OFflC.E GÉNéRAL DES   de Flallrll, PAlUS (V")
Chantez,         . les gars!    -   1.g38 ­
Chantez les gàrs 1                         ••Recueil noté..                             21 francs                         ...
.~~~!!!!!!!!!!!!~!!!"!!!!!!!"!!!!"!!!!!!~~~~~il  ~-M)      PRE M1ÈRE PAR T,I E                    ~~~i      l  ;; NOT RE I...
1).       Sur le moude où rôde la guerre,           Sans souci des difficultés,           Nous saurons porter la lumière  ...
--~------------De diviser nos cœurs où JésuS habite, gardons-nous                                              [bien.Oubli...
2.	 Nous sommes fiet·s de nos Ilrands frères      Dont nous renforcerons les tangs;      Nous senirons il leur mnnière    ...
2.	      :ous n,-ançons ;.}YCC courage                  Ytll"S luycnir, "ers latelier,                  Chacun ,oulant êtr...
Refrain             o  Noble croix, croix glorieuse,             Croix des héros des anciens jours,             A lâme hau...
Amis, cest un dC~oir immellse     Que Dieu même nous a tracé;     Nous devons porter la lumière     A cell~ q.i vivent dan...
Chant de la J. A. C N° 7          Paroles et musique dJ Joseph      FOLLIET. 1.	 Le profil ùes coteaux se dore,      Un eo...
4.    Nous ignorons lombte d doute      Et le vcnt glacé de la peul;      Quand le Chl"Ïst nous montre la route,      1)lI...
JeunesseN°S          Pareles et musique de Joseph FOLLIET.                      Refrain           .J eunesse, Jeunesse,   ...
4.   Nous aimons lair pnr et frais              De nos forêts : .      La mer, les lacs et les monts              Nous les...
N° 9                              ~usjqlJ    de F.   f~~T9US.  1.    Debout,     lappel dq ellli~t réso!1I1e,        Jocis...
7.	 Respect aux jeunes ouvrières,         Osons protéger sans détQHs,         Nos sœ",lS, vaillantes, ohMes ct fières,    ...
Refrair.            Sois fier, ounier!            Ton 411!uvre est fcconde,      Sans loi qae dCiendrait le monde,      Ke...
Chant de la J.E. C.N°U                     Paroles de Joseph FOLLIET.                     Musique de Charles CULOT. 1.	   ...
3.	 A tMnel$. les pages des livres.            f      Nous chercherons la l!rifê,                  .      Pour que notre â...
N° 12             Paroles el mlLSiqu.e           t4e   ~ep   iO"-"~E1,"                             Jil.ef,railA     Voici...
4.     Portés vers dinllu~u~e~ lonquêtes,       PlIr la sple.lI"eur de Ilotre élan       Des labeurs ROUS faiso.s ùes fête...
Chant de lUnitéN° 13                      Paroles cie labbé J.   PIH.tN.   1.	 Enfants de la même Cité       LEglise du Se...
1·········                             ••••••••••                                                 • • • .                 ...
2.	 liotin est tOlljours le même,    Son 19 ne vari jamais,    Figur ronde, œil noir, teint blême,    Et toujours son plit...
1II11111l11nm	                              018111111111111                    Oui! Non!                          Musique ...
6.	 Vlà 111 rulsesau quoa ,oit bendir,     litas vrai, les JAs? Oui 1 non 1     On pourrait p-~tre sy rafratchir,     P.JI...
1.   Nous allons par les chemins, .             Par lcs champs et les carrières,             Chantant nos joyeux refrains,...
N° 17                  Paroles et llJll$!IlIl11 Ile L.-R. BRIFE.    1.	 II fait beau; du Pi4lJt ~~~ c~H             Le sol...
llo.   ~~ "~aJ a~s    temps IlOtnoeaux             - N-c boil ni ne mange,          Un peu dair dans ses boyaux           ...
6.	 Tante Annelte -a bon tmin               Avec énergie,           Trois vitess et quatre freins,               Un phare ...
3,   RalenÙr lUX fO"q 11) ants,                   Nest pas ù-ne faiblcsse,                   Le vintg"e se prend          ...
4,    A son troisièftloe lOy.llgle { b1.l             Tirez, les ogfrs          Tout lbann! 5~ fnlca5~    6.   Deux cents ...
Ce cadeau précieux           Ce précieux cadeau           De la bonté des cieux.           Cest le chameau,              H...
4.	      Cet anrmal seul de sa race.    Sans souci des repas, pa, pa, pa, pa,    Il ne boit pas, pa, pa, pa, pa,         E...
1.	 Il habitait les ~t!x llfu~gtlllbt~,      LhippopoUlln~ ft~ "("re éh~rWle et ~s)      II a reçu en plein~ Panse o~,    ...
3.	 l-Iie!i hut t!oinmt les poissons      Wloil	 hi pieds; ni i:hnussons                Qulin ceu s; lon~·,  4.	 :lirux .....
2.      Il fredolluait une march militaire,         Dont il mâchait les mots à grosses dents.         Quand il ouvrait la ...
1. Sur le muflc un Iràton blanc         Comme en dressent les agents 1         Cest ça, cest ça, je reconnais.      2. La ...
2.	 Le pèr Lustucru           Lui a répondu :       3.	 Allon..},Ur Michel.           Vot chat nest pas perdu.       4.	 I...
u.	 Monsieur Malbrough est mort,          Est mort et elllclTé.     9.	 Jlai vu porter en terre,            Par quatre zof...
II  Malbrough sen Ya-t-en gu,nc,  Mironton, mirontainc,  Malbrough sen va-t-en guerre,  Ne sais quand reviendra. C nest pa...
Et rintintin~027                      Refrain :    Et rin, tin, tin, nous partons demain,    Et ri, ti, li, nous voilà par...
4: Pourquoi luHer ainsi contre un fatal destin,Alors que notie tombe est prêle dans ce bain?Et plellrallt comme un eau, le...
2.	 Puis lappel et la toilette...      Alols la colonie prêle...       Au Seigneur, à la chapelle      Othe... la joumée n...
i.  Il fit au ci~1 uu pt>i.re (bis) Interrogeant... geant... g.a.t limmensité (bis) 8. Mais, regardant la mer entière, (bi...
1.	 y a quà prenùre un train à la gare (bis)      Jconnais un goss goss, goss qui y est allé                              ...
2.	 Oh 1 la bise siffle, siffle, siffle sans répit!       Oh! 53 rage perce, pelce, perec nos habits .       • eos li. ons...
1	                           IVUn temps pour les choux       Qu-e dit le melon,Nest pas pour nous           Le potiron,Pla...
3.     Lorsque lc vcnt soufflc            Faut	 pas scn fair lcs enfants.              Palc qulc YCllt ça pousse          ...
8.      Il vhail très heu leUX sur tcrre          Quand uu jouI la gucrle écJnta.                                       1 ...
2.     Après londe soudaine,        Le soleil DOUS ravit                l (bis)        Quand une heure n().us peine       ...
10. Et le restant tailla-zen mille pleccs ...11. Vi v Saint Michel, CathlÎne ct Margnerite...12. «Gentil DaupJlin, vous mé...
II                Si tu nes plus bergère?                Dis-nous, que fais-tu donc?                - Je men vais à la gue...
6.       Joli tambour, demandez à mon père. °   7.   Sire le Roi, donnez-moi votL·c fillc. S.	 Joli tambour, tu nes pas as...
-1.     VQi JI qua ux pol"lcs de Rcnnes.     ~lec                                                    des sa­              ...
3.	 Je ne veux pas dun prince, (bis)          Eneor moins dun baron. (bis)      4.	 Je veux mon ami Pierre, (bis)         ...
3.	 Lâme et le cœur en fète, 1 bis.                Viv la Tic 1        Marchons avec ardeur.        Viv la vie et le bonhe...
Chrétiens qui nous voyez Ckanter devant vous ("Ir)               Chantez avec DOUS.      Oui, notre chant elt le plus gran...
IILes Cœurs Vaillants dans leur famille,Sont actifs, soumis, déférents,De la f:lçon la plus gentiIJeIls savent aider leurs...
Un ptit peu plus haut!,o 43             Paroles et musique dAndré             COLIGNON.1.   Soliste.. Lccz dom: vos pieds ...
Quand -même!N° 44                      REFRAINOn saime, on saime, cest ça le principal.Quon dvienne notaire, ministre ou g...
• ••••••••••••••••••••••••••••••• •• En avant! le Seigneur nous appelle N°	 45                 Paroles et musique de labbé...
Saint Paul, nous voulons te suivreN° 46Paroles de IMn 8ernard_     .Yusique de Jacques Cœur.                     REFftAr.q...
Sur la route il faut chanterN° 47                                         .:­        Sur la lout il faut chanter,         ...
IV       Et quand le soleil nous cuil,       Chaulons loujours, sans nul souci,       Sur le chemin qui luit.             ...
•1!I1!I?-1!Iî==================1!I1!I1!Iiii  ~iI!II!II!I                                  00 C!J                          ...
•4.   Seigneur, pendllnt ce j1>UT, re"SleE Roi de not!:e                                                  [âme,     ZI que...
III        Pour cOJ1ainere 1eS incrrryant.        Malhl"ureux que rCIreIU C=nchr;illC,        Inspire-moi les cris pm snnL...
II  Voici nos corps pour être le ciboire  Où le Seigneur jixera son séjour,. Gardez-les purs et dignes de la gloire  Qui l...
Laudes                               Paroles de L.-R.   BRICE,                           1Au nom du Pêre et du Fils et du ...
Il III III UI III111111111111111111111Il III1I1111111111111111l11111111111UlIII III III1II111111l111lll11itl              ...
REPAS                Avant le repasN° 53          Bénissez-nous, Seigneur,          Bénissez ee repas,                    ...
ALÉGLI5EET5UIl TOUS US CH iM1NS       Je crois en toi, mon DieuN° 55       1.	 Je crois en Toi, mon Dieu,                 ...
4,    Plus près dc Toi, mon Dieu,                  Plus ptès de Toi.           Cest là mon humble vœu,                  Ve...
4,	   :Iais pdsque jai fait ce beau rêve,        Pour qui! soit la réalité,        Je vous promets da~ir sans hê,-e!      ...
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938

3 428 vues

Publié le

p.92 : Paroles de Joseph Folliet à l'Hymne à la Joie (9ème Symphonie de Beethoven)

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 428
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chantez les-gars-imp-ramlot-avenue-du-maine-office-general-des-oeuvres-rue-de-fleurus-paris-1938

  1. 1. OFflC.E GÉNéRAL DES de Flallrll, PAlUS (V")
  2. 2. Chantez, . les gars! - 1.g38 ­
  3. 3. Chantez les gàrs 1 ••Recueil noté.. 21 francs • Recueil sans musique 2 Fr. 90 • Même édition (Pour les filles) Ch ntons- •• Recueil noté 21 francs • ~ fr. 3S, Recueil sans musique .• Tous droits de reproduction cies paroles et de la musique .. réservts peur tous pays.
  4. 4. .~~~!!!!!!!!!!!!~!!!"!!!!!!!"!!!!"!!!!!!~~~~~il ~-M) PRE M1ÈRE PAR T,I E ~~~i l ;; NOT RE I.D EAl i~~~~~~~~..~ ·u.-u~~~~tl Cest: JIGUS, les ~ts GaN • .f!l8ftceN° 1 •Par. de M. GÉNY et J. VAILLANT, mus. de P. CHAUDET Ohé les gars! Chantons en chœur Refrain Cest nous les petits gars de France, Ecoutez nos joyeux accents; Notre nom chante lespérance, Car nous sommes les Cœurs Vaillants.1. Cœurs Vaillants, notre âme est joyeuse, Le soleil brille dans nos yeux, Le secret dune vie heureuse Cest un cœur pur et généreux.2. Cœurs Vaillants, nous .avons pour frères Des c!lTlitiens en nombre infim, Ceux du ciel et ceux de la terre, Et Jésus nous tient tous unis:3. Nous avons la Croix pou l insigne, Elle bri1le à notre drapeau, Haut les cœurs! Car eHe est le signe Et lespoir dun monde plus beau.4. Nos al nés déjà nous pr~cèdcnt, Bicnlôt nous serons auprès deux. Nous ycnons lcur porter notre aide, Pour Mllir la Cité de Dieu.
