1626 points 5/ REOL Benjamin (Loire Forez) : 1037 points 6/ TARTARIN Arnaud (Ile de France) : 611 points 7/ HANDOUCHE Vincent (Picardie) : 603 points 8/ DEHON Damien (Midi-Pyrénées) : 430 points 9/ MOUTON Pierre-Alain (Nord Pas de Calais) : 342 points 10/ CHAMBODUT Gaëlle (Ain) : 223 points 11/ DELERY Sébastien (Nièvre Yonne) : 157 points 12/ PHILTON SELLIER Alexandre (Ile de France) : 109 points 13/ CHARYK Vincent (Bretagne) : 104 points 14/ BROUSSE Joana (Corse) : 76 points 15/ JOBIN Audrey (Normandie) : - 50 points 16/ SCHENK Mickaël (Midi-Pyrénées) : - 118 points
  12. 12. 2211Vous, les participants Championnat de France Libre par équipes de quatre interclubs 2010 Doublé du Tarot Club de Pougues-les-Eaux Ce Championnat de France est de retour à Aix- les-Bains dans les salles somptueuses du Ca- sino Grand Cercle, après sa 2ème édition à Alès durant l’été 2009. Bien qu’il suive la Coupe de France de près, les 80 équipes ont répondu pré- sentes à ce rendez-vous, tout comme Alain PAYEBIEN qui enchaîne deux arbitrages d’affi- lée. Ce dernier est épaulé par Michaël DE- BIESSE en salle et Sylvain PORRET à l’informatique. Alain PAYEBIEN axe toujours son discours d’ouverture sur la convivialité. La bonne humeur devra donc régner aux tables et aucun participant ne devra chercher des poux à ses ad- versaires. Un nouveau déroulement de compétition a été mis en place cette année : en 1ère séance, 4 tour- nois de 20 tables, puis 4 tournois de 10 tables pour finir par 4 tournois de 5 tables. Un joueur par équipe est placé dans chacun des tournois et dans une orientation différente. Ce système permet à toutes les équipes de rencontrer un maximum de formations adverses. Première séance (80 équipes) La concentration et l’envie de gagner se font d’entrée ressentir. Malgré les 320 joueurs, on aurait entendu une mouche voler, ce qui est très agréable en compétition. A l’issue de 5 positions de 5 donnes et avec 4083 points, le Tarot des Volcans de Beaumont (Loire Forez) représenté par Jean VERSOS, Christian THENIERES, Alain BIGAY et Frédéric MAGE s’illustre. Der- rière, à 800 points très exactement, l’une des trois délégations du Tarot Club Lillerois (Nord Pas de Calais) pointe le bout de ses antennes. Son capitaine Pascal LELOIRE passe donc le 1er tour, pas comme en Coupe de France, et compte bien mener son équipe composée de Sergio GRAPPASONNO, Véronique DEMEU- LEMEESTER et Grégory RAGUENET vers la victoire. Au 3ème rang du classement, avec 2640 points dans leurs mandibules, on retrouve Marie-Louise EYMAS, Philippe GIOT, André RAEL et Jean-Paul MONTROUGE de l’Excuse Villeneuvaise (Aquitaine). Juste en dessous des 2000 points se situent l’équipe régionale du Tarot Club de Sallanches de Pierre LIMIDO, celle du Tarot Club Fertois (Seine et Marne) de Michel LECELLIER et celle de Gilles NAVARRO et de Sylvain AUBERT, Champions de France en titre, avec deux nouveaux partenaires Lucien PRIEUR et Richard FRANCOVIC. Cette nou- velle formation du Tarot Club Pouguois (Nièvre Yonne) est de nouveau bien partie pour briller. Devant l’affichage du classement individuel, on peut entendre le chant des cigales. Le vauclu- sien Jean-Louis DERONGS, avec 2089 points, est premier. Grâce à ce résultat, il sauve sa peau et celle de ses coéquipiers Eric BATTON- NIER, Antoine QUES et Annie DERONGS qui ont tous du négatif. Le Tarot Club de Sorgues, avec 811 points, continue donc l’aventure. Aux dernières places qualificatives, il ne fallait pas être en dessous des -100. Le Tarot Club Luron (Franche-Comté) l’a échappé belle (-84), sa pénalité de 400 points pour ne pas s’être pré- senté involontairement entre 10 heures et midi pour le retrait des badges aurait pu être drama- tique. Au départ scratchés et suite à un malaise d’un joueur d’une autre équipe, André FRELIN, Stéphane ANTONY, Sébastien MOUGENOT et Cyril ZELLER ont pu réintégrer le championnat. Cet incident permet de rappeler à tous qu’il est indispensable de confirmer sa participation à un Championnat de France entre 10 heures et midi à la salle où se déroule l’épreuve et aux arbitres de ne pas oublier de tirer les convocations de- puis le logiciel Extar à la fin de la compétition ré- gionale, sans oublier de les remettre. A la 40ème place, l’association alsacienne Les Jeux de l’Es- prit de Baldersheim a -92 et passe pour la séance suivante pour le plus grand bonheur de son président Gian-Paolo COSTANZO. “Adieu la mouche” pour 40 équipes ! Il en manque un peu pour le Tarot Club de Civrieux d’Azergues (Lyonnais) et ses représentants Thierry DARGERE, Roland VIGNAL, Roger HASSLER et Christian TEROL à -118 qui doi- vent malheureusement partir. L’Excuse Niortaise (Poitou Anjou) de Daniel JEAN continue dans la lignée de la Coupe de France, éliminée de très peu. Le président du comité Nord Pas de Calais, Antoine MOUSSA du Tarot Club Lillerois, est au fin fond du classement, mais encourage forte- ment l’équipe seconde de ce 1er tour. Jean VERSOS et le biarrot Pierre CANDELE très appliqués ! La fourmillière de 320 joueurs en 1ère séance !
