Formation FI(A) : La météo (Exposé AéroPyrénées)

678 vues

Publié le

Exposé sur la météo, réalisé dans le cadre de ma formation FI (Flight Instructor) avion chez Aéro Pyrénées à Toussus (LFPN).

Attention, ce support de formation peut contenir des erreurs éventuelles. Je vous recommande de vous rapprocher de votre FI attitré pour vos cours théoriques.

Certaines images et photographies sont issues de captures écrans depuis Google.

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
678
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Composition de l’air 
    78 % d’azote
    21 % d’oxygène
    1 % d’Argon
    Des gaz rares (Krypton, Xénon, Néon, Radon, Hélium)
    Vapeur d’eau et Dioxyde de carbone (dans les basses couches)

    L’ozone va de la tropopause à la stratopause

    La tropopause est plus froide aux basses latitudes qu'aux hautes latitudes,
  • Le 10 mars 1989 un Fokker F-28 assure le vol 1363 d'Air Ontario, de Thunder Bay à Winnipeg via Dryden au Canada, mais en attente à Dryden l'avion givre... le vol US Air 405 subit les mêmes circonstances à New York ; le givrage empêche le décollage

    Accident survenu le 1er juin 2009 à l’Airbus A330-203 immatriculé F-GZCP exploité par Air France vol AF 447 Rio de Janeiro – Paris

    Accident survenu le 3 octobre 2010 à Lauroux (34) à l’avion Jodel DR1050 immatriculé F-BKBZ

    10:00
  • Un nuage est formé d'un ensemble de gouttelettes d'eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l'air.
    L'aspect du nuage dépend de la lumière qu'il reçoit, de la nature, de la dimension, du nombre et de la répartition des particules qui le constituent. Les gouttelettes d'eau d'un nuage proviennent de la condensation de la vapeur d'eau contenue dans l'air. La quantité maximale de vapeur d'eau (gaz invisible) est fonction de la température de l'air. Plus l'air est chaud, plus il peut contenir de vapeur d'eau.

    A chaque température correspond un seuil de "saturation" au-delà duquel il y a condensation et apparition de gouttelettes. La formation du nuage sera toujours due à un refroidissement de l'air.

    Les mécanismes de refroidissement les plus courants sont les suivants :
  • Il est possible de rencontrer des courants jet dans les basses couches de l'atmosphère (entre le FL050 et le sol) le long des surfaces frontales. C'est ce que l'on appelle un jet de basse couche.
  • Un halo est un groupe de photométéores apparaissant, à certaines conditions, dans le ciel autour du Soleil ou de la Lune et parfois autour de sources de lumière suffisamment puissantes comme certains lampadaires. Ils ont la forme d'anneaux, d'arcs, de colonnes ou de foyers lumineux et sont engendrés par la réfraction ou la réflexion de la lumière par des cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère (nuages cirriformes, poudrin de glace, etc.).

    Le fait d'observer un halo nous permet de connaître immédiatement la température du nuage, l'état physique de l'eau, la taille, la forme et l'orientation des cristaux de glace. Puisqu'il est nécessaire d'avoir des nuages pour la formation des phénomènes de halos, leur présence indique aussi que l'air est humide en altitude. Comme les cirrus ne sont pas des nuages de pluie, les halos peuvent se former même s'il fait beau. Par contre, si les nuages épaississent rapidement et si des cirrostratus apparaissent, il est possible qu'un front chaud ou des orages approchent et que des nimbostratus donneront de précipitations plus tard.
  • L’étendue de mesure du diffusomètre est de 10 mètres à 60 kilomètres. Cependant, pour les besoins aéronautiques, la limite supérieure est bornée à 10 km. L’incertitude est de + ou – 20 % dans 90 % des mesures globales. Afin de garantir cette incertitude, les opérations d’entretien et de maintenance préventive doivent s’effectuer tous les trois mois environ.
    Les coefficients d’extinction atmosphérique mesurés varient entre 2.10-5 et 2.10-1 m-1, ce qui implique une sensibilité de la photodiode réceptrice très importante.
  • Mouvements verticaux de plus ou moins grande ampleur
  • HBN : Hauteur de la Base des Nuages (4 à 5/8 octats)
    Plafond (5 à 8/8 octats)
  • Zones festonnées = limites de zones de temps significatif (broken et plus)
  • Front froid : soulèvement important d’air chaud par de l’air froid. Difficile de franchir un front froid.
    Front chaud : l’air chaud se déplace vers le nord-est et pousse devant lui l’air froid tout en glissant au-dessus.
    Occlusion : “vallée” d’air chaud rejeté en altitude par l’air froid postérieur qui rattrape l’air froid antérieur.
  • Zones festonnées = limites de zones de temps significatif (broken et plus)
    Front froid : soulèvement important d’air chaud par de l’air froid. Difficile de franchir un front froid.
    Front chaud : l’air chaud se déplace vers le nord-est et pousse devant lui l’air froid tout en glissant au-dessus.
    Occlusion : “vallée” d’air chaud rejeté en altitude par l’air froid postérieur qui rattrape l’air froid antérieur.
  • Zones festonnées = limites de zones de temps significatif (broken et plus)
  • Formation FI(A) : La météo (Exposé AéroPyrénées)

