Fiche Fintech Frenchweb | juin 2016

3 358 vues

Publié le

A l'occasion de sa Semaine spéciale Fintech, Frenchweb a voulu comprendre où en était le secteur de la Fintech en France, et comment ce dernier se positionne comparé à ses voisins européens, ainsi qu'à des places fortes comme les Etats-Unis ou l'Asie. La France a-t-elle réellement les moyens de faire émerger des champions nationaux dans la Fintech? 

Publié dans : Données & analyses

Fiche Fintech Frenchweb | juin 2016

  1. 1. [FICHE FINTECH] JUIN 2016
  2. 2. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Introduction Ce document et les informations qui y figurent sont la propriété de Frenchweb. Les données présentées peuvent être reprises, sous réserve de mentionner la source («Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016»). Avertissement Dans son analyse de l’écosystème, la fiche Fintech de Frenchweb ne prétend pas être exhaustive. Elle fournit un panorama des activités des différentes entreprises du secteur. De même, les sociétés mentionnées dans la fiche sont citées à titre d’exemple et viennent illustrer l’argumentaire.
  3. 3. Indicateur investissement Frenchweb - T1 2016 SOMMAIRE I. Introduction Définition II. Un secteur conservateur sous la pression du changement Chiffres-clé A l’international En France La vérité sur… la Fintech vs. les banques traditionnelles III. Les modèles de développement: IPO, collaboration avec des banques, … Des entrées en Bourses remarquables Les capitalisations boursières des acteurs traditionnels, et des Fintech La stratégie des banques: les fonds corporate Sommaire IV. En France, un écosystème qui se construit Les acteurs-clé Les acteurs français vs. les leaders à l’étranger Directives, régulations: quels stimulus? V. Grandes tendances à surveiller La blockchain, quel intérêt pour les Fintech L’avis d’Anaïs Raoux, Managing Director France Fintech VI. Sources [Fiche Fintech - juin 2016]
  4. 4. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Le secteur de la Fintech regroupe les entreprises qui «utilisent des modèles opérationnels, technologiques ou économiques innovants et disruptifs, visant à traiter des problématiques existantes ou émergentes de l'industrie des services financiers». Définition Apparu pour la première fois sur Twitter en 2007, le terme Fintech regroupe aujourd’hui l’ensemble des activités financières créées dans le digital. Il recouvre ainsi les services de paiement, les plateformes d’échanges financiers, le crowdfunding sous toutes ses formes, mais aussi les assurances. On soulignera que certaines Fintech peuvent être des filiales de sociétés déjà implantées dans le secteur de la finance, comme des banques ou des sociétés d’assurance. Font partie de ce secteur tous les nouveaux acteurs sur le marché. Les banques en ligne créées par des acteurs traditionnels, bien que précurseurs sur les usages en ligne, ne sont pas prises en compte dans l’étude. L’association France Fintech en propose une autre définition :
  5. 5. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016][Fiche fintech - juin 2016] Un secteur conservateur sous la pression du changement.
  6. 6. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Une accélération des investissements depuis 5 ans au niveau mondial. 40,4 milliards de dollars investis dans la Fintech depuis 2011 Plus de 3 900 opérations recensées 2011 2015 T1 - 2016 19,1 milliards de dollars investis en 2015 5,3 milliards de dollars +47% par rapport à T1 2015 soit 47% des investissements depuis 4 ans Plus de 1 160 opérations soit 30% des levées de fonds depuis 4 ans International
  7. 7. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] 20 Fintechs parmi plus de 160 nouvelles licornes Lufax 18,5 Zhong An Insurance 8 Stripe 5 Zenefits 4,5 Social Finance 4 Credit Karma 3,5 Mozido 2,39 Adyen 2,3 Klarna 2,25 Greensky 2 Avant 2 Paytm 2 1,9Prosper Marketplace 1,1TransferWise 1Funding Circle China Rapid Finance Coupa Software Kabbage Gusto Rong360 40% Prêts 35% Paiements 65,44 milliards en valorisations cumulées (en dollars) Les 3/4 des entreprises concentrées sur deux activités principales : International En milliards de dollars 1 1 1 1 1
  8. 8. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] En 2015, les États-Unis sont champions sur les montants, mais l’Asie… Asie Etats-Unis Europe 17 levées de fonds supérieures à 50 millions de dollars +143% par rapport à 2014 +72% par rapport à 2014 +28% par rapport à 2014 4,5 milliards investis dans des Fintech (130 opérations, en dollars) +309% par rapport à 2014 38 levées de fonds supérieures à 50 millions de dollars +31% par rapport à 2014 8 levées de fonds supérieures à 50 millions de dollars +100% par rapport à 2014 7,4 milliards investis dans des Fintech (351 opérations, en dollars) 1,48 milliard investis dans des Fintech (125 opérations, en dollars) Ticket moyen : 34,6 millions de dollars International Ticket moyen : 21 millions de dollars Ticket moyen : 11,8 millions de dollars
