Musique en bibliothèque

9 059 vues

Publié le

Cours délivré dans le cadre de la formation ABF aux auxiliaires de bibliothèques

Publié dans : Formation

Musique en bibliothèque

  1. 1. Musique en bibliothèque
  2. 2. I. Introduction et repères historiques New York Public Library – Espace musique - 1920
  3. 3. Le dépôt légal des œuvres musicales ● 1537 : Dépôt légal instauré pour les livres par François Ier ● 1797 : « dépôt légal des livres de musique » (partitions), en même temps que le développement des bibliothèques en France. ● 1877 : Invention du phonogramme par Charles Cros en France et Thomas Edison aux Etats-Unis
  4. 4. Le dépôt légal des œuvres musicales • En 1975, il s’applique aux vidéogrammes et aux documents multimédias (qui sont déposés au département Audiovisuel de la BNF = nouveau nom de la phonothèque nationale). ● 1938 : Le dépôt légal s’étend à l’image et au son (photographies, phonogrammes (78 tours et rouleaux gravés), cinéma) : les œuvres doivent être déposées à la phonothèque nationale Record Collection by Public Library of Cincinnati Hamilton County
  5. 5. Petite introduction en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=wcfLolnmLl4b L’ère analogique : Avant 1900 : cylindres, et disque phonographique 1948 : le microsillon (75, 33 et 45 tours) Années 60 : les K7 audio L’ère numérique : Années 80 : le CD Années 90 : miniaturisation : minidisc, DAT, mp3 Années 2000 : + de place de stockage, de qualité d’exportation : SACD, DVD audio… L'évolution des supports musicaux
  6. 6. Que retenir parmi tous ces supports ? Ce qu'on retrouve habituellement en médiathèque : CD : n°1 du support présent, DVD musicaux , vynils (anciens fonds surtout), K7 audio (ancien fonds, si elles n'ont pas été pilonnées...) . Mais aussi livres et partitions.
  7. 7. Histoire des « discothèques » • La discothèque de France : naissance du modèle des discothèques de prêt toutes les bibliothèques publiques, aux maisons de la culture et aux comités d'entreprises.” • 1971: Parution du premier manuel du discothécaire 1967, création de l’association : “une manière d'organisme-conseil, de bureau d'études pour tout ce qui concerne le prêt public des disques en France » s'adressant à
  8. 8. Histoire des « discothèques » ● 1972 : Création de la discothèque de Massy et des premiers outils biblio- théconomiques permettant le prêt et le classement des 3000 disques de son fonds ● 1974 : option discothèque au CAFB (Certificat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire institué en 1951)
  9. 9. Histoire des « discothèques » Exemple de vynil équipé, estampillé, avec fiche de suivi et fiche d'emprunt.
  10. 10. Histoire des « discothèques » ● Les années 80 : développement des discothèques avec l’apparition du Compact-Disc - La musique comme produit d’appel des bibliothèques - Boom du prêt ● 1986 : La discothèque des Halles - la Médiathèque Musicale de Paris “Etablissement dédié à la musique sous toutes ses formes” Michel Sineux ● 1989-2003 : revue professionnelle « Ecoutez-Voir »
  11. 11. Histoire des « discothèques » ● Les années 90 : début de la dématérialisation => arrivée du mp3 ● Les années 2000 : la révolution Internet ● Les années 2010 : l’essor du streaming.
  12. 12. II. Collections musicales physiques
  13. 13. Politique d'acquisition et fonctionnement Quelques chiffres à prendre en compte pour mettre en place sa politique d'acquisition : - Coût moyen d'un CD : 17 euros - Dépense d'acquisition par habitant : 2,40 euros par habitant (tout support), soit 2,5 CD par habitant. - 1m2 pour 200 disques compact environ Quel mode d'acquisition ? - Lancer un marché public à partir de 25000 euros annuels - Bons d'engagements chez les fournisseurs
  14. 14. Quels fournisseurs pour les CD ? Spécialisés pour les collectivités : => GamAnnecy => CVS => CD Mail Avantages : récupération des notices, résumés, écoute d'extraits... => Disquaires indépendants => Généralistes, grossistes, etc... (Fnac, Cultura, ...) Tout prestataire pouvant répondre au marché. Politique d'acquisition et fonctionnement
  15. 15. GamAnnecy
  16. 16. CVS
  17. 17. CD Mail => ne propose pas l'écoute sur les fiches par album.