  5. 5. 1). Sur le moude où rôde la guerre, Sans souci des difficultés, Nous saurons porter la lumière Et le feu de la Charité. 6. Dans nos rues et dans nos écoles, Nos maisons, nos bo-urgs, nos cités, Par lexemple et par la parole, Nous rayonnerons la bonté. 7. Cœurs VailJants, à travers le monde, Pour changer légoïsme humain, Nous ferons une immense ronde, -En chantant la main dans la main. 1I1111111111111111111111N1I11I11I11I11I11I1I11I1I11I11I11I11I1I11I11I1I11I11I1I1I11I1UIIIIIIIIIIHII La Loi de CharitéN° 2Paro/u de lAbbé Jean Pouze/. Sur lair de l « Ubi Cari/as •• 1Lorsque nous aimons en Jésus tous nos frères, Dieu est avec nous.LAmour infini de Jésus nous ra"-semble Et nous unit.Réjouissons-nous en - Jésus notre Frère 1 Restons [joyeuxlAdmirons la Bonté et la Puissance du Dieu vÎant,Et, du fond de nos cœurs, comme des. frères, En vrais Cœurs Vaillants aimons-nous, IIf-orsque nous aimons en Jésus tOllS nos frères, Dieu est avec nous.Puisque nous portons Jésus-Christ dans no-s âmes, Restons unis.- 2
  6. 6. --~------------De diviser nos cœurs où JésuS habite, gardons-nous [bien.Oublions les querelles lrop méchantes restons [amisEt quau milieu de nous Jésus rayonne, Nolre lumière el nolre joie. IIILorsque nous aimons en Jésus tous nos frères, Dieu est avec nous.Au. Paradis, lorsque n()us irons rejoindre Les Saints du Ciel,Nous pourrons acclamer Jésus notre Frère et nolro [DieulEt sans fin nolre joie ardente et pure voudra [chanlerDans la splendeur des Enfants de Lumière, Dans le Paradis du Bon Dieu ...Lorsque nous aimons en Jésus tous nos frères, Dieu est avec nous. Fierté chrétienne N° 3 Paroles de M. VERNEUlL et .Jean VAILLANT. Musique de J. BLINN. 1. Nous sommes les. fils de lEglise Cest notre titre de fielté; Dans un élan que den ne brise Nous bâtirons la Chrélienté. Refrain Nous lançons partout à la ronde , otre programme et notre cri : Nous voulons conquérir le monde Pour le gagner à Jésus-Christ. bis 3
  7. 7. 2. Nous sommes fiet·s de nos Ilrands frères Dont nous renforcerons les tangs; Nous senirons il leur mnnière « Fiers, purs, joyeux ct conq.lérauls •. 3. Nous ne ,oulons pas <?tre apôtres Daulre nrme que la eharilé; Nous sommes fiers daimer les autres Comme Jésus 1110US a aim~s. 4. Debout, cest Jésus qU! nous mène Soyons fiers de !oll~e-Seigncur Rions du Illal et de la haine Nous sommes sûrs dètre vainqueurs. 5. Pour rendre à Jésus-Christ la France Soyons fiers davoir à lutter; Unis dans une tâche immense Plantons la Croix sur la Cité. 6. «Nous referons chrétiens nos frètes Par Jésus-Chtist nous le jurons, Nous leur portero,ns la lumière Et ln flamme dont nous brülons ,.::=:=:=:=:: : :: : : :=:=:::=::: :: : : :=:=:::::: :e=:=:=::=::=:::=: :: Chant pré·jociste Paroles de Mal/riel BATO:". Musiglle de C. GUIl,Ll::ny ct B, FAn nA UT. 1. Vive la joie, on sort de clnsse : Dans un fracas de cds et de chants, Voici la jeunesse qui passe Avec lardeur de ses ùuuze ans! Refrain IarchollS "crs la lumière, Travailleurs dl ùelllain; Dune âme Dure et fièlC Et dun eUûr plein dentrain.4­
  8. 8. 2. :ous n,-ançons ;.}YCC courage Ytll"S luycnir, "ers latelier, Chacun ,oulant être à rOI Tage·: l-ne ,"aleul dans le métiel. 3. :"nus "oulons choisir nolre tâche, Librement pour mieux lestimer, Puis 1I0US ,- donner sans relâche, El de jouI" Cil jour mie-ux laimer, ... Pour tlÏompher dc lignorance_ Que dobstacles à surmonter, Quc tle fatigue et de ~ouarance : Mais nous sommes prêts à lutter 1 5. El puis nous serlYns des Apôtres, Allant toujours en conquérant, l"ous ferons partager aux autres :"otre bonheur et noire cran. 6. Portallt dans notre âme sincère Lamour, lEspélance et la Foi ;OIlS felons par notre _prière De Jésns accepter la loi. 7. :"OIlS sommes la Jeunesse ardentc, .- v(c son Christ prèle à servir, Dans ulle clarté rayonnante;:- Quil sem beau nohe A,"cnit! r*±±±*TTT++T++++++++TT+T+*++++T+*+~ o noble croix N°S Paroles fill « Cygne clEtallg •• 1. Quand il pal"tait pour la Croisaele, Pour délivrer k saint lambeau, Le chevalier fier, sans hraade, Prenait la Croix pour son drapeau. ---- (1) Extruit t Cl!(Lïton,l I~s .coufs, ~n·cc lautorjsu­ tion spt.:el3L: de lantt. :". Titre original: 0 Croix des SUJl.lfs. -f)
  9. 9. Refrain o Noble croix, croix glorieuse, Croix des héros des anciens jours, A lâme haute et généreuse, Tu resteras chère toujours. 2. Enrôlé sous cette bannière Il affrontait - tous les dangers, Il était doux à la misère, Et secourait- - les affligés. 3. Guidé par Elle, il savait être Aimable et franc - loyal et fort, El sur les pas du Divin Maitre Prêt à servir - jusquà la mort. 4. Aujourdhui Jésus nous réclame Au seCOUlS de - la Chrétienté, Et pour la eonquêle des âmes Il nous appelle - à ses cotés. 5. Nous a"ons la Croix pour insi~ne Elle indique - le seul vrai hut, Nouhlions pas quelle est le signe Du sacrifice - et du salut. A Jésus-Christ notre jeunesseN°6 Parofes et mllsiqne de J-f. COLAS. Rejrain A Jésus-Christ notre jeunesse. A Jésus-Cbrîst nos saints labeurs, Dans la souffrance et lallégresse, A lui nos esprits et DOS eœurs (bis). 1. Nous voulons conquérir ln France: Ce nest pas un rêve insensé,6­
  10. 10. Amis, cest un dC~oir immellse Que Dieu même nous a tracé; Nous devons porter la lumière A cell~ q.i vivent dans le noirs, Parler dAmour et de Prière A ceux qui vivent sans espoir 12. Tandis que le ~Ial sorganise, Ne gaspillons pas notre temps, Apportons, joyeux, à lEglise, Lardent effort de nos vingt ans 1 Sans souci dbonneur ou de gloire, Sans orgueil, saJls haine et sans peur, Unissons-nous pour la Victoire Où Jésus-Cllrist, seul, soit vainqueur 13. Tendons une main fraternelle A nos compagnons de labeur, Aimons-les de tout notre cœur; Ils douteront dabord, quimporte 1 Nous serons patients et bons, Notre Foi sera la plus forte, Et leuTS âmes, nous les aurons 14. Puisque Dien nous a fait tous frères, Aimons-nous bhm entre Français; Aimons an delà des frontières, Pour les triomphes de la Paix 1 Que le Christ et son Evangile Soient notre force et llotre amour, Et, fussions-llous un contre mille, Nous fInirons par vaincre un jour 15. Debout! les jeunes CatJwliques, Nous "ivons des jours de beauté! Montrons-nous vaillants, éRergiques, ùnis dans la diversité; Debout, pour la moisson nouvelle, Debout, le peuple nous attel:ld, Debout, Jésus-Christ nous appelle, Jeunesse de France, en ,Halilt! -1
  11. 11. Chant de la J. A. C N° 7 Paroles et musique dJ Joseph FOLLIET. 1. Le profil ùes coteaux se dore, Un eo</ jeUe son premiel chant; - Le soleil ne iu il pas encore, Mais nous, jacistes, en avant 1 ••• Notre idéal, notre jeunesse Rendent jO~eux tous nos laheurs. Confiants en notre promesse, Nos champs attendent leurs semeurs. Refrain Jocistes debout 1••• Lappel du Grand Semeur sélève; La jeunesse bout Dans nos veines, comme une .séc. Lauhe lremble sur les monts. e !Weil les gars !... Semons, semons, Et plantons la Croix de lumière Sur notre terre!...2. Nous aimons nos champs et nos vignes, Notre cloche, et notre toit., Notre horlzo.n aux nobles lignes, Notre travail et notre foi. Comme le vin aux cuves pleines, Fermente en nous une fierté, Car ce sont nos mains et nos peines Qui font vine lhumllnllé 1... (Ref.)3. Pareil au chant de lalouette, Qui, sur nous, tombe de lazur, Notre chant, que lécho répétc. Jaillit de cœurs simples et purs. Clairs Comme leau de no& fontllines, Nos yeux déS" voient le foyer Dont la nomme ardente et sereine, En leur mlroil viendrn briller. (Ref.)8­
  12. 12. 4. Nous ignorons lombte d doute Et le vcnt glacé de la peul; Quand le Chl"Ïst nous montre la route, 1)lIvllne(l nOlis sommes vainqueuts. Dans· la routln~, herbe têtue, Quil fasse chaud, qui! fasse floid, "111, f)Olnt r",s tCl;; socs des chalTues Vers lavenir - fettne etto;)t droitl... (Ref.)5. De tous les pay.ana, DOS frères, Nous saurons dfendre les droits, Et Doua voulous jusUee entiere Pour chacuD de noua - quel quil soiL Mais une chariU féconde Nous engerbe dalla Inas-Chdttt A tous les travaWeun du monde, Œuvrant des maios el de leaprit. (Re.)6. Dévoués à notre patrie, Pal nos soifl!l de tous ICI Inlttants, Kous la faisons "crtc et fleurie, Ainsi quun "crgcr 1111 print mp•. Poutllmt nous sommes pacillques, Et, dun seul cœur, nous trllvaillons POUl que ln Pnb: éVlIDgélique GenTIl enfin dRnl tous les sillons!.•• (Ref.)7. J.insi~ue aux couleUls despérance, Que fièlement nou!! arborons, Proclame !t. tous Je r<"e Immense Quun jour nOlIS r~llfls(rohl. Et ton lIoutlln, Croix rédMflptrice, y supporte le blé nouveAU, Afflnnanl que nns !IAtrfflccs Construfrcthl un monde plus bOllo. (Ref.)8. « Kous referons thrétillns nos frères, Par Jésus-Chlist, nolis le Jurons. Kous leur pollllrons III ltnnière Et la flamme dont liObS br6lohs.• Dans noire sol. "Ierge dlrnle, Les grains dorés qtle no11s Illnçons, Au soleil cIune amiti~ ,·rnie, Lènront cn Jourdes 11l()lssôn~. (Ref·) -9
  13. 13. JeunesseN°S Pareles et musique de Joseph FOLLIET. Refrain .J eunesse, Jeunesse, Printemps de Beauté, :Iarche - I~ temps presse - Vers la Vérité. Jeunesse, jeunesse, Fleur dhumanité, Accueille livresse De la liberté. 1. Comme éclatent les genèts Sur les guérets, La jeunesse dans nos .cœurs, XIet ses ardeurs. Le passé jaloux lfeurt à- nos genoux. Et lavenir est à nous!... (Ref.) 2. Lor des matins radieux Brille en nos yeux; Du feu coule en frémissant Dans· notre sang. ~ Nos cœurs sans remords Et nos muscles forts Narguent la crainte et la mort. (Ref·) S. Nos esprits ont la clarté Dun ciel dété, .La droiture dun roseau Parmi les eaux, Et, très silllpleme 11t , Souffrent le tourment Du Vrai quon trouve en aiment. ,Ref·)10 -
  14. 14. 4. Nous aimons lair pnr et frais De nos forêts : . La mer, les lacs et les monts Nous les aimons, Le solcil qui luit . Et leau qui sênfuit, Nous aimons tout ce qui -vit. (Ref·)5. Mais plus que lnir et -le paiu, Frères humains, Nous DOUS nimons dun eœU! pur, Fidèle et sûr. Sur le monde elOltier, Tel un épervier, Nous lançons nohe amilié. (Ref.)6. N<5us serons des militaJüs, Des conquérauts, Prêts à servir, à souffrir, P.êts à mourir; Nous snurons pOIter Dnns la chrétienté Une juste chnrité. (Ref,7, Acc la fOlce dun cri, Vers Jésus-Christ Nohe espo.ir et notre foi Montent tout dpoH. Ta croix est le sceau Dnn monde plus beau, o Seigncul des temps nouveaux. (Ref.)