  9. 9. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] En Europe, les leaders sont le Royaume-Uni et l’Allemagne +135% par rapport à 2014 962 millions de dollars investis dans des Fintech (61 opérations) Ticket moyen : 15,7 millions de dollars Funding Circle ($150M), Atom Bank ($128M) et WorldRemit ($100M) 65% des investissements en Europe +91% par rapport à 2014 193 millions de dollars investis dans des Fintech (21 opérations) Kreditech ($92,2M), Raisin ($22M) et Smava ($16M) International Ticket moyen : 9,2 millions de dollars 13% des investissements en Europe
  10. 10. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] …En France : entre opportunités et besoins de pédagogie 79 millions d’euros investis en 2015 (soit 88,8 millions de dollars) au 5e rang des pays les plus attractifs en Europe 16 opérations en 2015 22,6 millions d’euros investis (soit 25,4 millions de dollars) 9 opérations En 2016, 76% des Français n’ont jamais utilisé les services d’une Fintech 76% Ils sont pourtant 27% à déclarer ne plus faire confiance à leur banque 27% La Fintech, 5e secteur le plus attractif en France Au T1 2016 :
  11. 11. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 La vérité sur…les Fintech VS les banques traditionnelles [Fiche Fintech - juin 2016] International Résultats financiers de 3 leaders mondiaux (selon Forbes en dollars) 101,8 milliards ICBC 42,3 milliards Résultat net 93,5 milliards Recettes JP Morgan Chase 24,4 milliards Fintech 19,1 milliards de dollars Montants levés 83,4 milliards Recettes Bank of America 15,8 milliards Résultat net Résultat net Recettes
  12. 12. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Les modèles de développement : IPO, collaboration avec des banques… [Fiche fintech - juin 2016]
  13. 13. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] DÉC. 2014 Des entrées en Bourse remarquables… ‣ Valorisée 8,9 milliards de dollars, a levé 870 millions de dollars lors de l’IPO DÉC. 2014 OCT. 2015 NOV. 2015 ‣ Valorisée 1,32 milliard de dollars a levé 200 millions de dollars lors de l’IPO ‣ Valorisée 6,5 milliards de dollars a levé 3,3 milliards de dollars lors de l’IPO ‣ Valorisée 2,9 milliards de dollars a levé 279 millions de dollars lors de l’IPO
  14. 14. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] … à comparer avec la capitalisation boursière des acteurs traditionnels 1 2 3 Market Cap 63,07 Market Cap 180,22 Market Cap 104,05 Market Cap : 40,82 Market Cap : 38,94 4. 5. Classement des Fintech par capitalisation boursière, d’après le Daily Fintech Index (au 8 janvier 2016) en milliards de dollars
  15. 15. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] DÉC. 2014 … et leur capitalisation quelques mois plus tard ‣ Valorisée 1,77 milliard de dollars en juin 2016, 5 fois moins qu’à son IPO DÉC. 2014 OCT. 2015 NOV. 2015 ‣ Valorisée 353 millions de dollars en juin 2016, 3,7 fois moins qu’à son IPO ‣ Valorisée 7,5 milliards de dollars en juin 2016, 15% de plus qu’à son IPO ‣ Valorisée 3 milliards de dollars en juin 2016, 5% de plus qu’à son IPO
  16. 16. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] La stratégie des banques : des fonds corporate En 2015, moins de 10% des levées de fonds dans une Fintech comptaient une banque parmi les investisseurs 10% ‣ Un fonds de 100 millions d’euros pour investir dans des Fintech ‣ 23 investissements dans des Fintech à la fin de l’année 2015, parmi lesquels Square ‣ Un fonds de 230 millions d’euros pour investir prioritairement en amorçage ‣ Des tickets allant de 2 à 10 millions d’euros, investis en Série A et au-delà. ‣ Le Groupe CME a créé une filiale dédiée à l’investissement minoritaire, en amorçage, dans des Fintech
  17. 17. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016][Fiche fintech - juin 2016] En France, un écosystème jeune focalisé sur le B2C
  18. 18. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Sur quels services se positionnent les nouveaux acteurs français? TRANSFERTS D’ARGENT CROWDFUNDING Don Prêt Investissement GESTION DE BUDGET (PFM) ASSURANCES BANQUE EN LIGNE B2B TRESORERIE LOGICIELS / GESTION ADMINISTRATIVE PAIEMENT Hardware Software BITCOIN / BLOCKCHAIN * Hors banques en ligne B2C