  18. 18. Quels fournisseurs pour les partitions ? => Librairies musicales (en fonction du budget, en marché ou non) Quelques exemples : Librairie musicale Internationale, Oscar Music, la Flûte de Pan, Di Arezzo, etc... Politique d'acquisition et fonctionnement
  19. 19. Quels critères pour les achats méthodes d'instruments ? Se baser sur les pratiques musicales des français : Politique d'acquisition et fonctionnement
  20. 20. Pour les Livres : fournisseurs en marché pour les livres documentaires. Pour les DVD musicaux : fournisseurs en marché pour l'achat des films (ex : ADAV, Colaco, RDM Vidéo...) Politique d'acquisition et fonctionnement
  21. 21. Définir sa politique d'acquisition Quels critères ? => le bibliothécaire est soumis à un devoir d’éclectisme, il doit présenter une collection représentative de l’édition phonographique : représenter les différents genres musicaux => répondre aux demandes de ses usagers, demandes fortement axée sur les meilleures ventes de musiques actuelles et de chanson francophone. =>présenter des œuvres moins connues ou moins faciles d’accès (ex : musiques expérimentales, savantes, contemporaines ou de cultures variées) => obligation d’assurer une rotation convenable de ses documents, la collection ne trouvant son utilit é que lorsqu’elle est empruntée par son public.
  22. 22. Définir sa politique d'acquisition Un exemple de politique d'acquisition CD sur une année: Budget annuel : 7000 euros CD (467 CD environ) Les répartitions par catégorie se basent à la fois sur les statistiques de prêt, le fonds existant, et les fonds à développer en fonction des acquisitions des années précédentes. Attention : la répartition est adaptée aux problématiques de ce fonds, d'où la nécessité de toujours faire un diagnostic de son fonds au préalable pour voir quels fonds développer ! Musique du monde : 10 % soit 700 euros => 43 CD Chanson française : 15 % soit 1050 euros => 65 CD Jazz / Soul: 11 % soit 770 euros => 48 CD Blues : 2 % soit 140 euros => 9 CD R’n’B / Hip Hop / Reggae : 7 % soit 490 euros => 30/31 CD Variétés internationales / Pop : 22 % soit 1540 euros => 96 CD Classique : 12 % soit 840 euros => 52/53 CD Electro : 4 % soit 280 euros => 17/18 CD Musiques fonctionnelles : 7 % soit 490 euros => 30/31 CD Musique enfants : 10 % soit 700 euros => 43 CD
  23. 23. Définir sa politique d'acquisition Comment connaître les attentes des usagers ? => Se baser sur les statistiques de pratiques culturelles des français => mettre en place un cahier de suggestions => échanger au maximum avec le public au service public, et être attentif à leurs remarques
  24. 24. Catalogage et équipement des documents La PCDM 4 : Principe de Classement des Documents Musicaux, version 4 L'équivalent de la Dewey pour les documents musicaux , celle-ci n’étant pas assez précise dans les genres musicaux (principalement CD, mais peut s'appliquer aux DVD musicaux, livres, et partitions). Elle se compose de 2 éléments : Un indice numérique : indiquant le genre musical Un segment alphabétique : composé des 3 premières lettres du nom de l’interprête, du compositeur, ou de la collectivité (groupe, quartet...). Exemples : The Cure : 2.7 CUR / Eminem : 1.5 EMI / David Guetta : 4.3 GUE / Henri Dès : 8.1 DES / un opéra de Beethoven : 3.35 BEE / ...