  15. 15. N° 9 ~usjqlJ de F. f~~T9US. 1. Debout, lappel dq ellli~t réso!1I1e, Jociste, Il vien ~ous cpn"icr. Qebout, ct g"e çnaclI n se donnc. Jo)eux, au Divin Ouvrièr. " ~ll(fai" Forts de lOS dloih, soyons vaillllnh, Fiers, purs, joyeux et c{lDquéranls. Serrons les r:lngs, Hardi! Serrons l~s r!lllgs! Jocisles, cn aV:lllll :4. Dans notre vaillanle Fall"Ïe, Dans notre sol, il Il planl~ Sa haule el loulde {;~oix rPllllje, Quenlace un jeque épi de t>JIi. a. Le blé de foi cl d~sl1él!lqce Etreinl la Croix, gesle da~our. Lapôtre embrasse la souITrance. Sachons lutter à nQtl! tOl1.4. Nous referons cl1F~tje!ls nQs fr!:l~s, Par Jésu-Ch1ht, nQlIS le p,Qllrrons. Nous leur porhHQlts Il! IUl1i~rll f;t la Oaml!!e llQut P.PJ! ~rYlons.5. Quand lappel strident de~ sirènes Sonne le grnnd labeur des jours, Plus haut que les clameurs de haine, Nous chantons notre chant damour.6. La ville aux usines fumeuses, Crache son brouillard ténébreux, Mais nos âmes sonl radieuses, De la pure clarté des cieux.
  16. 16. 7. Respect aux jeunes ouvrières, Osons protéger sans détQHs, Nos sœ",lS, vaillantes, ohMes ct fières, Te ~fallon. jamais lalllQUI. 8. Les flammes rt1Utelij ~ lf"I,,"~s Quil fait flamber dans tous les cœurs Jailliront chaude!!, ~o}jalles, Mieux que dq QharbQ" dll~ Plinç"f&, 9. CQWllltl q~ a~illl JlQS llllctÏlfll~, Pour les oQmll~s litl!flnt tNlnUI~5 Et résist3P.tft C1mlP~ l~~ p~en~~ Que nous cxt14lYQllS ~,~ Qfb~rll, 10. Au rythme joyeux des naettes, Lançant l~ t"aplt !Iv~ l,dlllf. Nous tisson!! tqlivre d~ lQpQipt@ De tous les jllYPt1l 1!lvllHloJIs, 11. Nous bâtissons 11 çpthé{lrllill Où nos rçlllHdli 11mbiU~l1O Voient déJB lllWo tflQmpllll~ Du retour du peuplç ~ §oq Uilll.Il.1111.IUI.IIII.III. . . . .IIU~IIU.I1.IIIIIIII .IIUIP.n.lllIun~ . Sol. ...., euy"N° 10 Pareles ç1!l A, fRAPJ~, ;t!USil(/l8 dt. lflbb~ ROj.!/CIN.I. Toi qui sans ccsso bdehes, !t-lmos, Loyal et vaillant travailleur, As-tu songé que tOll labeur A quelque chose de slblime? Que grâce à toi, lh~manité Possède un peu plus de bie!l-êlre, Et que sans toi la société Ne saurilil être: - 13
  17. 17. Refrair. Sois fier, ounier! Ton 411!uvre est fcconde, Sans loi qae dCiendrait le monde, Ke roug4s pas de ton métier, Sois iel, ouvrier!2. Nécoule pas les faux apôtres, Menant les luUes de pm·tis. Ecoute Cel.i qui nous dit : c Aimez-vous bien les uns les autres. • Dis-moi pourquoi donc se haïr? Ici-bas nous sommes tous frères, Et nous delons déjà subir Tant de misi>res. Ne sait-lu pas quen Palestine, Un Dieu voulut être oUTier? Maniant loutil de charpentier De sa main robuste et divine? Jésus, ·Ie doux Nazaléen, Par sa mort, brisa notre chaine Il a vaincu le genre hlmain, Vaincu la haine.4, Tu nes pas « damné de la lene ,., Tu nes pas « forçat de la faim ,., Tu vis libre et gagnes ton pain, Pal ton travail ct ton salaire. Bannis la haine de ton cœUl". Tlavaille gaiement, sans contrainte, Grâce au Christ. DiYin TIavailleur, Ta tâche est sainte.
  18. 18. Chant de la J.E. C.N°U Paroles de Joseph FOLLIET. Musique de Charles CULOT. 1. .. Nous sommes la jeunesse ardente, Phalange sans resret ni peur, Et dans nos poitrines vibrantes Bat le cœur du Christ Rédempteur. Portons à travers les écoles Son Nom, sa Loi, sa Charité. Que tous entendent ses Paroles, Quils naissent à la vérité 1 Refrain Chantons 1 amis... La vie est belle Pour nos cœurs joyeux et fervents. Jécistes 1 le Christ nous appelle... Vers laven.ir... en avant 1... (bis). 2. AIlière la foi routinière, Plus de simulacres tro~peurs; Quand nos lèvres sont en prière, Que Dieu soit aussi dans nos cœurs. La foi nest pas un don stérile Ni lEvangile un parchemin: La Croix qui se dresse immobile Sera triomphante demain. (Refrain.) - 15
  19. 19. 3. A tMnel$. les pages des livres. f Nous chercherons la l!rifê, . Pour que notre âme en puisse vivre Et semplir dimmortalité. A Dieu sont nos intelligences A nos efforts de chaque jour Sa..oal baptiser la Scicnce Dans les eaux vivcs de lAmour. (Refmin.) 4. Nérigeons plus en privilege NotTe origine- et JtGtre a~t; Plus de bltlTière saeriJège Aut08r du saVf)Îr et àu raulf. Renion-s tout ~ qui sépare, Cherchons tollt ee fJUÎ. peut lIBir Rendons IIU monde qui égare Lhumble volonté d.e servir. (Refrain.) 5. Salut à la classe ouvrlere Et salut à vous, paysans... Tous les travailleurs sont nos frères En lunité dun même sang. Ensemble et dun mâl~ cou~. Nous édifierons III Cité ûil domineront SlIns partage La Justice cl III Chmité. (Refrain.) 6. Nous portons linsigne où senchaine Dans luur qui ne peut ternir . Aux épi& des moissons prochaines La Croix gage de lavenir. Nous referons chrétiens nos frères, Par Jésus-Christ. nous le jurons, Nous leur porterom la lumière Et la flamme dnnt nous brOlons. (Refrain,)lG­
  20. 20. N° 12 Paroles el mlLSiqu.e t4e ~ep iO"-"~E1," Jil.ef,railA Voici que parat ~ p~e.m.iè."e eoiW • Jeunes marins, parton,s saRS p<Uf, Le souffle de ~&pri e~plit !;lOS C~1,JrSo GonDe IlOS voiles. La croix damonr est notre charge, Et noue voix ~épo.ll,cl .. la 1y.w.cW d,es. Qot$" Ohé 1 matelotsl.• A Dieu vat et pO1sse àu Ia."ge.,1. Les vents ont b.I1ayé les J;J.1,I,e~, La vague chante doùcement, Et Q,S. vQAoJ},é son~ teJjl<ucs. Commè )es f.iw s 4,1,1 g.çéçneVt ~ Jeunes marins nJ.~l,lJie· es~ el,~e Vers lavenir, ~ons, p,~e~el,~2. La mer a f~_t ~ SOn hnage Nos yeux, Pl,llS eOffiJ.lllJ nO,tlc foi; Elle a modèlé DOS Vlsages, . Hâlés par le çhaud e lé! froid; Elle a rendu nos espJÏts sllges; Nos muscles durs ~ n,os cœll;"s droits.3. Marins de la barque romaine, Enrôlés à bord du vaisseau Dont le Christ es.t le (.;a.p~thle, Et dont la Croix est te drapeau, Lamour de Jésus nous entraine, Sur la mer, VCIS cles cieux nouveaux. ---
  21. 21. 4. Portés vers dinllu~u~e~ lonquêtes, PlIr la sple.lI"eur de Ilotre élan Des labeurs ROUS faiso.s ùes fêtes Et tels les oiseaux Ù4il grll.ct veut, Nous chaRtons parmi les tempêtes, Fiers, purs, joyeux et conquérants.li. Longs-courriers, que les eaux profondes Mênent de cité en cité, Nous passons, laissant à la ronde, Un sillage de vérité, Ainsi que le remous des ondes Montre où lc navire a porté.6. Pêcheurs, comme autrefois saint Pierre Avce un espoir entêté, Nous lançons, sur la terre enlière, Le filet de la charité Qui recueillera tous nos frères Pour les conduire à lUnité.7. Cols bleus, quil bruine, tonne ou vente Lair très crâne sous nos bérets, Nul danger ne nous épouvante Et, sans nous rebuter jamais, Nous servirons dune âme ardente, La France, le Christ et la paix.8. Nous referons chrétiens nos frères, Par Jésus-Christ, nous le pourrons. Nous leur porterons la lumière Et la flamme dont nous hlûlons Comme au cœur des houles amères Le soleil plonge ses rayom.18 ­
  22. 22. Chant de lUnitéN° 13 Paroles cie labbé J. PIH.tN. 1. Enfants de la même Cité LEglise du Seigneur, Enfants de la même Cité Nous ·navons quun seul cœur. Refrain Restons toujours unis, mes frères Jésus est parmi nous, Comme il nous la promis, mes frères Si nous nous aimons tous. 2. Cest lordre de notre Sauveur Qui nous a tant aimés. Cest l(}dre de notre Sauveur Restez dans lUnité. 3. Si nos chemins sont différents Ils nont tous quun seul but. Si nos chemins sont différents Ils vont tous à Jésus. 4. Que Dieu qui veut notre bonheur Nous garde en son anIOur. Que Dieu qui veut notre bonheur Nous réunisse un jour. -19