  19. 19. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Les acteurs français VS les leaders à l’étranger 16 milliards de dollars Lending Club (2006) 383,7 Younited Credit (2009) 27,4 Lendix (2014) Prêts particuliers et TPE/PME Prêts particuliers millions de dollars Prêts TPE/PME Montants prêtés par des plateformes de crowdfunding depuis leur création millions de dollars 1,8 Funding Circle (2010) Prêts entreprises milliard de dollars
  20. 20. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Directives, régulations : quels stimulus? Décret relatif au crowdfunding > possibilité de lever jusqu’à 1M d’euros via une plate-forme (y compris en prêt) > investissement de 1000 euros par projet > réglementation élargie aux SAS > création du statut de conseiller en investissement participatif oct. 2014 janv. 2015 été 2015 déc. 2015 déc. 2015 Création du label Révision de la Directive sur les services de paiement de 2007 (DSP2) > droit d’utiliser des dispositifs de paiement fournis par des tiers, ces tiers ont le droit de réaliser des transactions pour le compte de consommateurs > meilleure protection des consommateurs (fraude, abus, incidents de paiement) > évolution des règles de surveillance des prestataires de services de paiement Aménagement fiscal > avantages fiscaux supplémentaires pour les particuliers investissant dans des entreprises via une plateforme Amendement au projet de budget rectificatif 2015 > Les pertes en capital subies en cas de non remboursement d’un prêt consenti peuvent être prises en compte dans le calcul de l’impôt sur le revenu Loi Macron > Création de «minibons» - bons de caisse permettant de contourner le plafond de 1000 euros par projet
  21. 21. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Les grandes tendances à surveiller [Fiche fintech - juin 2016]
  22. 22. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] La blockchain, quel intérêt pour les Fintech? La blockchain et le bitcoin font beaucoup parler d'eux, mais à titre opérationnel, les professionnels demeurent assez froids sur cette technologie. A la différence du modèle plateforme, la blockchain repose sur des algorithmes et du stockage décentralisés, ce qui conduit à multiplier les ressources pour le bénéfice de non-centralisation des informations, mais à un coût, énergétique, très important, sans compter les infrastructures monumentales que cette technologie nécessite à l'échelle professionnelle. En outre, le modèle est d'une complexité extraordinaire, un salarié de base n'est pas capable de comprendre son fonctionnement (ce qui n'est pas le cas d'une base de données de back office). Et je ne parle pas de la difficulté de son contrôle, juridique ou politique. En bref, il est urgent d'attendre pour mieux comprendre et cerner ses implications, qui concerneront probablement des niches. Mais changer la finance de A à Z ? Pour le moment, on en est loin. Pour aller plus loin Jean-Baptiste du Chalard Chargé d’études financières - Humanis (…) si on réfléchit un instant on comprend aisément que la philosophie de la blockchain est bien celle du traçage. Les blockchains changent les règles du jeu : moins de centralisation, moins d’autorité, plus de partages. Il n’y a plus de données sensibles sur des serveurs centralisés mais on a forcément et toujours  du  traçage. La question est  donc : le traçage devient-il plus acceptable si le contrôle de la surveillance s’opère par les surveillés ? Alors que l’on sort à peine d’un débat passionné sur le droit à l’oubli, voici que la blockchain émerge appuyée sur un système qui ne peut fonctionner que dans la mesure où il n’oublie absolument rien. (…) Pourquoi donc  figer à vie des données dans une blockchain serait  mieux pour la privacy que de les laisser sur un serveur propriétaire ? Parce que dans une blockchain on peut  protéger les données  de l’utilisateur moyennant un développement software complexe mais faisable.  Dans leur design actuel, les blockchains ne peuvent pas traiter du tout la privacy. A cause de leur nature publique, des données éventuellement privées passeraient en clair par chaque full node de le blockchain, entièrement exposées. En plus, les blockchains ne tolèrent pas  de lourds calculs, ce qui réduit les nombre d’implémentations concevables.  Lire la suite David Teruzzi Cofondateur - Blockchain Conseil