    1. 1. Exposé : La météo
    2. 2.  Objectif :  Utilité : OBJECTIFS ET UTILITE  Comprendre les phénomènes météorologiques.  Être capable de déterminer en amont si la météo est compatible avec la réalisation du vol .  Être capable de déterminer pendant le vol si la météo est compatible avec la poursuite du vol.  Connaître les outils à disposition du pilote. La météo François SUTTER (23/03/2016) 3/93
    3. 3. Chapitre I : Rappels 05 • L’atmosphère et les nuages 06 • Le gradient vertical de pression et température 08 • Le guide à avoir sur soi 10 • Le facteur météo dans les accidents 11 Chapitre II : Humidité et nuages 12 • L’humidité 13 • L’élévation d’une particule d’air 14 • La formation des nuages 16 • Les différentes formes de nuages 21 • Les différents genres de nuages 23 • Les phénomènes associés aux nuages 35 Chapitre III : Les outils météo 48 • La météo grand public présentée au JT 49 • Le site internet généraliste Météofrance 50 • Le site internet spécialisé Aéroweb 51 • L’observation du ciel 57 SOMMAIRE • L’appel à un prévisionniste 58 • L’ATIS, VOLMETS, METAR, TAF, SIGMET, GAFOR 59 • Le site Orbifly 66 • Les applications mobiles 67 • Organisation on et off line 68 • Pour aller plus loin 69 Chapitre IV : La préparation météo d’un vol 70 • Préambule 71 • La constitution d’un dossier météo 72 • Scénario d’un vol de navigation 73 • Etude de la situation générale 74 • Synthèse de la situation générale 82 • Etude de la situation locale 83 • Synthèse des deux situations et décision 88 Chapitre V : Quizz 89 Synthèse & Questions 93 La météo François SUTTER (23/03/2016) 4/93
    4. 4. Chapitre I : Rappels -> L’atmosphère -> Le gradient de pression -> Le gradient de température -> Le guide météo à avoir sur soi -> Le facteur météo dans les accidents La météo François SUTTER (23/03/2016) 5/93
    5. 5.  L’atmosphère est composée de plusieurs strates  La troposphère : du sol jusqu’à 12 km (- 56°)  La tropopause : de 12 km à 25 km  La stratosphère : de 25 km à 50 km (-54°)  La stratopause : de 50 km à 85 km  La mésosphère : à partir de 85 km  La mésopause  La thermosphère (-90°)  Météostat : 36.000 km RAPPELS : Atmosphère et nuages (1/5) 80 % de la masse atmosphérique est dans la troposphère [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 6/93
    6. 6. RAPPELS : Atmosphère (1/5)  Composition gazeuse de l’atmosphère terrestre :  78 % d’Azote  21 % d’Oxygène  1 % d’Argon  Des gaz rares (Krypton, Xénon, Néon, Radon, Hélium)  De la vapeur d’eau  Du Dioxyde de carbone  L'air est plus dense à la surface de la Terre. Lorsque l'altitude augmente, la pression atmosphérique diminue, cette différence de pression à différents niveaux amène l'altimètre à changer d'altitude. Dans une atmosphère standard on obtient 1 hPa par tranche de 28 ft. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 7/93
    7. 7. RAPPELS : Le gradient vertical de pression (2/5)  Concernant la pression : il y a une décroissance logarithmique  Du sol à 2500 ft = on perd 01 hPa par tranche de 28 ft  Du 2500 ft à 3300 ft = on perd 01 hPa par tranche de 30 ft  Du 3300 ft à 10000 ft = on perd 01 hPa par tranche de 37 ft  Du 10000 ft à 30000 ft = on perd 01 hPa par tranche de 81 ft + on monte + la pression diminue [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 8/93
    8. 8. RAPPELS : Le gradient vertical de température (3/5)  Concernant la température : il y a une décroissance linéaire jusqu’à la tropopause  On perd 02° par tranche de 1000 ft  Au niveau de la mer, à une pression standard de 1013,25 hPa, il fait 15°  A 5000 ft, on a perdu 10° (02° x 5), donc la température est de +05° (15-10)  A 10000 ft, on a perdu 20° (02° x 10), donc la température est de -05° (15-20) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 9/93
    9. 9. RAPPELS : Le guide à avoir sur soi (4/5)  Une grande partie des connaissances à avoir sur la météo se trouve dans le guide pratique pour l’aviation édité par Météofrance. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Le guide est téléchargeable à cette url : http://www.meteofrance.fr/ publications/nos-collections1/guides- pratiques/guide-aviation La météo François SUTTER (23/03/2016) 10/93
    10. 10. RAPPELS : Le facteur météo dans les accidents (5/5) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 11/93
    11. 11. Chapitre II : Humidité & Nuages -> L’humidité -> l’élévation d’une particule d’air -> La formation des nuages -> Les différentes formes de nuages -> Les différents genres de nuages -> Les phénomènes associés aux nuages La météo François SUTTER (23/03/2016) 12/93
    12. 12. LES NUAGES : L’humidité (1/6)  Une particule d’air ne peut contenir qu’une certaine quantité de vapeur d’eau (valeur limite). [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Au-delà de cette valeur limite, la vapeur en supplément se condense, l’air est saturé et des gouttelettes apparaissent.  Température du point de rosée (Td) : température à laquelle il faut refroidir une particule à pression constante pour la saturer.  Plus la température est proche de Td = plus l’air est humide.  Température = Td = air saturé avec apparition de gouttelettes. Plus l’air est froid, moins il peut contenir de vapeur d’eau. La météo François SUTTER (23/03/2016) 13/93
    13. 13.  Une fois saturée, il y a condensation et formation de nuages. LES NUAGES : Elévation d’une particule d’air (2/6)  Une particule d’air subit une détente. 15° 0 ft 11° 2000 ft 3° 6000 ft Saturation 2° 6500 ft 0° 7500 ft [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 14/93
    14. 14.  Une particule d’air ne s’élève pas de façon indéfinie.  L’élévation est liée à la nature des couches de la troposphère. LES NUAGES : Elévation d’une particule d’air (2/6) INSTABILITE STABILITE [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 15/93
    15. 15. LES NUAGES : Formation des nuages (3/6)  Pour qu’un nuage puisse se former il faut une masse d’air saturée.  Formation par refroidissement isobare : T -> Td (basses couches)  Formation par élévation (détente adiabatique) :  Convection  Fronts  Relief  Turbulence  Formation par apport d’humidité :  Etendues d’eau  Précipitations  Zones marécageuses [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 16/93
    16. 16. LES NUAGES : Formation des nuages (3/6)  Formation des nuages par soulèvement frontal : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016)  Front froid : Le développement des nuages se situe en dessus et à l’arrière de la trace du front en surface, associé à de fortes turbulences en basses couches.  Front chaud : Fortes ascendances à l’arrière du front chaud, associées à un cisaillement marqué en basse couche au niveau de la trace frontale au sol. 17/93