  23. 23. 1········· •••••••••• • • • . • Il DEUXIÈME PARTIE • li • •• •• EN ROUTE •• • N° 14 Paro/"s rl maSi"t(1le ile H. COLASI. . ltet;aiit . Qucst-c qui nà peur dè rien, -Mais. de ~ieft? - Ce~t Tjn!.in! Et qp.el;t-c qui rsuit p1lfteut, ~L.1is pllt;.t.Qilt? - Cest Milou 1 Sh~.a"ù tin -"oit TI1(.in MUtii D~~.l. PtlS ~tliù, Paf Milp. Lc bl;ilv Mil<ill Suit Tintin partout!1. Il à tàit t~ h>üt d. fuoiitte. Et ça ncst jàtUis fini" Sur ~~, ~ ,t1ir, un ~ir t"on~ Tinlin est touj~ti,l; ~fU. MiI(}u, toujours laccompagnc, " a pas plus fidèf q_ lllli, A la ville, à 11 bilifnglè, Lndmimhle Milou suit. 1. Tous droits réservés.20 ­
  24. 24. 2. liotin est tOlljours le même, Son 19 ne vari jamais, Figur ronde, œil noir, teint blême, Et toujours son plit. toupet. Milou, br:"e et magnanime A toujours son chic minois, Sa pauv queue sou"cnt victime Poil hirsute, et pall de bois.:1. En "là deux qui doi"ut connaître A fond leur géographi A lexception près, peut-être, De ccII mêlu de leur pays; On les trouve en Amérique. CcII ,du Sud et ecU du Nord, En Rus ie, Asie, Afrique, Où niIont-ils pas encore?4. Le plus drô) de leur histoirc Cest quils JI mauqullt pas plus dargent Que d courage ct que de gloire, La même chos po-.r le vêtmwl. A peïRe sortis dune affaire A "ous donner froid dalls ldos, Vous voyez m>s deux compères SoulÏants, frais et dispos.6. Tant quy aura ùes injustices. Sous quelque ciel q~ ce soil, Tintin sra en exercice, Et Milou sra aux abDis; Touts les maehins jDferl1a~C$ Peuvnt etlvahir Jeur selCt-eur. lIIilou brav,ra leurs rafaies, Tintin sra toujours l"aiDqueUt - 21
  25. 25. 1II11111l11nm 018111111111111 Oui! Non! Musique de Pierre DANJou.N° ]51. Le soleil tape un peu trop fort, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 On na pas eu si chaud encor, Pas vraI, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? Oui 1 oui 1 Ets vous pour non? Non 1 non 1 Mettez-vous daccord ou sinon Nous continuons.2. Ya dla poussiè comm pas souvent, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Il nous faudrait un plit coup dvent, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pous oui? Oui 1 oui, ete...3. Les cailloux nous font mal aux pi...ds, Pas vrai, les gâs? ~ Oui 1 non 1 Daucuns vont rentrer estropiés, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? ete...4. Vlà un bourg 1 On va ltraverser, Pas vrai, les gâs? Oui 1 nOD 1 On pourrait mêm sy reposer, Pas vrai, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? ete... Extrait de Chansons de TQllle, avec lautorisation 9pé­claIe de lauteur. « Lyre Ghansonnière 1>, 46, avenuede la Bourdonnais, Paris.22 ­
  26. 26. 6. Vlà 111 rulsesau quoa ,oit bendir, litas vrai, les JAs? Oui 1 non 1 On pourrait p-~tre sy rafratchir, P.JIs vrai, les JAs? O.i t. n011-1 Ets vous pour oui? etc... 6. On voit des pAquretls dans les prés, Pas vrai, les g~s? Oui 1 non 1 On pourrllit en faire un bouquet, Pas vrai, les gAs? Oui! non 1 Ets vous pour oui? etc...7. Des milrs 1 On pourrait les manger, Pas vrai, "les gAs? Oui 1 non 1 Et les prunells se pnFtager, Pas vrai, les gâs? Oui! non 1 Ets vous pour oui? etc...8. Estce qne ça vous ennui dchanter, Dites-moi, les gàs? Oui 1 non! Cette chanson, jvais la répéter, Dites-moi, les gâs? Oui 1 non 1 Ets vous pour oui? etc...N° 16 Refrain: La colonie passe :_ Faites de la place. Hip, hourra! nous voilà Marchant tous au pas. Laissez-nous la route, Il nous la -faut toute. Et dun pas décidé, Nous ~nVODS marcher. 1. V.!Uianle : Le patronage paue -23
  27. 27. 1. Nous allons par les chemins, . Par lcs champs et les carrières, Chantant nos joyeux refrains, Le cœur gai, la mine fière, Et quand nous nous promeRons, Tous les échos des vallées Répètent aux en"ÏroBs Nos bruyantes envolées. 2. Il para It que lon a loiR: Tant mieux si longue est la route, On na pas des picds pour rien . Et nous la ferons bien toutel Pleins dcntrain et pleins dardeur Nous marchons il bonne allure., Avec du soleil au eœur Ainsi que sur la figure. 3. Cesl ainsi quaux plus beaux jours Nous allons rendre visite Aux villages dalentour Que lon traverse à la suite. « Quel est ce jo:ycux essaim? • Demand-t-on sur notre t:9J1t-e"; Tenez, Ioiel le refrain Qui va vous ldirc : quon lécoute t 4. Mais voici quil faut rentrer, De jouer que lon sarrête, On ne peut pas sattarder•.. En rangs l:J.ue chacun se mette t Allons, petit bataillon, Il faut chanier à volx pleine, Reprenons notre chansou En criant à perdre haleine.24 -
  28. 28. N° 17 Paroles et llJll$!IlIl11 Ile L.-R. BRIFE. 1. II fait beau; du Pi4lJt ~~~ c~H Le soleil PllfPJlIl!l, . Je pédale à qui mIeux mIeux Tant la route est bonne. Mon cheval Il j16t NS mé hild Il na pas ÙI !ftD!i !n~ §.e~*1i Car la bi bi bi Car la çi ~i Ili Car 1@. bi Cu ~ (Ii Car la bic~clftt4) Jamais ne rouspèt@._ 2. &l~ a deux çornes ci"1t8t,1l~ Tête blseoJll" Pour ne pas Illiat peu. aIlS PlU Elle est bien tenue : Cest p.llr Jes corJUls quqn prend Cet anl",.l W.lIta!Jt, Car III br b1 b1 Cal 4t et et d c~ Iii- 1)j Çar l!- Car 1ft b~yelettll loi Est très bou~ b~t•• Extrait de Cocorico. avee l·/W.~il.tatlon sleci"le <lerauteur. - Se trouve il lOllié 0, ;Il, r~ 0. l"IeUl·us. - 25
  29. 29. llo. ~~ "~aJ a~s temps IlOtnoeaux - N-c boil ni ne mange, Un peu dair dans ses boyaux Voilà qui larrnnge : Bien plus sobre quun chameau Sans avoir de bosse au dos 1<otre bi bi bi 1<otre ci ci ci Notre bi Notre ci Kotre. bicyclette JamaIs ne sarrête. 4. Ce cheval nest pas crevé Même quand il crève, Aplati sur le pavé Un rien le relève: La rustine sur le trou Une pompe à lautre bout, Et la bi bi bi Et la ei ci ci Et la bi .~, Et la ci • ,1 ••• Et la bicJclelle ._..û~, Est bientôt refaite. 6. Aujourdhui sur les chemins Tout le monde roule, La gamine et les gamIns Sont tous à la eoule : Pour aller et pour veuir Jamais on ne veut sorHr Sans la bi bi bi Sans la ci ci ci Sans la bi Sans la ci Sans la bicyclette Qui {ait la navettc.26 ­
  30. 30. 6. Tante Annelte -a bon tmin Avec énergie, Trois vitess et quatre freins, Un phare à bougie, Au virage son lorgnon Prend la courbe du guidon Et la hi bi hi Et la ci ci ci Et la hi Et la ci Et la bic:yclette Fait la pirouette. Jamais on na YUN° 18 Paroles et -musique de L.-H. BRIeL Refrain: Jamais on na vu, jamais on ne verra, La famill Tortu courir après les rats. Le papa Tortue et la maman Tortue Et leurs enfants Tortue Irout toujours au pas. 1. Cest leur tempérament Ils nont quune vitesse Qui les monte ou descend Tout doucement... 2. Jamais le mors aUll: dents Toujours même sagesse, Ils vont sans accidents, Tout doucement... Extrait de Cocorico, avec lautorisation spéciale délauteur. 1 - 27
  31. 31. 3, RalenÙr lUX fO"q 11) ants, Nest pas ù-ne faiblcsse, Le vintg"e se prend Tout doueernellt... 4, Jamais les bâtons blancs Pour eux ne se redressent Règlement, règlement, Tout doucement.. a. Sans bruit leur l"ottlc1llcnt :tJ. vilUte dus lit «,misse " Ils font léchappement, Tout doucernent... 6. Ils portent lourdement Leur boite de vitesse : Cest te d€}>litcen1ent Dun monument. • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 1 • • • • • • • • • • • • • •• N° 19 1. Il était ùl1 ebarleltte ~ bis Tirez, les gâs! r ;"ayant jàmais voyagé, Tirez les gâs, s"lr les ficelles; ~ayant jamais voyagé, . Tirez les gâs, ça va marcher! 2. A son premier voyage bis Tirez, les gâs! La roue droite sest :aussée. 3, A son deuxième voyage bis Tirez, les gâs! Le brancard gauch sesl cassé. 28 -....
