SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  5
Télécharger pour lire hors ligne
Capitalisation d’expériences et innovations
            institutionnelles en Afrique de l’Ouest
            iendou Niang, Ndeye Coumba Fall



E     ’ N      : Paper presented at the IAALD XIIIth World                 Afrique de l’Ouest montrent l’existence de liens entre capitalisa-
Congress, Scientific and Technical Information and Rural De-                tion d’expériences et innovation au sens large, incluant les
velopment, Montpellier, 26–29 April 2010.                                  méthodologies et les pratiques. En effet, grâce au capital con-
                                                                           naissance mobilisé et aux leçons apprises, ces organisations
Abstract: e capitalization experiences built on develop-                  développent leurs ressources, leurs liens interinstitutionnels,
ment projects and programs in West Africa show the links be-               leurs organisation et procédures, leur méthodologie et leur
tween innovation and capitalizing on experience in a broad                 leadership stratégique.
sense, including methodologies and practices. anks to the
knowledge mobilized and lessons learned, these organizations               Resumen: Las experiencias de capitalización que aprovechan
develop their resources, their inter-institutional linkages, their         los proyectos y programas de desarrollo en África Occidental
organization and procedures as well as their own methodology               muestran los vínculos entre la innovación y la capitalización de
and strategic leadership.                                                  experiencias en un sentido amplio, incluyendo metodologías y
                                                                           prácticas. Gracias al conocimiento movilizado y las lecciones
Resumé: La capitalisation d’expériences permet de promouvoir               aprendidas, estas organizaciones desarrollan sus recursos, sus
des innovations institutionnelles. Les expériences de capitalisa-          vínculos interinstitucionales, su organización y procedimien-
tion des projets et des programmes de développement en                     tos, así como su propia metodología y liderazgo estratégico.


Introduction                                                               un processus qui ajoute de la valeur ou apporte une so-
                                                                           lution à un problème d’une façon nouvelle. Pour être in-
Les acteurs du développement, notamment les person-                        novant, une idée, un produit ou une approche doit être
nels impliqués dans les projets et programmes de déve-                     nouveau dans le contexte dans lequel où il/elle est ap-
loppement et les organisations de la société civile, ont                   pliqué(e) et utile par rapport au but recherché ou pour
accumulé une expérience riche et diversifiée sur les ap-
                                                                           résoudre un problème spécifique capable de durer après
proches en matière de développement. Ces approches
                                                                           la période test. Il existe plusieurs types d’innovation in-
concernent, entre autres, la création de richesses et la di-
versification des revenus, la promotion de systèmes de                      cluant les innovations de type technologique et pratique,
production durable, la gestion des ressources naturelles                   de type institutionnel, organisationnel, méthodologique
et des infrastructures. Cependant, les connaissances et                    et managérial (processus, partenariat, etc.) et de type
savoirs acquis de ces initiatives et expériences ne sont                   politique (nouvelle mesure ou réglementation).
pas toujours accessibles aux autres acteurs du dévelop-                       La présente communication se fonde sur les résultats
pement, ce qui en limite la portée. En témoigne la quasi                   d’une enquête menée auprès d’une trentaine de projets
inexistence, en Afrique, de travaux scientifiques sur la                    et programmes de développement agricole, d’ONG et
capitalisation d’expériences. Parmi les raisons d’une telle                d’associations et d’experts en capitalisation d’expériences
situation, on peut citer le faible niveau de compétences                   principalement issus de pays d’Afrique de l’Ouest et du
des acteurs du développement en matière d’identifica-                       Centre. Un questionnaire articulé autour des pratiques
tion, de caractérisation et de formalisation des bonnes                    de capitalisation, ses avantages et ses contraintes a été
pratiques et de génération de connaissances. Il en résulte
                                                                           envoyé par courriel aux cibles de l’enquête. Les résultats
une non-traçabilité et une non-visibilité des expériences
                                                                           de cette enquête permettent de présenter une situation
de développement en Afrique ainsi qu’une sous-valori-
                                                                           de référence de la capitalisation d’expériences en Afrique
sation des savoirs produits.
   La capitalisation d’expériences est un processus par-                   de l’Ouest et du Centre en ce qui concerne les missions,
ticipatif d’identification de thèmes d’enjeux, de collecte,                 les dispositifs organisationnels, les processus, les pro-
d’analyse et de validation de l’information relative à une                 duits, les ressources et les enseignements. Cette commu-
expérience donnée. L’enjeu est de partager cette expéri-                   nication traite des arguments permettant de montrer les
ence avec d’autres acteurs ou organisations en utilisant                   articulations entre la capitalisation d’expériences et les
des supports adaptés; elle apparaît dès lors comme étant                   innovations institutionnelles. Enfin, on y recommande
une réponse originale pour relever ces défis.                               les axes d’un programme d’appui permettant d’intégrer
   L’innovation est définie par le Fonds International                      la capitalisation et le partage des connaissances dans la
pour le Développement Agricole (FIDA) comme étant                          gestion des projets et programmes de développement.

                                          Agricultural Information Worldwide – 3 : 2 – 2010
                                                                     113
Agricultural Information Worldwide – 3 : 2 – 2010