    17. 17. LES NUAGES : Formation des nuages (3/6)  Formation des nuages par soulèvement orographique : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016)  Le relief oblige la masse d'air à s'élever sur sa face au vent. La masse d'air s'élevant, sa température s’abaisse et peut atteindre le seuil de saturation. Un nuage se forme alors sur le versant au vent et se dissipe sur le versant sous le vent. 18/93
    18. 18. LES NUAGES : Formation des nuages (3/6)  Formation des nuages par convection : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016)  Le réchauffement du sol se communique à l'air qui, dilaté donc plus léger, se met à monter et se refroidit par détente. Les nuages de convection apparaissent d'autant plus facilement qu'il y a de l'air froid en altitude (masse d’air instable). Les sommets de tels nuages évoluent en fonction de la température. Ils sont fréquents l'été sur terre, l'hiver sur mer. 19/93
    19. 19. LES NUAGES : Formation des nuages (3/6)  Formation des nuages par refroidissement par la base : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016)  Ce mécanisme conduit à la formation de nuages bas ou brouillard. Il est fréquent l'hiver à l'approche d'une masse d'air doux et humide venant de l'Atlantique. On l'observe l'été en mer lorsque de l’air relativement doux arrive sur des eaux froides. 20/93
    20. 20. LES NUAGES : Les différentes formes de nuages (4/6)  Les nuages sont différents selon leur mode de formation, l’état de stabilité de la couche et l’altitude.  Nuages stratiformes 1) Nuages bas 2) Nuages en couches 3) Contours déchiquetés Stratiformes = stables 0,5 g d’eau / m3 [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 21/93
    21. 21. LES NUAGES : Les différentes formes de nuages (4/6)  Les nuages sont différents selon leur mode de formation, l’état de stabilité de la couche et l’altitude.  Nuages Cumuliformes 1) Nuages plus haut 2) Aspect coton 3) Contours bien définis Cumuliformes = instables 5 g d’eau / m3 [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 22/93
    22. 22. LES NUAGES : Les 10 différents genres de nuages (5/6)  On recense 10 genres de nuages …  … répartis sur 3 étages. Etage inférieur (Sol -> 1500 mètres) Etage moyen (1500 mètres -> 3000 mètres) Etage supérieur (3000 mètres -> 12000 mètres) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ ? ? ?? ? ? ? ? ?? La météo François SUTTER (23/03/2016) 23/93
    23. 23.  Nuages gris, à base uniforme, formant une couche nuageuse grise, pouvant donner lieu à de la bruine ou du brouillard ou de la neige en grains. Le stratus peut aussi se présenter sous la forme de bancs déchiquetés (espèce fractus). [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Ils sont constitués de gouttelettes d'eau et parfois de particules de glace.  Ils se situent dans l’étage inférieur (Hauteur de la base 0<->500m).  Leur épaisseur varie d'une dizaine de mètres à plusieurs centaines de mètres (300m). Ces nuages sont dangereux pour les pilotes car ce sont généralement des nuages bas. LES NUAGES : Les Stratus « St » (5/6) La météo François SUTTER (23/03/2016) 24/93
    24. 24.  Nuages séparés, généralement denses et à contours blancs bien délimités, se développant verticalement en forme de dômes ou de tours, dont la région supérieure bourgeonnante ressemble souvent à un choux-fleur. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Les parties de ces nuages éclairées par le soleil sont, le plus souvent, d'un blanc éclatant ; leur base, relativement sombre, est sensiblement horizontale. Les cumulus sont parfois déchiquetés (espèce fractus).  Ils se situent dans l’étage inférieur (Hauteur de la base 150<->2000m). Leur épaisseur est d’environ 2000m).  Ils sont constitués de gouttelettes d'eau.  Ils ne donnent jamais de précipitations et annoncent du beau temps apparaissent le matin pour disparaître le soir. LES NUAGES : Les Cumulus « Cu » (5/6) La météo François SUTTER (23/03/2016) 25/93
    25. 25.  Nuage dense et puissant, à extension verticale considérable, en forme de montagne ou d'énormes tours. Une partie de sa région supérieure est généralement lisse, fibreuse ou striée, et presque toujours visible ; cette partie s'étale en forme d'enclume. Au-dessous de la base de ce nuage, souvent très sombre, il existe fréquemment des nuages bas, et des précipitations de tous genres. En présence d'orage, on est certain qu'il y a un Cb. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Trois sortes de cumulonimbus existent : le plus violent d'entre eux est le capillatus incus reconnaissable par son sommet en forme d'enclume. LES NUAGES : Les Cumulonimbus « Cb » (5/6) Cb Calvus Cb capillatus incus Cb mamatus La météo François SUTTER (23/03/2016)  Hauteur de la base 400<- >2000m). Leur épaisseur est d’environ 7000m). 26/93
    26. 26.  Banc, nappe ou couche de nuages gris ou blanchâtres, ayant presque toujours des parties sombres, composés de dalles, galets, rouleaux, d'aspect non fibreux (sauf virga), soudés ou non. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Leur épaisseur est d’environ 600 mètres (de 300 à 1800 mètres).  Ils sont constitués de gouttelettes d'eau (parfois accompagnées de neige roulée ou de flocons de neige). LES NUAGES : Les Stratocumulus « Sc » (5/6)  Lorsque la couche de strato-cumulus est mince on observe une couronne ou une irisation. Lorsqu'ils envahissent le ciel, ils peuvent être liés à une perturbation ou à des entrées maritimes (arrivée d'air humide en provenance de la mer ou de l'océan). Ils peuvent donner de faibles précipitations de pluie ou de neige.  Ils se situent dans l’étage inférieur (Hauteur de la base 600<->2000m). La météo François SUTTER (23/03/2016) 27/93
    27. 27.  Couche nuageuse épaisse grise, souvent sombre, dont l'aspect est rendu flou par des chutes plus ou moins continues de pluie ou de neige qui, dans la plupart des cas, atteignent le sol. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Importante épaisseur d’environ 3 kilomètres (de 900 à 3 kilomètres). L'épaisseur de cette couche est partout suffisante pour masquer complètement le soleil.  Ils sont constitués de gouttelettes d'eau, de cristaux de glace ou de flocons de neige. Ils sont situés dans la partie active d'une perturbation. Des précipitations importantes de pluie ou de neige ou granules de glace sont associées. LES NUAGES : Les Nimbostratus « Ns » (5/6)  Il existe fréquemment, au-dessous de la couche et la rendant difficilement visible, des nuages bas déchiquetés, soudés ou non avec elle.  Ils se situent dans plusieurs étages (Hauteur de la base 400<->1800m). La météo François SUTTER (23/03/2016) 28/93