  25. 25. Classe 0 : généralités, sciences et techniques musicales Classe 1 : musiques d'influence afro-américaine Classe 2 : rock et variété internationale apparentée Classe 3 : musique classique (musique savante de tradition occidentale) Classe 4 : musiques électroniques Classe 5 : musiques fonctionnelles, divers Classe 6 : musique et cinéma Classe 7 : classe de décantation (disques inclassables) Classe 8 : chanson francophone (classe d'usage national ou local) Classe 9 : musiques du monde Catalogage et équipement des documents
  26. 26. Classe 1 : musiques d'influence afro-américaine : 1.1 Blues : BB King, John Lee Hooker, Billy Holiday ... 1.2 Negro spirituals, Gospel : Mahalia Jackson, Liz McComb... 1.3 Jazz : Miles Davis, Duke Ellington, Aretha Franklin, Stacey Kent... 1.4 Rhythm'n'blues, soul : James Brown, Marving Gaye, Rihanna ... 1.5 Hip hop, rap : Grand Masterflash, Dr Dre, Puff Daddy, NTM, IAM... 1.6 Reggae, ska : Bob Marley, Black Uhuru, Sinsemilla, Danakil ... Catalogage et équipement des documents
  27. 27. 2.0 Anthologies générales 2.1 Rock : Elvis Presley , The Platters... 2.2 Pop : Madonna, Oasis, The Beatles, Coldplay 2.3 Folk, country, blues rock : Neil Young, 2.4 Rock psychédélique, progressif : Pink Floyd, Cream, King Crimson... 2.5 Hard rock, metal : ACDC, Marilyn Manson, Led Zeppelin... 2.6 Punk, grunge, garage, noisy rock : Nirvana, Sonic Youth, Sex Pistols, etc... 2.7 New wave, cold wave, indus : Depeche Mode, The Cure, Duran Duran, etc... 2.8 Fusion de styles, rock d’influences… 2.9 Variétés internationales : Zucherro, Paolo Conte, etc... Catalogage et équipement des documents
  28. 28. Classe 3 : musique classique (musique savante de tradition occidentale) : 3.0 Anthologies générales 3.06 Instruments de musique ; subdiviser par les indices d'instruments, et utiliser pour les anthologies et récitals concernant les instruments, les orchestres et la voix 3.09 Utiliser ces indices pour les anthologies et récitals concernant les périodes historiques (médiévale, renaissance, baroque...) 3.1 Anthologies de musique de chambre - tous les indices de cette tranche (de 3.11 à 3.19) peuvent être complétés par une notation instrumentale 3.11 Musique pour un instrument, 3.12 Duos d'instruments, ou sonates. Quatuor à cordes Modigliani Catalogage et équipement des documents
  29. 29. 3.2 Musique orchestrale : Concertos, Suite pour orchestre, Symphonie, Poème symphonique , Rhapsodie,etc… 3.3 Musique vocale profane : lieds, polyphonie, chorales, opéras, opérettes … 3.4 Musique vocale sacrée : cantates , messes , requiems , oratorios, motets… 3.5 Musiques utilisant l'électronique , musique concrète, electro-acoustique… 3.6 Musique classique en lien avec d’autres genres 3.9 classement par périodes historico-stylistiques (suivies d’un indice de forme) : médiévale, renaissance, baroque, classique, romantique, moderne, contemporaine Catalogage et équipement des documents
  30. 30. Classe 4 : musiques électroniques : 4.0 Anthologies générales 4.1 Précurseurs, pionniers : Pierre Henry, Delia Derbyshire, Kraftwerk... 4.2 Ambient, downtempo : Aphex Twin, Jean-Michel Jarre, Autechre, Air, Massive Attack... 4.3 House : Laurent Garnier, Bob Sinclar, Beni Benassi, Daft Punk, David Guetta 4.4 Techno : Ellen Alien, Prodigy, Chemical Brothers, Underworld, Fatboy Slim... 4.5 Fusion de styles, electro d'influences : Gotham Project, Miss Kittin, Caravan Palace... 4.6 Electronica et apparentés : Björk, Goldfrapp 4.7 Jungle, drum'n'bass : 4hero, Amon Tobin 4.8 Dance : Carl Cox, Calvin Harris, Corona, 2 Unlimited Catalogage et équipement des documents