F          – Objectifs de la capitalisation d’expériences




Valeurs ajoutées de la capitalisation                                      sances, le suivi d’impact, la mise en œuvre des activités
d’expériences                                                              ainsi que l’analyse des succès et des insuffisances/échecs
                                                                           du projet/programme dans un processus d’apprentissage
    La capitalisation d’expériences permet la découverte                   continu. A cela s’ajoutent la valorisation des initiatives
de la richesse des pratiques et des savoirs locaux non ex-                 des acteurs en vue d’accroître leur crédibilité vis-à-vis
plorés et/ou valorisés. Elle fournit un raccourci pour amé-                des décideurs et des partenaires du développement et
liorer les pratiques agricoles. Elle est un moyen de stock-                l’amélioration de l’offre de services/produits/pratiques
er des savoirs et des pratiques afin d’éviter leur disparition              existants. Les objectifs poursuivis par ces organisations
prématurée. Initiée par une personne appartenant à un                      sont de documenter les bonnes et mauvaises pratiques
groupe vulnérable (paysan pauvre en ressources, femme,                     ainsi que les innovations, de comprendre les facteurs de
éleveur), la capitalisation d’une expérience contribue, dans               succès et d’échecs, les effets et les changements induits
certains cas, à rehausser le statut social de l’innovateur.                afin de tirer les enseignements sur des processus, leur
Enfin, elle permet la construction d’une identité propre                    impact et leur pérennité. En outre, il s’agit de compren-
à l’organisation, la traçabilité des initiatives, la lisibilité et         dre l’influence des apprentissages sur les politiques insti-
la visibilité de l’expérience.                                             tutionnelles et publiques. La figure 1 ci-après, issu des
    La capitalisation d’expériences a notamment pour ob-                   données de l’enquête, présente les objectifs de la capitali-
jectifs de:                                                                sation d’expériences (Figure 1).
                                                                              L’animation du processus de capitalisation d’expérien-
• générer des connaissances nouvelles pour améliorer
                                                                           ces est assurée par une équipe sous la responsabilité des
  les pratiques,
                                                                           chargés de suivi-évaluation ou des chargés de communi-
• documenter et reproduire les bonnes pratiques et ana-                    cation. Dans certains cas, les institutions ont recours à
  lyser les échecs,                                                        des consultants pour les accompagner dans l’élaboration
• inspirer d’autres acteurs du développement à adopter                     d’un plan de capitalisation d’experiénces, dans la gestion
  de nouvelles politiques institutionnelles ou publiques,                  des interfaces entre les différentes parties prenantes et le
• conforter les partenaires dans la mobilisation de res-                   contrôle de la qualité des processus et de produits.
  sources.                                                                    Les organisations procèdent à des opérations d’iden-
                                                                           tification, de sélection et de validation d’un thème de
    Elle est un fil conducteur de l’efficacité au sein des or-
                                                                           capitalisation. En outre, elles décrivent et analysent l’ex-
ganisations qui la pratiquent.
                                                                           périence avant de rédiger un document de capitalisation
    La capitalisation d’expériences est un processus mul-                  qu’elles diffusent. Cependant, les résultats de ces travaux
ti-acteurs. Le plus souvent, plusieurs parties prenantes                   ne font pas souvent l’objet d’un débat critique, ce qui
participent à l’exercice. Parmi elles, figurent les membres                 limite la portée des enseignements.
de l’équipe du projet, les bénéficiaires, les témoins de
                                                                              Les outils et méthodes de capitalisation d’expériences
l’expérience et les facilitateurs de processus.
                                                                           généralement utilisés sont les fiches d’expérience et le
                                                                           SEPO (Succès, Echecs, Potentialités et Obstacles). Cer-
Situation de référence de la capitalisation                                tains acteurs utilisent la croix des acteurs, le tableau des
d’expériences                                                              intérêts, le tableau des mesures, la grille des rôles et des
                                                                           entretiens de groupe. Aucune des institutions n’a men-
  Les missions des organisations de développement en                       tionné l’existence de critères explicites ni celle de comité
matière de capitalisation d’expériences s’articulent au-                   de sélection et de validation de thèmes de capitalisation
tour de la facilitation, la création et l’échange de connais-              d’expériences.
                                                                     11
Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique d l’Ouest

T           – Supports de communication                                                       cation des acteurs dans la capitalisa-
                                                                                              tion d’expériences apporte beaucoup
                                                                                              d’avantages dont le plus significatif
                                                                                              est le renforcement des compétences,
                                                                                              suivi de l’amélioration de la qualité,
                                                                                              le gain financier et le gain de temps.
                                                                                                 Certaines institutions mettent en
                                                                                              avant l’amélioration de la visibilité
                                                                                              institutionnelle, la prise de consci-
                                                                                              ence des capacités, la duplication des
                                                                                              pratiques et l’augmentation de la pro-
                                                                                              ductivité. Par exemple, au Mali, la
                                                                                              documentation d’une pratique nova-
                                                                                              trice portant sur le développement
                                                                                              d’une couveuse à partir de matéri-
                                                                                              aux locaux a fait l’objet d’une large
   Les supports de communication des résultats de capi-                 diffusion. Ceux qui l’ont adopté ont ainsi quasiment
talisation d’expériences les plus utilisés sont la publica-             triplé leur capacité de couvaison initiale.
tion, le livret, le poster et les cas de succès. Ensuite, vien-            Cependant, on note une faible reconnaissance de l’im-
nent les cahiers thématiques, les récits de vie et les sites            portance de la documentation des expériences. Un sou-
web. En dernier lieu, on note l’utilisation du film docu-                tien minimal par l’allocation de ressources permettant
mentaire, la production de manuels de formation, la mise                de documenter les expériences n’est pas toujours assuré.
en place de stands d’exposition lors des foires et la diffu-
sion d’émissions au niveau des radios FM (Tableau 1).                   Capitalisation d’expériences et innovation
   Les ressources allouées à la capitalisation d’expérien-
ces sont consacrées à la formation du personnel, aux pu-                   En premier lieu, on constate la production de livrets
blications et à la participation aux échanges des réseaux               de capitalisation d’expériences. On peut citer notamment
et communautés de pratique. Les organisations qui sou-                  le livret décrivant et présentant l’ensemble des outils de
tiennent les initiatives de capitalisation en Afrique de                diagnostic et de planification établis par le Programme
l’Ouest sont la Banque Mondiale, le FIDA, le Centre for                 d’Aménagement des Bassins Versants (PABV) en 199 en
Research and Information on Low External Input and                      République de Guinée et financé par l’Union Europé-
Sustainable Agriculture (ILEIA), le MISEREOR ainsi que                  enne ainsi que le livret décrivant les démarches partici-
les gouvernements.                                                      patives de diagnostic et de planification utilisées pour le
   Les principales initiatives de politique institutionnelle            Projet de Gestion des Ressources Naturelles (PGRN) en
inspirées par la capitalisation et l’échange d’expériences              1998. A travers un processus d’auto-évaluation, les deux
sont la reproduction de l’expérience par d’autres structures.           Unions de femmes appuyées par Enda Pronat à Diender
A titre d’exemple, la caravane des initiatives du Projet de             et à Keur Moussa (Sénégal) ont également réalisé un
promotion des Micro-Entreprises Rurales (PROMER) I                      livret pour présenter les résultats de leur démarche et
Sénégal, a permis, en tant que support d’information, la                déterminer leurs forces au sein de ces Unions en 2008.
diffusion et l’adoption de la pratique des fours améliorés,                 On observe également la construction d’une compé-
qui a été répliquée dans les zones de Kaolack et de Fatick.             tence institutionnelle avérée en capitalisation. Plusieurs
Ces expériences ont également été reprises par d’autres                 dizaines d’expériences ont été capitalisées et diffusées
projets d’entreprenariat rural.                                         auprès des paysans, des chercheurs, des agents d’en-
   Les principaux enseignements tirés des initiatives de                cadrement et des ONG. Il s’y ajoute la prise en compte
capitalisation d’expériences sont centrés sur la connais-               des recommandations dans les dispositifs institutionnels
sance du Projet. Dans les projets interrogés, la capitalisa-            et législatifs (capitalisation sur les conventions locales),
tion permet de systématiser les pratiques diffuses et de                 la constitution de réseaux d’innovateurs dont les expéri-
les porter à la connaissance des différents acteurs. Elle                ences ont été capitalisées et aussi de plusieurs réseaux
est à la fois un processus de formalisation et de valorisa-             nationaux de capitalisation des pratiques d’agriculture
tion des ressources, de partage des acquis et d’apprentis-              durable.
sage. Elle constitue une forme de mémoire institutionnelle                 Il convient également de relever la capitalisation
utile tant pour des praticiens que pour des concepteurs.                d’une vingtaine d’expériences dont certaines ont fait l’ob-
   La capitalisation d’expériences permet la crédibilisa-               jet d’une publication dans la revue AGRIDAPE.
tion de l’institution prestataire auprès de l’institution                  Cas de succès – Entre 1992 et 1996 le Dr Monty Jones
commanditaire: elle accroît la notoriété du prestataire et              et ses collaborateurs scientifiques à ont mis au point dans
fidélise et renforce les liens de partenariat créés.                     le cadre de l’Association pour le Développement de la
   Trois quarts des répondants considèrent que l’impli-                 Riziculture en Afrique de l’Ouest (ADRAO), des variétés