    28. 28.  Nappe ou couche nuageuse grisâtre ou bleuâtre, d'aspect strié, fibreux ou uniforme, couvrant entièrement ou partiellement le ciel, et présentant parfois des parties suffisamment minces pour laisser voir le soleil au moins vaguement. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Avec une épaisseur moyenne de 2 km à 6 km leur sommet se situe généralement dans l'étage supérieur (Hauteur de la base 2000<->4500m).  Ils sont composés de gouttelettes d'eau parfois surfondues, de cristaux de glace ou de neige. Ils se trouvent généralement à l'avant de la partie active d'une perturbation et donc sont à l'origine des chutes de pluie, de neige ou de granules de glace. Ils sont souvent suivis de nimbostratus.  L'Altostratus ne présente pas de phénomène de halo et peut être accompagné de pluie ou de neige (plus ou moins continues) ou de granules de glace. LES NUAGES : Les Altostratus « As » (5/6) La météo François SUTTER (23/03/2016) 29/93
    29. 29.  Banc, nappe ou couche de nuages blancs ou gris, ou à la fois blancs et gris, ayant généralement des ombres propres, composés de lamelles, galets, rouleaux, etc., d'aspect parfois partiellement fibreux ou diffus, soudés ou non. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les Altocumulus « Ac » (5/6)  Variante « altocumulus mama » : protubérances arrondies et lisses d'une couleur grisâtre ou bleuâtre, avec des parties sombres à l'extrémité de chaque protubérance. Ces nuages se trouvent généralement sous les enclumes des cumulonimbus, à proximité des orages.  Variante « altocumulus lenticulaire » : grandes nappes grises ou blanches prenant de belles couleurs au lever ou au coucher du soleil. Ces nuages sont de forme étirée ou stratifiée et donnent l'impression d'un empilement d'assiettes ou de "soucoupes volantes". Ils ont une épaisseur d’environ 1500 mètres et indiquent la présence de vents forts en altitude.  Ils se situent dans l’étage moyen (Hauteur de la base 2000<->6000m). La météo François SUTTER (23/03/2016) 30/93
    30. 30.  Voile nuageux, transparent et blanchâtre, d'aspect fibreux ou lisse, couvrant entièrement ou partiellement le ciel, et donnant généralement lieu à des phénomènes de halo surtout autour de la lune. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Ces voiles nuageux sont élevés et constitués de cristaux de glace. LES NUAGES : Les Cirrostratus « Cs » (5/6)  Ils apparaissent souvent à l'approche d'un front chaud à la suite des cirrus et ne sont pas associés aux précipitations.  Ils se situent dans l’étage supérieur (Hauteur de la base 5000<->11000m) avec une épaisseur moyenne de 500 mètres. La météo François SUTTER (23/03/2016) 31/93
    31. 31.  Banc, nappe ou couche mince de petits nuages blancs, floconneux, sans ombre propre, d'aspect ondulé ou moutonné et, de rides ; soudés ou non, et disposés plus ou moins régulièrement. Il sont constitués de cristaux de glace. Ces nuages ne sont pas associés à des précipitations, ils précèdent en général l'approche d'un front, ce qui est annonciateur d'un changement de temps. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les Cirrocumulus « Cc » (5/6)  Variante « Cirocumulus lenticulaire » : prennent la forme d'un plissement géologique en strate, lorsque plusieurs couches d'air d'humidité différentes se superposent et font penser à une soucoupe volante mais ils restent immobiles au sommet.  Ils se situent dans l’étage supérieur (Hauteur de la base 5000<->10000m) avec une épaisseur moyenne de 500 mètres. La météo François SUTTER (23/03/2016) 32/93
    32. 32.  Nuages séparés, en forme de filaments blancs de bandes étroites (ressemblant à des mèches de cheveux) et délicats ou de bancs ou de bandes étroites, blancs ou en majeur partie blancs. Ces nuages ont un aspect fibreux ou un éclat soyeux, ou les deux. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Ces nuages situés à l'étage supérieur sont composés de cristaux de glace.  Ces nuages ne sont pas associés à des précipitations mais quand ils envahissent rapidement le ciel ils peuvent être annonciateurs d'une tempête ou de l'approche d'un front chaud. LES NUAGES : Les Cirrus « Ci » (5/6) La météo François SUTTER (23/03/2016)  Ils se situent dans l’étage supérieur (Hauteur de la base 6000<->12500m) avec une épaisseur moyenne de 300 mètres. 33/93
    33. 33. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les Noctiluques et nuages Nacrés (5/6)  Les noctiluques se composeraient de poussière météorique. Ils sont dorés près de l'horizon et bleuâtres au-dessus de nous. Leur vitesse peut atteindre environs 630 km/h. C'est surtout juste avant le lever ou le coucher du soleil qu'on peut les voir.  Les nuages nacrés ou stratosphériques polaires ressemblent à des Cirrus ou à des Altocumulus lenticularis colorées à l'aurore en hiver. Ils ont un éclat maximum lorsque le soleil se trouve à quelques degrés au dessous de l'horizon. Ils sont rares et ont été observés surtout en Ecosse et en Scandinavie ou parfois en France et en Alaska. Ils sont stationnaires ou ne se déplacent que très lentement. La météo François SUTTER (23/03/2016) 34/93
    34. 34.  Les précipitations : lorsque gouttelettes d’eau ou cristaux de glace ont une dimension trop importante ; ils tombent. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Pour qu’un nuage se précipite il faut une certaine épaisseur du nuage :  La nature des précipitations varie en fonction de plusieurs facteurs : LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6)  Stratiforme > 500 mètres  Cumuliforme > 1500 mètres  Nature du nuage (stable ou instable)  Epaisseur du nuage  Température La météo François SUTTER (23/03/2016) 35/93
    35. 35.  Précipitations liquides [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6)  Précipitations solides  Pluie : Ns, As, Cu, Ac, Cb  Bruine : St  Pluie se congelant : (surfusion) : Ns, As (phénomène fréquent entre 0°C et -15°C) COINS DE VERGLAS  Neige : Ns, As, Cu, Ac, Cb  Neige en grains : St  Grésil : Cu, Cb  Grêle : Cb La météo François SUTTER (23/03/2016) 36/93
    36. 36.  Les risques liés aux précipitations [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6)  Forte baisse de la visibilité ;  Courant vertical dirigé vers le bas (cisaillement) ;  Contamination des profils et des pistes La pluie verglaçante et la grêle sont des phénomènes très dangereux en aéronautique La météo François SUTTER (23/03/2016) 37/93