  32. 32. 4, A son troisièftloe lOy.llgle { b1.l Tirez, les ogfrs Tout lbann! 5~ fnlca5~ 6. Deux cents kilos d·.bapfes 1 bis Tirez, les Mâsl f Ont fait lplong·eoD dans jioué. 6. Les colon s il 111 !I1Ige 4 ois TireE, m gi-s 1 f l"ont jamais pu rien rpêdte!. 7. On n_~ DU.Rage 1 lU 1iI&E, les Wk ~ Quun pUt . .OlIÜB il Clf.é. Pour compenser lrlommage 1 bis Tirez, Ja~.! .uu .chauet[ :aaus hJ.t. 4ODnée. 9. Ell .pr.omîl .lIare:s1lge 1 bi. TiT6%, tes gàs1 . Et de :n~116 .r.eoommencer. 10, Mais !lu premieT "llJage, 1 bis Tuez, -les p-s! La rone droite "Sest faussée, -e.b::...•••••••••••••••••N° 201. Peldu dans le désert immense, LiJlforluné bédouin douin-douin-douin-ùouin, Nirait pas Jojn, Iain, loin, loin, Iain, Si la divine Providence Nallégeait son fmdenu, do, do, do, do, Par un cadeau, do, do, do, do. - 29
  33. 33. Ce cadeau précieux Ce précieux cadeau De la bonté des cieux. Cest le chameau, HalIi-hallo 1 Refrain: Halli-hallo 1 Et vive le chameau 1 Voyez comme il trotte,~ Halli-hallo 1 Et vive le chameau 1 Voyez comme il est beau, Himalaya-Java-Calcutta-Sidiborina (bill) Ha, lèa, lèa, lèa, ohé 1 Ha, lèa, obé 1 ObéI bù.2. Il sait faire la révérence Et se meUre il genoux, DOU, nou, nou, nou. Sur les cailloux, iou, iou,· iou, iou, Et sur son dos quand on sélance Aussi léger quun daim, din, dln, din, din, If part soudaiu. dln, din, dln, din, Yeux fermés, Nez Guvert. Des sables du désert Il sonlève les 80ts De ses sabots, HalIi-ballo 18. GrAce il cet animal utile, Vrai chemin de fer vivant, van, van, van, van. De lHindoustan, tan, tan, tan, tan, On transporte dun pas agile, Cachemires et rubis, bi, bi, bi, bi, Et des habits, bi, bi, bi, bi, De la gomme et du thé, Du sucre et du café, Du riz, du cacao, De lindigo, Halli-hallo 1 88 ­
  34. 34. 4. Cet anrmal seul de sa race. Sans souci des repas, pa, pa, pa, pa, Il ne boit pas, pa, pa, pa, pa, El ne dévore que lespace. - Sobre comm un chameau, mo, mo, mo, mo, Disons le mot, mo, mo, mo, mo, Ce chameau précieux, Doux, calme, sérieux, Ce précieux chameau, Ah 1 quil esl beau, Halli-hallo!1). Quand un Arabe déménage, De Constantin à Tombouclou, lou, lou, lou, tou, Ou nimporle où, ou. ou. ou, ou, Le-chameau porle son bagage, Bédouin, famille ft les ballot~, 10, 10, 10, 10, Tout sur son dos, do, do, do, 40, Ce chameau précieux, Doux, calme, sérieux, Ce précieux chameau, Halli-hallo! Ah 1 quil est beau,N° 21 Paroles et musique de L.-ft. BRICE. Refrain Cest li pi pipe, pipe, pipe, piDe en bois, Cest li pi pipe, pipe, pipe, pipe en terre, Lhippopotame, ta me, lame mort deffroi Lhippopotame, lame, tame mort en guerre. Il a cassé sa pipe en bois, Il a cassé sa pIPe en terre, F;t cest pour cela quon lenterre. Extrait de Cocorico avec lautorisation spéciale deJauteur. - Se troouve à lOgé 0, 31, rue de Fleurus. . - 31
  35. 35. 1. Il habitait les ~t!x llfu~gtlllbt~, LhippopoUlln~ ft~ "("re éh~rWle et ~s) II a reçu en plein~ Panse o~, Une flèche lltg! ~ü ebinbïlt. 2. AuiouT de t1 Pilalifè -êiilht Ilofiil#e, Quelques amt"s plc~ùent "son trislè ~ort ... Dans son flanc neur, in tlèelle "èWlpOÏS-onnée A livré sa vie 11 la fuoft. ... Puisquil est mort .on "a I~ moettrè lm terre, Pour lenterrer il faut ~ir ~s .joones : Convoi funèhrc et dçsolant dun frère, PorIons Sil dépoùÜl() C, Iàgèons.,. 4. On fit un troUo, lrès prOfOf~d, .dans le sable. Chacun vel:19lI Soft iHeur très fraternel : Qtt~lqtlcs rli5èoilr~ ~t lOf! se IfIlt ~ tabj~ Dans un grtlnd. banquet s-orennel... Im.,m.III1.lln.WI.lln.ml.l:lilllI!liilllf*lImllnll.l1ïalllrtina.IIII.III.1 Paroles et mllsiqlllo de L.-R. BRICE. Refrain On "ft1~ AlOnté J.e Cou. lc COti, foc cou Et ça mennuie On ma monté le Cou, * cou, le cou Et ça mennuie ne:lUCOU1). 1. Mieùx "lIut Comme les clJamenux Une ou deux boss SUl ~e dos Quun cau si hallt. 2. Mieux vaut comme les serpents Un ventrc long et rampant Quun cou "Si gram!. Ext.... 1t de Cororiro, avec lautorisation splciale delauteur.32 ­ ..
  36. 36. 3. l-Iie!i hut t!oinmt les poissons Wloil hi pieds; ni i:hnussons Qulin ceu s; lon~·, 4. :lirux .. aül côllifue tes tNtptbds Aoir une ~al l1ebù Qü111 Col M bà1h ~. !lieult vaut eomme iéiépha.tit POIlrr ul) queue sous les dents Quun col ~i g·aild. 6. h!eL ~a~ coWtWt~ le blllbeau Aoit du poil de picèti1 QÙltIl COu ~i hast. 7. Mieux bû connY! ~tes èlnàtJs ~hoïr du zi1c sur leS f1-nnCs Ouuù Ma st gHId, 8. Mirn,x n011 aycc des marrons Di! ttos l! ltod Quun cou si long, 9. lIieux "tIlH, COin""le lellelligot, Ayoir sa maison sur ldos Quun cou si hant. Âb! lè~ -=tic6d1lesN° :::3l, ln crococli], sen al1mlt à la guerre Dit all re,oir h ses petits eilfànts. Traînant sc~ pieds, s~s pieds dans la poussièrt.! Il srn nUait comfJattl" les éléphants, Refwin :Ah! les cro, cro, cro, res cro, cro, ero, les crocodiles Sur les bords du Nil Jls sont partis, nen parlons plus 1 (bis) ~ 3)
  37. 37. 2. Il fredolluait une march militaire, Dont il mâchait les mots à grosses dents. Quand il ouvrait la gueulé tout entière, On croyait voir les ennemis dedans. 3 Il agitait sa grand qneue à larrière, Comm sil était davance triomphant. Les animaux, devant sa mine altière, Dans les forêts senfuyaient tout tremblants. 4. Un éléphant parut; et sur la terre Se prépara ce combat de géants. Mais près de là, courait une rivière Le crocodil sy jeta subitment. 5. Et tout rempli dun crainte salutaire Il sen rtourna vers ses petits enfants. Notre éléphant, dune trompe plus fière, Voulut alors accompagner ce chant: c Ah 1 les [crocodiles.•• Lé rhinocérosN° 24 Paroles et musique de L.-R. BRicE; Re/rain Dans les marais, au frais Vêtu de cuir épais, Sortant le museau Dun collier de peau Cest le rhino, oh 1 Cest rO$s, cest ross, cest ross, le rhino 1 Cest ross, cest ross, cest ross, le rhino 1 Si tu vas le voir Crains de recevoir Son coup de boutoir. Extrait de Cocorico, avec lautorisation spéciale delauteur.34 -
  38. 38. 1. Sur le muflc un Iràton blanc Comme en dressent les agents 1 Cest ça, cest ça, je reconnais. 2. La tête sous U11 bonnet Fait doreilles de baudet, ,. Cest ça, cest ça, je reconnais. Deux petits ~eux eutrouverts Qui regardent de travers, C:est ça, cest ça, je reconnais. 4. Trois grands ongles mal taillés Au bout de très larges pieds, Cest ça, ccst ça, je reconnais. 5. A jeun comme après midi Un gros ventre rebondi, Cest ça, cest ça, je reconnais. 6. Dans sa peau mal fagoté Et drôlement culotté,... Cest ça, cest ça, je reconnais• 7. La botte à soufflet aux pieds Cest le roi des égoutiers, Cest ça, cest ça, je reconnais.~ La Mère MichelN° 25 Cest la lIèr Michel Qua perdu son chat. Oh 1 la la! (ter) ma chère Cest la Mèr Michel Qua perdu son chat. Oh 1 la la! (bis) oh 1 la! oh! la, la 1 1. Elle crie par la fnêtre Qui le lui rendra. c - 3~
  39. 39. 2. Le pèr Lustucru Lui a répondu : 3. Allon..},Ur Michel. Vot chat nest pas perdu. 4. Il est dans lgrenier, Qui rait la chasse aux rats. 5. Avee un f!Un dPfliHe Et un lAbre de boiJl.1I11111111111111111111111!JüJWIWIIUlllUWIIWJUlIlIWUlIIHUIUlIIIIIIIUlIIIIIIIIIIIIN° 26 1. Malbrough len ya-l-rea lU erre, Miront()ll miNUioa airontaiae, Mnlbrolllh Sen Va-t-en ~elft, Ne sals quand l·t:vi~ll(h·a... lttr) 2. Il reviendra zl Pâques, Ou. Il la Trinité. S. La TriDiU se PUlle, Malbrough ne revient pns. 4. lIadnme Il 1111 tout monte, Si haut queIl peut monter. 5. Elle aperçoit IOD page, Tout de noir httbillé. 6. Beau page, ah! mou beau page, Quell n01lyelle apportez? 7. Anx nouvells qlUl japporte, V,,· beaux 3etIX VODt pleurer.16 ­
  40. 40. u. Monsieur Malbrough est mort, Est mort et elllclTé. 9. Jlai vu porter en terre, Par quatre zofftciers. 10. Lun portait sa cuirasse, Lautre son bouclier. 11. Lun portait son grand sabre, Lautre ne pOI·tait rieu. 12. A lentour de sa tombe, Romarins lon planta. 13. On vit voler son âme, Au travers de& lauriers. 14. Jnen dis pas davantage, Car en voilà zasscz. VARIANTESN° 26 bis Malbrough sen va-t-en guerre, cest pas vrai 1 Ne sail quand re,"iendra, eest pas lrai 1 Tu dis ~ pour nous bbguer, Cest pas vrai, va-t-en tpromener, Tu radotes, tu radotes.:. On entend dans les champs, Les accents les plus charnlants, Non. Malbl()ugh nest pas mort (bi.) Car il vit encore! (bis) - 37
  41. 41. II Malbrough sen Ya-t-en gu,nc, Mironton, mirontainc, Malbrough sen va-t-en guerre, Ne sais quand reviendra. C nest pas vrai. Ah 1 il nfallait pas, il nfallait pas quil y aille Ah 1 il nfallait pas, il nfallait pas y aller. (bi$) III MalbrQugh scn va-t-en guerre, à baudet (bis) Ne sais quand reviendra, Et sul bau-bau, et sul da-da, Et sul baudet dsaint Nicolas. A baudet 1 A baudetl IV Malbrough sen va-t-en guerre Dans une bouteille 1 bis Ne sais quand reviendra Dans un panier (bis) Ne sais quand reviendra Dans un panier percé. Sur lair du tra la la la (bis) Sur lair du tra déri déra et tra la la. V Malbrough sen va-t-en guerr zim boum Itoum Ne sais quand reviendra. Holil. t Holà 1 (bis) Refrain: Ziro boum boum! Zim boum boum 1 Tra la la )a la la 1 1 bi838 ­
  42. 42. Et rintintin~027 Refrain : Et rin, tin, tin, nous partons demain, Et ri, ti, li, nous voilà partis, Et ron, ton, ton, demain nous partons.Lautre soir, deux crapauds, mourant de soif, de [faim,Dans un grand seau de lait, sautèrent à pieds . [joints.Ayant bu tout leur saoul, rondscomme des [boudins,Ils se dirent: « Rentrons, car minuit sonne au [loin. ~Nigauds, ils sen étaient donné tant et si bien,Que le seau nétait plus, hélas 1 quà demi plein.Alors, bonds, courte échelle, et mille autres [mo~·ens.Tout par eux, pour sortir, fut tenté, mais en vain.Fourbu, désespéré, laîné dit : « Cest la fin.Nous ne sortirons pas vivants de ce pétrin. ~ 39
  43. 43. 4: Pourquoi luHer ainsi contre un fatal destin,Alors que notie tombe est prêle dans ce bain?Et plellrallt comme un eau, le pauvre batracienSen alla trépasse), seul, au fond du bassin. Lautre dit : 4: Pour si peu, jetel sa langue aux [chiens,Cc nest pas eOUlageux, et ce nest pas malin.Jai fait dautres exploits, quand jétnis un gamin.Je suis dnns llac aussi. mais je nen mourrai [point. ,. Il retroussa sa manche, il eracha dnns ses mains, Et se mit à nager comme un vrai gal;rien.Quand le joyeux sollil reparut, le matin,Notre crapaud dormait., à Me, saI" du be1lrr fin.Moral : si nous trollnlllS un obstacle en chemin,Sachons garder espoir et nous ,ainerons enfin. YeukaïdiN° 28 lieiile chanosn détudiant/s.1, Quand se lève le soleil, Youkaïdi, Youkaïda, La cloche sonne le )é"eil, Youkaïdi, ~lïda Lon voit descendre en vitesse Les colons pleins dallégresse. Refrain: Youkaïdi, oukaïda, Youknïdi, aïdi, aïda, Youkaïdi, youkaida, oukaïdi, aida,40 ­