  13. 13. 2222 Vous, les participants Deuxième séance (40 équipes) Les compteurs sont divisés par deux. C’est dif- ficile pour l’équipe en tête du 1er tour qui perd plus de 2000 points, mais c’est le règlement ! Il va falloir rester sous la protection de la cocci- nelle pour continuer à avoir de la chance et du jeu et échapper à l’élimination. Le jeu, l’équipe meneuse en a beaucoup moins vu qu’en 1ère séance ! Elle perd plus de 800 points durant cette manche, mais cette contre-performance ne l’empêchera pas d’aller en finale, elle est 10ème au général. Cela profite à la formation du Tarot Club Lillerois, 2ème jusque là, de prendre la tête de la compétition, ayant réalisé 1460 points lors de ce 2ème tour. De nombreux clubs, qui se dissimulaient comme des phasmes dans le classement de 1ère séance, vont faire leur apparition. Le Tarot Club Breuil- Magné (Charentes) de Jean-Claude TOUR- NEUR avec 2820 points au général et le Tarot Club de Ouistreham (Normandie) de Francis KOHWER avec 2743 rejoignent le podium de tête. Le Tarot Club de Mauguio-Carnon (Languedoc Roussillon) de Laurent GUESDON, vainqueur du Triathlon cette année, sort de sa cachette avec 2174 points. Il en est de même pour l’as- sociation Atout 21 de Blanquefort (Aquitaine), forte de ses Champions de France Triplettes D2 Cédric DUCOM, Sylvie MARTIN, Sébastien HE- RAUD et Jean-Claude CLAVERIE, avec 2162 points en route pour renouveler leur exploit. Enfin, le Tarot Club du Mas Rillier (Ain) du pré- sident de la ligue Nord-Est David GUILLOT to- talise lui-aussi plus de 2000 points. Mais qu’ont donc fait les équipes citées en 1ère séance ? Pierre LIMIDO et Michel LECELLIER sont passés au travers des mailles du filet. Ils sont respectivement 11ème et 15ème et seront de la finale. Quant à Marie-Louise EYMAS et Gilles NA- VARRO, ils sont restés coincés et la malchance a eu raison d’eux. Leur avance considérable ne pourra pas combler tous leurs points négatifs. Ils ne participeront pas au dernier tour. Les re- présentations qualifiées tout juste à l’issue du 1er tour, à savoir Sorgues, Lure et Baldersheim, n’ont pas réussi à revenir et sont obligées de se diriger vers la sortie. Troisième séance (20 équipes) En finale, on assiste encore à de sacrés retour- nements de situation et à l’arrivée en force d’équipes très discrètes jusque là. L’expression “araignée du matin, chagrin, araignée du soir, espoir” va prendre tout son sens pour la 2nde dé- légation encore vivante du Tarot Club de Pougues-les-Eaux. Alors 17ème le matin, avant de démarrer la dernière phase, le Champion de France Individuel Open 2010, Olivier PORTKA, étant resté sur sa faim à la suite de sa 4ème place en Coupe de France, va avec ses compagnons Alain PINGON, Bernard VALLET et Pierre LIE- VIN, partir collecter un nombre de points très im- portant lors de la finale, environ 3200, pour pouvoir l’emporter. Le Tarot Club Pouguois est proclamé pour la 2ème année consécutive Club Champion en donnes libres par équipe de 4 joueurs. Bravo à ses représentants qui succè- dent à leurs amis Gilles NAVARRO, Sylvain AU- BERT, Pascal LEROYER et Olivier BAUDOT. Le même scénario va se reproduire pour le Tarot Club de Cornouaille. Les quimpérois Alcime PENNEC, Marie-Thérèse GUILLOU, René MULLER et Patrick TRIBOUILLOIS, 18èmes avant de démarrer la finale, vont déployer leurs ailes et réaliser plus de 1800 points pour accrocher la 2ème marche du podium. La Bretagne peut être en fête pour cette fin d’année, deux places de Vice Champion de France ayant été gagnées. Tous les essaims en tête de la 2ème séance ne vont pas supporter les intempéries de la finale. Seul l’élevage du Tarot Club du Mas Riller va ré- sister. David GUILLOT et sa reine Gaëlle CHAMBODUT, accompagnés d’André-Claude CALLY et Marc PEILLON qui participait à sa 1ère compétition nationale, obtiennent la 3ème place pour avoir été réguliers et ne pas avoir flanché lors de cette dernière épreuve. C’est avec beau- coup d’émotions et des fourmis dans les jambes qu’ils reçoivent leur trophée. Cette édition 2010 a encore prouvé que rien n’est jamais terminé pour les équipes de fin de classement et aussi que la régularité prime et est toujours récompensée. Pas besoin d’être une fine mouche pour le remarquer ! L’équipe vice championne de France du Tarot Club de Quimper De gauche à droite : Alcime PENNEC, Marie-Thérèse GUILLOU, René MULLER et Patrick TRIBOUILLOIS L’équipe 3ème du Championnat de France, le Tarot Club du Mas Rillier De gauche à droite : Marc PEILLON, David GUILLOT, Gaëlle CHAM- BODUT et André-Pierre CALLY Le ch’ti Grégory RAGUENET espère recevoir un beau jeu du normand Francis KOHWER ! Michel LECELLIER et Farid KEDADOUCHE (TC Mauguio Carnon) en finale !
  14. 14. Jean-Claude SERGERE (Allier) Don’t worry, bee api ! Il y a 15 ans, alors qu’il est chauffeur routier, Jean-Claude fait une hémiplégie. Ce grave incident l’oblige à arrêter sa profession. Ne pouvant rester les bras croisés et voulant faire face à son handi- cap, Jean-Claude souhaite reprendre une activité, tout en restant modeste, en tout cas essayer ! Mais laquelle ? Au printemps, à peine rétabli, alors qu’il travaille dans son jardin, Jean-Claude trouve et capture un essaim sauvage. C’est alors que de vieilles émotions et souvenirs d’enfant refont surface… En effet, dès son plus jeune âge, il était pris d’amour pour les abeilles et avait eu le privilège d’être initié par un apiculteur qui avait mis des ruches dans un bois, riche en acacias, appartenant à ses parents. La décision d’élever des abeilles est prise sur le champ : l’essaim sauvage récupéré sera mis dans une ruche. Tant qu’à faire, Jean-Claude voit en grand et espère monter un rucher rapidement. Dans un premier temps, il se rend à la coopérative des apiculteurs de Clermont-Ferrand pour acheter du matériel adapté pour sa future activité : - quelques ruches pour commencer, avant d’en fabriquer lui-même - des cadres en bois sur lesquels les abeilles viendront travailler et déposer le miel - un enfumoir pour endormir les insectes - une bonne combinaison et des gants pour éviter de se faire piquer - un extracteur (manuel au départ) pour détacher le miel des cadres - un maturateur pour filtrer le miel, le stocker et le mettre en pots - une chaudière pour faire fondre la cire d'abeille. Une fois récupé- rée (notamment dans les opercules), Jean-Claude pourra la re- vendre ou l’échanger contre de la cire gaufrée (feuilles pré-imprimées d'alvéoles, obligeant les abeilles à construire leurs rayons à l'intérieur des cadres mobiles). Heureusement pour ses finances, Jean-Claude n’a pas tout acheté neuf et s’est procuré du matériel d’occasion appartenant à d’an- ciens apiculteurs qui avaient cessé leur activité. 2244 Vous, les licenciés