    37. 37.  Réduction de visibilité au sol à cause des brumes et brouillards : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) Phénomènes Visibilité moyenne Brume 1000 mètres < visibilité < 5000 mètres Brouillard visibilité < 1000 mètres Brouillard givrant  Réduction de visibilité en vol à cause des nuages : Phénomènes Visibilité moyenne Cirrus (Ci), Cirrostratus (Cs), Cirrocumulus (Cc) Plusieurs kilomètres Altostratus (As) , Nimbostratus (Ns) Quelque centaine de mètres Altocumulus (Ac), Stratocumulus (Sc), Stratus (St) Souvent < 100 mètres Cumulus (Cu), Cumulonimbus (Cb) Visibilité très réduite (quelques mètres) Les stratus sont dangereux en VFR. Attention également en vol de nuitLa météo François SUTTER (23/03/2016) 38/93
    38. 38.  Mesure de la visibilité : La mesure de la visibilité s’effectue à l’aide d’un visibilimètre. Il peut s’agir d’un diffusomètre ou d’un transmissomètre combiné à un luminancemètre. Cet instrument de mesure se compose d’un émetteur et d’un récepteur et permet de déterminer la POM (Portée Optique Météorologique). [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) La météo François SUTTER (23/03/2016)  A l’origine de l’observation, la visibilité météorologique a été définie comme une distance estimée par un observateur humain. Il peut ainsi visuellement déterminer la visibilité à partir d’objets sélectionnés selon leurs caractéristiques géométriques et photométriques et dont la distance au point d’observation est connue. C’est généralement de cette manière que les observations sont effectuées à Météo-France. Cette estimation visuelle de la visibilité reste subjective.  Afin de limiter la subjectivité de cette estimation de la visibilité, des mesures instrumentales peuvent également être effectuées. L’évaluation instrumentale de la visibilité est déterminée à partir de calculs faisant intervenir plusieurs paramètres dont la mesure du coefficient de transmission ou d’extinction de l’atmosphère mesuré par un transmissomètre ou un diffusomètre. Ces mesures objectives permettent de déterminer la POM. Comme l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) le recommande, la Portée Optique Météorologique est la mesure de visibilité à usage général et aéronautique. 39/93
    39. 39.  Définition de la visibilité : La visibilité météorologique (VIMET) correspond à la visibilité horizontale déterminée visuellement à partir d’objets sélectionnés selon leurs caractéristiques géométriques et photométriques et dont la distance au point d’observation est connue. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) La météo François SUTTER (23/03/2016)  La Portée Visuelle de Piste (PVP ou RVR pour Runway Visual Range en anglais) est définie comme étant la distance jusqu’à laquelle un pilote d’aéronef, placé dans l’axe de la piste, peut voir les marques ou les feux qui délimitent la piste ou la balisent. Elle définit les conditions d’exploitation d’un aérodrome pratiquant des approches de précision. Elle est calculée à partir du Pouvoir Transmissif de l’Atmosphère, de la luminance de fond et de l’intensité de balisage de la piste.  Les diffusomètres estiment la visibilité au sens de la POM sur la totalité de la plate-forme. Elle se nomme Visibilité Météorologique Instrumentale (VMI) sur les aérodromes réalisant des approches à vue VFR. Ce sont des capteurs permettant une mesure fiable de la POM grâce au coefficient d’extinction de l’atmosphère. L’étendue de mesure de la distance de visibilité avec un diffusomètre est plus large, de 10 mètres à 10 kilomètres sur un aéroport. 40/93
    40. 40.  Le givrage … qui dépend de : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6)  La quantité d’eau surfondue ;  La position de l’ISO 0°. Nuages STABLES Températures moyennes Brume (Br), Brouillard (Fg), Altostratus (As), Stratus (St), Nimbostratus (Ns) Entre 0° C et -10° C Nuages INSTABLES Températures moyennes Stratocumulus (Sc), Altocumulus (Ac), Cumulus (Cu), Cumulonimbus (Cb) Entre 0° C et -15° C (jusqu’à -30° C) ATTENTION AU SYMBOLE FZRA (Freezing Rain) La météo François SUTTER (23/03/2016) 41/93
    41. 41.  Les risques liés au givrage : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6)  Altération du profil ;  Augmentation de la masse ;  Givrage carburateur ;  Givrage pitot ;  Givrage pare-brise. La plage de givrage carburateur est de -05° C jusqu’à +20° C La météo François SUTTER (23/03/2016) 42/93
    42. 42.  Les turbulences associées aux nuages instables (cumuliformes) : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) Cu TCu Cb Attention aux turbulences proches du sol qui peuvent entraîner une perte de contrôle La météo François SUTTER (23/03/2016) 43/93
    43. 43.  Les nuages sont aussi des indices pour les pilotes : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) Nuages de « rotor » = Onde orographique Nuages « lenticulaire » = Fortes turbulences La météo François SUTTER (23/03/2016) 44/93
    44. 44.  Les nuages sont aussi des indices pour les pilotes : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) Nuages « Virgas » Altocumulus + précipitations qui se re vaporisent = Rue de nuages « cumulus » = Vent soutenu en altitude (parallèle aux rouleaux) + courants ascendantsTurbulences + direction du vent La météo François SUTTER (23/03/2016) 45/93
    45. 45.  Les nuages sont aussi des indices pour les pilotes : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) Cirrostratus (Cs) Altocumulus (Ac) Cirrus (Ci) => Arrivée d’un front La météo François SUTTER (23/03/2016) 46/93
    46. 46.  Les risques liés au Cumulonimbus : [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ LES NUAGES : Les phénomènes associés au nuages (6/6) Front de rafales  Turbulences (jusqu’à 20 Nm autour) ;  Givrage ;  Grêle ;  Foudroiement ;  Cisaillement. DEPLACEMENT 5 à 10 Nm 2000ft à 5000ft La météo François SUTTER (23/03/2016) 47/93
    47. 47. Chapitre III : Les outils météo -> La météo grand public au journal télévisé -> Le site internet généraliste Météofrance -> Le site internet spécialisé Aéroweb -> L’observation du ciel -> L’appel à un prévisionniste -> L’ATIS -> Les VOLMETS -> METAR & TAF -> SIGMET -> GAFOR -> Le site internet Orbifly -> Les applications mobiles -> Organisation On line et Off line -> Pour aller plus loinLa météo François SUTTER (23/03/2016) 48/93