                                                                  11
Agricultural Information Worldwide – 3 : 2 – 2010

de riz NERICA (initialement appe-           T          – Champs d’innovations
lée Bintou) qui ont été cultivées par
les petits riziculteurs au Sénégal.
L’expérience des chercheurs pour la
production de riz a augmenté et
permis d’assurer la sécurité alimen-
taire nationale. Cette expérience a
été documentée à profusion dans
des dépliants en couleur, films et
documentaires, ainsi que dans des
journaux et magazines internatio-
naux. La documentation sur le riz
NERICA a suscité un intérêt consi-
dérable en Afrique occidentale, au-
près des partenaires du développement au niveau inter-           La capitalisation d’expériences permet aussi d’identi-
national et des donateurs. En conséquence, l’ADRAO a          fier l’apport de l’organisation dans un champ de pratique
obtenu une reconnaissance internationale et une crédi-        professionnelle ou sociale spécifique et de valoriser ainsi
bilité scientifique de haut niveau et a pu mobiliser d’im-     sa marque distinctive afin de mieux positionner l’organi-
portantes ressources financières pour le financement de         sation.
ses activités de recherche-développement sur le riz.             Elle fournit également des arguments pour le plaidoyer,
    La Fondation Rurale pour l’Afrique de l’Ouest (FRAO)      la mobilisation de ressources particulièrement si les ré-
a été sollicitée par le FIDA, pour documenter une ap-         sultats obtenus permettent de promouvoir la crédibilité
proche méthodologique pour la capitalisation d’expéri-        institutionnelle, levier essentiel pour attirer des partena-
ences à l’attention des projets qui n’avaient aucune con-     riats et des collaborations.
naissance dans ce domaine. Avec le savoir qui en est             Enfin, elle permet le renforcement de la connaissance
résulté, la FRAO a incité les projets et programmes du        organisationnelle et son ouverture vers d’autres institu-
FIDA à développer un réseau de partage des connais-           tions à travers son intégration dans un ou des réseaux ou
sances et des savoirs.                                        communautés de pratiques. Le système d’apprentissage
    Changements induits – Plus de la moitié des person-       mutuel renforce le système de gestion d’une organisa-
nes interrogées considèrent que la capitalisation d’ex-       tion et permet de générer et de mettre en valeur des
périences valorise les expériences et améliore la visibilité  savoirs locaux et les innovations.
et la notoriété institutionnelle. Non seulement elle fa-         Défis et perspectives – L’aspect le plus critique de la
vorise l’apprentissage et le renforcement des capacités du    capitalisation d’expériences est la maîtrise des itinéraires:
personnel mais permet aussi le renforcement du travail        choix du thème, connaissance des sources d’informa-
d’équipe et le développement du partenariat et du             tions, description de l’activité, analyse des succès et des
réseautage. Un peu plus du tiers des personnes inter-         faiblesses, communication appropriée. Il convient donc
rogées estime que la capitalisation d’expériences permet      de bien maîtriser ce que les autres peuvent tirer de la capi-
un meilleur positionnement stratégique, la constitution       talisation d’expériences et ce que la structure “capitali-
d’un capital de savoir et l’amélioration des pratiques in-    satrice” attend de ce processus.
stitutionnelles au sein des projets et des programmes de         Un autre défi concerne la simplification des messages
développement. Près de 20% d’entre elles estiment que la      et des enseignements tirés de la capitalisation. La sim-
capitalisation d’expériences facilite la disponibilité d’ar-  plicité et la concision permettent de valoriser les résul-
guments pour le plaidoyer et, dans une moindre mesure,        tats surtout si les cibles primaires sont constituées de
l’accessibilité à des ressources financières.                  communautés et de paysans analphabètes.
    En effet, grâce au capital connaissance mobilisé et aux       L’institutionnalisation de la politique et des pratiques
leçons apprises, ces organisations développent leurs          de capitalisation constitue le défi majeur des projets et
ressources, leurs liens interinstitutionnels, leurs organi-   programmes de développement, et tout spécialement
sation et procédures, leur méthodologie et leur leader-       ceux d’entre eux qui ne documentent pas leurs expéri-
ship stratégique (Tableau 2).                                 ences à temps entraînant le risque que ces dernières per-
    Les personnes interrogées proposent un changement         dent tout leur sens et leur teneur en information. Dif-
de rôle social (passage du statut de producteur au statut     fuser le résultat de la capitalisation, afin de mieux faire
de formateur) et un changement d’échelle (élargissement:      connaître l’organisation et faire en sorte que d’autres en
l’appui passe d’une localité vers d’autres localités).        profitent, participe au développement d’une stratégie de
    Le développement des capacités d’analyse des expéri-      communication institutionnelle qui est aujourd’hui mal
ences permet aussi d’examiner de manière critique ces         maîtrisée.
expériences en vue d’en tirer des leçons pour une utilisa-       C’est pourquoi il est très important de transférer les
tion plus large par d’autres acteurs.                         capacités en matière de formation sur la capitalisation
                                                            116
Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique d l’Ouest

