Louis Braille, né le 4 janvier 1809 à Coupvray, près de Paris, etmort le 6 janvier 1852, est l’inventeur du système d’écri...
Déjà tout petit, Louis Braille manifesteun vif intérêt pour le maniement desoutils. Dès quil sait marcher, il se glisseen ...
Il n’y a pas grand chose àfaire excepté bander l’œilatteint, mais Louis ne peuts’empêcher de gratter. Lablessure sinfecte ...
Ses parents se rendent bien compte delimportance dune bonne instruction pour unenfant handicapé.Alors que Louis a 10 ans, ...
Il décide d’abandonnerdéfinitivement l’enseignement en1844. Il profite de son temps librepour essayer de donner encoreplus...
Alité, de plus en plus affaibli par des hémorragies successives, ilmeurt le 6 janvier 1852 d’une tuberculose, en présence ...
Mais ce nest pas la fin!
En braille standard, un caractère est représenté dans une matrice de sixpoints sur deux colonnes, chaque caractère étant f...
Il existe plusieurs outils permettant d’écrire en braille.Chacun des outils qui sont mentionnés ci-dessousnécessitent l’ut...
Louis braille
Louis braille
Louis braille
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Louis braille

354 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Louis braille

  1. 1. Louis Braille, né le 4 janvier 1809 à Coupvray, près de Paris, etmort le 6 janvier 1852, est l’inventeur du système d’écrituretactile à points saillants, à l’usage des personnes aveugles oufortement malvoyantes : le braille.Je vais écrire sur:•Enfance.•Mort.•L´alphabet braille.
  2. 2. Déjà tout petit, Louis Braille manifesteun vif intérêt pour le maniement desoutils. Dès quil sait marcher, il se glisseen toute occasion dans l’atelier de sonpère pour y jouer. À lâge de trois ans,alors qu’il fait des trous dans unmorceau de cuir avec une alêne, celle-cilui échappe et atteint son œil droit.Donc, il est devenuaveugle.
  3. 3. Il n’y a pas grand chose àfaire excepté bander l’œilatteint, mais Louis ne peuts’empêcher de gratter. Lablessure sinfecte etlinfection, sétendant àlœil gauche, provoque lacécité.
  4. 4. Ses parents se rendent bien compte delimportance dune bonne instruction pour unenfant handicapé.Alors que Louis a 10 ans, son père lui obtient, enécrivant plusieurs fois, et avec laide du curé dela paroisse et de lintervention du maire, lemarquis dOrvilliers, pair de France, une boursepour son admission à l’Institution Royale desJeunes Aveugles, école fondée par ValentinHaüy.À lécole, les enfants apprennent à lire sur deslettres en relief mais ne peuvent pas écrire, carlimpression est faite avec des lettres cousuessur du papier.
  5. 5. Il décide d’abandonnerdéfinitivement l’enseignement en1844. Il profite de son temps librepour essayer de donner encoreplus d’ampleur à son travail etinaugure en 1847 la premièremachine à écrire le braille.Cependant, une hémorragieabondante du poumon l’oblige àcesser toute activité.
  6. 6. Alité, de plus en plus affaibli par des hémorragies successives, ilmeurt le 6 janvier 1852 d’une tuberculose, en présence de sesamis et de son frère, après avoir reçu l’extrême-onction. Il estinhumé le 10 janvier à Coupvray, selon la volonté de sa famille. Sadépouille est transférée un siècle plus tard au Panthéon deParis, mais ses mains restent inhumées dans sa tombe deCoupvray, en hommage à son village d’enfance.
  7. 7. Mais ce nest pas la fin!
  8. 8. En braille standard, un caractère est représenté dans une matrice de sixpoints sur deux colonnes, chaque caractère étant formé par un à six points enrelief. Ces points sont conventionnellement numérotés de haut en bas et degauche à droite, selon le schéma suivant :Par exemple, la lettre cse représente par les deux points supérieurs, soit lacombinaison 1,4. Ce système permet de représenter jusqu’à 63 caractères ,une matrice sans aucun point représentant une espace.La signification de chaque symbole dépend de la langue utilisée, ce quiexplique pourquoi les braille japonais, coréen, cyrillique et autres diffèrent dubraille français.Les langues utilisant l’alphabet latin emploient le plus souvent le mêmecodage pour les lettres de base, mais les lettres accentuées, d’autressymboles et, parfois, les signes de ponctuation diffèrent.
  9. 9. Il existe plusieurs outils permettant d’écrire en braille.Chacun des outils qui sont mentionnés ci-dessousnécessitent l’utilisation d’un papier épais afin que lesaspérités soient bien marquées et ne réduisent pas dèsqu’elles sont soumises à des pressions extérieures .L’outil le plus simple est formé d’une tablette munie deguides normalisés (avec des lignes de six points) et d’unpoinçon. Le poinçon permet de déformer le papier ens’aidant du guide. Cependant, cet outil nécessite uneadaptation particulière. En effet, le poinçon creuse le papieralors que la personne aveugle lit les bosses formées. Il fautdonc complètement inverser le sens d’écriture : commencerla ligne à droite et les signes (en miroir).

×