    48. 48. LES OUTILS METEO : La météo grand public au journal télévisé (1/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Le journal télévisé présente une information météo vulgarisée …  … qui permet d’avoir une vue générale de la situation. La météo François SUTTER (23/03/2016) 49/93
    49. 49. LES OUTILS METEO : Le site Internet généraliste Météofrance (2/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ http://www.meteofrance.com La météo François SUTTER (23/03/2016) 50/93
    50. 50. LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Aeroweb (3/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ https://aviation.meteo.fr La météo François SUTTER (23/03/2016) 51/93
    51. 51.  Aller dans « Dossiers de vols » > « Dossier personnalisé »  Cliquer sur « Trajet » et saisir les codes OACI des terrains puis « Valider mon trajet ». LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Aeroweb (3/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Cliquer sur « IMPRIMER TOUT LE DOSSIER ». L’avantage d’utiliser le « dossier personnalisé » c’est qu’il est stocké en mémoire et s’affiche lors des prochaines sessions La météo François SUTTER (23/03/2016) 52/93
    52. 52.  Aller dans « Météo à la carte » > « Carte METAR-TAF »  Déplacer le curseur de la souris sur un terrain (code OACI) afin de visionner les messages d’observation et de prévision. LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Aeroweb (3/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 53/93
    53. 53.  Aller dans « Météo à la carte » > « Satellite et radar »  Cocher la case « Superposer les images radars » LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Aeroweb (3/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Cliquer sur le bouton « Play » pour lancer l’animation. La météo François SUTTER (23/03/2016) 54/93
    54. 54.  Aller dans « Météo à la carte » > « Carte des fronts »  Cliquer sur le bouton « Play » pour lancer l’animation. LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Aeroweb (3/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Imprimer la carte des fronts. La météo François SUTTER (23/03/2016) 55/93
    55. 55.  Aller dans « Météo à la carte » > « Prévision maille fine »  Cliquer sur le bouton « Play » pour lancer l’animation. LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Aeroweb (3/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 56/93
    56. 56. LES OUTILS METEO : L’observation du ciel (4/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ L’observation du ciel et l’expérience sont utiles pour prendre de bonnes décisions La météo François SUTTER (23/03/2016) 57/93
    57. 57. LES OUTILS METEO : L’appel à un prévisionniste (5/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Appeler au 08 99 70 12 15 un prévisionniste spécialisé en aéronautique.  Le service de prévision (prévision à échéance 30h maximum) est disponible 24h/24h en complément d’information pour préparer votre vol, ou si le terrain de décollage ne permet pas l’accès à une connexion internet. La météo François SUTTER (23/03/2016) 58/93
    58. 58. LES OUTILS METEO : L’ATIS (6/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Que veut dire ATIS ? Automatic Terminal Information Service  Service vocal enregistré par le contrôleur toutes les heures.  Emis en phonie et par répondeur en 2 langues (fr/uk).  L’Atis travaille sur une fréquence VHF dont la portée dépend de la puissance de l’émetteur.  Le pilote doit écouter l’Atis avant de prendre contact avec le contrôle.  Pourquoi ?  Prouver qu’on a obtenu la dernière information.  Réduire la charge de travail du contrôleur.  Contenu de l’Atis : météo observée + consignes  Certains aéroports utilisent maintenant un D-Atis (Digital Atis) transmis par air-sol ACARS. La météo François SUTTER (23/03/2016) 59/93
    59. 59. LES OUTILS METEO : Exemple d’ATIS (6/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ Message Explication Bonjour, ici Pontoise, information Charlie enregistrée à 10h00 UTC Le bulletin enregistré à 10h00 UTC concerne l'aéroport de Pontoise, la lettre d'identification est "C" Charlie. Guidage radar IL Z 05, piste en service 05, approche gnss sur demande L’approche IFR se fait en piste 05, la piste en service est la 05. Niveau de transition 50 Plus bas niveau de vol utilisable : FL 050 (en dessous, utiliser l'altitude). Vent 060° / 11 kts Vent en provenance du 060° pour une vitesse de 11 nœuds. Visibilité 10 km Visibilité observée Nuages épars 2500 ft / épars 2500 ft Hauteur de la base des nuages Température +09° / Point de rosée + 04° Températures en degrés Celsius QNH 1022 Pression au niveau de la mer : 1022 hPa. Calage altimétrique qui permet de déterminer une altitude. QFE 1010 Pression au niveau du sol : 1010 hPa. Calage altimétrique qui permet de déterminer une hauteur au- dessus de la piste. Heure de coucher du soleil 18h03 Heure UTC du coucher du soleil. Informez Pontoise au premier contact que vous avez reçu Charlie Fin du bulletin, la lettre d'identification est rappelée et doit être mentionnée au premier contact avec la tour. La météo François SUTTER (23/03/2016) 60/93
    60. 60. LES OUTILS METEO : L’ATIS et la nébulosité (6/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Tableau de la nébulosité utilisée dans les messages ATIS Nébulosité Abréviation Français Anglais Octa SKC Ciel clair Sky Clear 1 à 2 octa FEW Peu nuageux Few 3 à 4 octa SCT Epars Scattered 5 à 7 octa BKN Fragmenté Broken 8 octas OVC Couvert Overcast La météo François SUTTER (23/03/2016) 61/93
    61. 61. LES OUTILS METEO : Les VOLMETS (7/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Un VOLMET (Vol Météo) est une information météorologique destinée aux aéronefs et transmise par radiotéléphonie de façon continue. Pendant le vol, la réception d'informations permet de vérifier l'évolution de la situation météorologique sur le parcours et à l'arrivée.  Chaque aéroport important communique aux stations VOLMET les changements météorologiques. Les messages peuvent être enregistrés par une personne ou être produits par synthèse vocale. Station Fréquence Langues Aérodromes inclus Paris 126,150 Français Paris Orly, Paris CDG, Nantes, Tours, Beauvais, Lille, Brest, Strasbourg, Bâle, Reims Paris 126,000 Anglais Paris CDG, Paris Orly, Lyon, Genève, Zurich, Londres Heathrow, Londres Gatwick, Bruxelles, Amsterdam Bordeaux 127,000 Français Bordeaux, Toulouse, Tarbes, Biarritz, Marseille, Nice, Paris Orly, Paris CDG, Lille, Pau, Tours Bordeaux 126,400 Anglais Bordeaux, Toulouse, Paris CDG, Paris Orly, Madrid, Barcelone, Palma de M., Lisbonne, Genève La météo François SUTTER (23/03/2016) 62/93