  15. 15. Dans un deuxième temps, il a fallu apprendre à mieux connaître les abeilles et leurs fonctionnements (reproduction et essai- mages…) et acquérir de solides bases en apiculture : fonction- nement d’une ruche, périodes de récolte du miel, travail selon les saisons, etc. Jean-Claude a dû s’intéresser aussi à la botanique et être attentif à l’écosystème qui l’entoure. Cette activité, dont l’apprentissage peut être long et fastidieux, doit se pratiquer for- cément avec passion, sinon l’abandon survient. Jean-Claude n’a jamais abandonné, bien au contraire ! Le comble, c’est qu’il s’est aperçu très vite qu’il était allergique aux piqûres d’abeille. Cela ne l’a pas dissuadé, il s’est même rendu à l’hôpital pour se faire immuniser ! Son premier essaim, devenant trop important, va donner naissance à un autre essaim et donc à une autre ruche et ainsi de suite… Jean-Claude devient en un rien de temps l’heureux propriétaire de 5 ruches. Et ensuite, c’est l’engrenage ! Son premier rucher, com- prenant une dizaine de ruches, est formé. Et Jean-Claude ne s’est pas arrêté là ! Aujourd’hui, il possède 7 ruchers aux quatre coins de l’Allier. Certains sont installés en plaines, d’autres dans les zones boisées ou encore dans les montagnes bourbonnaises. La dissémination de ses ruchers génère de nombreux déplacements, mais lui permet de produire deux variétés de miel : toutes fleurs ou d’acacia. Son élevage considérable lui demande beaucoup d’attention. Pen- dant les périodes de froid, les abeilles ne bougent pas et restent dans la ruche. Jean-Claude doit faire le tour du département pour leur apporter à manger. Il y a quelques années, il a pris la décision de les nourrir avec le miel qu’elles ont déjà produit (environ 1,5 kg par ruche) pour obtenir ultérieurement un miel qui soit complète- ment naturel. Certains apiculteurs ont choisi de nourrir leurs petites bêtes au sucre ou au glucose. A ses débuts, Jean-Claude a fait comme eux, sa production en miel n’étant pas assez grande. Cela lui a valu une année de sortir un miel vert à la place d’être doré, ayant nourri ses abeilles au sucre de pastilles mentholées de Vichy qu’on lui avait donné ! A la belle saison, il faut aller installer, sous chaque toit des diffé- rentes ruches, une hausse qui comprend environ une dizaine de cadres préparés auparavant. Pour quelque motif que ce soit, Jean- Claude ne rend jamais visite à ses abeilles les jours venteux ou orageux car elles sont très excitées et risquent de le piquer. Après la semaine de Pâques, aidé entres autres par son amie Monique LAMARQUE du Tarot Club de Gannat dont il est le président, il faut aller faire la première récolte, récupérer les hausses pleines de miel et en mettre de nouvelles pour la seconde récolte qui aura lieu juste après le 15 août. Ceci est possible pour le miel toutes fleurs, mais celui d’acacia demande à Jean-Claude beaucoup plus de vigilance : les hausses sont posées dès la floraison des acacias, puis elles sont retirées à la fin de la floraison pour ne pas qu’il y ait d’autres fleurs dans le miel. Enfin, il ne restera plus qu’à extraire le miel, le filtrer et le stocker. Pour information, en moyenne, 15 kg de miel sont produits par ruche. La quantité est très variable selon leur lieu d’implantation : Jean-Claude a pu remarquer que les abeilles étaient plus produc- tives en plaine qu’en montagne (30 kg en plaine pour 10 en mon- tagne). Ce n’est pas fini, il faut encore s’occuper de la partie commerciale ! Jean-Claude, épaulé par son épouse Annie, se rend chaque sa- medi matin sur le marché de Vichy pour vendre son miel condi- tionné en pots de 500 g ou d’un kilo. Son miel est disponible chez quelques commerçants, comme par exemple chez le boulanger du village voisin au sien. Sa clientèle est fidèle et apprécie particuliè- rement son miel aux innombrables vertus, surtout celui récolté juste après Pâques qui est très bon pour les personnes asthmatiques. Jean-Claude a deux fils, Cyrille, qui est conseillé juridique, et Jean- Christophe, chercheur. Figurez-vous que ses recherches portent entre autres sur les maladies des abeilles, étonnant non ! Jean- Claude est aussi un heureux grand-père et a 3 petits-enfants. Les deux garçons, Antoine et Arthur, l’aident à tirer le miel et adorent mettre les doigts ! Par contre, sa petite-fille Astrid est moins em- ballée et préfère jouer au Tarot ou grimper sur le dos de papi, comme apparemment son cousin Arthur ! Le temps d’un instant, Jean-Claude n’est plus apiculteur, mais abeille ! 2255Vous, les licenciés
  16. 16. ppppoooorrrrttttrrrraaaaiiiitttt ddddeeee jjjjoooouuuueeeeuuuurrrr C’est en Champagne, il y a 51 ans, que Ricardo SALVADOR est né. Il passe son enfance dans les bois et les champs du côté d’Epernay où il adore se promener. C’est un gamin plein d’entrain qui a des difficultés à canaliser son énergie, d’où une scolarité compliquée au point de vue disciplinaire… Mais Ricardo va vite s’apaiser en faisant la découverte du jeu de Tarot dont il tombe très amoureux. C’est sa famille, dont les membres sont de très grands joueurs de cartes, qui lui apprend les premiers rudiments du jeu et lui donne le virus. Bien que Ricardo réussisse à obtenir le Bac D (Sciences de la Vie et de la Terre) et un DEUG de Physique/Chimie, le Tarot l’empêche de mener à bien ses études. Dès qu’il a du temps, il pense plus à trouver des joueurs pour taper le carton qu’à réviser. Pour cela, il se rend régulièrement dans un petit café de Reims. Là-bas, il va très vite faire la connaissance d’autres passionnés, licenciés au club de Tarot de Reims récemment créé, qui l’invitent à rejoindre l’association. Autant vous dire que Ricardo n’a pas traîné ! Dès son arrivée, il découvre le duplicaté. Cette forme de jeu l’attire et l’enthousiasme. Il participe de suite au championnat régional individuel open et parvient à se qualifier pour la finale nationale à Chalon-sur-Saône (1983). C’est un immense bonheur pour lui, d’autant plus que son président de club, Jacques MENESSON, malheureusement décédé, s’occupe de tout (déplacement, réservation hôtelière…). Jacques s’est même rendu à la finale nationale pour kibitzer et encourager Ricardo qui arrivera en dernière