Le pétrole

7 573 vues

Publié le

Publié dans : Business
1 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • MERCI POUR VOTRE INFORMATIONS
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 573
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
583
Commentaires
1
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le pétrole

  1. 1. LE PÉTROLELE PÉTROLE GaYo
  2. 2. Comment savoir si un investissement dans l’exploitation pétrolière peut être rentable? I) La formation géologique du pétrole II) Comparaison entre un puits de pétrole en Afrique et un en Arabie Saoudite Problématique :
  3. 3. I) LA FORMATION GÉOLOGIQUE DU PÉTROLE
  4. 4. Dégradation thermique 2) La formation et la maturation du kérogène en pétrole T° :  d’environ 3°C tous les 100 mètres
  5. 5. B) Formation des gisements de pétrole 4) migration Schéma représentant les deux migrations du pétrole vers des roches
  6. 6. 5) Les différents pièges à pétrole
  7. 7. Comment savoir quel investissement est le plus rentable dans l’exploitation pétrolière? Deux investissements : 1/ un puits de pétrole en Afrique 2/ un puits de pétrole en Arabie
  8. 8. II) Rentabilité d'un puits 1/ La probabilité de succès 2/ STOIIP 3/ L'appât du gain 4/ Le seuil de rentabilité
  9. 9. 1) Probabilité de succès = probabilité de réussir un forage. => plusieurs paramètre pour calculer la probabilité : 1 l'existence d'une géométrie favorable 2 l’existence d'une roche poreuse a l’intérieur de la structure 3 l’existence d'une roche imperméable couvrant la structure 4 l’existence d'une roche capable de générer des hydrocarbures à proximité 5 la possibilité que les hydrocarbures générés puissent venir remplir la structure Probabilité de succès = (1)*(2)*(3)*(4)*(5)
  10. 10. Pour notre modélisation : On supposera que pour chacun des paramètres il y aura le même degré de connaissance. . Nous avons donc 87% de chance d'avoir une réponse favorable pour chacun de nos 5 paramètres. =>il faut donc un degré de connaissances important ( ≥ 87%) pour affirmer l'existence d'un gisement supérieure à 0,5. La racine cinquième de 0,5 = 0,87. Pour avoir une probabilité de succès = 0,5
  11. 11. 2) STOIIP Il est possible de prévoir la quantité de pétrole dans un puits non foré (non exploré). On appelle cette quantité le STOIIP (Stock Tank Oil Initially In Place). Cette étape est nécessaire pour prévoir le gain, la quantité de pétrole devant être suffisante pour être rentable. Avec : 7758 : désigne la constante de conversion du volume au baril V : désigne le volume du réservoir (acre-feet unité de mesure anglaise) φ : désigne la porosité du roche (en %) S : désigne la saturation en eau irréductible (en %) B : désigne le facteur de compression de hydrocarbure sous pression dans la couche (sans unité).
  12. 12. Puits de pétrole en Arabie superficie du réservoir 6500 Profondeur du réservoir 204 Porosité du réservoir 19 Saturation en eau irréductible 0,11 Facteur compression d’hydrocarbures 1,34 Puits de pétrole en Afrique Volume du réservoir 1164000 Porosité du réservoir 25 Saturation en eau irréductible 0,7 Facteur compression d’hydrocarbures 0,7
  13. 13. Ainsi en appliquant la formule et les données qu'on possède, on peut faire une approximation. Cela donne : = 1298 millions de baril = 967 millions de baril
  14. 14. 3) Appât du gain C’est une formule utilisée quand l’investisseur penche sur un investissement malgré les risques. On peut calculer l’appât du gain par la formule :  Σ=Xi*Pi Avec comme variables : xi= les valeurs que la recette peut prendre à la fin de pi= les probabilités que la valeur recette peut arriver formule simplifiée: Appât du gain = gain*sa probabilité (G) – sa dépense (S) Investissement est rentable si l’appât du gain ≥ 0.
  15. 15. Comparons les deux investissements suivants : Donc l’appât du gain est G-S. Appât du gain= G*1- S= G-S L'appât du gain est, là encore, G-S. Appât du gain = 10G*0,1- S=G-S 1 : un investissement (p1) de la somme S (x1) dans une opération. Elle est sans risque (p2) et nous rapporte la somme G (x2) à la fin de l'opération. 2 : un investissement (p1) de la somme S (x1) dans une opération dont la probabilité de réussite est 1/10 (p2) et où la recette attendue, en cas de succès, est de 10G (p2). Conclusion => Les 2 investissements génèrent le même appât de gain mais avec un degré de probabilité de risque et une recette différentes. La recette inférieure et la probabilité de risque nul de l’un est égal à la recette supérieure et le risque élevé de l’autre.
  16. 16.   Calcul de l’appât du gain du puits en Arabie et en Afrique à une probabilité de succès de  50% et un investissement de la somme S. chaque barils de pétrole a une valeur de 80$ Choix entre 2 investissements en utilisant la formule de l’appât du gain Pour le puits en Arabie : appât du gain est donc : 1289*10^6* 80*0,5 - S*1 =  5,156*10^10 - S Pour le puits en Afrique : appât du gain = 967*10^6*80*0,5 – S*1 = 3,868*10^10-S Conclusion: le choix de l’exploitation du puits se portera en Arabie car  son gain est plus élevé qu’en Afrique.
  17. 17. Supposition : un investisseur investit dans le puits d’Arabie : le coût de production total = 24 Ma  $ et que le cours du baril = 80$, sa production = 15 millions de baril/ans. La réserve total du puits d’Arabie est de 1298 millions de baril donc le projet durera  ≈ 86 ans (1298/15=86.5) Donc par an l'entreprise gagne 15*10^6*80= 1200 million $. Donc le seuil de rentabilité est atteint au bout de 20 ans (24/1,2=20) ou atteint au bout  de 300 millions de barils vendu (20*15=300).  Et après ce temps l'entreprise  commence a faire du bénéfice, si le cours reste stable et que d'autres facteurs ne  rentrent en jeu au fil des années. Le seuil de rentabilité est atteint quand on obtient un résultat nul entre les ventes et le cout de  production. Il peut être exprimé en valeur ou en volume (nombre d'unités à vendre).  4) Le seuil de rentabilité 

×