    62. 62.  METAR : LES OUTILS METEO : METAR & TAF (8/14)  TAF (« Terminal Aerodrome Forceast ») :  Message diffusé toutes les 30 ou 60 minutes analysant une situation météo actuelle ;  Peuvent contenir des tendances à 2 heures (« TEND ») ;  Des avis spéciaux (« SPECI »).  Message de prévision d’aérodrome ;  TAF court : publié 1h avant, toutes les 3 heures, validité de 9 heures ;  TAF long: publié 1h avant, toutes les 6 heures, validité de 24 ou 30 heures. La météo n’est jamais figée : il faut systématiquement actualiser les données en vol [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 63/93
    63. 63.  SIGMET (SIGnificant METeorological) : LES OUTILS METEO : SIGMET (9/14)  Le SIGMET est un message alphanumérique établi par un CVM (Centre de Veille Météorologique), sur un espace compris dans les limites latérales d’une FIR, donnant des renseignements en langage clair abrégé sur l’apparition (prévue et/ou observée) et l’évolution (dans le temps et l’espace sur une période de 4 heures maximum, 6 heures pour les cendres volcaniques et les cyclones tropicaux), des phénomènes dangereux. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Phénomènes concernés par les SIGMET : orages, turbulence, givrage, ondes orographiques, tempêtes de sable ou de poussière, cyclones tropicaux, cendres volcaniques, nuages radioactifs. La météo François SUTTER (23/03/2016) 64/93
    64. 64.  GAFOR (General Aviation FORecast) : LES OUTILS METEO : GAFOR (10/14)  Un message GAFOR permet de transmettre des prévisions météorologiques pour l'aviation générale. Avec les TAF, ils font partie des messages de prévision entrant dans la constitution de la partie météorologique d'un dossier de vol VFR. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Le GAFOR spécifie, pour sa période de validité, les conditions prévues de visibilité (dominante) et de plafond (altitude minimale de secteur) pour chaque zone VFR, en utilisant le code ODMX1.  Un code ODMX est constitué d'une lettre, éventuellement associée à un chiffre (par exemple : O, M2 ou D5). Ce code résume les conditions prévues de visibilité et de plafond (seule la nébulosité supérieure à 4 octas est prise en compte pour la détermination du plafond2).  X : fermé (le vol est impossible en VFR)  M : marginal  D : difficile  O : ouvert (sans difficulté majeure) La météo François SUTTER (23/03/2016) 65/93
    65. 65. LES OUTILS METEO : Le site Internet spécialisé Orbifly (11/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ http://www.orbifly.com/member/metmap.php La météo François SUTTER (23/03/2016) 66/93
    66. 66. LES OUTILS METEO : Les applications mobiles … F-AERO (12/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ http://f-aero.fr/f-aero-cavok-sur-iphone/ La météo François SUTTER (23/03/2016) 67/93
    67. 67. LES OUTILS METEO : Organisation off line et on line (13/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Un lutin avec un onglet pour chaque thématique.  Un répertoire avec chaque application utile. La météo François SUTTER (23/03/2016) 68/93
    68. 68. LES OUTILS METEO : Pour aller plus loin (14/14) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Il existe également d’autres sources pour obtenir la météo :  « Pirep » (pilot report) : il vous appartient de signaler les phénomènes dangereux rencontrés en vol.  « XML Weather » : service pas encore disponible en France, mais en service aux US. Le pilote reçoit la météo en direct sur le MFD. La météo François SUTTER (23/03/2016) 69/93
    69. 69. Chapitre IV : La préparation météo d’un vol -> Préambule -> La constitution d’un dossier météo -> Scénario d’un vol de navigation -> Etude de la situation générale -> Synthèse de la situation générale -> Etude de la situation locale -> Synthèse des deux situations et décision La météo François SUTTER (23/03/2016) 70/93
    70. 70.  Un dossier météo se prépare en deux phases : LA PREPARATION METEO : Préambule (1/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La situation générale un jour avant Le jour du vol et dans les heures le précédant  Météo grand public  Météo France  Aéroweb  Orbifly  Application mobile  Aéroweb  Prévisionnistes  ATIS  METAR / TAF La météo François SUTTER (23/03/2016) 71/93
    71. 71.  En termes de méthodologie, on part d’une vision générale pour aller vers une vision locale. LA PREPARATION METEO : La constitution du dossier (2/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La situation générale Les situations locales 1) Temsi Europe 2) Carte des fronts 3) Carte des satellites 4) Temsi France 5) Wintem 6) METAR 7) TAF 8) SIGMET La météo François SUTTER (23/03/2016) 72/93
    72. 72.  Imaginons une navigation au départ de Toussus Le Noble (LFPN) … LA PREPARATION METEO : Scénario d’un vol de navigation (3/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  … en passant par Beauvais (LFOB) …  … à destination du Touquet (LFAT). La météo François SUTTER (23/03/2016) 73/93
    73. 73.  Analyse de la Temsi Europe (Page 18/59) LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Se connecter sur Aeroweb. Aller dans « Dossiers de vols » > « Dossier personnalisé ».  Cliquer sur « Trajet » et saisir les codes OACI des terrains puis « Valider mon trajet ».  Dans « Météo à la carte », cliquer sur « TEMSI-WINTEM », choisir « Euroc » dans la liste du domaine, « TEMSI » dans le type de carte et choisir le niveau.  Cliquer sur « Valider » pour afficher la carte. La météo François SUTTER (23/03/2016) 74/93
    74. 74.  Analyse de la Temsi Europe (Page 18/59) LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Fronts  Zones festonnées  Axe de jet  Visibilité  Nuages (nébulosité, genre, limites)  ISO 0°  Descriptions complémentaires La météo François SUTTER (23/03/2016)
    75. 75.  Analyse de la Carte des fronts LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Occlusion  Front chaud  Front froid  Anticyclone  Dépression  Front quasi stationnaire  Pseudos-fronts chaud La météo François SUTTER (23/03/2016) 76/93
    76. 76.  Comment déchiffrer la Carte des fronts (Page 23/59 )  : LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  La carte des front donne des renseignements sur la situation météorologique à grande échelle (proche-atlantique) et ne se superpose pas directement sur une TEMSI.  1 = Front froid  2 = Front chaud  3 = Occlusion  4 = Front quasi stationnaire  5 = Fronts dédoublés (trace au sol)  6 = Fronts dédoublés (trace en altitude)  7 = Pseudo front froid  8 = Pseudo front chaud La météo François SUTTER (23/03/2016) 77/93
