Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.
L'année qui suivit son séjour à Beg
Meil il accompagna sa mère dans les
Alpes.
Il regrettera bien souvent de ne plus
assis...
2/2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Faits divers du Pays de Fouesnant - php1y otm3

515 vues

Publié le

Faits divers du Pays de Fouesnant -

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Faits divers du Pays de Fouesnant - php1y otm3

  1. 1. L'année qui suivit son séjour à Beg Meil il accompagna sa mère dans les Alpes. Il regrettera bien souvent de ne plus assister le soir au retour des barques, "l'une suivant l'autre, ayant sur leur petit bateau leur grande voile levée comme la grande aile du papillon sur son petit corps Oh! C'est l'instant, se disait-il. Il faudrait qu'avant cinq minutes je puisse y être..." Et tandis qu'il se figurait les voiles passant une à une, il voyait "les eaux éblouissantes s'éteindre peu à peu " Il se revoyait "'dans la barque de Pierre, (son ami le marin), écrivant au soleil ma/gré le vent, ou regardant la mer sur la petite terrasse où le soleil éclairait les feuilles déjà rouges et les feuilles encore vertes de la vigne". "Le désir qu'il se sentait encore pour ces choses était pour lui un assez grand signe qu’il ne les avait pas aimées en vain. " Dispute sur le placître... Monsieur Jean- Yves Cosquéric Monsieur Fred Savary Bourg de Gouesnac'h - 29950 A Monseigneur Albert Decourtray Monseigneur, Nous osons espérer que vous aurez l'extrême bonté de bien vouloir pardonner la grande liberté que prennent deux humbles citoyens de Basse-Bretagne en vous adressant cette requête qui leur tient à coeur. Nous oeuvrons ardemment pour la conservation de notre patrimoine local et sommes amenés à rechercher, lire ou utiliser les termes appropriés relatifs, entre autres, à l'architecture religieuse bretonne. Quelle n'a pas été notre stupéfaction de découvrir fortuitement que le mot "placître" ne figure dans aucun dictionnaire usuel : chacun, ici, emploie cependant ce terme depuis des siècles, pour désigner cet espace herbeux entourant nos chapelles rurales, ce terre-plein clos ou non où se déroulent, près de la fontaine, les traditionnels pardons tant recherchés dans la région, un espace toujours soigné, bien entretenu, fleuri parfois, souvent planté d'arbres centenaires. Pourquoi nos dictionnaires habituels (Larousse, Robert, Quillet...) n'ont-ils pas retenu ce substantif ? Ce "placître" ne serait pas un mot français ? Auriez-vous l'amabilité de nous renseigner sur ce point... et, éventuellement, d'user de votre récente admission à l' Académie Française, ce dont nous vous félicitons chaleureusement, pour que ce mot trouve enfin sa place dans notre belle langue française. En vous assurant, Monseigneur, que notre requête n'est pas non plus un "canular" à votre encontre, nous vous prions de bien vouloir accepter nos sentiments les plus respectueux Le 15 mars 1994 A. SAVARY 1/2
  2. 2. 2/2

×