séance et se classera 19ème . Pour anecdote, ne sachant pas que le pourcentage de 1ère séance était acquis et s’estimant qualifié pour le 2ème tour, Ricardo a fait une Contre fantasmagorique qu’il a gagnée à la table de Thierry BONNION, 1ère Série Nationale de l’époque, très énervé, croyant que Ricardo s’était moqué de lui. Pour information, les contrats en individuel duplicaté étaient libres auparavant. Cette passion pour le Tarot tellement débordante va même jusqu’à réguler sa vie... En effet, Ricardo passe le concours des Télécom auquel il est accepté. Etant muté dans la région Ile de France, il choisit son affectation en fonction des clubs de Tarot. Le Chelem Club Maisonnais étant réputé, il demande d’intégrer une agence sur une commune voisine, à savoir Créteil. Au club de Maisons-Alfort, il rencontre Patrick BOULLENGER qui lui apprend la signalisation FFT, lui enseigne d’autres conventions et s’occupe de son perfectionnement. Jugeant que Ricardo a un bon niveau et ayant détecté son fort potentiel, Patrick BOULLENGER lui propose de jouer en triplettes avec Patrick CHOUKROUN. En 1988, ce trio devient Champion de France Triplettes Open à Vichy. Ricardo est fier de ce titre qui récompense ses partenaires pour la confiance qu’ils lui ont accordée. En 1990, Ricardo quitte la région parisienne pour retourner à Reims où il travaille toujours. Suite à cette mutation, Ricardo a demandé une dérogation pour pouvoir continuer à jouer en Ile de France parce qu’à l’époque, on devait être licencié dans le comité où l’on habitait. Depuis, ce n’est plus le cas, Ricardo est l’un des initiateurs de cette réforme. Il a même emmené avec lui deux rémois, Yves PICARDA et Michel PAWLISZ, avec lesquels il remportera, épaulés de Kamel BOUSBA, Gérard LEFEVRE et Patrick CHOUKROUN, la Coupe de France en 1997 à Albi. Au cours de sa carrière tarotique, Ricardo a eu la chance de jouer avec de nombreux partenaires d’exception et amis et a su s’adapter aux différents styles de jeu proposés qui lui ont permis d’acquérir l’excellent niveau qu’on lui connaît. Son palmarès est incroyable, jugez par vous- même : - 1988 : Triplettes Open à Vichy - 1997 : Coupe de France à Albi - 1999 : Coupe de France à Limoges avec Jean-Claude BOURDON, Joseph CARRARA, Jacques GINESTE et Didier MASQUELIER RRiiccaarrddoo SSAALLVVAADDOORR((IIllee ddee FFrraannccee)) Le Sherlock Holmes du Tarot 2266 Vous, les licenciés
  17. 17. - 2002 : Coupe de France à Parthenay avec les mêmes partenaires et Serge LEMAITRE - 2004 : Quadrettes Open à Chalon-sur- Saône avec à nouveau Jean-Claude BOURDON, Jacques GINESTE et Didier MASQUELIER - 2005 : Coupe de France à Albi avec Kamel BOUSBA, Patrick CHOUKROUN, Jean- David DJIAN, Michel PAWLISZ et Benoît TRIVERO - 2006 : Coupe de France à Ceyrat, l’équipe championne de la saison précédente ayant réalisé le doublé. Ricardo n’a pas de titre en individuel, il faut dire qu’il a arrêté de jouer ces compétitions rapidement pour se consacrer à d’autres loisirs, comme l’écriture que nous allons aborder, le bridge ou la cueillette des champignons. Il adore aller en Auvergne ramasser des girolles avec l’un de ses amis bridgeurs, Lionel DUBOURGNON, jouant aussi au Tarot dans le Lyonnais. Hormis le jeu en lui-même, ce qu’il aime, c’est le partage et être avec les copains. Ricardo se souvient notamment des gueuletons après les tournois avec ses copains de chambrée Serge LEMAITRE et Rémy SAUGUERET, disparusmalheureusementeux-aussi.Ricardo avait pour habitude d’apporter le vin et ses camarades la charcuterie et il n’était pas rare que d’autres convives se joignent à eux. Aujourd’hui, Ricardo a pris un peu de recul par rapport au jeu de Tarot et se voue à l’écriture, son autre grande passion. Il écrit depuis une quinzaine d’années. Il y a dix ans déjà, il a achevé un premier polar qui n’est pas paru et qu’il garde sous le coude. Il est l’auteur également de deux autres romans et le dernier à l’écriture est le premier à être édité. Son livre "Les gens sont méchants" est sorti aux éditions Kyklos (www.kykloseditions.com) le 22 novembre dernier. C’est un polar domestique, le premier du genre, axé vers l’humour et la décontraction, malgré quelques passages sanglants. En voici l’histoire : Tous les couples traversent de mauvaises passes. Celui dont il est question dans ce roman n'en est déjà plus là. Les termes impasse, sans issue, cul-de-sac, voire coupe-gorge, seraient, en ce qui le concerne, plus appropriés... Plutôt que de s'adresser à un conseiller conjugal ou de consulter un avocat, Hippolyte décide de régler le problème de manière directe et définitive. Forcément, cela requiert quelques réglages, un plan précis et un scénario sans faille afin d'éviter tout démêlé avec la justice. Pas question pour lui de finir comme ces imbéciles imprévoyants, ces amateurs sans cervelle qui sèment des indices accablants sur les lieux de leurs crimes. Mais sur le chemin du veuvage, Hippolyte ne s'attendait pas à croiser des gens vraiment méchants... Ricardo a mis environ un an et demi à écrire ce roman. Ce qui a été le plus difficile, c’étaient les relectures (orthographe, syntaxe…). Il n’a pas hésité à proposer son manuscrit à un comité de lecture gratuit sur internet www.comite-de-lecture.com qui lui a apporté quelques suggestions, mais surtout qui lui a fait de superbes critiques très encourageantes. Désormais, Ricardo a rejoint ce groupe pour aider et soutenir les jeunes auteurs. Ricardo doit assurer la promotion de son ouvrage. Outre les médias et internet, il se déplace dans quelques librairies, de la capitale principalement, pour des séances de dédicaces et des discussions avec ses futurs lecteurs. Peut-être viendra-t-il bientôt sur un Championnat de France de Tarot présenter et vendre son livre… En attendant, vous pouvez le trouver dans toutes les bonnes librairies ou le commander sur internet. Ricardo aurait aimé pouvoir raconter une partie de cartes dans l’une de ses œuvres, mais pour un public néophyte, le vocabulaire étant trop technique, ce passage n’aurait eu aucun intérêt. Par contre, dans son prochain roman qui sortira au mois de mars 2011 chez le même éditeur, intitulé "La zygène de la filipendule", il paraît que des tarophiles pourront se reconnaître dans certains personnages… Il ne reste plus qu’à souhaiter à notre brillant écrivain de remporter un grand succès comme au Tarot et même s’il a fait partie des gens méchants qui vous ont collé des bulles, nous espérons que cela ne vous empêchera pas de vous presser sur son polar que vous aurez immense plaisir à dévorer ! 2277Vous, les licenciés La joie de Ricardo et ses coéquipiers, vainqueurs de la Coupe de France en 2006 à Ceyrat
