D+A RTS
Présentation au
Forum des archivistes genevois
7 octobre 2013
Programme de la visite


Brève présentation du service Documentation et Archives (D&A) (16h)
Missions du service, organig...
D+A RTS en chiffres


Au total le service D+A RTS est doté de presque 57 postes (temps plein), soit un peu plus de
100’00...
Missions
•

archiver les contenus audiovisuels de la RTS (production propre: sujets, émissions, images
thématiques, conten...
Organigramme
2 types d’approches
 transverse
 verticale
Compétences multiples au sein
de chaque pôle (spécialistes)
Comp...
Vision D+A RTS (1/2)
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.

Un seul service D+A RTS, avec une seule cheffe de service, des responsables opé...
Vision D+A 2013 (2/2)
8.

9.

10.
11.
12.

Une meilleure exploitation et mise en valeur des compétences élevées des docume...
Vision D+A nationale (SSR)


Les programmes de toute UE accèdent à toutes les archives de la SSR, de façon simple et
effi...
Vision D+A nationale (SSR)








Nécessité d’une nouvelle stratégie (passage au mode fichier, travaux de numérisati...
Vision D+A nationale (SSR)








Nécessité d’une nouvelle stratégie (passage au mode fichier, travaux de numérisati...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Archives de la Radio Télévision Suisse: un exemple de mise en valeur

1 452 vues

Publié le

Présentation du service Documentation et Archives de la Radio Télévision Suisse - Forum des archivistes genevois - 7 octobre 2013

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 452
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
301
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Archives de la Radio Télévision Suisse: un exemple de mise en valeur