  44. 44. 2. Puis lappel et la toilette... Alols la colonie prêle... Au Seigneur, à la chapelle Othe... la joumée nouvelle. 3. Quand la ll"Ompe nous rassemble..• . ous jouons n"ec ensemble... Toute la journée, les jeux Font de nous autant dheureux.4" SUI" la piste ou le chemin... :-:ous seillons tous nos chagrins... Le cœur pur ct plein "entrain En chantant nos gais refrains.;,. Maill enfin, voici la nuit..• Duucement la lune luit... On nentend plus aucun bruit Les colons sont endurmis. Le petit navireN° 29 ] . Il était un petit mnire (bis)Qlli navait ja, jl, j:Huais n:li~ué (bis} ohé! ohé 1 Matc1ot, navi!(ue SUI" les Dots. Ohé! ohé! ohé! matelot, bis 2. Au bout de cinq à six semaines (bis) Les vivres vin, vin, vinrent il m:lI1quer (bis) 3". On tira zà la courie paille (bis) Pour sa"oir qui, qui, qui serait mangé (bis) 4. Le sort tomb: SUI" le plus jeune (bis) QIlÎ n""ail jll, ja. jamnis na"iguë (bi:f) 5" Lun "oulail quon le mil frire (bis) L:lUl~e ,·oulail ... lait... lait le fricallser (bis) 6. Pendaut quainsi lon délibère (bis) Il monta sW"•.. sur... SUI le gr:lOd hunier (bis) -011
  45. 45. i. Il fit au ci~1 uu pt>i.re (bis) Interrogeant... geant... g.a.t limmensité (bis) 8. Mais, regardant la mer entière, (bis) , Il vit les flots ... flots ... 110ts de tous côtés (bis) 9. a Sainte Vierge, ô ma patronne (bis) Empêchez les... les... les de me manger (bis) 10. Au même instant un grand miracle (bis) Pour lcnfant fut... fuL .. fut réalisé (bis) 11. Des ptits poissons dan s le na vire (bis) Sautèrent par... par... et par milliers (bis) 12. On les prit; on les mit à frire (bis) Et le petit... tit... tit mouss fut sauvé (bis) 13. Si· cette histoire vous amuse (bis) Nous allo s .la, la, la recommencer (bis) IL ETAIT UN... Sur lair du « Petit navire ,..N° 29 bis 1. JI était un tout petit gosse (bis) Qui navait· ja, ja, jamais voyagé (bis) Ohé 1 [ObéI 2. Pendant tout le temps de ses classes (bis) JI avait beau, beau, beaucoup travaillé (bis) 3. Et pendant toutes les vacances (bis) Seul il craignit t..e sennuyer (bis) 4. Ses camarads au Patronage (bis) Dla colo, lui, lui, lui avaient parlé (bis) 5. JI dit : jvoudrais en colonie (bis) Moi aussi a, a, aUer mamuser (bis) 6. On lui dit: Comment vas-tu faire (bis) Pour aller si, si, si loin voyager (bis)42 ­
  46. 46. 1. y a quà prenùre un train à la gare (bis) Jconnais un goss goss, goss qui y est allé [(bis) 8. Il y a ùes bois en colonie (bis) Tu -te perdrais dans, dans, dans les lentier. [(bis) Mais il y a dgentils camarades (bis) ". " Et de bons cnefs, chefs, cllefs pour nous gui. [der tbis) 10. Tu auras fairn en colonie (bis) Comment donc pou, pou, pourras-tu maR· [ger? (bis) 11. Ya une fine cuisiuière (bis) Qui nous fera, ra, ra, de bons dîners (bis) 12. Va mon gars, pars en colonie (bis) Dans ce pays, :r, y, si dé,sil"é (bis) 13. Et lon dit que le petit gosse (bis) Qui namit ja, ja, jamais voyagé (bis) 14. Fut si content de ses vacances (bis) _ Quil demanda, da, da, dy retourner (bis)1II111111111111111UIIIIIIIIIIIIIIIIIII1I11111111111l111111111 !! 111111111111111 1111 1111111111IlIIIIII 1 Oh! lav.J~:;~N° 30 Musilflle de C. RJLLER. Tetcle de "E. "omoL.1. Oh! laverse tombe, tombe, tombe sans cesser 1 Oh! la pl ine longue, longue, longue à traverser. Nous avons mangé des kilomètres sans nOliS - [reposer. Oh! laverse tombe, tombe, tomhe sans cesser 1 Extrait de Chanteeler. recueil des Scouts et des .Teu.nesses catholiques de la Suisse Romande. avec l:mto­ risation des éditeurs Foëtiseh Frères. S. A., Lausanne.- Tous droits réservés. -41
  47. 47. 2. Oh 1 la bise siffle, siffle, siffle sans répit! Oh! 53 rage perce, pelce, perec nos habits . • eos li. ons. les pieds recrus. et le risa~e entlo­ [lol"i! Oh 1 la bise s.iClle, sitlk, sifflle s.lnS répit! 3. Oh L la troupe clJante, chante, chante, ça va [mieux! OhL la cendre ~oue, eou"c, cou"c un joli feu! EL sa llamœe rouge et blanche monte de nos [cœurs joyeux! Oh! la trl1lpe chante, chante, chaIlte-, ça "a [mieux! 4. Oh L la,else passe, passe, passe en tapinois. Oh! la ph.iue dore, dore, dore tous ses bois! ~ous a .. ons mnngé des kilomètres, lassés mais [narquois, Oh! raYerseo passe, passe, passe co tapinois. 5, Oh! si lâme peine, Ileiue, peine tout le jour! Oh! le chant 060S -e-rsC. verse~ "crse un plompt [secours! On se sent des ,üles fortes à chan.t el avec [:unour! .Oh! si lâme peine. peine. peine tout le iour! La Pluie PUlOles et nlllsiqu.~ de L.-H, J3I1ICE. Refmitl EneOlc la pluie qui tumbe.. Qui tombe, qui tombe, Cest le temps le plus heau Pour les cl":lpauds. Encore la pluis qui tomhe, Qui tombe. qui hllnDe,.. Ça fait p60~r les eh()ux. Les aimez-vous? ­
  48. 48. 1 IVUn temps pour les choux Qu-e dit le melon,Nest pas pour nous Le potiron,Plaisir bien doux : Le eornichon ? ..Mais la bonne humeur Cucurbitacées 1Jamais ne meurt En ,la assezDans notre cœur. Des temps glacés. II VPour laver leur pC::lU Les petits goujonsLes ptits crap.1uds Font des plongeonsOnt besoin de:lU : Parmi les joncs,~Iais un fois douchés Sans redouter leauVont-ils lisqllel Qui tomhe à seauDe senrhumer? l)aus le ruisseau. m VIL ciel hicnfnilcur Lescargot qui craintVerse des pleurs Les cieux dairainSUI" les choux-fleurs ~ Sen plaindrait moins,Mais leU! cœur trempé Sil nétait jamaisSera fripé Mouillé les piedsSil nest pompé Dans des softliers!~ Quand la route monteN° 32 1. Qunnd 1:1 route monte Faut pas sen fair les cnfanls. Car après qaça monte Toujours ça descend. 2. Sil fait uo orage Faut pas sen fair les enfants. Car apr~s lorage Reient le beau temps. - 45 /
  49. 49. 3. Lorsque lc vcnt soufflc Faut pas scn fair lcs enfants. Palc qulc YCllt ça pousse Souvent. en avant. 4. Si lsoleil nous ltrille Faut pas scn fair les enfants. Cest unc preuy quil brilIe Et quil fait bcau temps. Histoire dun chien 1. Voulez-vous connaître lhistoire Dun pilit chien âgé de trois mois, 1 bis. Dun plit chien, oui, oui. oui, , Dun ptit chien, non, non, llon. Dun plit chien âgé de trois mois } bis. 2. Il a"ait un très long pelage, : On aurait cru voir un tapis. On aurait, oui, oui, oui, etc. 1 bis. 3. Sa couleur quétait café-crème, La,-ait fait nommer chocolat. 4. Il aimait tellement son maître Quil sortait toujours avec lui. 1 bis, 5. Si son maître allait à la ville Il suÏait fiel comme Artaban. 1 bis. 6. Quaud on le jetait dans la flotte Il nageait le museau tendu. 1 bis, 7. Les enfants lui donnaient du sucre Quil prcnait en faisant le beau. 1 bis.46 ­
  50. 50. 8. Il vhail très heu leUX sur tcrre Quand uu jouI la gucrle écJnta. 1 bis. 9. Mobilisé comllle son maîtle, Chocolat partit pour le front. 1 bis.10. Après plusieurs mois de campagne Un obus lenterra vivant. 1 bis.Il. Son bon maître marqua la place Où périt son tout petit chien. 1 bis. 12. Il lui fit même une épitaphe, Qui disait à tous les passants 13. Voulcz-vous conllaifre lhistoire bis. Ets., etc.1II1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111K1UHlm La vie heureuseN° 34 Ml/sique de C. BOLLER. Texte de E. "OIROL. 1. Il faut rire, mes frères, Sur la route sans fiu, (bis) Lheure passe, légère, Quand on chante un refrain. 1 (bis) Refrain: -La ln la la ... Extmit dc Chall/ecler, recueil des Scouts et des Jeu ­nesses catltOli{I"CS de la Suisse Romande, avec lauto ­risation des éditeurs Foëlisch Frêtes, S. A., Lausanne.- Tous droits réservés. - 47
  51. 51. 2. Après londe soudaine, Le soleil DOUS ravit l (bis) Quand une heure n().us peine Souvent lautre sourit. (bi.) 3. Comm loiseau sans richesse (bis) Accueillons le printemps. Il tiendrll ses promesess Le Bon Dieu qui fait lan. 1(bis) ... Chantons donc (que) mes frères, Dans les champs et les bois ~ .bis) Rions de nos misères, Plus heureux que des rois. (bia) Jeanne en chantantN° 35 J. Jeanne en chantant est parti pour la France, Ti-rau-li, Ra-ta-plan 1 Est parti pour la France, ra-ta-plan, plan, - plan 1 2. Sur son cheval chez le Roi est entrée... 3. Gentil Dauphin, le Roi du Ciel menvoie.... 4. «Vous faire Roi, détruir lEnglischcrie... 5: Duc de Becford, partez en Angleterre... 6. «Quand te tiendrons, te flamberons, Vachère . 7. «Duc de Beeford, aurez de mes nouvelles .. 11. En feu de joi fit griller leurs bastilles:.. 9. Les envoya boire au (ond de la Loire...48 -
  52. 52. 10. Et le restant tailla-zen mille pleccs ...11. Vi v Saint Michel, CathlÎne ct Margnerite...12. «Gentil DaupJlin, vous ménerai-zà Reims (ch13 Au gland galop haCIsa la Champagne...14. Filaient Anglais sans tamb(}Qr ni trompette... ,,".-B. Pour ce seul couplet, refrain modifié: lfuit, pfnit, pfuit, pan, pan, pan,15. Les bons Rémois cri.1icnt « Noël:» à Jeanne...16. «Sire le roi, rccccz ,ol couronne...17. Vivo le roi Char! ct bUons le champaj.(nc...• • Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il • Il Il ...-, .11 Il Il Il Il I l ................ Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il Il • Le départ de JeanneN° 36 Sur 1l1l air papulailc.Paroles de ~f, lAbbê TUAIID. Où vns-tu si légère, Belj.(ere, où vas-tu donc? , . - Je ne suis pIns bergere, Jail aissé mes moutons. Refrain: Mnrche, mlllche, marche donc, Vole légère Sainte guerrièle ~)arche, !narchc donc, Vole lOUjOUIS, nous te suivrons. - 49
  53. 53. II Si tu nes plus bergère? Dis-nous, que fais-tu donc? - Je men vais à la guerre Conduire un bataillon. III Tu vas à la bataille? . Mais ce nest pas un jeu! - Aussi jai ma médaille Et lappui de mon Dieu. IV Au bout de cette branche Que tiens-tu dans tes bms? - Cest ma bannière blanche Pour guider mes soldats. ••••••••••••••••••••• m•••• Joli tambourN° 37 1. Un jeune tambour sen revenait de guerre (bis) Et ri ct lau, ran pa ta plan. 2. Sur son tambour, il y avait une rose (bis) Et ri et lan, etc... S. La fill du Roi était à sa fenêtr.c. ... Joli tambour, donnez-moi votre rose. 6. Je vous la donne au nom dn maliage.60 ­
  54. 54. 6. Joli tambour, demandez à mon père. ° 7. Sire le Roi, donnez-moi votL·c fillc. S. Joli tambour, tu nes pas asscz riche. 9. Ja: trois vaisseaux. dcssus la mer jolie.10. Lun chargé dor, lautre de pierreries.Il. Et le troisième pour promener ma mie.12. Joli tambour; je te donne ma fille.13. Sire le Roi, je vous en remercie.14. Dans mon pays, yen a de plus jolies. Cétait Anne de BretagneN° 3& 1. Cétait Anne de Bretagne, duchesse en sabots [ (bis) Revenant de ses domaines, En sabots, mirlitontaine, Ah 1 ah 1 ah 1 Vive les sabots de bois. 2. Revenait de ses domaines, avee des sabots [(bis) Entouré de chàtelaines, en sabots...3. Entouré de cbàte1aines, avec des sabols (bi.) Voilà quaux pOltes de Rennes, en sabols... - 51
  55. 55. -1. VQi JI qua ux pol"lcs de Rcnnes. ~lec des sa­ [bots (bis) Lon "it trois beaux capitaines, co sabots... 5, Lon "it. trois bea ux capitaines, n vee des [sabots (bis) OfflÎr à leu! sou,erainc, ~ sabots... 6, OtTrir à lemr sou,erai;;)c, avcc dcs sabots (bis) Un joli pied de crveine, en sahots... 7. Un jol i pied de eMeirre, a"Ct des sabots (bis) Sil 8euril. Lu seras leinc, eu s:wots... 8, Sil neurit. tu scras reine, acc des sabots (bis) Elle li fleuri la ,eM·cine. ~ sabots.., 9. Elle a flcuri la l~M"eiuc, a"cc des sabots (bis) Anne de BIetagne fut reine, en sabots... 10. Ânne de 1i.1·anee fut reiue., acc des sabote (bis) Lcs Bretons sont dans 11 peiue., en SIOOts.­ Ne pleure pas, JeannetteN· 391. Nc plcurc pas, Jeannette. Tra, la, la. la, la, la. la, la, la, la, la, la, Ne pleule pas, Jeannette, Nous te maderons (bis).:!, Avec le fils dun prince, Tra, la, la ... Avec le fils dun prince, • Ou celui dun b:trOD (bi:;).