aux projets et programmes de développement et de pro-                 en réseau. Ceci permettra de tirer le meilleur profit des
mouvoir une stratégie de plaidoyer pour influencer les                 savoirs et des innovations disponibles en Afrique.
politiques nationales et institutionnelles, à partir des ex-
périences et pratiques locales capitalisées. Ainsi, la capi-          Lectures Compléméntaires
talisation pourrait s’intégrer dans les pratiques organisa-
tionnelles pour devenir une culture institutionnelle                  EGFP. 2007. Mise en œuvre et gestion financière du projet, un
favorisant des niveaux d’investissement adéquats.                     programme de formation destiné au personnel chargé de la mise
                                                                      en œuvre du projet, Paris: FIDA, 237 p.
   Développement des outils et méthodes – Trente-
huit pour cent des personnes interrogées ne disposent                 Fall, Ndeye Coumba, and Ndiaye, Adama. 2005. Méthodologie
pas d’indicateurs leur permettant de mesurer l’apport de              de capitalisation et de valorisation des expériences des projets et
la capitalisation d’expérience. Les répondants qui en dis-            programmes du FIDA en Afrique de l’Ouest et du Centre, Dakar:
                                                                      FIDAFRIQUE, 57 p.
posent indiquent comme critères le changement de
statut et les retombées médiatiques. Elles mentionnent                Fall, Ndeye Coumba and Ndiaye, Adama Abdoulaye. 2006. Aide
aussi le type et le nombre d’expériences adoptées suite à             -Mémoire: appui à la composante capitalisation et valorisation
leur diffusion.                                                        des connaissances de FIDAFRIQUE, Mission d’appui au projet
                                                                      PAMER et aux points focaux du Burkina Faso, Ouagadougou:
   D’autres indicateurs suggérés sont l’incitation à la               FRAO, 20 p.
mise en place d’un site web pour la présentation des ex-
périences capitalisées, le recrutement par un autre projet            FIDA. 2007. Gestion des savoirs, stratégie. Rome: FIDA, 38 p.
(au vu des réalisations capitalisées) et l’acquisition de             FIDAFRIQUE, 2008, Rapport de l’atelier de réflexion stratégi-
nouvelles connaissances.                                              que, Dakar: FRAO, 24 p
   Il ressort de cette analyse de la situation en Afrique la
nécessité de former les acteurs de développement sur le               IED Afrique. 2007. Manuel pour la capitalisation d’expériences,
                                                                      Dakar: IED Afrique, 49 p.
processus de capitalisation d’expériences. Ces sessions
de formations doivent avoir un triple objectif:                       Niang, iendou. 2008. Note de synthèse des ateliers de forma-
                                                                      tion sur la capitalisation des initiatives des Acteurs Non Etatiques
• sensibiliser les décideurs sur les enjeux de cette                  (ANE), Dakar: Forum Kurukan Fugan, 91 p.
  approche,
• créer une masse critique d’animateurs de processus et               Niang, iendou. 2009. Atelier de formation sur la capitalisation
                                                                      d’expériences, 15 au 17 juin 2009, Matam (pour le compte du
  de personnel de projet capables de documenter une                   PRODAM): Rapport final d’exécution. Dakar: Afrique Commu-
  expérience,                                                         nication, 43 p.
• les doter d’outils simples de capitalisation et de diffu-            Niang, iendou. 2009. Atelier de lancement du réseau subsa-
  sion des pratiques.                                                 harien FIDAFRIQUE-IFADAFRICA:
   Ces formations devraient être consolidées par des ap-
                                                                      Partager les leçons et les expériences pour de meilleurs résultats
plications, des enseignements et les leçons apprises.                 dans le développement en Afrique Subsaharienne tenu du 20 au
   Il convient aussi de promouvoir le renforcement des                22 avril 2009 à Nairobi, Dakar: FRAO, 19 p.
réseaux d’information existants sur les pratiques de capi-
talisation d’expériences en utilisant les nouvelles tech-             Niang, iendou. 2009. Rapport final d’exécution: ateliers de
                                                                      formation sur la capitalisation des expériences et des innovations.
nologies de l’information et de la communication pour                 Dakar, 26–29 octobre 2009; Accra, 16–19 novembre 2009, Dakar:
partager les savoirs: émissions de radio, forums élec-                FRAO, 29 p.
troniques, sites web, bibliothèques virtuelles, centres de
ressources et bases de données, rencontres et visites                 Niang iendou. 2009. Le plaidoyer, une stratégie d’influence
                                                                      pour la bonne gouvernance et le développement: six cas de succès,
d’échanges, etc.                                                      Bamako: ARIANE, 43 p.

                                                                      Niang, iendou, and Keïta, Anne. 2009. Renforcer les capacités
Conclusion                                                            de la société civile malienne en plaidoyer-lobbying: les leçons du
                                                                      programme ARIANE, Bamako: ARIANE, 37 p.
   Au total, la situation générale de l’Afrique de l’Ouest
en matière de capitalisation d’expériences est globale-
ment faible même si on assiste aujourd’hui à l’émergence              Contact Information
d’initiatives pour documenter les pratiques dans les pro-             iendou Niang
jets de développement. Les expériences actuelles mon-                 Cabinet Afrique Communication
trent qu’il y a un lien fort entre capitalisation d’expéri-           E-mail: acs1@orange.sn
ences et innovations notamment par l’identification et la
                                                                      Ndeye Coumba Fall
mise en valeur de bonnes pratiques et la diffusion de
                                                                      Fondation Rurale pour l’Afrique de l’Ouest (FRAO)/
celles-ci. Toutefois, les capacités dans ce domaine restent             FIDAfrique
encore très faibles et il convient de renforcer les capaci-           E-mail: ncfall@frao.info
tés des institutions de projets de développement en capi-
talisation d’expériences par la formation et par leur mise

                                                                11

Contenu connexe

Similaire à Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique de l’Ouest

Enjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique Communication
Enjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique CommunicationEnjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique Communication
Enjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique CommunicationAfrique Communication
 
Cas kleinelec dans le cadre : Knowledge Management
Cas kleinelec  dans le cadre : Knowledge Management Cas kleinelec  dans le cadre : Knowledge Management
Cas kleinelec dans le cadre : Knowledge Management IbtissemSlimeni
 
Knowledge management
Knowledge managementKnowledge management
Knowledge managementNabil Gharib
 
Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019
Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019
Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019Benoît THIERRY
 
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRIBilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRIMohamed Larbi BEN YOUNES
 
Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...
Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...
Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...ILRI
 
La capitalisation des expériences un voyage au coeur de l'apprentissage
La capitalisation des expériences   un voyage au coeur de l'apprentissageLa capitalisation des expériences   un voyage au coeur de l'apprentissage
La capitalisation des expériences un voyage au coeur de l'apprentissageAsso Asah
 
François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...
François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...
François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...Equipe RENARD
 
Extrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernance
Extrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernanceExtrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernance
Extrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernanceAbdou Karim GUEYE
 
Stephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francais
Stephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francaisStephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francais
Stephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francaisicgfmconference
 
Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...
Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...
Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...Stéphane Damasy Andriambao
 
Diapos projet olivier_fb
Diapos projet olivier_fbDiapos projet olivier_fb
Diapos projet olivier_fbKZey
 
Clusters MéThodologie, CDIF
Clusters MéThodologie, CDIFClusters MéThodologie, CDIF
Clusters MéThodologie, CDIFPARIS
 
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et BpifranceCharte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et BpifranceBpifrance
 
L'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formationL'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formationDaouia ADJERIOU
 

Similaire à Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique de l’Ouest (20)

Enjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique Communication
Enjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique CommunicationEnjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique Communication
Enjeux de la Capitalisation d'Expérience par Afrique Communication
 
Cas kleinelec dans le cadre : Knowledge Management
Cas kleinelec  dans le cadre : Knowledge Management Cas kleinelec  dans le cadre : Knowledge Management
Cas kleinelec dans le cadre : Knowledge Management
 
Nairobi DéMarche Cap2 New
Nairobi DéMarche Cap2 NewNairobi DéMarche Cap2 New
Nairobi DéMarche Cap2 New
 
Knowledge management
Knowledge managementKnowledge management
Knowledge management
 
L'ic au service de l'ip
L'ic au service de l'ipL'ic au service de l'ip
L'ic au service de l'ip
 
Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019
Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019
Guide pratique etude de cas hub fida west africa 2019
 
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRIBilan de la Composante Interfaçage du PASRI
Bilan de la Composante Interfaçage du PASRI
 
Formations Cameroon DEA
Formations Cameroon DEAFormations Cameroon DEA
Formations Cameroon DEA
 
Formations cameroon dea
Formations cameroon deaFormations cameroon dea
Formations cameroon dea
 
Formations cameroon DEA
Formations cameroon DEAFormations cameroon DEA
Formations cameroon DEA
 
Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...
Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...
Mise en place des Plateformes d’Innovation de la chaine des valeurs des rumin...
 
La capitalisation des expériences un voyage au coeur de l'apprentissage
La capitalisation des expériences   un voyage au coeur de l'apprentissageLa capitalisation des expériences   un voyage au coeur de l'apprentissage
La capitalisation des expériences un voyage au coeur de l'apprentissage
 
François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...
François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...
François Chagnon - ACFAS 2013 - Défis pour augmenter l’utilisation des connai...
 
Extrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernance
Extrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernanceExtrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernance
Extrait 1 de mon ouvrage dans les bois de la gouvernance
 
Stephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francais
Stephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francaisStephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francais
Stephen fridakis innovative uses of technology in the public sector francais
 
Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...
Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...
Incubateurs des établissements d'enseignement supérieur et de recherche et dy...
 
Diapos projet olivier_fb
Diapos projet olivier_fbDiapos projet olivier_fb
Diapos projet olivier_fb
 
Clusters MéThodologie, CDIF
Clusters MéThodologie, CDIFClusters MéThodologie, CDIF
Clusters MéThodologie, CDIF
 
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et BpifranceCharte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
Charte de ccopération entre pôle universitaires et Bpifrance
 
L'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formationL'entrepreneur: profil et formation
L'entrepreneur: profil et formation
 

Plus de FIDAfrique-IFADAfrica

Introduction au Suivi-Evalutation Participatif
Introduction au Suivi-Evalutation ParticipatifIntroduction au Suivi-Evalutation Participatif
Introduction au Suivi-Evalutation ParticipatifFIDAfrique-IFADAfrica
 
Introduction to Participatory Monitoring-Evaluation
Introduction to Participatory Monitoring-EvaluationIntroduction to Participatory Monitoring-Evaluation
Introduction to Participatory Monitoring-EvaluationFIDAfrique-IFADAfrica
 
Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...
Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...
Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...FIDAfrique-IFADAfrica
 
Stratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptx
Stratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptxStratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptx
Stratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptxFIDAfrique-IFADAfrica
 
Impact des ta enjeux sur les céréales locales
Impact des ta enjeux sur les céréales localesImpact des ta enjeux sur les céréales locales
Impact des ta enjeux sur les céréales localesFIDAfrique-IFADAfrica
 
Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...
Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...
Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...FIDAfrique-IFADAfrica
 
ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...
ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...
ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...FIDAfrique-IFADAfrica
 
La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...
La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...
La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...FIDAfrique-IFADAfrica
 
Le FIDA en RDC - Echos dans la presse
Le FIDA en RDC - Echos dans la presseLe FIDA en RDC - Echos dans la presse
Le FIDA en RDC - Echos dans la presseFIDAfrique-IFADAfrica
 
Atelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDA
Atelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDAAtelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDA
Atelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDAFIDAfrique-IFADAfrica
 
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...FIDAfrique-IFADAfrica
 
Forum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaire
Forum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaireForum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaire
Forum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaireFIDAfrique-IFADAfrica
 
Village PPAAO à la FIARA - Seances de demonstration
Village PPAAO à la FIARA - Seances de demonstrationVillage PPAAO à la FIARA - Seances de demonstration
Village PPAAO à la FIARA - Seances de demonstrationFIDAfrique-IFADAfrica
 
Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)
Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)
Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)FIDAfrique-IFADAfrica
 
Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...
Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...
Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...FIDAfrique-IFADAfrica
 
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...FIDAfrique-IFADAfrica
 
An overview of the Ghana national M&E system
An overview of the Ghana national M&E systemAn overview of the Ghana national M&E system
An overview of the Ghana national M&E systemFIDAfrique-IFADAfrica
 

Plus de FIDAfrique-IFADAfrica (20)

Introduction au Suivi-Evalutation Participatif
Introduction au Suivi-Evalutation ParticipatifIntroduction au Suivi-Evalutation Participatif
Introduction au Suivi-Evalutation Participatif
 
Introduction to Participatory Monitoring-Evaluation
Introduction to Participatory Monitoring-EvaluationIntroduction to Participatory Monitoring-Evaluation
Introduction to Participatory Monitoring-Evaluation
 
Agenda Atelier PROPACOM - RCI
Agenda Atelier PROPACOM - RCIAgenda Atelier PROPACOM - RCI
Agenda Atelier PROPACOM - RCI
 
Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...
Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...
Rapport de l'Atelier de Cloture - Programme Facilité Alimentaire (Abuja, Sept...
 
Stratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptx
Stratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptxStratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptx
Stratégie de communication de waapp sénégal fiara.01pptx
 
Impact des ta enjeux sur les céréales locales
Impact des ta enjeux sur les céréales localesImpact des ta enjeux sur les céréales locales
Impact des ta enjeux sur les céréales locales
 
Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...
Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...
Report on the Training of Monitoring and Evaluation staff of IFAD Projects in...
 
ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...
ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...
ASPRODEB-Senegal: The management of certified groundnut seeds production by c...
 
Ghana Country programme evaluation
Ghana Country programme evaluationGhana Country programme evaluation
Ghana Country programme evaluation
 
La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...
La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...
La promotion des micro et petites entreprises rurales : un moyen efficace pou...
 
Le FIDA en RDC - Echos dans la presse
Le FIDA en RDC - Echos dans la presseLe FIDA en RDC - Echos dans la presse
Le FIDA en RDC - Echos dans la presse
 
Atelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDA
Atelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDAAtelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDA
Atelier de partage sur le pratique de suivi évaluation des projets FIDA
 
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
Une expérience rurale novatrice : la production de semences certifiées d’arac...
 
Forum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaire
Forum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaireForum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaire
Forum PPAAO sur les technologies améliorées et la sécurité alimentaire
 
Village PPAAO à la FIARA - Seances de demonstration
Village PPAAO à la FIARA - Seances de demonstrationVillage PPAAO à la FIARA - Seances de demonstration
Village PPAAO à la FIARA - Seances de demonstration
 
Allocution abidjan
Allocution abidjanAllocution abidjan
Allocution abidjan
 
Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)
Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)
Food Facility: Documenting and closing workshop 21-23 march 2012 (Abidjan)
 
Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...
Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...
Facilité Alimentaire : Atelier de capitalisation et de cloture 21-23 mars 201...
 
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
 
An overview of the Ghana national M&E system
An overview of the Ghana national M&E systemAn overview of the Ghana national M&E system
An overview of the Ghana national M&E system
 

Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique de l’Ouest

  • 1. Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique de l’Ouest iendou Niang, Ndeye Coumba Fall E ’ N : Paper presented at the IAALD XIIIth World Afrique de l’Ouest montrent l’existence de liens entre capitalisa- Congress, Scientific and Technical Information and Rural De- tion d’expériences et innovation au sens large, incluant les velopment, Montpellier, 26–29 April 2010. méthodologies et les pratiques. En effet, grâce au capital con- naissance mobilisé et aux leçons apprises, ces organisations Abstract: e capitalization experiences built on develop- développent leurs ressources, leurs liens interinstitutionnels, ment projects and programs in West Africa show the links be- leurs organisation et procédures, leur méthodologie et leur tween innovation and capitalizing on experience in a broad leadership stratégique. sense, including methodologies and practices. anks to the knowledge mobilized and lessons learned, these organizations Resumen: Las experiencias de capitalización que aprovechan develop their resources, their inter-institutional linkages, their los proyectos y programas de desarrollo en África Occidental organization and procedures as well as their own methodology muestran los vínculos entre la innovación y la capitalización de and strategic leadership. experiencias en un sentido amplio, incluyendo metodologías y prácticas. Gracias al conocimiento movilizado y las lecciones Resumé: La capitalisation d’expériences permet de promouvoir aprendidas, estas organizaciones desarrollan sus recursos, sus des innovations institutionnelles. Les expériences de capitalisa- vínculos interinstitucionales, su organización y procedimien- tion des projets et des programmes de développement en tos, así como su propia metodología y liderazgo estratégico. Introduction un processus qui ajoute de la valeur ou apporte une so- lution à un problème d’une façon nouvelle. Pour être in- Les acteurs du développement, notamment les person- novant, une idée, un produit ou une approche doit être nels impliqués dans les projets et programmes de déve- nouveau dans le contexte dans lequel où il/elle est ap- loppement et les organisations de la société civile, ont pliqué(e) et utile par rapport au but recherché ou pour accumulé une expérience riche et diversifiée sur les ap- résoudre un problème spécifique capable de durer après proches en matière de développement. Ces approches la période test. Il existe plusieurs types d’innovation in- concernent, entre autres, la création de richesses et la di- versification des revenus, la promotion de systèmes de cluant les innovations de type technologique et pratique, production durable, la gestion des ressources naturelles de type institutionnel, organisationnel, méthodologique et des infrastructures. Cependant, les connaissances et et managérial (processus, partenariat, etc.) et de type savoirs acquis de ces initiatives et expériences ne sont politique (nouvelle mesure ou réglementation). pas toujours accessibles aux autres acteurs du dévelop- La présente communication se fonde sur les résultats pement, ce qui en limite la portée. En témoigne la quasi d’une enquête menée auprès d’une trentaine de projets inexistence, en Afrique, de travaux scientifiques sur la et programmes de développement agricole, d’ONG et capitalisation d’expériences. Parmi les raisons d’une telle d’associations et d’experts en capitalisation d’expériences situation, on peut citer le faible niveau de compétences principalement issus de pays d’Afrique de l’Ouest et du des acteurs du développement en matière d’identifica- Centre. Un questionnaire articulé autour des pratiques tion, de caractérisation et de formalisation des bonnes de capitalisation, ses avantages et ses contraintes a été pratiques et de génération de connaissances. Il en résulte envoyé par courriel aux cibles de l’enquête. Les résultats une non-traçabilité et une non-visibilité des expériences de cette enquête permettent de présenter une situation de développement en Afrique ainsi qu’une sous-valori- de référence de la capitalisation d’expériences en Afrique sation des savoirs produits. La capitalisation d’expériences est un processus par- de l’Ouest et du Centre en ce qui concerne les missions, ticipatif d’identification de thèmes d’enjeux, de collecte, les dispositifs organisationnels, les processus, les pro- d’analyse et de validation de l’information relative à une duits, les ressources et les enseignements. Cette commu- expérience donnée. L’enjeu est de partager cette expéri- nication traite des arguments permettant de montrer les ence avec d’autres acteurs ou organisations en utilisant articulations entre la capitalisation d’expériences et les des supports adaptés; elle apparaît dès lors comme étant innovations institutionnelles. Enfin, on y recommande une réponse originale pour relever ces défis. les axes d’un programme d’appui permettant d’intégrer L’innovation est définie par le Fonds International la capitalisation et le partage des connaissances dans la pour le Développement Agricole (FIDA) comme étant gestion des projets et programmes de développement. Agricultural Information Worldwide – 3 : 2 – 2010 113
  • 2. Agricultural Information Worldwide – 3 : 2 – 2010 F – Objectifs de la capitalisation d’expériences Valeurs ajoutées de la capitalisation sances, le suivi d’impact, la mise en œuvre des activités d’expériences ainsi que l’analyse des succès et des insuffisances/échecs du projet/programme dans un processus d’apprentissage La capitalisation d’expériences permet la découverte continu. A cela s’ajoutent la valorisation des initiatives de la richesse des pratiques et des savoirs locaux non ex- des acteurs en vue d’accroître leur crédibilité vis-à-vis plorés et/ou valorisés. Elle fournit un raccourci pour amé- des décideurs et des partenaires du développement et liorer les pratiques agricoles. Elle est un moyen de stock- l’amélioration de l’offre de services/produits/pratiques er des savoirs et des pratiques afin d’éviter leur disparition existants. Les objectifs poursuivis par ces organisations prématurée. Initiée par une personne appartenant à un sont de documenter les bonnes et mauvaises pratiques groupe vulnérable (paysan pauvre en ressources, femme, ainsi que les innovations, de comprendre les facteurs de éleveur), la capitalisation d’une expérience contribue, dans succès et d’échecs, les effets et les changements induits certains cas, à rehausser le statut social de l’innovateur. afin de tirer les enseignements sur des processus, leur Enfin, elle permet la construction d’une identité propre impact et leur pérennité. En outre, il s’agit de compren- à l’organisation, la traçabilité des initiatives, la lisibilité et dre l’influence des apprentissages sur les politiques insti- la visibilité de l’expérience. tutionnelles et publiques. La figure 1 ci-après, issu des La capitalisation d’expériences a notamment pour ob- données de l’enquête, présente les objectifs de la capitali- jectifs de: sation d’expériences (Figure 1). L’animation du processus de capitalisation d’expérien- • générer des connaissances nouvelles pour améliorer ces est assurée par une équipe sous la responsabilité des les pratiques, chargés de suivi-évaluation ou des chargés de communi- • documenter et reproduire les bonnes pratiques et ana- cation. Dans certains cas, les institutions ont recours à lyser les échecs, des consultants pour les accompagner dans l’élaboration • inspirer d’autres acteurs du développement à adopter d’un plan de capitalisation d’experiénces, dans la gestion de nouvelles politiques institutionnelles ou publiques, des interfaces entre les différentes parties prenantes et le • conforter les partenaires dans la mobilisation de res- contrôle de la qualité des processus et de produits. sources. Les organisations procèdent à des opérations d’iden- tification, de sélection et de validation d’un thème de Elle est un fil conducteur de l’efficacité au sein des or- capitalisation. En outre, elles décrivent et analysent l’ex- ganisations qui la pratiquent. périence avant de rédiger un document de capitalisation La capitalisation d’expériences est un processus mul- qu’elles diffusent. Cependant, les résultats de ces travaux ti-acteurs. Le plus souvent, plusieurs parties prenantes ne font pas souvent l’objet d’un débat critique, ce qui participent à l’exercice. Parmi elles, figurent les membres limite la portée des enseignements. de l’équipe du projet, les bénéficiaires, les témoins de Les outils et méthodes de capitalisation d’expériences l’expérience et les facilitateurs de processus. généralement utilisés sont les fiches d’expérience et le SEPO (Succès, Echecs, Potentialités et Obstacles). Cer- Situation de référence de la capitalisation tains acteurs utilisent la croix des acteurs, le tableau des d’expériences intérêts, le tableau des mesures, la grille des rôles et des entretiens de groupe. Aucune des institutions n’a men- Les missions des organisations de développement en tionné l’existence de critères explicites ni celle de comité matière de capitalisation d’expériences s’articulent au- de sélection et de validation de thèmes de capitalisation tour de la facilitation, la création et l’échange de connais- d’expériences. 11