  18. 18. Les points ne sont pas pris en compte pour la main forte. Exemple : 3 atouts et 3 Rois = main faible, 7 atouts et 1 Dame = main forte. S’il désire chasser le Petit ou désatouyer le preneur, le joueur main forte, qui doit posséder au minimum 7 atouts, enta- mera d’un atout impair. Il jouera atout de préférence sur un chien blanc ou très faible. Sinon, il ouvrira dans sa couleur la plus longue. Le chien ne doit pas repousser le joueur main forte à développer son flanc et sa couleur dominante, même si le Roi ou plusieurs cartes de cette couleur sont présents au talon. Au cas où le joueur main forte possède le Roi dans sa couleur la plus longue, il le jouera bille en tête, ne pouvant le sau- ver ultérieurement du fait de ses nom- breux atouts et de son équilibre aux couleurs. Si le preneur fournit sur le Roi, le joueur main forte ne tournera pas et continuera à pousser sa couleur. Remarque : il peut être parfois judicieux de ne pas jouer le Roi pour pouvoir faire accrocher le preneur d’un gros atout au 3ème ou 4ème tour de la couleur. En cas d’égalité dans les couleurs, le joueur main forte privilégiera l’entame dans sa couleur la plus riche en points pour faire couper le preneur ou la cou- leur absente du chien. Comment les autres défenseurs peu- vent-ils la repérer et quelle ligne de jeu doivent-ils adopter ? Les défenseurs, sans doute courts à l’atout, pourront identifier un partenaire main forte s’il a joué un atout impair, s’il est entré d’un Roi, s’il a entamé dans le Roi ou la couleur du chien ou encore s’il a désobéi à l’entame d’un coéquipier. Ils doivent impérativement obéir à la couleur imposée par la main forte, même si le preneur fournit, et surtout ne pas la détruire en la faisant couper. Même si une surcoupe peut être béné- fique, les défenseurs éviteront de re- jouer une couleur que coupe la main forte, le preneur pouvant bloquer par un atout maître. Ils ne devront jamais met- tre la main forte en sous-coupe. Pour cela, ils doivent surveiller les refus de couleurs de la main forte : doubletons ou refus d’uppercut. En effet, un défenseur main forte, qui sous-coupe devant le preneur, mettra son plus petit atout et gardera ses gros (refus d’uppercut). Il demande ainsi à ses partenaires de ne plus revenir dans la couleur, par consé- quent de le protéger. Remarques - La main forte peut changer en cours de partie si elle coupe rapidement la couleur du preneur. Quatre ou cinq atouts dans une autre main peuvent de- venir main forte. Il faut savoir s’adapter. - La désobéissance à la main forte peut s’expliquer par le Petit en danger dans la main d’un défenseur ou alors le sauve- tage imminent d’un honneur, en faisant attention que ce dernier ne soit pas une entrave au flanc de défense et au dé- bordement de la main forte. Système de signalisation personnalisé En équipe, il est possible de mettre en place dans le système de signali- sation des cartes de main forte, en règle générale 3 ou 4 cartes blanches. Cette annonce sera privilégiée à celle des honneurs. Généralités : C’est détenir au moins 6 atouts dont 2 gros contre le preneur avec une distri- bution partagée dans les couleurs. Comment jouer une main forte ? Le but premier du joueur main forte est de déborder le preneur. Pour cela, il doit impérativement imposer son jeu. Le joueur présumé main forte a deux so- lutions : jouer atout ou dans sa cou- leur la plus longue. 2288 Vous, les joueurs
  19. 19. 3311Vous, les joueurs Quel contrat allez-vous demander ?Quel contrat allez-vous demander ? Quelle entame effectuerez-vous ?Quelle entame effectuerez-vous ? Si cette main vous avait été proposée enSi cette main vous avait été proposée en triplettes, quels auraient été votre écart ettriplettes, quels auraient été votre écart et votre entame ?votre entame ? CHIEN LLeessCCoonnssuullttaannttss L’AVIS DE LA REDACTIONL’AVIS DE LA REDACTION (Jean-Pierre BOULEY - Adrien PEREZ) Un décompte de points est nécessaire. Les 2 oudlers (10 points), le 19 (2 points) et les 3 Rois (18 points) sont normalement acquis. Une, voire deux levées à ♥ avec les petits atouts, en embarquant au moins une pièce, peuvent fortement s’envisager. Il reste encore la possibilité d’encaisser un pli à ♠ (Dame ou Valet) et pourquoi pas un pli d’atout sur le 3ème ♦ de défense. Les sous-points ♣ semblent condamnés, étant donné que c’est la couleur que l’on va pousser, même s’il existe un infime espoir de réaliser le Cavalier au 3ème tour. Le contrat ressemble fortement à une GS, mais jouer au club peut être une bonne occasion pour tester la GC sans pour autant faire n’importe quoi. En triplettes, plusieurs écarts sont possibles. Il paraît cependant logique d’assècher les Rois de ♥ et ♦ et de coucher la Dame de ♠. La 6ème carte pourra être le Valet de ♠ ou le Cavalier de ♣. Jouer par ♠ est une bonne idée pour peut-être enfumer le Roi, mais surtout recevoir l’entame ♣. Patrick LOBERT (Midi-Pyrénées) - Première Série Nationale Je ferai une GS : j'ai 30 points avec le 19 encaissé. Je ferai normalement 2 atouts sous le Roi de ♥ en prenant les sous-points. 39 points + minimum 3 points du chien = 42 points. Si je fais en plus une pièce à ♠ ou si le chien est plus gros, ça devrait gagner sans anomalie ! J'entamerai Roi de ♣, puis reviendrai du Valet et pousserai ♣. En triplettes, bien qu’il y ait plusieurs possibilités, j’aurais couché : ♠ D/♥ V-4/♦ 7-2/♣ C. J'aurais entamé petit ♠. Je pense qu’avec cet écart (9 points au chaud), on peut envisager une issue positive. Virginie VITARD (Nord Pas de Calais) - Première Série Trèfle Avec mes 3 Rois, le 21, l'Excuse, le 19 d'atout et la Dame de ♠, j’ai 36 points. Il ne me reste plus qu’à réali- ser 5 points que je peux espérer prendre sur ♥ et ♦. Mon contrat sera donc une Garde Contre. J'entamerai le Roi de ♣ et continuerai avec le Valet pour peut-être pouvoir faire le Cavalier. En triplettes, mon écart aurait été le suivant : ♥ V-4/♦ 7-2/♣ C-V. Mon entame, quant à elle, aurait été le Roi de ♣, suivi du 6 de ♣ attendant éventuellement l'entrée ♠. Si ♠ n'était pas ouvert, je jouerais le 8 d'atout. Samuel GOMEZ (Franche-Comté) - Deuxième Série Trèfle Je décompte mes points en vue d'un surcontrat : 3 Rois et 2 bouts, cela donne 28 points, il en reste donc 13 à faire. Avec éventuellement 