  56. 56. 3. Je ne veux pas dun prince, (bis) Eneor moins dun baron. (bis) 4. Je veux mon ami Pierre, (bis) Celui qu-est en prison. (bis) 6. Tu nauras pas ton Pierre, (bis) Nous le pendouillerons. (bis) 6. Si vous pendouillez Pierre, (bis) Pendouillez-moi za·~. (bis) 7. Et lon pendouilla Pierre, (bis) Et la Jeannette avec. (bis) ~ - - - Dans lair et la lumière N° 40 Air populaire. .". 1. Dans lair ct la lumièle 1 b Vi" la route! IS. Marchons gai1l3l·dcrnent. Vi" la roule et le beau temps 1 Marchons gaillaldemen( 2. Loin des bruits de la ville, bis. Viv le calme! Jouissons de la paix. Vi v le calme -ct ses bienfaits 1 Jouissons de la paix. -63
  57. 57. 3. Lâme et le cœur en fète, 1 bis. Viv la Tic 1 Marchons avec ardeur. Viv la vie et le bonheur 1 :Iarcholls avee ardeur. 4. Loin de nous la tristesse, bis. Viv le rire 1 Chantons de gais refrains. Viv le rire et sail entrain 1 Chantons de gais refrains.• : I.HII.Un.UU.1Iil• • 1,~.!:.lr:."i • m.,:.~I.~I• •11 •....I.UU.illl.Uû.li• •U:I.ml.;,:,.:: •• ,i,.:û.I:I,.II1." • • iI.chrétiens qui nous voyez passer Paroles et musique de labbé REDoun.Chrétiens qui nous voyez plisser devant vous (bis) Venez lIvec nous. Ne craignez pas ce quon dira, Nous sommes plus forts que tout.Cbrétiens qui nous voyez passer devant ·vous Venez avec nons. Avec lautorisation spéciale de lauteur, chan_ierdes Cités de Jeunes (Cahier 8).64­
  58. 58. Chrétiens qui nous voyez Ckanter devant vous ("Ir) Chantez avec DOUS. Oui, notre chant elt le plus grand, Car cest un chant damour.Chrétiens qui nous voyez chanter devant vous . Chantez avec nous.Chrétiens qui nous voyez lutter devant vous (b.ls) Luttez avec nous. Vous combattrez A nos côtés, Et nous serons vainqueurs.Chlétiens qui nous voyez lutter devant vous LuUez avee nous.111111111111III1I111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111nlllll A Cœurs Vaillants, rien dimpossibleN° 42Faroles de lof. dll POIl/ollraude. Mllsiqlle de Palll Chaube/. nEFRAI~ A Cœurs Vaillants rt.;n dimpossible, Cest notre cri de ralliement, Cest notre devise} infaiNible, Qui nous fait tout prendre gaiement. 1 -3 CœUls Vaillants sont une élite ... ~ petits gars au cœur joyeux, ·~.nt pour lègle de conduite . _ ~ faire toujours de leur mieux, 55
  59. 59. IILes Cœurs Vaillants dans leur famille,Sont actifs, soumis, déférents,De la f:lçon la plus gentiIJeIls savent aider leurs parerrfs. IIILes Cœurs Vaillants dans Jeur école,Sont toujours parmi les meHIenI"S;SÜS oat parfois la tète foJJe,Ce sont dcxeellcD1s travaiIJeUl"s. IVPour samuser, Il•• s call1arades.Au Patrer.ttc. ils seat bulelD,Jamais querelles IIi brimadesJe désorganisent leurs jeux. ). VSil sagit de rendre service,On dn f t tI- )"09 Toadrlt,Dans leur· esfrit lfe. sMriece,Les Cœurs VaiThurts som toejenn l~. VIEt cest amsi quà lem mallJere,Cœurs Vaill_ts épris didéal.Passent leur e.xistellCc entièreFaÎollant le bien, fuyant le maL
  60. 60. Un ptit peu plus haut!,o 43 Paroles et musique dAndré COLIGNON.1. Soliste.. Lccz dom: vos pieds un plit peu [plus haut, Chœur: Levez donc os pieds UD pUt pcu [plus haut. Soliste .. Vous Cliit bien tro{l d poussièrc. Laitoun fa la la duette. Chœur: Vons C;lit hien trop d poussièrc, Lcs Cœurs Vaill(lDts.2. Levez donc vos gnoult on ptit peu abls [ha", c)is) otre march sra plus souple. LaïJoun la ta Ita ~i.teUc3, Levez donc vos m;lins un ptit peu plus [haut lbis) Comlll des chllwpionS d la marche, Laïroun...• - [etc.G. Levez d01l1l os tètes un Ptll pen plus EhaJt (bill) "font lOZ olre courage. Laïloun..., etc.r. Lenz donc vos ;ycux Dll ptit peu plus [ha", Uhs) Laissez-nous oir votre âmc. LaïrOlUl..., etc.3. Levez donc vos cœurs un ptit peu ps [hau.t ais) J~ua~ pays des Anges. Laïroun.... etc. ~
  61. 61. Quand -même!N° 44 REFRAINOn saime, on saime, cest ça le principal.Quon dvienne notaire, ministre ou général Quand même, quand même, Jamais on soubliera.On saime, on saimera tout le temps qu lon vivra. 1 Quand on est cinquante dans un patro, Ce nest pas trop. Mais y a toujours du bien à faire. On essaie dabord de scstimer " Et de saimer On" ~oit mieux ensuit quon cst tous frères. II Ce nest pas malin de pratiquer La charité Et dêtr-e partout de vrais apôtres. Il suffit seulment de ne montrer " Qu DOS qualités Il suffit d saimer Ics nns les autres. III Tant pis si les autr ne sont pas faits . Comme on voudrait " Puisque Dieu le veut, faut quon les aime. Unissons nos cœurs et nos oliprils . En Jésus-Christ A,"cc Lui, 011 saimera qllll.ad même!58 ­
  62. 62. • ••••••••••••••••••••••••••••••• •• En avant! le Seigneur nous appelle N° 45 Paroles et musique de labbé REBOUD. Rèfrain En avant, le Seigneur nous appelle, En avant. délivrons tous nos frères, En avant, construisons le Royaume, En avant; pour notre Chef.1. Voici que le monde sécroule, Voici que Satan se réveille. Il veut établir son royaume de haine, Les hommes lont fait leur chef.2. Voici que la lutte saggrave, Partout nous avons nos martyrs. Partout légoïsme sacharne à détruire La paix, la charité.3. Rions des efforts de la haine, Pour nous la victoire est certaine • Nous, jeunes chrétiens, marchons sans hésiter, Combattants pour la Cité.4. Nous sommes nombreux sur la terre, Nous sommes nombreux dans le Ciel; Les Anges, les Saints et la Force de Dieu Combattent à nos côtés •5. Nous ferons une ville nouvelle, Nous ferons la Cité fraternelle Où Jésus reviendra pour régner dans ]a paix Et dans la charité. Avec lautorisation spéciale de lauteur, chansonnier.des Cités de Jeunes (Cahier 8). - 69
  63. 63. Saint Paul, nous voulons te suivreN° 46Paroles de IMn 8ernard_ .Yusique de Jacques Cœur. REFftAr.q Sainl Paul /lOIIS vOilIons te suivre POlir conquérir le monde à Dieu. Donne-nolis Ion cœllr générellx. Dalls SOli amo/lr nO/l5 /Joulolls" vivre bis 1 Car il nous faut des eœurs dapôtres • De~ eœurs vaillnnts, des cœurs joyeux Pour micux selvir Dieu dans les autres Et Ic failc aim([ toujours mieux. Il Il nous faut des cœurs intrépides POUl vaincrc les difficultés Il nous faut ulle foi solide Et une immense charité. III AI"dcnte va notlc jeuncsse Vers Ic tra":lil qui nous attend ?Iais nous sm"OIlS notre faiblesse Afferm is nos pas hésitants. IV Comme toi nous selons fidèles Et Ic Christ pou"1"a ,·jne en nous. Saint Paul tu es notre modèle Et nous te suinons jusquau bont.