  • 3. Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique d l’Ouest T – Supports de communication cation des acteurs dans la capitalisa- tion d’expériences apporte beaucoup d’avantages dont le plus significatif est le renforcement des compétences, suivi de l’amélioration de la qualité, le gain financier et le gain de temps. Certaines institutions mettent en avant l’amélioration de la visibilité institutionnelle, la prise de consci- ence des capacités, la duplication des pratiques et l’augmentation de la pro- ductivité. Par exemple, au Mali, la documentation d’une pratique nova- trice portant sur le développement d’une couveuse à partir de matéri- aux locaux a fait l’objet d’une large Les supports de communication des résultats de capi- diffusion. Ceux qui l’ont adopté ont ainsi quasiment talisation d’expériences les plus utilisés sont la publica- triplé leur capacité de couvaison initiale. tion, le livret, le poster et les cas de succès. Ensuite, vien- Cependant, on note une faible reconnaissance de l’im- nent les cahiers thématiques, les récits de vie et les sites portance de la documentation des expériences. Un sou- web. En dernier lieu, on note l’utilisation du film docu- tien minimal par l’allocation de ressources permettant mentaire, la production de manuels de formation, la mise de documenter les expériences n’est pas toujours assuré. en place de stands d’exposition lors des foires et la diffu- sion d’émissions au niveau des radios FM (Tableau 1). Capitalisation d’expériences et innovation Les ressources allouées à la capitalisation d’expérien- ces sont consacrées à la formation du personnel, aux pu- En premier lieu, on constate la production de livrets blications et à la participation aux échanges des réseaux de capitalisation d’expériences. On peut citer notamment et communautés de pratique. Les organisations qui sou- le livret décrivant et présentant l’ensemble des outils de tiennent les initiatives de capitalisation en Afrique de diagnostic et de planification établis par le Programme l’Ouest sont la Banque Mondiale, le FIDA, le Centre for d’Aménagement des Bassins Versants (PABV) en 199 en Research and Information on Low External Input and République de Guinée et financé par l’Union Europé- Sustainable Agriculture (ILEIA), le MISEREOR ainsi que enne ainsi que le livret décrivant les démarches partici- les gouvernements. patives de diagnostic et de planification utilisées pour le Les principales initiatives de politique institutionnelle Projet de Gestion des Ressources Naturelles (PGRN) en inspirées par la capitalisation et l’échange d’expériences 1998. A travers un processus d’auto-évaluation, les deux sont la reproduction de l’expérience par d’autres structures. Unions de femmes appuyées par Enda Pronat à Diender A titre d’exemple, la caravane des initiatives du Projet de et à Keur Moussa (Sénégal) ont également réalisé un promotion des Micro-Entreprises Rurales (PROMER) I livret pour présenter les résultats de leur démarche et Sénégal, a permis, en tant que support d’information, la déterminer leurs forces au sein de ces Unions en 2008. diffusion et l’adoption de la pratique des fours améliorés, On observe également la construction d’une compé- qui a été répliquée dans les zones de Kaolack et de Fatick. tence institutionnelle avérée en capitalisation. Plusieurs Ces expériences ont également été reprises par d’autres dizaines d’expériences ont été capitalisées et diffusées projets d’entreprenariat rural. auprès des paysans, des chercheurs, des agents d’en- Les principaux enseignements tirés des initiatives de cadrement et des ONG. Il s’y ajoute la prise en compte capitalisation d’expériences sont centrés sur la connais- des recommandations dans les dispositifs institutionnels sance du Projet. Dans les projets interrogés, la capitalisa- et législatifs (capitalisation sur les conventions locales), tion permet de systématiser les pratiques diffuses et de la constitution de réseaux d’innovateurs dont les expéri- les porter à la connaissance des différents acteurs. Elle ences ont été capitalisées et aussi de plusieurs réseaux est à la fois un processus de formalisation et de valorisa- nationaux de capitalisation des pratiques d’agriculture tion des ressources, de partage des acquis et d’apprentis- durable. sage. Elle constitue une forme de mémoire institutionnelle Il convient également de relever la capitalisation utile tant pour des praticiens que pour des concepteurs. d’une vingtaine d’expériences dont certaines ont fait l’ob- La capitalisation d’expériences permet la crédibilisa- jet d’une publication dans la revue AGRIDAPE. tion de l’institution prestataire auprès de l’institution Cas de succès – Entre 1992 et 1996 le Dr Monty Jones commanditaire: elle accroît la notoriété du prestataire et et ses collaborateurs scientifiques à ont mis au point dans fidélise et renforce les liens de partenariat créés. le cadre de l’Association pour le Développement de la Trois quarts des répondants considèrent que l’impli- Riziculture en Afrique de l’Ouest (ADRAO), des variétés 11
  • 4. Agricultural Information Worldwide – 3 : 2 – 2010 de riz NERICA (initialement appe- T – Champs d’innovations lée Bintou) qui ont été cultivées par les petits riziculteurs au Sénégal. L’expérience des chercheurs pour la production de riz a augmenté et permis d’assurer la sécurité alimen- taire nationale. Cette expérience a été documentée à profusion dans des dépliants en couleur, films et documentaires, ainsi que dans des journaux et magazines internatio- naux. La documentation sur le riz NERICA a suscité un intérêt consi- dérable en Afrique occidentale, au- près des partenaires du développement au niveau inter- La capitalisation d’expériences permet aussi d’identi- national et des donateurs. En conséquence, l’ADRAO a fier l’apport de l’organisation dans un champ de pratique obtenu une reconnaissance internationale et une crédi- professionnelle ou sociale spécifique et de valoriser ainsi bilité scientifique de haut niveau et a pu mobiliser d’im- sa marque distinctive afin de mieux positionner l’organi- portantes ressources financières pour le financement de sation. ses activités de recherche-développement sur le riz. Elle fournit également des arguments pour le plaidoyer, La Fondation Rurale pour l’Afrique de l’Ouest (FRAO) la mobilisation de ressources particulièrement si les ré- a été sollicitée par le FIDA, pour documenter une ap- sultats obtenus permettent de promouvoir la crédibilité proche méthodologique pour la capitalisation d’expéri- institutionnelle, levier essentiel pour attirer des partena- ences à l’attention des projets qui n’avaient aucune con- riats et des collaborations. naissance dans ce domaine. Avec le savoir qui en est Enfin, elle permet le renforcement de la connaissance résulté, la FRAO a incité les projets et programmes du organisationnelle et son ouverture vers d’autres institu- FIDA à développer un réseau de partage des connais- tions à travers son intégration dans un ou des réseaux ou sances et des savoirs. communautés de pratiques. Le système d’apprentissage Changements induits – Plus de la