  23. 23. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] L’avis d’Anaïs Raoux, Managing Director de France Fintech La France est au 5è rang des pays les plus attractifs d'Europe en matière d'investissements dans les Fintechs, derrière le Royaume-Uni et l'Allemagne. Quels sont les atouts de la France pour s'imposer dans ce secteur? La France dispose d’atouts majeurs dans le secteur pour tirer son épingle du jeu au niveau européen : • Un pool de talents en  ingénierie, finance et ingénierie financière. Facebook a d’ailleurs installé son centre d’IA à Paris il y a quelques mois de cela. • Un dynamisme et un engouement pour l’entrepreneuriat. Paris a été classée capitale mondiale de l’innovation à plusieurs reprises (classement CB insights & Pwc) - La création de la Halle Freyssinet, plus grand incubateur du monde est aussi un symbole de l’ambition affichée de la France sur ce sujet.  • Le soutien affirmé des pouvoirs publics et du législatif pour rayonner au niveau international. Cela contribue à l’émergence de la scène française dans  le secteur, incluant régulateurs, entrepreneurs, pouvoirs publics et acteurs de la sphère privée.  Anais Raoux Managing Director - France Fintech Quels sont ses principaux points faibles? La France a pris un peu de retard par rapport à ses voisins européens dans les discussions avec le régulateur (l'initiative de guichet unique Fintech a été lancée il y a 2 ans au sein du régulateur anglais, la FCA  )  mais aussi en matière de financements moins abondants.  Enfin, nous avons encore du travail pour susciter une adoption massive de la Fintech par les Français. Il y a encore une longue évangélisation à mener même si 40% des français se disent prêts à adopter un service Fintech.
  24. 24. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] L’avis d’Anaïs Raoux, Managing Director de France Fintech Estimez-vous que la réglementation française évolue dans le bon sens pour faire émerger des champions français dans la Fintech? L’annonce de la création d’une structure mixte ACPR / AMF dédiée aux Fintech a été faite par le Gouverneur de la Banque de France lors de notre événement annuel Fintech R:Evolution. Il va s’en dire que nous nous en réjouissons. C’est un milestone important dans ce dialogue innovation - régulation. Pour les Fintech, il est nécessaire d'avoir un interlocuteur privilégié pour fluidifier les échanges d’information et le parcours d’agrément. C’est d’ailleurs ce qu’il se passe dans les marchés où le secteur est florissant (UK). Le défi est bien sur d’adopter une réglementation adaptée aux Fintech et progressiste qui ne brisera pas l’innovation et favorisera l’émergence de ces start-ups. Les places financières et les pouvoirs publics en ont conscience, créer des champions français dans la Fintech constitue un réel enjeu de compétitivité.  Anais Raoux Managing Director - France Fintech Quelles sont les principales tendances à surveiller en matière de Fintech? Principalement l’assurance, dont l’essence même repose sur le big data et l'analytique. C’est un secteur qui n’a pas encore été disrupté par la technologie et où je pense que l’on va voir émerger énormément d’opportunités.  Il est intéressant de garder un oeil ouvert du côté de la Blockchain et du mix iOT/ Fintech.
  25. 25. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Sources [Fiche fintech - juin 2016]
  26. 26. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] Sources ‣ Site institutionnel - France Fintech ‣ The Pulse of Fintech, 2015 in Review - CB Insights ‣ The Unicorn List: current private companies valued at $1B and above - CB Insights ‣ Fintech: 50 milliards de dollars levés en 5 ans, dont la moitié en 2015 - Frenchweb ‣ Site institutionnel - ICBC ‣ Site institutionnel - JP Morgan Chase ‣ Site institutionnel - Bank of America ‣ The 2015 Fintech Investment Landscape - Innovate Finance ‣ Lending Club And Billion-Dollar Valuation Are Just The Beginning For Online Lending - Forbes ‣ Small-business lender OnDeck raises $200 million in IPO - CNBC ‣ Worldpay valorisé £4,8 milliards par son IPO - Les Echos ‣ Square’s IPO Just Got A Bit Bigger - Fortune ‣ Square IPO points the way for lower valuation of ‘unicorns’ - CNBC ‣ The Daily Fintech Index ‣ Baromètre EY du capital risque en France - Bilan 2015 ‣ 5 chiffres importants en Fintech, mars 2016 - Techfoliance ‣ Indicateur Investissements Frenchweb T1 2016 et Mai 2016 ‣ Site Institutionnel Lending Club ‣ Site Institutionnel Younited Credit ‣ Site Institutionnel Anaxago
  27. 27. Fiche Fintech Frenchweb - juin 2016 [Fiche Fintech - juin 2016] ‣ marketwatch.com, capitalisations boursières Lending Club, OnDeck ‣ Bloomberg markets, capitalisation boursière Worldpay Sources
  28. 28. FrenchWeb.fr est édité par AdsVark SAS au capital de 75 192 euros N° de RCS: 504 475 112 55 rue de Bretagne 75 003 Paris FrenchWeb.fr est la 1ère communauté des acteurs de l'internet francophone. Retrouvez nous sur: http://www.frenchweb.fr http://www.twitter.com/frenchweb CLAIRE SPOHR CHARGÉE D’ETUDES AVEC LA RÉDACTION DE FRENCHWEB CLAIRE@ADSVARK.MEDIA

×