  64. 64. Sur la route il faut chanterN° 47 .:­ Sur la lout il faut chanter, Ptits frèr" Sur la lout il faut chanter, Allég."ement, sans sarrêter: Le chant fait mieux marcher. RcfTllin : Et 110US courons ?ar les pieds, par les bras, par la tête, Et 1I0US chantons, ,laI les prés, pal les llOis cL les monts. Il Prenons la ie en ehanlant, Ptits frèr, Prenons la vie en chantant, Ainsi fondl"Ont tous nos tourments. Chantons joyensement. Et nous courons.." II[ 1ous aimons. par tous les temps, Marchel ainsi, chcycnx au eut, Lhiver comme au printemps. - 61
  65. 65. IV Et quand le soleil nous cuil, Chaulons loujours, sans nul souci, Sur le chemin qui luit. V Si nous regardons • <lzur, Nous voudrions vers le ciel pur Déjà monter, bicn sür... En passant :lU picd des croix, Nous saluons de nos tIois doigts Tout en baissant la voix. VII Enfin, lorsque sonncra ... Linstant de bouclcr son harda, Quand le Bon Dieu voudra, Nous partir-ons Un jour vers léternelle plaine Et ebantelons Pour Dieu nos plus belles chansons.62 ­ ""l
  66. 66. •1!I1!I?-1!Iî==================1!I1!I1!Iiii ~iI!II!II!I 00 C!J I!II!II!I TROISIÈME PARTIE Au Cours de la iournée . I!II!II!I ;=================~i~.1I!II!II!I I!I AU MATIN Prière du matinN° 48 Paroles et musique de PASTOUR.1. Au ciel le clair soleil fait pâlir les étoiles; Déjà sur les flots bleus la barque tend ses [voiles. Vous dont lAmour habite au fond de notre [cœur Bénissez-nous, Seigneur.2. Merci pour cette nuit paisible qui sachève; Merci poui le jour clair dont laube aux cieux [se lève, Vous Aont lAmour veilla sur nos corps [endormis, Gardez nos cœurs unis.3. Bientôt dans les sentiers, les loes ct londe [pure, Nos ye.x contempleront votre aimable nature, Vous dont les Anges ont mission de nous [veiller, Ecartez le danger. -- 63
  67. 67. •4. Seigneur, pendllnt ce j1>UT, re"SleE Roi de not!:e [âme, ZI que nul souflle impur n,) flôle "olre [flamme. Demeurez, ô Jésus, Dolre joyeux espoir Jusquà la paL du soir. ... Prière lIIatinaleN° 49 Paroles el ml/siqlle de H. COJ.AS. Dans le silence du malin, o Jésus! dcscends dans mon âme; Sois ln-on cuml:!gllon de chemin: 1Ion eœu, artl,mment Tc réclame . • "e -Il! dOlic pas ie grand Am"} Dont le soucnir me réveille, Tandis que je dors il demi, Que mon .esprit encor sommeille? II Con,me il lon humble laboureur En nlcs nlainS l"<"111cts hl ch41rluc; Guide mes p~s, <Î doux Semeur! Dans ta 1erre eneolC si Hue; Si les obslaeles sont nomh,ellx, Si lennemi trouble ma roule, Oh! loin de détourner les yeux, Viens écarler de moi le doute. Avec lautorisation- spëciale de lautcUl.
  68. 68. III Pour cOJ1ainere 1eS incrrryant. Malhl"ureux que rCIreIU C=nchr;illC, Inspire-moi les cris pm snnLs De lamour plm; fort q~ hl hainc; Pour. que m~m sue creuse ..refond, Donne-mo! ta fon,c dhinc~ Pour que mou I""l,c~r soit f~cunrl, Vers lui que ton rc~nrd sinclinc. IV ...,i fa fatigue Ine surpl"cnd, lar pitié pour la mam qui tremhle, Viens il. moi, je suis Lon lnIant, Nous tnl":aillerons mieux cnsc:mble. Jusquau soir restc près de moi; Pui, qD1lJ.d tIu rcpos "icMIa lheure, Je mendomJirai près de Toi, Et Tu g:lrdenlS ma detneerc.,1II.lm. , . . . .11.IU.il!..III.n.rrn.n:.nll.flll.l.l:I!. . Offrande matinaleN° 50 Prllol.s el 1I/1I.igue de E.-J. NEüIlETTI"ZJI. Dès le malin, quand laurore "enucille DUIC Je ciel (t rcmpl:Jcc la luit, Vierge Marie, il lhcule où tout séveille, Nous vous oITrons nos cœuls et nos espl ;Ls. Pour YOUS JOU~I, la forêt frémissante ~loùnle un chant de luth et de hautbois; 1ous unissons il ses hymnes puissantes Lc SOli humain dc 1I0S plus faibles voix, o M:lria! Extrait de Mon/joie, avec lautorisation spéciale del:luteul". 65
  69. 69. II Voici nos corps pour être le ciboire Où le Seigneur jixera son séjour,. Gardez-les purs et dignes de la gloire Qui les revêt au matin de ce jour. . Dans les labeurs où va notre jeunesse, Quand le triomphe .est la palme des .forts, Protégez-nous de toutes les faiblesses, Tenez-nous prêts pour les plus hauts elTorts, o ~raria! lU Voici nos cœurs pour lamour de nos frères, Pour secourir le pauHc et le blessé, Pour soulager le deuil et la misère, Pour rayonner la paix et la bonté. Dès ce matin tout leur amour se porte Au divin Cœur du Maître Bien-Aimé, Tenez-les tous en cette place forte, Ne laissez pas quun seul cn soit chassé. o !Iaria 1 IV Après ce jour viendra la nuit encore, Après la nuit se lèvera le jour... Restez pour nous la lumineuse aurorc Dont les rayons guideront notre amour. Joyeux et fiers de la triple plomesse, Nous mucherons en tète des meilleurs, Et, grâce à vous, nous saurons sans faiblesse Servir la France, et notre doux Seilfneur, o ~faria 1116 ­
  70. 70. Laudes Paroles de L.-R. BRICE, 1Au nom du Pêre et du Fils et du Saint-Esprit, Seigneur, mon âme tadore, Par les claltés de laurore,Béni soit Dieu créateur du soleil qui luit! IIBéni soit Dieu pal la mer, la houle et le vent, Et par les eaux souterraines Qui vont jaillir aux fontaines,Béni soit Dieu par la source aux joyeux élans! IIIBéni soit Dieu par les bois, la plaine et_les monts, Et par les douces rosées. Par la chaleur des journées,Et la fraîcheur qui, le soir, remplit nos vallons! IVBéni soit Dieu par laiglon qui senvole aux cieux Loiseau caché sous la feuille Et dont la voix se recueilleAvant de dire au Seigneur un merci jOJeuxl VBéni soit Dieu pal .le cœtl.r de tous les humains : Le cœur ùes hommes qui peinent, Les cœurs meurtris, ceux qui traînent.Béni soit Dieu par leffort et le cœur des Saints, De Cocorico, a"cc JautorisatioD sprdale de lautcur. En vente à la Hutte. - 67
  71. 71. Il III III UI III111111111111111111111Il III1I1111111111111111l11111111111UlIII III III1II111111l111lll11itl AngelusN° 52 .llusique de J.~cQues Cm!:R.50/0. Lange ùu Seigneur annonça à ]Ofarie (IUcllc. scrait la ;Ière du Sauveur.TOlls. Et elle a conçu nar lopération du St-Esprit. Je vous salue, Marie.•.Solo. Voiei la servante du Seigneur.Tous. Q.;i1 ;ToP. soit fait selon votre parole. Je vous salue...S()/o. Et le Verbe sest fait chair.Tous. Et Il a habit4! parmi DOUS. Je vous salue...Solo. Priez pour nous, Suinte Mère de ·Dieu.TOlls. ."fln (lue nous soyons dignes des pr<>Jne55CS de Jésus-Christ.50/11. Prions. Répandez, Seigneur, voltc grâce dllllll nos âmcs, afin quayant connu, par le miuis­ tèlc dc lAnge, line~llnation de votre Fils Jésus-Christ, nous anidons, par sa Passion ct par sa cloix, il 1:1 gloÎle de la Rés.urrec­ timl, par le même Jésus-Christ, No~rC-Sei­ gncur.68­
  72. 72. REPAS Avant le repasN° 53 Bénissez-nous, Seigneur, Bénissez ee repas, cette lable accueillante, Et procurez du pain, à ceux qui nen opt pas. Ainsi soit-i11Extrait ùe >Jo.tjole. Après le re... Pc/Toles .~t mnsiqlle de JACQUES Cœl;R.JO 54Merci, Seilneur, pOUl tous vos bienfaits. Gardez nos âmes dans la paix.Et que nos cœurs joyeux vous ehantent à tout [jnmnis. Extrait de En Vacances. mon livre de prière... - 6i
  73. 73. ALÉGLI5EET5UIl TOUS US CH iM1NS Je crois en toi, mon DieuN° 55 1. Je crois en Toi, mon Dieu, Je crois en Toi. Lombre voile mes yeux, Mais jai la foi. Ta parole, ô mon Roi, Ma courbé sous ta loi. Je crois en Toi, mon Dieu. Je crois en Toi. 2. Jespère en Toi, mon Dieu, Jespère en Toi. :-liséricordieux, Sois-le pour moi. Du doute ou de lellroi, Quand passe le vent froid . •Jespère en Toi, mon Dieu, Jespèl-e en Toi. 3. Naimer que Toi, mon Dieu, Zaimer que Toi. Des SHints lont su faire, eux, Pourquoi pas moi? En regardant ta Croix, o mon IIlaîlre, apprends-moi COlllUHnt Ilaimer, mon Dieu, l "aimer que Toi.70 ­
  74. 74. 4, Plus près dc Toi, mon Dieu, Plus ptès de Toi. Cest là mon humble vœu, Veux-tu de moi? Je voudrais chaque jour Montet dans ton- amour, Plus près de Toi, mou Dieu, Plus ptès de Toi. A léglise en promenadeN° 56 Musique de A. VANDEWALLE. 1. Dans cette église de village, Jésus vous voulez habiter, Voyez: cest v,Dtre Patronage Qui vient ici vous visiter! Nous vous n,ons bien dit sans doute Avant de partir lè bonjour; Nous voulons pourtant sur la route Vous c11anter encor notre amour. 2. Dans cette église solitaire, Que le temps doit donc vous peser 1 Votre paune amour doit se tairc; Pas même un ,cœur pour lui causer! Et vous restez près de ces hommes Qui oublient de penscr à vous. Fidèle aux ingrats que nous sommcs, Vous ,oulez vivre parmi nous! 3, Si jhabitais dans cc village, Que je viendrais avec bonheur Vous demauder dètre plus sage, Con,oler votre pauvre Cœur! Je viendrais vous voil avec dautres "ails ne seriez plus étranger; Nous fedons commc vos apôtres: Le monde deHait bien changer!---- Exlrait ùe « Chants rte patronal(es et eolollies de va ­cances », avec autorisation spéciale. - 71
  75. 75. 4, :Iais pdsque jai fait ce beau rêve, Pour qui! soit la réalité, Je vous promets da~ir sans hê,-e! Chez nous, lons SCICZ visité, Pour applendre à bien nous conduire, Du péché pour rester ,-ainqueurs, Chaque jour nous viendrons ,-ous dire Que nous OUS aimons de tout cœDl! QuH est admirableN° 57 HABllDEL (1759), l, Quil est admirable Le nom du Seigneur! Quil est adora~le Le Dieu Créatcarl Sa magnificence Parait dans les l:ieux. Sa Toule-Puissanee Eclate en tous lieax. 2, Les cieux et la terre Que firent ses doigts .. Les vents, le tOllncrre, Sont autant de voix. Qui, de sa puissance, Parlant tour à tour De lhomme qui pense Prooquenl lamour. 3, Ces êtres sallS nombre Qui peuplent les mers, Qui recherchent lombre Qui fendent les ain Tout ce IJ,ui re6pire Sincline a sa voix Tout de son empire Proclame les lois.72 ­

×