  31. 31. Classe 5 : musiques fonctionnelles, divers : 5.1 Musique et les autres arts (contes musicaux, comédies musicales, …) 5.2 Musiques liées à l'audiovisuel (génériques TV, radio, pub, jeux vidéos…) 5.3 Musiques de circonstances, musique et histoire (mariages, noël, halloween …) 5.4 Musiques de détente, d'activités physiques (relaxation, sports, new age…) 5.5 Variétés instrumentales et vocales (qui ne se rattachent à aucune autre classe) 5.6 Musiques de danses populaires et festives (musette, hits , karaokés…) 5.7 Musique de plein air, de sociétés musicales 5.8 Instruments particuliers, musiques mécaniques 5.9 Sons divers / bruitages Catalogage et équipement des documents
  32. 32. Classe 6 : musique et cinéma : 6.1 Musique concernant une œuvre filmique (BO film , séries TV…) 6.2 Compilations (genre cinématographique, compositeur, réalisateur, etc…) 6.11 MAN 6.13 GAM (ou DJA) 6.22 MOR 6.23 BUR Ou : 6.22 ELF Classe 7: Musiques inclassables) Musiques Improvisées (pas de subdivisions) Catalogage et équipement des documents
  33. 33. Classe 8 : chanson francophone (classe d'usage national ou local) : 8.0 Anthologies générales 8.1 Chansons pour enfants 8.11 Rondes et comptines 8.12 Berceuses 8.13 Éveil musical lié à la chanson 8.14 Chansons d'apprentissage ou d'initiation 8.2 Chansons sociales (révolutionnaires, marins, etc…) 8.3 Chansons humoristiques 8.4 Chansons à texte (texte prédominant) 8.5 Chanson de variétés (musique prédominante) 8.6 Chansons en lien avec d'autres genres : ex : rock français… Catalogage et équipement des documents
  34. 34. Classe 9 : musiques du monde : 9.0 Anthologies générales (monde entier) 9.0x Subdivisions communes générales 9.08 Peuples en diaspora: tziganes, juive, islamique… 9.1 Afrique 9.2 Maghreb, Proche-Orient, Moyen-Orient monde arabe 9.3 Asie : Inde, Turquie, Iran… 9.4 Extrême-Orient : Chine, Japon, Australie … 9.5 Europe de l'Est et méridionale : Espagne, Italie, Grèce … 9.6 France (tranche indiciaire d'usage national ou local) 9.7 Europe, Ouest et Nord : Angleterre, Allemagne, pays nordiques… 9.8 Amérique du Nord 9.9 Amérique latine Ouvrage de référence Catalogage et équipement des documents
  35. 35. Catalogage : Pas d’Electre pour la musique. Création de notice, ou récupération via le fournisseur, ou via la recherche Z.3950 Ecoute indispensable pour côter le disque, et disposer de connaissances en genres musicaux. S’aider de sites de références : exemple : Allmusic… Equipement : équipement spécifique, proposé par les fournisseurs habituels des médiathèques en équipement. Désherbage : critères : vétusté, dépassé de mode, etc… Catalogage et équipement des documents
  36. 36. Catalogage et équipement des documents Exemple de notice de CD :
  37. 37. Catalogage et équipement des documents Exemple de notice de CD (suite) :
  38. 38. Catalogage et équipement des documents Partitions : Contrairement aux CD, il est rare que les fournisseurs vous proposent les notices. Vous devez les récupérer sur la BNF grâce au ISBN ou ISSN.
  39. 39. Droit et musique ● La LOI n° 2003-517 du 18 juin 2003 relative à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs ne concerne que les imprimés ● Le prêt en discothèque publique est autorisé à condition qu’il ne s’agisse pas d’une location : l’emprunteur ne doit pas payer en fonction du nombre de documents prêtés ni de la durée du prêt. ● L’usage des documents sonores empruntés doit être strictement privé, réduit au cercle de famille. Les bibliothèques doivent donc faire attention à ne prêter qu'à des individus : pas d'inscription au nom d'une école, d’une association…
  40. 40. Droit et musique ● Si la médiathèque est sonorisée, même en partie, elle est soumise à une redevance au titre du droit de représentation (que la source musicale soit un CD, un cédérom, une vidéo ou une radio). Cette redevance est calculée sur la base d’un tarif par m² sonorisé. A noter que les casques d’écoute sont également concernés et doivent être déclarés : dans ce cas, la redevance est calculée par casque. ● Pour toute diffusion musicale, animation ou prestation d’un groupe de musiciens, la médiathèque doit faire une demande d’autorisation auprès de la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique) qui gère les droits d’auteur en matière musicale.