2 petits atouts sur la singlette ♥, plus les plis du 19, d'une pièce à ♠ et d'une à ♣ en longueur, on pourrait avoir ces 13 points hypothétiques. Mais le faible nombre d'atouts, leur hauteur et ma frilosité font que je me contenterais d'une Garde Sans. J'entamerais le Roi de ♣. En triplettes, mon écart serait : ♠ D-V/♥ V-4/♦ 7-2. Avec la main d'entame, je partirais cette fois du 3 ou 5 de ♠ pour l'enfume. Denise THIEBAULT (Normandie) - Promotion Je demande une Garde Sans : j'ai 28 points si mes 3 Rois passent. Je peux espérer faire la Dame de ♠, prendre quelques points à ♥ et faire le pli du 19 d'atout. Sur ce surcontrat, j’entamerai du 9 d’atout pour don- ner la main à la défense qui fera une entame, favorable j’espère ! En triplettes, j’aurais mis à l’écart : ♠ 5-3/♥ V-4/♦ 7-2. J’aurais entamé atout pour voir. Selon l’ouverture de défense, j’aurais continué atout pour éventuellement prendre le Petit et affranchir mes ♣. Stéphane TESTA (Ile de France) - Junior Avec 34 points effectifs (6 pour le 21, 4 pour l’Excuse, 2 pour le 19, 6 pour le Roi de ♦ , 6 pour le Roi de ♣, 6 pour le Roi de ♥ et 4 pris sur cette singlette), aucun surcontrat n'est possible. De plus, le match commence, je ne veux prendre aucun risque et mettre mon équipe en difficulté. Je fais donc une simple garde. Mon écart sera le suivant : ♠ D-V/♥ V-4/♦ 7-2. J'évite toute tenue à ♠ avec possibilité d'enfume si tenue il y a. J’entamerai le 10 de ♠ et espère recevoir l’entame ♣ de défense forte probable au vu du chien. Vous vous rendez au club et participez à un match par équipes. L’arbitre équilibre les équipes et le match se joue sans handicap. Au 1er quart-temps, vous attaquez et re- cevez ce jeu avec entame preneur. ERRATUMERRATUM TAROTmag n°9TAROTmag n°9
  20. 20. 3322 Vous, les joueurs SSuuiivvii dd’’uunnee ddoonnnnee SUD Donneur NORD Preneur OUEST EST La rédaction de TAROTmag est heureuse de vous présenter cette nouvelle rubrique et espère qu’elle vous plaira. La donne qui vous est proposée a été jouée lors de la première séance du premier Championnat Individuel Espoirs à Veauche. COMMENTAIRES ATTAQUE L’écart Faire deux coupes et garder la longue ♥ et le Roi de ♣ 2nd paraît logique. Seuls les preneurs des tables 2 et 7 ont réalisé cet écart. Le seul danger est d’être tenu par Roi-Cavalier au minimum 5ème ou 4ème et l’Excuse. Si l’une des deux pièces à ♥ de défense est 5ème , le preneur est certain de réaliser au moins un pli. Les attaquants des tables 4 et 5 ont apporté une légère variante à l’écart en as- séchant le Roi de ♣ pour conserver une singlette ♠ au 10 en couchant C-V-7. Garder le 10 de ♠ sec peut forcer la pose d’au moins un honneur en défense. Peut-être aurait-il été plus judicieux de garder le 7... L’attaquante Nord 6 a préféré conserver les ♠ et la séquence C-V-10 4ème , faire la coupe à ♦ et garder la singlette ♥ pour enfumer. En écartant de la sorte, elle veut être sûre d’encaisser une levée à la couleur, à savoir ♠. Enfin, le joueur Nord 3 a raccourci les ♠ en gardant C-V-10 secs, les ♥ en cou- chant D-V voulant sans doute enfumer, ce qui est difficile avec une couleur au dé- part 5ème , et le Roi de ♣ sec. De plus, avec cet écart, il donne la possibilité à un éventuel Petit en danger de sortir sur deux couleurs (♠ et ♥). La présentation de la poignée Il semble évident de présenter la poignée avec un tel jeu, surtout en duplicaté individuel. Ne pas la montrer si le jeu gagne serait synonyme de bulle. Tous les attaquants l’ont d’ailleurs fait voir. Etant 11ème , il fallait masquer le bon atout à la défense. Le 21 a été caché trois fois (tables 4, 5 et 6), le 15 deux fois (tables 2 et 3), le 18 une fois (table 7). Seul le 18 non montré a eu une incidence sur le flanc défensif (traité ultérieurement). La chasse au Petit Dès que chacun des preneurs a pris pour la 1ère fois la main, il est parti chasser, sauf Nord 6 qui a respecté son plan de jeu et son écart en jouant l’enfume ♥ avant de donner un coup d’atout. En règle générale, tous les preneurs ont entamé du 12, à l’exception de Nord 5 qui a commencé du 8. Cela n’a rien changé sur les hauteurs d’atout posées en défense, mais Nord 5 est le seul à n’avoir pu repérer la faiblesse de la main du fond. DEFENSE L’entame Avec l’Excuse 7ème , sur un chien de 3 atouts, il faut jouer sa couleur la plus longue. Cela tombe bien, c’est aussi la plus riche en points (D-C-V) et le preneur risque de couper ou au pire d’avoir le Roi sec. Aucune hésitation pour la carte d’ouverture, il faut envoyer le Valet de ♦. Seul le joueur Est de la table 2 n’est pas entré du Valet, sans doute de peur de perdre un point, mais il a bien entamé ♦ ! L’Excuse Les présentations des poignées auraient dû permettre au joueur Est de s’excuser sur le 1er coup d’atout du preneur pour garder le 17 et le 20. Or, cela n’a pas été le cas aux tables 5 et 6. Il était par contre plus difficile pour le joueur Est de la table 7 de poser l’Excuse, le preneur ayant caché le 18 dans la poignée. Croyant sans doute cet atout chez son partenaire Sud, le joueur Est a pris du 17, n’a pu s’excuser pour protéger le 20, a rejoué un petit atout afin de ne pas les marier et donner la possibilité à son coéquipier de lever du 18. Le joueur Est a ensuite très mal négocié l’Excuse qu’il aurait dû mettre sans doute au pli 13 ou au pli 15. La main forte Le joueur Est est incontestablement main forte et a eu le privilège de s’exprimer dès l’entame et de trouver la coupe. Il était facile pour Sud (sauf à la table 5) de la repérer et de lui obéir, Ouest ne pouvant monter sur le 12 d’atout. Malgré le Roi 3ème et au risque de le perdre, il était impératif que Sud revienne ♦ pour que la main forte empêche le preneur de déborder. A la table 4, Sud a pris l’initiative de tourner la couleur, mais n’a pas pour autant sauvé son Roi de ♦. Cela aurait pu être très dangereux. A la table 5, c’est la main forte qui a tourné la couleur après avoir vu au 2ème tour de ♦ la pose du 10 en Nord qui indique forcément le Roi. En voulant protéger l’honneur ♦, la main forte a déclenché un cataclysme, se faisant prendre en four- chette deux fois par l’attaquant qui s’est même permis de tirer le 21 pour prendre le Petit. Il faut savoir parfois sacrifier pour pouvoir sauver d’autres points et surtout déborder ! La main forte devait aussi sur cette donne ne pas s’affoler avec le Cavalier de ♥. En le posant au 1er tour, elle donnait la possibilité à l’attaquant de réaliser la levée de la Dame de ♥.
