Expose Alzheimer2

4 860 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

Expose Alzheimer2

  1. 1. Alzheimer Guillaume Brysbaert - Pierre Marguerite DESS de BioInformatique – USTL
  2. 2. Introduction <ul><li>La maladie d’Alzheimer : la démence la plus fréquente des pays développés </li></ul><ul><li>600 000 à 800 000 personnes atteintes </li></ul><ul><li>-> 75 % des démences </li></ul><ul><li>Alzheimer : maladie encore peu connue, diagnostic difficile </li></ul>
  3. 3. PLAN <ul><li>Description de la maladie </li></ul><ul><ul><li>1) Historique </li></ul></ul><ul><ul><li>2) Symptômes </li></ul></ul><ul><ul><li>3) Processus dégénératifs </li></ul></ul><ul><ul><li>4) Facteurs défavorables </li></ul></ul><ul><ul><li>5) Formes de la maladie </li></ul></ul><ul><li>Prise en charge </li></ul><ul><li>1) Diagnostic </li></ul><ul><li>2) Traitements </li></ul><ul><li>3) Recherche </li></ul>
  4. 4. <ul><li>Historique </li></ul><ul><li>Symptômes </li></ul><ul><li>Processus dégénératifs </li></ul><ul><li>Facteurs défavorables </li></ul><ul><li>Deux formes </li></ul>I. Description de la maladie
  5. 5. Description de la maladie <ul><li>La maladie d’Alzheimer a 96 ans. </li></ul><ul><li>1906 début de l’ère des neurosciences; </li></ul><ul><li>1907: (Aloïs Alzheimer) Description pour la première fois le cas d’une femme de 51 ans, souffrant d’une dégradation progressive de ses facultés cognitives, d’hallucinations, de confusion mentale et d’une inaptitude psychosociale; </li></ul><ul><li>début années 1990: premiers médicaments </li></ul>I.1 – Historique
  6. 6. La maladie <ul><li>Une maladie neurodégénérative (8-10 ans): perte de la mémoire et des fonctions cognitives </li></ul><ul><li>Deux lésions cérébrales: </li></ul><ul><ul><li>agrégation intraneuronale de filaments de protéines tau pathologiques de la région hippocampique (dégénérescence neurofibrillaire). </li></ul></ul><ul><ul><li>filaments de peptide A b sous forme de dépôts extracellulaires (plaques séniles) uniquement dans le système nerveux central (amyloïdogenèse) </li></ul></ul>I.2 – Symptômes
  7. 7. La dégénérescence Neurofibrillaire (DNF) <ul><li>Résulte de l’agrégation de protéine tau pathologiques (anormalement phosphorylées) dans les neurones de la région hippocampique, lors du vieillissement cérébral. </li></ul><ul><ul><li>Neurones non fonctionnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas un processus spécifique de la maladie d’Alzheimer </li></ul></ul><ul><li>Des co-facteurs. </li></ul>I.3 – Processus dégénératifs
  8. 8. Amyloïdogénèse <ul><li>Dysfonctionnement de la protéine APP ( amyloid precursor protein ) ( chromosome 21 ) : pèse sur l'ensemble du tissu cérébral, la protéine APP étant présente dans tous les types cellulaires du cerveau. </li></ul><ul><li>APP*: perte de fonction possible de la protéine, et a une accumulation du peptide Abéta, qui est peut-être neurotoxique. </li></ul><ul><li>Ce peptide Ab résulte de la coupure de l’APP </li></ul><ul><li>L’APP* intensifie le processus de dégénérescence neurofibrillaire (DNF) dans l’hippocampe et progresse dans la région corticale voisine: cortex temporal </li></ul>I.3 – Processus dégénératifs
  9. 9. I.4 – Facteurs défavorables +++ Facteurs génétiques + (après 65 ans) Symptômes dépressifs ++ (après 75 ans) Sexe féminin +++ Age Association avec la maladie Facteurs défavorables
  10. 10. Forme familiale <ul><ul><ul><li>Héritage génétique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>~50 ans </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mutation du gène codant pour APP, pour peptide A b , ainsi que sur les gènes régulant le catabolisme de APP (PS1,PS2) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Forme dominante autosomale: 50 % dans chaque génération, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dépend de nombreux facteurs de risque avec des facteurs environnementaux </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Amyloïdogénèse </li></ul></ul></ul></ul>I.5 – Formes de la maladie
  11. 11. Forme sporadique <ul><ul><li>Exemple : mutation du gène codant pour la proteine Apo E </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>~60 ans </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>surreprésentation de l’allèle epsilon 4 de l’apolipoproteine E (qui code l’Apo E4) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’Apo E : protéine normale de l’organisme , porteuse du cholestérol, qui joue un rôle trophique pour le cerveau. Elle est codé par 3 allèles (epsilon2, epsilon3, epsilon4) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Gène de prédisposition ( -> identifier les sujets à risque) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Neurotoxicité du peptide AB </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>(présence: 45 % à 50% des cas) </li></ul></ul></ul></ul>I.5 – Formes de la maladie