  41. 41. III. Collections musicales dématérialisées => Offre numérique en ligne => Bornes d'écoute de musique dématérialisée => Services numériques de musique
  42. 42. Pratiques musicales des français Sous quelle forme les français se procurent de la musique ? => S'adapter à la réalité du marché.
  43. 43. L'offre de streaming … … ... => Une offre en plein essor, avec pour la plupart la possibilité de créer ses playlists, commenter, mettre en favori, recommander, etc...
  44. 44. L'offre de streaming en médiathèque ? Tout est déjà accessible sur le net pour l'auditeur, alors pourquoi ? S'interroger sur l'intérêt, la plus-value sur son fonds physique, et la médiation possible.
  45. 45. Borne d'écoute de musique
  46. 46. Borne d'écoute de musique
  47. 47. L'offre de services numériques de musique Médiathèque de la CDC du Pays d’Argentan
  48. 48. Promotion de la musique libre De quoi parle-t-on ? Tout comme un logiciel libre, il s'agit d'une musique qui peut être librement copiée, distribuée et modifiée. Ainsi, la musique libre est soit de la musique du domaine public, soit de la musique diffusée sous une Licence ouverte. Parmi les plus connues : Creative Commons ou Art Libre Où trouver de la musique libre ? Plusieurs sites de référence : Musique Libre : http://musique-libre.org/ Ziklibrenbib : http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/ Mais aussi :
  49. 49. Promotion de la musique libre
  50. 50. IV. Actions culturelles et médiation Programmation régulière de concerts à la Médiathèque Simone de Beauvoir – Portes de l'Essonne
  51. 51. Actions culturelles musicales Selon : les publics, la fréquence des rendez-vous, équipements à disposition, budgets… ● Conférences musicales et expositions : sur un artiste, un genre musical, science et musique, etc... ● Concerts / showcases : artistes seuls, ou en groupe, programmation de plusieurs groupes, Fête de la musique, etc... ● Ateliers de création musicale : fabrication d'instruments, ateliers MAO, atelier bruitage, musique de film, etc... ● Clubs d’écoute : coups de coeur des usagers et des bibliothécaires
  52. 52. Actions culturelles musicales Où les trouver les intervenants ? En s'appuyant sur les partenaires locaux, voir “partenariats”. De nombreux privés ou associatifs vous contacteront directement. Echanger avec les professionnels des médiathèques (via les listes de diffusion, groupes facebook, etc...) Contractualiser : par une convention, ou un contrat. Les démarches administratives pourront être différentes selon leur statut qu'il s'agisse d'une association, d'un auto-entrepreneur, d'un artiste soumis à la SACEM ou non, etc...
  53. 53. Actions culturelles musicales Quel matériel nécessaire ? ● Pour un concert, idéalement une salle d'action culturelle équipée, à défaut, un matériel de sonorisation avec au minimum : microphones, pieds de micro, enceintes amplifiées, et table de mixe. Possibilité de s'appuyer sur les partenaires locaux (exemple : prêt d'amplis ou instruments par les écoles de musique). ● Pour les éveils musicaux et accueils de classes : disposer de poste d'écoute de CD, de petits instruments d'éveils et de kits pédagogiques. A commander en général sur des fournisseurs type Fuzeau, ou Lugdivine.
  54. 54. Actions culturelles musicales Des animations clés en mains pour les médiathèques : proposé par un discothécaire de Juvisy (91) reconverti
  55. 55. Partenariats autour de la musique ● Les écoles de musique du territoire Séances d'éveil musical: Par exemple pour les 0-3 ans, avec une professeur de l'école de musique animant la séance. Découverte du solfège de façon ludique par une professeur pour des enfants de primaire. Répétitions publiques des élèves de l'école de musique : permet de montrer au public ce qu'est une répétition, morceaux non joués dans leur intégralité puisqu'il s'agit de séances de travail en amont d'un futur concert. Cours public : ex : sur un compositeur au programme de l'épreuve de musique au Bac avec conférence animée par les élèves Accueil de classes: Si aucune bibliothécaire n'a les compétences pour ce type d'accueil, voir dans quelle mesure faire intervenir un professeur.