  21. 21. 3333Vous, les joueurs EST NORD OUEST SUD Pli 1 V ♦ 2 A As ♦ 3 ♦ Pli 2 Ex 12 A 11 A 13 A Pli 3 7 ♦ 5 A 4 ♦ 10 ♦ Pli 4 17 A 10 A R ♥ 14 A Pli 5 C ♦ 8 A 5 ♦ R ♦ Pli 6 20 A 16 A 2 ♠ 1 A Pli 7 D ♦ 15 A 6 ♦ 9 ♥ Pli 8 C ♥ As ♥ 7 ♥ 2 ♥ Pli 9 10 ♣ R ♣ 4 ♣ 2 ♣ Pli 10 3 ♥ 5 ♥ 10 ♥ 8 ♥ Pli 11 D ♠ 10 ♠ 3 ♠ 5 ♠ Pli 12 As ♣ 6 A 5 ♣ 3 ♣ Pli 13 6 ♥ 4 ♥ D ♣ C ♣ Pli 14 As ♠ V ♠ 6 ♠ R ♠ Pli 15 7 A 18 A 6 ♣ 8 ♣ Pli 16 3 A 21 A 9 ♦ 4 ♠ Pli 17 4 A 19 A 8 ♠ 7 ♣ Pli 18 9 A C ♠ 9 ♠ V ♣ Position 1 - Table 3 Nord : Damien DEHON (Midi-Pyrénées) Sud : François VILLIERS (Bourgogne) Est : Fabrice DECLAS (Bourgogne) Ouest : Christophe TINAHONES (Corse) PRENEUR NORD - ENTAME EST Ecart : ♠ 7 / ♥ D-V / ♦ 8-2 / ♣ 9. Score : - 86. Entame : V ♦. EST NORD OUEST SUD Pli 1 V ♦ 2 A 4 ♦ 3 ♦ Pli 2 C ♥ 5 ♥ 7 ♥ 2 ♥ Pli 3 7 ♦ 5 A 5 ♦ 10 ♦ Pli 4 17 A 12 A 11 A 13 A Pli 5 C ♦ 6 A As ♦ R ♦ Pli 6 20 A 19 A 4 ♣ 1 A Pli 7 D ♦ 16 A 6 ♦ 14 A Pli 8 D ♠ 10 ♠ 2 ♠ 4 ♠ Pli 9 6 ♥ 8 A 10 ♥ 8 ♥ Pli 10 As ♠ V ♠ 3 ♠ R ♠ Pli 11 Ex 10 A R ♥ 9 ♥ Pli 12 3 A C ♠ 6 ♠ 5 ♠ Pli 13 3 ♥ 15 A 5 ♣ 2 ♣ Pli 14 4 A 7 ♠ 8 ♠ C ♣ Pli 15 10 ♣ 9 ♣ D ♣ V ♣ Pli 16 As ♣ R ♣ 6 ♣ 7 ♣ Pli 17 7 A 21 A 9 ♦ 3 ♣ Pli 18 9 A 18 A 9 ♠ 8 ♣ Position 5 - Table 6 Nord : Marjorie FRANCHINI (Loire Forez) Sud : Corantine CLAUDEL (Franche-Comté) Est : Renaud LEMAIRE (Picardie) Ouest : Pierre GOUDON (Vaucluse) PRENEUR NORD - ENTAME EST Ecart : ♥ D-V-4-As / ♦ 8-2. Score : - 74. Entame : V ♦. EST NORD OUEST SUD Pli 1 7 ♦ 2 A 4 ♦ 3 ♦ Pli 2 Ex 12 A 11 A 13 A Pli 3 V ♦ 5 A 5 ♦ 10 ♦ Pli 4 17 A 16 A 2 ♠ 1 A Pli 5 As ♠ 6 A 3 ♠ 4 ♠ Pli 6 C ♥ As ♥ 7 ♥ 8 ♥ Pli 7 C ♦ 15 A 6 ♦ R ♦ Pli 8 3 ♥ V ♥ R ♥ 9 ♥ Pli 9 D ♠ 8 A 8 ♠ 5 ♠ Pli 10 6 ♥ 4 ♥ 10 ♥ 2 ♥ Pli 11 D ♦ 18 A 9 ♦ 14 A Pli 12 3 A 5 ♥ 4 ♣ R ♠ Pli 13 As ♣ 9 ♣ D ♣ C ♣ Pli 14 10 ♣ R ♣ 6 ♣ 8 ♣ Pli 15 4 A D ♥ 5 ♣ V ♣ Pli 16 9 A 10 A As ♦ 2 ♣ Pli 17 20 A 19 A 6 ♠ 3 ♣ Pli 18 7 A 21 A 9 ♠ 7 ♣ Position 2 - Table 2 Nord : Joana BROUSSE (Corse) Sud : Donatien PHILTON (Ile de France) Est : Rémi ROUSSEL (Corse) Ouest : Paul VILLIERS (Bourgogne) PRENEUR NORD - ENTAME EST Ecart : ♠ C-V-10-7 / ♦ 8-2. Score : - 82. Entame : 7 ♦. EST NORD OUEST SUD Pli 1 V ♦ 2 A As ♦ 3 ♦ Pli 2 17 A 12 A 11 A 14 A Pli 3 4 A 19 A 2 ♠ 13 A Pli 4 3 ♥ As ♥ 7 ♥ 2 ♥ Pli 5 7 ♦ 6 A 4 ♦ 10 ♦ Pli 6 C ♥ 4 ♥ 10 ♥ 8 ♥ Pli 7 C ♦ 10 A 5 ♦ R ♦ Pli 8 As ♣ R ♣ 4 ♣ 3 ♣ Pli 9 10 ♣ 9 ♣ 5 ♣ C ♣ Pli 10 As ♠ 8 A 3 ♠ R ♠ Pli 11 6 ♥ 5 ♥ R ♥ 9 ♥ Pli 12 D ♠ 5 A 6 ♠ 4 ♠ Pli 13 3 A V ♥ D ♣ 1 A Pli 14 D ♦ 16 A 6 ♦ 5 ♠ Pli 15 20 A 18 A 9 ♦ V ♣ Pli 16 9 A 21 A 8 ♠ 2 ♣ Pli 17 Ex D ♥ 9 ♠ 7 ♣ Pli 18 7 A 15 A 6 ♣ 8 ♣ Position 4 - Table 7 Nord : Nicolas PORRET (Savoie Mont Blanc) Sud : Romain CARBONEL (Corse) Est : Mickaël SCHENK (Midi-Pyrénées) Ouest : Benjamin REOL (Loire Forez) PRENEUR NORD - ENTAME EST Ecart : ♠ C-V-10-7 / ♦ 8-2. Score : + 80. Entame : V ♦. EST NORD OUEST SUD Pli 1 V ♦ 2 A As ♦ 3 ♦ Pli 2 17 A 8 A 11 A 13 A Pli 3 7 ♦ 5 A 4 ♦ 10 ♦ Pli 4 C ♥ 5 ♥ 7 ♥ 2 ♥ Pli 5 As ♠ 10 ♠ 2 ♠ R ♠ Pli 6 D ♠ 6 A 3 ♠ 4 ♠ Pli 7 3 ♥ As ♥ 10 ♥ 8 ♥ Pli 8 9 A 10 A 6 ♠ 5 ♠ Pli 9 6 ♥ 4 ♥ R ♥ 9 ♥ Pli 10 Ex 15 A 8 ♠ 14 A Pli 11 3 A 21 A 9 ♠ 1 A Pli 12 20 A 16 A 5 ♦ R ♦ Pli 13 C ♦ 12 A 6 ♦ 2 ♣ Pli 14 4 A 19 A 9 ♦ 3 ♣ Pli 15 7 A 18 A 4 ♣ 7 ♣ Pli 16 As ♣ R ♣ 5 ♣ 8 ♣ Pli 17 10 ♣ D ♥ 6 ♣ V ♣ Pli 18 D ♦ V ♥ D ♣ C ♣ Position 6 - Table 5 Nord : Vincent CHARYK (Bretagne) Sud : Vincent HANDOUCHE (Picardie) Est : Yoann BLANCHEMAIN (Normandie) Ouest : Marion CLAR (Bourgogne) PRENEUR NORD - ENTAME EST Ecart : ♠ C-V-7 / ♦ 8-2 / ♣ 9. Score : + 110. Entame : V ♦. EST NORD OUEST SUD Pli 1 V ♦ 2 A As ♦ 3 ♦ Pli 2 Ex 12 A 11 A 14 A Pli 3 As ♠ 10 ♠ 2 ♠ R ♠ Pli 4 D ♠ 8 A 3 ♠ 4 ♠ Pli 5 17 A 10 A 4 ♦ 13 A Pli 6 7 ♦ 6 A 5 ♦ 10 ♦ Pli 7 7 A 5 A 6 ♦ 1 A Pli 8 C ♦ 15 A 9 ♦ R ♦ Pli 9 C ♥ As ♥ 7 ♥ 2 ♥ Pli 10 As ♣ R ♣ 4 ♣ 2 ♣ Pli 11 3 ♥ V ♥ R ♥ 8 ♥ Pli 12 10 ♣ 16 A 5 ♣ 7 ♣ Pli 13 6 ♥ D ♥ 10 ♥ 9 ♥ Pli 14 3 A 4 ♥ D ♣ C ♣ Pli 15 D ♦ 18 A 6 ♠ 5 ♠ Pli 16 4 A 5 ♥ 6 ♣ V ♣ Pli 17 9 A 19 A 9 ♠ 3 ♣ Pli 18 20 A 21 A 8 ♠ 8 ♣ Position 7 - Table 4 Nord : Aurélien DECLAS (Bourgogne) Sud : Sébastien DELERY (Nièvre Yonne) Est : Gaëlle CHAMBODUT (Ain) Ouest : Alexandre PHILTON SELLIER (IDF) PRENEUR NORD - ENTAME EST Ecart : ♠ C-V-7 / ♦ 8-2 / ♣ 9. Score : - 72. Entame : V ♦.