    77. 77.  Carte satellite Page 24/59) LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Dans « Météo à la carte », cliquer sur « Satellite et radar », cliquer sur « Valider » pour afficher la carte. La météo François SUTTER (23/03/2016) 78/93
    78. 78.  Analyse: LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  ISO 0°  Visibilité  Temsi France (Page 18/59)  Dans « Météo à la carte », cliquer sur « TEMSI-WINTEM », choisir « Temsi » cliquer sur « Valider » pour afficher la carte.  Quelques nuages à 2000 ft La météo François SUTTER (23/03/2016) 79/93
    79. 79.  Analyse: LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Vent nord est  Force 15 kts  Wintem 2000 ft (Page 23/59)  Dans « Météo à la carte », cliquer sur « TEMSI-WINTEM », choisir « Wintem » cliquer sur « Valider » pour afficher la carte.  Vent secteur avant à l’aller La météo François SUTTER (23/03/2016) 80/93
    80. 80. LA PREPARATION METEO : Etude de la situation générale (4/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Wintem FL050 (Page 23/59)  Au niveau 50, le vent a la même provenance.  Au niveau 50, le vent a la même force (le vent n’est pas plus fort qu’à 2000 ft).  Inutile de trop monter (ISO 0°) La météo François SUTTER (23/03/2016) 81/93
    81. 81. LA PREPARATION METEO : Synthèse de la situation générale (5/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Rien d’alarmant :  L’ISO 0° à 3000 ft  Une situation anticyclonique  Un vent de face à l’aller, mais faible  Une visibilité de 8 k compatible avec le vol.  Une situation météo au Nord qui peut éventuellement amener des entrées maritimes. A ce stade de l’analyse, je décide que la météo est compatible avec mon vol La météo François SUTTER (23/03/2016) 82/93
    82. 82.  Analyse des METAR et TAF LA PREPARATION METEO : Etude de la situation locale (6/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  Dans « Mes dossiers de vol récents », cliquer sur le dossier pré établis.  Imprimer l’intégralité du dossier et le mettre dans son lutin.  Lire et exploiter les METAR et TAF au départ, en route, à destination, au dégagement, au retour. La météo François SUTTER (23/03/2016) 83/93
    83. 83. LA PREPARATION METEO : Etude de la situation locale (6/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ Codes Explications 211330Z Le 21 mars 2016 à 14h30 locale AUTO 01011KT Vent soufflant de secteur Nord 010° avec une vitesse de 11 noeuds 9999 Visibilité supérieure à 10 km SCT038 Nuages épars (3 à 4/8) à une hauteur de 3800 ft OVC044 Ciel couvert (plafond 8/8) à une hauteur de 4400 ft 09/02 Température de + 09° / Point de rosée de + 02° Q1020 Pression au niveau de la mer QNH de 1020 hPa A ce stade de l’analyse, je peux facilement décoller de mon terrain de départLa météo François SUTTER (23/03/2016) 84/93
    84. 84. LA PREPARATION METEO : Etude de la situation locale (6/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ Codes Explications 211100Z 2112/2121 Prévision valide du 21 à 12h00 UTC jusqu’au 21 à 21h00 UTC 020010KT Vent soufflant de secteur Nord/Nord-est 020° avec une vitesse de 1 noeuds 9999 Visibilité supérieure à 10 km SCT030 Nuages épars (3 à 4/8) à une hauteur de 3000 ft BKN050 Nuages fragmentés (plafond 5 à 7/8) à une hauteur de 5000 ft BCMG 2118/2121 Situation évoluant 35005KT Vent soufflant de secteur Nord 350° avec une vitesse de 05 noeuds La météo François SUTTER (23/03/2016) 85/93
    85. 85. LA PREPARATION METEO : Etude de la situation locale (6/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ Codes Explications 211330Z Le 21 mars 2016 à 14h30 locale AUTO 05010KT Vent soufflant de secteur Nord-est 050° avec une vitesse de 10 noeuds 9999 Visibilité supérieure à 10 km FEW026 Nuages peux nombreux (1 à 2/8) à une hauteur de 2600 ft OVC046 Ciel couvert (plafond 8/8) à une hauteur de 4600 ft 09/03 Température de + 09° / Point de rosée de + 03° Q1021 Pression au niveau de la mer QNH de 1021 hPa A ce stade de l’analyse, je peux facilement transiter par ce terrain situé à mi-parcours La météo François SUTTER (23/03/2016) 86/93
    86. 86. LA PREPARATION METEO : Etude de la situation locale (6/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ Codes Explications 211330Z Le 21 mars 2016 à 14h30 locale AUTO 32007KT Vent soufflant de secteur Nord-ouest 320° avec une vitesse de 07 noeuds 9999 Visibilité supérieure à 10 km OVC047 Ciel couvert (plafond 8/8) à une hauteur de 4700 ft 09/05 Température de + 09° / Point de rosée de + 05° Q1022 Pression au niveau de la mer QNH de 1022 hPa Le METAR comme le TAF m’indiquent que je peux me rendre à destination La météo François SUTTER (23/03/2016) 87/93
    87. 87. LA PREPARATION METEO : Synthèse et décision (7/7) [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ  L’analyse de la situation générale présente 2 informations à surveiller :  Un front froid arrive (attention il est difficile de franchir un front froid).  Potentiellement quelques entrées maritimes (classique sur les terrains côtiers).  L’analyse de la situation locale ne présente aucune difficulté. Je fais le vol, j’actualise en l’air mes données, et je ne m’attarde pas sur place La météo François SUTTER (23/03/2016) 88/93
    88. 88. Chapitre V : Quizz -> Quelques questions La météo François SUTTER (14/03/2016) 89/93
    89. 89. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 90/93
    90. 90. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 91/93
    91. 91. [I] RAPPELS – [II] NUAGES – [III] OUTILS MTO – [IV] PREPARATION – [V] QUIZZ La météo François SUTTER (23/03/2016) 92/93
    92. 92.  Gradient de température et pression On perd 02° par tranche de 1000 ft On perd 1 hPa par tranche de 28 ft  Différentes formes de nuages Stratiformes (stables) – cumuliformes (instables)  10 nuages Cirrus (Hauteur = 6000<->12500m / épaisseur 300m) Cirrocumulus (Hauteur = 5000<->10000m / épaisseur 500m) Cirrostratus (Hauteur = 5000<->11000m / épaisseur 500m) Altocumulus (Hauteur = 2000<->6000m / épaisseur 1500m) Altostratus (Hauteur = 2000<->4500m / épaisseur 2000m) Nimbostratus (Hauteur = 400<->1800m / épaisseur 3000m) Stratocumulus (Hauteur = 600<->2000m / épaisseur 600m) Cumulonimbus (Hauteur = 400<->2000m / épaisseur 7000m) Cumulus (Hauteur = 150<->2000m / épaisseur 2000m) Stratus (Hauteur = 0<->500m / épaisseur 300m)  Les phases dans l’analyse météo Situation générale Situation locale Décision du pilote La météo François SUTTER (23/03/2016) 93/93

    ×