moitié des person- mutuel renforce le système de gestion d’une organisa- nes interrogées considèrent que la capitalisation d’ex- tion et permet de générer et de mettre en valeur des périences valorise les expériences et améliore la visibilité savoirs locaux et les innovations. et la notoriété institutionnelle. Non seulement elle fa- Défis et perspectives – L’aspect le plus critique de la vorise l’apprentissage et le renforcement des capacités du capitalisation d’expériences est la maîtrise des itinéraires: personnel mais permet aussi le renforcement du travail choix du thème, connaissance des sources d’informa- d’équipe et le développement du partenariat et du tions, description de l’activité, analyse des succès et des réseautage. Un peu plus du tiers des personnes inter- faiblesses, communication appropriée. Il convient donc rogées estime que la capitalisation d’expériences permet de bien maîtriser ce que les autres peuvent tirer de la capi- un meilleur positionnement stratégique, la constitution talisation d’expériences et ce que la structure “capitali- d’un capital de savoir et l’amélioration des pratiques in- satrice” attend de ce processus. stitutionnelles au sein des projets et des programmes de Un autre défi concerne la simplification des messages développement. Près de 20% d’entre elles estiment que la et des enseignements tirés de la capitalisation. La sim- capitalisation d’expériences facilite la disponibilité d’ar- plicité et la concision permettent de valoriser les résul- guments pour le plaidoyer et, dans une moindre mesure, tats surtout si les cibles primaires sont constituées de l’accessibilité à des ressources financières. communautés et de paysans analphabètes. En effet, grâce au capital connaissance mobilisé et aux L’institutionnalisation de la politique et des pratiques leçons apprises, ces organisations développent leurs de capitalisation constitue le défi majeur des projets et ressources, leurs liens interinstitutionnels, leurs organi- programmes de développement, et tout spécialement sation et procédures, leur méthodologie et leur leader- ceux d’entre eux qui ne documentent pas leurs expéri- ship stratégique (Tableau 2). ences à temps entraînant le risque que ces dernières per- Les personnes interrogées proposent un changement dent tout leur sens et leur teneur en information. Dif- de rôle social (passage du statut de producteur au statut fuser le résultat de la capitalisation, afin de mieux faire de formateur) et un changement d’échelle (élargissement: connaître l’organisation et faire en sorte que d’autres en l’appui passe d’une localité vers d’autres localités). profitent, participe au développement d’une stratégie de Le développement des capacités d’analyse des expéri- communication institutionnelle qui est aujourd’hui mal ences permet aussi d’examiner de manière critique ces maîtrisée. expériences en vue d’en tirer des leçons pour une utilisa- C’est pourquoi il est très important de transférer les tion plus large par d’autres acteurs. capacités en matière de formation sur la capitalisation 116
  • 5. Capitalisation d’expériences et innovations institutionnelles en Afrique d l’Ouest aux projets et programmes de développement et de pro- en réseau. Ceci permettra de tirer le meilleur profit des mouvoir une stratégie de plaidoyer pour influencer les savoirs et des innovations disponibles en Afrique. politiques nationales et institutionnelles, à partir des ex- périences et pratiques locales capitalisées. Ainsi, la capi- Lectures Compléméntaires talisation pourrait s’intégrer dans les pratiques organisa- tionnelles pour devenir une culture institutionnelle EGFP. 2007. Mise en œuvre et gestion financière du projet, un favorisant des niveaux d’investissement adéquats. programme de formation destiné au personnel chargé de la mise en œuvre du projet, Paris: FIDA, 237 p. Développement des outils et méthodes – Trente- huit pour cent des personnes interrogées ne disposent Fall, Ndeye Coumba, and Ndiaye, Adama. 2005. Méthodologie pas d’indicateurs leur permettant de mesurer l’apport de de capitalisation et de valorisation des expériences des projets et la capitalisation d’expérience. Les répondants qui en dis- programmes du FIDA en Afrique de l’Ouest et du Centre, Dakar: FIDAFRIQUE, 57 p. posent indiquent comme critères le changement de statut et les retombées médiatiques. Elles mentionnent Fall, Ndeye Coumba and Ndiaye, Adama Abdoulaye. 2006. Aide aussi le type et le nombre d’expériences adoptées suite à -Mémoire: appui à la composante capitalisation et valorisation leur diffusion. des connaissances de FIDAFRIQUE, Mission d’appui au projet PAMER et aux points focaux du Burkina Faso, Ouagadougou: D’autres indicateurs suggérés sont l’incitation à la FRAO, 20 p. mise en place d’un site web pour la présentation des ex- périences capitalisées, le recrutement par un autre projet FIDA. 2007. Gestion des savoirs, stratégie. Rome: FIDA, 38 p. (au vu des réalisations capitalisées) et l’acquisition de FIDAFRIQUE, 2008, Rapport de l’atelier de réflexion stratégi- nouvelles connaissances. que, Dakar: FRAO, 24 p Il ressort de cette analyse de la situation en Afrique la nécessité de former les acteurs de développement sur le IED Afrique. 2007. Manuel pour la capitalisation d’expériences, Dakar: IED Afrique, 49 p. processus de capitalisation d’expériences. Ces sessions de formations doivent avoir un triple objectif: Niang, iendou. 2008. Note de synthèse des ateliers de forma- tion sur la capitalisation des initiatives des Acteurs Non Etatiques • sensibiliser les décideurs sur les enjeux de cette (ANE), Dakar: Forum Kurukan Fugan, 91 p. approche, • créer une masse critique d’animateurs de processus et Niang, iendou. 2009. Atelier de formation sur la capitalisation d’expériences, 15 au 17 juin 2009, Matam (pour le compte du de personnel de projet capables de documenter une PRODAM): Rapport final d’exécution. Dakar: Afrique Commu- expérience, nication, 43 p. • les doter d’outils simples de capitalisation et de diffu- Niang, iendou. 2009. Atelier de lancement du réseau subsa- sion des pratiques. harien FIDAFRIQUE-IFADAFRICA: Ces formations devraient être consolidées par des ap- Partager les leçons et les expériences pour de meilleurs résultats plications, des enseignements et les leçons apprises. dans le développement en Afrique Subsaharienne tenu du 20 au Il convient aussi de promouvoir le renforcement des 22 avril 2009 à Nairobi, Dakar: FRAO, 19 p. réseaux d’information existants sur les pratiques de capi- talisation d’expériences en utilisant les nouvelles tech- Niang, iendou. 2009. Rapport final d’exécution: ateliers de formation sur la capitalisation des expériences et des innovations. nologies de l’information et de la communication pour Dakar, 26–29 octobre 2009; Accra, 16–19 novembre 2009, Dakar: partager les savoirs: émissions de radio, forums élec- FRAO, 29 p. troniques, sites web, bibliothèques virtuelles, centres de ressources et bases de données, rencontres et visites Niang iendou. 2009. Le plaidoyer, une stratégie d’influence pour la bonne gouvernance et le développement: six cas de succès, d’échanges, etc. Bamako: ARIANE, 43 p. Niang, iendou, and Keïta, Anne. 2009. Renforcer les capacités Conclusion de la société civile malienne en plaidoyer-lobbying: les leçons du programme ARIANE, Bamako: ARIANE, 37 p. Au total, la situation générale de l’Afrique de l’Ouest en matière de capitalisation d’expériences est globale- ment faible même si on assiste aujourd’hui à l’émergence Contact Information d’initiatives pour documenter les pratiques dans les pro- iendou Niang jets de développement. Les expériences actuelles mon- Cabinet Afrique Communication trent qu’il y a un lien fort entre capitalisation d’expéri- E-mail: acs1@orange.sn ences et innovations notamment par l’identification et la Ndeye Coumba Fall mise en valeur de bonnes pratiques et la diffusion de Fondation Rurale pour l’Afrique de l’Ouest (FRAO)/ celles-ci. Toutefois, les capacités dans ce domaine restent FIDAfrique encore très faibles et il convient de renforcer les capaci- E-mail: ncfall@frao.info tés des institutions de projets de développement en capi- talisation d’expériences par la formation et par leur mise 11