  22. 22. 3344 Vous, les joueurs par Julien LAISSUS(Var Côte d’Azur) Vainqueur de la Coupe de France en 2000 et des Quadrettes D1 en 2007, Julien LAISSUS, connu pour sa fougue et reconnu pour son talent, a désiré participer à cette rubrique. Cela lui portera-t-il chance comme à ses prédécesseurs qui se sont illustrés au niveau national ? Julien l’espère, étant qualifié pour Bourges ! PROBLÈME : QUADRETTESPROBLÈME : QUADRETTES Un ami nouvellement licencié vous contacte pour vous féliciter pour votre sélection pour la finale nationale Quadrettes. Il vous annonce qu’il est parvenu lui aussi à se qualifier. Il vous expose une donne de la com- pétition régionale et aimerait avoir votre avis et des explications sur la manière de jouer du milieu. NORD Donneur SUD Preneur EST OUEST ATTAQUE : Quel sera votre écart ? Mon écart : ♠ D / ♦ C / ♣ V-7-4-2. Je couche les quatre ♣ (c'est la couleur où j'ai le plus de points à prendre), la Dame de ♠ et le Cavalier de ♦ pour renflouer le chien car en quadrettes, mon premier but est de gagner. N’ayant que 7 atouts, j'ai peu de chance de déborder, donc de faire mon Cavalier de ♦. Recevant l'en- tame de devant, je risque de me mettre d'entrée en position de chute si je reçois l'ouverture ♠ et si j’ai gardé la Dame. L’enlever évite ainsi toute problématique ! Quelle ligne d’attaque comptez-vous adopter ? Avec un tel jeu d’attaque, je risque de subir ! Si je reçois des atouts rapidement, je vais avoir du mal à gagner. Avec 7 atouts et une couleur 5ème , je n'envisage ni d'aller au bout ni de déborder. Je vais me concentrer principalement sur la prise des points ♣ et essayer d'encaisser au moins 4 de mes 7 atouts. En envisageant passer le mariage ♥ (11 points), mes deux bouts (12 points) et avec mes 9 points au chaud, il restera à trouver 9 points pour zéro de bon. Je peux les encaisser sur les 2ème et 3ème ♣ en prenant quelques pièces au passage et éventuellement en réalisant un pli à ♦ (Valet ou 10). Si je reçois l'entame atout, je poserai le 16 du chien pour avoir plus de chances d'encaisser mon 18 et/ou mon 15 par la suite. Si je reçois l'entame ♦, je poserai simplement le 8 en espérant qu’un honneur tombe. Cela me permettrait d'encaisser le Valet ou le 10 s'il n'y a pas de doubleton. Si je reçois l'entame ♠, je fournirai d'un des deux ♠ que j'ai touché au chien. Si je reçois l'entame ♣, je coupe du Petit par sécurité. Je pourrais prendre le risque d'attendre le 2ème tour pour éviter que la défense embraye atout trop vite, mais le revers de la médaille serait de trouver une singlette en défense... Au cours de la partie, si j'ai pu lever deux fois à ♣, je jouerai le 16 pour exploser les gros atouts de la défense et ainsi diminuerai le risque de me faire surcouper. DEROULEMENT DE LA DONNE CHIEN Voici donc la main d’attaque avec le chien : A ♠ ♥ ♦ ♣ OUEST SUD EST NORD Pli 1 3 ♣ 1 A As ♣ 9 ♣ Pli 2 4 ♥ R ♥ 2 ♥ 5 ♥ Pli 3 7 ♥ D ♥ 6 ♥ 8 ♥ Pli 4 10 ♥ As ♥ 9 ♥ 4 A Pli 5 5 A 16 A 20 A 2 A Pli 6 5 ♣ 21 A 8 ♣ 19 A Pli 7 C ♥ 3 ♥ 3 A Ex Pli 8 6 ♣ 18 A C ♣ 17 A Pli 9 V ♠ 5 ♠ 10 ♠ 2 ♠ Pli 10 9 ♦ 10 ♦ D ♦ As ♦ Pli 11 13 A 15 A 10 A 6 A Pli 12 7 A V ♥ 11 A 4 ♠ Pli 13 2 ♦ 8 A 12 A 3 ♦ Pli 14 D ♣ 9 A 14 A 5 ♦ Pli 15 10 ♣ 6 ♠ R ♣ 6 ♦ Pli 16 As ♠ 9 ♠ R ♠ C ♠ Pli 17 3 ♠ 8 ♦ 4 ♦ R ♦ Pli 18 8 ♠ V ♦ 7 ♦ 7 ♠ SCORE - 56 LLaa DDoonnnnee 21 - 18 - 16 - 15 - 9 - 8 - 1 D - 9 - 6 - 5 R - D - V - 3 - As C - V - 10 - 8 V - 7 - 4 - 2

×