  1. 1. D+A RTS Présentation au Forum des archivistes genevois 7 octobre 2013
  2. 2. Programme de la visite  Brève présentation du service Documentation et Archives (D&A) (16h) Missions du service, organigramme et points forts. Françoise Clément, cheffe du service D+A  Les projets de numérisation à la RTS: visite Cellule Num GE (16h30 – 17h15) Patricia Herold, responsable de la cellule de numérisation et Didier Bufflier, vérificateur film   Les projets de mise en valeur des archives: 1. Présentation du site des archives RTS www.rts.ch/archives (17h15) Marielle Rezzonico, responsable du site 2. Présentation de la plate-forme interactive notrehistoire.ch (17h30) Claude Zurcher, web éditeur Questions, discussion et échange de points de vue (dès 17h45)
  3. 3. D+A RTS en chiffres  Au total le service D+A RTS est doté de presque 57 postes (temps plein), soit un peu plus de 100’000 heures productives!  80 personnes travaillent à D+A + FONSART, en octobre 2013.  Le budget annuel D+A s’élève à un peu plus de 5 millions (hors les projets FONSART, env. 2.5 millions par an). Mots clés de la stratégie D+A: Simplifier – Rationaliser - Optimiser Harmoniser - Standardiser Innover – Automatiser Centraliser (pour autant que cela fasse du sens).
  4. 4. Missions • archiver les contenus audiovisuels de la RTS (production propre: sujets, émissions, images thématiques, contenus web, photos, de la façon la plus professionnelle et rationnelle possible, en vue de leur ré-exploitation, de leur commercialisation, ainsi que pour répondre à des critères patrimoniaux. • sélectionner et fournir aux programmes des productions internes et externes (news et productions discographiques commerciales) nécessaires à la réalisation de nouveaux programmes RTS. • mettre à disposition de l’entreprise des compétences qui apportent une plus-value à la recherche d’informations et de contenus, ainsi qu’à la mise en valeur de nos contenus propres. • Via la FONSART, mener et financer des projets de numérisation et de mise en valeur des archives RTS.
  5. 5. Organigramme 2 types d’approches  transverse  verticale Compétences multiples au sein de chaque pôle (spécialistes) Compétences spécifiques dans les cellules Organisation calquée sur le modèle des programmes (pôles thématiques)
  6. 6. Vision D+A RTS (1/2) 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. Un seul service D+A RTS, avec une seule cheffe de service, des responsables opérationnels et des responsables transverses, à Genève et à Lausanne; Une organisation par domaines / groupes d’émissions, et plus par chaînes; Huit membres du groupe de direction D+A, soit les quatre responsables opérationnels/-les et les quatre responsables transverses (desks, ventes, numérisation, multimedia); Un budget unique, une gestion centralisée des prestations et des ressources, une planification pour tous les collaborateurs, quel que soit leur type de contrat et leur lieu de travail (LA-GE; Un gros projet de formations et de mises à niveau des compétences; L’intégration complète des activités de ventes de programmes et d’archives audiovisuelles de la RTS aux privés, aux institutions et aux professionnels; La mise sur pied de 2 cellules de numérisation RTS, une à Lausanne et une à Genève (suites FONSAT, projet NUMA, etc.), sous la conduite d’une seule cheffe de secteur;
  7. 7. Vision D+A 2013 (2/2) 8. 9. 10. 11. 12. Une meilleure exploitation et mise en valeur des compétences élevées des documentalistes et la recherche d’automatisation des activités de base, comme le catalogage ( moins de ressources pour la mise en archives, plus de temps pour la mise en valeur interne et externe); La création de nouvelles prestations, totalement en phase avec la vision du service et en accord avec les besoins actuels des programmes (et notamment l’archivage des photos et des contenus exclusifs web, la reproposition de contenus sélectionnés par les documentalistes pour le web et/ou pour les ventes); La mise en place d’un outil de recherche commun (métamoteur), tandis que chacun garde son outil spécifique, avec certains rapprochements (thesauri communs, index, etc.); Une relation étroite avec le multimedia, au sein de notre département, dans le cadre du site des archives RTS, et d’autres projets de mise en valeur de contenus RTS; La mise en place de relations très étroites avec les Opérations, et notamment T&I, pour le soutien dans la mise en place et le suivi des projets et des outils D+A, en collaboration avec les utilisateurs du programme.
  8. 8. Vision D+A nationale (SSR)  Les programmes de toute UE accèdent à toutes les archives de la SSR, de façon simple et efficace, ce qui leur permet de produire des programmes moins coûteux et de meilleure qualité;  La population peut accéder gratuitement aux archives de SRG SSR en tant que mémoire audiovisuelle et multimédia nationale. Ce service public est activement et très diversement exploité.
  9. 9. Vision D+A nationale (SSR)      Nécessité d’une nouvelle stratégie (passage au mode fichier, travaux de numérisation des archives, « air du temps », etc.), la dernière datant de 1981… Les archives sont intégrées à l’offre programmatique: nécessité d’impliquer les programmes, pour la mise en archives et la réutilisation de celles-ci Les archives nécessitent un soutien particulier des Opérations: stockage, outils documentaires, acquisition et circulation de media + assets, accès interne, accès externe, workflows automatiques ou semi, solutions innovantes (speech-to-text, méta-moteur, etc. (MM. Corti et Saudan); Le passage au numérique de l’ensemble de notre production (ou presque) a nécessité / permis de considérer différemment l’archivage et l’exploitation d’un document d’archives (Media Asset); La SSR est l’un est plus gros propriétaire de fonds audiovisuels en Suisse; à ce titre elle déploie de gros moyens pour financer des tâches d’archivage (stockage, accès, outils dédiés, etc.). Si une forme de «dépôt légal» est décidée au niveau national, un financement ad hoc complémentaire devra être assuré par la Confédération.
  10. 10. Vision D+A nationale (SSR)      Nécessité d’une nouvelle stratégie (passage au mode fichier, travaux de numérisation des archives, « air du temps », etc.), la dernière datant de 1981… Les archives sont intégrées à l’offre programmatique: nécessité d’impliquer les programmes, pour la mise en archives et la réutilisation de celles-ci Les archives nécessitent un soutien particulier des Opérations: stockage, outils documentaires, acquisition et circulation de media + assets, accès interne, accès externe, workflows automatiques ou semi, solutions innovantes (speech-to-text, méta-moteur, etc. (MM. Corti et Saudan); Le passage au numérique de l’ensemble de notre production (ou presque) a nécessité / permis de considérer différemment l’archivage et l’exploitation d’un document d’archives (Media Asset); La SSR est l’un est plus gros propriétaire de fonds audiovisuels en Suisse; à ce titre elle déploie de gros moyens pour financer des tâches d’archivage (stockage, accès, outils dédiés, etc.). Si une forme de «dépôt légal» est décidée au niveau national, un financement ad hoc complémentaire devra être assuré par la Confédération.

×