  56. 56. Partenariats autour de la musique Partenariat avec réseaux de musiques actuelles du département : Le RIF réunit huit réseaux départementaux représentant plus de 200 lieux et structures de musiques actuelles réparties sur l’ensemble du territoire francilien : http://www.lerif.org/ Partenariat avec les salles de concerts locales : rencontre avec un artiste avant son concert, showcases, etc... Partenariat avec les salles de répétitions et radios locales : concerts, prêt de matériel, émission de la médiathèque, etc... Partenariat avec les artistes locaux : exemple : créateurs d’instruments, Les Structures Baschet.
  57. 57. Quelle médiation autour ? Utiliser les outils du web pour faire la promotion de vos événements, et la mise en valeur de vos fonds en lien avec votre action ● Site web / page Facebook / Twitter de la médiathèque : faire du « teasing » avant vos évènements, poster des vidéos des artistes, des articles, liens en rapport avec votre animation ● Chaîne YouTube : penser à filmer les animations, et mettre en ligne des extraits ● Plateforme de streaming (offre médiathèque, ou extérieure) : créer des playlists sur des thématiques ● Discographies / Bibliographies : si vous faites un grand temps sur un genre musical, ou un artiste, il peut être intéressant de produire un document référence pour vos usagers.
  58. 58. Promotion de la scène locale • Mise en avant du rôle et position atypique des discothécaires dans l’économie locale de la musique Comment ? ● Proposer un fonds physique et/ou numérique avec les productions musicales des artistes locaux (ex : valise scène locale de Cœur d'Essonne agglomération) ● Proposer aux artistes de réaliser des concerts, showcases ou rencontres avec le public à la médiathèque Pourquoi ? ● Faire découvrir à l'échelle du réseau les richesses de la scène locale au public et participer à son dynamisme en la soutenant. ● Installer les médiathèques comme lieux alternatifs de vie musicale
  59. 59. Pour aller plus loin BIBLIOGRAPHIE : ● Musique en bibliothèque, Gilles Pierret (dir.). – Paris : Editions du Cercle de la librairie, 2012 (Collection Bibliothèques). – 357 p. – ISBN 978-2- 7654-1360- ● BBF 2014 N°2 : La musique, nouveaux enjeux http://bbf.enssib.fr/sommaire/2014/2 ● Bibliothèque(s) : Musique, n° 25 mars 2006 http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/59013-25-musique.pdf
  60. 60. Pour aller plus loin Réseaux de professionnels de la musique en bibliothèque : ● ACIM (Association pour la Coopération des professionnels de l'Information Musicale : http://www.acim.asso.fr/ De nombreux dossiers, boîte à outils, organisation de rencontres nationales... ● AIBM : Association Internationale des Bibliothèques, archives et centres de documentation Musicaux : http://www.aibm-france.fr/ ● Liste de diffusion : Discothecaires_fr est un espace de débats et d'échanges d'information entre discothécaires des médiathèques publiques créée existant depuis 2000. discothecaires_fr@listes.ircam.fr http://listes.ircam.fr/wws/info/discothecaires_fr Et Bibliomus : http://listes.ircam.fr/wws/info/bibliomus ● Groupes facebook : https://www.facebook.com/groups/387943621273522/
  61. 61. Pour aller plus loin Liste de pages slideshare non exhaustive de professionnels de la musique en médiathèque : ● Nicolas Blondeau : http://fr.slideshare.net/mediamus ● Jonathan Garry : http://fr.slideshare.net/Discolab ● Xavier Galaup :http://fr.slideshare.net/xgalaup ● Retrouvez ce cours ici : http://fr.slideshare.net/floragousset Vous pouvez également me contacter par mail : f.gousset@coeuressonne.fr

×