  12. 12. <ul><li>La maladie d’Alzheimer </li></ul><ul><li>Dysfonctionnement de la protéine APP, induit directement (modification de fonction) ou indirectement (neurotoxicité du peptide A b ) la dégénérescence neurofibrillaire. </li></ul>
  13. 13. <ul><li>Diagnostics </li></ul><ul><li>Traitements </li></ul><ul><li>Recherche </li></ul>II. Prise en charge
  14. 14. II.1.a Tests prédictifs <ul><li>Pas de réel outil de dépistage aujourd’hui </li></ul><ul><li>Seul moyen sûr : autopsie révélant les plaques séniles et dégénérescence neuro-fibrillaire </li></ul><ul><li>Tests : </li></ul><ul><li> Test des 5 mots </li></ul><ul><ul><li> Ex : mimosa, abricot, éléphant, chemise, accordéon </li></ul></ul><ul><li> Echelle IADL : </li></ul><ul><li> Évaluation abrégée des activités de la vie quotidienne </li></ul>II.1 – Diagnostics
  15. 15. II.1.b Sévérité <ul><li>Echelle MMSE (Mini Mental State Examination) </li></ul><ul><ul><li>Légère : 21 < score < 30 </li></ul></ul><ul><ul><li>Modérée : 16 < score < 20 </li></ul></ul><ul><ul><li>Modérément sévère : 10 < score < 15 </li></ul></ul><ul><ul><li>Sévère : 3 < score < 9 </li></ul></ul><ul><ul><li>Très sévère : 0 < score < 2 </li></ul></ul>II.1 – Diagnostics
  16. 16. II.1.c Examens complémentaires <ul><li>Examens biologiques (sang et urine) </li></ul><ul><li>Examens d’imagerie cérébrale </li></ul><ul><ul><li>Tomodensitométrie (scanner) </li></ul></ul><ul><ul><li>Imagerie par résonance magnétique (IRM) </li></ul></ul><ul><ul><li>Tomographie par résonance monophotonique (SPECT) </li></ul></ul><ul><ul><li>Tomographie par émission de positrons (PET) </li></ul></ul>II.1 – Diagnostics
  17. 17. II.2.a Médicaments <ul><li>Traitements spécifiques </li></ul><ul><li>But : retarder l’évolution de la maladie </li></ul><ul><li>Anticholinestérasiques (score MMSE > 10) : </li></ul><ul><li>S’oppose à la destruction de l’acétylcholine </li></ul><ul><ul><li>Donepezil </li></ul></ul><ul><ul><li>Rivastigmine </li></ul></ul><ul><ul><li>Galantamine </li></ul></ul><ul><ul><li>(Tacrine) </li></ul></ul><ul><li>Inhibiteurs glutamatergique (score MMSE < 15) </li></ul><ul><ul><li>Mémantine </li></ul></ul><ul><li>Effets secondaires différents. </li></ul>II.2 – Traitements
  18. 18. II.2.a Médicaments <ul><li>Traitements des symptômes comportementaux et psychologiques </li></ul><ul><li>But : réduire les troubles du comportement </li></ul><ul><li>Antidépresseurs (humeur, agitation, hostilité, idées délirantes, anxiété, irritabilité et instabilité psychomotrice) </li></ul><ul><li>Neuroleptiques (hallucinations, idées délirantes) </li></ul><ul><li>Benzodiazépines (anxiété, mais effets secondaires notables) </li></ul>II.2 – Traitements
  19. 19. II.2.b Prise en charge non médicamenteuse <ul><li>Rôle du médecin généraliste </li></ul><ul><li>Consultation mémoire de proximité </li></ul><ul><li>Hôpital de jour de réhabilitation et accueil de jour </li></ul><ul><li>CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique) </li></ul>II.2 – Traitements
  20. 20. II.3.a Facteurs de risque et de protection <ul><li>Facteurs de risque : </li></ul><ul><li>Traumatismes crâniens </li></ul><ul><li>Antécédents vasculaires </li></ul><ul><li>Facteurs génétiques : recherche continue sur la forme familiale et les mutations de l’allèle correspondant à l’apoE. </li></ul><ul><li>Facteurs de protection : </li></ul><ul><li>Médicaments anti-inflammatoires </li></ul><ul><li>Oestrogènes </li></ul>II.3 – Recherche
  21. 21. II.3.b Soins <ul><li>Accompagnement des soignants </li></ul><ul><li>Recherche fondamentale et pharmaceutique </li></ul><ul><li>« vaccin » non concluant </li></ul>II.3 – Recherche
  22. 22. Conclusion <ul><li>Symptômes et lésions connus </li></ul><ul><li>Mécanismes de la maladie encore mal connus </li></ul><ul><li>La recherche se poursuit </li></ul><ul><li>Solidarité et partenariat nécessaire </li></ul><ul><li>Programme d’action </li></ul>
  23. 23. Questions ???
  24. 24. Bibliographie <ul><li>Médecine et sciences </li></ul><ul><li>La revue du praticien </li></ul><ul><li>Prescrire </li></ul><ul><li>Le médecin généraliste </li></ul><ul><li>www.francealzheimer .com </li></ul><ul><li>www.alzheimer-europe.org </li></ul><ul><li>www.inserm.fr </li></ul>

×